Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Erik67

Visualiser les 2197 avis postés dans la bedetheque
    Erik67 Le 19/09/2020 à 17:36:53
    Optic Squad - Tome 1 - Mission Seattle

    Runberg est partout actuellement. C'est le second titre que je lis de lui en moins d'un mois et qui constitue une nouveauté pas trop ancienne (après Les Dominants). On a encore droit à de la science-fiction et plus précisément dans le genre anticipation.

    Le scénario d'Optic Squad est assez bien calibré avec une force spéciale rattachée auprès de l'ONU qui est au-dessus des organisations policières des différents États qui sont plutôt corrompus. Cette unité d'élite est destinée à la lutte contre le crime organisé international.

    Leurs armes sont constituées de nano-cameras greffées dans la cornée des agents, permettant de filmer tout ce qu'ils voient. On peut leur provoquer une crise cardiaque s'ils sont vraiment en difficulté, ce qui est assez pratique pour ne pas qu'ils parlent. En même temps, c'est assez pratique car on peut leur injecter à distance des stimulants ou bien des calmants.

    A noter que leur première mission sera d'infiltrer et de démanteler un réseau de prostitution masculine dont les ramifications remontent aux plus hautes sphères d'une société ultra-corrompue. La planète a bien changé en cette année 2098...

    Cela ressemble à du Carmen Mac Callum avec un graphisme ultra sophistiqué. Cela garde tout de même son propre style avec une consonance assez sombre. Rien à redire sur l'efficacité des scènes.

    Le travail a bien été réalisé en misant tout sur l'action et les gadgets technologiques. Pour autant, ma préférence ira au précédent titre cité.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 17:30:11
    Libraire jusqu'à l'os ! - Tome 1 - Tome 1

    C'est vrai qu'il y a des gens qui font leur métier par passion comme les soignants par exemple ou les policiers pour le maintien de l'ordre. Il y a également les libraires spécialisés en manga dont on ne parle guère et pourtant !

    En effet, ces libraires se plient en quatre pour vous et font leur métier jusqu'à la substantielle moelle de l'os. Ils se donnent à fond pour vous afin de vous satisfaire. C'est l'objet de ce manga un peu particulier où l'on suivra les péripéties aussi drôles que véridiques d'une librairie de mangas japonais.

    Le libraire est représenté par un squelette ce qui est normal puisqu'il vous a donné son corps mais pas son âme. Il est assailli à Tokyo par des clients venant du monde entier en passant par la France ou le Brésil et qui réclament des mangas dans leur langue d'origine. Or, on peut tout trouver dans cette boutique spécialisée. Vous voulez un manga en français? Pas de problème, on vous en déniche un.

    Derrière ce manga assez sympathique, on apprendra des choses assez intéressantes sur le monde éditorial du manga et ses sous-genres du yaoi qui fait fureur au boys' love. Cela peut nous sembler presque irrationnel mais cela semble ancré dans leur culture. Plein de détails et d'anecdotes nous seront livrés ainsi que les enjeux d'une librairie en brossant un portrait complet de ce métier pas comme les autres. Mangafollement dans un combat sans foi ni loi !

    Bref, un ensemble assez sympathique.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 17:20:33
    Riverdale présente Archie - Tome 1 - Tome 1

    Dans la série Riverdale, je n'avais pas encore lu le titre consacré à Archie, le héros de cette sympathique bourgade. Je précise que je suis un adepte de la série diffusée sur Netflix, ce qui fait que cet univers ne m'est pas étranger, bien au contraire.

    J'aime bien car on est loin de l'univers des super-héros. Les habitués de ce genre de comics risquent d'être un peu déroutés.

    Certes, ses détracteurs diront que les romances sont insipides et font clichés, surtout celle de notre héros avec Betty. Cependant, même ciblé ado, cela demeure assez attrayant. Je pense qu'il y a même un côté volontairement classique pour coller à la peau des personnages, qui sont assez représentatifs de la société actuelle. Moi, je me suis attaché à ces personnages que j'aime bien, à commencer par poil de carotte.

    Graphiquement c'est basique, mais les cases sont dynamiques et le superbe travail de colorisation arrive à sublimer la partie graphique pourtant faible initialement.

    Du coup, le comics m'a bien plu, au contraire des épisodes consacrées à Betty et Veronica. Du coup, je me demande si je les ai bien lus dans le bon ordre.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 17:19:35
    Riverdale présente Jughead - Tome 1 - Tome 1

    C'est le meilleur ami d'Archie dans la série Riverdale. C'est un plaisir que de retrouver ce sympathique personnage qui est plutôt malin pour résoudre certaines énigmes. Pour autant, j'ai été assez surpris par le traitement réalisé dans ce comics où il fait assez branleur, gourmand, excentrique et fan de pop culture.

    Bien entendu, c'est une histoire à l'américaine. Il ne faut pas être allergique à ce pays et à ses codes. Et puis, il faut accepter certaines libertés prises avec ce personnage. Cela peut dérouter une partie de son public.

    Graphiquement, c'est propre mais un peu de nuances dans la colorisation aurait fait du bien aux yeux. Il y a un véritable dynamisme dans le découpage des scènes. On ne s'ennuie pas.

    Le tout est assez humoristique et plutôt porté sur la dérision. Cela demeure assez plaisant malgré ses défauts. A noter que ce titre a quand même reçu un Eisner Award.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 17:18:05

    La bourgade de Riverdale. Son art de vivre entre le mythique café Pop’s et la cagoule noire. Une ville calme en apparence mais qui cache une face assez sombre. Archie et Jughead mais également la riche et sublime Véronica Lodge face à la blonde Betty Cooper.

    On va s’intéresser à ces deux dernières qui sont généralement bonnes amies malgré des caractères différents. Il va y avoir une rivalité un peu exagérée sur fond de fermeture chez Pop’s.

    Les fans de la série vont s’y retrouver mais pas les autres tant le synopsis pourra apparaître comme ridicule. Je regarde bien entendu cette série phénomène mais tout en prenant les distances face aux incohérences du scénario qui est souvent d’une niaiserie sans fond (n’ayant rien à envier aux mangas). Il faut s’intéresser également à la fameuse vie lycéenne américaine…

    Malheureusement, ce récit de crêpage de chignons entre deux adolescentes n’échappe pas à la règle. Cela reste toutefois assez divertissant avec un graphisme qui reste réaliste.

    En bonus, on aura droit à un épisode surprise consacré cette fois à Jughead. Mais bon, cela ne sera guère suffisant pour faire passer la pilule.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 15:00:36
    Stay Away - Tome 1 - Tome 1

    Le sujet n'est malheureusement pas d'une grande originalité. Et si nous pouvions changer le cours des choses pour sauver la personne qu'on aime d'un tragique destin ? Notre héroïne lycéenne se retrouve 3 ans en arrière pour changer le cours des choses et sauver son petit ami d'une mort certaine.

    Par contre, dans ce schéma très convenu de la seconde chance, l'originalité se situerait dans le sens que notre héroïne va tout faire pour ne pas sortir avec lui et ainsi changer le cours de leur histoire personnelle. Cependant, ce dernier ne le voit pas ainsi. Quand on tombe amoureux, c'est pour la vie et en l’occurrence pour la mort aussi.

    Je suis quand même tombé dans le panneau car l'intrigue se laisse suivre et les personnages sont si attachants. Au final, on peut dire qu'on a un shojo un peu particulier. Comme quoi.

    Un autre atout réside dans le fait que cela ne sera pas une série interminable mais seulement deux tomes et on n'en parle plus.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:56:12
    Ice Pig - Tome 1 - Volume 1

    Voici une sombre histoire de vengeance contre une société surnommée Farm qui fait dans la traite d'esclaves et le prélèvement d'organes. Quand de simples légendes urbaines reflètent une triste réalité des choses...

    Une lycéenne et un chômeur qui en ont été victimes vont s'unir dans une bien étrange relation (dominant-dominé) pour punir ce conglomérat aux buts inavouables. Elle est une célèbre pirate informatique et lui est sans revenus fixes et qui dépense le peu d'argent qu'il a dans le jeu vidéo.

    Le scénario semble tenir la route malgré quelques regrettables digressions dans le puéril et dans l'exagération propres à l'univers manga. Le tout demeure relativement sombre et parfois violent. Les sujets évoqués ne prêtent de toute façon pas à sourire. Je dois dire que la lecture de ces tomes a été assez dynamique grâce à l'absence de temps mort.

    Un mot sur le graphisme pour dire qu'il est tout à fait convenable, car on remarquera une précision du trait ainsi qu'un peu d'encrage pour les décors. Il est vrai que j'affectionne ce style réaliste.

    Pour résumé, nous avons là un correct thriller urbain.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:49:59
    Faraway Paladin - Tome 1 - Tome 1

    Le monde de Faraway Paladin est un monde de magie qui a ses propres codes et surtout ses mystères comme à l'image des principaux protagonistes de ce récit d'aventure.

    Cela commence d'ailleurs par l'arrivée d'un jeune homme dans ce nouveau monde suite à sa mort. Il recommence une nouvelle vie en commençant par être un nouveau-né. Quoi de plus logique !

    La couverture du second tome nous rappelle d'ailleurs le chef d’œuvre de Pixar à savoir Coco et son monde imaginaire au-delà de notre vie terrestre. Bref, la thématique n'est pas nouvelle.

    Par ailleurs, il y a comme une rétention d'informations de la part du mangaka qui ne va pas livrer tout les secrets de ce monde d'un coup. On s’immerge progressivement dans ce récit qui prend son temps à se mettre en place.

    La narration ainsi que le graphisme sont particulièrement soignés. Komikku Editions ne déçoit presque jamais.

    Au final, même si ce titre de fantasy est plutôt classique, il demeure pas mal dans sa construction. En deux mots : agréable et efficace.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:46:36
    Nos C(h)œurs évanescents - Tome 1 - Tome 1

    C'est vrai qu'Eclat(s) d'âme avait été sujet à discussion. Voilà que le mangaka (qui fut autrefois une femme) revient avec un nouveau titre tout en sensibilité à savoir un groupe d'adolescents qui chantent dans une chorale.

    Nous avons un jeune garçon un peu introverti et timide qui rejoint la chorale avec sa voix d'ange assez cristalline qui rappelle la douce voix soprano des femmes. Cela ne sera pas évident d'être accepté. Le thème de l'hypersensibilité sera abordé avec justesse ce qui constitue presque une première.

    Ce titre marque par sa poésie et sa délicatesse. C'est assez touchant par moment. Notre jeune garçon bien qu'atypique reste très attachant. A noter que quelques passages sont sublimés par la mise en scène notamment lors des chants. On ressent de la pureté avec cette dimension musicale.

    Que dire du dessin ? Il est vraiment magnifique avec certaines planches qui frisent le divin.

    En conclusion, une belle série tout en douceur.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:42:57
    Act-age - Tome 1 - Kei yonagi

    J'ai toujours aimé ce genre de récit qui met en avant un personnage cherchant à accomplir son rêve. On va suivre en effet une lycéenne et apprentie actrice, Kei Yonagi. On se croirait dans The voice, une seule star au milieu de tellement de destins brisés. Le milieu du spectacle est ultra compétitif, il faut le savoir.

    Fort heureusement, on évitera tout les clichés du genre. C'est abordé sans sensationnalisme et avec beaucoup d'intelligence dans la construction. Le graphisme tient la route malgré une absence évidente de décors et d'arrière-plans. En tout cas, c'est assez intriguant pour connaître la suite.

    Pour autant, la parution de ce titre va s'arrêter brusquement car le mangaka scénariste a été arrêté dans son pays après avoir commis et avoué plusieurs agressions sexuelles concernant des femmes mineures sur la voie publique. On ne sait pas ce qu'il lui est passé par la tête mais sa carrière est désormais terminée. On aura une petite pensée pour la dessinatrice Shiro Usazaki qui devra s’atteler à d'autres projets.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:40:20
    Called game - Tome 1 - Tome 1

    Ce récit a pour cadre une Europe occidentale imaginaire qui fait très XVI ème siècle. On va avoir droit à des intrigues de cours et de palais. Notre héroïne est la 10 ème enfant du roi : autant dire qu'elle a peu de chances de monter un jour sur le trône de son petit pays. Son père n'est d'ailleurs pas très regardant sur ce qu'elle fait. En effet, la belle préfère manier l'épée que de tricoter.

    Tout va basculer quand un puissant pays souhaite en faire sa future reine. Les autres sœurs sont déjà toutes casées. Cela devient un peu plus compliqué quand la future promise se fait passer pour la servante et vice-versa afin de percer le but de cette manœuvre politique. Et quand elle se retrouve dans cette nouvelle cour royale, il y a déjà 5 épouses : autant dire que ce n'est pas gagné d'avance !

    J'avoue que je n'ai pas trouvé ce scénario des plus convaincants et des plus crédibles. A noter qu'il y a bien une inspiration provenant de la cour royale d'Angleterre. Même le graphisme cache quelques faiblesses bien qu'il soit tout à fait correct. On observera également une fin de premier tome qui relance l'intérêt.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:38:05

    Après le syndrome de Stockholm, il doit en exister un autre pour les gens qui tombent amoureux de leur sauveur. Ainsi, la jeune Momo a été sauvé par son voisin alors qu'elle tombait du balcon. Alors qu'elle est devenue lycéenne, elle va recroiser la route de son ancien sauveur. Voilà pour le pitch un peu sucré.

    Fort heureusement, le traitement de ce récit évitera la niaiserie pour se pencher sur les problèmes que rencontrent les deux principales protagonistes. Il y a certes la différence d'âge mais ce n'est plus un problème à mon avis depuis l'antécédent présidentiel.

    C'est un titre qui va vite baigner dans une certaine mélancolie. On notera un graphisme particulièrement soigné qui fait dans la finesse. La lecture a été assez agréable bien que trop rapide. Au final, un shojo qui se laisse lire.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:34:47
    Blue Flag - Tome 1 - Tome 1

    Blue Flag traite des relations d'amitié et d'amour entre lycéens dans leur dernière année de terminale. Il y a un côté très en retenu. Cela reste assez fleur bleue comme approche même si on ne tombe pas véritablement dans le mélo.

    Pour autant, progressivement au fil des tomes, les thèmes varient pour avoir un regard assez complet de la jeunesse japonaise mise à nue.

    On aura droit à une tranche de vie assez réaliste avec une vision plutôt positive des choses qui nous font repartir du bon pied. J'avoue que c'est une lecture qui peut se révéler assez rafraîchissante et qui ne fera pas de mal à nos jeunes lecteurs bien au contraire.

