Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de la bedetheque

Visualiser les 61656 avis postés dans la bedetheque
    Erik67 Le 02/12/2021 à 07:56:43
    Le troisième Œil - Tome 1 - Acte I. La Ville Lumière

    Que dire du dessin sinon qu'il est véritablement magnifique ! C'est une fresque à l'état pur. On ne peut que souligner la beauté extrême de ces planches totalement hallucinantes qui nous fait voyager dans la capitale parisienne mais à un degré presque cosmique. On n'aura jamais vu Paris de cette façon-là graphiquement parlant. Rien que pour cela, cette BD mérite un 4 étoiles.

    Sur le plan du récit en lui-même, c'est assez classique avec, il est vrai, beaucoup de lenteur. Il y a une première scène d'introduction assez mystérieuse avec un meurtre assez tranchant qui ne semble pas relié au reste du récit pour l'instant. Puis, on va s'intéresser à un jeune homme qui semble avoir des perceptions assez étranges. Il semble voir la beauté du monde qui nous échappe. Cependant, il va y avoir des visions un peu moins féeriques au détour d'une station de métro. Je n'en dirais pas plus.

    La narration est plutôt pesante avec de vrais envolées lyriques dans un vocabulaire assez ésotérique (exemple: Dieu est un virtuose synesthésique). Ce n'est pas pour me déplaire mais cela peut lasser certains lecteurs. Le récit corallien déjanté, cosmique et lumineux, venu d'une dimension inconnue risque fort de paraître trop abscons.

    Il reste encore deux parties à découvrir alors que cela aurait pu s'arrêter là. On sent qu'une phase vient de se terminer et qu'on va passer à la suivante. Ce voyage mystique se poursuivra avec moi car je suis assez ouvert sur ce genre de choses tout en gardant un troisième œil objectif.

    PierreGabriel Le 02/12/2021 à 02:55:53
    Lucky Luke - Tome 62 - Les Dalton à la noce

    Les Dalton veulent se venger d'un shérif vieillissant (dont on n'avait jamais entendu parler) qui les a envoyés en prison par le passé. L'album fait de nombreuses références au western "Le train sifflera trois fois". Si le modèle est un chef-d'oeuvre, on ne peut pas en dire autant de cette adaptation poussive.

    ledane Le 02/12/2021 à 02:54:02
    Corto Maltese (2011 - En noir et blanc) - Tome 8 - Fable De Venise

    J'en ai un autre de 1981
    ISBN: 2-203-33405-3
    Cartonné
    Premier plat fonds turquoise
    Corto de face a droite avec croissant de lune au dessus de sa casquette
    Je ne le trouve pas dans la bibliothèque

    philjimmy Le 01/12/2021 à 22:48:33
    Kid Paddle - Tome 17 - Tattoo compris

    Même si j'ai passé l'âge de la bd humour potache, j'ai toujours bien rigolé, avec le Kid.
    Je dois donc avouer que sur ce dernier opus, à part quelques sourires trop rares, je me suis bien ennuyé.
    Il y a même des gags dont je n'ai pas compris la chute.............ça craint !

    TraitSevere Le 01/12/2021 à 19:16:35

    Sans intérêt, une série qui est devenue, petit à petit du répètitif racolage avec l'histoire de la Belgique.

    Josias76 Le 01/12/2021 à 15:27:42
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    Edgar P. Jacobs aurait adoré!!! Enfin un épisode qui a vraiment le niveau. Le dessin est incroyable: les plis des habits, la rondeur des personnages, la finesse des doigts. Bref de la ligne claire à la Jacobs pur jus! Blake est superbe et Mortimer est enfin juste; un savant qui fait son âge. Avec "La Vallée des Immortels", on avait déjà pu voir le niveau graphique hallucinant mais malheureusement victime de décors beaucoup trop riches et d'un scénario trop complexe, on était resté sur notre faim.
    Avec "l'Affaire Francis Blake", j'ai pensé que c'était possible de faire du B&M sans Jacobs, avec "Le dernier espadon", c'est fait!
    Avec le recul, un album qui fera date dans la série.

    kergan666 Le 01/12/2021 à 14:20:45
    Le serpent et la Lance - Tome 2 - Acte 2 - Maison-vide

    j'ai bien aimé le tome 1 mais je lui reprochait un coté "brouillon" qui me perturbai quelque peu mais le tome 2 est nettement plus compréhensible et se lit très bien
    cette enquête sur des meurtres abominables dans un société elle même particulièrement dure est bien menée par un Sherlock Holmes en Aztèque.
    ce qui est particulièrement intéressant c'est la découverte de ce peuple très connu dans l'histoire mondiale mais pourtant méconnu dans sa vie quotidienne.
    les dessins sont parfaitement à mon gout sauf au niveau des yeux qui font trop penser aux mangas un genre que je n'aime pas vraiment.
    les couleurs sont très belles parfaitement adaptées à ce peuple très coloré.

    Eric DEMAISON Le 01/12/2021 à 11:46:09
    La foire aux cochons - Tome 1 - L'art d'accommoder les restes

    Bof! C'est l'histoire d'une forme de purgatoire où nos personnages historiques récents se côtoient tous transformés en porcs. Nous y croisons Napoléon qui sert de guide, Victor Hugo, Staline, Hitler, De Gaulle, Churchill, Céline, les papes... Ils digressent tous sur l'histoire leurs idées, leurs contributions néfastes (ou non) , leurs vices. Ils sont tous affreux ou glauques. Je n'ai pas trouvé l'intérêt de ce récit pas vraiment historique qui tend à banaliser les comportements extrêmes et mélange les évènements. Que veut nous dire l'auteur, qu'un Victor Hugo n'est pas un chantre d'humanisme à la lecture d'aujourd'hui, qu'il peut côtoyer un L. F. Céline? Que Churchill et De Gaulle n'ont pas toujours été les personnages iconiques de la 2ème guerre mondiale et méritent par certains points d'être proches de tyrans sanguinaires...
    Bref un peu facile de dire tous pourris.

    En plus je n'ai pas trouvé le traitement comique. Pas de jeu de mots, du texte explicatif sans valeur historique, que du comique de situation qui est rabâché au fil des pages (porcherie). Au delà des 10/15 premières pages cela devient long.

    Je conseille à ceux qui voudraient s'instruire sur l'histoire des deux derniers siècles de lire des livres d'histoire dignes de ce nom. Eric Hobsbawm décrit une histoire mondiale en 4 livres (l'ère des révolutions, l'ère du capital, l'ère du capital, l'âge des extrêmes le court XXème siècle). Bien plus instructif, plus juste, pus nuancé et qui se lisent très bien.

    Obi-Wan135 Le 01/12/2021 à 11:43:11
    Astérix - Tome 39 - Astérix et le Griffon

    Avé la compagnie. Par Toutatis, je vais encore jouer les rabats -joie ( cf mon post sur le dernier Blake&Mortimer ... ) mais je ne suis absolument pas d'accord avec les avis positifs sur le dernier opus d'Astérix ! On dit que chacun ses goûts mais là, j'ai l'impression que l'on a pas lu le même album ... Déjà qu'avec " la Fille de Vercingétorix " on a frôlé l'accident industriel, là on touche le fond du tonneau ( invention Gauloise ... ). En clair, je mes suis ennuyé comme un dolmen : le scénario est plat comme la steppe de Sibérie, les gags sont poussifs, les jeux de mots lourds comme un menhir ... Bref, voyage au bout de l'ennui assuré ! Même le pauvre Panoramix est en phase terminale : les Gaulois pratiquaient les sacrifices humains, mais est ce qu'il connaissaient l'euthanasie ? lol . Entre parenthèse, Pano invente toutes sortes de potions, mais il n'est même capable d'en inventer une pour soigner sa crève !!! lol. De plus, je ne crois pas que cet album ait plu aux enfants ( public initial d'Astérix ... ) : trop de dialogues, les " E " inversés qui deviennent vite lassants, allusion au mouvement " Me Too " , Michel Houellebecq ... Bref, je mets 1/5 pour le graphisme ( vous vous souvenez des profs qui mettaient une note de 1/20 pour l'écriture ? ), même si je ne suis pas fan des dessins retouchés par ordinateur ... Bref, si René Goscinny voyait ce que l'on a fait à son " enfant ", il s'en retournerait dans sa tombe ! De toute façon, Conrad et Ferri s'en fichent, l'album a été tiré à 5 millions d'exemplaires, pour eux c'est le jackpot assuré( cling, cling cling ... ) même s'ils sortent une grosse daube ! Et dire que pendant ce temps là, des auteurs talentueux n'arrivent pas à vivre de leur art ... Mais ça, c'est un autre sujet ...Pour finir, un album à acheter pour compléter sa collection, ou pour caler un meuble bancal ( même si 10 Euros, ça fait cher la cale ... ). Désolé massivebass01 ... René, revient, la Bande Dessinée a besoin de toi !!!

    Erik67 Le 01/12/2021 à 07:39:47

    Quand j'étais plus jeune, j'avais entendu parler de la situation assez explosive en Nouvelle-Calédonie. Cela aurait pu déboucher sur une terrible guerre civile. Il a fallu toute l’intelligence d'un premier Ministre à savoir Michel Rocard pour mettre en place un dialogue et permettre un accord entre les deux ennemis et éviter ainsi un bain de sang. Il a été un grand pacificateur.

    On avait en présence les indépendantistes composées des derniers habitants du peuple kanak premier habitant de l'île depuis au moins 3000 ans. En face, il y avait les descendants des colons qui exploitaient leurs terres.

    Cette BD nous montrera les coulisses de cette négociation et surtout ce qui a amené à cette situation explosive à savoir un ministre de Jacques Chirac à savoir Bernard Pons qui a joué la fermeté lors d'une prise d'otage dans une grotte à Ouvéa avec les conséquences dramatiques que l'on connaît.

    On sait malheureusement que l'un des principaux artisans de cette paix civile Jean-Marie Tjibaoou sera assassiné par un extrémiste de son propre camp qui ne voulait pas de cet accord.

    J'ai trouvé cette BD fort réaliste avec un véritable souci d'authenticité. C'était une lecture très intéressante sur un épisode qu'on nous a guère expliqué en métropole. C'est toujours utile de savoir comment cela se passe pour éviter une guerre.

    PierreGabriel Le 01/12/2021 à 03:47:18
    Ric Hochet - Tome 38 - Face au crime

    Ric Hochet et son père découvrent l'identité de celui qui a essayé de les empoisonner pendant le tournage d'une émission de télé. Comment ont-ils fait pour connaître le nom des techniciens de plateau et, surtout, leur numéro de téléphone, alors qu'ils n'ont jamais communiqué avec eux auparavant? Seul Duchâteau a pu leur fournir ces renseignements! Le scénariste parsème ses récits de raccourcis de ce genre. Pour la crédibilité des intrigues, on repassera!

    Touriste-amateur Le 01/12/2021 à 00:30:04
    Astérix - Tome 39 - Astérix et le Griffon

    Constatant des avis très différents sur cet album, j'ai fait le choix d'emprunter cette BD plutôt que de l'acheter. Et de l'acheter ensuite si elle me plaisait, bien sûr!

    Bonne initiative car je l'ai lue très rapidement, je n'ai pas ri, juste parfois souri. La seule chose qui m'a finalement intéressé dans cet album, ça a été de me demander si Idéfix ferait pote avec les loups. Ca s'était plutôt sympa comme rencontre!
    Mais ça fait peu à se mettre sous la dent et je n'achèterai donc pas cet opus.

    Touriste-amateur Le 01/12/2021 à 00:16:28
    Les artilleuses - Tome 3 - Le Secret de l'Elfe

    Quel régal!!!! On se croirait dans "les tontons flingueurs", sauf qu'elles portent du 95E (heu... je ne parle pas du calibre des armes!)
    Tous les personnages sont géniaux et truculants, même "Tiboulon" le chien mécanique!
    Il y a des rebondissements, de l'action. Top!

    Je n'ai pas trop compris la chute (il est toujours délicat de clore une série), à moins que ce soit pour préparer une nouvelle saison?... Mais ce n'est pas grave, le reste est tellement réussi.

    Un triptyque séduisant qui fait du bien au moral! Bravo

    Touriste-amateur Le 01/12/2021 à 00:05:39
    Servitude - Tome 6 - Livre VI - Shalin (Seconde partie)

    Non, je n'ai pas trop aimé cette série!

    Je n'ai pas mieux compris à la fin qu'au début. Oufff! C'est fini...

