Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les avis de la bedetheque

Visualiser les 65671 avis postés dans la bedetheque
    minot Le 26/01/2023 à 22:00:24
    Maggy Garrisson - Tome 3 - Je ne voulais pas que ça finisse comme ça

    Bon troisième tome qui vient clôturer l'intrigue principale de MAGGY GARRISSON tout en introduisant plusieurs petites intrigues secondaires qui fait que la lecture de ce troisième opus est très plaisante.

    Au final, malgré ses défauts graphiques (le dessin, s'il n'est pas mauvais en soi, manque vraiment d'envergure), MAGGY GARRISSON est un polar original et sympa à lire : le scénario bien concocté réserve de multiples surprises bienvenues et l'héroïne en elle-même sort vraiment des sentiers battus, entre un physique loin des standards de la beauté féminine et une répartie cinglante dont on se délecte.

    Sysy77 Le 26/01/2023 à 21:59:51

    C'est fun, ultra-référencé (tendance Ready Player One), plein de bons sentiments sans être cu-cul (façon Free Guy cette fois-ci).
    L'intrigue est un peu capillo-tractée et c'est bourré de fan service, mais forcément : Sean Murphy se met littéralement en scène de façon éhontée.
    Et la fin n'est pas trop ratée, par rapport à d'autres de ses oeuvres plus réputées.
    Un agréable moment, et qui devrait même bien tolérer la relecture

    minot Le 26/01/2023 à 21:48:32
    Maggy Garrisson - Tome 2 - L'homme qui est entré dans mon lit

    Un second tome au scénario plutôt accrocheur et inhabituel (montrer que même si un coup réussit, "l'après" peut aussi apporter son lot d'emmerdes). J'ai particulièrement aimé les nombreuses cases muettes qui donnent un polar tout en lenteur et en ambiance, à l'opposé des clichés des polars à l'action survitaminée avec poursuites incessantes, fusillades à tout-va et cascades spectaculaires.

    La ligne claire très filiforme de Stéphane Oiry ne me séduit toujours pas, même s'il faut avouer que les décors nombreux et variés sont bien exécutés et que les nombreuses scènes d'ombres, de nuits et de pénombres sont bien maîtrisées, participant de belle manière à l'ambiance morne et parfois inquiétante de ce polar.

    lenamaju Le 26/01/2023 à 19:49:11
    Valhalla Hotel - Tome 3 - Overkill

    Ils ont donc tenu jusqu'au bout. Perna et Bedouel concluent en beauté cette trilogie de pur divertissement. Il y a encore des surprises et des bastons dans tous les coins. Chapeau, et merci les gars !

    lenamaju Le 26/01/2023 à 19:46:15
    Valhalla Hotel - Tome 2 - Eat the Gun

    Même rythme, même dinguerie que le premier tome ! Le deuxième tome de Il faut flinguer Ramirez m'avait déçu par son côté bien plus sombre. Ici, non, c'est toujours top!

    lenamaju Le 26/01/2023 à 19:44:05
    Valhalla Hotel - Tome 1 - Bite the Bullet

    On aime la BD pour ce genre d'histoires : déjantée, cinglée, délirante mais malgré tout, si j'ose dire, crédible ! On se marre du début à la fin, il y a une intrigue, du suspense, des personnages tous plus mémorables les uns que les autres, une mise en scène dingue. Le scénariste comme le dessinateur se sont complètement renouvelés. Un régal !

    Mandjaro Le 26/01/2023 à 16:57:41

    Cet album est un voyage onirique dans la psyché de l'auteur, abstraction et rêve sont de la partie. Certains planches feraient de magnifiques tableaux

    Romain81 Le 26/01/2023 à 14:14:41
    Elfes - Tome 35 - Le Havre des ombres

    Il est préférable d'acheter un allez-retour de saucisse sèche + 10 avocats à 0.99 centimes/pièce plutõt que cette BD. Měme lorsque j'ai fait mon plein à 2euros/litre j'ai eu la sensation de ne pas mettre fait entubé.
    Il va faloir arrêter avec la médiocrité en pondant un album tous les 2 mois. On ne ressent plus la passion des premiers albums.
    Le dessin, une catastrophe pour l'ambition de cette BD. Que ce soit dans les details des personnages, leurs expressions, leurs poses, le décors... tout est à refaire. Le choix des couleurs n'aide pas non plus.

    Nar Le 26/01/2023 à 08:48:28
    Les passagers du vent - Tome 9 - Le Sang des cerises - Livre 2 : Rue des Martyrs

    Je rejoins assez bien les critiques des lecteurs qui, sans réelle déception, se questionnent entre la densité historique pas tout à fait nécessaire et le souffle du récit qu'on cherche un peu. C'est beau de conclure cette incroyable série mais j'aurai tant aimé m'envoler.
    J'ai trouvé un peu longuet ce cours magistral sur la Commune qui 'casse' le rythme du récit.
    Reste des personnages forts et denses magnifiés par le dessin splendide et tout en réserve à la fois. Hors cours d'histoire, le rythme si particulier des récits de Bourgeon est toujours poétique mais encré dans la réalité dure de ces vies malmenées. Ca reste selon moi de la grande BD, un peu loin de la Fille sous la dunette... Quelle série! Merci Monsieur Bourgeon.

    Erik67 Le 26/01/2023 à 07:39:15

    Voici une BD qui va nous conter la biographie de Fritz Lang qui fut un grand cinéaste d'origine austro-hongroise. Ce dernier va devenir américain afin de fuir la folie meurtrière qui s'est emparée de son pays et de l'Europe.

    Son œuvre fut assez grandiose en terme d'apport au cinéma mondial. Il développa des thèmes comme la manipulation des foules par un surhomme ce qui n'est pas sans rappeler la triste réalité de l'époque. Cela sera le « Docteur Mabuse » avec l'envie de possession et de pouvoir.

    Il abordera également une esthétique expressionniste qu'on retrouvera dans la plupart de ses œuvres. Il faut savoir que son premier amour est la peinture qu'il abandonna pour le cinéma quand d'autres ont choisi une voie plus politique. Les beaux-arts mènent à tout ! Cette œuvre va d'ailleurs montrer en parallèle les deux trajectoires, celle du cinéaste et celle du futur dictateur. J'ai bien aimé cette démarche qui inscrit cette biographie dans son époque pour mieux la comprendre.

    On se souvient de son film monument à savoir Métropolis qui fut un échec financier retentissant mais qui a assuré à l'auteur une postérité sans pareille. Le thème est totalement inédit comme un regard plongé dans le futur. C'est la vision prémonitoire d'une ville futuriste coupée en deux parties distinctes selon le rang social de ses habitants à savoir les riches et les pauvres.

    On sait qu'il a participé à la Première Guerre Mondiale en qualité d'officier dans l'armée austro-hongroise alliée à l'Allemagne du Kaiser Guillaume II. Il y sera blessé par deux fois. Il commencera l'écriture pour le cinéma au cours de sa convalescence. Plus encore, il va se révéler assez compétent avec un goût assez raffiné.

    Sa période allemande durera jusqu'en 1933 où il produira bon nombre de films muets. Son premier film parlant sera d'ailleurs « M le maudit » en 1931 ce qui est repris sous forme de clin d’œil dans le titre de cette BD.

    A noter qu'il préférera quitter l’Allemagne nazie afin de ne pas se compromettre ce qui ne sera pas le cas de son épouse Théa qui rejoindra le parti nazi afin de permettre à l'Allemagne de reconquérir sa dignité perdue. Il faut également dire que la première épouse a préférer se suicider au pistolet en pleine poitrine en découvrant l'infidélité de son mari en plein ébat avec sa scénariste à Berlin en 1920.

    Bref, l'ami Fritz a eu une vie pour le moins tourmentée ce qui se reflétera dans ses films avec des thèmes comme la mort, le suicide, la peur, la culpabilité et l'horreur. Fritz Lang a été reconnu par ses pairs et par le public comme un des cinéastes les plus importants du XXe siècle. C'est dire ! Il a réinventé le cinéma en lui donnant une autre dimension.

    Parfois, une BD peut vous apporter des informations assez utiles pour comprendre le cinéma qui forme un grand pan de la culture mondiale. Un mot sur le dessin pour dire qu'il est superbe avec une bonne utilisation de la couleur à très bon escient. C'est un album assez captivant que voilà avec une âme et une direction très intéressante à savoir la construction d'un monstre pour un pays tel que l'Allemagne.

    Pulp_Sirius Le 26/01/2023 à 02:38:15
    Lapinot (Les formidables aventures de) - Tome 9 - Pour de vrai

    Album nettement moins bon que les deux précédents. Nadia et Lapinot sortent enfin ensemble, mais peut-être Nadia n'est-elle pas celle que Lapinot espérait...? Un album sur les histoires que les gens racontent pour connaître leur petite heure de gloire, alors que Nadia tente d'en dénicher une qui vaut la peine d'être publiée. L'ambiance est la même qu'à l'habitude, mais on a déjà vu plus drôle chez Lapinot.

    Pulp_Sirius Le 26/01/2023 à 02:25:53
    Mages - Tome 8 - Belkiane

    Le deuxième meilleur tome de la série jusqu'à maintenant, juste derrière le premier album des Nécromanciens! Il semblerait que les nécromanciens aient les meilleures histoires! Pas aussi bon que le tome 3, mais quand même mieux que ce que les autres ordres nous ont présenté jusqu'à maintenant.

    J'ai aimé le personnage de Belkiane, et j'aimerais bien voir la suite de cette histoire... D'accord avec Fradagast par contre pour dire que le roi humain tête chaude, ça devient un peu redondant.

