Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de la bedetheque

Visualiser les 43618 avis postés dans la bedetheque
    pysa Le 23/07/2018 à 00:04:41
    Gnomes de Troy - Tome 2 - Sales mômes

    Deuxième opus des aventures du jeune Lanfeust qui n'a pas encore découvert son pouvoir. Les situations prêtent souvent à sourire mais les gags sont assez inégaux et destinés à un public très jeune.

    kingtoof Le 22/07/2018 à 23:56:30

    Excellent album pour terminer ce second cycle.
    Le travail sur les personnages et le scénario est impeccable.
    Les dessins et décors sont très bons.
    L'histoire alliant intérêt d'Etat, politique, mafia, soi-disant lutte contre le terrorisme est parfaitement menée.
    Du grand art.

    pysa Le 22/07/2018 à 23:56:05
    Gnomes de Troy - Tome 1 - Humour rural

    Comme de trop nombreux autres héros, Lanfeust de Troy a également droit à une série sur sa jeunesse. L'intérêt n'est pas évident et la réalisation médiocre.

    6350frederic Le 22/07/2018 à 19:15:32
    Le 3e Œil - Tome 1 - Arnaud

    J'ai bien aimé cette histoire mi-fantastique mi-polar , c'est bien mené , pas extraordinaire mais prenant , tout les personnages sont simples et precis avec un dessin manquant un peu d'ampleur mais se lit avec plaisir

    Embu Le 22/07/2018 à 17:34:02
    Les schtroumpfs - Tome 36 - Les Schtroumpfs et le dragon du lac

    Excellent album.

    Pour être franc, j'avais l'impression de retrouver une aventure de Johan et Pirlouit.

    Il faut admettre que depuis très longtemps, les Schtroumpfs n'étaient pas revenus voir les humains. Avec cet album, ils s'inscrivent à nouveau dans la lignée des histoires de Peyo.

    Le retour de Fafnir est intéressant, car il permet de redonner du neuf à cette série de rencontres entre les Schtroumpfs et les humains. La couverture induit totalement en erreur quant à elle : personnellement je pensais que ce serait une parodie du Loch Ness et en fait pas du tout. Donc j'ai été agréablement surpris.

    Si l'un des auteurs de cette BD voit ce commentaire, sachez que vous ferez un heureux en continuant ce type de scénarios.

    Bon courage pour la suite.

    biggyjay Le 22/07/2018 à 17:12:42

    Un crossover marquant de l’histoire cosmique de chez Marvel, c’est ce que beaucoup disent à propos d’Infinity et précisément ce qui m’amène à le lire aujourd’hui.
    Du point de vue de l’histoire, on est dans un monde pré-Secret Wars dans lequel chaque incursion détruit un monde (voir les Illuminati chez Marvel ou Secret Wars). Les bâtisseurs vont attaquer les mondes libres de l’univers, les Avengers vont aller à leur secours. Et notre amis Thanos, lui, va attaquer la Terre (sans aucun Vengeur) pour y trouver le tribut qu’il recherche. Ça s’est du scénar !
    Il faut lire New Avengers T2 et Avengers T4 pour connaître cette histoire dans son ensemble (ça n’a pas été mon cas).
    L’intrigue, selon moi, manque d’originalité. C’est assez dense (trop certainement) et les événements, comme dans la plupart des sagas Marvel s’enchaînent et finissent « bien ». À noter qu’on trouve, en plus, un petit côté mythologique compte-tenu des événements à venir. L’Ordre Noir (le Club des Cinq de Thanos) est ici bien mis en scène donc si vous les avez aimé dans Infinity War au cinéma, vous serez servis.
    Outre le scénario que je qualifierais de moyen (le schéma scénaristique est éculé), il y a le dessin. Et là, c’est du haut de gamme ! Jim Cheung fait du très bon boulot. Il est aidé par Jerome Opeña et Dustin Weaver qui eux aussi exécutent un bon dessin.
    À lire, si vous êtes fan de l’univers cosmique Marvel ou pour le dessin de Jim Cheung.

    Cellophane Le 22/07/2018 à 16:19:54

    On m’avait dit, lis-le jusqu’au bout, tu vas voir, tu t’y attends pas, c’est trop bien, lis-le jusqu’au bout.

    Je l’ai lu jusqu’au bout.

    Mais j’ai souffert…

    Je n’ai absolument pas accroché à ces dessins taillés à la serpe, des traits vifs, sommaires, des cases où l’on peine à reconnaître les décors et surtout les visages…

    Je n’ai absolument pas accroché à cette histoire d’araignées qui investissent les gens pour les forcer à faire des trucs mais non mais si et où, au final, les pouvoirs ne servent pas à grand-chose, ça fait plus règlement de compte de gang…

    Je n’ai d’ailleurs pas du tout accroché à ce pouvoir consistant à faire sortir des tentacules gluants de sa main dont la vue suffit à effrayer les gens le plus souvent, ce qui évite de s’en servir…

    Je n’ai d’ailleurs accroché à aucun pouvoir, entre le type qui ne parle pas et la fille qui fait apparaître des filles nues…

    Je n’ai pas plus accroché à l’histoire dont je me suis tapée jusqu’au dénouement, que, en effet, je ne m’y attendais pas, c’est surprenant, mais tout ça pour ça – à croire qu’il y a 150 pages vides pour mener aux 20 intéressantes…

    Bref, ce bouquin ne m’a vraiment pas accroché.

    gazouz Le 22/07/2018 à 15:37:25
    Stern - Tome 2 - La Cité des sauvages

    Original dans le genre western (qui n'est pas mon favori).
    Le dénouement est cependant trop tiré par les cheveux pour, selon moi, avoir droit aux louanges tressées par d'autres.
    Reste un bon album, il me tarde de découvrir les prochains, en espérant qu'ils soient encore meilleurs.

    kingtoof Le 22/07/2018 à 13:15:00
    Le monde de Milo - Tome 1 - Le Monde de Milo T01

    Avis pour le premier cycle.
    Très belle aventure pour jeunes lecteurs : un sorcier, des monstres, un monde à défendre, des combats magiques ET des enfants comme héros...

    Arnusse Le 22/07/2018 à 13:11:14

    Pourquoi ressasser un passé aujourd'hui révolu ? se demande le premier commentaire. Justement, pour ne pas que cela se renouvelle ! Nous n'avons pas connu la guerre, et nous ne pouvons imaginer qu'elle revienne en Europe. Ce genre de témoignage est là pour nous rappeler que c'est bien ici chez nous que tout cela est arrivé au XXème siècle. Merci aux auteurs pour ce fantastique travail de mémoire !

    jmarcv Le 22/07/2018 à 11:20:45

    ce style de BD n'est décidément pas fait pour moi. Côté histoire, je suis complètement insensible à cette approche mystique.
    Côté érotisme, je suis plûtot très déçu.
    Le graphisme de l'auteur est certainement la meilleure chose de cette BD.

    jdvenement Le 21/07/2018 à 20:51:42

    BD qui traite de la culpabilité, la présomption d'innocence et le racisme. Le dessin sombre apporte une ambiance particulière au récit. On se demande vraiment comment tout ça va finir. À lire.

    MINOUCH Le 21/07/2018 à 18:53:46
    Ric Hochet (Les nouvelles enquêtes de) - Tome 3 - Comment réussir un assassinat

    Je suis en total désaccord avec les critiques négatives. Ayant été un fan à mon adolescence j'ai depuis largement décroché de la série originale qui est devenue par la suite un long fleuve tranquille et bien rodé. Bref une série pour ados. Avec ces nouvelles enquêtes je trouve que tout est relancé dans une France des années 60/70 bien assumée et avec un modernisme qui enlève un peu de ce classicisme des BD sauce belge et bien trop sages, de mon adolescence. Ici je vois de l'humour, une féminisation plus importante des personnages. Pour ce tome, mêler Ric Hochet à Bob Morane a été une belle surprise même si Henry Vernes n'est pas épargné ! Pour l'originalité, le respect des auteurs à leurs pères (pairs), je dis Bravo.

    kingtoof Le 21/07/2018 à 16:39:33
    Bug - Tome 1 - Livre 1

    Sujet intéressant !
    Dans un futur proche, où le numérique est bien évidemment encore plus omniprésent qu'actuellement, un "bug" ?? va annihiler toutes les données numériques...
    Attendons la suite pour analyser toutes les ficelles du scénario.

    Shyriu69007 Le 21/07/2018 à 16:15:41

    Bon moment de lecture ! Un graphisme très manga, des références à des dessins animés de notre enfance. Je me suis procurer l'exemplaire dans une convention manga. Vivement la suite .

    thieuthieu79 Le 21/07/2018 à 13:53:32
    Colonisation - Tome 2 - Perdition

    A la fin du tome 1, j'avais peur d'être déçu par la suite à cause de la cadence de 3 albums annoncés en seulement 1 an. C'est tout l'inverse qui s'est produit. Ce 2ème tome est encore meilleur. Toujours sous forme d'un one-shot, cette seconde histoire est bien construite car le déroulement, sous forme de retour en arrière, est monté à l'envers. En effet, dès la première page, on voit nos héros qui sont emprisonnés par un homme. Chacun des 2 partis va alors raconter son histoire qui l'a mené à cette situation.
    Coté dessin on en prend plein les yeux grâce aux multiples décors époustouflants et merveilleusement mis en couleurs. C'est un vrai régal pour nos yeux.
    Si le 3ème et dernier tome se poursuit sur cette lancée, cette série s'achèvera en apothéose !!!

    thieuthieu79 Le 21/07/2018 à 13:42:49

    Cet album qui traite de la cause animale, de sa défense et des moyens mis en œuvre pour y arriver, est noyé dans une surenchère de violence inutile à l'histoire et au message qu'on voulut faire passer les auteurs.
    Néanmoins, la construction de l'histoire sous forme de flash-back est assez solide pour nous intéresser et nous faire passer un bon moment.
    Le tout appuyé par un dessin simple mais efficace.
    Un one shot à lire mais loin d’être un indispensable.