    Pour plus de détails, se référer à mon avis complet sur le tome1

    Touriste-amateur Le 01/12/2021 à 00:02:06
    Servitude - Tome 5 - Livre V - Shalin (Première partie)

    Non, je n'ai pas trop aimé cette série!
    Pour plus de détails, se référer à mon avis complet sur le tome1

    Touriste-amateur Le 01/12/2021 à 00:00:28
    Servitude - Tome 4 - Livre IV - Iccrins

    Non, je n'ai pas trop aimé cette série!
    Et ce tome 4 est sans doute celui où j'ai le moins compris quoi que ce soit!
    Pour plus de détails, se référer à mon avis complet sur le tome1

    Touriste-amateur Le 30/11/2021 à 23:59:22
    Servitude - Tome 3 - Livre III - L'Adieu aux Rois

    Non, je n'ai pas trop aimé cette série!
    Pour plus de détails, se référer à mon avis complet sur le tome1

    Touriste-amateur Le 30/11/2021 à 23:58:56
    Servitude - Tome 2 - Livre II - Drekkars

    Non, je n'ai pas trop aimé cette série!
    Pour plus de détails, se référer à mon avis complet sur le tome1

    Touriste-amateur Le 30/11/2021 à 23:57:14
    Servitude - Tome 1 - Livre I - Le Chant d'Anorœr

    Cet avis vaut pour l'ensemble de la série. J'ai profité d'une réédition en coffret pour acheter et lire les 6tomes presque à suite.
    Désolé de déteindre dans ce concert de louanges, mais moi je n'ai pas aimé!
    Les + vu de moi : La qualité du dessin, les détails, l'ensemble de ces mondes créés qui font très réalistes.
    Les - (toujours vu de moi) :
    - D'abord les dessins sont trop sombres (au sens "manquent de luminosité"). Par moments, j'ai trouvé pénible la lecture n'arrivant pas à voir suffisamment de détails pour, par exemple, différencier des personnages ou comprendre des scènes.
    - Ensuite l'articulation entre scénario et dessins. Régulièrement il n'y a pas de texte mais une succession de dessins dont on suppose qu'ils doivent nous emmener quelque part, mais je ne comprenais pas où et ne trouvais pas le chemin. Alors je perdais le fil
    - Enfin, le scénario par lui-même, trop compliqué, avec trop de personnages dont on ne comprend pas l'histoire, leur place dans ce présent, leur quête. Au détour d'une page on se retrouve dans le désert avec un personnage qui fait des figures avec son arme. C'est qui? Pourquoi est-il là? Pourquoi nous ne parle t'on? Aucune réponse, on tourne la page et on change d'poque, de lieu. Je n'ai pas réussi à suivre/comprendre, là où l'histoire devait nous mener.

    Ca se discute:
    Les préfaces et les postfaces qui nous racontent l'histoire de ces peuples. Ok pour le premier tome, ça nous met dans le contexte (un peu comme le générique de début dans un star wars!) mais tous ces éléments en fin d'albums me laissent de marbre : Je lis une BD, pas une notice technique, je n'ai pas besoin de détails complémentaires, ce que je dois savoir doit être dans ce que je vis dans la BD.

    J'ai lu, j'ai passé un moment correct. Parfois je changeais de lecture me disant que c'est moi qui saturait. Rien n'y a fait!

    ClarkBD Le 30/11/2021 à 19:35:14
    Alix - La collection (Hachette) - Tome 4 - La tiare d'Oribal

    Dans cette aventure située au Moyen Orient, Alix doit ramener un jeune prince au pouvoir en lui faisant retrouver une tiare, censée possédée des pouvoirs magiques, seule signe distinctif de sa légitimité. Mais les épreuves seront nombreuses et notre héros va une fois encore affronter le dorénavant invincible Arbacès. Un album qui fleure bon l'action. Un récit plein de rebondissements aux dessins magnifiques. Un incontournable de la série !

    TDH75 Le 30/11/2021 à 19:19:10
    Nova (LUG - Semic) - Tome 59 - Nova 59

    Malgré son age vénérable et son format de poche, « Nova n°59 » s'est révélé comme dans mes souvenirs, un parfait condensé de créativité et d'efficacité.

    Étant non fan de Spider-man et encore moins de Spider-woman, je reconnais que les histoires simples tiennent très bien la route en proposant des opposants de qualité (Opale, la Mouche) qui donnent du fil à retorde aux super-héros, avec une mention spéciale au personnage de la Mouche, manipulé par un scientifique vicieux afin de lutter contre son déclin irréversible.

    La force des Fantastic four aura été également de mêler d'autres groupes de super-héros pour compenser l’intérêt limité du groupe de base. Ici on est plus que servi avec les Avengers, les Inhumains et un Ultron gigantesque occasionnant une couverture encore somptueuse aujourd'hui.

    Cette histoire de mariage sur fond de complot et de révolte constitue le terrain malsain absolument favorable pour des personnages aussi vicieux que Ultron ou Maximus.

    La seule limitation de ce Nova constitue peut-être son format étriqué et la qualité moyenne des dessinateurs, qui atténuent l'impact d'histoires pourtant d'une qualité jamais renouvelée aujourd'hui.
    Plus d'informations sur ce lien : https://lediscoursdharnois.blogspot.com/2021/11/nova-n59-roger-stern-michael-fleisher.html

    Cellophane Le 30/11/2021 à 11:52:21

    Excellentissime !
    Deadpool qui revient dans le passé prendre la place de Peter Parker pour que la Fouine l’aide à rentrer dans son présent… Il y a un côté Retour vers le Futur en plus de la parodie. C’est vif, réjouissant, et encore mieux dessiné avec Pete Woods.
    Mais surtout, la seconde histoire, l’histoire d’origine, celle dans laquelle se retrouve Deadwood, est publiée en seconde partie. Et là, on peut voir comment Joe Kelly s’est amusé à coller aux images d’origine et le talent qu’il lui a fallu pour suivre exactement la trame en insérant son histoire !
    Brillantissime.

    Cellophane Le 30/11/2021 à 08:53:34
    Deadpool (Marvel France 1re série - 1998) - Tome 3 - Un nouveau joueur change la donne: Deathtrap!

    Ok, la première histoire a un petit côté rigolo, avec Deadpool qui veut être gentil, Deathtrap qui veut le tuer en se faisant passer pour un moine puis voulant l’étouffer avec un ours géant… Et puis quoi ? Rien. Hop, ça finit, le mec disparaît, c’est tout. L’intérêt est moindre…
    Quant à la seconde histoire, j’ai dû zapper les comics pendant longtemps, parce que là, on dépasse carrément le ridicule…
    L’histoire est flou, sans intérêt, Deadpool emmène Al dans un parc aquatique pour lui proposer de s’échapper, tout ça pour croiser les Parafoudres (rien que le nom, j’ai envie de fermer le bouquin…) qui ont décidé de reporter la conquête du monde au lendemain pour visiter d’abord le parc (sérieux ???).
    De là, une bagarre se déclenche sans fondement, les Parafoudres sont ridicules et des copies d’autres super-héros, ça barre dans tous les sens…
    Aucun intérêt à ce tome.

    Cellophane Le 30/11/2021 à 08:39:22
    Marvel Méga - Tome 8 - Daredevil / Deadpool

    Bon, globalement, ça n’est pas désagréable.
    Mais, d’une part, c’est confus par moment, la Vamp, Animus, on ne sait pas ce qu’ils viennent faire là ; les changements d’avis, la Fouine qui veut prévenir Deadpool que T-Ray va le tuer sans que ça serve à rien, ses soirées avec Foggy… Plein de choses parasites qui rendent l’histoire plus floue que nécessaire.
    Le propos n’est pas forcément mauvais mais trop alourdie de bavardages inutiles, dommage.
    J’ai apprécié la lecture mais pas autant que je l’aurais voulu

    Erik67 Le 30/11/2021 à 07:38:06

    J'ai été au départ assez intrigué par cette bd car le président américain Obama avait cité ce personnage français venant des Antilles dans son discours d'investiture en 2007.

    On découvre qu'il s'agit d'un dandy exilé de la Havane suite à une révolte dont la famille exploitait une plantation de canne à sucre à l'aide d'esclaves. Je précise que ce dernier était mulâtre.

    Pour autant, il s'est très vite inséré dans la haute société parisienne comme amuseur et noceur public. Par la suite, il a orienté sa vie d'oisiveté vers la politique en passant par le journalisme. Il est toujours vrai que les médias peuvent mener à des vocations politiques.

    Avant de se lancer dans la politique, ce rentier a du nettoyer ses casseroles en se séparant de ses esclaves dans son domaine aux Antilles et de préférence en les vendant au lieu des les affranchir. Il a alors pu faire la morale aux autres concernant la lutte contre l'esclavagisme et les belles valeurs de la République comme la fraternité.

    Certes, il a été lui aussi victime de racisme à cause de la couleur de sa peau mais en étant assez riche, il a pu se faire sa place dans cette société pourtant hostile. Il sera un homme de la troisième République à ses débuts pour terminer dans un ministère des travaux publics. A noter qu'il a participé à un parti politique fortement ancré dans la colonisation. Mais bon, on n'est plus à une contradiction près !

    J'avoue ne pas avoir été touché humainement par ce personnage pourtant décrit comme illustre. Il ne reflète sans doute pas mes propres convictions. Pour autant, je reconnais qu'il a sans doute fais évoluer certaines mentalités.

    Cette BD se termine un peu en queue de poisson avec une conclusion qui ne m'a pas semblé très réussie.

    Johnny Fletcher Le 30/11/2021 à 00:41:53
    Thorgal - Tome 38 - La Selkie

    Je dois me faire raison: Thorgal est mort, et depuis belle lurette encore. Pourtant, avec la reprise de la série par Yann et Vignaux, les commentaires lu ici et là laissaient espérer le retour en forme de la série. Hélas, le précédent album était déjà une déception, mais "La selkie" va encore bien au delà.
    Je me suis ennuyé de bout en bout, et s'il n'y avait le très bon dessin de Vignaux pour emballer si joliment une coquille bien vide, je n'aurais pas dépassé le premier tiers de l'album. Parce que le scénario souffre d'un tel manque de tension et de souffle que la lecture donne la désagréable impression d'avoir à réviser un devoir d'histoire à la linéarité assommante le dimanche soir à minuit pour le premier cours du lendemain.
    Ce Thorgal animé par Yann n'a aucune épaisseur, il agit mécaniquement et ânonne ses leçons de tolérance et de lutte contre l'obscurantisme à tout bout de champ sans jamais convaincre. En un mot il est presque barbant et ressemble finalement à une caricature du personnage qu'il a été jadis sous la plume de Van Hamme.
    Les évènements s'enchainent platement, l'ennui croît et le plaisir nait - enfin! -quand on réalise que l'album est fini.
    L'unique séquence où il m'a semblé que l'action et la tension narrative décollaient un peu est celle dans laquelle Thorgal affronte sous la mer déchainée deux créatures marines mythologiques. C'est justement une scène où le texte se fait plus rare et dans laquelle la narration est pleinement confiée à l'art de Fred Vignaux. Son dessin sauve l'album du parfait oubli, avec l'aide précieuse de Gaétan Georges à la mise en couleur très soignée. Ces deux là mériteraient des scénarios plus dynamiques, enlevés et passionnants.

    massivebass01 Le 29/11/2021 à 23:49:24
    Lincoln - Tome 1 - Crâne de bois

    wow une de mes series preferées ! quelle rigolade et originalité dans le scenario belle decouverte et les episodes suivant sont tout aussi bon bravo aux auteurs pour se superbe travail familial on en redemande au boulot

    massivebass01 Le 29/11/2021 à 23:45:07
    Astérix - Tome 39 - Astérix et le Griffon

    bravo belle epopée je pense que c est la plus belle reussite de Conrad et Ferri ils ont a mon avis reussi a s impregner de l esprit Goscinny et d Uderzo ils sont de plus en plus credibles bien joué les artistes

    massivebass01 Le 29/11/2021 à 23:41:18
    Lanfeust de Troy - Tome 9 - La Forêt noiseuse

    ca va c est frais c est tout a fait correct on retrouve le duo de choc avec plaisir pour une derniere epopée ? la touche d humour et les dessins sont toujours aussi cool

    massivebass01 Le 29/11/2021 à 23:31:01
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    tres bon opus de Van hamme l intrigue y est halletante et c est un réel plaisir de retrouver toute l equipe Olrik Nasir le bendjezas Honeychurch . les dessins de Berserik sont bien respectés abvant les fetes moi je dis chapeau ca change des episodes hasardeux qu on a pu avoir precedemment moi je mets un 5 etoiles nan deplaise aux grincheux la bise

    ODGEST Le 29/11/2021 à 21:02:16
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    s'il n'est sans doute pas le meilleur album, il a tout de même beaucoup de qualités, on avance avec plaisir dans l'histoire avec quelques flash back sympas, les divers déguisements d'Olrick et Black sont sans surprises mais l'intrigue est bien menée et on finit par un happy end, enfin Nasir est valorisé dans l'album ce qui n'est pas une gageüre puis sur le plan du dessin il est très fidèle à l'oeuvre! bonne lecture,

    ClarkBD Le 29/11/2021 à 17:28:08
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 1 - Le Secret de l'Espadon T1

    Un album qui se laisse lire. Une aventure certes désuette mais bourrée de charme et d'aventure. On rentre dès le premier tome au coeur de l'action avec ses personnages typés. Le graphisme est l'une des réussites de ce premier volet, on est ici à mille lieux des autres dessinateurs de l'époque, c'est net mais sublime !

    Saigneurdeguerre Le 29/11/2021 à 14:45:38
    Vesper - Tome 1 - L'Amazone

    Les Sorajis ont quitté leur île et se sont déversés sur le Continent Central Sylvaestrien. Autrefois esclaves de Sylvastris, ils s’étaient révoltés et avaient acquis leur liberté en se réfugiant dans l’Archipel Extérieur où ils étaient devenus la proie des guerres et des persécutions.
    Le Royaume les repoussait sans cesse ce qui ne les a pas empêchés de s’emparer de la ville de Valestiel, la cité sainte de l’Ekklesia. Ils y sont encerclés, affamés et assoiffés, mais continuent de résister malgré l’armée de Sylvaestris, des paladins de l’Ekklesia… Et depuis peu, des renforts du prince bâtard Crimson Nyx et de ses chevaliers.
    Sous cette pluie de flèches enflammées, dans une mer de feu et de sang, se bat celle que l’on appelle « l’Amazone des Chevaliers de Nyx »… Vesper !