    Pulp_Sirius Le 26/01/2023 à 00:53:07
    Orcs & Gobelins - Tome 16 - Morogg

    100 % d'accord avec les deux avis précédents sur cet album.
    Histoire correcte, sans plus. Les dialogues se ressemblent d'album en album, mais comme ce sont toujours les mêmes auteurs qui reviennent, il faut s'y attendre. Dessins plutôt mauvais, difficile de différencier les personnages. Mais déjà à l'époque pour Nains, je disais que je n'aimais pas le dessin de Créty, alors voilà, ça n'a pas changé.

    D'ailleurs, il y a une phrase bien étrange ici, à la page 44.
    "Alshe'ran n'était pas un déviandé. Il devait peser bien plus de 150 livres."

    150 livres??? Mais c'est rien, ça! C'est quoi les gars, vous avez mal fait votre conversion depuis les kilogrammes? Je pèse plus que ça et je ne suis pas du tout gros! 150 livres = 68 kg. Alors pour un orc gigantesque, uh, il était tout mini? J'ai mal compris ou les orcs sur les terres d'Arran sont plus menus que les humains? Haha...

    minot Le 25/01/2023 à 23:50:27
    Maggy Garrisson - Tome 1 - Fais un sourire, Maggy

    Grosse, moche, abonnée à la loose, célibataire et sans enfant, au chomedu depuis deux ans, accro aux clopes et noyant sa solitude dans la bière, MAGGY GARRISSON n'est pas franchement l'archétype de la fille idéale.

    Lewis Trondheim imagine une héroïne atypique pour s'immiscer dans l'univers bien surchargé des héros de BD détectives privés. En résulte un polar original qui se situe dans les bas-fonds de Londres et les quartiers délabrés de la capitale britannique. Le cadre du récit et l'atmosphère triste et pluvieuse qui en résulte est sans nul doute le point fort de cet album, car il faut reconnaître que le scénario a du mal à se montrer passionnant, entre une histoire qui peine à démarrer et des dialogues qui manquent de piquant.

    Le dessin très ordinaire de Stéphane Oiry ne rattrapera pas l'ensemble, bien au contraire, et la lecture de ce premier opus est au final peu excitante.

    JohnSheldrake Le 25/01/2023 à 22:56:20

    Le dessin m’a déconcerté au début. Pas fan de ces dessins un peu elliptique, les visages notamment. Mais j’ai très vite été happé pas l’histoire, un vrai bon polar bien noir, et j’ai tout oublié. La bd ne se lache pas avant d’être arrivé à la fin et une fois qu’on s’est fait au graphisme, on apprécie, notamment les plans larges.

    TDH75 Le 25/01/2023 à 22:11:46

    « Captain america : le Faucon et la Vipère » est un très bon comics old-school mené de main de maitre par un des duos les plus réputés de l'écurie Marvel.

    Le scénario est habile, retors et permet de développer une intrigue à tiroirs dans laquelle surgissent de nombreux adversaires redoutables mettant le duo Captain-america/Faucon à l'épreuve.

    Autre grande qualité du comics, le style élégant et puissant de Buscema qui révèle des héros aux traits élégants et aux corps d'un grand dynamisme athlétique.

    Très bon donc, la nostalgie en prime !
    Plus d'informations sur ce lien : https://lediscoursdharnois.blogspot.com/2023/01/captain-america-le-faucon-et-la-vipere.html

    Morguzzi Le 25/01/2023 à 19:52:59
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 12 - Les 3 Formules du Professeur Satô - Tome 2

    Un diptyque remarquable, le plus moderne de nos deux héros. Contemporaine de sa première parution, cette aventure démontre le souhait de Jacobs de faire évoluer sa série avec son époque. Olrik passe ainsi du service de Basam-Damdu à celui d'un groupe secret d'élites intellectuelles mondiales. Jacobs puis de Moor réalisent des scènes robotiques admirables et très marquantes, avec le ryu, les robots ratés de Sharkey ou encore le Samuraï. La scène de bataille finale est remarquable. Deux albums véritablement et malheureusement sous-cotés.

    thorus78 Le 25/01/2023 à 19:01:36
    1629... ou l'effrayante histoire des naufragés du Jakarta - Tome 1 - L'Apothicaire du diable - Première partie

    Ouvrage de très belle facture, beaucoup de pages avec joli papier, couverture très belle... certains se plaindront du prix... mais la qualité le justifie.
    Très beaux dessins détaillés, scénario sans grandes surprise mais digne d'une grande traversé à l'époque.
    Le fait que ce soit inspiré de faits réels, il est difficile de dénigrer le scénario.
    Merci pour le petit dossier à la fin de l'album, c'est toujours appréciable.
    J'attends le tome 2.

    onehmouninehl Le 25/01/2023 à 18:59:09

    Pris au hasard chez mon libraire, attiré par le dessin vraiment étrange (même si statique)...
    Quelle claque, jamais lu quelque chose comme ça ! C'est novateur, classique, étrange, aléatoire, insolite et grandiose, plein de personnages tarés ou perdus ou les deux.
    Si je devais emmener un livre sur une île déserte, ça sera celui-là. Je n'ai rien lu d'aussi bon depuis.

    FinistereForEver Le 25/01/2023 à 13:23:26

    Original mais je n'ai pas tenu plus de dix pages. Non seulement c'est rébarbatif mais je n'ai pas envie de faire le boulot du dessinateur à sa place.

    Erik67 Le 25/01/2023 à 07:32:38

    Le livre le plus vendu en 2022 est une BD à savoir « Le monde sans fin » de Blain et Jancovici entre miracle énergétique et dérive climatique. Beaucoup d'auteurs vont s'engouffrer dans cette nouvelle manne pour nous proposer leur vision des choses afin de sortir du marasme actuel et de la crise énergétique qui menace nos foyers.

    Voici donc le mirage de la croissance verte et non le miracle. Certains y croiront fermement quand d'autres fustigeront ces idées qui peuvent mener tout un pays au désastre en témoignerait la gestion calamiteuse des grandes villes françaises où les partis écologiques ont pris la majorité. Moi, je dis qu'il faut écouter ce qu'ils ont à dire pour essayer de nous en sortir. Il ne s'agit pas forcément d'y souscrire aveuglément. C'est un sujet brûlant et c'est bien le cas de le dire !

    Certes, il y a le constat de la peur à savoir la destruction de la nature, le réchauffement climatique, la crise économique avec ses laisser pour compte. Visiblement, l'auteur nous fait la démonstration de manière assez amusée qu'on ne pourrait tout simplement pas combiner développement économique et la préservation de l'environnement car c'est antagoniste. A moins d'accepter la décroissance !

    Ecologie et croissance ne fonctionne généralement pas ensemble. Faut-il revenir à l'âge de pierre en évitant de consommer trop ? Faut-il baisser drastiquement la population mondiale en employant les grands moyens ? Ou, au contraire, faut-il chercher la croissance avec les dents ? Bref, une multiplication de questions et de décisions difficiles à prendre tant c'est complexe.

    Si on pouvait rouler en voiture avec du jus de carotte, cela serait certes le top mais ce n'est pas très réaliste. Les énergies renouvelables sont sans doute l'avenir car elles ne polluent pas. Cependant, cela coûte très cher pour un résultat concret encore incertain sur une très grande échelle. Bref, c'est comme un mirage quand il faudrait un miracle.

    On comprend que si les efforts individuels sont louables, ils ne seront pas suffisants pour lutter contre le réchauffement climatique. En effet, l'essentiel de la réduction de nos émissions dépendra de la capacité du système à se réformer à l'échelle mondiale ce qui n'est absolument pas gagné avec des pays comme la Chine ou les Etats-Unis.

    L'auteur donne une vision assez pessimiste du monde de demain avec l'épuisement de nos ressources et il n'a sans doute pas tort au vu des constats actuels. J'ai bien aimé la sincérité de sa démarche en nous présentant une vision qui n'est finalement pas si éloignée de Blain et Jancovici qui furent d'ailleurs très critiqué.

    Sinon, cela ne se lit pas aussi agréablement que cela car il faut prendre des poses pour bien comprendre chaque idée, chaque concept. C'est comme si on faisait un devoir de mathématique. Bref, ce n'est pas de la lecture divertissement malgré une bonne dose d'humour dans les situations décrites. Mais bon, le sujet étant grave, on peut le comprendre.

    Un mot sur le graphisme pour dire qu'il parait assez simpliste au premier regard. Cependant, j'avoue avoir bien aimé ce trait qui confère une réelle dynamique à l'ensemble avec également une bonne utilisation des couleurs.

    Au final, c'est une BD documentaire assez sérieux et complet sur la problématique de l’écologie. Evidemment, c'est à lire pour bien comprendre tous les enjeux et surtout que les solutions ne sont pas simples.

    minot Le 24/01/2023 à 23:04:57

    Le scénario de cet album est particulièrement original et la lecture devient vite addictive : on a envie de découvrir les raisons du mystère initial et on a envie de savoir ce qu'il va se passer, comment le personnage principal va s'en sortir, ce qui est forcément toujours un bon point.
    L'aspect graphique en revanche pourra en rebuter plus d'un, avec un trait épuré loin d'être exempt de tous reproches et des couleurs bien trop criardes à mon goût. Après, il faut avouer que ces choix graphiques (trait léger + couleurs flashys) vont bien de pair avec l'aspect utopiste de cette histoire.

    Bref, le fait de n'avoir pas été réellement emballé par le dessin ne m'a toutefois pas empêché d'adhérer à fond à cette histoire, que j'ai trouvée passionnante. Et cette fin aigre-douce mon Dieu, quel plaisir ...

    minot Le 24/01/2023 à 22:42:08
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 29 - Huit heures à Berlin

    Un bon B&M. Tous les ingrédients sont là : un mystère initial, une enquête sous forme de polar pour le résoudre, de la science-fiction, un savant fou, de la bagarre, des énigmes, un soupçon d’archéologie, Olrik bien évidemment, un cadre d'action varié (Berlin, Genève, l'Oural ...) ... bref, c'est fidèle à la série d'origine.
    A cela s'ajoutent un scénario bien prenant (malgré quelques invraisemblances et le fait que l'on devine très vite les motivations des méchants) et un dessin remarquable (très fidèle au dessin d'origine).
    Personnellement, ça fait longtemps que je n'attends plus grand chose des nouveaux B&M (trop déçu par de nombreux albums post-Jacobs), si ce n'est du pur divertissement sans prise de tête, et c'est exactement ce qu'il s'est passé avec cet opus : une lecture agréable, avec une histoire fluide, bien dans l'esprit de la série, servie par un dessin de qualité. Un album par conséquent réussi, donc.