    Un graphisme de grande qualité dont on pourra qu'admirer la fraîcheur qui se dégage du trait. A noter une belle mise en page et des couvertures de qualité et qui donnent envie.

    Blue Flag est un bon titre qui mise sur la profondeur des récits et c'est l'un de ses atouts. A découvrir !

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:31:47
    Ces nuances entre nous - Tome 1 - Tome 1

    Voici un titre qui emprunte celui-ci à l'excellent 50 nuances de Grey mais qui n'en n'a pas la couleur. C'est en effet une banale romance entre une lycéenne et un lycéen. Tout semble tourner autour du lycée au Japon : c'est dingue, ça !

    On est dans le domaine d'un scénario ultra classique mais avec une lecture assez agréable. Rien de transcendant par conséquent. Aucune scène osée par exemple. Que du fleur bleue !

    L'originalité proviendrait qu'une fille sans grande passion va tomber amoureux d'un jeune doué en art plastique qui va lui ouvrir certaines portes dans sa morne existence. J'ai toujours dit qu'il fallait être ouvert.

    Les nuances dans ce manga ne seront pas vraiment respectées car on aura droit au cliché sur la rivalité entre les blonds et les bruns.

    Comme dit, il ne se passe pas grand chose. On fait juste connaissance avec des personnages et on voit leur interaction progressive.

    A noter que notre lycée finira par apporter quelques nuances de couleur dans la vie de la belle.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:28:27

    Une jeune fille assez timide voit sa mère battue quotidiennement par son père devant un frère apathique et restant dans sa bulle. Petit à petit, Aya devient transparente et non dans le sens littéral du terme. A force de le souhaiter, elle est devenue invisible. C'est vrai que c'est une bien triste histoire.

    Par la suite, elle se demande comment elle peut utiliser ce nouveau pouvoir. Bref, c'est un thème largement popularisé par les comics. L'originalité tient à cette histoire assez intimiste qui vire à la chronique sociale. Le côté fantastique est assez peu exploité.

    Le ton du récit est plutôt froid et le graphisme assez épuré s'insère parfaitement dans cette ambiance très pesante. La fin du premier tome sera d'ailleurs assez marquante et dramatique.

    On va suivre l'évolution de notre héroïne dans un contexte pas vraiment joyeux. Il faudra s'accrocher...

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:19:26

    Nous avons là un sujet fort prometteur avec cette secte qui attend l'arrivée du messie en plein far-west américain. Le mélange de genres est un concept assez intéressant pour en faire une sorte de western assez spirituel.

    Cependant, il y a souvent anguille sous roche s'agissant de croyances. Le résultat est assez décevant dans la réalisation.

    En effet, il y a un découpage qui semble respecter l’Évangile et qui donne un peu du n'importe quoi afin de coller au propos.

    Il est dommage que le scénario manque de dynamisme, d'autant que le graphisme apparaissait tout à fait satisfaisant grâce à la douceur de son dessin.

    C'est juste un loupé. Peut mieux faire.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:18:10
    Hero Skill : Achats en ligne - Tome 2 - Tome 2

    J'ai rarement lu un manga aussi fantasiste. Notre héros Tsuyoshi est envoyé par erreur dans un monde de fantasy de type médiéval alors que son seul pouvoir serait de commander de la nourriture via internet provenant du Japon de son époque : c'est du online supermarket ! En gros , nous allons avoir l'association entre un jeune homme au don ridicule et un monstre vorace.

    Bien que j'ai eu envie de hurler à la mort au début de ma lecture, je me suis forcé à continuer et à jouer le jeu. Certes, ce titre est rafraîchissant et plutôt original dans son approche. Et c'est suffisament bien construit pour nous tenir en haleine du moins au début.

    En effet, l'effet de surprise passé, l'humour commence à devenir répétitif. Il n'y a pas véritablement d'aventure car c'est un enchaînement de commandes de plats. Il faut bien aimer la cuisine.

    Au final, je dirai que c'est un shonen trop original et peu savoureux à mon goût.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 14:17:06
    5 cm per second - Tome 1 - Tome 1

    La thématique de ce manga est l'amour malgré la distance. En effet, nous avons droit à un lycéen et une lycéenne sans cesse ballottés de villes en villes au gré des mutations professionnelles des parents. Il semble difficile de construire une relation dans ces conditions un peu particulières.

    Lorsque l'un d'eux est séparé alors qu'ils ne se sont pas encore déclarés leur amour, cela devient compliqué à gérer. Et pourtant...

    J'avoue que j'ai eu beaucoup de mal sur la partie graphique qui est beaucoup trop légères à mon sens. Ce n'est pas très soigné au niveau des détails. Pour autant, ce design ne demeure pas sans effet.

    Par ailleurs, j'ai également eu des difficultés lors des dialogues car on ne sait pas quel personnage entame la conversation. Une petite flèche dans les bulles aurait été la bienvenue.

    Là encore, cela s'inspire d'un film d'animation japonaise sorti en 2007.

    Au final, une oeuvre en deux volumes qui possède son charme. C'est doux, poétique et mélancolique.

    Erik67 Le 19/09/2020 à 13:37:55

    J'ai abordé ce titre sans savoir qu'il y avait une série mère prénommée Les Brigades Immunitaires et qu'il s'agissait d'un spin-off. Qu'importe car j'ai pu suivre correctement toute cette série.

    J'ai bien aimé le concept de ce manga très particulier qui nous apprend comment fonctionne notre corps et qui nous délivre un message de santé publique sur ce qu'il ne faut pas faire, comme la consommation de tabac ou d'alcool par exemple.

    Les pneumocoques, les gonocoques et les leucocytes n'auront plus de secret car ils sont personnifiés. Soit, on a droit à une belle femme à la poitrine généreuse, soit un horrible monstre. On va vite savoir ce qui est nuisible pour notre santé. A noter un passage assez marrant concernant un trouble érectile.

    C'est une manière ludique pour apprendre des choses assez compliquées relevant de la médecine.

    Erik67 Le 16/09/2020 à 18:42:06
    Complainte des Landes perdues - Tome 5 - Moriganes

    Ce second cycle se situe avant l’histoire originale de La Complainte des landes perdues avec une amélioration au niveau du dessin dont la reprise est assurée par l’excellent Philippe Delaby, un dessinateur hors pair, qui montre encore une fois sa maîtrise consommée du graphisme.

    Ce qui pose véritablement problème est que ce nouveau cycle dénote totalement du premier. Le ton plus sombre n'est plus du tout le même. La manière d'aborder l'histoire diffère totalement. Bref, nous avons véritablement un excellent second cycle mais qui ne repose en rien sur le premier qui avait tant fonctionné.

    Cependant, celui-ci aurait pu faire l'objet d'une nouvelle série totalement indépendante. Je pense que le plaisir aurait été d'ailleurs plus grand pour le lecteur amateur d'héroïc fantasy. La mode de multiplier des cycles à tout va dans la bande dessinée n'est pas forcément à suivre.

    Par ailleurs, le fait de passer du tome 5 à un tome 2 d'un nouveau cycle dénote bien que les auteurs ne savent pas sur quel pied danser entre la continuité ou le renouvellement. C'est bien entendu réellement agaçant pour le collectionneur de bd qui devra tout bonnement accepter d'avoir 3 tranches différentes pour cette collection.

    Le dernier tome de ce cycle (qui est en fait le tome 8 ) marque la fin de la collaboration entre le scénariste Jean Dufaux et son dessinateur Philippe Delaby qui est allé jusqu'à la planche 33. Annoncé comme cela dans la préface, je me suis posé des questions. Y a t'il eu une enième bataille d'auteurs avec abandon du dessinateur à la clé ? Non, en fait, j'apprends que l'un de mes dessinateurs préférés est décédé brutalement. Cela fait toujours un choc ce genre de nouvelle. Qui va dessiner le prochain Murena ? Bref, les choses ne seront plus jamais pareilles. Un mot pour dire que le remplaçant Jérémy a fait du bon travail pour conserver une certaine unité. C'est un album qui a accouché dans la douleur, c'est certain.

    Un prochain cycle est d'ores et déjà sur les rails. La vie continue.

    Note Dessin: 5/5 - Note Scénario: 4/5 - Note Globale: 4,5/5

    Erik67 Le 16/09/2020 à 18:40:49
    Complainte des Landes perdues - Tome 9 - Tête noire

    Voici le 3ème cycle de cette complainte des landes perdues. Cela se fera sans l'un de mes dessinateurs préférés qui s'en est allé. Cependant, j'ai également beaucoup le trait fin de Béatrice Tillier qui s'adapte très bien à cette ambiance onirique. Finalement, au global, cette saga aura bénéficier des meilleurs dessinateurs.

    Pour ce qui est du scénario, Jean Dufaux assure toujours pour donner de la magie et du mystère dans un décor médiéval. Je n'avais pas trop apprécié le changement brutal de tonalité entre le premier et le second cycle. Là, on est dans une certaine forme de continuité. Avec ce premier tome, l'histoire est déjà sur les bons rails qui laisse espérer un troisième cycle réussi. Curieux également que l'ensemble de la saga ne soit pas classé dans le médiéval fantastique?

    J'en profite pour remercier le site et la maison Dargaud sans lequel je n'aurais sans doute jamais gagné cet album. Cela fait toujours très plaisir. Mais bon, ma bonne note n'est en rien liée. Je possède déjà les deux premiers cycles. La complainte fait partie de mes premières lectures. Bref, je suis fan.

    Erik67 Le 14/09/2020 à 20:23:26

    Un collectif d’auteurs des éditions du Soleil a consacré un hommage appuyé au célèbre humoriste des années 70 et 80 à savoir Coluche. J’ai trouvé l’adaptation particulièrement réussie car inventive par moment. La vie exemplaire de Michel Colucci, alias Coluche, a été très riche en raison de l’activité multiple du bonhomme à la salopette jaune : comique, provocateur, acteur, musicien, homme de coeur, de scène, de radio, de télévision et de cinéma.

    Il est vrai qu’au-delà de la bd, ce bouffon génial manque beaucoup. Pourtant, il y a actuellement pléthore d’humoristes mais aucun qui ne lui aille à la cheville. Je me souviens d’une réflexion qu’il avait eue et qui m’a particulièrement marqué : « la misère humaine a une dimension inhumaine », un constat qui a été celui des Restaurants du cœur. Le monde a bien changé depuis sa disparation où on n’ose plus se moquer de la religion qui est devenu la référence morale de secours après la faillite des idéologies.

    J'aime beaucoup la couverture qui en dit long sur la double facette de ce personnage hors norme. Dans ce genre d’ouvrage réalisé par un collectif, il y a des hommages qui sont mémorables et d’autres qui sont à peine passables. C’était inévitable.

    Erik67 Le 12/09/2020 à 00:38:26

    Dans les années 1990, j’étais un grand fan de la série X-Files dont je ne loupais pas un seul épisode. Il était question d’une conspiration dont le gouvernement était de mèche pour cacher au public l’existence des extra-terrestres. L’affaire Varginha qui nous est décrite s’inscrit dans le même schéma. C’est un Roswell bis mais cette fois-ci au Brésil. La question qui est posée : faut-il y croire ?

    Etant enfant, je rêvais à l’existence des extra-terrestres. Même si on ne les a jamais vus, on y croyait. La télévision avait popularisé le mythe avec des séries comme les Envahisseurs ou plus récemment X-Files. Bref, cela fait partie d’un imaginaire collectif. Beaucoup de gens autour de moi croient encore dur comme fer à l’existence d’une vie extra-terrestre.

    Puis, j’ai découvert le paradoxe de Fermi qui a jeté un peu le glas sur cette croyance. Le paradoxe de Fermi est le nom donné à une série de questions que s'est posées le physicien italien Enrico Fermi en 1950, alors qu'il débattait avec des amis de la possibilité d'une vie et d'une visite extraterrestre. Le paradoxe de Fermi peut donc s'énoncer ainsi : « S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? ».

    Cette bd est malheureusement beaucoup trop académique. Elle a cependant l’avantage de nous faire connaître les faits déjà bien connus des ufologistes. Cette affaire mérite d’être portée à la connaissance du public. Le dessin en noir et blanc est malheureusement trop quelconque. L’auteur Philippe Auger a également ajouté un dossier de 20 pages sur les différentes facettes du monde de l'ufologie.

    Alors, faut-il y croire ou pas ? Donc tant que l’on ne peut pas prouver qu’ils sont déjà là, ou que nous sommes seuls dans l’univers, nous devons continuer à considérer la question de Fermi comme un paradoxe. Si nous sommes seuls, cela signifie que nous avons une planète unique dans l’univers et donc qu’il faut la préserver coûte que coûte. Cela signifie également que nous ne retrouverons pas d’autre écosystème lorsque le nôtre ne sera plus habitable.

    Erik67 Le 10/09/2020 à 20:15:29
    Le jour où... (Beka/Marko) - Tome 5 - Le jour où la nuit s'est levée

    Le jour où la nuit s'est levée se penche sur l'enfance de différents personnages que nous connaissons plus ou moins lors d'une tempête hivernale qui les coince dans une librairie parisienne. Or, les traumatismes d'enfance peuvent avoir des conséquences sur ce que nous sommes des années plus tard. On se rendra compte que dans toute cette panoplies de situations diverses, on peut en tant que lecteur s'y retrouver. C'est vrai qu'on ne choisit pas sa famille.

    Encore une fois, cette série tient toutes ses promesses. C'est une merveille de précision et de conseil de bien-être permettant de mettre fin à certaines souffrances pour aller beaucoup mieux. J'aime la bienveillance qui se caractérise par cette série que je catégoriserai dans le développement personnel. C'est sans doute la meilleure série sur ce créneau tant les choses dévoilées sont profondes et peuvent parler.

    J'aime toujours la douceur du graphisme et ces couleurs absolument merveilleuses qui concourt à la réussite de ce titre. On reste dans la lignée des précédents mais c'est fort réussie. Attention à ne pas pleurer.

    Erik67 Le 10/09/2020 à 14:08:03

    C'est un peu étrange de retrouver une bd signée par l'acteur américain Ethan Hawke que j'avais pu apprécier dans des films comme Bienvenue à Gattaca ou Les Survivants par exemple. Il nous raconte la véritable histoire des guerres apaches avec de grands chefs peaux-rouges tel que Cochise ou Géronimo qui furent acculés à la violence avec les yeux clairs.