    Critique :

    Dans cette série, Jérémy fait tout tout seul, et il le fait bien ! Voilà encore une BD d’heroic-fantasy qui vient faire la nique aux innombrables BD du genre des éditions Soleil, mais pas que… La question que le lecteur est en droit de se poser, c’est : « Jérémy, au scénario, Jérémy au dessin, Jérémy à la couleur… Combien de temps faudra-t-il au lecteur pour avoir une saison complète ? »
    Le grand risque, c’est de ne jamais voir la fin des aventures de Visper, même si Jérémy a démontré qu’il savait travailler vite et bien… Très bien même ! Rappelez-vous Barracuda et les Chevaliers d'Héliopolis. Il faudra probablement attendre un an pour obtenir un tome 2 des aventures de Vesper. La qualité du dessin (et de la couleur) est telle que cela mérite bien de patienter.
    Et le scénario ? me demanderez-vous. Eh bien, on pourrait tout aussi bien intituler cet album « Trahison et Ingratitude » ou, plutôt, « Ingratitude et Trahison ». Vous découvrirez bien assez vite que loin d’être reconnaissants au prince bâtard Crimson Nyx et à ses chevaliers, et surtout à Visper, de vilains sournois vont tout faire pour s’en débarrasser et de bien vile manière, une fois la victoire acquise sur les Sorajis !
    L’Ekklesia, véritable pouvoir dans l’état, repousse tout ce qui n’est pas conforme à sa doctrine… Et quand je dis « pas conforme », cela va très loin. Cette Ekklesia est notamment représentée par une enflure de première classe, le cardinal Murgleis. Sans oublier que le prince Crimson a dans sa famille une belle-mère qui le hait et est prête à tout pour s’en débarrasser. Et dire que toutes ces braves personnes sont en principe dans le même camp ! On n’est jamais aussi bien trahi que par les siens !

    ClarkBD Le 29/11/2021 à 13:20:22
    Buck Danny - La collection (Hachette) (2011) - Tome 1 - Les japs attaquent

    Un album dont les graphismes pour l'époque étaient bons mais qui ont sérieusement vieillit. Ce qui peut sembler rébarbatif, c'est au niveau du scénario. Les événements restranscrits, réels, sont reportés tel un livre de bord reléguant malheureusement les exploits de Buck Danny au second plan et c'est ce qu'on pourrait reprocher à cette première aventure. Top lisse et pas encore assez intéressant, Danny est l'archétype du héros sans peur et sans reproches. Il faudra bon nombre d'albums pour enfin le rendre intéressant.

    bertrand4100 Le 29/11/2021 à 11:41:17

    Un vrai plaisir de noter 5/5 ce très bel ouvrage qui honore par textes, dessins et fabrication, les livres et la connaissance irremplaçable qu'ils nous procurent depuis toujours. Un grand merci à Chemineau et Lupano.
    PS : peut-être n'avez-vous pas lu "Un océan d'amour" de ce dernier? Dommage, très dommage.

    Yovo Le 29/11/2021 à 10:17:51
    Bergères Guerrières - Tome 4 - L'abîme

    "L'abîme", une conclusion généreuse et poignante qui exalte des valeurs de respect, de solidarité et de détermination face à l'ennemi. Et cet ennemi n'est pas celui qu'on croit. Ce ne sont ni les terribles animaux géants, ni la magie noire : c'est la guerre. La guerre, absurde et cruelle qui n'épargne personne et emporte ceux qu'on aime.

    Jonathan Garnier renvoie les héros comme les lecteurs à ce dur principe de réalité. Le background fantasy, par ailleurs fort réussi, agit comme un écran derrière lequel apparaissent en creux toutes les choses de la vie, simples, essentielles, universelles, que les enfants doivent comprendre et affronter pour grandir.

    Le récit explore brillamment de nombreux thèmes mais se cristallise sur la perte des illusions. Le dénouement ne verra aucun triomphe. Nul n'y gagne, nul n'en sort indemne ni même heureux...

    Du coup, bien qu'il ait beaucoup aimé, mon fils a trouvé cet album carrément triste. Effectivement, il manque sans doute à ce 4ème tome une dimension d'évasion que l'univers 'viking' laissait entrevoir au début. De cette mélancolie surgit pourtant à la fin un immense espoir où tous les possibles semblent se dessiner. Le principal est là.

    Une série qui brille autant par son superbe dessin, hyper lisible et sensible, que par son scenario, inattendu mais toujours cohérent.

    De la BD qui élève sans en avoir l'air, belle, humble, intelligente et émouvante. Bravo !

    Les enfants, oubliez un peu Mortelle Adèle... Lisez "Bergères Guerrières" !

    Erik67 Le 29/11/2021 à 07:33:41

    Le 14 juillet 2016, un camion blanc fonce dans la foule présente sur la promenade des anglais à Nice. Il s'agit d'un sordide attentat qui a utilisé une arme par destination à savoir un camion pour écraser des victimes innocentes au nom d'une religion d'amour et de paix.

    Comme nous l’expliquera la préface signée par Boris Cyrulnik, c'est l'acte d'un radical qui voit la moindre divergence comme un blasphème qui mérite la mort. C'est assez cyclique comme phénomène dans l'histoire de l'humanité. Cela concerne diverses cultures et diverses religions. Il y a toujours eu des extrêmes.

    Cette BD se compose de plusieurs récits émanant des personnes victimes, endeuillés ou témoins de l'attentat. Elle est réalisée par un collectif d'auteurs différents qui vont apporter leur pierre à cet édifice mémoriel pour ne jamais oublier ce qui s'est passé sur notre territoire nationale un quatorze juillet.

    J'ai beaucoup aimé le récit de Séloua par Jeanne Puchol. Cette française d'origine maghrébine a perdu sa sœur Aldjia qui était également de confession musulmane. Elle a perdu la vie à cause de ces extrémistes qui bafoue cette religion.

    On voit qu'elle a non seulement perdu sa sœur mais a du affronter le regard plutôt malsain de ceux qui lui ont fait porter la charge de cet attentat par des paroles très blessantes (c'est à cause de vous ! On ne veut pas vous voir ! C'est à cause de gens comme vous qu'on est dans cet état là!). Comme dit, il faut comprendre qu'il ne faut pas céder à la haine et aux amalgames malgré la douleur et la souffrance. Le terrorisme tue tout le monde, de toute confession sans faire de distinction.

    Je pense que c'est une double douleur que d'être en qualité de victime apparenté à ces terroristes. D'ailleurs, le traitement de ce dossier que cela soit administratif ou à la morgue a été des plus déplorables pour la famille d'origine maghrébine. C'est ce qui m'a particulièrement marqué.

    Ce que je retiens de ces différents témoignages, c'est la volonté d'aller de l'avant malgré les blessures et continuer à faire vivre ces défunts pour que ces morts puisse garder un sens dans un combat contre l'obscurantisme. Il y a certes encore beaucoup de chemin à parcourir mais cela va dans le bon sens. On ne peut qu'encourager ce type d'initiative via le support de la bande dessinée.

    Laryzidance Le 29/11/2021 à 00:11:05
    Le meilleur de DC Comics (2020) - Tome 8 - Joker : le deuil de la famille

    J'ai eu le plaisir de lire "le deuil de la famille" dans sa version originale anglaise en 2015. Il va sans dire que cette relecture n'a rien perdu de son efficacité. Cette histoire cerne bien la folie du Joker, les doutes de Batman et la détresse du commissaire Gordon. Pas étonnant quand Scott Snyder est au scénario. La brièveté du récit ne gâche en rien notre plaisir. Les dessins de Greg Capullo et Jock sont splendides et à la hauteur de leur réputation. Ce titre est presque un incontournable qui mérite pleinement sa place dans cette compilation du meilleur du comics de DC.

    Freebird Le 28/11/2021 à 19:36:55
    Iznogoud - Tome 31 - Moi, calife...

    Bonjour,
    Je viens d'en prendre connaissance. Merci pour l'information. L'analyse est fort pertinente. Quoi qu'il en soit, c'est le seul personnage n'ayant pas un patronyme étant le fruit d'un jeu de mot immédiatement compréhensible par le lecteur.
    Franck Houriez

    toastervolant Le 28/11/2021 à 18:03:49

    Géographe de formation, j'ai reçu cette BD à mon anniversaire. Quelle déception ! Un bel exemple du nombrilisme franco-français du monde académique et de la BD française. Pas un mot sur les autres pays. La France a-t-elle inventé la discipline ? Je ne crois pas...

    SOULfly_B Le 28/11/2021 à 14:54:58
    Astérix - Tome 33 - Le ciel lui tombe sur la tête

    Une catastrophe. Mieux vaut avoir un trou dans sa collection que d'avoir cet album dans sa bibliothèque.

    kergan666 Le 28/11/2021 à 14:23:13

    donner un avis sur cet album est difficile car il dépasse la "simple" bande dessinée.
    il y a un message qui peut être compris de plusieurs façons et à plusieurs niveaux.
    la trame de l'histoire avec ses personnages n'est là que pour le décor en quelque sorte.
    l'histoire dépeint un futur possible voir probable au vu des avancés technologiques et des utilisations qui en sont faites par les dirigeants.
    imaginer Zuckerberg devenir président des USA et transformer le monde à sa façon est bien pensé.
    n'oublions pas que les dirigeant des GAFAM ne sont pas de simples commerçants, ils ont une vision du monde et comptent bien l'appliquer.
    au même titre toute proportions gardées qu'un grand démocrate comme Xi Jinping
    créer une nouvelle écriture à base d'emogis comme une sorte de nouvel esperanto est bien vu et me fait penser à 1984 et à la novlangue dont le but était de limiter les moyens d'expressions et donc de limiter la contestation.
    supprimer les livres papiers et ne garder après numérisation seulement ceux qui sont dans la ligne de la "bonne" pensée ma fait penser également à la cancel culture très en vogue actuellement.
    bref, je conseille vivement la lecture de cet album avec son scénario correct dans l'ensemble et instructif bien aidé par des dessins de qualités.
    sa lecture a été une claque pour moi qui aime tant lire .

    kergan666 Le 28/11/2021 à 14:23:13

    donner un avis sur cet album est difficile car il dépasse la "simple" bande dessinée.
    il y a un message qui peut être compris de plusieurs façons et à plusieurs niveaux.
    la trame de l'histoire avec ses personnages n'est là que pour le décor en quelque sorte.
    l'histoire dépeint un futur possible voir probable au vu des avancés technologiques et des utilisations qui en sont faites par les dirigeants.
    imaginer Zuckerberg devenir président des USA et transformer le monde à sa façon est bien pensé.
    n'oublions pas que les dirigeant des GAFAM ne sont pas de simples commerçants, ils ont une vision du monde et comptent bien l'appliquer.
    au même titre toute proportions gardées qu'un grand démocrate comme Xi Jinping
    créer une nouvelle écriture à base d'emogis comme une sorte de nouvel esperanto est bien vu et me fait penser à 1984 et à la novlangue dont le but était de limiter les moyens d'expressions et donc de limiter la contestation.
    supprimer les livres papiers et ne garder après numérisation seulement ceux qui sont dans la ligne de la "bonne" pensée ma fait penser également à la cancel culture très sen vogue actuellement.
    bref, je conseille vivement le lecture de cet album avec son scénario très correct dans l'ensemble et instructif bien aidé par des dessins de qualités.
    sa lecture a été une claque pour moi qui aime tant lire .

    Obi-Wan135 Le 28/11/2021 à 11:56:07
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    By jove, so sorry mais je ne suis pas d'accord avec les avis positifs à propos du " Dernier Espadon" ! Sans être aussi catastrophique que " le Testament ... " ou " la Vallée des Immortels " , cet album est loin d'être le meilleur des album post Jacobs ... Le scénario est assez faible, il n'y a aucune surprise ( dés le début on sait que le major n'est autre qu'Olrik ) et encore une fois, les invraisemblances sont au rendez-vous : j'ai failli m'étouffer de rire lors de la séquence du jeune Irlandais qui coupe sa corde de pendu " en 1 quart d'heure " avec ... un morceau de verre de lunettes !!! Sans compter Mortimer qui survit au crash de l'hélico sans aucune égratignures ( déjà, Mortimer avait survécu à un crash d'avion dans " la Vallée des Immortels ", il est indestructible ... ) !! En plus, comme d'habitude, la fin est précipitée ... Bref, encore un album à oublier sitôt lu et à ranger dans la bibliothèque sans le ressortir. Si vous voulez rire un bon coup, lisez le dernier Blake&Mortimer plutôt que le dernier Astérix !!
    Have a nice day ! See you soon, old fellows !!