    STEPHANELOUREIR Le 21/07/2018 à 12:53:15
    Jo, Zette et Jocko (Fac-similé) - Tome 2 - Le stratonef H. 22- 2e épisode, destination new york

    j ai une edition :
    4Plat : les exploits de quick et flupke (5 Series)
    quelqu un connait cette edtion ?

    STEPHANELOUREIR Le 21/07/2018 à 12:17:57

    J AI UNE EDITION NON REPRESENTE ICI. EDITIONS GLENANT EN BLEU ET 4 IEM PLAT MEME QUE LE PREMIER SAUF LA PHOTO;
    DL 1ER TRIM 1980 IMPRIME EN FRANCE
    PAR POLLINA 85400 LUCON N 3135

    jdvenement Le 21/07/2018 à 06:51:23

    Nous sommes à Rome en 2072. Rocco est un programmeur schizophrène et junky qui va se retrouver malgré lui à déjouer un complot pharmaceutique. Un récit aux influences cyberpunk où l'auteur nous transporte peu à peu dans la paranoïa du personnage principal. C'est bien réussi. Merci aux éditions Mosquito de nous faire découvrir des auteurs italiens. Rafraichissant!

    Cyber_wolf22 Le 21/07/2018 à 03:58:15
    Shelton & Felter - Tome 1 - La Mort noire

    Premier tome de la nouvelle série "Shelton & Felter" du québécois Jacques Lamontagne, "La Mort Noire", je dois avouer que j'ai trouvé ce premier album excellent. C'est une histoire qui se lit d'un trait acccompagnée de dessins splendides sur lesquels les détails sont juste épatants.

    Quant aux deux personnages principaux, ceux-ci, bien que très différents l'un de l'autre, se complètent très bien et deviennent de plus en plus attachants au fur et a mesure de la progression de l'enquête. Ce sont les Sherlock Holmes et Dr. Watson québécois !

    Je tiens a donner une mention spéciale au superbe "cahier graphique" de la fin. Plein de détails savoureux sur l'histoire de la création des personnages de Shelton & Felter ainsi que sur le triste drame véridique a partir duquel l'histoire de cette BD a été créé. Une excellente idée !

    Pour conclure, c'est une BD que toutes personnes amateur d'enquête policière se doit de lire, je la conseille sans hésiter !

    Sekena Le 21/07/2018 à 01:11:06
    40 éléphants - Tome 2 - Maggie, passe-muraille

    Malgré un titre qui peut faire songer à une histoire de pachydermes, ce deuxième tome est la suite d'une série policière qui met en scène un gang qui sévit dans le Londres des années 20 et ayant pour particularité d’être uniquement composé de femmes.

    Il faut dire que depuis le départ de leurs maris pour la guerre, ces suffragettes n'ont trouvé que la rapine pour subvenir à leurs besoins et elles sont douées les bougresses au point de former une véritable organisation criminelle que l'on nommera les 40 éléphants !

    La police londonienne aura du fil à retordre surtout qu'une autre association de malfaiteurs, cette fois-ci uniquement composée d'hommes, voudra s'emparer des territoires contrôlés par les 40 éléphants, ce qui donnera lieu à une terrible guerre de gangs.

    L'inspecteur Sacks tentera de s'y opposer en infiltrant parmi les rangs des 40 éléphants une jeune fille du nom de Florrie.

    Elle acceptera cette collaboration dans l'espoir de retrouver son neveu disparu.

    Mais tout va s’accélérer avec de nombreux meurtres et autres règlements de compte.

    Et au milieu de cette guerre des clans une jeune voleuse que l'on appelle Maggie passe muraille tirera son épingle du jeu en créant un mini gang composé de jeunes enfants.

    L'avenir des 40 éléphants est incertain et les espoirs de Florrie s'envolent ...

    L'alchimie entre le scénario et le dessin fonctionne très bien et j'ai aimé l'originalité de cette série qui rompt avec les codes traditionnels de l’hégémonie masculine.

    Les intrigues et les dénouements sont bien amenés et l'attention du lecteur est sans cesse maintenue.

    Les dessins sont fins, les personnages expressifs à souhait et les ambiances couleurs sont différentes selon les personnages, ce qui contribue à rendre les scènes plus vivantes.

    J'aurais juste aimé un peu plus de détails pour les décors mais c'est chipoter au regard de la qualité générale des 2 tomes.
    D'autres albums devraient suivre avec à chaque fois un personnage différent mis en lumière.

    On a déjà eu Florrie et Maggie, qui sera le prochain ? vivement une suite à cette excellente série !

    Tout mes avis sur (https://www.lebdtarien.com/)

    pysa Le 20/07/2018 à 23:14:38
    Les profs - Tome 4 - Rentrée des artistes

    Série de gags sur des profs de lycée plus déjantés les uns que les autres. C'est assez drôle dans l'ensemble mais assez inégal.

    pysa Le 20/07/2018 à 23:07:29
    Tintin - Tome 20 - Tintin au Tibet

    Tintin et le capitaine Haddock partent à la recherche de Tchang, porté disparu dans l'Himalaya. C'est toujours un plaisir de relire Tintin. Hergé maîtrise son art à la perfection, les dessins sont précis et clairs, l'intrigue mêle adroitement aventures et gags, sans temps morts.

    gazouz Le 20/07/2018 à 20:15:21
    Les enquêtes auto de Margot - Tome 4 - Le Pilote aux deux visages

    Margot est pétillante ... mignonne ....
    Le dessin est superbe ....
    L'ambiance est délicieusement vintage ...

    Un scénario de la même teneur eût été exquis.

    Cellophane Le 20/07/2018 à 18:13:15
    Millénium - Tome 5 - La reine dans le palais des courants d'air - Première partie

    J’ai eu énormément de mal à entrer dans l’histoire.
    Tous ces noms, ces scènes brèves qui se croisent, ces nouveaux types qui arrivent pour recoller aux anciens… J’avoue que tout se mélangeait dans mon esprit et que je ne voyais pas trop d’intérêt à suivre ces mesquineries vengeresses qui ne me touchaient pas.
    Et puis, déjà, c’est José Homs qui revient au dessin et ça, c’est un plus pour moi qui aime beaucoup son trait.
    Du coup, je n’ai pas apprécié plus que ça les trois premiers quart, m’ennuyant dans du blabla de noms que je ne remettais pas, mais au moins, visuellement, j’y trouvais mon compte.
    Et puis bien sûr, il y a la fin, super réussie, qui remonte le niveau et donne envie de voir la suite…
    Je n’arrive pas à accrocher à Millenium mais au moins, c’est bien mené.

    Cellophane Le 20/07/2018 à 18:10:29
    Autour d'Odile - Tome 1 - Tout feu, tout flamme

    Odile est coincée dans son donjon.
    A de rares exceptions près, le but de la planche est de montrer comment son chevalier servant, son prince charmant, échouera à venir la délivrer de sa tour.
    Alors ça peut faire sourire, c’est parfois inventif, mais comme on connaît la fin dès le départ, ça devient assez vite redondant…
    Le dessin est simple et, lui aussi, redondant puisque c’est à chaque fois le même lieu, la même princesse et le même dragon…
    C’est donc gentillet, amusant, mais passé le moment à feuilleter, on oublie vite…

    faune e Le 20/07/2018 à 16:53:02
    La dernière reine - Tome 2 - Le scorpion de karnak

    Plus d'actions, de romance
    Une femme blonde mystérieuse
    un "happy end" sans surprise
    on voyage plus que dans le premier

    faune e Le 20/07/2018 à 16:51:07
    La dernière reine - Tome 1 - Le Cobra du Nil

    L'égypte avec ses dieux et leurs histoires de domination, de trahison, d'amour.....

    Un héros avec ses doutes et des pouvoirs mystérieux
    des femmes sensuelles
    un vrai travail de documentations
    un dessin pas trop mal

    Hugui Le 20/07/2018 à 16:26:44

    Bon album bien mis en image, l’histoire est originale à défaut de réalisme, mais paradoxalement cela permet de multiplier les points de vue et les situations qui deviennent réelles, et du coup les personnages nous accrochent jusqu'à la fin.
    Lire

    Dimtaz Le 20/07/2018 à 15:30:51

    A noter également la sortie en juillet de cette année d'un tirage de luxe en grand format N&B au dos toilé limité et numéroté à 495 exemplaires aux éditions du Grand Vingtième avec fac-similé de bleu de coloriage...

    jdvenement Le 20/07/2018 à 03:18:21
    Dream (The) - Tome 1 - Jude

    Scénario avec un bon potentiel et dessin magnifique. Une série que je vais suivre de près. Hâte de voir où tout ça va aboutir.

    Cyber_wolf22 Le 20/07/2018 à 02:54:58
    Chinaman - Tome 5 - Entre deux rives

    Chinaman, une BD Western écrite par Serge Le Tendre et dessinée par Olivier TaDuc. Couleurs de Céline Puthier.

    "Dans la seconde moitié du XIXe siècle, un Chinois parcourt les plaines de l'Ouest américain. Rejetant le joug des triades, John Chinaman, ancien mercenaire, s'élance à la découverte d'un monde nouveau."

    Tome 5 - Entre deux rives
    "Afin d'échapper a une bande de tueurs sans scrupules, Chinaman, accompagné d'une jeune femme, Ada Waters, s'embarque sur un radeau. Ils n'ont pas d'autre choix que de s'enfoncer au coeur du territoire des Paiutes, Indiens en guerre contre les Blancs."

    Un autre excellent album de cette BD western. Chinaman, suite a un mandat d'arrêt émis contre lui, se fait capturer par des chasseurs de primes. Il ne restera pas prisonnier longtemps et alors qu'il s'enfuit, il aperçoit des truands qui pourchasse une femme qui traîne un chargement mystérieux. Chinaman prend la défense de la femme ainsi que les chasseurs de primes qui veulent arrêter les bandits. Le chef de ces derniers réussit a s'enfuir et reforme une équipe afin de traquer Chinaman, Ada et l'un des chasseurs de primes a qui il a sauvé la vie. S'ensuit une course-poursuite a travers un territoire indiens hostile aux blancs.