    Ce que j'ai lu n'est pas nouveau, pour avoir exploré à maintes reprises des biographies consacrées à Géronimo. On a droit à une autre variation, toujours aussi violente mais qui au fond revient à regretter le terrible massacre de ces populations au nom de terres et surtout de richesses. C'est bien de réhabiliter la mémoire de cet opposant indien mais j'ai l'impression d'assister toujours au même concert.

    Ceci dit, c'est très bien dessiné. Bon à savoir : Indeh signifie le peuple des morts dans le dialecte apache. On pourra regretter quelques envolées lyriques et un rapprochement avec la religion divine un peu mal venu. Mais bon, la mission de rendre justice à ce peuple bafoué est accomplie.

    Erik67 Le 10/09/2020 à 14:05:26
    Le casse - Tome 5 - Gold Rush - Yukon, 1899...

    Le "Casse Gold Rush" serait pour l'instant mon 2ème préféré de la série sur les braquages après Le Casse - Soul man qui était vraiment exceptionnel. On est vite en immersion dans ce western qui se déroule au Yukon à la toute fin du XIX ème siècle sur fond de ruée vers l'or.

    On fait connaissance avec les personnages dont certains vont réellement tirer leur épingle du jeu. Nous avons en effet un méchant plutôt machiavélique et rusé. D'autres, au contraire, vont tomber dans l'oubli le plus absolu. Dans l'ensemble, on n'arrive pas à s'attacher à nos deux héros, faute à une psychologie de façade et une multiplication d'intervenants.

    La fin de l'histoire m'a paru réellement tirée par les cheveux, surtout après un récit plutôt âpres et violent ... La dernière page est totalement digne d'un mauvais "happy end" dans le genre rigolo "on s'est bien marré" ! Cela fait trop cinématographique au détriment de la pertinence de la bd.

    Pour autant, l'ensemble est très agréable à lire grâce à un solide scénario et un crayonné plutôt réussi pour retranscrire les paysages des Montagnes Rocheuses. Une aventure divertissante mais sans réel plus.

    Erik67 Le 06/09/2020 à 18:57:13
    Danthrakon - Tome 1 - Le Grimoire glouton

    C'est vrai que je n'avais pas lu un Arleston depuis longtemps. Danthrakon est dans la parfaite ligne de tout ce qu'il a produit en matière de fantasy. Il faut dire qu'à l'époque Lanfeust de Troy avait révolutionné le genre avant de se décliner en une multitude de séries commerciales ayant fait perdre au final toute saveur particulière.

    Danthrakon est tout à fait honnête et dans cette droite ligne composée d'humour sur fond de magie. Si j'ai bien aimé la première partie avec la découverte des personnages, j'ai moins aimé la seconde que j'ai trouvée plus brouillonne et plus précipitée. J'avoue qu'au final, cela ne me procure pas autant de plaisir qu'avant.

    Cette œuvre mériterait sans doute un trois étoiles, mais le cœur n'y est plus. On finit par se lasser de certaines choses.

    Erik67 Le 06/09/2020 à 17:44:20

    Le goût du chlore a fait couler beaucoup d'encre. C'est vrai que cela a laissé parfois un goût un peu amer à de nombreux lecteurs. Mais au moins, la désinfection est assurée contre les microbes.

    Il est vrai que cela se laisse lire assez rapidement car il y a beaucoup de scènes dites contemplatives. On a droit à une tranche de vie d'un garçon qui doit nager dans une piscine sur les conseils de son kiné. Il fait la rencontre d'une excellente nageuse. Au moment où l'histoire devient intéressante, il y a comme une échappée belle... On reste véritablement sur notre faim.

    Pour autant, c'est un jeune auteur qui vient de réaliser ce titre qui a été primé lors du festival d'Angoulême et il a parcouru beaucoup de chemin depuis en devenant une valeur incontournable dans le monde de la bande dessinée actuelle. Je n'ai pas été emporté par la vague des mécontents lors de sa sortie. Ce titre ne m'avait pas laissé indifférent à l'époque. C'est l'ébauche de quelque chose d'intéressant et en tout cas d'un auteur à suivre. Or, la suite de sa carrière s'est révélée plus que satisfaisante.

    Erik67 Le 06/09/2020 à 16:54:04
    La vie secrète - Tome 1 - Tome 1

    Trois générations représentant chacune trois états de la vie, se cherchent et se déchirent en essayant d'exister.

    Le passé est représenté par Armand, un vieil homme qui est plongé dans le coma et qui attend sa fin prochaine. Le présent, c'est son fils Grégoire qui a rompu les liens avec lui depuis 25 ans et qui cherche une issue à sa vie. Le futur est l'image de Simon, le fils de Grégoire qui est très lié à son grand-père, à la recherche du bonheur et naviguant entre ces adultes tourmentés.

    La mort imminente d'Armand oblige Grégoire à se pencher sur le passé de son père... celui d'un français engagé volontaire dans les Waffen SS ayant participé aux massacres sur le front de l'Est en Ukraine suite à la défaite de Stalingrad où les nazis ont appliqué la politique de la terre brûlée.

    L'auteur nous livre une histoire dramatique qui nous prend aux tripes avec des personnages attachants. Fredman n'est pas très connu du public sauf pour des bd de supermarché de type "comment supporter sa famille"...

    On peut dire qu'il change brillamment de registre. Le dessin en noir et blanc tout en finesse renforce le caractère intimiste de ce récit. La narration est très originale et dynamique.

    Grégoire a construit un drôle de monde affectivement autarcique qui s'est transformé en labyrinthe mental dans lequel il a fini par s'égarer. Il a perdu l'amour de Juliette, la mère de son enfant, sans doute effrayé par le puit de son égoïste douleur qu'il cultive avec obstination tel une pauvre errance étriquée de dandy dépressif.

    C'est un véritable voyage tout en profondeur dans les boyaux de l'humanité pour y ressentir peut-être une odeur d'inhumanité. Loin du politiquement correct, on plonge dans les états d'âme d'un bourreau comme pour y expurger quelque chose qui restera à définir dans un second tome concluant ce diptyque. A découvrir !

    Erik67 Le 06/09/2020 à 16:50:37

    Cette bd rappelle tout le problème qui a touché de nombreux alsaciens durant la Seconde Guerre Mondiale. L'Alsace a été ballotée entre la France et l'Allemagne au fil des guerres, des victoires ou des défaites. Le coeur a toujours battu pour la France même dans les pires moments de l'Occupation ou plutôt devrais-je dire de l'Annexion.

    Les jeunes alsaciens étaient envoyés sur le front russe (près de 130000 hommes tout de même). On les mettait en première ligne pour en faire de la chair à canon. Du coup, c'était bien pratique de se débarrasser d'eux qui n'étaient pas totalement allemands. Ceux qui ont été capturé par les russes ont été enfermés dans un terrible camp à savoir Tambow. Les conditions de détention y étaient des plus effroyables. La ration journalière était estimée à 1340 calories contre 2000 pour les détenus d'Auschwitz par exemple. Un homme sur deux y mourait après une durée moyenne de 4 mois.

    Après la capitulation allemande du 8 mai 1945, on pouvait légitiment penser qu'ils reviendraient tous à la maison. Ce ne fut pas tout à fait le cas puisque le dernier de ceux qu'on a appelé les Malgré nous ne rentra qu'en 1955 ! C'est une terrible page de l'histoire pour les alsaciens et les mosellans. Ceux qui sont rentrés ont dû subir encore la honte d'avoir collaboré avec l'ennemi.

    Cette bd raconte l'histoire de ces hommes à travers le destin de Charles. L'objectif de cette oeuvre est de faire découvrir aux jeunes générations tous les méandres de cette guerre. L'Alsace a beaucoup souffert. Et elle s'est relevée !

    Erik67 Le 06/09/2020 à 16:47:37
    Louis Ferchot - Tome 1 - L'usine

    J'ai abordé cette série sans connaître la série parallèle Louis la Guigne. C'est tant mieux. On suit le parcours d'un jeune homme qui visiblement va se radicaliser au cours de sa vie dans sa lutte contre les injustices.

    J'ai surtout aimé le fait que ce jeune homme de 19 ans qui vient de perdre son père va être respectueux de la société et de l'ordre établi. Il va d'abord se montrer très conciliant avec les patrons en essayant de les comprendre. La vie des ouvriers en 1910 n'est pas facile car les conditions de travail sont déplorables. Les accidents du travail sont lots quotidiens. Le taylorisme fait des ravages.

    Les inégalités sont également criantes. Le rapport entre le salaire d'un ouvrier de base et celui du dirigeant de l'entreprise est de 7000 comme l'indique un syndicaliste dans le récit. On peut dire que du progrès a été réalisé en un siècle! Cependant, on peut légitimement s'interroger sur la différence de salaire qui paraît flagrante.

    Je sais qu'il y aura toujours quelqu'un pour légitimer les inégalités en taxant ceux qui essayent de comprendre les mécanismes de "gauchiste". Louis Ferchot est une bd qui fait réfléchir sur les dysfonctionnements du système capitaliste. A l'heure où la crise sévît à cause d'une petite poignée d'irréductibles personnes désireuses de s'enrichir sans foi ni loi, il est peut-être bon de se replonger dans le passé de notre société industrielle. On se rend compte que des choses n'ont pas changé. Qu'il y aura toujours des laissés pour compte face à un pouvoir arrogant et à une justice du côté des plus forts.

    Pour en revenir à la série, il est dommage qu'elle prenne un tournant dès le second album où le jeune Louis s'engage dans l'espionnage avant de se retrouver muté en Afrique pour cause d'indiscipline. Il y a déjà de la rébellion chez ce gars là.

    Cette série historique retranscrit à merveille l'ambiance de la belle époque et de la première guerre mondiale. On découvre surtout un aspect un peu méconnu de la guerre située plutôt du côté des civils, dans les villes et les campagnes.

    Louis Ferchot est une chronique sociale réussie ainsi qu'un très bon témoignage historique.

    Erik67 Le 06/09/2020 à 16:19:50
    Face de lune - Tome 1 - La cathédrale invisible

    Nous avons ici un excellent dessinateur associé à un scénariste de génie. Ce Jodorowsky fait passer dans la bd ses plus gros fantasmes et cela donne un résultat assez intéressant, je dois dire (et je ne parle pas de la grosse "Lola" !). C'est qu'il ose des choses vraiment pas très catholiques et à la limite du blasphématoire. Mais c'est pour notre plus grand plaisir comme pour expurger toutes nos sourdes colères.

    Une œuvre extrême dans l'esthétisme et la violence qui s'en dégage ! Un scénario palpitant associé à un graphisme d'une grande beauté jusque dans l'architecture de cette cité au bord de mer !

    Pour moi, cette œuvre est une critique sociale acide de l'autoritarisme et du pouvoir religieux. Une vision réaliste ? C'est plutôt l'œuvre d'un fou mêlant habillement cataclysme sur fond de sauveur christique. A découvrir car le plaisir est constamment au rendez-vous !

    Erik67 Le 06/09/2020 à 13:25:01

    C'est une lecture quand même un peu déprimante sur le passé, le présent et le devenir du Grand Est, une région où je vis. Certes, il y a de fortes disparités entre la situation en Alsace et celle en Lorraine. Cependant, le point commun est que ces deux anciennes régions ont beaucoup souffert de par son passé avec les guerres et les occupations allemandes.

    Je ne partage pas toutes les réflexions de l'auteur mais certaines sont très intéressantes comme l'utilisation abusive de l'affaire Grégory ou l'expérience d'Amnéville. Là encore, il s'agit de dénoncer un capitalisme de plus en plus sauvage qui laisse beaucoup trop de monde au bord de la route. Il y a comme un mouvement inexorable vers quelque chose de grave qui va nous échapper. L'auteur ne va pas au bout de sa logique mais on sait bien ce qu'il veut dire. Le système financier s'écroulera un jour mais le capitalisme renaîtra toujours de ses cendres. Nous voilà rassuré ou presque !

    Cette ballade sous forme d'un road-movie initiatique au coeur de la Lorraine a été plutôt longue à digérer. Il y a comme un parfum de désenchantement et de nostalgie d'une époque révolue. Cela peut faire peur pour la suite mais cela a le mérite de poser des galons et de pousser à la réflexion sur les liens entre l'économique et le politique. L'objectif est la transmission de père en fils sur un mode "merci pour le monde que vous nous avez légué !".

    Erik67 Le 06/09/2020 à 13:24:24

    Je préfère le dire tout de suite : je n'ai pas du tout aimé ce graphisme un peu embrumeux avec une saturation des couleurs.

    Pour autant, il y a des bds qui me plaisent alors que le graphisme ne le fait pas. Quelques fois, nous avons droit à un beau dessin mais le scénario déçoit. Ici, c'est tout le contraire fort heureusement. Il faut dire également que Zidrou est un excellent scénariste.

    A vrai dire, je n'ai pas tout saisi de cette histoire concernant le meurtre assez sordide de trois prostituées italiennes. Je me suis surtout focalisé sur la relation entre ce policier black surnommé Nutella et cette nageuse un peu étrange. Cela joue beaucoup sur une notion de sensation et de souvenirs qui reviennent à la surface.

    Cela ne sera pas le meilleur de Zidrou mais une oeuvre étrange et parfois habile qui se laisse lire.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:54:06
    Des Monuments & des Hommes - Tome 2 - Notre-Dame de Strasbourg - Une cathédrale à travers les siècles

    Nous avons là l'histoire de la cathédrale de Strasbourg à travers les siècles. Les dessins de Francis Keller valent le coup d'oeil. C'est un travail tout à fait honnête. Ce dernier a même reçu un prix à Angoulême en 2007 : le prix de la bd chrétienne !

    Les Editions du Signe se sont spécialisées dans tout ce qui peut favoriser la chrétienté. L'auteur concède volontiers que l'acte de dessiner est une "méditation permanente" qui apaise.

    Le dessin comme source à remonter le temps pour nous faire découvrir ce magnifique édifice ? D'ailleurs, la cathédrale de Strasbourg a été la construction la plus élevée construite par l'homme pendant près de 5 siècles jusqu'à la construction des premiers buildings américains.

    La mise en oeuvre par le scénariste va se révéler totalement puérile, ce qui gâche singulièrement l'ensemble. Trop ludique et trop didactique ! Nous avons encore des dialogues à la noix du style : "C'est fascinant de penser que la cathédrale lancée si haut dans le ciel, s'enracine si profondément dans la terre !"
    Pire encore, il n'y a aucune explication donnée sur le fait qu'il n'y a qu'une seule flèche qui s'élance vers le ciel et non deux, ce qui caractérise cette cathédrale unique en son genre. On peut se demander légitimement la cause de cet oubli.