    PS : à ceux qui se plaignent de retrouver une fois de plus Olrik en tant qu'adversaire de nos héros ... bin ... c'est un peu comme si on reprochait la présence perpétuelle de Romains dans les albums d'ASTERIX ! Ça fait partie de l'essence même de la série en fait !

    Eric DEMAISON Le 24/01/2023 à 22:26:39

    Comme dit par d'autres critiques, livre de 6 nouvelles. La majorité d'entre elles sont somptueuses. Peut être que c'est "l'homme de la toundra" que j'ai trouvé un très léger ton en dessous. Durant cette histoire, je n'ai pu m'empêcher de penser et comparer à Dersou Ouzala, le superbe film de Kurosawa, d'où mon jugement.
    Mais les autres sont très belles, et parmi les cinq autres, "Retour à la mer" et "Les Appartements Shôkaro" sont exceptionnels, beaux, émouvants, justes. Dans la veine de "l'homme qui marche".
    Comment le dessin de Taniguchi s'adapte si bien au ton mélancolique ou épique du récit? C'est pour moi un mystère et pourtant, je ressens une grande communion entre le dessin, le rythme de l'histoire et le récit.
    J'ai ressenti une vraie émotion à la lecture de ce livre.

    Eric DEMAISON Le 24/01/2023 à 22:12:27

    Lecture parfois difficile. Où nous emmène-t-on? La chute est certes sympa mais ne permet pas de comprendre l'histoire. L'idée de départ de disparitions sans laisser de traces est bonne mais à condition d'en donner plus au lecteur. Pour le reste, c'est un travail correct.

    J'oublierai très vite.

    Mathieu Moreau Le 24/01/2023 à 15:53:24
    In memoriam - Tome 1 - Manon

    Un premier tome qui fait envie, le scénario est original et bien construit. Le dessin, ainsi que la narration, est dynamique et bien senti !
    Ca donne envie de lire la suite !

    titou13180 Le 24/01/2023 à 15:45:40
    Le château des Animaux - Tome 1 - Miss Bengalore

    Réponse à la question d'ival :
    Tu possèdes une Réédition et non l'édition originale de 2019
    Concernant l'album : la mise en page est excellente, très beau dessin un peu à la manière de blacksad, scénario qui tient la route du début jusqu'à la fin !

    BudGuy Le 24/01/2023 à 14:56:16
    Frank Lincoln - Tome 6 - Black Bag Job

    Avis global sur les six albums.

    Frank Lincoln est détective privé et très porté sur le whisky et les cigares. Vivant seul avec sa fille Jean à Anchorage dans le Grand Nord, il cherche à élucider la disparition de sa femme cinq ans auparavant sans pour autant avoir eu du neuf. Epaulé par un nouvel équipier inuit, il va se replonger dans cette affaire qui le mêlera à beaucoup de problèmes et de cadavres.

    Avec son air à la Stallone, son magnum à la ceinture, ses bottes en cuir, Frank Lincoln est un héros 'bad-ass' que l'on va prendre du plaisir à suivre. Ici nous sommes dans un bon récit policier à l'ancienne avec ses dialogues parfois vulgaires, des cadavres à la pelle, de l'action, de la baston, des fusillades et autres explosions.
    Cela aurait pu tomber dans l'excès, il n'en est rien: le dosage est très bien équilibré et chaque album apporte un élément de plus à l'enquête globale.

    Les personnages sont profondément humains avec leur lots de qualités, de défauts et d'incompréhension. Cela tire l'ensemble davantage vers le haut.

    Marc Bourgne compose de belles planches mettant à l'honneur Anchorage et l'Alaska sauvage. Il y aura un petit détour à Tokyo et Kyushu dans le tome 5, avant de finir à San Francisco dans le dernier album.

    J'ai bien apprécié l'ensemble pour une histoire qui possède une fin en bonne et due forme.

    tcdc Le 24/01/2023 à 11:06:18
    L'adoption - Tome 3 - Wajdi

    Je suis tout à fait d'accord avec l'auteur de la chronique. Autant les deux premiers tomes de l'Adoption m'avaient séduit, autant celui-là m'a déçu : comment envisager un accueil d'enfant adopté aussi mal que dans cette famille ? Cet accueil est tellement inadapté et maladroit qu'il passe pour bien trop irréaliste, voire absurde.

    philjimmy Le 24/01/2023 à 10:10:12

    Un magnifique western vu par le prisme des indiens.
    Très loin des poncifs habituels et des clichés du méchant indien contre le colon blanc qui apporte la civilisation.
    Cet ouvrage sans concession nous montre toute l'étendue de la culture et de la philosophie indiennes, face au racisme bête et crasse du cow boy américain. La question de savoir qui est le sauvage ne se pose même plus.
    Très beau graphiquement, avec un travail superbe sur les lumières.
    C'est âpre, violent et profond.
    Une quête qui se suit intensément. Un must de l'année 2022.

    Blue Bird Le 24/01/2023 à 08:54:29
    Doctor Strange (100% Marvel - 2016) - Tome 1 - Les Voies de l'étrange

    Alors que le premier film "Doctor Strange" avec le très grand Benedict Cumberbatch sortait au cinéma, Marvel relançait la série de comics Doctor Strange avec le All New, All Different Doctor Strange et le grand Scénariste, Jason Aron ( Thor), et le grand Dessinateur , Chris Bachalo, dans l’album "Docteur Strange Tome 1 : Les voies de l’ étrange" (Panini Comics-2015).
    Qui est le Doctor Strange ? A la suite d’un accident de voiture, l’arrogant chirurgien Stephen Strange va apprendre la magie auprès de l’Ancien et devenir le Sorcier Suprême de la Terre, à New-York.
    Ce qui est intéressant dans cette nouvelle série, c’est que Strange est fatigué. Pour utiliser ses sorts, il a dû apprendre « à vomir sans vomir ». Et maintenant, il doit sauver la Magie elle-même car un ennemi puissant a tué tous les Sorciers Suprême des différentes dimensions.
    Le style narratif et celui des Dessins sont nouveaux. En effet, les Auteurs viennent de parcours indépendants et originaux.
    Ce qui fait de cette nouvelle série "Doctor Strange" une série indépendante et intéressante pour les lecteurs avides de nouveautés.
    A lire.

    Bourbix Le 24/01/2023 à 08:33:44
    In memoriam - Tome 1 - Manon

    Un excellent premier album mêlant SF et Fantastique. Cadrage et couleurs percutantes au service d'un scénario nerveux, cela donne un très bon moment de lecture :)

    Erik67 Le 24/01/2023 à 07:24:35

    L'auteure taïwanaise (pour ne pas dire chinoise) Wu Yushi décrit dans la préface que c'est un rêve pour elle de partager son œuvre avec le public français et qu'elle aimerait bien avoir notre avis en retour mais par télépathie. J'ai essayé mais je n'y suis pas arrivé. Je préfère écrire alors le présent avis.

    Nous avons une jeune fille de 17 ans sur le point de se suicider mais qui rencontre une sirène avec qui elle va passer un marché. La sirène l'aidera à mourir paisiblement si notre héroïne parvient à la mettre en contact avec la personne qu'elle aime. Il faut savoir qu'en France, aider au suicide, est un véritable crime assorti d'une peine d'emprisonnement. Je ne crois pas que ce marché soit si judicieux.

    Par la suite, on va vite s'apercevoir que la sirène se transforme en homme. Les sirènes ne sont plus ce qu'elles étaient par le passé ! Bienvenue dans une nouvelle époque !

    La déception vient vite rompre ce récit qui se dirige vers des amourettes de lycéennes sans aucune profondeur d'esprit. Pourtant, les thèmes sont le suicide, le harcèlement scolaire, la solitude, le passage à l'âge adulte. Bref, que du sérieux mais c'est traité de façon si légère.

    Les scènes s'enchaînent sans véritable force ou lien dans un découpage assez mauvais. Même le graphisme ne me semble pas raffiné. C'est d'une grande platitude sans aucune surprise de taille. Rien pour nous faire vibrer.

    Pour autant, la moralité de tout cela est de survivre à ses peines et à ses malheurs car un jour ou l'autre, le bonheur peut finir par arriver. C'est beau dans le message pour la jeunesse qui est clairement le public visé. Mais qu'est-ce que je fais là ? La couverture sans doute mais elle vendait du rêve !

    Je suis allé jusqu'au bout de l'album mais j'ai été content de pouvoir enfin le refermer.

    Pulp_Sirius Le 24/01/2023 à 00:58:07

    Pas mal du tout! Une bonne histoire stressante qui se passe une nuit et qui met en scène le crime organisé et leurs laquais qui doivent accomplir des tâches ingrates et répulsives sous peine d'être eux-mêmes éliminés.

    Notre "héros" rencontre alors un étrange personnage avec qui il s'allie malgré lui et qui nous en fait voir de toutes les couleurs. Tuer ou ne pas tuer : telle est la question. Notre héros fera-t-il le bien? Et s'en tirera-t-il? Un diptyque agréable à lire, mais la fin m'a un peu déçu.