    Cette histoire m'a tenu en haleine du début a la fin. Ada, la mystérieuse femme, ne peut sentir Chinaman suite a certains préjugés qu'elle avait envers lui mais a force de fraterniser avec notre ami, celle-ci finit par s'amouracher de celui-ci. La fin apporte également un vent d'optimiste pour le futur de notre cowboy. Curieux de voir comment l'album suivant va se dérouler.

    Les dessins sont excellents comme dans les albums précédents, rien de spécial a rajouter. Les décors sont toujours magnifiques et les personnages sont très bien détaillés. On se penserait vraiment a l'époque du farwest ! Un album magnifique.

    8/10.

    pysa Le 19/07/2018 à 22:39:07
    Le collège invisible - Tome 5 - Gestus Collegiem

    Une nouvelle professeure d'histoire arrive au collège invisible avec pour ambition de reformer l'ordre des Chevaliers dragons. Ange trouve le moyen de relier cette série à son titre phare. Un album orienté jeunesse (humour et dessins moyens) mais qui se lit avec plaisir.

    pysa Le 19/07/2018 à 22:27:35
    Le collège invisible - Tome 4 - Duelum magickum

    Duel de magie entre le collège Péquaure, invaincu et grandissime favori et le collège invisible. Un scénario classique mais efficace, des dessins pas toujours convaincants mais une lecture plaisante.

    faune e Le 19/07/2018 à 16:05:37
    Les tours de Bois-Maury - Tome 1 - Babette

    Un premier tome intéressent, le moyen-âge comme toile de fond avec des héros ( un voleur, un écuyer) , la scène de la contruction de la cathédrale est très belle et j'aime aussi la séquence un peu badine entre une femme et notre voleur. Le dessin a vielli mais pour certaines pages c'est très beau. Langue du moyen-âge aussi bien-sur.

    faune e Le 19/07/2018 à 16:02:03
    Le cycle d'Ostruce - Tome 2 - Héria

    Un album qui a lieu dans un zeppelin. Les zeppelins ont besoin d'une femme pour les conduire, une femme géante enchaînée.

    Un album pas mal aussi avec plus d'actions, des relations étonnantes entre le capitaine et sa géante et nos 2 héroînes.
    Un bon album.

    faune e Le 19/07/2018 à 15:58:39
    Le cycle d'Ostruce - Tome 1 - L'héritier du dragon

    Russie , sang, femmes ( une sorcière, une amazone) , steampunk.
    J'adore ce genre de BD, le dessin est pas trop mal, c'est assez bien écrit.

    Shaddam4 Le 19/07/2018 à 14:01:13
    Seven to Eternity - Tome 2 - Un vent de trahison

    Je vais aller droit au but sur les deux points négatifs de cet album: l'intervention d'un nouvel illustrateur sur les deux chapitres centraux de l'album (de qualité très moyenne) et la maigreur des bonus proposés au regard des superbes couvertures originales (qu'Urban a choisi de détourer alors que la version US était mise en page au format affiche de cinéma) et des interviews et croquis du t1. Les couvertures alternatives en fin d'album ne compensent pas vraiment ce manque.

    Ceci étant dit, parlons de l'album et de la suite du périple des Mosak après leur enlèvement du Roi Fange. Comme je l'avais expliqué, l'univers est touffu, le nombre de concepts très important, mais puisqu'on est dans le second volume ce contexte nous est désormais un peu plus familier. Nous reprenons le voyage alors que des morts ont eu lieu dans la communauté et qu'Adam Osidis est suspecté de vouloir se soumettre au Maître des murmures pour sauver sa vie (il est très malade). Très vite ils sont attaqués et seront contraints de se séparer et c'est bien l'objet de ce volume pour le scénariste (qui semble construire son intrigue un peu comme dans LOW, avec séparation en plusieurs récits parallèles): les trahisons ou suspicions de trahisons au sein de cette "famille" comme Gobelin aimerait la voir.

    Le design général est toujours aussi puissant et si le scénario prends plus de temps et propose moins de pages démentielles que l'introduction, la relation avec Garils, le maître des murmures, est centrale et absolument fascinante. Ce colosse sème le doute avec une telle subtilité que le lecteur n'a absolument aucun moyen de savoir s'il est sincère ou manipule les autres. Sans doute un peu des deux et c'est ce qui en fait un méchant incroyable. Avec Seven to eternity Remender est en train d'inventer un nouveau concept: l'anti-méchant, pendant du anti-héros et auquel on tendrait à s'attacher!

    Nouveau concept de ce volume, le marais, sorte de monde parallèle omniprésent qui peut corrompre l'âme de ceux qui s'y sont physiquement noyés. Via ce "personnage" les auteurs développent le background sans non plus en dévoiler beaucoup. La lecture reste exigeante et demande de la concentration tant on ne nous fais pas beaucoup de cadeaux explicatifs. Mais les réponses viennent plus loin.

    Par certains éléments on revient vers une fantasy plus classique (le village des elfes ailés, proches de la nature) et des thèmes récurrents chez Remender (l'écologie), qui font un peu perdre de l’originalité. Ces passages correspondent aux deux sections centrales dessinées par James Harren et c'est là que le bas blesse. Malheureusement situées en plein cœur du récit, qui plus est avec plusieurs scènes d'action importantes, ce graphisme vraiment pas terrible brise la lecture à la fois thématiquement et quand à l'immersion dans cet univers fantastique. La section finale dessinée par Opena et mettant en face Osidis et ses choix est très puissante et permet de revenir dans l'histoire mais cette rupture de milieu d'album est dommageable sur le plaisir global. J'espère vraiment que cette incursion n'est que passagère et que Opena réalisera l'entièreté du prochain album (à paraître cet été aux Etats-Unis). Du coup je retire un "point à la note du premier tome, sur une série qui reste néanmoins majeure.

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/07/12/seven-to-eternity-2

    Shaddam4 Le 19/07/2018 à 13:46:01
    Le chant des Stryges - Tome 18 - Mythes

    Niveau édition rien de particulier, la maquette est rodée depuis de nombreuses années et ce dernier album de la série ne change rien aux habitudes. Une page de garde en fin d'album rappelle les intégrales des séries parallèles.

    Après les cataclysmes provoqués par la destruction de la grotte les quelques groupes de survivants tentent de résister et ont entamé une mutation physique... L'Ombre et son groupe parcourent ce monde désolé, entre désespoir et survie, alors que leur Némésis n'en a pas terminé de répandre sa haine sur ce nouveau monde...

    Le Chant des stryges est entré dans les annales, parmi les quelques séries majeures qui ont su maintenir un niveau d'exigence sans se perdre scénaristiquement dans des aventures commerciales. Le premier responsable de cela est sans aucun doute Eric Corbeyran, grand scénariste dont le Chant fut une des premières séries et le premier gros succès. Cet alliage de conspirationnisme fantastique issu de la mythologie X-files (la série de Chris Carter est diffusée à partir de 1992, le Chant des stryges en 1997) a plu par sa maîtrise scénaristique, par la précision élégante de Richard Guerineau et surtout par la cohérence de l'univers créé, une véritable mythologie puisant dans l'ensemble des mythes humains et de l'histoire occulte pour fabriquer quelque chose de nouveau qui expliquerait nombre d'énigmes de notre histoire et de la science. Structurée en saisons comme pour une série TV (je crois que c'est le premier à avoir eu cette idée en BD...), l'intrigue s'est étalée sur vingt ans avec une régularité de métronome, un album par an, au risque de quelques essoufflements graphiques sur certains albums. Corbeyran a tenté d'élargir le spectre de cet univers en expliquant certains mystères dans trois séries parallèles (une quatrième série SF était prévue) situées à différentes époques de l'histoire, sans grand succès. Mais l'ensemble du projet est allé au bout de ce qui était prévu et permet d'entrer plus ou moins loin dans cet univers sans obligation de sortir de la série mère qui se justifie à elle-même.

    Après tant d'années et de véritables ruptures thématiques à chaque saison qui ont permis au Chant de ne pas ronronner, l'on finissait par se demander si la série se finirait... Chacune des trois saisons étant composée de six albums la fin devait arriver au dix-huitième tome et nombre de lecteurs ont été surpris, choqués, retournés à la lecture du dix-septième épisode qui semblait clôturer la série. Un tel apocalypse rendait difficile un dernier album et j'ai fait partie des sceptiques sur la possibilité de clôturer correctement cette formidable série. Et bien la maîtrise d'Eric Corbeyran est toujours là car je peux dire après avoir refermé cet ultime opus que la boucle est bouclée magistralement, avec toujours cette cohérence, des choix difficiles et une fin qui reste ouverte pour l'esprit des lecteurs sans pour autant appeler de suite. L'honnêteté des deux auteurs aura été entière tout le long de cette aventure et je tiens à les remercier pour tout cela.

    Et l'album proprement dit? Difficile d'en parler sans spoiler dans une telle série. La force de ces scénarios ce sont les personnages qu'ont su créer les auteurs en se mettant en danger, en changeant notre perception et le traitement fait aux héros. Kevin Nivek, l'un des plus charismatiques héros de la BD a été délaissé progressivement pour le véritable personnage central, l'Ombre. J'ai regretté cela mais ça a permis de tisser une relation ambiguë entre les deux personnages, l'humain et l'anti-héroïne invincible et antipathique. Les acolytes de l'Ombre créés dans le troisième cycle ont tous joué leur rôle, un peu éclipsés par la fascination que semble porter le scénariste sur son grand méchant psychopathe Carson. Cet album se présente comme un ultime voyage à la recherche du dernier stryge, dans des paysages dévastés qui proposent des pages grises et marronnasses. L'album est ingrat pour Guérineau qui s'applique néanmoins sur ses cadrages et dessins de personnages toujours aussi précis. La mutation physique introduite par le scénariste implique des dessins peu esthétiques tendant vers l'effet Zombie... Le cadre de l'album (post-apo) n'est pas propice aux plus belles planches mais le prologue permet à l'illustrateur de montrer une nouvelle fois son très grand talent avec un effet crayon magnifique.