    Nicol@s73 Le 28/11/2021 à 10:57:19
    Noir Burlesque - Tome 1 - 1

    L’histoire racontée par Enrico Marini dans NOIR BURLESQUE pourrait paraître simple, voir simpliste. Un malfrat aux velléités d’indépendance et de solitude se frotte à la réalité... Peu de mots suffisent effectivement pour définir la trame scénaristique. Mais définir n’est pas résumer, parce que la bande dessinée est un art bien particulier dans lequel l’exercice est pleinement réussi lorsque le dessin nourrit une histoire... qui s’appuie sur le dessin. La puissance d’un scénario peut enflammer l’imagination au-delà du dessin. L’habilité d’une représentation picturale peut surpasser l’évocation que font naître les mots. Chacun trouve dans UN BD ce qui l’enthousiasme, happé par une histoire, émerveillé par une image. Et lorsque l’un s’allie avec l’autre, l’expérience de lecture est formidable.
    À ce titre cet album me paraît être une véritable réussite. Il faut y lire les images pour entendre l’histoire. Il faut sonder les détails pour percevoir les mots. L’atmosphère est superbement écrite et les paroles sont magnifiquement dessinées. C’est, pour moi, l’essence même de la bande dessinée : la narration par l’image.
    NOIR BURLESQUE m’a replongé dans un univers que je n’avais jusqu’alors appréhendé que par la littérature. Les personnages sont les illustrations parfaites de ceux d’un géant du polar noir américain. Si WHITE JAZZ ou LE GRAND NULLE PART vous évoquent quelque chose, alors vous aimerez incontestablement cet album. Et peut-être que, comme moi, vous vous surprendrez à rêver qu’Enrico MARINI adapte ou même simplement illustre de son trait si évocateur l’un des romans de James ELLROY...

    Erik67 Le 28/11/2021 à 10:18:20

    On va avoir droit à une course de marathon lors des jeux olympiques organisés aux Pays-Bas en 1928. Le monde se regroupait dans cet événement sportif fraternel dix ans après la terrible Première Guerre Mondiale. Cela ne pouvait pas faire de mal.

    Cette course va nous être détaillée dans les moindres détails avec les concurrents en lisse. C'est un algérien colonisé représentant la France qui va remporter la mise alors que rien ne l'y prédisposait. Boughéra El Ouafi était ouvrier mécano à Billancourt. Il va affronter les meilleurs au monde dans cette course de 42,195 kilomètres. Bref, personne n'aurait misé sur lui. C'était une victoire quasi inespérée ce qui constitue un vrai exploit sportif.

    Le graphisme est assez austère mais d'une grande simplicité. Il faut aimer. A noter qu'il y aura très peu de texte pour qu'on suive avec une plus grande fluidité ce récit. La place des images est prédominante avec une narration quasi absente.

    Pour le reste, on aura droit à une photo du vrai marathonien vainqueur qui va sombrer dans l'oubli par la suite, abandonné également par les instances sportives.

    J'ai bien aimé le dossier final en guise d'épilogue pour mieux comprendre ce qui s'est passé et le devenir de ce sportif qui méritait sans doute mieux. En effet, il restera pour toujours le premier athlète africain indigène à décrocher une médaille olympique, qui plus est en or. Marathon lui rend hommage et c'est très bien.

    yannzeman Le 28/11/2021 à 09:45:56
    Spirou et Fantasio - Tome 18 - QRN sur Bretzelburg

    Il y a des albums de la maturité. Celui là est l'album de la difficulté.

    On sent, à sa lecture, que Franquin est en train de basculer. Son dessin se dégrade par moments, tirant vers ce qui fera son nouveau style façon "idées noires" et "Gaston" des années 70-80. Et si ce style sied à Gaston, il sied nettement moins à Spirou.

    Pour autant, "QRN..." n'est pas "Panade à Champignac", et se laisse lire avec plaisir. Mais ce n'est pas le sommet de la carrière de Franquin, juste un honnète album, heureusement scénarisé par Greg.

    yannzeman Le 28/11/2021 à 09:40:08
    Spirou et Fantasio - Tome 19 - Panade à Champignac

    C'est l'album de trop.

    Avec l'histoire courte "Panade à Champignac", Franquin a sciemment détruit tout ce qu'il avait construit avant, et du dessin ou du scenario, je ne sais ce qui est le plus laid.

    Il vaut mieux ne pas le lire, cet album constitué de 2 récits courts, même si le court récit "bravo les brothers" mérite la lecture, mais comme il est paru dans un album à part, autant vous épargner l'autre histoire, celle du titre, "panade à Champignac" qui est horrible à voir et à lire.

    Bref, un album à fuir.

    yannzeman Le 28/11/2021 à 09:32:54
    Valhardi (Série récente) - Tome 15 - Jean Valhardi et les êtres de la forêt

    Un navet.

    Je ne peux que déconseiller cet album, qui vous dégoutera à tout jamais de lire du "Valhardi", alors que les albums de ce personnage sont des grands moments de l'age d'or de la BD.
    Mais pas celui-là, qui est aussi nul qu'il est interminable à lire.

    Johnny Fletcher Le 27/11/2021 à 23:27:23

    Etrange thriller qui mâtine les genres, Clapas installe et maintien une tension qui s'accentue au fil des pages jusqu'à l'ultime case. Dans un cadre - les magnifiques paysage de la drôme - qui évoquerait davantage une atmosphère paisible et aimablement pastorale, Isao Moute entraine ses six naufragés d'une étroite route de montagne littéralement déchirée par des éboulis de pierres dans un périple pédestre qui va les mener vers le drame. Très rapidement, on sent s'épaissir un malaise qui ne nous quittera plus. Quand les évènements déraperont, nous assisterons le souffle court au fatal mouvement qui tend à les mener les uns après les autres à la mort. Bientôt, il ne s'agira plus que d'essayer de survivre par tous les moyens.
    Dans un contexte qui nous laisserait aisément croire à une aimable chronique sur la ruralité et ses valeurs éternelles, l'auteur nous fait glisser petit à petit dans un registre à la brutalité crue et à l'angoisse poisseuse. Il y a un côté Délivrance (le film de Boorman) dans cette histoire. Mais c'est surtout l'histoire de choses qui s'enchainent mal et déraillent, comme autant de cailloux dévalant les pentes du lieu où se déroule l'action qu'on appelle "le Claps" (ou" clapas" en occitan en référence à ces rochers de toutes tailles qui jonchent le coin depuis la fin du moyen âge).
    L'influence du cinéma est évidente dans le découpage et dans l'inspiration du récit. L'intelligence de l'auteur est de lui avoir donné une forme à laquelle on ne s'attend pas, celle d'un style propre au roman graphique français.
    Isao Moute est un formidable dessinateur, qui sait rendre l'expressivité d'un visage, la posture d'un corps, un regard, aussi bien que l'imposante présence d'un paysage, d'un levé de soleil ou d'un crépuscule brumeux. Tout cela dans un style très caractérisé, vibrant, libre et appliqué à la fois, jouant habilement avec deux couleurs terreuses et le noir du trait pour composer toutes les nuances d'ombres et de lumières de ses planches.
    Il possède un sens aigu du rythme et du découpage qui donne à son récit une fluidité et une lisibilité assez rare. Rien n'est laissé dans l'ombre dans son dessin, chaque détail se livre sans qu'on ait besoin de décrypter une case pour appréhender tous les recoins du récit.
    Oui, Isao Moute est un auteur doué, un conteur de premier ordre. Clapas est un pur polar et mille autres choses cependant, un objet hybride fort bien né.
    Clapas constitue une bien belle découverte et un album haletant.

    Scénario et dessin: 4,5/5

    Saigneurdeguerre Le 27/11/2021 à 22:52:51

    Paris 2040.
    Lire ou posséder un livre est un crime ! Les forces de l’ordre interviennent dès qu’un drone en repère un… Et les flics cognent, même des prisonniers attachés. (Remarquez, c’est plus facile, alors pourquoi se gêner ?)

    Washington 2032.
    Le fondateur de Fatalbook, monsieur Z, est devenu président des USA dans un contexte de pandémie mondiale. Pour parvenir à ce poste, il a bénéficié de la collecte universelle des données personnelles des électeurs. Les GAFAM sont entrés à la Maison Blanche consacrant la victoire absolue des géants du numérique. Une lutte mortelle est engagée contre un virus qui mute plus vite que son ombre. Les dirigeants du monde et les leaders du Net s’entendent sur un projet : le port d’un masque connecté qui permet à la fois d’être protégé d’un virus mortel et d’être en contact avec les informations numérisées.

    Les livres papier doivent disparaître ! D’aucuns seront numérisés, d’autres devront carrément disparaître définitivement. Ce sont des éléments de subversion !

    Critique :

    Voilà un livre angoissant où l’auteur, François Durpaire, joue sur les peurs actuelles, un virus mutagène très meurtrier et le pouvoir de plus en plus prégnant des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft).
    Il nous décrit une société où les livres ont disparu ainsi que l’écriture à la main, adieu les stylos, les écoles, les bibliothèques, les librairies, les imprimeries… Et où tout est diffusé via un masque numérique. Mais ne voilà-t-il pas que subitement des enfants se mettent à disparaître ! Les autorités ne font même pas mine de les rechercher.
    Dans l’ouvrage, l’auteur retrace l’histoire de l’écriture et cette tendance de la part de certains dirigeants, quelle que soit l’époque, quelle que soit la religion, de vouloir faire disparaître les ouvrages qui peuvent gêner l’établissement d’une nouvelle doctrine. C’est la partie que je trouve la plus intéressante, même si personnellement, je n’ai rien appris de nouveau. Je ne doute pas que certaines personnes trouveront ces informations très intéressantes.
    La fin du récit ne m’a pas convaincu du tout pour des raisons que je ne puis évoquer sans « divulgâcher ».

    joseph2017 Le 27/11/2021 à 21:49:03

    Moi qui aime les vieille voitures et les belles plastiques, je suis servi.
    Si l'intrigue comporte plusieurs facettes, il aurait été intéressant de connaitre la suite !

    ClarkBD Le 27/11/2021 à 17:33:34
    Astérix (Hachette) - Tome 9 - Astérix et les Normands

    Sympathique pochade avec une aventure sur le mode humoristique. Alors que le village entier accueille le neveux du chef Abraracourcix, le turbulent Goudurix, les Normands débarquent sur la côte à la recherche de la peur. Humour et jeux de mots au rendez-vous de cette aventure très bien dessinée mais bien en dessous des autres volumes précédents. A lire malgré tout !

    yannzeman Le 27/11/2021 à 12:31:45

    J'ai d'abord lu ce pavé en VO, il y a des années, et j'avais trouvé ça bien, fasciné que je suis par l'histoire des meurtres de Jack l'éventreur.

    Des années plus tard, j'ai lu en VF, cette fois, ce même pavé. Avec l'âge, et d'autres expériences de lecture, je dois avouer que ce livre a très mal vieilli. J'ai trouvé que c'était une véritable purge, un supplice qui ne s'améliore pas au fil des pages (le pire étant cet interminable monologue et ces visions du futur ; je ne prend pas de drogue alors je ne peux pas apprécier ces moments là !).

    Des apartés scabreuses, une enquête certes détaillée mais pas très prenante, une attention sans doute trop importante accordée au tueur (qui n'a rien de fascinant, au final ; c'est juste un connard, comme souvent).

    Et le dessin, qui rend difficile la reconnaissance des personnages. La version en couleurs n'y changera rien, c'est mauvais, point.

    A fuir.

    BudGuy Le 27/11/2021 à 12:00:00

    Après 'Shangri-La' que j'avais trouvé convenable mais sans plus, Mathieu Bablet nous revient avec 'Carbone & Silicium' et il y a beaucoup de choses à dire à son sujet.

    Graphiquement, les décors sont très beaux, bien fournis et les différentes parties du monde présentées sont bien rendues, de même que le futur au niveau artistique. La forme est bonne et le style des personnages ne m’a pas dérangé (même s’il y existe mieux, bien sûr).

    Le fond de l’histoire en revanche est bien plus problématique à bien des égards, puisqu’après un début très prometteur et excitant (la création des deux IA fortes), l'auteur va se perdre dans les méandres d'un futur où le wifi existe toujours même après l'Apocalypse (?!?) afin de nous enseigner des concepts philosophiques, teinté d'idéologies politiques très en vogue et tout cela de façon très sérieuse et pompeuse.

    La lourdeur du message est difficile à avaler tant il accumule les tares, passant d’une naïveté philosophique digne d’un lycéen au politiquement correct, d'ailleurs je retiendrai à ce propos :
    - Le proto Jean-Marie Lepen éructant son amour des migrants au cours d’un extrait télévisuel, suivi d’un dialogue bien moralisateur entre Carbone et Noriko.
    - L'Europe est xénophobe et remplie de gens très méchants
    - Tous les problèmes du monde sont dus à notre manque d'intelligence, car oui la philosophie a toutes les réponses !
    - Aucun mot sur les enfants, c’est sûr que ne pas en faire pollue moins la planète !
    - La vision géopolitique est absente
    - Les problématiques religieuses sont absentes

    A l’issue de la lecture, j’ai ressenti à la fois de la consternation mêlée à de la gêne. On peut traiter de philosophie et de métaphysique, encore faut-il bien s’y prendre et ne pas occulter une partie de la réalité, autrement on finit avec une vision partielle et lacunaire de la complexité de notre monde.

    Tant de pages pour arriver à ce résultat, c’est bien dommage.