    Pulp_Sirius Le 24/01/2023 à 00:39:45
    Soda - Tome 6 - Confession express

    Soda se fait donner une adresse par une personne sur le point de mourir qui l'envoie dévaler dans la ville à la recherche d'un poseur de bombe. L’attrape ici, c'est que Soda doit retourner voir sa mère à l'hôpital toutes les deux heures entre ses examens de santé pour ne pas qu'elle s'inquiète. C'est farfelu, certes, mais c'est dans l'esprit de la BD. Qui était cette mystérieuse personne et que cachait-elle? Dans la même lignée que les autres albums : sympathique.

    Pulp_Sirius Le 24/01/2023 à 00:31:13
    Soda - Tome 5 - Fureur chez les saints

    Pas mal; des méchants s'emparent d'un monastère et se font passer pour des moines. Soda doit y entrer en catimini. C'est Soda, mais ce n'est pas mon préféré.

    docteur fil Le 23/01/2023 à 11:07:15
    Les 5 Terres - Tome 9 - « Ton rire intérieur »

    Quel dommage qu'il y ait autant d'intrigues mélangées et surtout autant de personnages différents dont les portraits sont trop ressemblant pour s'y retrouver !
    Pas moins de 32 portraits sur les pages de gardes.
    Cela gâche le plaisir de lecture de cette BD sûrement formidable mais dont les auteurs ne savent pas écrire un scénario fluide...

    Erik67 Le 23/01/2023 à 07:25:22

    Le chant du temps inversé est un très beau titre. En fait, il s'agit d'une boutique geek dans laquelle travaille une adolescente extravertie à savoir Pandora (également nom d'une célèbre planète où vivent des Na'vi). Elle va faire la rencontre du timide Paul.

    J'ai bien aimé cette romance sentimentale qui dégage vraiment au final quelque chose de très intéressant et de touchant à la fois. C'est véritablement connecté avec notre monde très diversifié. Et puis, il y a ce personnage féminin à la très forte personnalité mais qui cache également ses faiblesses et sa tristesse de la perte d'un être cher.

    A noter qu'il s'agit de l'une des premières œuvres de l'auteur Galaad qu'il faudra suivre à l'avenir. Il fait partie de cette tendance de nouveaux qui arrivent avec des idées modernes et qui apportent une certaine fraîcheur qui fait du bien pour le renouvellement. A noter qu'il est un dessinateur corse recensé dans le monde des comics américains. Il s'éloigne du monde des dragons et de la fantasy pour un roman graphique à l'érotisme tendre entre amitié et amour.

    L'univers graphique est clairement entre le comics et le manga dont l'auteur s'inspire incontestablement. J'aime vraiment cette encrage dans notre réalité pour mieux comprendre le monde. Certes, on pourra dire que cela se rapproche du style d'un certain Bastien Vivès mais ce n'est pas forcément une insulte car ce dernier a également ses adeptes.

    Au final, j'ai beaucoup aimé cette tranche de vie certes fugace mais très agréable.

    tcdc Le 22/01/2023 à 22:18:48
    Wild West (Gloris/Lamontagne) - Tome 1 - Calamity Jane

    Une production que je trouve en-deçà d'autres BD western actuelles comme Undertaker, Texas Jack - Sykes, Jusqu'au dernier ou autres Stern.

    Les deux premiers tomes ne m'ont pas séduit, je ne continuerai pas. Mais jugez par vous-mêmes !

    tcdc Le 22/01/2023 à 22:10:59
    Brigade Verhoeven - Tome 1 - Rosie

    Avis valable pour les 3 premiers albums.

    Un triptyque distrayant servi par de beaux dessins. Je lui fais néanmoins quelques reproches.
    1. Le dénouement des enquêtes est attendu, sauf peut-être pour le tome 3.
    2. On n'a pas l'impression que notre équipe de détectives serve à grand chose. Ils n'arrivent souvent que trop tard, pour constater les crimes plutôt que les empêcher.
    3. Malgré une pagination plus importante qu'une BD classique, on ne prend pas vraiment le temps, à mon sens, de vraiment connaître les personnages secondaires. Un des inconvénients de passer d'un roman à une BD, je suppose.

    tcdc Le 22/01/2023 à 22:04:14

    Un de mes coups de cœur absolus... Un vibrant plaidoyer politique, une déclaration d'amour à la montagne et à la vie sauvage, une histoire poignante. Le tout servi par des dessins exceptionnels. Comment y rester insensible ?
    Je n'y suis pas parvenu et vous invite à faire de même. La BD de 2023, pour moi.

    JeanneD Le 22/01/2023 à 21:59:39
    1629... ou l'effrayante histoire des naufragés du Jakarta - Tome 1 - L'Apothicaire du diable - Première partie

    Note de 2.5/5
    Magnifique couverture, 35€ ... je m'attendais donc à un objet dessiné qui sorte de l'ordinaire.
    Hélas.
    Car si le dessin est très chouette, il reste néanmoins très classique, et la colorisation augmente cette impression de déjà-vu.
    Déception donc.
    D'autant que le scenario, épique certes - mais il doit tout à l'histoire réelle sur laquelle il se base - reste celui d'un voyage embarquant gueux et personnages louches et/ou redoutables (dont bien sûr le fameux apothicaire), avec une trame assez convenue, et une évolution dont on se doute (trop).

    Certains détails présentés en préface sur la compagnie maritime hollandaise et sur la vie à bord sont intéressants cependant.

    Mais j'ai trouvé la mise en case et le découpage de certaines planches parfois assez peu habiles, à la limite de gêner une bonne lecture. Tout est classique dans cette Bd, et ce qui ne l'est pas aurait peut-être mieux fait de l'être...

    Finalement j'ai terminé l'album en me demandant si j'aurais envie de connaître la suite en lisant le deuxième et dernier opus... en tout cas je ne l'achèterai pas, c'est certain. Et il est même encore plus probable que je ne me souvienne même pas de cette BD quand le 2ème tome sortira...

    MAL75 Le 22/01/2023 à 21:32:49
    La nef des fous - Tome 7 - Terminus

    La clôture de ce premier cycle est particulièrement créative. L’univers de Turf est juste génial, plein de couleurs, de fantaisie.
    De la BD plaisir pour s’évader dans un univers absolument unique !

    MAL75 Le 22/01/2023 à 21:23:54

    De l’excellente SF typique de chez les Humanoïdes.
    Le dessin de Livia Pastore est plus qu’agréable, comme la colorisation.
    Ne boudez pas votre plaisir, vous passerez un très bon moment de BD en 110 pages.

    MAL75 Le 22/01/2023 à 19:51:37

    Bon, c’est vrai que la narration est un peu rapide/simplifiée. On aurait bien lu la même chose en 2 tomes…
    Pourquoi cette critique ? Parce que le fond de l’histoire est vraiment d’enfer et le dessin aussi ! Enfin, des vaisseaux dans l’espace, des sauts dans des trous noirs, des mercenaires, des trahisons…
    C’est juste CANON.
    Pour les personnages, c’est du Ponzio… (moi, je m’y suis fait)
    Bref, un très bon moment de lecture de SF comme j’aimerais en lire plus souvent.

    MAL75 Le 22/01/2023 à 19:42:54

    J’ai adoré
    Le dessin est magnifique, d’une grande finesse. La mise en page tout à fait agréable. Le N&B ajoute au côté classique de cette histoire tant de fois réinterprétée.
    Cet album est véritablement un Beau Livre.
    Merci aux frères Brizzi !

    SuperMegaloSaurus Le 22/01/2023 à 17:36:02
    Marada la louve (L'odyssée de) - Tome 1 - Marada la louve

    Pour des raisons inconnues, Delcourt a publié le 3e tome des aventures de Marada comme étant le 2e, et l’épisode intermédiaire n'a donc jamais été publié en Français. Ce qui explique ce sentiment d'incohérence dans la continuité de l'histoire (qui m’avait frappé à l’époque), puisqu'il manque tout simplement le tiers central du récit (la série ne comporte que 3 tomes, les aventures de Marada ayant été interrompues à la disparition du magazine Epic Illustrated en 1985). Sinon, une intégrale (contenant donc bien les 3 épisodes, et dans l'ordre) a bien été publiée en VO par Titan Comics en 2013 ; elle semble encore disponible à l'heure où ces lignes sont écrites.

    SuperMegaloSaurus Le 22/01/2023 à 17:32:19
    Marada la louve (L'odyssée de) - Tome 2 - Le sorcier des Abysses

    Je réponds à Eldian (avec 18 ans de retard !!!) : il existe bien un 3e et dernier tome (la série ayant été annulée après l'interruption du magazine Epic en 1985), mais c'est en réalité le 2e ! Je m'explique : pour des raisons inconnues, Delcourt a publié le 3e tome des aventures de Marada comme étant le 2e, et l’épisode intermédiaire n'a donc jamais été publié en Français. Ce qui explique ce sentiment d'incohérence dans la continuité de l'histoire (qui m’avait frappé à l’époque), puisqu'il manque tout simplement le tiers central du récit ! Sinon, une intégrale (contenant donc bien les 3 épisodes, et dans l'ordre) a bien été publiée en VO par Titan Comics en 2013 ; elle semble encore disponible à l'heure où ces lignes sont écrites.

    BudGuy Le 22/01/2023 à 15:22:37
    1629... ou l'effrayante histoire des naufragés du Jakarta - Tome 1 - L'Apothicaire du diable - Première partie

    Il est temps pour moi de parler de ce premier opus conséquent (au niveau de la pagination et de son poids) revenant sur l'histoire des naufragés du Batavia en 1629 sur une île perdue du Pacifique. Cet album est inspirée d'une histoire vraie et a déjà été adapté en 2008 par Christophe Dabitch et Jean-Denis Pendanx pour un résultat impressionnant par son rapport distancié avec Jéronimus, la tension qui s'instaurait au fur et à mesure et son aspect impressionniste magnifique.