    Il semble que le cerveau d'Eric Corbeyran ait eu du mal à freiner ses mille idées malgré la nécessité de terminer son œuvre et cela laisse un peu de frustration lorsque l'on imagine ce qu'aurait pu être un dernier cycle en mode "Akira" post-déluge... Il y a bien sur quelques incohérences mais l'on n'y fait guère attention tant la volonté de rester centré sur les relations de ses personnages est forte et tant l'ensemble est bien pensé, logique. Il est difficile de clôturer une histoire, il est difficile de proposer des évolutions relationnelles de ses personnages et Corbeyran y parvient parfaitement en proposant en cet album une sorte de post-face reliant l'origine du mythe et cette dernière page iconique qui laisse pensif et nous rappelle que l'objet central de la série ont été depuis le début les stryges. Une très bonne fin pour une très grande série.

    a lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/07/18/le-chant-des-stryges-18

    Shaddam4 Le 19/07/2018 à 13:43:49

    La très grosse intégrale (50€ les 900 pages, on peut dire que c'est rentable!) de Bliss comics comprend les séries Bloodshot, Harbringer wars, Bloodshot & H.A.R.D corps et un épisode d'Archer et Armstrong. L'agencement des séries permet de suivre au mieux l'intrigue croisée entre différentes publications. Personnellement je ne suis pas fan de celle choisie quand on connaît la qualité de ce qu'ont produit des illustrateurs de renom (genre Esad Ribic...), mais bon, c'est une histoire de goûts. Très chouette travail d'éditeur qui fait oublier les quelques coquilles de relecture. A noter que l'album contient le crossover Harbringer wars que j'avais critiqué ici, mais la version de cette intégrale est plus complète. Enfin, pas moins de 70 pages de planches n&b, de couvertures alternatives, croquis etc et comme d'habitude en fin d'ouvrage un guide de lecture ordonné pour progresser dans les publi Valiant. Du tout bon.

    Cette intégrale est sans doute ce que j'attendais, ce qui me manquait depuis ma première lecture d'un album Valiant. Ce qu'il y a de frustrant dans les comics c'est l'impression d'avoir toujours loupé un épisode tant les fils sont éparpillés en une multitude de publication. C'est le cas chez Valiant donc, mais avec le gros avantage d'un univers plus restreint, d'un nombre de héros moindre et par conséquent d'une possibilité de proposer un fil conducteur. Et bien ce fil conducteur c'est cette intégrale, qui réussit le pari de nous faire rencontrer progressivement, étape par étape les différents protagonistes de l'univers Valiant: le Projet Rising Spirit (une black op américaine qui a mis en place notamment le supersoldat Bloodshot), la fondation Harbringer du psiotique (mutant) Toyo Harada, le H.A.R.D. corp (des soldats modifiés pour recevoir des capacités spéciales et envoyés contrer les mutants de Harbringer). Ne sachant pas jusqu'ici par où commencer mes lectures Valiant, je peux vous l'annoncer: c'est par Bloodshot qu'il faut démarrer.

    Outre cette démarche pédagogique appréciable, le personnage de Bloodshot est vraiment chouette à suivre. Sorte de mélange de Wolverine (pour le côté bourrin increvable) et XIII (pour l'amnésie et la manipulation de l'armée), on apprend finalement assez vite que sa véritable identité n'est pas le sujet de la série: le projet PRS et le supersoldat Bloodshot sont anciens ; la problématique est finalement plus celle de la part d'humanité restant (on se rapproche de Ghost in the shell) et de la capacité vengeresse de ce monstre envers ceux qui l'ont exploité. On a bien sur le côté fun et assez crado du bonhomme qui se fait démanteler et prends des balles en pleine poire sans jamais mourir. Mais ce sont les motivations et la psychologie relationnelle de Bloodshot qui le rendent original et intéressant à suivre, dans une intrigue somme toutes assez bourrin et simple (une chasse à l'homme et assaut des forteresses des grands antagonistes de Valiant). Le personnage est devenu un électron libre, un tueur au passé sans âme découvrant l'humanité dans un monde où il n'y a ni cause juste ni héros. Du tout puissant Harada au PRS en passant par le H.A.R.D corps (équipe d'humains optimisés grâce à des capacités empruntées aux psiotiques, centrale dans l'intrigue de Bloodshot), tout le monde justifie ses exactions et ses morts et personne n'est sympathique.

    L'intrigue suit des sauts temporels (en avant/en arrière) mais retombe toujours sur ses pattes et l'on sent juste un besoin de se plonger dans la foulée dans l'intégrale Harbringer pour combler la seule petite lacune de l'intrigue.

    Graphiquement comme d'habitude chez Valiant une ligne cohérente est tenue avec maximum trois styles graphiques et aucun mauvais dessinateur dans le tas. C'est plutôt joli, toujours précis avec quelques planches vraiment fortes visuellement. Les encrages sont très réussis notamment et les (nombreuses) séquences d'action sont très efficaces. Étant donné le sujet, les scènes sanglantes voir gore sont assez fréquentes, âmes sensibles s'abstenir.Présenter un Bloodshot en lambeaux n'est pourtant pas l'objectif des scénaristes qui visent plutôt à développer ses relations tantôt avec des psiotiques (Harbringer wars), tantôt avec des humains (HARD corps).

    A la fin de la lecture on pourra avoir un petit sentiment d'inachevé (un peu comme pour la série XIII) car peu de révélations sur le passé de Bloodshot sont venues. C'est me semble-t'il plu l'objet de la suite Bloodshot Reborn et Bloodshot Salvation, dessinée par l'excellent illustrateur de X-O Manowar , que Bliss vient de sortir.

    Si vous voulez tous les détails de l'univers Valiant je vous invite à aller jeter un œil à l'antre des psiotiques, blog dédié à ces comics.

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/07/16/bloodshot

    MINOUCH Le 19/07/2018 à 12:07:19
    L'armée de l'Ombre - Tome 3 - Terre brûlée

    Cet avis vaut pour toute la série. En effet les albums se suivent avec le même bon niveau. toute l'originalité tient en ce que la vision de cette seconde guerre mondiale sur le front Russe est relatée et vécue par de jeunes soldats allemands. Le dessin est bon mais le scénario reste à mon goût légèrement superficiel d'où une note légèrement sévère.

    MINOUCH Le 19/07/2018 à 12:00:02
    Ric Hochet (Les nouvelles enquêtes de) - Tome 2 - Meurtres dans un jardin français

    Je trouve que l'esprit original est conservé avec tout le modernisme qu'on s'attend à voir. Les femmes sont présentes, le scénario est moins "jeune ado", en clair je retrouve un héro de mes 15 ans mais bien ancré maintenant dans un monde adulte ! Bien loin de critiquer ceci je le loue. Très belle évolution des personnages servis par un texte toujours à la hauteur. ce n'est pas de la grande BD mais c'est très efficace et agréable.

    MINOUCH Le 19/07/2018 à 11:54:20
    Les 7 merveilles - Tome 5 - La Pyramide de Khéops - 2565 av. J.-C.

    Un bon dessin au service d'une histoire secondaire permettant de mettre en scène la fameuse Kheops qui reste encore debout. A lire

    MINOUCH Le 19/07/2018 à 11:52:30
    Les 7 merveilles - Tome 6 - Le Mausolée d'Halicarnasse - 350 av. J.-C.

    Voilà un album didactique mais agréable. Je ne connaissais pas cette histoire et du coup j'apprécie une BD par laquelle de la connaissance est à prendre. Le dessin ne m'a pas convaincu, tout du moins j'aurais préféré un dessin plus affirmé, plus classique sans doute. Dans l'ensemble agréable

    Cellophane Le 19/07/2018 à 11:14:13
    Une année au lycée - Tome 3 - Troisième guide de survie en milieu bachelier

    On prend les mêmes et on recommence.
    Dessins identiques, humour égal, couleurs et trait minimalistes, anecdote de lycée…
    Moins déçu que le second tome, celui-ci mêle un peu les deux précédents : une sorte de fil sur l’année, des histoires plus longues, comme dans le premier ; des gags très brefs comme le second…
    Rien de novateur puisque la surprise du 1 est passée ; reste l’humour, les petites phrases…
    Si on marche à ce genre d’humour dégagé, observateur, conciliant mais cynique, on passe un bon moment. Sinon, c’est de la redite. Je fus entre les deux : passé un moment sympa mais c’est du déjà vu.

    biggyjay Le 18/07/2018 à 20:27:12
    Il faut flinguer Ramirez - Tome 1 - Acte 1

    Cet album est un phénomène à plus d’un titre : son contenu est incroyablement riche tant sur au sujet de l'histoire que de l’action ou encore par les références qu’il évoque. Il témoigne de plus, de l’énorme quantité de travail fournies par l’auteur, Nicolas Petrimaux.
    De par le travail réalisé et de par la densité de cet alumbum, bien que dans genre tout autre, ça me rappelle Shangri-La de Mathieu Bablet. Ces bouquins sont des OVNI dans le monde BD-commercial actuel tant ils sont été pensés et conçu de manière très fine.
    Le scénario est riche, comme je l'ai dit et côté narratif, on retrouve certains codes propres au comics ainsi que ceux des films des années 80. Tout ça est associé à des cadrages de toute beauté, c’est vraiment réussi !
    L’histoire se développe sur 2 axes, le premier vous narre une succession quasi-directe d’événements du présent qui forme l'intrigue, le seconde évoque, avec un certain suspense, une histoire qui semble plus profonde et qu'il s'étale sur plusieurs époques. On notera que le second degré est très développé. J'ai beaucoup aimé la référence à Apple à travers les aspirateurs et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Là-aussi, c’est riche ! On note que les personnages sont tout aussi travaillés tant sur le fond que sur la forme.
    Le dessin et la mise en couleur sont superbes. Les éléments de décors ainsi que les voitures sont également réussis.
    Au rayon des points négatifs, si il faut en citer, je n'en citerais qu'un : tout ça est peu être un peu trop dense. Suivre tous ces personnages et leurs histoires, sur un tel rythme, peut paraître confus même si l'histoire est chapitrée. Car, au final, ce premier opus ne pose que des questions sans amener la moindre réponse.
    Cependant, et malgré ça, ne passez pas à côté de cette lecture qui est un vrai bol d'air pur parmi les parutions actuelles.

    Cellophane Le 18/07/2018 à 17:57:03
    Les vieux fourneaux - Tome 1 - Ceux qui restent

    Quel album réjouissant !