    JohnSheldrake Le 27/11/2021 à 10:26:53
    Benoît Brisefer - Tome 9 - L'île de la désunion

    J’aime beaucoup les aventures de Benoit Brisefer, même les post-Peyo mais celle-ci est assez indigeste et beaucoup trop abracadabrante pour marcher. Et cette caricature de dictature latino-américaine n’arrange pas les choses. Rien n’est crédible dans ce volume et c’est bien dommage.

    Erik67 Le 27/11/2021 à 10:15:01

    Ce récit sur un tueur en série dans une banlieue américaine avait pourtant assez bien commencé mais son développement m'a pas vraiment convaincu au final. Il reste beaucoup d'interrogations et de mystères non résolus. Or, je n'aime pas trop quand je ne comprends pas bien une histoire.

    En effet, l'auteur Antoine Maillard semble avoir perdu certains lecteurs en cours de route. Cela ne m'a pas semblé très rationnelle et cohérent. Était-ce simplement voulu ? Je n'en suis même pas certain.

    Le thème semble celui du mal être de l'adolescence où certains sont rejetés du groupe. Or, cette marginalisation peut les conduire à être totalement dérangés et à commettre des meurtres sordides contre leurs proches. Merci, très peu pour moi !

    Bref, je vais donner toute de même une note satisfaisante pour tenir compte d'un bon travail graphique réalisé. Je décèle qu'il y avait quand même du potentiel avec une ambiance slasher assez bien retranscrite. Je me dis que l'auteur pourra peut-être me surprendre une prochaine fois.

    italia Le 27/11/2021 à 00:30:14
    Alma Cubrae - Tome 1 - Le Collecteur d'Âmes

    mamamia grandiose magnifique un dessin à couper le souffle un scénario qui vous murmure vivement la suite. Je pense que certains lecteurs n'ont rien compris ou sont peut être un peu limités et prisonniers dans une dimension où le rêve est considéré comme nuisible. Allez lire une bonne ptite BD BOBO.

    Saigneurdeguerre Le 26/11/2021 à 23:59:21
    Tango (Xavier/Matz) - Tome 2 - Sable rouge

    Mer des Antilles.

    Quoi de mieux que la mer et la solitude pour profiter pleinement de la vie ? Tango est aux anges. Sa solitude serait presque parfaite s’il n’était accompagné par Mario. Mario et ses jérémiades ! Mario et sa soif insatiable. Une soif de rhum et de vodka. Plus une goutte ! Le pauvre va défaillir s’ils n’accostent pas bien vite pour faire le plein. Heureusement, la Barbade n’est pas loin. Eh puis, un homme peut avoir d’autres besoins à satisfaire ? Une escale est la bienvenue.
    Ensuite, départ pour une île paradisiaque… Bon ! D’accord, il faut d’abord essuyer une « onde tropicale » durant trois jours. Le paradis, ça se mérite. En cours de route, ils rencontrent un petit bateau de pêche abandonné. Quand ils arrivent à destination…

    Critique :

    Tango s’est fait un nouvel ami en la personne de Mario, rencontré dans l’épisode précédent. Celui-ci, bien qu’Argentin, pratique un humour plutôt british. Dans cet épisode-ci, après un démarrage plutôt banal, le calme avant la tempête, au propre et au figuré, les ennuis, pour Tango et ses amis, oui ! oui ! il a d’autres amis ! se multiplient pour le plus grand bonheur du lecteur. Matz, à défaut d’offrir un scénario original et totalement imprévisible, sait jouer avec le rythme de l’histoire pour la rendre suffisamment passionnante pour qu’une fois la lecture entreprise, on ne lâche plus cette bande dessinée.
    Comme d’habitude, les dessins de Xavier sont d’un grand réalisme, avec profusion de détails dignes des plus belles scènes cinématographiques. Les couleurs de Jean-Jacques Chagnaud transforment en cartes postales colorées ces magnifiques planches de Philippe Xavier, pour nous transporter dans cette mer des Antilles, bien loin du désert de cailloux du premier album. Le contraste est saisissant.

    Saigneurdeguerre Le 26/11/2021 à 20:38:16
    Tango (Xavier/Matz) - Tome 1 - Un océan de pierre

    Quelque part dans la Cordillère des Andes.

    Il s’appelle Tango… Du moins est-ce ainsi que ce gringo se fait appeler par ici dans ce désert de pierres. Qu’est-ce qu’il fout là ? Il est beau, jeune, costaud… Une vraie gravure de mode… Et plein de fric ! Mais nous l’avons accepté parmi nous depuis quatre ans car il est sympa. Il a de d’humour. Il est toujours prêt à donner un coup de main et il n’emmerde personne. Une sorte de voisin idéal en quelque sorte. C’est peut-être trop beau pour être vrai…

    Critique :

    Ce serait un roman, on le qualifierait de « page turner ». Cela commence tranquillement par de magnifiques décors, pour ceux qui aiment les déserts et le soleil. Le lecteur découvre un Tango qui cherche des pointes de flèches incas en compagnie d’un môme intelligent et passionné. Ce n’est pas le sien. Diego est le fils d’Anselmo. Du moins, c’est ce que Tango a toujours cru… Mais Tango, lui-même, qui est-il ?
    Matz, le scénariste nous a concocté un magnifique polar, ou thriller, inutile de nous disputer pour une question d’appellation, qui se déroule à toute vitesse, un peu dans le genre de XIII, sauf que notre héros n’a pas perdu la mémoire et qu’il se rappelle très bien son passé qui lui saute à la gorge au moment où il vient en aide à un ami. Il est comme ça, Tango ! Il ne supporte pas de laisser un copain dans le pétrin, ce qui va attirer l’attention sur lui de gens qui ont quelques raisons de lui en vouloir. Des rancuniers, ça existe ! D’autant plus s’il y a du fric en jeu… Beaucoup de fric…
    Le dessin réaliste de Xavier est splendide et laisse une large part à des décors très peaufinés qui nous transportent sur place aussi bien que le ferait un beau film tourné dans de grandioses espaces naturels.
    La question, à la fin de cet album est : Tango va-t-il enfin retrouver une saine quiétude ? M’enfin ! Ceux qui le recherchent ont encore plus de raisons de le traquer. Non seulement, il n’a pas rendu les biftons, mais en plus il a fait bobo aux envoyés du boss ! Sûr qu’il doit se sentir frustré le caïd…
    Bien, je vous laisse… J’ai du sable rouge qui m’attend…

    Yovo Le 26/11/2021 à 20:14:22
    Bergères Guerrières - Tome 3 - Le périple

    Les décors s'élargissent, l'intrigue se densifie, l'univers se complexifie. Le périple des personnages n'en n'est que plus périlleux. Face à l'adversité, la petite troupe partie en Terres Mortes devra puiser dans les tréfonds de ses ressources pour poursuivre sa route et atteindre son but.

    Les jeunes lecteurs, eux, seront confrontés à de plus en plus de mystère et d'émotion. Les qualités graphiques et scénaristiques, inchangées, font de ce 3ème tome un superbe album de plus.

    torabull Le 26/11/2021 à 19:47:10
    Les tuniques Bleues - Tome 64 - Où est donc Arabesque ?

    mon dieu que les dessins sont mauvais et lambil continue avec un autre scenariste oula.Je l'ai pris quand mème quelle déception je les suis depuis 1972 regret pour cauvin et lambil devrait stoppée il n'y est plus reste des albums fabuleux a lire et relire pour la suite ce sera sans moi

    OlivierAndrieu Le 26/11/2021 à 16:40:32
    Iznogoud - Tome 31 - Moi, calife...

    Bjr. Merci pour l'article. Pour le nom du calife, j'ai posté l'explication sur la page Facebook d'Iznogoud il y a 15 jours :-)
    Olivier Andrieu

    Erik67 Le 26/11/2021 à 07:36:10
    Stern - Tome 4 - Tout n'est qu'illusion

    Les auteurs Frédéric et Julien Maffre poursuivent leur excellente série Stern dans ce quatrième tome en le faisant voyager au sein des Etats-Unis.

    Nous voici donc en 1883 en Louisiane à la Nouvelle-Orléans. C'est un décors vaudou qui colle à merveille si on associe également les cimetières, lieu de travail habituel de notre héros croque-mort de profession.

    Le cadre de cette ville un peu magique nous embarquera très vite dans une affaire de spiritisme assez particulière à moins que cela ne soit un vulgaire canular afin de piéger des gens fortunés. On apprendra également que dans cette cité, les tombes sont surélevées à cause des inondations fréquentes. Déjà à l'époque.

    J'aime bien le personnage d'Elijah Stern qui est plutôt bonne pâte en acceptant toutes les missions même les plus incongrues. Il ne le fait pas forcément pour l'argent.

    Le dessin est toujours aussi clair et précis. J'ai remarqué qu'il s'est même amélioré au fil des albums. Cela rend la lecture particulièrement agréable. Ce récit se lit d'une seule traite sans le moindre accroc de compréhension. On passe un réel bon moment même si tout ne semble être qu'illusion.

    Au final, un tome plutôt réussi qui complète cette série plutôt originale avec un héros atypique.

    BudGuy Le 25/11/2021 à 20:40:14

    Après avoir lu et entendu beaucoup de choses très élogieuses au sujet de cette adaptation d'un roman de Michel Bussi, je me suis (enfin) décidé à lire les 180 pages qui composent ce one-shot.

    Incroyable. C'est le premier mot qui m'est venu à l'esprit à toute la fin de ma lecture.
    Puisque oui: le scénario est absolument incroyable, plus complexe qu'il n'y parait, riche en rebondissements, doté de personnages bien écrits, et ce, jusqu'à ce "twist" final que l'on ne voit pas venir.
    Le trait et les couleurs de Pinheiro sont au service de l'œuvre pour un résultat haut en couleur et vraiment très plaisant au niveau graphique.

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant pris de plaisir à suivre un polar qui ne lâche pas le lecteur de la première à la dernière planche. Une œuvre qui mérite largement la note maximale.

    ClarkBD Le 25/11/2021 à 19:53:25
    Alix - La collection (Hachette) - Tome 3 - L'île maudite

    Une aventure une fois encore auréolée du talent de Martin avec un scénario très spectaculaire cumulant les scènes d'anthologie avec une pointe de fantastique grâce aux inventions extraordinaires du savant Lydas. Le retour d'Arbacès apporte son lot de coups tordus pour notre héros. Un indispensable. Le cahier très informatif sur les coulisses de l'album nous en apprend davantage sur le travail de Martin auprès d'Hergé et du journal de Tintin sans parler de la biographie de l'auteur avec un peu d'histoire sur les phéniciens.

    versonnex Le 25/11/2021 à 19:32:47
    Lanfeust de Troy - Tome 9 - La Forêt noiseuse

    Mais pourquoi un dépôt légal de Novembre 2011 (et non pas 2021)? J'ai cru avoir racheté un album déjà paru même si j'ai consulté ma base en ligne, comme toujours.

    Johnny Fletcher Le 25/11/2021 à 13:49:00
    Thorgal - Tome 37 - L'Ermite de Skellingar

    le grand atout de cet album, c'est qu'il vient après une tripoté de purges qui ont mis à rude épreuve l'affection des fans pour Thorgal. En dehors de cela, il n'y a rien vraiment d'extraordinaire à retenir, si ce n'est le dessin talentueux de Vignaux (mis en valeur par une mise en couleur formidable de Gaëtan Georges) qui marche dans les pas de Rosinski tout en conservant les grandes qualités de son propre graphisme. Sans lui, cet album tomberait dans l'anonymat que le scénario lui promettait. Car Yann se contente prudemment de se conformer à quelques consignes pour donner à son histoire l'allure de celles concoctées jadis par Van Hamme. Et comme tout travail trop servile, il prend assez vite des airs artificiels avec ses passages obligés et ses tics scénaristiques. Là où Van Hamme suivait sa voie, celle de son imagination, avec ses qualités et ses défauts, Yann lui emboite le pas avec ses propres défauts et c'est à peu près tout malheureusement. Son récit souffre d'un manque de dramaturgie; Yann peine à donner du rythme et à faire naitre et à maintenir une tension, un mystère, toutes ces choses que Van Hamme avait su insuffler à la série par le passé et qui faisait que "Thorgal" dépassait bien souvent les séries concurrentes.
    On sent le travail effectué par Yann pour reprendre la série. le problème c'est justement qu'on le sent trop. il a étudié le monde viking, il nous le fait savoir à tout bout de champ de façon presqu'intempestive. Il a aussi étudié les précédents albums de la série, il nous en ressert les codes de la même manière qu'il le fait pour le monde viking. Tout ça est un peu trop scolaire et manque de fulgurance et de surprises. Ca ronronne gentiment en cheminant placidement par les différents passages obligés du récit thorgalien .Tout cela est agrémenté par moment de trop nombreux dialogues qui donnent parfois l'impression de faire office de remplissage.

    Heureusement, le dessin de Vignaux fait grimper quelques étages à ce scénario grâce à un sens de la mise en scène évident. Car à bien y regarder, ce sont encore les scènes sans dialogue qui nous rapprochent le plus de ce qui a fait l'essence de cette série. Vignaux semble avoir mieux appréhendé que son scénariste les éléments qui confèrent "sa magie" à cette série.
    Au final c'est une impression mitigée qui demeure, celle d'avoir aperçu au détour d'une rue un vieil ami qu'on avait perdu de vue, de le retrouver avec joie, de s'asseoir avec lui pour entamer une discussion et très vite de ne pas le reconnaitre tout à fait, embarrassé par un malaise diffus, comme si on prenait peu à peu conscience que quelqu'un lui ressemblant essayait de se faire passer pour notre ami.