    Rien non plus sur le fameux rayon vert et pour cause... Pour mémoire sur ce curieux phénomène, à chaque équinoxe, le rayon vert de la cathédrale de Strasbourg illumine à travers un vitrail un Christ en pierre du XVe siècle, dans l'indifférence de l'Église qui voit là un simple hasard.

    A 11h38 précises, c'est-à-dire midi à l'heure solaire de Strasbourg, le rayon, surgi d'un vitrail du triforium sud de la cathédrale représentant Judas, ancêtre de Jésus, et se positionne sur le dais surplombant le Christ en pierre, sur la chaire de style gothique, datant de 1485. le rayon passe par le pied gauche de Judas, lequel regarde le soleil tout en désignant son pied de la main droite. L'Eglise n'aime pas ce rayon, elle a même tenté de le faire disparaître... La bd n'en parle curieusement pas.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:44:54

    La construction de ce récit se concentre sur l’accueil d’un chat dans une famille japonaise qu’on verra évoluer sur plus d’une dizaine d’années. Le père n’acceptera pas vraiment ce félin qui constitue une bouche de plus à nourrir alors qu’il vient de s’endetter sur 35 ans pour acquérir une maison dans la banlieue de Tokyo.

    En ce qui me concerne, j’ai trouvé le père aussi bien que le chat assez antipathiques dans leur comportement. En effet, l’un trompe sa femme avec une plus jeune quand l’autre abîme la maison à coup de griffes.

    Pour autant, on est loin d’une version idyllique à la Disney. J’ai apprécié cette tournure des évènements qui fait dans la crédibilité, ce qui est plutôt une chose rare s’agissant d’un manga.

    C’est une tranche de vie dans le quotidien d’une famille japonaise dont le chat ne sera finalement qu’un prétexte. On appréciera une certaine originalité dans la construction et la mise en scène, d’autant que le graphisme est tout à fait convenable. Le final avec sa moralité particulière est des plus réussis et assez émouvant.

    Un one-shot à découvrir même si on n’aime pas les chats.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:44:05
    Le perce Neige - Tome 1 - Tome 1

    C'est présenté comme un manga choc contre le harcèlement scolaire dont sont victimes parfois des élèves. En l’occurrence, c'est l'histoire d'une jeune fille qui quitte Tokyo avec ses parents pour aller dans une région reculée du Japon en pleine déperdition et désertification. Cette fille va vivre un calvaire dans sa classe car elle est considérée comme une étrangère qui rompt un certain équilibre.

    Ce manga a défrayé la chronique dans l'archipel nippon car ce harcèlement va très loin jusqu'à frapper les parents de la lycéenne ou les réduire en cendre avec leur maison. En effet, l'exagération sera de mise. Le phénomène du harcèlement existe mais il ne va généralement pas jusqu'aux multiples meurtres. J'avoue ne pas apprécier cette surexposition qui manque de finesse et surtout de crédibilité.

    On ajoutera un graphisme qui m'a un peu rebuté. Les visages des personnages sont assez laids un peu comme chez cet auteur italien dont je n'aime pas trop le dessin à savoir Gipi.

    Au final, je n'ai pas été convaincu mais cela reste satisfaisant dans l'ensemble. Il y a seulement deux volumes mais ils sont assez volumineux. Nous avons là et en résumé une oeuvre coup de poing traitant d’un harcèlement scolaire qui tourne à la vendetta sanglante. Il faudra s'accrocher.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:41:44
    Visa Transit - Tome 1 - Volume 1

    J'ai trouvé ce récit autobiographique se passant durant l'été 1986 assez intéressant par moments, malgré une certaine monotonie de l'action composée de petites anecdotes.

    Quand on est jeune et célibataire, on détient la liberté de faire des choses un peu folles, comme le fait de partir à l'aventure avec une vieille petite voiture retapée pour parcourir des milliers de kilomètres et explorer de nouveaux pays. Il s'agira de traverser la France, l'Italie, la Yougoslavie, la Bulgarie et enfin la Turquie.

    Il y avait les ennuis mécaniques. Il y a les livres embarqués. Il y aura surtout un voyage assez étrange, composé par un court passage, car possession d'un visa seulement en transit. C'est un vrai road-movie dans la plus grande tradition.

    Au niveau de la construction, j'aurais préféré plus de linéarité, car le récit est ponctué de nombreux flash-back qui nuisent un peu au rythme. Celui concernant la vierge Marie sera d'ailleurs assez édifiant. J'ai bien aimé le mystère de la station-essence disparue. Par contre, le passage de l'homme au casque rouge m'a un peu ennuyé.

    Au final, une œuvre assez nostalgique d'une époque révolue, qu'on peut regretter.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:36:26

    Une bd sur des personnes malades est toujours un sujet difficile par sa thématique. Nous sommes le plus souvent en bonne santé et on ne pense pas forcément à ces gens qui sont victimes d’une affection quelque soit l’âge ce qui peut être hautement handicapant dans leur vie et dans leurs relations.

    On va d’ailleurs suivre le parcours de 3 personnages aux âges différents : la vingtaine, la quarantaine et la soixantaine et ceci afin d’avoir un large panel.

    Il est vrai qu’on aura un peu de mal à s’identifier à ces personnes tant elles semblent être un peu spéciales, chacune à leur manière. L’affinité ne sera pas chose aisée. Pour autant, on peut arriver avec un peu d’humanité à ressentir leur mal-être.

    Cet ouvrage est destiné à apporter un peu d’espoir et montrer qu’il faut vivre sa vie malgré la maladie qui peut nous emporter à chaque moment.

    Pour autant, le graphisme a rendu cette bd fort agréable à la lecture.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:34:27

    Il s'agit d'une histoire qui commence de manière assez tragique par la perte d'un père de famille dans une province canadienne. Alexis est alors emmené par sa mère à Montréal afin de tourner la page. Il rencontre un jeune voisin assez étrange. On comprend assez vite qu'il s'agit d'un fantôme que seul Alexis peut voir.

    Je n'ai pas du tout apprécié les expressions québécoises qui restent d'origine et qui sont parfois difficilement compréhensibles pour un Français. Une traduction pour s'adapter à notre public aurait été plus que souhaitable. C'est le gros défaut de cet ouvrage qui appelle d'ailleurs une suite.

    Pour le reste, aussi bien le graphisme que le récit est plutôt intéressant même si ce n'est pas très original. On se laisse en tout cas facilement embarquer et il y a du rythme. Cela s'adresse d'ailleurs à un public plutôt jeune tout en portant des sujets qui ne sont pas faciles comme faire son deuil ou encore le déménagement et ses conséquences. Ce n'est pas facile de rebâtir sa vie même pour un jeune adolescent.

    Au final, j'ai plutôt aimé cet univers typiquement canadien qui m'a d’ailleurs rappelé la belle ville de Montréal.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:32:50
    Tokyo Revengers - Tome 1 - Tome 1

    Le thème du voyage dans le temps afin de réparer un mauvais choix effectué dans le passé est assez récurrent. Pour l’originalité, il faudra repasser. Nous avons un loser qui n’avait connu qu’une seule petite amie dans le passé et qui vient d’apprendre sa mort dans un conflit entre gangs.

    Aurait-il pu empêcher cette fin tragique 12 ans après s’il ne l’avait pas quittée ? C’est sur cette question que tourne ce manga où il essayera de se dépatouiller. Pour retourner dans le passé, il suffit juste de serrer la main à son frère ce qui est assez pratique car on évite les machines à remonter dans le temps et tout cet aspect scientifique. Cette BD se concentre sur les rapports humains dans le milieu des gangs et de la baston.

    Là encore, j’ai été très indulgent dans ma notation car cela semble fonctionner grâce à une certaine efficacité. On est véritablement happé par ce récit qui est plutôt bien construit.

    Par ailleurs, le graphisme est tout à fait convenable. Que dire de plus que c’est un manga divertissement destiné à de jeunes adultes pour qu’ils prennent conscience de l’amour et des choix qu’ils opèrent dans leur vie car cela peut avoir des conséquences.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:31:37

    Le problème est celui de ces losers et geeks mâles qui n’arrivent pas à trouver une compagne dans leur pays de façon naturelle car le charme n’opère pas et qui se rabattent sur des femmes étrangères fuyant la misère et l’oppression. Ce n’est pas toujours ce même schéma mais c’est malheureusement souvent le cas. Et évidemment, cela ne peut pas marcher sur le long terme.

    Pour autant, ce genre de concept revient à la mode comme l’émission de télévision Mariés d’un premier regard où des candidats se rencontrent pour la première fois le jour de leur mariage. On sait malheureusement qu’après coup, le taux de divorce avoisine les 100% malgré des taux de compatibilité certifiés par des experts.

    On lit cette expérience étrange avec le sentiment que tout cela va mal se terminer. J’ai bien aimé le trait du graphisme qui ne laissera pas indifférent. Il y a également du rythme, ce qui fait qu’on ne s’ennuiera pas avec ce couple atypique. C’est plutôt bien construit dans l’ensemble. Cela sera très psychologiquement intense.

    On pourra toujours se rabattre sur la série You même si là aussi, la fin est tout aussi déconcertante.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:30:09
    Créatures fantastiques - Tome 1 - Volume 1

    C'est une série qui s'inspire un peu de la saga "les animaux fantastiques" dans l'univers d'Harry Potter mais je précise tout de suite que cela n'a rien à voir. Il s'agit en fait d'une apprentie vétérinaire qui soigne des animaux qui sont fantastiques dans la mesure où ils n'existent normalement pas dans notre monde. Il s'agira par exemple de soigner un bébé dragon ou une mandragore. Avec son maître Ziska, elle tente de préserver les espèces en voie de disparition.

    Nous sommes dans un monde où la science a remplacé la magie dans le coeur des hommes. Or, la magie permet par exemple de soigner là où le pouvoir des médicaments s'arrête. Cela va donner plein d'espoir aux malades du cancer. Cette série est franchement mignon tout plein et destinée plutôt à un public féminin sans vouloir les fustiger bien au contraire.

    Le graphisme est par exemple tout à fait magnifique pour un manga avec des décors à tomber. Les créatures sont également de toute beauté. On pourra admirer tout un bestiaire plutôt intéressant dans une ambiance très douce et chaleureuse. C'est très attendrissant car la bienveillance est présente.

    Bref, c'est une lecture qui fera du bien dans un monde de brutes épaisses. On en redemande car le charme opère.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:23:57

    Si on a apprécié 520 km (Simon & Louise), comment ne pas apprécier la suite des aventures de Simon et Louise dans "Un été en apnée". L'originalité provient du fait qu'on reprend l'histoire au début mais avec le point de vue de Louise qui était à peine visible dans le premier opus.

    Louise et Manon vont rencontrer un petit groupe de copains pour flirter avec eux. Cependant, cela ne sera pas forcément aux goûts de Louise qui rappelons-le a laissé tomber lâchement son gentil Simon.

    Une oeuvre qui reste très estivale dans son ambiance. On vivra au rythme de l'insouciance de ces adolescents et des amourettes de vacances. Cette fois-ci, la fin sera un peu plus positive avec des croisements assez savoureux par rapport à la première histoire.

    C'est assez rafraîchissant comme lecture. Cependant, c'est encore très lisse. Qu'importe, c'est pas mal dans son ensemble.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:22:50

    J'ai plutôt bien apprécié cette chronique sentimentale et estivale concernant un adolescent Simon qui part rejoindre son amoureuse Louise en traçant une tangente. On se rend compte que ce Simon est assez sympathique et courageux. Il va faire quelques rencontres au gré de son voyage en auto-stop d'Arcachon à Montpellier ce qui représente précisément 520 Km d'où le titre.

    Je n'ai pas trop apprécié le passage où il se fait recueillir par un adulte qui sait qu'il a fugué et qui ne le mène pas à sa destination ou qui ne prévient pas sa mère. On sent le danger approcher mais on n'en est pas certain. Aurait-on réagi aussi violemment que Simon ? A t'il eu raison de le faire ? Nous n'aurons pas la réponse. On observera que ses affaires resteront dans la voiture. Il se débrouillera autrement.

    Il y a des rencontres qui sont plutôt positives comme ce gitan avec son fils qui vont tuer un mouton ou encore ce punk qui lui a donné au début du fil à retordre.

    J'ai bien aimé le graphisme qui fait dans la rondeur et la douceur avec de chaudes couleurs. Cela rend le road-trip assez varié dans ses ambiances. C'est assez frais et léger.

    Une histoire intéressante qui ne se termine pas comme on l'aurait voulu. La suite dans Un Eté en apnée (Simon & Louise).

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:21:49

    Cet album traite de la thématique de l'emprise des médias en quête de nouvelles fracassantes. Cela se passe en Écosse où un photographe a saisi un monstre dans un lac assez célèbre pour une autre créature.

    Cela renvoie incontestablement à la nouvelle de ce week-end qui concernait une arrestation en Ecosse de l'un des hommes les plus recherchés de France. Il y a cette quête du sensationnalisme sans même vérifier les sources et cela aboutit à l'arrestation d'un innocent. Comment ne pas faire le parallèle avec ce que dénonce justement cette bd ?

    Pour le reste, c'est assez bien dessiné. Il y a une belle dose d'humour et de dérision face aux déchaînements médiatiques autour d'un vieil homme qui n'aspirait qu'à la tranquillité. Il est dommage que le récit soit dans sa seconde partie aussi alambiqué avec cette histoire de piratage informatique car tout y passe véritablement. Au final, la lecture reste assez sympathique.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:20:29
    Brindille (Brremaud/Bertolucci) - Tome 1 - Les Chasseurs d'ombres

    Brindille est une jolie créature amnésique et perdue au beau milieu d'une forêt plutôt hostile. Elle sera recueillie par le tout petit peuple avant d'être abandonnée à son sort. Fort heureusement, elle pourra compter sur l'aide d'un renard qui semble en savoir beaucoup sur elle.

    Je dois bien avouer que le dessin est vraiment magnifique. On entre tout de suite dans de magnifique décors. Il faut dire également que le personnage principal est également bien mis en valeur. C'est assez crédible. A noter que des mêmes auteurs, j'ai beaucoup aimé la série Love (Ankama).

    J'ai sans doute moins aimé le scénario qui m'a encore fait penser au Seigneur des Anneaux. Je m'aperçois avec regret que la plupart des auteurs n'ont guère d'inspiration propre. Le final sera pourtant assez inattendu et presque mélancolique.