    J’ai beaucoup aimé ce dessin relâché, oscillant entre caricature et réalisme.

    J’ai adoré ce scénario simple mais propice à toutes les folies, comme dans les comédies italiennes des années 50.

    Les répliques fusent à 100 à l’heure et font souvent mouche.

    L’action est aussi bien représentée dans le trait vif que l’enchaînement des cases, les cadrages ou les dialogues.

    Pas de temps mort, pas de prise de tête malgré un message écolo glissée dans une aventure rocambolesque…

    Très sympa et rafraîchissant.

    Cellophane Le 18/07/2018 à 17:50:56

    Bon. Ben je ne serai pas entré dedans.
    J’ai trouvé toute la première partie d’une naïveté proche de l’album pour enfant, que ce soit dans l’ambiance comme dans l’histoire.
    Alors évidemment, je n’ai jamais lu Chlorophylle et je ne peux pas comparer avec l’original, mais là, je suis vraiment tombé chez les petits.
    Des dessins d’animaux, sans case… Vraiment ambiance album.
    Et puis l’histoire bifurque vers quelque chose de plus glauque mais je ne marche pas. Ça sonne faux à mes yeux. L’ambiance sombre ne cadre pas avec ce que je vois…
    Et puis d’ailleurs, je suis pas fan du dessin – et pourtant, j’aime beaucoup Hermann… Mais là, j’ai trouvé ça fouillis et je ne suis pas entré dedans.
    Sans plus.

    mome Le 18/07/2018 à 14:35:11
    Lazarus - Tome 6 - X+66

    Le 6 n'est pas une suite directe, mais ce n'est pas non plus un spin-off. Il s'inscrit temporellement dans la continuité des tomes précédents et permet de découvrir l'action d'autres "Lazare" durant la guerre en-cours. En dehors d'étoffer l'univers en ne restant pas centré sur une famille (ce qui est plutôt une bonne chose compte tenu de sa richesse et du nombre de personnages potentiellement intéressants), c'est très bien maîtrisé sur le plan scénaristique en particulier parce que l'auteur a choisi de ne pas présenter des épisodes anodins. Certains événements décrit devraient avoir des conséquences sur la suite des opérations.

    Sur le plan du dessin, ce n'est pas Lark mais cela reste de bonne tenue et dans le ton graphique (le coloriste reste le même).
    7/10

    Au Fil des Plumes Le 18/07/2018 à 11:51:05

    Emma jeune anglaise entêtée part à la recherche de Roald son fiancé partit en expédition en Laponie. Le scénario est sublime et pleins de rebondissements. Il y a du tragique dans cette BD mais aussi beaucoup de poésie.

    Le personnage de Emma est très beau et renferme une sacrée force de caractère. Il y a énormément de romantisme et d'héroïsme dans ce personnage.

    Les illustrations sont magnifiques. L'ambiance est tantôt chaude, tantôt glaciale. Le dessin est fin et élégant. C'est vraiment sublime.

    Pour plus d'avis: http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    Cyber_wolf22 Le 18/07/2018 à 03:12:43
    Spirou et Fantasio - Tome 55 - La colère du Marsupilami

    On y retrouve Zantafio qui rêve toujours de devenir un riche et puissant de ce monde. Et il y a Spip, que je trouve beaucoup plus présent et amusant avec ses commentaires sarcastiques que dans les albums précédents. Et quel plaisir de retrouver notre cher ami, le Marsupilami. Oui il a sa propre série, mais j'ai toujours préféré lorsqu'il faisait équipe avec nos deux aventuriers.

    Pour les dessins, ceux-ci également semblaient plus ressembler a ce que Franquin faisait a son apogée, selon mon humble opinion. Est-ce parce que le marsupulami était présent que ça me donnait cette impression ? Peut-être, mais ça ne m'empêche pas de les avoir trouvés magnifiques. Et que dire de la couverture ? Celle-ci est splendide !

    Au final, c'est un album qui m'a fait du bien et que j'ai dévoré.

    9/10

    PS. Avec la pause de la série principale de Spirou, soit celle-ci, j'espère que les Éditions Dupuis vont revenir sur leur décision et poursuivre sur la même veine que ce dernier tome car je serais très déçu que cet album en soit le dernier.

    biggyjay Le 17/07/2018 à 21:14:00

    Un album à côté duquel on ne peut pas passer.
    Même si le sujet est difficile, on ne tarde pas à rentrer dans l’histoire. Le postulat de départ est simple et chaque personnage est attachant, Rachel la première. Comment ne pas penser à ce qu’ont vécu ces milliers d’enfants pendant l’Occupation. Essayer d’imaginer une telle situation est quasi-impossible pour nous. Entre un coin de ciel bleu, une énorme dose de courage, la vie et la guerre, cet album nous dépeint une vraie belle histoire.
    Le dessin et les couleurs sont tantôt légers, tantôt sombres mais toujours expressifs.
    Une œuvre importante. À lire et à faire lire. Certainement un des plus beau moyen de transmettre la mémoire de cette période.

    Random- Le 17/07/2018 à 18:25:28
    Azimut (Lupano/Andréae) - Tome 3 - Les anthropotames du Nihil

    Cette excellente série poursuit sur sa lancée avec ce 3eme tome très réussi. Comme dans un vaudeville, les personnages continuent de se courir après, de se croiser, et de poursuivre leurs insensées quêtes respectives. Les clins d’œil se multiplient et les planches d’Andreae sont de plus en plus belles. Vivement la suite.

    Random- Le 17/07/2018 à 18:17:15
    Azimut (Lupano/Andréae) - Tome 2 - Que la belle meure

    Après un excellent 1er album, les auteurs réussissent l’exploit de ne pas décevoir. Bien au contraire, de nouveaux personnages incroyables font leur apparition et on continue de suivre avec plaisir les aventures de nos nombreux héros. Où tout cela nous mènera-t-il ? On brûle de le découvrir... mais l’insensé prend tout son sens avec les premières réponses qui nous sont données.

    Random- Le 17/07/2018 à 18:12:46
    Azimut (Lupano/Andréae) - Tome 1 - Les Aventuriers du temps perdu

    Voilà une série qui sort de l’ordinaire. Avec une superbe galerie de personnages, les auteurs nous déclinent le concept du temps qui passe sous bien des aspects. Poésie, fantaisie, absurde... les magnifiques planches d’Andreae sont une invitation au rêve. Certes, on zappe rapidement d’un sujet à l’autre, et la première lecture est un peu difficile. Mais il suffit de se laisser bercer par cet univers. On en redemande...

    Cellophane Le 17/07/2018 à 11:37:49

    Rien de réellement révolutionnaire : on emprunte la trame classique de tout bon film d’horreur pour le mettre en BD. Des filles avec des formes en bikini, une île inquiétante, des bunkers, un requin… Tout ce qu’il faut pour être cliché. Mais !! Mais c’est super bien fait. Une ambiance angoissante se distille au fil des pages, l’aventure est gore mais reste crédible (ouais, si on admet qu’un type puisse avoir trois bras à cause de radiations, par exemple), la fin est bien faite, le tout est flippant comme il faut. Alors une histoire d’horreur, on ne lui a jamais demandé d’être hyper philosophique… Donc, là, on en a pour notre compte comme il faut ! Avec en plus diverses explications historiques intéressantes. Un bon bouquin dans le genre.

    Cellophane Le 17/07/2018 à 11:29:57

    Oui, c’est distrayant.
    Mais comme souvent dans les petits opus de Trondheim, terriblement rapide. Un peu ce qu’est-ce une histoire drôle par rapport à une histoire…
    Donc oui, ça fonctionne, c’est inventif, drôle, mais terriblement frustrant…

    Cellophane Le 17/07/2018 à 11:09:04

    Grosse déception.
    Je m’étais laissé entraîné par le 1, ne sachant pas à quoi m’attendre et me trouvant surpris d’entrer à fond dans l’histoire.
    Ici, c’était totalement l’inverse : je m’attendais à retrouver une ambiance proche de celle du 1, sa qualité, son originalité. Et je me suis relativement ennuyé…
    Déjà, faire une suite, m’a semblé étrange tant tout avait été intelligemment dit. Je me suis demandé ce qu’ils allaient raconter…
    Et je me suis demandé longtemps.
    Certes, le tome 1 avait posé les bases, monté en puissance, j’étais resté sur cette fin. Le tome 2 ne pouvait pas commencer avec une telle puissance.
    Mais là, il faut les 4/5ème du livre pour que ça démarre !
    Ce n’est pas le tout de montrer des filles en maillot de bain ; il faut que ça ait un intérêt… Là, les scènes de shooting se répète, les souvenirs du tome 1 aussi, sans que ça avance…
    Pire : quand ça commence enfin à devenir intéressant, c’est à suivre ! A croire qu’ils ont dilué pour être sûrs de vendre le troisième volume…
    Bref : déçu.

    6350frederic Le 17/07/2018 à 08:03:00
    L'enragé - Tome 2 - Tome 2

    Je suis mitigé , je n'ai pas accroché aux dessins ( trop stylisé , trop brut m ais tres expressif) , le scenario fait dans le caricatural , le gentil des banlieues avec tout les poncifs , un peut trop , mais à liure

    Cyber_wolf22 Le 17/07/2018 à 02:59:52
    Spirou et Fantasio (Une aventure de.../Le Spirou de...) - Tome 1 - Les géants pétrifiés

    Premier album d'une série alternative en marge de la série dite régulière, on a droit a une première aventure ressemblant plus aux Tintin de Hergé qu'au Spirou de Franquin. L'histoire est intéressante dans l'ensemble mais il elle lui manque un petit quelque chose pour la rendre plus passionnante.

    Pour l'une des rares fois, Spirou et Fantasio sont confrontés l'un a l'autre avant de finalement se réconcilier. Un autre détail qui m'a chatouillé un peu, Spip, qui n'était que très peu illustré, ce qui m'a dérangé un peu car celui-ci fait partie intégrante de l'univers de notre groom favori depuis les débuts.