    Note 2,5/5
    (scénario 1,5/5 - Dessin: 4/5)

    Eric DEMAISON Le 25/11/2021 à 11:51:44
    Buddy Longway - Tome 1 - Chinook

    J'évalue ici la totalité de la saga.
    En effet tout ici vaut par l'ensemble du cycle: la progression des histoires élémentaires de chaque album, l'enchaînement des histoires les unes aux autres au fil de la saga, l'évolution du graphisme qui au début sage et bien rangé explose en pleines pages à la fin de la série et le tout sur des personnages non manichéens qui petit à petit prennent de l'épaisseur. Il y a aussi la notion de complétude. En effet à la fin des 20 tomes, c'est fini!

    Il est vrai que cette série prend clairement le parti des indiens, mais aussi celui des premiers colons. Il est surtout contre une certaine institution qui cherche à canaliser et diminuer le rapport à la nature. Le parallèle avec des films comme Jérémiah Johnson ou le Soldat bleu qui à leur époque (fin des années 1970) ont renversé le cliché des westerns est réel, mais cela a bien vieilli et je trouve que cette lecture est au demeurant bien plus plaisante que les poursuites de séries type Blueberry qui ont le fâcheux gout d'exploitation commerciale d'un succès passé.

    En plus Derib est un sacré dessinateur et conteur d'histoire.

    LQF Le 25/11/2021 à 11:23:03

    "La bibliomule de Cordoue" est sans doute LE titre de cette fin d'année 2021 que j'attendais avec le plus d'impatience... Et je dois admettre que, si mes attentes étaient déjà élevées, la lecture de ce magnifique roman graphique a surpassé tout ce que j'espérais.

    L'intrigue se déroule en 976, à Cordoue, sous le califat d'Al-Andalus.
    Le vizir Amir tente d'asseoir son pouvoir après le décès du calife Al-Hakam II, dont l'héritier est son fils de 10 ans. Mais Amir a besoin d'alliés pour mettre à bien son projet politique et, pour cela, il doit se rapprocher de religieux radicaux, qui exigent de brûler les livres de la bibliothèque de Cordoue...
    Tarid, en charge de la bibliothèque, ne peut se résoudre à accepter cet autodafé, qu'il perçoit comme un crime contre l'humanité et le savoir universel.
    Il décide alors de sauver autant d'ouvrages qu'il le peut, en fuyant le califat d'Al-Andalus avec, pour seules ressources, une épée, deux compagnons de route inattendus, ainsi qu'une mule surchargée et particulièrement récalcitrante, dans l'espoir de mettre à l'abri ces sources culturelles à la valeur inestimable.
    C'est sans compter les nombreux obstacles qui se mettent en travers de leur chemin, et les troupes que le vizir Amir a lancé à leur poursuite...

    En plus d'être une formidable fable historique, cet album est porté par des personnages extrêmement différents, mais surtout extrêmement touchants.
    Lubna, la jeune esclave copiste, m'a impressionnée de par son indépendance et sa détermination à toute épreuve.
    Marwan, l'ancien voleur en quête de repentir (mais l'est-il vraiment ?) apporte de l'humour et de l'énergie à toutes ces séries de péripéties, mais se révèle bien plus qu'un clown de service, en se dévoilant finalement comme un personnage nuancé et plein de ressources.
    Même la mule et son caractère borné en viennent à se révéler attachants...
    Ma préférence va tout de même à Tarid, cet eunuque à l'érudition impressionnante, souvent moqué du fait de son surpoids et réputé pour son grand savoir.
    Il est le premier à tout mettre en oeuvre pour sauver les manuscrits de la destruction et, quand bien même sa quête paraît impossible, jamais il ne baisse les bras. Son courage est d'autant plus émouvant lorsqu'on en vient à prendre connaissance de son parcours de vie, à mesure que les pages défilent au cours de notre lecture.

    De l'aveu des auteurs, il a été très difficile de réunir des sources historiques sur cette période, qui demeure très méconnue dans notre approche judéo-chrétienne et européo-centrée de l'Histoire.
    Il est vrai que peu d'entre nous peuvent se targuer d'avoir entendu parler de ce califat durant nos cursus scolaires traditionnels, quand bien même l'Espagne n'est, géographiquement, pas si éloignée que cela de la France...
    Pourtant, malgré une lacune quant à l'accès à des documents historiques, l'oeuvre en elle-même abonde d'une richesse et d'une précision qui nous apprend beaucoup sur cette civilisation et cette culture exceptionnelles.
    J'ai particulièrement apprécié le foisonnement de noms d'auteurs et d'ouvrages cités, en me demandait même parfois s'il s'agissait de sources réelles, ou bien sorties tout droit de l'imagination des auteurs.

    Le fond de ce roman graphique est tout bonnement sublime. Mais la forme l'est tout autant : le dessin de Léonard Chemineau est généreux, chaleureux, plein de rondeurs et de douceur. Il illustre à merveille le dynamisme, la sensibilité et l'humour du récit.
    Le travail des couleurs mené Christophe Bouchard mérite, lui aussi, d'être cité, tant ces dernières contribuent à poser l'ambiance et l'atmosphère de ces terres califales.
    Enfin, n'oublions pas l'édition de l'ouvrage en elle-même : la couverture, les lettres dorées, le front bleu, la tranche légèrement arrondie... L'objet même est une véritable oeuvre d'art.

    En bref, "La bibliomule de Cordoue" est un coup de coeur comme je n'en ai pas eu depuis longtemps.
    Il ne fait aucun doute que cette formidable ode à la culture et au savoir, particulièrement en ces temps où la censure sous ses nouvelles formes est de plus en plus prégnante, mérite amplement de figurer parmi toutes les "bibliomules" du monde entier...
    Un titre incontournable, à découvrir et à savourer ABSOLUMENT.

    Erik67 Le 25/11/2021 à 07:36:16

    Le roman graphique nous permet de nous instruire d'une certaine manière en permettant de combler nos carences. Moi, j'aime bien le cinéma par exemple. Cependant, je ne connaissais pas forcément Roscoe Arbuckle dit Fatty qui était l'acteur le mieux payé Hollywood dans les années 20. Il dépassait en popularité Charlie Chaplin et Buster Keaton réunis. Bref, il fallait le faire !

    Visiblement, comme la plupart des acteurs qui rencontrent le succès, sa vie s'est transformée en débauche dégoulinante. C'est clair que la chute n'en fut que plus rude. On va assister impuissant au premier grand scandale hollywoodien. Cela ne sera que le premier d'une longue suite, le dernier scandale étant celui de l'affaire Alec Baldwin qui a joué à la roulette russe sur un tournage de western en ne vérifiant pas si son arme était chargé (ce qui paraît être pour certain un geste élémentaire de prudence).

    J'ai adoré l'introduction avec un Buster Keaton vieillissant qui raconte la légende Roscoe à un jeune technicien du plateau de tournage de la quatrième dimension dans les années 60. En effet, Fatty faisait dans le cinéma populaire tendance burlesque. Il était loin du courant moralisateur qui va sévir dans l'Amérique des années 20 conduisant à la prohibition par exemple.

    Visiblement, ce fut une époque où les acteurs pouvaient encore faire une douzaine de films en seulement deux ans ce qui arriva à nos deux complices amis Fatty et Buster Keaton. On croisera la route d'un Charlie Chaplin au bras d'une très jeune femme qui aurait pu être sa fille. Bref, il ne sera pas montré sous le meilleur angle mais son talent comme acteur comique sera reconnu.

    On voit comment la notoriété attire des femmes assez vénales et comment on peut se retrouver accusé de viol ou pire d'homicide involontaire. Fatty n'a fait qu'aider assez naïvement une jeune femme ivre. Cependant, le contexte est celui Hollywood qui passe pour un camp de vacances de dépravés. Il fallait que quelqu'un en paye le prix. Les ligues féministes s'en sont données à cœur joie. Balance ton porc !

    J'ai été ému pour cet homme certes extravagant mais innocent qu'on a fait passer pour un monstre. On voit la machine judiciaire en œuvre quand elle essaye de broyer une célébrité qui devient une victime expiatoire. Bref, une aubaine pour le procureur qui rêve de devenir le prochain gouverneur de San Francisco. Même la presse a fait ses choux gras avec des titres de manchette comme « Roscoe aurait violé Virginia avec une bouteille de Coca-Cola ». Ridicule mais cela marche !

    Bref, je n'ai pas été déçu de cette lecture qui nous montre le milieu Hollywood mais également celui d'une justice parfois corrompue. Ainsi l'un des jurés avait un compagnon qui travaillait pour le bureau du procureur et qui aurait dû être récusé par conséquent. Sans l'unanimité des jurés, le procureur pouvait faire appel ce qu'il ne manqua pas de faire. On traîne dans la boue une célébrité pour gagner en prestige. Ce procès va révéler encore quelques désagréables surprises sur le système américain. Au bout du compte, la morale sera sauve mais bon. Fatty fut détruit à jamais banni par les pontes et la censure.

    En conclusion, je dirai que c'est une BD très intéressante à découvrir. La lecture fut très agréable grâce à un magnifique dessin qui œuvre à la qualité de l'ensemble.

    Yovo Le 24/11/2021 à 21:39:19
    Bergères Guerrières - Tome 2 - La Menace

    Cette fois, une ténébreuse magie noire se mêle à l'histoire... Molly et Liam, accompagnée d'une puissante alliée se retrouvent seules pour livrer un combat fatidique.

    Un deuxième tome beaucoup plus sombre, presque effrayant. Le scenario est toujours aussi nuancé et ne bascule jamais dans la facilité. Tous les personnages sont remarquables, avec leurs failles et leurs caractères bien à eux. Ils agissent pour de bonnes raisons et ressentent tous de la peur, quel que soit leur héroïsme. Le message adressé aux jeunes lecteurs est donc particulièrement intelligent : oui il est normal d'avoir peur, et non, cela n'empêche en aucun cas d'avoir du courage !

    Les dessins, toujours superbes, sont animés d'une énergie folle, de bonnes bouffées d'émotion et d'un rythme haletant. Une lecture réjouissante !

    Yovo Le 24/11/2021 à 20:30:37
    Bergères Guerrières - Tome 1 - La relève

    Drôle, enlevé, malin... Une BD jeunesse qui ne prend pas les enfants pour des crétins !

    Un scenario complexe, cohérent et fouillé ; des personnages crédibles et attachants ; tout l'univers est super sympa. Il est de plus parfaitement mis en images. Le graphisme d'apparence simpliste est en fait très riche et élaboré avec un immense talent. Il a la grande qualité de se faire discret malgré sa beauté et de savoir s'effacer devant l'histoire, de la mettre réellement en valeur.

    Un excellent premier tome qui n'a rien à envier à la plupart des séries adultes sur des thèmes similaires.

    Je l'ai acheté pour mes enfants mais sa lecture m'a passionné.

    ClarkBD Le 24/11/2021 à 18:13:46
    Blueberry -(Collection - Altaya) - Tome 9 - La piste des sioux

    Troisième volet de la saga du Cheval de fer, Blueberry est une fois de plus mis à l'épreuve dans cet album superbement oeuvré par Charlier avec des dessins superbes de Giraud. Une intrigue à la fois adulte mais critique sur les événements historiques concernant l'extermination de la nation indienne. Le cahier nous renseigne une fois encore sur les coulisses de la série sur l'année 68 durant laquelle cette aventure fût publiée.

    thieuthieu79 Le 24/11/2021 à 17:27:09
    Vesper - Tome 1 - L'Amazone

    Pour être honnête, je n'étais vraiment pas emballé par le pitch et par l'univers. Je m'attendais vraiment à être déçu.
    Et finalement je me suis pris une petite claque. J'ai tout de suite accroché à l'histoire qui nous emmène directement dans le vif du sujet. L'intrigue est solide et tient la route, le background fourmille de détails, les personnages sont charismatiques et jouent tous un rôle important. Il n'y a vraiment aucune place au hasard et à l'à peu près. Chaque dialogue, chaque case, chaque planche est réfléchie.
    Le graphisme de Jérémy est toujours très beau avec de magnifiques couleurs directes qui donnent un superbe rendu à cet univers d'héroïc fantasy.
    On se rend bien conte de la longue gestation qu'il a fallu pour accoucher de ce superbe premier tome pour lequel je n'est vraiment rien à redire. La suite risque d'être encore plus prometteuse.

    kobaia Le 24/11/2021 à 15:44:24
    Lanfeust de Troy - Tome 9 - La Forêt noiseuse

    On retrouve Lanfeust et Hébus dans une aventure sympathique dans le monde de Troy. Quelques trouvailles (la forêt vivante), un épisode qui va un peu vite.

    Ce n'est pas l'album de l'année, mais c'est comme les fraises Tagada : ça rappelle notre jeunesse, à l'excès c'est indigeste, mais une fois de temps en temps, ça fait plaisir.