    Un diptyque qui demeure pas mal avec une belle ambiance envoûtante, poétique et mystérieuse.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:19:17

    Poil de carotte est un célébre récit de Jules Renard qui a été publié en 1894 et qui conserve toute sa force. Pour autant, son histoire s'est un peu perdue au milieu de tant d'autres. Il est bon parfois de se rappeler ses classiques et revenir aux fondamentaux. Cette adaptation pourra plaire aussi bien aux grands qu'aux petits.

    Il est vrai que c'est une histoire bien triste de différence familiale faite par une mère de famille par rapport à un enfant qui n'a le tort que la couleur de ses cheveux. C'est une série d'épreuves qui attend François Lepic surnommé Poil de carotte. Il devra faire preuve de beaucoup de sagesse pour vaincre toute cette humiliation que lui fait subir sa triste mère.

    Il est dommage que la fin soit si expéditive. Au niveau du graphisme, c'est plutôt bien travaillé et agréable à la lecture.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:16:34
    [graineliers] - Tome 1 - Tome 1

    L'auteur Rihito Takaraï s'était plutôt fait un nom dans le yaoi. Il quitte ce genre pour une aventure tragique et fantastique ce qui traduit une certaine prise de risque tout à fait appréciable.

    Visiblement, on est dans un monde où les graines de milliers de plantes ont une importance cruciale. Il y a des hommes à savoir les graineliers qui veillent au grain et par conséquent tout contrevenant est sévèrement réprimé.

    C'est un univers qui mêle de la magie végétale. Il y a des choses assez originales. Cependant, on perçoit quelques maladresses dans la construction du récit. Les limites et les contours sont encore assez floues. Cela reste tout de même assez captivant.

    La grande qualité de ce manga réside dans son graphisme. En effet, les planches sont d'une beauté visuelle époustouflante. La finesse des visages des différents personnages est remarquable. Bref, que du bonheur avec en surplus une bonne qualité d'impression par l'éditeur qui a fait un réel effort en la matière.

    Pour le reste, l'aventure démarre et on la suivra avec un certain plaisir.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:14:33

    A 12 ans, le jeune et richissime Artémis Fowl est doté d'une intelligence hors du commun qu'il met malheureusement au service du mal. C'est l'anti Harry Potter par excellence. Inutile de préciser que je n'aime pas trop les séries qui font la part belle à des personnages mafieux aussi complexes qu'on puisse les trouver. Rien n'excuse le crime.

    Pour autant, ce singulier personnage va évoluer au fil de l'histoire surtout au contact du monde féérique. Je dois dire que l'univers décrit est assez intéressant et parfois inventif. Une adaptation au cinéma par Disney est actuellement en cours. Elle reprendra le synopsis de l'intrigue.

    Je n'ai pas trop aimé le graphisme un peu angulaire. Cependant, rien à redire sur la colorisation. Au final, c'est pas mal malgré quelques longueurs.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:13:00
    Les enquêtes du Misterium - Tome 1 - Le Mystère Baphomet

    J'ai trouvé que ces enquêtes qui se passent en plein milieu du XIIIème siècle étaient particulièrement interessantes. Cela met en scène une troupe de divertissement qui en réalité mène des investigations sur des phénomènes étranges afin de les démystifier. Les personnages ont du caractère et sont également assez attachants.

    Un gros bémol pour les dialogues dont leur modernité ne colle pas tout à fait avec l'esprit du Moyen-Age mais bon, c'est mieux que du langage de l'époque.

    A noter un dessin qui fait dans le coloré mais avec une belle précision dans le détail des décors. J'avoue avoir beaucoup aimé ce graphisme très agréable.

    Dommage que la série se soit arrêtée après seulement deux volumes car ces intrigues étaient assez bien ficelées.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:12:03

    L’auteur expérimente le mythe d’Antigone pour lui donner une résonnance plus moderne. Ainsi, le vil oncle est un préfet de police chargé d’évacuer une ZAD illégalement occupée par de jeunes activistes prêts à en découdre. Or, il se trouve que sa jeune nièce Antigone milite pour la sauvegarde de ces lieux afin d’offrir une terre d’accueil aux immigrés clandestins.

    Les membres de la police seront d’ailleurs présentés comme de sombres lapins crétins dans une représentation à peine caricaturale et qui m’a un peu fait mal au cœur pour cette noble profession. Seul l’oncle échappe à cette simplification en étant un parfait représentant de la loi. Il tente de faire la morale à sa nièce mais cette dernière préfère se sacrifier au nom de ses idéaux. Antigone est un mythe basé sur la rébellion. Ce thème est intemporel.

    A noter que c’est une œuvre beaucoup trop courte qui se lit très vite. Or le prix ne me semble pas en adéquation avec cette lecture trop rapide. C’est un peu exagéré. Par ailleurs, Antigone a déjà été exploitée dans le monde de la bd. Je pensais que j’allais alors trouver un peu plus d’audace et d’originalité ce qui n’est pas le cas. Cependant, cette œuvre courte demeure un travail honnête.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:10:27
    Kamen teacher - Tome 1 - Volume 1

    J’adore les casques à la Daft Punk. On peut s’en servir pour cacher son identité. C’est très pratique pour un rendez-vous galant lorsqu’on est Président de la république ou pour chanter incognito sans être embêté par les fans. C’est également pratique pour mâter des élèves voyous dans un établissement scolaire.

    Oui, on va avoir droit à de la baston mais salvatrice et évacuatrice de stress. Un professeur va bastonner l’ensemble de ses élèves jusqu’à leur marquer le front avec ses initiales. Je pense que les associations de parents d’élèves risquent sans doute d’interdire cette série s’ils en prenaient connaissance. On va essayer d’éviter d’en faire trop de publicité. Cependant, je peux dire qu’en cette période de rentrée, certains professeurs qui doivent enseigner dans des quartiers difficiles devraient la lire. Attention cependant à ne pas appliquer ce programme un peu musclé.

    A noter également que ce professeur a une double identité dans le genre Dr Jekyl et Mister Hyde. Ainsi, il se fait martyriser à son tour comme par exemple lorsqu’un élève le balance allégrement du troisième étage. Oui, il faudra s’accrocher car cela promet. C’est poussif à l’extrême mais cela fait parfois du bien.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:07:34
    La curée - Tome 1 - La curée

    C'est une adaptation d'un roman d'Emile Zola qui est adapté sur le format de la bande dessinée. On va suivre le parcours d'Aristide Saccard, un bourgeois affairiste et vorace qui veut saigner Paris au travers la spéculation immobilière.

    La particularité est que cela se passe pendant le règne de Louis-Napoléon Bonaparte qui a entreprit via l'architecte Haussmann de grands travaux dans la capitale.

    Ce n'est jamais très agréable de suivre le récit d'un homme sans scrupules qui se sert notamment de ses épouses successives pour agrandir sa fortune. L'argent génère le vice et la débauche. Bref, il faut aimer le genre entre affairisme et corruption. Le capitalisme amoral dans toute sa splendeur.

    La lecture a souffert de quelques lourdeurs. Par contre, le graphisme est tout à fait agréable avec de belles couleurs.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:05:42
    Eden (Colin/Maurel) - Tome 1 - Le Visage des Sans-noms

    J'ai bien aimé ce récit qui s'inscrit dans une société fortement inégalitaire qui pourrait ressembler à la nôtre. D'ailleurs, le sous-titre à savoir le visage des sans-noms renvoie aux fameux sans-dents d'un certain président se voulant très social. Pour autant, le récit ne dit rien de ce monde post-apocalyptique autour d'une cité. Les vêtements font par exemple référence au Moyen-Age mais il y a cependant un peu de technologie comme des lampadaires.

    A noter qu'il n'y aura point de grandes batailles ou des combats mais plutôt une épreuve comme celle de l'entrée à une école prestigieuse où seuls les meilleurs pourront y parvenir. C'est le culte de la performance et de la réussite pour pénétrer dans les hautes sphères.

    Il manque à ce récit une dimension de nous faire vraiment découvrir les inégalités en question car le petit peuple semble bien s'en sortir. On ne voit pas non plus les ultra-riches. Par ailleurs, quand l'insurrection éclate pour menacer le pouvoir en place, rien n'y prédisposait. Il manque certaines étapes pour construire un scénario plus cohérent et plus crédible.

    Malgré ces petits défauts, ce titre présente un intérêt pour continuer à le suivre.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 22:03:51

    Un peuple qui a été vaincu par la guerre et qui vit depuis plus de 50 ans en terre occupée, c'est un malheureux classique de l'histoire. Ainsi la Gaule a été occupée par les romains durant plusieurs siècles. Cependant, il s'est passé quelque chose comme par exemple une assimilation des cultures dans une pax romana. Gagner la guerre est une chose, réussir la paix est une autre bataille à mener.

    C'est vrai que cet ouvrage vient se rajouter à de nombreux autres sur ce sujet très épineux. J'ai bien aimé ce témoignage d'un auteur espagnol José Pablo Garcia qui accompagne une organisation humanitaire telle qu'Action contre la faim. Il explore le quotidien de ces habitants de Cisjordanie et de la bande de Gaza. Les enfants et plus largement les humains ne devraient pas vivre dans des conditions pareilles. On peut alors comprendre leur révolte.

    Un mot sur le dessin pour dire que j'apprécie ce style semi-réaliste. Il y a parfois une densité de texte notamment dans la narration. Mais il est vrai que l'auteur se plaignait en fin d'ouvrage pour indiquer qu'il n'arriverait pas à mettre tout ce qu'il a vécu et ressenti dans une bd.

    Une oeuvre utile sans parti pris pour voir les conséquences d'une situation désastreuse.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:59:40
    Vampire State Building - Tome 1 - Tome 1

    J'aime bien le jeu de mots mais il est quand même assez proche de la réalité. En effet, le cadre de ce récit est bien l'Empire State Building. On apprend que des indiens ont jadis participé à la construction de ce building en 1930. C'est quand même resté le plus haut bâtiment au monde jusqu'en 1967.

    L'auteur n'est autre que Charlie Adlard déjà connu pour son fameux Walking Dead. Il fait dans un registre assez proche car aux morts vivants se subdtituent une armée de vampires suceurs de sang.

    Pour autant, cela ne sera pas la même réussite. En effet, on survole à peine les personnages ce qui ne nous permet pas d'avoir une inter-connection avec eux. Tout est centré sur l'action à l'état pur dans un milieu à huis clos. Du coup, cela n'a pas la même profondeur.

    Il y a de petites points d'humour dans les dialogues des personnages qui indiquent par exemple que personne ne va te mordre ou j'ai les crocs. Il est vrai qu'ils ne rigoleront pas avec la suite plutôt macabre.

    Au final, c'est plutôt efficace. Pas d'originalité mais une lecture assez divertissante.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:58:59
    Shirley - Tome 2 - Tome 2

    J'aime bien les mangas de Kaoru Mori qui a produit Emma et surtout le fameux Bride Stories. Il faut savoir qu'avant Emma, il y avait Shirley qui reste totalement dans le même genre de thématique à savoir les rapports entre les domestiques et les maîtres dans l'Angleterre victorienne.

    Certes, on pourrait voir cela comme des histoires de bonnes femmes mais c'est sans doute plus que cela avec une véritable volonté de s'émanciper de cette société à la dominante patriarcale. J'avoue que j'ai perçu cette oeuvre comme le brouillon d'Emma car c'est un peu décousu au niveau de l'intrigue.

    Même le graphisme n'était pas encore au top au niveau de la précision du trait. Cependant, il ne faut pas dire que ce dessin était mauvais, loin de là ! Il portait déjà en lui toute les germes de la beauté.

    On va suivre quand même les aventures très british de la jeune Shirley Medison avec un gros parfum d'insouciance et surtout de bonne humeur.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:57:49

    Une bd pleine de poésie, de douceur et de simplicité. On se laissera facilement emporter par la magie et l'innocence de ce long métrage.

    Il s'agit à la base de l’adaptation d'un film d'animation japonais qui est lui-même une adaptation d’une auteure anglaise à savoir Mary Stewart. L’influence des productions du studio Ghibli, et en particulier des films de Hayao Miyazaki, y est fort évidente. Il faut dire que Hirosama Yonebayashi est un disciple du génial créateur du Voyage de Chihiro et de ses autres chefs d’œuvre d’animation qui nous ont enchantés.

    Cette influence de maître à disciple se fait tellement sentir au début de ce récit qu’on se demande si l’on n’a pas simplement affaire à une copie édulcorée de quelques films de Miyazaki notamment Kiki et la petite sorcière avec une pointe du Château dans le ciel et le tout agrémenté comme un succédané des aventures de Harry Potter.

    Heureusement, cette impression ressentie au début du film s’estompe au fur et à mesure de la lecture. L’œuvre révèle, petit à petit, ses particularités et son originalité et finit par livrer une sorte de morale qui n’a rien d’anodin.

    Au final, c'est une histoire enchanteresse assez plaisante et donc très agréable à regarder. La petite Mary est formidable, gentille, intelligente. On suit avec un grand plaisir son parcours et son histoire. Les couleurs et les paysages sont splendides. C’est l’une des premières fois que je lis un manga petit format aussi dense entièrement colorisé.

    Cette œuvre est un divertissement tout à fait honnête qui nous entraîne dans un monde rempli de magie et d’êtres étranges. Dépaysant !

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:56:04

    Je ne le cache pas, j'aime bien les scénarios de Bec qui sont à la fois simples et efficaces. La simplicité est parfois un atout de taille. On a tous entendu parler que sur une route désertique bordée de forêts, on pouvait croiser en voiture durant la nuit un fantôme. En l’occurrence, cela sera celui d'une jeune fillette vêtue de blanc et qui cache son visage derrière de longs cheveux. Il est vrai que celui-ci sera terrifiant. J'ai déjà croisé un tel concept dans un film d'horreur du genre The Ring.

    Ce thriller est également assez efficace car l'auteur sait raconter son histoire en donnant une âme à son personnage principal, un shérif qui a un peu de mal à exprimer ses sentiments vis-à-vis d'une femme qu'il aime bien. Il s'occupe de sa maman très âgée et surtout très malade. Celui-ci va mener l'enquête d'une main de maître avec plusieurs indices à sa disposition.

    Oui, encore une fois, cela manque un peu d’originalité mais l'auteur s'en tire bien car il sait agencer les choses de telle sorte qu'on ne s'ennuie jamais et qu'on passe un bon moment de lecture. Rien à redire également sur le dessin très réaliste en noir et blanc de Cyrille Ternom qui colle à merveille avec ce type de récit angoissant.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:54:19
    Aristophania - Tome 3 - La source aurore + ex-libris offert

    Je m'attendais réellement à une bd quasi exceptionnelle et je dois bien avouer que j'ai été un peu déçu. Le récit a quand même du mal à se mettre en place. C'est assez long après un démarrage en fanfarre où l'on ne comprend pas grand chose tant cela s'inscrit dans la France industrielle du début du XXème siècle.