    Quant aux dessins, j'ai eu beaucoup de difficulté a les apprécier. J'ai trouvé les personnages très caricaturaux et les expressions de ceux-ci, beaucoup trop exagérés, ce qui m'a un peu déconcerté. A l'exception des personnages, les décors par contre sont dignes du travail que Yoann effectue dans la série régulière.

    Finalement, pour un premier tome d'une nouvelle série, je me suis senti mi-figue, mi-raisin. Je lui donne un 6.5/10.

    Rody Sansei Le 16/07/2018 à 17:23:27

    Passé le dessin des personnages féminins qui fait très enfantin, l'histoire (tirée d'une histoire vraie) est plutôt bien racontée et permet de partir à la découverte du Japon de la fin du 19ème siècle. On y apprend vraiment plein de choses sur les us et coutumes, c'est très bien amené.
    Quel dommage que le dessin n'est pas la grâce de celui de Kaoru Mori (l'auteure de Emma, Bride stories, etc.), on aurait pu flirter avec la note maximale.

    gazouz Le 16/07/2018 à 13:14:43
    Les beaux étés - Tome 3 - Mam'zelle Estérel

    Un brin d'humour et de nostalgie ... des souvenirs personnels qui reviennent inévitablement en tête ... cela fait du bien quand cela est traité avec talent

    gazouz Le 16/07/2018 à 13:08:24
    Murena - Tome 10 - Le Banquet

    Les dessins sont superbes et documentés mais ... je ne comprends strictement rien à l'histoire ... est-ce normal ?

    marcomaltese Le 16/07/2018 à 11:33:46
    Tanguy et Laverdure - Tome 31 - Diamants de sable

    Cette série mythique...qui était tombée malheureusement bien bien bas ces dernières années, sort ENFIN du trou !
    Merci à Zumbiehl pour ses scénarios de très bonne tenue, rigoureux et plein de peps. Merci à Philippe pour ses dessins super précis et documentés avec des Chevaliers du Ciel qui ont une bonne tête et repris des couleurs !
    En espérant que cela donne enfin envie aux nouvelles générations d'accrocher à cette série!
    Par contre je suis très surpris de la discrétion éditoriale avec laquelle cet album est sortie...pas d'effet d'annonce, aucune com, je suis tombé par hasard dessus en librairie....

    kingtoof Le 16/07/2018 à 10:23:16

    Très belle adaptation du roman de Jack London. Nous retrouvons les thèmes chers à son oeuvre : l'aventure, la nature sauvage et la noirceur de l'âme humaine (si elle existe...).

    Rody Sansei Le 16/07/2018 à 06:18:14
    Lapinot (Les formidables aventures de) - Tome 1 - Lapinot et les carottes de Patagonie

    La première œuvre de Trondheim, la plus conséquente et pas celle ayant le plus d’intérêt. On passera allègrement son chemin, d’autant que le dessin est vraiment très très moche.
    En un mot : ennuyeux.

    Cyber_wolf22 Le 16/07/2018 à 01:27:25
    Chinaman - Tome 4 - Les mangeurs de rouille

    Chinaman, une BD Western écrite par Serge Le Tendre et dessinée par Olivier TaDuc. Couleurs de Céline Puthier.

    "Dans la seconde moitié du XIXe siècle, un Chinois parcourt les plaines de l'Ouest américain. Rejetant le joug des triades, John Chinaman, ancien mercenaire, s'élance à la découverte d'un monde nouveau."

    Tome 4 - Les Mangeurs de Rouille
    "Sur le chantier du Transcontinental, Irlandais et Chinois se livrent une compétition acharnée. Contre son gré, Chinaman va être mêlé a cet affrontement meurtrier et devra protéger les siens."

    Parmi les quatre premiers albums, c'est celui jusqu'a présent qui m'a le moins accroché. Il n'en demeure pas moins très bon, mais contrairement aux trois premiers tomes, je me suis moins attaché aux autres personnages.

    L'apport des chinois a la construction du chemin de fer d'un océan a l'autre est intéressant mais mal exploitée a mon avis. La confrontation avec les irlandais est trop courte et je crois que l'histoire aurait dû être développée sur deux tomes. Chinaman n'en demeure pas moins charismatique et demeure le défenseur du pauvre et de l'orphelin.

    Quant aux dessins, ceux-ci sont toujours aussi magnifiques et détaillés. Les contrées explorées au fil des aventures de Chinaman sont très bien représentées par des planches d'une beauté indéniable. Un album très beau a parcourir.

    Je lui donne un 7/10.

    snip Le 15/07/2018 à 23:22:27
    Lazarus - Tome 6 - X+66

    Quelle déception. Voilà une série que j'aime beaucoup pour son rythme, la qualité des dessins, la qualité du scénario : le tout étant homogène sur les 5 tomes précédents.
    Et là, quelle claque, l'entrée dans le tome 6 se fait avec un dessin vraiment médiocre : les visages sont méconnaissables, des cases sont ratées, c'est un job de débutant... tellement éloigné de ce que Lark a pu donner avant ! Pourquoi laisser à d'autres le dessin ?? Le chapitre 3 est tout aussi mauvais en qualité graphique. Le scénario rempli des pages et pourtant perd en épaisseur. Les chapitre 2, 5 et 6 sortent un peu du lot.
    Avec ce tome 6 on sort de la série culte pour retomber dans la séries ayant eu (au moins) un accident.

    biggyjay Le 15/07/2018 à 22:44:53

    Une lecture super sympa et second degré obligatoire !
    Je ne connaissais pas le personnage de Red Sonja mais la voir surgir dans le New York de 2017 depuis les âges lointains avec tout ce que ça comporte... et ben c’est cool ! Attention lecteur, même si cette série est bien écrite, tu ne chercheras pas les petits détails de cohérence, hein ?!
    Le dessin de Carlos Gomez est magnifique. Tant sur les personnages et les décors que sur la plastique et la taille des (sous-)vêtements de Sonja ! Le style de Gomez évoque clairement celui de Stuart Immonen avec un peu plus de finesse. Très joli.
    Une lecture très fun à conseiller !

    biggyjay Le 15/07/2018 à 21:50:37

    Cet album est très sympathique à lire et très divertissant. Il porte bien la patte de ses 2 scénaristes, Rodolphe et Léo.
    Seulement, pour en apprécier la subtilité, il faut lire les cases de cet album, à l’inverse des 3 imbéciles qui ont posté les commentaires précédents. Toute la subtilité du scénario, c’est que les auteurs ne nous parlent pas d’ÉPOQUE mais bien d’UNIVERS. Il n’est JAMAIS stipulé que le lieu qui se trouve de l’autre côté de la porte ai un quelconque lien avec celui d’ou vient le héros.
    Le scénario est original et surprenant car ce que découvre Pierre ne semble pas être notre époque. On ne trouve aucune incohérence mais simplement une belle histoire.
    Le dessin quant-à-lui est sympathique sans être excellent non plus mais combiné au scénario, il rend cette lecture agréable pour peu qu’on soit à même de comprendre la notion d’univers et ainsi que ce que nous présentent les auteurs.

    Je n’avais pas prévu d’ecrire un avis sur ce ton mais quand un album est bon et qu’il se fait descendre parce des lecteurs n’ont rien compris : ça m’énerve ! J’éviterai donc, à l’avenir, les remarques d’Alexis Blueb, de ZPATZ ainsi que celles d’herve26 qui ne semblent pas comprendre le français voir tout simplement la notion de Fantastique.

    biggyjay Le 15/07/2018 à 15:20:20

    Un bon point d’entrée pour découvrir l’œuvre de Bastien Vivès. Bien meilleur que «Une Sœur» au sujet duquel je suis (bien) plus mesuré.
    Ici, Vivès développe son dessin (il sera plus abouti par la suite). Certains pourront le trouver un peu lourd comparé à son style actuel. Son dessin, original et minimaliste, ne se concentre que sur l’essentiel, l’essentiel des expressions qu’elles soient du visage ou du corps. Le visage et les expressions de la jeune fille sont vraiment réussis. Les seules choses qui comptent dans ce récit initiatique sont toutes les petites émotions, frustrations ou autres expériences qui vont forger Polina. Tout le dessin ne se concentre que là-dessus et quoi qu’on en pense... c’est bien joué !
    Le scénario est maîtrisé et montre pas à pas la progression et les étapes qui vont permettre à la petite Polina de se forger. On y trouve aucune fausse note et une foule de sentiments qui nous rappellent à tous des moments vécus.
    Une lecture originale à conseiller.

    pysa Le 15/07/2018 à 10:12:58
    Corto Maltese (2015 - Couleur Format Normal) - Tome 6 - Corto Maltese en Sibérie

    Corto Maltese et Raspoutine se lancent à la poursuite d'un train blindé rempli d'or. Mais ce trésor suscite bien des convoitises et les embuches ne manquent pas ! Corto avec son flegme coutumier enchaîne les aventures dans un superbe album haut en couleur !

    Arnusse Le 14/07/2018 à 18:46:04
    I.R.$. - Tome 19 - Les seigneurs financiers

    Scénario rythmé, mais pas toujours crédible, même s'il essaie de coller à l'actualité. Dessin un peu plus soigné que le tome précédent, on ne ressent pourtant pas grand chose, même au moment fort qui aurait dû toucher Larry B Max. Aurons-nous un petit sursaut d'énergie des auteurs pour le prochain album "Les démons boursiers" ?

    fonske Le 14/07/2018 à 10:22:13

    passez votre chemin. album élégant mais creux. Dessin c'est du Marini, toujours agréable, Scénario vide et le petit truc de conclusion est digne d'un travail d'écolier. ceux qui ne connaissent pas les comic's de Batman apprécieront sans doute, les autres , bof bof.

    pysa Le 14/07/2018 à 09:54:53
    Corto Maltese (2015 - Couleur Format Normal) - Tome 5 - Les Éthiopiques

    Pendant la première guerre mondiale, quatre aventures africaines de Corto Maltese. C'est un toujours un plaisir de retrouver le gentilhomme de fortune le plus célèbre de la bande-dessinée. Un album parfaitement maîtrisé.

    gazouz Le 13/07/2018 à 22:47:21

    Plaisant et même parfois jubilatoire ! La gaudriole est bien présente (et on ne s'en plaindra pas). L'humour plus fin est aussi de la partie.