    ClarkBD Le 24/11/2021 à 15:43:13
    Luc Orient (Intégrale Le Lombard) - Tome 1 - Intégrale 1

    Un premier tome de cette intégrale qui surprend par la modernité de son propos et par la qualité de ses dessins. L'imagination fertile de Greg ainsi que la qualité de ses scénarii confie à la série un plus considérable. paape n'est pas en reste avec ses graphismes vraiment réussis. Les aventures de Luc Orient tiennent la route plus de 50 ans après sa création. Chapeau bas les artistes. Quatre histoires de 44 planches ainsi qu'un dossier de six pages contenant les coulisses de cette série, agrémenté d'illustrations d'époque est présent. Un indispensable pour ceux et celles qui aiment la science-fiction franco-belge !

    dpampouneau Le 24/11/2021 à 11:42:04
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    Je regarde les avis positifs et je suis assez surpris. Sans être catastrophique, "Le dernier espadon" est loin des meilleurs de la nouvelle vague ("Le bâton de plutarque", "L'affaire Francis Blake", "Le dernier pharaon"...). Le problème est que l'enjeu est anecdotique (à comparer aux guerres mondiales des premiers espadons par ex). La violence montrée est trop signifiante et mal découpée, figée.

    6350frederic Le 24/11/2021 à 10:43:08
    Barbe-Rouge - Tome 24 - La cité de la mort

    Un peu les mêmes remarques que pour l'épisode d'avant même si je trouve le dessin un peu plus aboutis , les décors plus précis , les visages plus expressifs , l'histoire est bien mené avec beaucoup de rebondissements comme souvent d'ailleurs et donc on aime bien lire cet épisode

    Erik67 Le 24/11/2021 à 07:39:38
    Chaplin - Tome 2 - Prince d'Hollywood

    Charlie Chaplin est un acteur du cinéma muet qui a fait les heures de gloire Hollywood à ses débuts. Il incarne le rêve américain du migrant européen durant l'âge d'or.

    Certes, il n'a pas eu beaucoup de chance avec les femmes en divorçant et en perdant à chaque fois sa fortune au profit de la vénalité. Pour autant, il faut dire également qu'il n'était pas vraiment un exemple de mari fidèle.

    Le personnage n'est d'ailleurs pas très attachant ou sympathique et c'est le moins que je puisse dire au travers de multiples exemples qui nous seront exposés. La biographie, très honnête, montre en effet également ses mauvais côtés. Le décalage avec son rôle de Charlot est assez surprenant, voire déroutant.

    Par ailleurs, il avait un sérieux penchant pour les jeunes filles encore adolescentes et mineures (16 ans) ce qui ne passerait pas du tout à notre époque. En effet, il aurait été poursuivi pénalement et houspillé par le public hâtisé par des mouvements féministes. A juste titre, je tiens à le préciser afin de lever toute ambiguïté.

    Cependant, on va le juger sur d'autres critères au gré de sa prestigieuse carrière cinématographique. Ainsi, on apprend qu'il ne croyait pas du tout au cinéma parlant pour des raisons plutôt obscures et presque poétiques. Il a eu par contre du flair en réalisant «The Kids » ou « La ruée vers l'or » ou encore « Les lumières de la ville ». Certes, « The Circus » a été un échec. Bref, il y a eu des hauts et des bas. Cela ne marche pas à tous les coups !

    On termine ce second tome avec un tour du monde de Charlie qui s'ouvre au monde qui est en train de changer comme lui confirme Winston Churchill ou encore Gandhi qu'il croisera sur sa route. Et puis, il y a cette visite à Berlin où il est traité comme un juif et où il va rencontrer Albert Einstein prêt à quitter l'Allemagne devant la montée du parti nazi qui gagne en popularité.

    Le lecteur assistera également à ce passage au Japon impérialiste où il échappera de peu à un attentat tuant le premier ministre en exercice à savoir Inukai Tsuyoshi en mai 1932. Bref, il prépare le grand tournant de sa carrière avec des films comme « Les temps modernes » ou encore son véritable chef d’œuvre « Le dictateur » sur des sujets un peu moins comiques mais dans l'air du temps.

    Ce voyage lui a permit d'ouvrir les yeux sur le changement du monde. C'est intéressant d'assister à cette phase qui apporte quelque chose à cette œuvre.

    Pour ma part, j'ai trouvé cette seconde partie bien plus captivante que la première. On suivra la troisième et dernière partie avec la plus grande attention sur une des personnalités ayant marqué le cinéma à ses débuts.

    aloa35 Le 23/11/2021 à 22:05:56

    Très bel album, avec une histoire assez classique entre un homme et un loup, dans des paysages sauvages de la haute montagne. Et pourtant, la simplicité de la narration la rend émouvante et marquante. La conclusion, tout en nuance, fait réfléchir.
    C'est une histoire dont je me souviendrai longtemps.

    Jozef Le 23/11/2021 à 18:46:52
    Thorgal - Tome 39 - Neokóra

    Mon dieu ! Quasiment 25 ans que j'attendais cet album (depuis 1997 et le tome 23 - La cage) !!!
    Un retour aux sources (cf Tome 2 - l'île des mers gelées) et une possible ouverture sur le peuple des étoiles. Cher Yann (scénariste) prenez votre temps pour développer ce nouveau cycle !!! Van Hamme avait bâclé l'affaire dans le tome 26 - Le royaume sous le sable et j'étais dégouté (le rapport avec les atlantes, bof). Bref la série partait en vrille autant scénaristiquement que graphiquement...
    Vignaux assure au dessin bien qu'un manque de précision se fait sentir dans le trait. Mais on est proche des premiers Thorgal.
    Aniel prend sa place en tant que personnage principal... à suivre.
    Par contre, point négatif : Kriss de Valnor paraît colérique et presque stupide alors qu'elle est toujours apparue comme intelligente, rusée et fourbe.
    En tout cas, quel plaisir de lire cet album !!! La couverture présageait déjà le meilleur... Merci !

    Pulp_Sirius Le 23/11/2021 à 16:10:24
    Nains - Tome 1 - Redwin de la Forge

    - Avis sur les 20 premiers albums -

    Ouf. Tant à dire sur cette série. Je ne suis pas grand fan de la série mère, Elfes, que je trouve trop souvent médiocre. Même constat pour Les brumes d'Asceltis, du même auteur, que j'avais trouvée tout aussi médiocre. J'ai donc entamé Nains avec une certaine appréhension. Autant dire que je ne m'attendais à rien de génial. Mais voilà, mais voilà...

    Tome 1 - J'ai trouvé cet album plutôt bon, mais j'avais trouvé l'histoire peu originale, déjà vue ailleurs. Et je trouvais le parler nain un peu lourd.
    Tome 2 - Moins bon que le premier, pas trop aimé.
    Tome 3 - Encore moins bon, je me suis ennuyé.

    C'était assez mal parti pour la série. Sans surprise, me suis-je dit alors. Mais comme il ne faut jamais abandonner...

    Tome 4 - OK!? C'est plutôt bon ça!
    Tome 5 - Excellent!

    Le parler nain, maintenant, je m'y suis fait. Ça donne de l'originalité à cette race de guerriers bâtisseurs nés. Et tout bascule.

    Tome 6 - Excellent!!
    Tome 7 - Excellent!!
    Tome 8 - Excellent!
    Tome 9 - Excellent!
    Tome 10 - Excellent!!!
    Tome 11 - Excellent!!
    Tome 12 - Excellent!!
    Tome 13 - Excellent!
    Tome 14 - Excellent!

    Tant de bons albums consécutifs! Est-ce vraiment possible? Ça ne pouvait durer!

    Tome 15 - Décevant. Beaucoup d'action, aucune profondeur.
    Tome 16 - Mauvais. Je déteste ces histoires qui divisent. Les hommes insultent les femmes, les femmes rabaissent les hommes pour s'élever. Très différent de Tiss ou de Fey, par exemple. Mais j'irai écrire un avis sur cet album plus tard.
    Tome 17 - Correct. Mais il est où mon album intelligent avec jeux de pouvoir et politique sur l'ordre du Talion!?? On a fait sauter un album de l'ordre du Talion!! J'en pleure. :(
    Tome 18 - Excellent!! Mais il aurait dû faire quelques pages de plus...
    Tome 19 - Archimauvais. De loin le pire album de la série.
    Tome 20 - Excellent!!

    Et je n'ai pas encore lu le tome 21.

    Vous comprendrez que, les cinq étoiles, c'est pour l'ensemble de la série. Et non pas pour chaque tome individuel.

    Est-ce bien vrai? Suis-je vraiment en train de lire du Nicolas Jarry? Mais qu'est-ce qui explique cette nette amélioration scénaristique? Sans aller jusqu'à dire que les meilleurs albums soient des chefs-d’œuvre, parce qu'il ne faudrait pas exagérer, j'ai quelques théories à ce sujet.

    1) Est-ce l'absence absolue du nom de Jean-Luc Istin sur les couvertures de la série?
    2) Est-ce parce que, justement, comme Jarry est "seul" à développer l'univers nain, ça lui permet de créer un monde plus cohérent, qui lui laisse la liberté de s'exprimer comme il l'entend?
    3) Est-ce l'absence quasi totale de personnages tirés de la série mère ou des autres séries dérivées, qui briment la liberté artistique en forçant l'intégration de personnages qu'on ne veut pas nécessairement inclure dans l'histoire?
    4) Est-ce justement le format "one-shot", qui permet d'écrire des histoires plus concises, donc mieux structurées? J'ai vu plusieurs lecteurs se plaindre de ce format, mais selon moi le fil rouge de la série mère lui a plutôt nui, ruinant tantôt les Elfes blancs, tantôt les Elfes noirs.
    5) Est-ce parce que, dans le fond, l'âme de Nicolas Jarry est véritablement celle d'un nain, endurcie au fil des tranchoirs, et qu'il porte plus d'amour envers cette petite race qu'envers les autres peuples d'Arran?

    Je ne saurais le dire. Mais peu importe les raisons, j'espère que ça va continuer comme ça. M. Jarry, continuez d'écrire des histoires complexes, réfléchies, bourrées de texte, adultes, matures, qui nous empêchent de refermer l'album avant d'avoir tourné la dernière page.

    Alors non, tout n'est pas parfait. En passant par des citations probablement glanées sur Internet (voir tomes 12 & 13), à des erreurs de dessin sur un même album, à des fautes de grammaire aussi nombreuses que les étoiles du ciel, à une vulgarité des mots parfois excessive qui n'apporte rien du tout, à des dialogues parfois lourds et tarabiscotés - il y a toujours place à l'amélioration.

    Mais somme toute, ce que nous avons ici est généralement très bon, et de loin meilleur que tout ce qu'il y a à trouver sur les terres d'Arran. Bravo. En espérant que vos pognes, M. Jarry, celles qui étripaillent des crayons, puissent écrire encore longtemps!

    arnaze Le 23/11/2021 à 15:51:30
    Durango - Tome 18 - L'Otage

    Presque 5 ans pour un dessin aussi médiocre et des couleurs ratées, j'hallucine ! Pauvre Swolfs qui voit son scénario, déjà moyen, franchement mis par terre par ce graphisme!

    Hele Le 23/11/2021 à 15:29:28

    Ça me désole de donner un avis si mauvais ... Je n'ai trouvé aucun plaisir à la lire , espérant sans cesse un rebondissement à la page suivante , ... mais non la platitude extrême défile de la 1ere page a la dernière .. évitons de parler du dessin je me demande encore comment j'ai pu l'acheter

    Erik67 Le 23/11/2021 à 07:57:38
    47 cordes - Tome 1 - Première partie

    Superbe œuvre que nous offre Timothée le Boucher ! Ce n'est pas pour rien que j'ai littéralement épousé son avatar tiré de sa première œuvre « Les jours qui disparaissent ». Puis il y a eu la consécration avec « Le patient ». Là, avec 47 cordes, il excelle véritablement dans son art.

    On retrouve bien entendu ses thèmes favoris: l'obsession, la fascination, le désir et l'identité. Cependant, tout est dans la manière de nous les présenter et cela plus que satisfaisant à tous les niveaux.

    En ce qui cocnerne la forme, son trait est beau et maîtrisé. Par ailleurs, la mise en page est très efficace. J'ai adoré ces planches de toute beauté qui épouse parfaitement le récit. C'est un graphisme superbe qui est totalement abouti techniquement avec un résultat séduisant. Les corps sont par exemple magnifiés par la grâce et l'élégance du dessin raffiné. Bref, c'est du grandiose !

    Plein d'intelligence, le scénario est également dense et très plaisant à suivre. Certes, il y a de multiples sous-intrigues mais elles semblent se rejoindre et avoir un sens. J'ai trouvé les personnages excellents, bien différents les uns des autres tout en étant originaux et très justes. Il y a une profondeur dans les dialogues et dans les situations qui font presque frémir. C'est formidablement bien raconté. J'ai été en permanence captivé, plongé dans ces histoires multiples et simultanées. Certes, il y a un côté très charnel mais c'est ce qui fait justement le charme de cette œuvre terrifiante, sulfureuse et captivante à la fois.

    Et quelle fin de tome après 378 pages de lecture! Cela se termine par un cliffhanger en apothéose qui ne nous laisse pas le choix que de découvrir la suite avec une certaine impatience.