    Par rapport à cette nouvelle monture menée par Xavier Dorison et Thimothée Montaigne, il y a pas mal de choses à dire.
    Le rendu visuel est magnifique que cela soit vis à vis des décors, du navire lui-même: c'est un régal pour les rétines. Les personnages lorgnent du côté de Mathieu Lauffray rappelant l'excellent triptyque consacré à Long John Silver (un des marins lui ressemble à un moment donnée, clin d'œil j'imagine).

    Mes reproches portent sur le personnage principal à savoir le sociopathe apothicaire Jéronimus Cornélius. En effet, il est extrêmement verbeux et nous avons le droit à sa 'voix en off' tranchant avec le Jéronimus de la version de 2008 plus silencieux et plus inattendu.
    Nous avons le droit à la critique de la religion, mais protestante luthérienne cette fois-ci, soulignée avec les commentaires athées de Jéronimus et d'autres personnages un peu trop insistant (par ailleurs il n'y a pas "messe" chez les protestants réformés comme indiqué à la page 32).

    Le scénario est riche en trognes, en rebondissements et autres éléments classiques à ce registre, d'ailleurs cela commence à être un peu trop évident. En effet, depuis 'Long John Silver', certains éléments scénaristiques sont devenus un peu trop téléphonés à mon goût: la cargaison d'or convoyée par les pires marins du monde, que pourrait-il arriver de mauvais en chemin ? La séquence de punition au fouet, le capitaine qui refuse de faire une escale augmentant la grogne des matelots, la grosse tempête…

    Dans tous les cas, je salue la restitution fidèle d'un trajet en haute-mer avec toutes les conditions qui y régnaient (chaleur, scorbut, odeur d'urine, nourriture avariée, privations).

    Malgré ses menus défauts, un premier tome de très bonne qualité.

    ClarkBD Le 22/01/2023 à 13:51:54
    Ric Hochet - La collection (Hachette) - Tome 51 - La bête de l'apocalypse

    Un scénario qui est tiré par les cheveux mais qui peu à peu devient logique. La caricature de Gérard Depardieu est très bien dessinée. On entre dans l'intrigue très facilement et on reste scotché jusqu'au bout malgré le fait que ce ne soit pas un grand Ric Hochet !

    onehmouninehl Le 22/01/2023 à 12:14:12

    Le plus souvent auteur complet d'ouvrages légèrement érotiques et souvent assez transgressifs (en français : Asatte Dance et Blue, en scantrad avec Arigato et l'excellent Believers), on le retrouve ici sous la houlette d'un scénariste qui avait prévu de faire un film que jamais il ne tourna, avec cette histoire.
    Sous le trait précis de Yamamoto Naoki, une histoire assez subtile se dessine, accompagnée parfois d'intrigants flashback et d’apartés étonnants, avec des personnages secondaires étranges et intrigants.
    Une belle réussite, à part le titre qui fait penser à une espèce de série B.

    Gorund Le 22/01/2023 à 11:37:22
    Aquablue - Tome 5 - Projet Atalanta

    Le premier cycle d'Aquablue, initié avec le premier album, se termine ici. Le scénario tient la route et est assez cohérent. Malheureusement, le changement de dessinateur brise un peu le charme de la série. Je ne suis personnellement pas fan du style de Tota, que je trouve beaucoup plus brouillon et moins adapté à la thématique écolo-SF de la série.

    Gorund Le 22/01/2023 à 11:31:21
    Aquablue - Tome 4 - Corail noir

    Album un peu moins réussi que le précédent, bien que cela reste de très bonne facture. L'intrigue principale et on attend la suite impatiemment.

    Gorund Le 22/01/2023 à 11:28:24
    Aquablue - Tome 3 - Le Mégophias

    Mon album préféré dans cette série. Excellent dessins. Des personnages et un scénario dans l'esprit de Star Wars.

    Gorund Le 22/01/2023 à 11:25:17
    Aquablue - Tome 2 - Planète bleue

    Dans la ligné du premier tome, l'intrigue se poursuit et le dessin caractéristique de Vatine se peaufine.

    Gorund Le 22/01/2023 à 11:22:18

    Très bon premier tome pour une série qui se situe dans un univers à mi-chemin entre Star Wars et Avatar. Excellent scénario, très bon dessin, un album référence.

    Erik67 Le 22/01/2023 à 09:33:22

    Je ne connaissais pas du tout Joseph Kessel qui était un grand romancier français, membre de l'académie française. Engagé volontaire comme aviateur pendant la Première Guerre Mondiale, il tire de cette expérience humaine son premier grand succès littéraire à savoir « L'Équipage » qu'il a publié à seulement 25 ans.

    C’était un globe-trotter, un voyageur infatigable qui fit plusieurs fois le tour du monde. Le Lion a été écrit en 1958 au retour de l'un de ses séjours au Kenya : l'administrateur d'une réserve naturelle lui a raconté que sa fille avait élevé un lion qui était devenu son ami.

    Cette BD va débuter par un épisode peu connu de sa vie lorsqu'il avait 20 ans en 1918 et qu'il est à l'autre bout du monde en Sibérie à Vladivostok. On va le suivre également en Afrique dans des aventures qui vont forger petit à petit sa légende de journaliste à aviateur, de soldat à écrivain. Bref, c'est organisé en petit chapitre sur des séjours différents à des moments importants de sa vie.

    On en retire que c'est bien une vie hors du commun des mortels et que les voyages forment la jeunesse et parfois de grands écrivains. Aujourd'hui, des établissements scolaires portent son nom ainsi que de nombreuses rues. Cette BD m'a permis à titre personnel de combler une grosse lacune en littérature.

    Le dessin est assez agréable rendant la lecture plus facile malgré un côté assez austère dans la colorisation. Cependant, il m'a manqué un petit quelque chose pour s’élever davantage et me faire réellement vibrer. Cela reste tout de même une biographie bien documentée.

    BudGuy Le 21/01/2023 à 20:29:01
    Duke (Yves H./Hermann) - Tome 7 - Ce monde n'est pas le mien

    Cet opus est la fin de la piste pour Duke qui mène son baroud d'honneur afin de délivrer Peg des mains du sinistre M. King et de ses sbires.

    Tout les personnages auront soit souffert, soit été blessés, soit été exécutés, soit les trois à la fois. Dommage d'éliminer quasiment tout les personnages du récit juste pour enfoncer le clou, on a bien compris le message: noir, c'est noir comme disait un certain chanteur.

    Autant les décors sont de toute beauté sur certaines cases, autant le visage des personnages par moment aurait pu être plus affirmé. On sent également une forme de précipitation: le manque de détails sur certaines cases et les loups qui font peur à voir mais pas dans le bon sens du terme.

    Autant j'ai apprécié cette saga depuis ses débuts malgré ses défauts, autant cette conclusion est loin de me satisfaire au regard des éléments précédemment énoncés.

    oneshout Le 21/01/2023 à 17:51:20
    X-Men (L'intégrale) - Tome 3 - 1979

    (Infos complémentaires) Ce tome 03 contient : Uncanny X-Men #117-128 mais aussi Uncanny X-Men Annual 3

    oneshout Le 21/01/2023 à 17:44:57
    X-Men (L'intégrale) - Tome 4 - 1980

    (Info complémentaires) Contient : Uncanny X-Men #129-140, Uncanny X-Men Annual 4 avec La Saga du Phénix Noir

    oneshout Le 21/01/2023 à 17:35:11
    X-Men (L'intégrale) - Tome 5 - 1981

    (Info complémentaire) : Il est mentionné X-men (I) 141 dans l'info d'édition mais c'est bien Uncanny X-men #141

    TDH75 Le 21/01/2023 à 16:04:29
    Captain America (Marvel Deluxe - 2011) - Tome 8 - Le Procès de Captain America

    « Captain america, le procès de Captain america » est une aventure contemporaine ancrant le plus célèbre super héros américain dans un univers d'un grand réalisme.

    En réalité, la véritable star de ce récit est plutot Bucky Barnes, métamorphosé par Brubaker en super héros « bad ass », ex agent soviétique et tueur programmé.

    Bien que sans beaucoup d'action, la partie « justice » du procès passe plutot bien, la seconde partie du comics se transformant en un « Prison break » version goulag russe sale et dangereux.

    Avec ses personnages secondaires faire-valoir (Veuve noire, Faucon) et ses criminels russes de bon calibre (les effrayants ex super soldats devenus des machines à tuer), ce « Captain america, le procès de Captain america » tient son rang, même si la plupart des dessinateurs manquent de finesse et de puissance !
    Plus d'informations sur ce lien :
    https://lediscoursdharnois.blogspot.com/2023/01/captain-america-le-proces-de-captain.html

    oneshout Le 21/01/2023 à 16:00:32
    X-Men (L'intégrale) - Tome 18 - 1987 (II)

    (Infos manquantes) Contient : Uncanny X-men 220 à 224; The X-men Vs Avengers (I) 01 à 04; Special Edition X-Men 1; The Best of Marvel Comics 1

    oneshout Le 21/01/2023 à 15:45:24
    X-Men (L'intégrale) - Tome 19 - 1968

    Infos manquantes : Contient X-Men (I) 40-51 / Avengers (Vol. 1) 53 / Ka-Zar (Vol. 1) 2-3 / Marvel Tales 30

    BudGuy Le 21/01/2023 à 15:13:41
    Jeremiah - Tome 39 - Rancune

    Album où se mêle l'ennui et l'inintérêt, en cela, c'est bien dans la continuité du précédent qui était catastrophique à un niveau jamais atteint dans cette saga.
    Je ne vais pas en rajouter davantage puisque cela s'apparenterait à tirer sur l'ambulance au bazooka.