    Quoi de mieux que de passer une bonne partie de l'après-midi, avachi sur son canapé, dans la torpeur de juillet, à se délecter d'un tel moment de lecture !?

    kingtoof Le 13/07/2018 à 15:33:25

    Difficile de décrire le style de cette série. C'est une histoire d'amitié dans un monde parallèle au notre.
    Certains passages sont très classiques avec la vie quotidienne des personnages, leurs voyages et leurs espoirs. Quant à d'autres moments, nous sommes en plein récit fantastique, les héros ayant la sensibilité d'apercevoir les esprits, notamment Carême qui est interpellé à chaque fois qu'un malheur arrive / que la mort va frapper.
    Vraiment une série indéfinissable, qui procure un agréable moment de lecture.

    pysa Le 13/07/2018 à 10:50:36

    Six courtes histoires variées et intéressantes sur fond de Première mondiale. Un des meilleurs albums de Corto Maltese.

    Franckchen Le 13/07/2018 à 09:59:14
    Fix (The) - Tome 1 - De l'or pour les branques

    Acheté sans grandes attentes. Pas de prétention particulière. Et finalement, ça a fait mouche !

    Lecture très agréable. Pas de supers héros, ho non... plutôt des anti-héros ! Mais sont-ils si pourris que cela ?
    On rigole bien, et c'est cela l'essentiel.

    Des couleurs pastels un peu sombre qui collent bien à l'ambiance de l'ouvrage.

    Pas trop de texte, priorité à l'image. Le dessin n'est pas exceptionnel mais est tout à fait en accord avec le propos.

    Bref, je recommande. On passe un bon moment de lecture.

    Il ne fallait pas passer à côté du prix découverte de 10 EUR !

    => Je serai du tome 2 !

    Cyber_wolf22 Le 13/07/2018 à 04:23:55

    "Retenu prisonnier par les forces nord-vietnamiennes, Tony Stark, un milliardaire fabricant d'armes, conçoit une incroyable armure a la technologie de pointe pour échapper a ses ravisseurs. Décidé a changer de vie, il se sert des capacités extraordinaires de l'armure qu'il a créée pour revêtir l'identité du super-héros Iron Man, et secourir les personnes en danger.

    Dans l'Homme au Masque de Fer, Tony fait face a son plus grand défi : son ennemi est sa propre armure. Commandée par une intelligence artificielle malfaisante qui semble connaître Tony mieux qu'il ne se connaît lui-même, l'armure menace d'anéantir son créateur. L'homme se bat contre la machine dans ce récit plein d'action qui vous tiendra en haleine jusqu'a la dernière page !"

    Quelle claque ! Après avoir été très déçu par l'histoire proposé par Hachette Collections dans le précédant album portant sur l'Incroyable Hulk, cette fois-ci, l'éditeur nous en donne pour notre argent.

    La première histoire, on l'a connaît tous, celle d'un Tony Stark se faisant capturer par un tyran et qui doit fabriquer une arme pour ce dernier. Finalement, Stark, blessé au coeur par des éclats d'obus, en profite pour créer une armure qui deviendra son garde du corps et alter-égo : Iron Man !

    Pour l'histoire suivante, cette-fois ci, Tony Stark doit lutter contre lui-même, ou devrais-je dire, une armure dotée d'une intelligence artificielle doublée d'une véritable entité autonome et vivante. Connaissant aussi bien Tony que celui-ci se connaît, Iron Man veut prouver a Stark qu'il peut lui faire confiance et qu'en réunissant leurs forces, il deviendrait une seule et même entité ultra-puissante. Hélas, ce n'est pas vraiment ce qui arrive.

    J'ai été emballé par cette dernière histoire écrite par Joe Quesada. On ressent le questionnement existentielle de Stark sur la vie qu'il mène. Malgré ses amours, son argent, son génie et ses amis qui l'entourent, Tony ne se sent pas le plus heureux des hommes. Est-ce parce qu'il ne sait pas s'il doit avouer ses sentiments a la femme qu'il aime ? Ou parce qu'il craint de révéler son identité secrète et ainsi mettre ses proches en péril ? Ou alors et surtout, peut-il faire confiance a son armure doté de vie ? Pleins de questions qui ne trouvent pas nécessairement de réponses mais qui ajoutent de la profondeur a notre ami Tony Stark et son alter-égo Iron Man.

    Quand aux dessins, j'ai été subjugué par ceux-ci. Les combats sont superbement illustrés, on ressent les coups portés et on a l'impression de les voir pratiquement se concrétiser devant nos yeux. Pour l'expression des sentiments et des états d'âme, ceux-ci sont reproduits de façon presque réel et on y croit vraiment. Et que dire des couleurs ? Jamais je ne trouvé l'armure d'Iron Man aussi jolie que dans cet album.

    Vraiment, j'ai été emballé par ce volume et je ne suis aucunement mal a l'aise de le recommander a tout ceux qui voudrait se familiariser avec l'univers de l'homme de fer: Iron Man.

    Un 9.5/10 amplement mérité !

    gazouz Le 12/07/2018 à 23:09:03

    Lauzier a fait du cynisme sa marque de fabrique. A l'inverse de Michel Choupon, je n'ai jamais croisé de filles à visage d'ange et grands yeux de biche qui se sont révélées être des créatures cupides, insensibles et manipulatrices ...

    Le meilleur Lauzier ! Je conseille.

    kingtoof Le 12/07/2018 à 22:04:38
    Les fées noires - Tome 2 - La tombe Issoire

    Bon triptyque se déroulant entre Restauration et Monarchie de Juillet.
    Intrigues, sous fond de révolution, entre royalistes, républicains, bonapartistes... et monstres (démons / vampires) venus du fond des âges.
    Belle histoire cthulhuenne, à Paris, au début du XIXème siècle.
    Mon avis porte sur les 3 albums, mais je mets à l'honneur le second tome qui m'a paru le plus abouti.

    Random- Le 12/07/2018 à 16:35:03
    Il faut flinguer Ramirez - Tome 1 - Acte 1

    Cet album réalise un buzz à sa sortie… et à juste titre ! Le mélange entre action, humour et série B fonctionne à merveille. Les clins d’œil et autres publicités apportent un plus indéniable et une touche d’originalité bienvenue. Ajoutons à cela quelques surprises et rebondissements dans le scenario et on arrive à un cocktail réussi. Vivement la suite !

    Au Fil des Plumes Le 12/07/2018 à 14:46:17
    Imbattable - Tome 1 - Justice et légumes frais

    La BD se compose de différentes planches qui mettent en scène le héros Imbattable. Chaque planche est un petit épisode autonome. J’ai été quelque peu déstabilisée par le début de la BD car les pouvoirs d’Imbattable sont uniques. Il peut passer d’une case à l’autre, il est…épatant! Le mécanisme de cette BD est fascinant car il nécessite une vraie réflexion autour du scénario.

    Le personnage d’Imbattable est vraiment original, c’est un véritable héros avec un petit côté franchouillard que j’ai beaucoup apprécié. Il aide les gens à faire leur potager, il va chercher le pain pour sa mère, bref… C’est un homme ordinaire… ou presque.

    L’esthétique est sympa mais reste très enfantine. Je dirai que ce n’est pas ce qui m’a le plus séduite dans cette BD.

    Pour plus d'avis: http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    bd91130 Le 12/07/2018 à 13:36:52
    Giant - Tome 1 - Giant 1/2

    Je ne bouderai pas mon plaisir, je ne ferai pas la fine bouche.
    Trop long disent certains, il ne se passe rien dans le tome 2 ajoutent-ils parfois. C'est vrai, on n'est pas en pleine guerre ou dans un polar bourré de meurtres et de cambriolages. Il y a juste.... la grande ville, les ouvriers, le rêve américain, la misère, les déboires et les espoirs, un vague parfum de Gangs of New-York, les Irlandais, les autres... Et puis il y a cette mise en couleur, légère, touchante, aux frontières du sépia et de quelques pâles couleurs dominantes.
    Je dis : Bravo, Magnifique !

    Shaddam4 Le 12/07/2018 à 10:07:31
    Black Monday Murders - Tome 1 - Gloire à Mammon

    Comme d’habitude chez Urban, les couvertures originales (magnifiques) et des croquis de l’illustrateur sont proposés en fin de volume sur 18 p. Le design général de l’album, de la langue de Mammon et des documents intégrés participent d’une esthétique très efficace. La couverture est parlante, intriguant, efficace.

    En 1929 et à d’autres époques les crises financières majeures entraînent des morts. Suicides? Pas certain… Une confrérie dirigeant la banque d’affaire Caïna-Kankrin semble liée à des forces occultes qui proclament que l’argent est la force qui dirige le monde depuis la nuit des temps…

    Black Monday Murders est une création assez unique à plus d’un titre. Ambitieuse (très ambitieuse!), elle aurait tout à fait pu sortir du cerveau d’un Alan Moore tant le propos intellectualiste s’allie parfaitement au polar pour produire un récit complexe, mystérieux, qui flirte en permanence avec l’abscons sans pourtant perdre le lecteur qui se raccroche en permanence à un élément subtilement donné. Le scénariste parvient à équilibrer la complexité qui fait partie intégrante du projet et l’intelligibilité pour le lecteur. L’ouvrage en devient totalement fascinant ; personnellement je ne suis absolument pas certain d’avoir compris quelque chose à ce premier tome tout en ayant pris un pied d’enfer…

    J’insiste sur la référence à Alan Moore, le seul auteur de comics qui parvient si bien à proposer une réflexion complexe, philosophique parfois, dans un habillage fantastique adulte. Le sujet est passionnant: l’argent. L’hypothèse fascinante: l’argent est une puissance magique occulte qui régit le monde et dont se sert le Démon (nommé Mammon) pour régenter les humains. La thématique de la secte occulte conspirationniste de maîtres du monde servant un grand pouvoir noir est un classique. La transposer sur le thème de l’argent est vraiment originale et intellectuellement stimulant.