    C'est une pièce maîtresse dans ma bédéthèque à mes yeux, presque un classique en devenir. Rien que cela ! En tous les cas, un très haut niveau de prestation. Note maximale.
    Attendez vous à un petit chef d'oeuvre, ni plus ni moins.

    Erik67 Le 23/11/2021 à 07:56:26
    Valhalla Hotel - Tome 1 - Bite the Bullet

    Quand je parle d'inventivité dans le scénario, je peux dire que j'ai été plutôt bien servi par cette lecture m’entraînant au fin fond d'une petite ville américaine en plein cœur du Nouveau-Mexique. On y croisera même pas mal d'allemands, comme quoi !

    Il y a du dynamisme dans le récit qu'on ne lâchera pas. Il y a également beaucoup d'humour et évidemment de l'action notamment vers la fin du récit une fois l'ambiance posée. C'est de la comédie action à l'état pur mais qui semble nous amener vers le thriller fantastique.

    J'ai bien aimé également le dessin très lisible dans un style clair et dynamique. Les paysages de l'Ouest américain sont simplement somptueux et les personnages assez reconnaissables. Par ailleurs, la mise en case est très aérée laissant la place à la contemplation. Je n'aime pas trop quand c'est surchargé.

    Ce fut une lecture très divertissante qui a apporté un grand bol d'air frais après quelques lectures moyennes. Je reconnais tout de suite ce qui fais la différence en terme de qualité.
    Pour autant, j'ai remarqué que ce titre surfe sur le style d'un autre succès récent dans la BD à savoir « Il faut flinguer Ramirez ». Il y a juste l'inspiration de ce qui a fait une belle recette. Peut-on lui en vouloir ?

    Bref, je vote pour ce titre. On oubliera pas ce passage au Valhalla Hôtel, c'est certain !

    Erik67 Le 23/11/2021 à 07:54:43

    Je n'ai pas trop aimé cette visite de deux mangakas à Angoulême comme s'ils venaient en terrain conquis. A vrai dire, les auteurs décrivent chaque étape de leur parcours dans les différents chapitres. Cela a duré huit jours où ils vont aller à Bruxelles, puis à Angoulême pour les séances de dédicaces à destination de leur public.

    Les personnages bien que réels sont hautement stéréotypés façon manga excessif. Ce fut une lecture prise de tête avec une pléiade de grimaces en tout genre. Par ailleurs, j'ai constaté un côté inutilement bavard avec une multitude de petites cases hyper chargées. Il y a également un côté brouillon qui saute aux yeux. Bref, le style de ce manga m'a rebuté entraînant chez moi un sentiment plus que mitigé.

    C'est certes un manga atypique entre le ridicule et l'autodérision pour souligner la différence des cultures. Pour moi, c'était trop forcé ce qui ne m'a pas laissé une agréable impression.

    Laryzidance Le 23/11/2021 à 02:36:35
    Le meilleur de DC Comics (2020) - Tome 9 - Batman : Le chevalier noir

    Oeuvre à mains multiples qui expose trois offrandes au temple de la chauve souris.
    Soit : L'excellente "Terreurs nocturnes" qui nous laisse malheureusement sur notre faim. Signe indéniable de l'intérêt que j'ai porté au récit et au lapin blanc qui commande un retour, une suite et un approfondissement.
    C'est suivi de : " En pleine folie" Un soubresaut plus ou moins nécessaire.
    Puis, l'inquiétant "Cycles de violence" qui nous aspire dans son délire avec un graphisme impressionnant et son scénario en bouche cousu fait main.
    Finalement, ces histoires sont un peu hors du temps. La chronologie Batmanique ( Héhé!) n'est pas respectée, mais offre quand même quelque chose qui se tient bien.
    Les différents styles graphiques nuisent à la cohésion de l'ensemble, mais cela ne semble pas être la cible visée. On y prend un certain plaisir et plus.

    richard1301 Le 23/11/2021 à 01:39:58

    Malgré un graphisme soigné je n’ai pas apprécié le scénario de l’album bien trop simpliste et manichéen. Les voleurs issus de milieux humbles avec un passé difficile sont bien sûr généreux et excusables. Par contre les bourgeois y compris les enfants prédestinés à une avenir radieux ( sauf notre héros) sont des salauds sans morale et prêts à tout pour conserver leurs privilèges et se venger. Tant de caricature nuit à l’histoire. Dommage parce que le travail sur les couleurs et le dessin est remarquable.

    Laryzidance Le 22/11/2021 à 22:32:25
    Astérix (Hachette - La collection officielle) - Tome 32 - Astérix et la rentrée gauloise

    Au fil des ans, les créateurs du plus célèbre des Gaulois ont produit plusieurs textes, mini-histoires et illustrations qui sont assemblées ici.
    Ajoutez à cela, les amis qui pastichent nos héros comme on ne les a jamais vus.
    Cette compilation est donc la bienvenue autant pour les collectionneurs avides que pour les débutants qui ne pensent qu'à se divertir et rigoler.
    Un exercice très réussi qui s'avère un ajout essentiel à ma collection.
    Bravo!

    BudGuy Le 22/11/2021 à 22:09:36
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    Après quelques albums de qualité très discutable, voici le dernier album de Blake et Mortimer et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il va mettre tout le monde d'accord au vu de ses (très) nombreuses qualités.
    Van Hamme nous revient avec un bon scénario efficace et bien ficelé dans la continuité du secret de l'espadon (au niveau chronologique) pour un opus qui ménage bien espionnage/action.
    Les dessins de Berserik n'ont pas à rougir et retranscrivent bien nos héros et autres personnages iconiques de la saga. L'ensemble de l'œuvre est de très bonne facture.

    Un des meilleurs albums post-Jacobs.

    kingtoof Le 22/11/2021 à 19:10:35
    Carthago - Tome 13 - Abzu est notre seul dieu

    Après un démarrage particulier pour ce nouveau cycle, avec un apocalypse nucléaire (ce à quoi je ne m'attendais pas du tout pour cette série), l'album prend une tournure intéressante avec une sorte de oui clos sur une plateforme pétrolière occupée par des moines.
    Lou Melville mène l'enquête dans cette étrange communauté où les factions s'opposent en pleine crise de foi.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 22/11/2021 à 17:11:44
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 28 - Le Dernier Espadon

    Une très bonne surprise de cette fin d'année
    Des dessins de qualité et un excellent scénario de Van Hamme
    Une des meilleures si pas la meilleure reprise de la série

    6350frederic Le 22/11/2021 à 15:30:30
    Barbe-Rouge - Tome 23 - L'or maudit de Huacapac

    Je suis vraiment déçu par le dessin , l'histoire de Charlier tient la route mais alors le dessin de Gaty nous fait énormément regretté celui de Hubinon , le trait est gros , les couleurs fadasses etc etc à éviter de toute urgence , dommage on aurait du avant ce massacre avec les changements de dessinateur

    Cellophane Le 22/11/2021 à 14:59:02
    X-Men (L'intégrale) - Tome 15 - X-men : l'intégrale 1966

    Un tome aussi sympathique que les précédents.
    Stan Lee regorge d’imagination pour nous montrer des méchants différente à chaque fois ou presque, mais surtout, à garder une linéarité en fond qui fait que l’histoire des X-Men évolue.
    Dessinateur toujours aussi efficace pour l’époque…
    Très sympa historiquement, avec du meilleur et du moins bon, mais globalement toujours de la qualité.

    1. Sacrifice suprême ! – 3/5
    Ça se suit mais il n’y a rien de particulièrement original dans cette histoire où tout se résout grâce au créateur de la sentinelle et le professeur avec une découverte improbable.

    2. Si nul ne doit survivre… – 3,5/5
    Un joli suspense, gentiment mené, pour aboutir à un ennemi… Ma foi, légèrement décevant.

    3. Iceberg l’emportera-t-il ? – 3,5 /5
    Histoire sympa où on comprend le retour de Magnéto, celui des X-Men. Dommage que la façon de se débarrasser de l’ennemi soit si « facile ».

    4. Alors apparut… Mimic ! – 5/5
    Un ennemi particulièrement original qu’il est, par son mimétisme, difficile de vaincre. L’histoire rebondit sans cesse pour un excellent final.

    5. Moi, Lucifer… – 4/5
    Un début intéressant avec les faux X-Men qui tombent

    6. D’où vient donc… Dominus ? – 3/5
    Histoire sympathique, sans plus, où encore une fois, ils doivent être six pour réussir… Peu de surprise.

    7. Divisés…nous croulons ! – 3/5
    Bon, l’entraînement fonctionne sans être palpitant. La suite avance rapidement puisqu’on a 5 attaques, ce qui va donc vite. Mais ça reste trop facile, ces X-Men qui se font kidnapper par des méchants qui n’ont pas l’air si costauds… Et pourquoi le comte voudrait tant les X-Men puisqu’il a 5 gugusses plus forts ? Pas logique…

    8. Cité en détresse – 3/5
    Mouais, bon, ça cavale un peu dans tous les sens, tout le monde est contre personne et finalement, le professeur arrive pour tout résoudre d’un coup… Moyen.

    9. Huitième plaie… la Locuste ! – 3,5/5
    Ça se suit agréablement, avec un « méchant » assez original qui ne paraît pas si fort que ça et que les X-Men peinent pourtant à battre… Sympa.

    10. Le pendentif du pouvoir – 3/5
    Mouais, c’est un peu mou en combat, en recherche, en surprises ou péripéties… Un épisode transitoire qui prépare la suite.


    11. Holocauste ! – 3,5
    C’est pas mal, on a de l’aventure, du dépaysement… Ça tourne un peu en rond puisque les X-Men essaye jusqu’à arriver, échouant plusieurs fois ; la relation de jalousie est un peu lourde… Mais dans l’ensemble, ça reste sympa.

    12. Mimic refait surface ! – 4 /5
    Intéressant dans la base (avec le Maître des Maléfices qui utilise Mimic). L’ensemble se lit bien mais reste un peu confus, avec flash forward, explications, diverses scènes qui se passent en même temps et ne durent parfois pas plus de deux cases… Intéressant mais manque de fluidité.

    Erik67 Le 22/11/2021 à 07:57:23

    Je tiens à le préciser : je ne connais pas du tout la Teen Titan qui semble être assez populaire aux USA. Je suppose que ce sont des super-héros adolescents avec de super-pouvoirs afin de lutter contre les malfaisants. Bref, toujours le même schéma.

    On va faire plus précisément la connaissance de Beast Boy qui semble être le personnage préféré du dessinateur brésilien Gabriel Pico dont la coupe de cheveux lui ressemble étrangement. Le concept semble être de revenir sur les origines de chaque personnage de cette team qui m'est inconnue.

    J'ai plutôt bien aimé cette lecture ainsi que le dessin qui est très agréable. Garfield Logan est un lycéen qui a un complexe avec un corps pas aussi développé qu'il le voudrait pour son âge. Il reste assez attachant malgré les bêtises qu'il va commettre afin de gagner en popularité dans son lycée surtout auprès d'une fille. Cette course lui fera perdre beaucoup.

    Bref, je ne pensais pas que je pourrais aimer au départ mais il ne faut pas avoir de préjugés et se lancer dans l'aventure puis se faire une idée par soi-même. Au final, un comics qui va plaire aux fans mais pas que (visiblement).

    Erik67 Le 22/11/2021 à 07:56:17

    J'avoue ne pas trop avoir aimé cette lecture pour des raisons qui m'ont échappé. Le dessin semble pourtant être correct dans un style presque manga. Sans doute, est-ce lié au sujet de cette mère qui doit abandonner ses enfants pour entrer dans une cure de désintoxication imposé par un fonctionnaire.

    Les deux enfants en question vont devoir faire face à quelques épreuves comme ne plus manger végétarien. On leur impose de la viande afin qu'ils grandissent: un comble absolu dans cette nouvelle société non carnivore !

    On les punit également s'ils ne font pas leurs devoirs pour l'école. Ils vont fuir leur gentille famille d'accueil pour s'installer dans un vieux parc d'attraction à l'abandon où le plus grand fera du skateboard. Bref, chacun fait ce qu'il lui plaît.

    Oui, j'avoue que cette lecture m'a semblé terriblement ennuyeuse. Je n'ai pas été séduit, c'est tout même si le ton a été assez léger sur des thèmes difficiles.

    pamumu Le 21/11/2021 à 23:23:02

    XVIII siècle: la science balbutiante se confronte aux légendes et croyances diverses.

    Chaque histoire se passe dans une ambiance différence bien marqué au niveau des décors et des couleurs: montagne, mer, hiver, été...Le dessin de Bonhomme est précis, détaillé: un régal. L'atmosphère historique est très forte et très bien documentée.

    Les albums peuvent se lire séparément mais le personnage principal évolue au fur et à mesure. On s'y attache et à la fermeture de la dernière page de cette intégrale on en reprendrait bien pour quelques albums de plus...

    pamumu Le 21/11/2021 à 23:00:13
    Donjon Monsters - Tome 14 - La bière supérieure

    On l'achète bien obligé pour compléter la série mais on sait que l'on n'y trouvera pas son compte; et cela rien qu'en voyant le dessin...L'histoire est insipide, le dessin approximatif, les personnages grossiers, on est loin de l'univers cohérent et vivant que l'on a aimé.
    Je dirais une série à réserver désormais aux jeunes adolescents et plus du tout à un public adulte amateur de bd.