    jmperez zapico Le 21/01/2023 à 12:38:43

    Voila un moment que j’avais cet album à lire mais je ne me décidais pas, peut-être à cause de sa taille, peut être à cause de son titre un peu classique, je ne sais pas… Et puis je m’y suis plongé et finalement, je l’ai lu d’une seule traite. Franchement, un bel ouvrage, une très bonne lecture.
    Un récit passionnant qui retrace le vécu de trois hommes qui s’évadent d’un camp au nord de la Russie pendant la seconde guerre mondiale. Rien ne devait réunir ces hommes, un allemand, un russe et un italien. La scénariste ne triche pas, ne traduit pas les dialogues pour mieux nous faire comprendre cette difficulté de communiquer dans des circonstances exceptionnelles. Mais rassurons les futurs lecteurs, même si on ne comprend rien au russe ou à l’allemand, la compréhension de l’histoire n’est en rien affectée par une méconnaissance éventuelle de ces langues.
    Nous suivons alors le long chemin des évadés sur les routes enneigées, sous les sous bois humides et détrempés, au bord des lacs cernés de glace. Chaque jour le froid ronge un peu plus les os, la faim tenaille les estomacs, les manteaux gèlent. Les relations entre les trois hommes sont rudes, où chacun essaie de défendre ses enjeux et sa survie. Quelques rares rencontres mêlées de méfiance et de chaleur apportent parfois au récit quelques touches de joie, de tendresse et de rire mais l’ambiance générale reste rude. Le récit est en fait porté par l’un des trois personnages, l’italien, ce qui permet à l’auteure de glisser quelques retours en arrière sur son enfance, sa jeunesse, au bord du lac de Côme en Italie, avec nostalgie et subtilité.
    C’est un récit sur le destin, destins inattendus, provoqués par la guerre et qui nous emmène dans des endroits ou des rencontres qu’on était loin d’imaginer quant on est plus jeune, loin de sa famille, de son pays d’enfance. C’est un récit sur l’éloignement, la vie, la mort, la renaissance qui nous sont imposés par les événements et qui nous offrent des impasses ou des opportunités qu’on attendait pas du tout.
    De plus cette histoire profondément humaine prend place dans un décor somptueux avec des scènes graphiques de toute beauté, entièrement peintes à l’aquarelle par Stefano Turconi. Ce dernier déploie des talents pour peindre cette nature sauvage, ces villages abandonnés ou les souvenirs au cœur de ce petit village au bord du lac de Côme. Tout en nuances.
    Cet ouvrage est le fruit d’une collaboration d’un vrai couple dans la vraie vie qui distille régulièrement des œuvres de toute beauté souvent primées et plébiscitées. A lire, vraiment. C’est chez Glénat, collection (TreizeEtrange)

    Erik67 Le 21/01/2023 à 09:47:35
    Les reflets du monde - Tome 1 - En lutte

    Fabien Toulmé est actuellement un auteur que j'apprécie suivre tant ses œuvres antérieures m'ont marqué : « Ce n'est pas toi que j'attendais », « Les deux vies de Baudouin » ou encore « L'odyssée d'Hakim ». Il arrive à nous sensibiliser sur différents sujets de société à travers des histoires réellement passionnantes.

    En l’occurrence, on va partir à la découverte du monde à travers trois combats portés par des citoyennes. Il s'agit de décrypter trois résistances populaires des plus remarquables : une lutte citoyenne au Liban, le combat d'une favela brésilienne contre un projet immobilier et l'engagement d'une militante féministe au Bénin. Notons que les femmes tiendront un rôle central puisque c'est elles qui mèneront la lutte.

    J'ai toujours eu de l'admiration pour les gens qui essayent de faire changer les choses de manière pacifiste et positive pour le plus grand bien de l'humanité. Il s'agit de lutter pour la justice sociale et contre les inégalités. Il est vrai que c'est plus difficile dans des pays qui ne connaissent pas la démocratie et qui répriment toute opposition. La mobilisation a souvent un coût.

    On commence par le Liban, ce pays qui fut autrefois un protectorat français et qui est devenu indépendant depuis 1943 le laissant en proie à des rivalités internes très fortes entre les factions chrétiennes et les musulmans. L'instauration d'une taxe sur whatsapp pour renflouer les caisses de l'Etat a mis le feu aux poudres comme ce fut d'ailleurs le cas en France avec les gilets jaunes et la taxe sur le carburant. C'est l'accumulation de toutes les frustrations pour le peuple qui fait que cela éclate.

    Oui, partout dans le monde, les pauvres gens en ont marre de payer pour une classe politique grassement payée et qui profite allègrement du système. A noter le mémorable discours méprisant du président Michel Aoun qui a mis de l'huile sur le feu.

    Malheureusement, le mouvement de la Thawra s'est essoufflé laissant place à la résignation et le pays a été plongé dans une grave crise économique sans précédent où manger devient un luxe. Cependant, même en cas d'échec, cela fait bouger les lignes même assez subtilement et surtout, cela laisse des traces à plus ou moins long terme.

    On continue par le Brésil des favelas à l'occasion d'un programme de réhabilitation d'un centre-ville où il faut expulser des gens d'une communauté. Le processus de gentrification qui permet une amélioration des conditions de vie se fait souvent au détriment des plus pauvres. Derrière les beaux discours politiques se cachent une autre réalité pas très reluisante. Il y a un combat de femmes qui ont une vision plus collective des choses loin des intérêts individuels. Elles proposent une autre alternative moins destructrice et plus respectueuse de l'environnement local. Le projet est pour l'instant suspendu à un recours juridique.

    Enfin, le troisième voyage mène notre auteur en Afrique et plus précisément au Bénin, un pays qui arrive en 158ème position sur 189 dans le dernier classement des inégalités hommes-femmes établi par les Nations-Unis. Il y a une véritable problématique des grossesses précoces qui poussent les jeunes filles à quitter l'école très jeune et qui sont par conséquent un frein à leur autonomisation.

    Il faut dire que les garçons sont éduqués à être des chefs et à faire ce qu'ils veulent des femmes une fois mariés. C'est donc par l'éducation à l'école que se fait la lutte à coup de sensibilisation pour changer la mentalité de la société béninoise axée sur la tradition africaine. Il s'agit d'évoluer et non d'effacer la culture béninoise. Le droit des femmes gagne tout doucement du terrain et c'est encourageant.

    En conclusion, je dirai que l'auteur a du talent, c'est incontestable car il arrive avec des mots simples à nous faire comprendre des situations plutôt complexes qui échapperaient à la compréhension populaire. Cela apporte des éclaircissements plutôt notables. Pn voit également qu'il ne juge pas et qu'il essaye de rester neutre même s'il est parfois admiratif de ces femmes qui combattent pour des causes justes.

    J'aime beaucoup le dessin qui fait dans la lisibilité et qui me semble être très réussi techniquement. Il est très agréable à regarder dans une ligne claire semi-réaliste. A noter une narration toujours aussi fluide qui concourt à cette nouvelle réussite.

    C'est encore le genre de BD profondément humaine à mettre entre toutes les mains.

    TDH75 Le 21/01/2023 à 06:58:43
    Captain America (1re série - Aredit - Artima Color Marvel Super Star) - Tome 7 - Dans les griffes de la Gargouille

    ne nous mentons pas, « Captain america, dans les griffes de la Gargouille » bénéficie d'un scénario des plus basiques : un super méchant mégalo cherchant un machin X hyper puissant pour devenir le maitre du monde, vous conviendrez que cette fois-ci M Lee n'as pas forcé son talent !

    Avec un peu de recul, on pourra faire preuve d'indulgence et reconnaître que l'histoire à défaut d’être originale, est assez dynamique.

    Le style de Romita est certes daté, mais son coup de crayon contient un certain charme nostalgique !

    Cela ne suffit pas à faire de cette histoire de Gargouille un grand comics, mais plutot une curiosité historique, comme l'archétype du comics de base des années 70 !
    Plus d'informations sur ce lien :
    https://lediscoursdharnois.blogspot.com/2023/01/captain-america-dans-les-griffes-de-la.html

    Pulp_Sirius Le 21/01/2023 à 02:00:06
    Le chevalier mécanique - Tome 1 - La table d'émeraude

    == Avis pour les 3 tomes ==

    Bien meilleur que prévu! Normalement, je reste toujours sceptique devant ces albums financés par le public. Mais l'histoire que nous avons ici est bien racontée, bien écrite, avec de nombreux personnages qui viennent étoffer le scénario.

    L'époque de Louis XIV ne m'intéresse généralement pas vraiment, mais une touche fantaisiste -- notamment avec un homme-automate et des tablettes d'émeraude censées pouvoir octroyer l'immortalité -- apporte un vent de fraîcheur à ce milieu souvent représenté. Divers complots se mettent en place, et la course aux tablettes est agréable à suivre.

    Le tome 2 contient quelques scènes qui m'ont paru inutiles, et le tome 3 m'a un peu déçu, notamment par rapport aux tablettes d'émeraude, justement, mais j'avoue que je n'avais pas du tout vu venir la fin!

    J'ai eu beaucoup de plaisir à lire la série! Malheureusement, aujourd'hui, Sandawe n'existe plus.

    obiwan91 Le 21/01/2023 à 00:27:49
    Astérix - Tome 35 - Astérix chez les Pictes

    Quelle déception ! SI les dessins sont corrects, les textes sont d'une nullité nulle. Le scénariste se force désespérément de trouver des jeux de mots mais n'arrive pas à la cheville de Goscinny. Personnellement j'abandonne cette série qui a perdu tout son intérêt.

    Bernard.Lavilliers Le 20/01/2023 à 19:07:04
    Natacha - Tome 18 - Natacha et les dinosaures

    Une véritable catastrophe.

    Qu'est-il arrivé à notre hôtesse de l'air préférée ?

    Une intrigue creuse, des planches agressives et des personnages plus inutiles les uns que les autres, bref, ce volume n'est pas à retenir.

    D'ailleurs, je ne l'ai pas terminé.

    Le tome 18 n'est bon qu'à prendre la poussière ou caler un guéridon branlant.