    Il est question d'une sorte de Mary Poppins assez âgée et d'une autre grand-mère qui serait la reine d'un royaume imaginaire où un roi banni fait régner la terreur. Il s'agit également de protéger trois enfants qui vivent comme des misérables dans un roman à la Victor Hugo. J'ai eu du mal avec ce mélange d'univers même si cela parait intéressant.

    Au final, il ne se passera pas grand chose car c'est comme un tome d'introduction vers la véritable aventure qui n'a pas encore démarré. Bref, attendons de voir la suite. Je n'ai point été dithyrambique.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:52:50
    Noise (Tsutsui) - Tome 1 - Tome 1

    J'ai bien aimé le début de récit avec cet agriculteur qui crée une nouvelle espèce de figue qui fait sensation dans tout le Japon.

    Sur fond de désertification des villages, cela promet pour la région qui retrouve son dynamisme. Cependant, il y a toujours un prix à payer. Sous le bon vernis économique, il y a toujours des inconvénients dont on ne parle jamais.

    C'est un thriller assez haletant sur fond de campagne japonaise. Il y a une véritable profondeur du scénario ainsi qu'une justesse du propos notamment dans les dialogues qui sonnent authentiques.

    Au-delà de ces aspects, l'auteur aborde quelques problèmes de société assez récurrents. Ce réalisme troublant fait que sommes assez captivé par ce récit qui nous plonge dans les abysses noire du genre humain.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:51:20

    Tout d’abord, c’est typiquement le genre de dessin réaliste que j’aime bien où les corps des personnages sont bien distincts. On arrive à les reconnaître ce qui peut constituer quelque fois un exploit. On est toujours ravi de voir un comics bien lisible sur un style graphique réaliste.

    Ceci dit, le récit se passe dans le Sud des Etats-Unis en 1927 où une crue du Mississippi entraîne de grandes inondations ce qui n’arrange pas forcément les plans des fermiers blancs qui se servent alors de la main d’œuvre noir comme au temps de l’esclavage.

    Il y a l’introduction d’un élément fantastique, une sorte de Superman black venant de l’espace. Pour autant, le ton reste à chaque fois assez réaliste. Dommage que la fin soit si expéditive et nous laisse sans explication sur l’origine.

    Le thème est bien entendu celui des souffrances infligées aux noirs par les blancs racistes avec comme contexte historique cette inondation exceptionnelle qui a constitué l’une des plus grandes catastrophes naturelles aux USA à cette époque.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:44:45
    L'or de Morrison - Tome 1 - Tome 1/2

    L'or de Morrison semble renouer avec les vieux classiques. Cela commence par une affaire de braquage qui tourne mal. On ne vole pas l'argent d'autrui impunément sans en subir les conséquences.

    Cela reste très classique dans le traitement et dans le graphisme. J'ai apprécié le petit rappel historique dans les pages du début. Cela place le récit dans un contexte historique précis peu après la guerre de Sécession et la guerre du Mexique et en pleine conquête de l'Ouest.

    Le personnage principal est assez intéressant avec son projet utopique. Il va devenir un véritable gangster pour financer son exil. C'est un western d'ailleurs assez âpre.

    Le second et dernier tome est assez haletant avec cette course poursuite dans le désert et avec son dossier spécial indien Anasazis en fin d'ouvrage. Bref, l'efficacité sera de mise avec le respect de tous les codes du genre.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:43:46

    C'est un conte qui se base sur les offrandes que faisaient les mineurs boliviens au diable afin de chasser le mauvais sort. Il faut rappeler que les accidents mortels ont faient énormément de victimes pendant quatre siècles depuis l'invasion par les conquistadores espagnols. Près de 8 millions d'indiens ont payé de leur vie afin de donner de l'or et de l'argent aux colonisateurs.

    J'avais bien aimé Vertiges de Quito de Didier Tronchet sur l'Equateur, un pays un peu méconnu. C'était d'ailleurs un excellent carnet de voyages. L'auteur poursuit son inspiration avec un autre pays d'Amérique latine qui est voisin en nous livrant ce conte inspiré des légendes locales. Son graphisme est toujours aussi caractéristique avec un trait naïf et des couleurs chaudes.

    J'ai un peu moins aimé mais cela reste un travail tout à fait convenable. Visiblement, le dieu fric va en prendre un sacré coup un jour ou l'autre, c'est la moralité de ce récit.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:35:16
    Goodnight, I love you... - Tome 1 - Tome 1

    Les thèmes de ce manga sont le deuil ainsi que la réconciliation familiale. Un jeune garçon qui vient de perdre sa mère d'un cancer parcourt l'Europe. Il va retrouver son grand frère qui avait quitté le domicile familiale pour Paris. Il éprouve beaucoup de colère au fond de lui par rapport à un père absent depuis sa naissance et un frère qui l'a lâché tant plus jeune. Cependant, il faut aller au-delà des apparences.

    C'est un manga assez bienveillant comme on peut les aimer si on échappe à leur extrême naïveté. Cela ne sera pas tout le temps le cas mais l'ensemble est quand même bien réalisé au point de donner envie de suivre le parcours. C'est une véritable invitation à découvrir d'autres cultures pour apprendre à se retrouver soi-même.

    Au final, un road-trip identitaire assez intéressant.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:32:17

    C'est l'une des reines les plus célèbres de France et c'est une Médicis rescapée d'une famille décimée à Florence. C'est encore une jeune fille dans ce premier tome qui doit échapper à la mort suite à de sanglantes batailles dans les provinces italiennes qui se déchirent. On va également assister au sac de Rome suite à la colère de l'empereur Charles Quint contre le Pape qui complote derrière son dos.

    On se rend compte que cette reine a subi de terribles épreuves alors qu'elle était toute jeune mais cela va façonner d'une certaine manière son caractère afin de gouverner la France et lui rendre sa grandeur dans un monde dominé par l'Espagne et ses richesses. Un tome qui devient intéressant lorsque Catherine va à la Cour de France en épousant le second fils du roi Henri. Elle n'était pas destinée à devenir une reine mais elle va le devenir à la faveur des événements tragiques. Elle va devenir une personne hors du commun qui imposera le respect à tous.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:30:53
    Route End - Tome 1 - Tome 1

    Dernièrement, j'ai malheureusement entendu parler du nettoyage spécialisé. Or, ce manga met en scène un héros Taki qui travaille justement dans ce type d'entreprise spécialisée pour le nettoyage de cadavres en décomposition. Dans ce milieu de la mort, les cadavres commencent à s'accumuler mais c'est l'oeuvre d'un tueur en série. Commence alors un thriller sombre plutôt haletant.

    J'avoue avoir beaucoup apprécié le graphisme pourtant très épuré qui me convient parfaitement. Par ailleurs, le scénario réserve des surprises étonnantes et des retournements de situation qu'on n'avait pas vu venir. Cela se lit très bien avec du rythme. A noter un excellent troisième tome qui arrive un peu à relancer la machine et qui est très riche en émotion. Cependant, cela se gâte un peu dans les tomes suivants. Si seulement les auteurs arrivaient à ne pas tirer en longueur car cela serait alors parfait.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:28:25

    J'ai bien aimé cette histoire qui nous indique qu'un vêtement tel qu'un chemisier peut changer notre vie. Il est vrai que de le porter quand on passe un examen et c'est la réussite assurée. Et puis, il y a l'attirance des hommes pour ce chemisier en soie. Bref, c'est l'habit qui fait non seulement le moine mais qui peut vous ouvrir des portes. Encore faut'il choisir le bon chemisier. L'héroïne va commencer à exister quand elle montera son côté sexy.

    Après, on peut constater que l'auteur ne fait plus dans la dentelle. Il est parfois trop crû et on perd de toute cette délicatesse et subtilité qui faisait la beauté de ses oeuvres antérieures. Je pense par exemple à Polina.

    Pour autant, j'aime bien la maturité d'esprit de cet auteur hors norme qui comprend bien cette nouvelle génération. Le trait du dessin est toujours aussi bon surtout dans la légèreté et l'expressivité. Bref, le chemisier ne passera pas inaperçu.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:27:30

    Le thème de cette bd a pour objet les enfants-soldats en Afrique. C'est vraiment horrible de la part de ceux qui les utilise contre l'armée régulière de leur gouvernement pour les faire tomber dans la violence et le sang. On peut comprendre qu'il y ait autant de réfugiés à travers le monde pour fuir de pareille atrocité. Cependant, le problème doit se résoudre dans ces pays qui doivent retrouver paix et stabilité.

    Cette fiction est inspirée malheureusement de faits réels et publiée avec le parrainage du Comité International de la Croix-Rouge (CICR). Le point de vue de ce drame est de mettre en avant l'engagement des humanitaires occidentaux sur place qui se débatte pour sauver des vies. Certes, il y a bien entendu la condition des enfants soldats et la manière dont ils sont endoctrinés pour servir. Certaines scènes sont réellement atroces et cette bd ne sera pas à placer entre toutes les mains.

    Pour le reste, je suis convaincu de l'utilité d'une telle oeuvre pour faire progresser l'humanité à travers le monde et notamment en Afrique noire qui en a grandement besoin.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:26:00

    C'est un témoignage d'un auteur néo-zélandais qui a connu la dépression alors qu'il avait tout pour être heureux. Il va mener un assez long combat pour en réchapper. On apprends que c'est une maladie assez complexe et qu'il faut se faire aider pour en venir à bout. La dépression n'est pas une fatalité en soi. C'est le message véhiculé par cette oeuvre.

    Pour autant, il ne donne pas de solution au lecteur en proie à ce mal. Bref, les solutions ne sont pas forcément présentes. C'est plutôt l'évocation de son témoignage et son histoire. Il faut dire que chaque cas est différent. Cela touche tout de même 300 millions de personnes dans le monde.

    J'ai bien aimé le dessin assez accessible. C'est un long pavé de 155 pages mais cela se lit plutôt vite. On assistera à ces petites victoires du quotidien contre cette maladie qui le ronge de l'intérieur. On ne tombera pas non plus dans le pathologique ce qui renforce le caractère objectif. Bref, encore une lecture utile sur un sujet qui met généralement plutôt mal à l'aise.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:24:16

    Le coeur des Amazones est-il si dur ? Il y a de quoi se poser des questions pour voir le racisme dont elles font preuve par vengeance sur plusieurs générations. Il faut dire que les hommes n'ont pas été tendres avec elles. Cependant, on assiste à des scènes d'une cruauté qui fait presque peur. Les hommes ne sont que des objets à caractère sexuel puis tuer sans aucun ménagement. Ce ne sont pas des amazones mais de véritables mantes religieuses sans vouloir être offensant !

    Encore une fois le graphisme est presque parfait de perfection bien qu'épuré avec cet effet de blanc dominant. Rien à redire sur le style graphique. J'ai eu un peu plus de mal avec le scénario parfois décousu mais celui-ci sait où il va au final. Bonne idée également que d'y mêler le siège de Troie qui fut l'une des grandes batailles épiques de la mythologie grecque.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:22:41

    On suit les aventures de deux garçons qui viennent de perdre brutalement leurs deux parents et qui fuient des cavaliers sanguinaires dignes de l’époque Conan le Barbare.

    Pour autant et progressivement, on va se rendre compte qu’on est dans un drôle de monde sans doute le futur après une apocalypse. Dans ce monde moyenâgeux, il y a l’irruption d’un drôle de robot qui fait office de compagnon. Nous aurons droit aussi à un gros nounours.

    Il y a une grande partie qui est consacré aux dialogues entre les frères. Rien d’extraordinaire mais c’est pour souligner une dimension psychologique au récit. Il y aura certes quelques péripéties car la route sera longue.

    La fin va prendre une tout autre dimension car ce monde en guerre est résolument hostile. Il y a des dragons qui survolent et qui menacent. Bref, les dernières cases apporteront un tout autre regard sur l’ensemble avec un effet garanti.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:21:15

    Il est vrai que s'il n'y avait plus de pépites à découvrir, les lectures de bd me paraîtraient très fade. Bref, il faut actuellement en lire 10 pour en déceler une de vraiment correcte qui nous emballe réellement. Ce comics en fait partie de par son originalité et par son traitement plutôt efficace.

    Une ville tout entière a été détruite par une étrange catastrophe qui a altéré la réalité des environs. Il y a peu de survivants. Parmi eux, deux soeurs dont l'une est plongée dans un profond mutisme depuis les événements horrifiques. L'autre part à la chasse aux photos dans un environnement hostile et quadrillé par le gouvernement dans une zone à la Tchernobyl.

    J'ai tout de suite été emballé par ce récit fort dynamique qui pose des bases très intéressantes. Cela accroche le lecteur. C'est un thriller fantastique très réussi et qui donne envie de connaître la suite. Ceux qui aiment Walking Dead apprécieront ce genre d'ambiance post-apocalyptique.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:18:35

    Sur le thème "moi vivant, vous n'aurez jamais ma maison où j'ai vécu toute ma vie même si elle menace de s'effondrer sur la plage". Un maire est aux prises d'une vieille folle, je veux dire d'une pauvre vieille femme qui tient à son chez soi comme la prunelle de ses yeux aveugles. Elle vit encore dans ses souvenirs d'un homme marin qui a perdu la vie en mer.

    Le ton de la bd est humoristique et l'auteur se place résolument du côté de Madeleine en la montrant sous ses meilleurs aspects. Moi, personnellement je comprends ce pauvre maire qui peut être poursuivi pénalement à tout moment s'il ne prend pas la décision de la sauver contre son gré. On a vu ce qui s'est passé lors de la tempête Cynthia. Les forces de la nature et l'érosion lié au changement climatique sont en toile de fond.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:02:15

    Dans cette oeuvre d'émancipation, on est dans un Paris qui a été détruit par un cataclysme planétaire et qui tente de se reconstruire dans une société qui contrôle le moindre faits et gestes dans un style qui rappelle Fahrenheit 451 ou encore l'excellent Bienvenue à Gattaca. Il n'y a plus assez d'eau pour les habitants. La pénurie doit être gérée par des fonctionnaires zélés.

    L'héroïne va se rendre compte à ses dépends que le simple fait de faire pousser un plant de tomate peut conduire à la peine de mort car cela met en péril la sécurité de toute la communauté.