    A noter que les couvertures originales des épisodes sont tout bonnement magnifiques! Tomm Cocker n’a pas beaucoup publié et son style rappelle celui de Greg Tocchini (illustrateur intriguant de Low). A la lecture de la série de Rick Remender j’avais les mêmes réserves sur ce type de dessin, extrêmement contrasté et numérique. Mais là où Tocchini pèche par imprécision dans les arrières plans et sa propension à créer des plans « eyefish », Cocker propose lui des visages et des corps très expressifs ainsi que des scènes vraiment artistiques de par son utilisation des ombres urbaines notamment. Le dessin sert totalement le propos et si comme moi on est au départ plus attiré par des dessins style BD, on profite complètement du talent de l’auteur qui nous immerge dans un monde sombre, de magie noire et de secrets cachés. Prenez le temps de savourer les croquis en fin de volume, qui confirment la très très grande maîtrise technique du dessinateur une fois ôté le vernis numérique.

    La création d’une langue magique, antédiluvienne, à la graphie très élégante et intrigante participe (comme la mythologie autour de la Caïna-Kankrin détaillée à coup de documents imprimés intercalés avec les chapitres) à la solidité de cet univers dont la complexité donne envie de le comprendre, malgré l’effort de concentration et de déduction que cela suppose.

    Le récit est structuré entre un agencement de séquences non chronologiques présentant des personnages des différentes lignées dirigeantes de la Caïna à différentes époques, et l’enquête d’un étrange inspecteur qui est le seul à s’intéresser à la langue de Mammon. Ce dernier se fera aider d’un professeur d’économie qui le mets en garde contre la puissance de ceux sur qui il enquête. L’inspecteur est ce qui permet au lecteur de se raccrocher car les autres séquences sont vraiment mystérieuses. Pourtant on reste fasciné tout le long par des bribes d’informations très compliquées à remonter (je pense que deux à trois lectures sont indispensables pour tout bien saisir) et qui, avec le graphisme très noir, très contrasté, crée une ambiance unique. Hickman a la grande intelligence de très peu montrer pour éviter de tomber dans le grand-guignol. Avec l’expressivité des visages de Cocker ce sont deux gros points forts de l’album.

    Cela fait longtemps qu’une BD ne m’avait laissé aussi stoïque, en instillant une insistante envie de comprendre, de construire un puzzle dont l’auteur nous donne très peu de clés. Souvent dans ce genre de cas, le risque est grand de rester sur sa fin une fois la série terminée. On verra, mais il est certain que cet album est l’un des comics les plus fascinants et ambitieux de l’année!

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/07/02/black-monday-murder/

    jdvenement Le 12/07/2018 à 05:22:31
    Les mystères de la Troisième République - Tome 4 - Le sang d'un ami

    C'est l'arrivée de Pétain et de la France de Vichy. Peretti enquête sur la mort de l'un de ses anciens collègues qui trempait dans le marché noir. Bonne histoire. J'apprécie de plus en plus la série.

    Au Fil des Plumes Le 11/07/2018 à 18:21:07

    J'ai lu tellement d'avis élogieux sur cette BD que j'en ai commencé la lecture avec énormément d'attente. Connaîtrais- je le coup de cœur que tant de blogueurs ont eu?

    Bref... C'est avec moultes palpitations que j'ai découvert ce livre. L'histoire est tout simplement bouleversante. Une vraie belle histoire d'amour naît du hasard et qui va au- delà des clivages sociaux. Une histoire d'amour où la montagne sera tour à tour un obstacle et un lien indéfectible. Le scénario est sublime, il m'a complètement subjugué. Autant vous dire que dès les premières planches, mon appréhension a été balayé. Le début, nous plonge d'emblée dans l'univers de Mayen et Mazel. Je me suis oubliée dans cette lecture qui m'a profondément émue.

    Le scénario met en avant deux sublimes personnages. Edmond est un jeune homme aux airs bourrus mais qui se montre très amoureux. Venant d'une classe ouvrière, il n'a de cesse de plaire à sa belle famille qui vient d'un milieu bourgeois. Olympe est la femme d'Edmond. Elle est en avance sur son temps et dotée d'un fort caractère. Elle est très amoureuse de son Edmond dont elle se moque de la classe sociale malgré les remontrances de son père. Ce personnage m'a profondément troublée et touchée notamment dans son combat pour avoir un enfant.

    La montagne est un élément omniprésent. Elle est là du début à la fin de la BD. Au départ, le milieu montagnard ne semble qu'anecdotique mais il grandit en intensité tout au long de l'histoire pour finalement devenir un personnage à part entière. La montagne se montre dans sa beauté la plus pure mais également dans sa noirceur impitoyable.

    Le tout nous est livré avec une esthétique magnifique. C'est beau à regarder. Les détails sont subtils, les couleurs sublimes. J'ai apprécié ce dessin fin et délicat ainsi que les fonds paysagers qui nous transportent ailleurs. Les mots me manquent pour décrire les sentiments que j'ai ressenti en lisant cette BD. Elle m'a fait sourire, pleurer, mon cœur a palpité au rythme de celui des personnages et de la montagne.

    Pour pus d'avis: http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 11/07/2018 à 15:18:04
    Ric Hochet - Tome 77 - "Ici 77 !..."

    Même si cet album est loin de la belle époque de Ric Hochet, il est néanmoins de meilleure qualité que les derniers sortis.
    L'histoire est assez passionnante et on prend du plaisir à lire cette avant dernière aventure de notre célèbre journaliste.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 11/07/2018 à 15:06:34
    Ric Hochet - Tome 78 - À la Poursuite du Griffon d'or

    Livre hommage au regretté Tibet. Il s'agit donc de la toute dernière aventure du sympathique dessinateur.

    Comme déjà dit, l'histoire n'a pas été entièrement dessinée et se termine donc par un texte explicatif qui nous raconte la fin. On est cependant loin de l'arnaque des quelques esquisses de l'alph-art puisque dans le cas présent Tibet avait déjà réalisé une trentaine de pages.

    L'aventure en elle-même, sans être exceptionnelle est plutôt assez bonne et se laisse lire.
    A réserver bien entendu aux inconditionnels de Ric Hochet.

    maeava85 Le 11/07/2018 à 14:03:28

    Le scénario est un peu convenu, à base de vengeance, dans un Japon médiéval à touche de fantastique. De là à le classifier dans le fantastique il y a un pas que je ne peux franchir.
    Les dessins sont sympas, même si ils mériteraient d'être un peu plus travaillés, et l’ambiance est bien rendue grâce, entre autre, à une colorisation adaptée.
    Par contre j'ai été choqué par une faute d'orthographe grossière planche 8 case 5!!!
    La fin est un peu abrupte et je pense que cet univers aurait mérité d'être développé dans d'autres albums
    En résumé un album bien agréable.

    Tiburce2 Le 11/07/2018 à 11:34:10
    La geste des Chevaliers Dragons - Tome 24 - Les Nuits d'Haxinandrie

    Forcément, quand il n'y a pas de dragon, c'est moins drôle !
    Et surtout, c'est plus difficile de faire une histoire originale.
    Là, on est dans l'archi classique assez convenu : le dessin est convenable mais un peu statique et formaté, et l'histoire est tellement banale qu'on l'a déjà lue 15 fois. Ce n'est pas désagréable, cela se lit facilement, et ça s'oublie rapidement.
    Honnête, sans plus.

    Volack Le 11/07/2018 à 07:48:38
    Black Monday Murders - Tome 1 - Gloire à Mammon

    Un premier tome très intéressant, Black Monday Murders réussit à nous transporter avec son histoire très bien écrite. Un univers assez sombre est un complot qui pourrait paraître possible grâce aux détails des auteurs. Une bande dessinée pour tous les fans de théorie du complot mais aussi pour les autres ;)
    Bonne lecture à vous

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/07/2018 à 23:59:33
    Ric Hochet - Tome 71 - La dernière impératrice

    Si vous souffrez d'insomnies, je vous conseille de lire ce livre (effet immédiat garanti).
    J'ai dû m'y reprendre à de multiples reprises pour en venir à bout tant l'histoire est d'un ennui qui flanquerait une dépression à Annie Cordy.
    C'est incroyable de voir cette série sombrer comme cela alors que Ric Hochet était une très bonne bd dans ses 50 premiers tomes.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/07/2018 à 23:50:21
    Ric Hochet - Tome 72 - Le trésor des Marolles

    Un album meilleur que les précédents, en même temps il aurait été difficile de faire pire que le tome 69 l'homme de glace.

    Ici, le scénario et les dialogues sont plus aboutis, on sent qu'il y a eu de la recherche autour de tout cela ce qui est une marque de respect envers les lecteurs.

    Même si on est loin de l'âge d'or de la série, ce livre reste agréable à lire

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/07/2018 à 23:41:27
    Ric Hochet - Tome 63 - La sorcière... ...mal aimée

    La série continue de s'enfoncer dans la médiocrité, la sortie d'un album tous les 8 mois explique sans doute cela.
    Ce livre en est l'illustration, ça a été fait à la va vite. La qualité des dessins est très moyenne, le scénario est proche du néant.
    Avec ce tome, on est pas loin de l'arnaque envers les fidèles lecteurs de Ric Hochet qui ne méritaient pas ça.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/07/2018 à 23:30:10
    Ric Hochet - Tome 62 - B.D. meurtres

    Le déclin de la série entamée depuis le tome 50 se poursuit cruellement dans ce livre fade et sans intérêt.

    Il n'y a malheureusement rien à retirer de ce 62ème opus soporifique et déprimant

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/07/2018 à 23:23:16
    Ric Hochet - Tome 33 - Le scandale Ric Hochet

    Un excellent Ric Hochet qui est même un des meilleurs de la série.

    Tibet et Duchateau sont au sommet de leur art et on se laisse captiver du début à la fin de l'histoire. Superbe

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 10/07/2018 à 23:20:00
    Ric Hochet - Tome 26 - L'ennemi à travers les siècles

    Du grand Ric Hochet comme Tibet et Duchateau savaient nous offrir à cette époque.

    La série est dans sa bonne période, le déclin viendra après le 50ème tome.

    Cet ennemi à travers les siècles nous offre une excellente intrigue qui tient en haleine le lecteur jusqu'à la fin. Une grande réussite.