    Moi qui adore cette série...

    Eotran Le 20/01/2023 à 18:57:54
    Les vieux fourneaux - Tome 7 - Chauds comme le climat

    Si la mécanique de narration commence à être éculé, le dessin reste très efficace et très drôle.
    Néanmoins, on passe un bon moment avec la lecture de cette BD "Feel Good".

    BudGuy Le 20/01/2023 à 18:22:31

    Un western en un album se déroulant à la fin de la sanglante guerre de Sécession mettant en jeu un sergent nordiste afro-américain et un sudiste homme de main de Quantrill. Ce duo improbable va se retrouver face à plusieurs situations dangereuses jusqu'au moment où la chaîne (physique) les reliant va être rompue, il n'en sera rien de la chaîne émotionnelle qui subsistera jusqu'à la fin.

    En 56 planches, le récit est mené sans vraiment de temps mort (à une voire deux exceptions) et va à l'essentiel dressant le portrait de deux hommes que tout semble opposer au départ. C'est également le portrait d'une Amérique sauvage, violente et qui ressort meurtrie d'un conflit fratricide et pour lequel les plaies ne cesseront jamais de rester ouvertes.

    Genzianella livre un travail soigné avec un découpage bien pensé malgré la faible pagination et bien amené (je pense notamment aux moments d'émotion).
    Depuis le film d'Inaritu, ' The revenant', j'ai comme l'impression qu'il faut une scène de combat avec un grizzly et ce dans beaucoup d'œuvres de ce type (West Legends Sitting Bull ou le dernier film avec un Predator).

    Lany- Le 20/01/2023 à 18:09:11

    Il y a une tonne d'éléments géniaux dans cet album. L'univers qui est construit est intéressant, la critique sociale passe sans être trop enfantine et les intrigues sont intéressantes, mais elles sont trop nombreuses et s'embrouillent, même si l'auteur tente de créer des liens entre elles quand il n'y en a pas vraiment. Certaines scènes sont brutales et donnent l'effet de désespoir escompté.

    Cependant, c'est la fin qui gâche tout. "La fin du monde" c'est une insulte après avoir passé 150 pages à nous présenter des personnages avec divers personnages qui ont chacun des motifs très différents. À quoi bon nous montrer que certains ont "réussi" si on efface le tout 2 pages après.

    L'auteur a voulu terminer sur une note philosophique prétentieux et a tout balancé son histoire pour du vague frou-frou spatial.

    L'histoire se tenait très bien comme elle était sans essayer de rendre la chose plus grande que nature qu'elle n'est réellement.

    Tumbler Le 20/01/2023 à 10:39:33
    Renaissance (Duval/Emem) - Tome 5 - Les hybrides

    Le scenario de cette série est incroyable, et tient vraiment la route depuis 2018, Cinq étoiles pour l'ensemble de l'histoire. On reste captivé du début à la fin de chaque tome qui apportent des rebondissements intéressants. Les personnages sont attachants, un vrai plaisir !

    Tumbler Le 20/01/2023 à 10:31:05
    Renaissance (Duval/Emem) - Tome 3 - Permafrost

    Un peu rebuté par le dessin lors de la sortie de ces 3 premiers tomes, j'y suis venu récemment ... et quel plaisir ! un scénario qui nous tient en haleine du début à la fin, des personnages attachants, des rebondissements parfaitement orchestrés, et qui tiennent la route , sans situations rocambolesques ou parachutées. c'est du grand art , merci Mr Duval!

    Erik67 Le 20/01/2023 à 07:42:36

    Pour une fois, je peux dire que je connaissais cette histoire à savoir celle de l'évadé le plus célèbre d'Amérique. Il fallait le faire pour s'extirper d'Alcatraz où plus d'une trentaine d'évasion avait échoué rendant celle-ci quasi-impossible du fait de sa situation géographique en plein courant marin.

    On se souvient également qu'un certain Clint Eastwood avait repris le rôle de Frank Lee Morris dans l'évadé d'Alcatraz. On retrouvera d'ailleurs cet épisode assez savoureux dans la BD dans une excellente mise en perspective.

    Frank Lee et ses complices sont présumés morts noyés mais ils n'ont jamais été retrouvés ce qui a donné lieu à bon nombres d'hypothèses spéculatives. En effet, les trois hommes étaient des criminels multirécidivistes et étrangement ils n'ont plus jamais été arrêtés. C'est dingue de mettre un terme comme cela à une carrière de bandit.

    On disait de cet endroit qu’il était le plus sûr du pays. Pourtant, en 1962, trois compères sont parvenus à le faire déjouer. Cela va même provoquer la fermeture ce cet établissement pénitencier de légende qui avait accueilli en son sein un certain Al Capone. Bon, c'est devenu l'une des attractions les plus populaire de San Francisco. Sans regret !

    Bref, cela reste un mystère toujours non élucidé qui donne lieu à une nouvelle version dans cette BD qui envisage l'après-Alcatraz. En effet, on part du postulat que les fugitifs auraient pu très bien survivre sans être avalé par l'océan, qu'ils auraient pu rejoindre la rive.

    J'ai beaucoup aimé la direction prise par cette BD qui va ne s'intéresser qu'à un seul des évadés à savoir Frank Lee qui fut le cerveau présumé de cette évasion spectaculaire. Il est question d'un village situé non loin de San Francisco à savoir Bolinas dont les habitants enlèvent les panneaux d'indication pour être tranquille.

    La maxime de cette oasis de paix est « pour vivre heureux, vivons cachés ». Qui irait chercher l'évadé le plus célèbre du pays dans un lieu aussi proche à vol d'oiseau de la prison d'Acaltraz ? C'est une excellente hypothèse qui m'a paru assez crédible bien que le récit soit fort romancé.

    Et puis, les auteurs font le portrait d'un homme qui se reconstruit après le drame de ces emprisonnements successifs qui auront duré tout de même 17 ans pour à la base un vol avec une fausse arme. Il faut dire que Frank Lee avait déjà effectué 4 tentatives d'évasion dans divers pénitenciers avant de se retrouver à Alcatraz.

    Un mot sur le graphisme pour dire qu'il est dynamique et détaillé avec un trait acéré et une bonne utilisation des couleurs assez variées. J'ai bien aimé également la mise en page qui rend la lecture agréable.

    On suivra avec un grand plaisir la légende Frank Lee qui ne désire qu'une seule chose à savoir se faire oublier. A noter un véritable documentaire en fin d'album qui donne des précisions assez utiles pour bien comprendre le contexte.

    Pour ma part, j'ai été séduit par ce récit sur un mode polar. Très agréable à lire et plutôt captivant, voilà une BD que je conseillerai.

    la9emebulle Le 20/01/2023 à 06:51:48
    Le labeur du diable - Tome 1 - Tome 1

    Dans un univers à la "chute libre", en bien plus sombre, cet homme pète un câble et remet tout en question sur notre système de société !!
    Beaucoup aimé..

    historybd Le 20/01/2023 à 06:40:59
    Machines de guerre - Tome 1 - Cette machine tue les fascistes

    Très décevant, comme d'habitude avec Pécau. Quel piètre scénariste, vraiment. Tout ce que l'ai lu de lui est raté.

    historybd Le 20/01/2023 à 06:39:31
    Machines de guerre - Tome 6 - Le boucher de Stonne

    C'est du Pécau... et je dirais, donc c'est mauvais, tellement ce Monsieur a raté d'albums (et de vocation). Je lis encore un peu pour m'assurer de ce jugement mais je n'achète bien sûr plus depuis longtemps. Que de déceptions sur des thèmes qui m'étaient chers.

    Pulp_Sirius Le 20/01/2023 à 01:09:52

    Euh... ok? Quel gaspillage de 10 minutes de ma vie. Non seulement l'histoire est invraisemblable, elle est aussi peu originale! Le dévoilement, c'est du vu et du revu! Les dessins sont beaux, certes, mais ça ne rachète pas le reste! D'ailleurs, 90 % de l'album suit un homme courir en forêt.

    thorus78 Le 19/01/2023 à 22:29:47

    Dessin animé de mon enfance, j'avais peur d'être déçu par cette nouvelle BD.
    Il faut bien l'avouer, graphiquement je trouve que c'est remarquable, tant au niveau du dessin que du découpage.
    Les traits des personnages sont fidèles à l'animé, avec un soupçon de moderne, j'aime beaucoup !
    Sur le scénario, c'est pas mal... on aurait pu mieux faire mais c'est pas mal.
    Conclusion : One shoot très appréciable, merci !

    Pierski Le 19/01/2023 à 20:33:52
    Les pionniers - Tome 1 - La machine du diable

    Le style graphique de JB Hostache convient parfaitement à cette époque, aidé par des couleurs très douces. Un album riche, avec une histoire bien menée et une réalisation physique de très grande qualité. J'attends la suite, la poursuite de l'aventure cinématographique aux Etats-Unis !

    thorus78 Le 19/01/2023 à 18:33:22

    J'avoue que je me faisais une joie de lire cette BD... et je suis un peu déçu.
    Certes les dessins sont très beaux, mais point de vue écriture... c'est pauvre pour une histoire aussi grandiose.
    Un récit historique comme celui-ci en si peu de "bulles"... et même pas des petites pages à la fin pour faire un mini dossier sur le sujet, c'est très décevant.
    Le point positif, c'est que ca met l'album à un prix attractif ;)
    Je ne dis pas que c'est une mauvaise Bd, par contre, vu le sujet, dommage que ce soit juste un résumé d'une grande histoire qui aurait mérité plus d'attention.

    Lakazdelonclepol Le 19/01/2023 à 11:36:00
    Théodore Poussin - Tome 1 - Capitaine Steene

    Cet album introduit une série qui fait date dans la bande dessinée. Théodore Poussin est une saga tout à fait unique par le ton, les dialogues, le scénario et la conduite de la narration.
    Le dessin quant à lui est d'une élégance rare parfaitement en adéquation avec son sujet.
    Nous avons affaire à un monument du IXème Art.