    Il est dommage que le style graphique tout comme l'héroïne soit si froid. Cela est sans doute voulu mais cela n'emporte pas l'adhésion. Pour le reste, c'est plutôt bien vu.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 21:00:38

    C'est la première fois que je lis une longue bd sur ce sujet à savoir la politique française de migration des DOM-TOM. Je n'avais jamais entendu parlé du Bumidom à savoir une agence d'état crée en 1963 qui a organisé l'émigration de 160000 personnes originaires de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Réunion et de la Guyane.

    Cette bd nous conte la recherche menée par la scénariste Jessica Oublié originaire de la Martinique ainsi que la dessinatrice Marie-Ange Rousseau sur le Bumidom et ses répercussions politiques, économiques et démographiques. On se rend compte que d'une idée avec des intentions louables, on peut aboutir à une situation paradoxalement difficile. C'est intelligemment mené pour nous expliquer dans les moindres détails les côtés positifs et négatifs ainsi qu'une variation de témoignages pour bien saisir toutes les nuances.

    On retiendra que le Bumidom est une espèce de politique colonialiste et presque esclavagiste en exploitant ces habitants déjà très pauvres et profitant de la misère locale. Il est clair que la France ne s'en vante pas et que c'est vite oublié dans l'Histoire. Sauf qu'il y a désormais cette bd pour se documenter sur le sujet. Une lecture pédagogique à la portée de tous. Je regrette juste un peu sa longueur. Pour le reste, c'est bien dessiné et bien documenté.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:59:39

    C'est vrai que j'ignorais tout de ce grand champion d'athlétisme tchécoslovaque spécialiste des courses de fond, du 5000 mètres au marathon. Il va acquérir 5 médailles olympiques entre les Jeux Olympiques de Londres en 1948 et ceux d'Helsinki en 1952. Plus encore, il va pulvériser à plusieurs reprises les records du monde.

    J'ai bien aimé cette biographie sur un athlète de talent dont j'ignorais à peu près tout. On verra qu'il est issu d'une famille pauvre et qu'il n'était pas du tout destiné à un tel exploit. Il y aura surtout les difficultés avec un tel régime communiste très autoritaire et oppressant auquel il va tenir tête. On a à chaque fois peur pour lui. Gagner les médailles lui sauvaient pratiquement la vie. Le récit s'arrête à l'année 1952. C'est un peu dommage car on sait qu'il va lui arriver des épreuves terribles par la suite.

    Sa vie privée sera également largement évoquée au travers de sa relation avec une autre championne lanceuse de javelots à savoir Dana qui était l'amour de sa vie. Certes, la course était pour lui une véritable religion. C'est un esprit sportif qui a aujourd'hui totalement disparu. Sa biographie permet de remettre certaines valeurs sportives à l'honneur.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:57:59
    Oblivion Song - Tome 1 - Tome 1

    L'auteur de Walking Dead a le mérite de ne pas s'enfermer dans son premier gros succès populaire. Il tente de se renouveler avec une certaine efficacité. Je dois bien avouer que le pari est plutôt réussi au final.

    On retrouve un aspect fantastique presque impossible comme l'était d'ailleurs l'émergence d'un monde de morts-vivants à côté des survivants qui tentent de leur échapper. Là, il s'agit d'un univers parallèle rempli de monstres avec également des survivants. C'est toutefois assez crédible sur l'aspect humain que l'on retrouve. Cette coexistence qui a fait déjà recette est reproduite avec un certain succès. Et puis, on remplace Atlanta par Philadelphie et le tour semble joué.

    Reste le dessin et le design des monstres qui ne m'a pas trop convaincu car cela demeure assez grossier. Et puis, il y a ce titre à savoir Oblivion qui a déjà maintes fois été utilisé dans les médias et le cinéma. On peut se demander également si Oblivion Song ne sera pas un jour une série à succès. C'est en tout cas calibré pour.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:56:45
    Higanjima, l'île des vampires - Tome 1 - Tome 1

    Encore un autre manga sur les vampires ! Certes mais celui-ci est plutôt original. Nous avons un jeune garçon qui tente de retrouver son frère aîné. Il va se retrouver sur une îlot qu'il vaudrait mieux fuir. Cependant, nul n'échappe à son destin.

    C'est parfois assez gore mais c'est le thème des vampires qui veut cela. Le dessin fait assez vieillot mais il est parfois bon. J'ai aimé avoir des surprises au niveau du scénario au fil des tomes. Et puis, il y a une certaine introspection du personnage principal qui est assez intéressante par moment.

    Au Japon, cette série a rencontré un tel succès qu'un film a été réalisé.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:55:22

    Il est l'un des français le plus connu en Amérique après Lafayette et pourtant inconnu dans notre pays. Des milliers de rues et d'écoles portent également son nom aux USA. Il me tardait de connaître la vie de cet aventurier qui a donné ses lettres de noblesse à l'ornithologie.

    Il a sacrifié sa vie familiale en abandonnant femme et enfants pour vivre de sa passion pour les oiseaux. Il ne faudra pas juger cet homme moralement qui a tué des milliers d'oiseaux pour mieux les connaître, les dessiner et les répertorier. Ses planches sont de véritables oeuvres d'art exposées dans le monde entier. Son dernier livre s'est vendu à 8.6 millions d'euros chez Sotheby's à Londres en 2010.

    J'ai bien aimé ce récit notamment sa rencontre avec d'autres scientifiques assez connus. La tonalité de couleur marron ne m'a pas trop convaincu mais ce n'est qu'un détail. Les passionnés d'oiseaux tiennent leur ouvrage de référence en la matière. Pour le reste, c'est toujours assez enrichissant de partir à la découverte de ces destins hors norme et de ces gens qui ont fait progresser la connaissance de la nature à leur manière.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:52:33

    Modigliani a été un célèbre peintre qui vivait à Montmartre dans le quartier bohème. Sa fin de vie a été assez tragique. Il faut savoir qu’il a abusé d’alcool et de drogues comme tout artiste qui se respecte. C’est la norme. Etre sain dans son corps et dans son esprit fait figure d’exception. Après, on pourra tous sans doute pleurer à la disparition d’un peintre de génie âgé de seulement 35 ans.

    Jeanne Hebuterne a été la dernière compagne de Modigliani parmi ses nombreuses conquêtes. Mise à part sa passion pour la peinture puisqu’elle étudie l’art dans une école, c’est surtout sa beauté qui la distingue. L’histoire a retenue surtout le suicide tragique de cette jeune femme enceinte de 9 mois le surlendemain de la mort de l’artiste. La dépendance peut être également assez tragique.

    La bd se concentre sur les trois dernières années de la vie de ce couple mythique. La relation est à la fois amoureuse et artistique dans un tumulte de sentiments. Je n’ai pas trop apprécié le noir et blanc de cette œuvre car l’absence de couleur ne met pas en perspective les différents tableaux. La couleur fait cruellement défaut. C’est très austère malgré le fait que le trait demeure vif et dynamique.

    Après, il y a une narration assez pesante qui se veut mi-poétique. Je n’ai pas été captivé par cet univers bien singulier. Cela reste tout de même assez intéressant de découvrir la muse qui a été pendant bien longtemps dans l’ombre avec une histoire d’amour sombre et passionnée.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:51:16
    On Mars_ - Tome 1 - Un monde nouveau

    L'idée de nous montrer le début de la colonisation sur la planète Mars par les grands travaux d'infrastructure est assez inédite et donc plutôt intéressante. Il est cependant dommage que l'action n'est guère très présente avec un manque évident d'intrigue pour nous tenir en haleine.

    En effet, mise à part une grosse explosion de rochers, je n'ai pas retenu grand chose de cette aventure martienne à forte connotation carcérale. Il y a également cette condamnation à peine crédible de 20 ans de travaux forcés sur Mars pour une ex-flic après avoir tiré sur la fille d'un ministre au beau milieu d'une opération anti-drogue ayant viré au carnage.

    Pour autant, on est véritablement embarqué dans ce monde hostile. Pour affronter cela, il y a encore la religion qui tient une place importante avec cet embrigadement spirituel.

    Les cases sont assez lisibles car en grand format avec un découpage assez dynamique qui fait un peu cinéma de science-fiction. J'ai beaucoup aimé le graphisme notamment au niveau des décors assez détaillé. Bref, ce premier tome n'est qu'une longue mise en place. Attendons la suite pour voir.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:50:22

    L'auteure américaine Lucy Knisley nous livre son carnet de voyage autour d'une croisière avec ses grands-parents âgés de 91 et 93 ans. Il est vrai que cela n'a pas été une partie de plaisir pour la jeune femme qui s'est dévouée pour les accompagner dans ce périple autour des Caraïbes. Il faut dire que ce vieux couples entre plutôt en phase critique au niveau du physique et du mental. Incontinence et démence sénile seront au rendez-vous. On est très loin de la croisière s'amuse...

    Du coup, on n'apprendra pas grand chose sur les différentes escales dans les îles. C'est plutôt le piège à touristes qui nous est décrit. Cela concentre plutôt sur le passé militaire du grand-père ayant combattu durant la Seconde Guerre Mondiale pour délivrer la France de l'occupant nazi. C'est également une belle histoire d'amour de ces couples pas assorties mais qui dure malgré le temps et les épreuves. Oui, j'ai aimé alors que cela pourrait paraître assez léger.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:49:18

    C'est une aventure contemporaine qui nous entraîne au Canada du côté de Terre Neuve et sur les abords du fleuve Saint-Laurent. Les paysages seront assez mornes et austères avec un mauvais temps qui se déchaîne continuellement. On est loin du cliché carte postale sur la région et c'est bien mieux.

    On suit une sorte de voyage initiatique que réalise un fils ayant quitté son père sur de très mauvais termes il y a bien longtemps. Le conflit a pour base une éducation à la dure. Il est venu pour chercher des réponses à ses questions existentialistes. Du déjà vu certes mais traité avec plus de psychologie car le fils n'est pas non plus très facile. Sombre mais intelligent.

    Le rythme est assez contemplatif ce qui nous permet de bien suivre ce récit. Le dessin nous plonge également dans la déprime et le pessimisme ambiant. Il y aura au bout du compte un étonnant secret de famille à découvrir là où naît la brume.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:46:30

    La carte du ciel se sert du thème des extraterrestres du genre pour nous conter une histoire à la diabolo menthe ou la Boum avec Sophie Marceau. C'est bien trouvé par son approche plutôt original. Pour le reste, on échappera de peu à la Noce blanche avec Vanessa Paradis. D'autres y verront une belle histoire d'amour à la Brigitte et Macron. Cependant, cela ne se terminera pas forcément bien.

    J'ai beaucoup aimé l'aspect graphique avec ses traits crayonnés et ses couleurs bleutés. Il y a une douceur particulière surtout pour les cènes nocturnes. On appréciera également les personnages plutôt bien dessinés et assez caractéristiques. Bref, tout pour une lecture agréable.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:44:39

    J'ai bien aimé la terre des fils alors que ce n'était pas gagné d'avance. Il faut dire que je ne suis pas vraiment un inconditionnel de l'auteur qui est pourtant l'un des plus grands en Italie actuellement. Je dois reconnaître qu'il signe là son oeuvre majeure par rapport à ce que j'ai pu lire dans le passé.

    Pour une fois, ces personnages ne sont pas tous laids avec des dents acérés et des nez crochus. Non, ils sont normaux bien qu'on rencontre des spécimens un peu spéciaux dans ce monde apocalyptique contaminés. Cela attire incontestablement de la sympathie et de l'intérêt.

    J'ai bien aimé la manière dont est présenté les personnages autour de ce père un peu bourru avec ses deux enfants mais qu'il souhaite protéger avant tout. A noter que bien que mourant, il s'octroie une dernière ballade nocturne avec la force d'un désespéré. Le récit est âpre et plutôt sombre à l'image de ce nouveau monde. Il y a une réelle portée psychologique qui se dégage de cette oeuvre.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:43:43
    Ravage - Tome 1 - Tome 1/3

    Cette trilogie ne fera certainement pas un ravage au niveau des ventes mais elle n'en demeure pour le moins pas mal du tout. Il s'agit d'un roman de Barjavel paru en 1943 qui a été adapté en bd dans une version plus moderne.

    J'ai bien aimé l'idée sous-jacentes à savoir que c'est le travail et l'effort qui ont fait les progrès de l'humanité. Confier nos vies à des machines automatisées n'est peut-être pas ce qu'il y a de meilleur pour notre futur. Certes, il s'agit d'un roman d'émancipation avec des voitures volantes qui se conduisent toutes seules. N'ais-je pas entendu dernièrement un accident impliquant un piéton avec l'un de ces prototypes du futur sensé justement éviter ce type de drame ?

    Maintenant, je doute qu'une catastrophe d'une telle ampleur puisse transformer notre monde en quelque chose se rapprochant de Conan le Barbare. Mais bon, ceci n'est qu'un léger détail. J'ai été enthousiasmé par le rythme de cette histoire futuriste et apocalyptique et même par le dessin assez dynamique.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:42:13

    Ce n’est qu’à la fin de cette bd que l’on sait que ce récit est en fait un palindrome. On nous invite à le relire à l’envers et l’histoire prend une autre tournure. C’est assez habile dans le concept. Pour autant, je n’ai pas ressenti plus que cela la démonstration. Il faut dire que le découpage est sous forme de petite aventure sur une page ou deux ayant un thème précis à la manière des bd d’humour.

    C’est l’histoire d’un jeune couple Abel et Olivia qui commence à battre de l’aile. Les amants se donnent deux mois pour vaquer chacun à leur occupation le temps d’un été puis de faire le point. L’héroïne a choisi son copain en fonction de son origine étrangère afin de faire râler ses parents un peu racistes. Bref, une motivation qui ne m’a guère convaincu mais passons.

    Il y a quelques passages qui m’ont bien plu dans une approche assez moderne des relations de couple. Ils s’autorisent à toutes les expériences les plus folles. L’intrigue est plutôt légère mais assez mordante quelque fois. L’été est souvent propice au changement et aux nouvelles expériences.

    A noter que la chaîne ARTE a lancé tout d’abord cette bd sur Instagram sous forme de feuilleton paru chaque jour durant l’été 2017. Bref, un concept assez novateur.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:41:02
    Wytches - Tome 1 - Tome 1

    Il ne faut jamais faire confiance à des sorcières: c'est le principe de base qu'il faut respecter coûte que coûte sinon on peut le payer très cher. C'est l'expérience d'une famille pas très ordinaire composée d'un père ancien alcoolique et d'une femme en chaise roulante. C'est surtout leur fille Sailor qui sera au centre de ce récit horrifique. Le cadre est celui d'une petite bourgade américaine où les gens tiennent à leurs secrets de famille.

    J'ai trouvé le dessin assez nerveux avec des traits assez hachurés notamment pour ces fameux monstres sorti tout droit des troncs d'arbres. Quelques passages sont assez difficiles à comprendre du fait d'un découpage pas toujours très habile notamment quand il s'agit de faire intervenir des flash-back. Pour le reste, c'est classique dans la tradition de Stephen King. On évitera également le gore à outrance.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:39:46

    Cette oeuvre est particulière car c'est la dernière réalisé par Jiro Taniguchi de son vivant. Elle symbolise toutes ses aspirations.

    Pour la thématique, c'est toujours la même à savoir le lien avec la nature qu'il convient de préserver. Il faut dire qu'il le fait si bien. Il faut instaurer une relation plus harmonieuse avec Dame Nature au risque sinon de provoquer la destruction. Le respect de l'environnement sera au centre de ce récit initiatique au travers l'éveil d'un petit garçon.

    En ce qui concerne la partie graphique, c'est un format à l'italienne avec comme particularité d'être un manga coloré destiné à la jeunesse. C'est d'ailleurs la première fois que le public visé soit si jeune comme pour marquer une transition symbolique.

    On voit cependant que le projet est inachevé et qu'il n'a pu aller jusqu'à son terme. Il y travaillait encore quelques jours avant sa mort car cela lui tenait à coeur. On regrette profondément sa disparition.

    Quand bien même, c'est déjà un très bon début avec ces enfants qui essaient de protéger une forêt situé d'ailleurs dans la région natale de l'auteur non loin de Tottori. On regrettera cette sensibilité si particulière dans son oeuvre loin de la naïveté et des japaniaiseries du manga actuel.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:38:32
    Olympus Mons - Tome 1 - Anomalie un

    Olympus Mons est en ce qui me concerne la série de trop pour Christophe Bec qui reproduit exactement le schéma de Carthago et surtout de Prométhée. Mon gros reproche concerne le manque de créativité pour changer de style. Il semble tirer un peu trop sur la corde.

    Il use de ses séquences situées à des époques différentes pour souligner tel ou tel mystère qui sont inspirés quand même de faits réels. A la fin, on arrive à la conclusion que nous ne sommes décidément pas seul dans cet univers et qu'il est probable que notre monde ait été visité depuis des milliers d'années par d'autres civilisations extra-terrestres. C'est passionnant comme thématique mais déjà fortement utilisé par l'auteur. Bref, il va soulever plus de questions qu'il n'apportera de réponses comme à son habitude.

    Ce premier tome introductif est réellement passionnant par rapport à la grosse masse de série qui existent actuellement. Un public plus jeune peut se laisser tenter sachant que c'est certainement parti pour plus d'une dizaine de tomes. C'est d'ailleurs actuellement la vente n°1 sur le site Amazon ce qui n'est guère étonnant. Et puis, il faut dire que c'est diablement bien réalisé et très efficace.

    Pour autant, la lecture du second tome confirme mon impression première. J'aurais quand même envie de rajouter que c'est trop proche de la série Prométhée dans son approche et son concept avec la diversité des lieux (Mars, la mer Baltique...) et de temps (Antiquité, époque moderne...). J'ai tout de même l'impression d'avoir droit à un remake avec ces découvertes étonnantes sur fond de civilisations extraterrestres plus avancées. Point d'avancée avec ce tome qui se situe dans la même veine que le premier à savoir une compilation des mystères et des anomalies. On aura droit également à un épisode digne du film Seul sur Mars avec un certain Matt Damon. Trop, c'est trop. Mais le public en redemande toujours. Alors, allons-y pour la suite.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:35:51

    C’est une BD qui graphiquement est très belle et qui en met plein la vue. Les personnages sont des chiens et des chats et il y a même un lapin qui sera d’ailleurs assez malade. On va suivre le parcours d’un jeune chien qui entre dans un établissement carcéral. On ne verra jamais les gardiens. On suppose que ce sont des hommes qui emmènent les bêtes au chenil. Il y a également un four crématoire. Cela fait très peur. L’ambiance sera d’ailleurs assez oppressante.

    Pour échapper à ces terribles conditions, le chien devient un peu foufou en imaginant être dans un monde féérique où l’on peut pratiquer la comédie musicale et danser sur les tables au milieu de joyeux prisonniers. Les dessins qui marquent cette transition vont devenir cartoonesques. C’est visuellement un vrai prodige. La BD va par la suite nous révéler l’affreuse vérité à savoir ces familles unis qui adoptent un chien puis qui s’en débarrassent dès qu’elles doivent affronter une difficulté. C’est assez triste. C’est également bien pour l’auteur de dénoncer la cruauté dont fait preuve les hommes par rapport à leur animal de compagnie.

    J’avoue avoir eu quelque fois du mal dans cette histoire de lutte de clan entre chiens et chats avec des références à des personnages dont les noms ne me disaient rien. Un bon point car les chats sont les méchants. Il faut dire que je préfère très nettement les chiens. Oliver est d’ailleurs un brave chien.

    Sinon, cette oeuvre est assez singulière et plutôt remarquable. Cela ne m’étonnerait pas qu’elle soit couverte de prix. Il y a quelque chose d’unique à découvrir pour les amateurs du genre.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:34:45
    Nuisible (Hokazono/Satomi) - Tome 1 - Volume 1

    D’emblée, la couverture intrigue un peu. Cela ressemble à du Junji Ito, le maître du manga d’horreur avec cette fille qui se révèle finalement assez nuisible pour la santé de l’homme. Même le dessin sous une apparence assez vieillot dégage quelque chose d’autre. Il m’a fallu une phase d’acceptation pour en découvrir finalement tout le charme.

    Pour le reste, le scénario est assez bien bâti car il nous emmène sur un chemin que l’on ne soupçonnait pas. Je m’aperçois même qu’il y a une réelle volonté » de faire vivre les différents personnages au point que le véritable héros n’apparait qu’à la fin de ce premier tome. Cela donne une certaine épaisseur à l’ensemble.

    Il y a également toute une dimension écologique avec la prévoyance d’ouragan encore plus dévastateur lié au changement climatique. C’est vrai que cette problématique sonne vrai dans le contexte actuel. Cela demeure toutefois un manga fantastique qui mêle également un peu de thriller. Le résultat est plutôt intéressant à suivre d’autant qu’il n’y a que 3 tomes.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:33:21
    Le 3e Gédéon - Tome 1 - Tome 1

    Ce manga possède des qualités indéniables comme son graphisme qui restitue à merveille les décors de la France avant la Révolution Française. Certes, il semble y avoir une réécriture de l’Histoire de notre pays par le mangaka qui s’autorise à certaines libertés d’interprétation tout à fait critiquable, n’en déplaise à la censure.

    Par exemple et toujours selon la vision de notre auteur, si on avait écouté le bon roi Louis XVI très soucieux du bien de son peuple, les paysans auraient planté partout des pommes de terre pour éviter la famine. Oui, c’est bien une réécriture de notre histoire à la sauce nippone car il fallait y penser. Je crois me souvenir que la loi et le pouvoir sont au côté du roi qui demeure le principal souverain.

    Bien entendu, on aura droit à toutes les japaniaiseries à tous les chapitres sans exception. C’est dommage de voir des situations crédibles se transformer en humour débridé car cela casse le rythme ainsi que la tonalité générale plutôt sombre quant à ce pays qui meurt de faim au point où les bébés sont assassinés dès leur naissance.

    L’auteur se concentre sur deux personnages principaux qui ont chacun une définition différente du mot révolution. L’un veut changer les choses profondément et l’autre veut détruire totalement le pays en mettant à la tête de ce mouvement un jeune avocat nommé Robespierre. On sait déjà hélas qui va gagner ce différent de taille. A noter que la révolution n’est pas présentée comme un mouvement spontané mais comme un complot contre l’Etat préparé de longue date. Sic.

    Pour le reste, c’est un titre qui se laisse lire assez agréablement mais qui n’est pas crédible malgré son cadre historique. On préfèrera d’autres séries en manga historique plus soucieuse d’une certaine réalité. Il est vrai que les amateurs d’histoire et autres fins connaisseurs vont crier au loup et à raison.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:31:47

    Le dernier envol du papillon ne sera guère une lecture aisée. Il faut se laisser gagner petit à petit par ce récit d’une courtisane de luxe qui n’aura de cesse de vouloir à tout prix protéger sa famille du besoin. J’ai beaucoup aimé la fin où l’on perçoit de manière claire tout les non-dits. Il y aura bien sûr un prix à payer.

    Au niveau graphique, il y a de la grâce dans la forme dans ce Japon de l’époque. Certes, la beauté de cette femme peut apparaître comme un peu glaciale. Cependant, il y a toute cette retenue japonaise que j’aime bien. Il y a une forme d’intelligence dans la mise en scène qu’on pourra apprécier.

    A noter pour le contexte une période où le Japon semble s’ouvrir à l’occident alors qu’il y a encore tant de résistance dans la population très attaché au repli sur soi et non à l’ouverture sur le monde. Le contexte sociétal est également très bien reproduit.

    Bref, j’ai été non seulement séduit mais touché par cette œuvre.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:27:16

    Quand on est au pied de la falaise, il convient sans doute de faire attention. Un gros rocher pourrait nous tomber dessus. Pour autant, cette falaise constitue un symbole pour ce village africain reculé qui semble vivre totalement en autarcie mais dans une harmonie assez envieuse.

    Nous avons droit à une série de petites histoires dont les premières chutes seront humoristiques avant de prendre une dimension plus philosophique et poétique. J’ai trouvé cela par moment trop léger même si je conviens que cela crée une certaine atmosphère de la vie africaine ponctuée par ces petits moments de joie sous un soleil brulant.

    Au niveau du dessin, je serai un petit peu plus élogieux car l’auteur assure incontestablement bien que certains personnages sont assez caractéristiques dans les proportions : soit trop maigre, trop gros et trop grand et fort. Mais bon, tout est une question de goût. J’ai beaucoup aimé les décors notamment cette falaise qui donne une certaine majesté à ce pays.

    A noter également que c’est la première œuvre de cet auteur complet qui marque un grand coup. Sagesse et drôlerie seront les maitres mots de cette bd.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:25:58

    J’aime bien cette auteure ainsi que son style de récit plutôt doux et presque poétique tout en restant assez urbain et dans le vent. Pour autant, je ne l’ai pas retrouvé dans celui-ci alors qu’il s’agit pourtant d’un récit autobiographique sur sa famille venu du Laos, un petit pays charmant d’extrême-Orient riche de sa culture et de ses croyances. Les enchainements entre les scènes datées sont plutôt statiques. Les personnages n’ont pas une véritable consistance psychologique comme dans ses autres récits.

    Que s’est-il passé ? On peut s’interroger légitimement. Est-ce le fait de décrire une certaine réalité loin de l’imaginaire de ses récits qui ont pour cadre le quotidien ? J’ai senti beaucoup de détachement, voir une certaine forme d’humilité. Du coup, cela ne prend pas autant avec le lecteur. Il y a incontestablement un loupé quelque part si on veut rester honnête et objectif.

    Le début était assez intéressant avec cette histoire de tigre et d’accident plutôt bête. La suite devient plus conventionnelle. Certes, il y a le poids de cette écrasante dictature communiste. Cependant, cela ne fait pas le poids face à d’autres récits traitant des tyrannies à travers le monde. Encore une fois, je comprends les épreuves traversées par cet homme qui méritent tout le respect. C’est le traitement du récit qui pose problème avec cet effet choral qui ne m’a pas paru judicieux. Je me suis totalement perdu dans ce récit car j’ai confondu les personnages qui se ressemblent et qui ont tous un destin différent.

    On sent toutefois l’âme de ce petit pays perdu dans la jungle et n’ayant aucun accès maritime. Il y a le poids des guerres qui ont frappé la région entre l’Indochine et le Viet-Nam. C’est intéressant également pour découvrir la beauté de ce pays et de ses paysages.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:24:37
    Duke (Yves H./Hermann) - Tome 1 - La boue et le sang

    Encore un western âpre et violent dans la plus pure tradition ! Ce qui changerait réellement et qui serait alors original, c’est un western doux et mélancolique. Mais non, c’est ainsi avec le genre marqué à tout jamais par la dégaine virile de John Wayne ou de Clint Eastwood.

    Du coup, les shérifs et les adjoints doivent toujours combattre de grosses brutes épaisses qui pensent que l’argent peut acheter le monde et qu’on leur doit tout et même la vie. Une balle dans la peau est effectivement la réponse la plus adéquate.

    Dans cet Ouest sauvage, il n’est pas bon de fonder une famille. Vaut mieux aller au bordel. Bref, toutes les règles inhérentes au genre seront respectées si bien que cela fait presque caricature. Pour le reste, le talent et le savoir-faire de l’auteur font que nous passons un agréable moment de lecture entre deux coups de révolver.

    Erik67 Le 05/09/2020 à 20:23:42
    Revenge Classroom - Tome 1 - Tome 1

    J’avoue que ce genre de lecture peut faire du bien comme pour expurger des sentiments inavoués face à du harcèlement scolaire. Les enfants sont méchants en règle générale surtout lorsqu’ils sont en groupe. Comme des lâches, ils s’en prennent à une gentille fillette en la battant, en la rackettant et en l’humiliant. Un jour, il y a un déclic qui se produit en elle lorsqu’ils sont allés trop loin dans leurs bêtises.

    Je vous rassure. Il n’y aura point de transformation en un genre de super-héros investi d’un pouvoir salvateur. Non, la transformation sera simplement mentale en basculant dans la vengeance la plus absolue pour chacun des membres de cette classe. Il est vrai que c’est assez jouissif au départ. Cependant, on se rendra vite compte que les choses ne sont pas si simples. Par exemple, l’un des camarades de classe était une ancienne amie qui éprouve beaucoup de remord et qui discrètement s’oppose à ces brimades.

    Au début, les actes de vengeance sont assez légers alors qu’on nous promettait du sang. Cependant, au fur et à mesure, cela prend une autre tournure. La fin du premier tome est assez caractéristique du changement. Il y a comme un enchainement d’actes qui en entrainent d’autres plus graves encore.

    Je me plains souvent dans les mangas de façon générale par les histoires de lycéennes qui sont légion. Cette fois-ci, je suis comblé par ce survival d’un nouveau genre. Bref, il peut y avoir des scénarios qui sortent de la moyenne par le traitement qui est effectué. Cependant, il faut quand même faire attention à votre progéniture pour ne pas que cela leur donne des idées plutôt malsaines.