    Au Fil des Plumes Le 19/01/2023 à 08:28:21

    Abby s'ennuis dans cet hôtel sordide où elle est enfermée avec sa mère. Pour s'occuper, elle décide de chiper des affaires et de se montrer aventurière. Elle va très vite regretter sa curiosité! En effet, elle va finir par réveiller Walton, un fantôme Don Juan qui va la draguer sans vergogne.
    Le scénario est vraiment très drôle. J'ai beaucoup ri. Il y a des rebondissements qui donnent un bon rythme à l'ensemble. Vous l'aurez compris, les jeunes amateurs d'humour et d'aventure y trouveront leur compte.
    Les personnages sont attachants et drôles.
    L'esthétique est vraiment sympathique et plaira aux jeunes lecteurs de BD. Il y a pleins de petits détails dans les vignettes. J'ai parfois trouver certaines expressions faciales exagérées mais cela va avec l'esprit humour de l'ensemble.
    Je garderai donc un bon souvenir de ma lecture.

    Erik67 Le 19/01/2023 à 07:41:48

    C'est le genre de récit autobiographique qui fait figure surtout de pansement pour son auteur Glenn Head. En effet, ce dernier raconte l'expérience de sa vie d'enfance dans un pensionnat où il fut abusé sexuellement au début des années 70 à savoir le fameux manoir de Chartwell. C'est une véritable thérapie dont il s'agit avec des blessures dont on ne peut guérir totalement mais il faut apprendre à vivre avec.

    Une question légitime peut se poser. Avons-nous, en qualité de public, la volonté et le courage de partager ces moments de vie désagréables avec l'intimité d'un auteur ? La BD n'est pas que distraction. Elle peut emprunter d'autres voix...

    Il est vrai qu'avec un tel titre, on peut penser qu'on lit une histoire féerique ou même horrifique se passant dans un manoir. La couverture assez enfantine est assez trompeuse sur l'objet et le sujet.

    Bref, il s'agit d'être tout simplement en phase avant d'entamer cette lecture qui ne fera pas dans le réconfort. L'auteur est passé par des milieux assez glauques avant de terminer ce récit bouleversant.

    Le manoir de Chartwell est un pensionnat pour garçons situé dans le New Jersey dirigé par un expatrié anglais voulant faire régner la discipline par une bonne fessée et un soi-disant code de l'honneur. Bref, il n'y a pas que les prêtres qui sont des pédophiles. On découvrira toute l'horreur d'un tel système scolaire.

    Evidemment, on ne peut que compatir pour ce que ces jeunes garçons ont subi de la part d'un adulte obscène et pervers. Le récit est sur un mode authentique et sincère. La crudité de certaines situations peut choquer surtout à l'heure où il y a une véritable chasse aux sorcières contre certains auteurs comme Bastien Vivès par exemple.

    L'absence de dialogue concret entre la victime et ses parents qui auraient permis de débloquer la situation est absolument manifeste. Certes, cela se produira une fois que les faits seront passés mais la réponse de la mère ainsi que du père ne sera pas adéquate, bien au contraire. Comment peut-on fermer les yeux sur son passé et avancer comme si de rien n'était ? Faire avec ne suffit pas !

    J'ai trouvé ce comics underground parfois un peu trop long surtout dans sa seconde partie. Pour autant, c'est une lecture qui constitue un témoignage poignant d'un phénomène de société hélas trop courant.

    On en retire que beaucoup de vies peuvent être gâchées pour avoir subi de telles choses immondes lors de sa jeunesse et qu'il convient d'être particulièrement prudent afin de protéger les siens de tous ces prédateurs sexuels.

    kergan666 Le 18/01/2023 à 23:00:46
    Machines de guerre - Tome 6 - Le boucher de Stonne

    autant j'ai apprécié les 2 premiers albums autant cela n'a pas été le cas avec celui là.
    en fait il n'est ni bien ni mal il est terne.
    les dessins sont corrects et l'histoire assez invraisemblable.
    un album qui se laisse lire mais qui ne marquera pas ma mémoire.

    kergan666 Le 18/01/2023 à 22:55:40
    Duke (Yves H./Hermann) - Tome 7 - Ce monde n'est pas le mien

    cet album qui clôt cette série.
    elle ne durera pas éternellement et c'est un gros plus.
    les paysages du début sont bien réussis.
    les couleurs sont ternes la plupart du temps bien en adéquation avec le récit assez noir comme toute la série d'ailleurs.
    les visages des personnages se ressemblent trop et les femmes sont comme souvent avec Hermann loin d'êtres belles
    ce qui m'a déplus particulièrement ce sont les loups particulièrement mal dessinés.
    mais bon, dans l'ensemble cet album n'est pas mauvais.
    il faut retourner lire l'album 3 pour comprendre la dernière image.

    ayeaye Le 18/01/2023 à 20:59:24
    Tarzan (Bec) - Tome 1 - Seigneur de la jungle

    Autant j'ai aimé le tome 1 de ce diptyque, autant cet album ne m'a pas emballé... J'ai même eu du mal à le finir. Pas grand chose à redire sur le dessin, mais le scénario... On s'y perd, avec un Tarzan chercheur d'or (?!!?), une histoire hésitant entre deux Conan (le Cimmérien et le Doyle), c'est très confus et pas forcément bien passionnant ! Sans compter les dialogues ! Avec des personnages allant jusqu'à décrire par le menu les caractéristiques de la montgolfière, de dinosaures ou que sais-je encore ! Pareil pour les inserts de "voix off", pour la plupart parfaitement inutiles. Le tome 1 se suffit à lui-même (le 2 n'étant pas vraiment une suite), donc je m'en vais vite oublier le 2 !

    Touriste-amateur Le 18/01/2023 à 17:05:38
    Ténébreuse - Tome 2 - Livre second

    Magnifique est le mot qui me vient pour cet opus qui m'a tenu en haleine tant il est bien du niveau du premier!

    Touriste-amateur Le 18/01/2023 à 17:03:05
    Ténébreuse - Tome 1 - Livre premier

    Cet avis porte sur les deux tomes, tous les deux d'un même excellent niveau!

    Superbe histoire fantastique. Ca serait presque un conte de fées, mais avec juste des méchants! Car Oui, au moins dans le premier album, il n'y a que des méchants allant des très méchant(e)s (je pense aux 3sorcières) aux méchants tout court.
    Pourtant ce n'est pas une histoire noire puisque le scénario très rythmé et servi pas de superbes dessins et un découpage au scalpel, nous laisse toujours une petite note d'espoir.

    J'ai du mal à expliquer ce qui m'a manqué pour mettre 5étoiles, mais dans tous les cas : A lire absolument!!!

    Didiercoty Le 18/01/2023 à 14:16:00
    Duke (Yves H./Hermann) - Tome 7 - Ce monde n'est pas le mien

    quand on ouvre l'album et que l'on constate à quel point les travail est bâclé ...ça fait mal ! dommage car Herman est un grand nom de la BD ; malheureusement le monde de la BD nous a un peu habitué à ce genre de chose 8

    dodo58 Le 18/01/2023 à 13:23:45
    Les passagers du vent - Tome 9 - Le Sang des cerises - Livre 2 : Rue des Martyrs

    Dommage de clore cette formidable épopée sur un album aussi confus et trop partisan (les "bons" et les "méchants" tous caricaturaux).

    denisden Le 18/01/2023 à 12:35:16
    Les 7 Vies de l'Épervier - Tome 14 - Le Fils d'Ariane

    Quel intérêt de prolonger la vie de ces supers personnages créés par Cothias/Julliard si c'est pour arriver en final à ce niveau de scénario qui perd son âme pour se convertir au nouveau climat de notre époque. Et donc, le brave couple Lenclos du début de cette saison s'avèrent être des monstres qui battaient et violaient la pauvre Manon (qui heureusement est très résiliente, bon sang ne saurait mentir). Et donc Gaston est un copain maintenant. Et donc JB est... Bon, je je vais pas spolier, mais très déçu que ça parte en couille comme cela

    Erik67 Le 18/01/2023 à 07:42:16
    Harlem (Mikaël) - Tome 1 - Harlem 1/2

    Je retrouve l'auteur Mikaël de nouveau à New-York après son fameux « Giant » sur un homme qui construit des gratte-ciel. Là, on va s’intéresser plus particulièrement au quartier noir de Harlem.

    Encore une fois, c'est le rythme qui fait défaut. Il y a parfois des moments où les cases de dialogues sont surchargées puis deux trois pages assez contemplatives. Il manque une espèce d'équilibre en évitant par exemple les bavardages inutiles.

    Un bon point pour le dessin qui est tout à fait magnifique car il souligne parfaitement l'atmosphère de la Grande Dépression des années 30 aux Etats-Unis avec une colorisation très sombre.

    On découvre le portrait d'une femme noire à savoir Queenie, d'origine française, qui va faire marcher le business dans ce quartier pauvre sur une activité de loterie illégale qui ne faisait pas concurrence à la drogue ou à l'alcool. Elle sera en lutte contre un mafieux hollandais Dutch Schultz qui tente de conquérir son territoire et à prendre le contrôle de la loterie qu'il avait auparavant totalement ignoré. Stéphanie St Clair, de son vrai nom, a bâti un véritable empire criminel qui règne sur Harlem tout en protégeant ses habitants des exactions des policiers et en leur fournissant du travail à une époque de grande crise.

    Le véritable exploit de cette femme cultivée et déterminée est d'avoir occupé un terrain qui était véritablement réservé qu'aux hommes blancs. Pour une femme de couleur, c'est un véritable exploit car elle est l'exception à la règle !

    Visiblement, cela ne serait pas la première biographie sur cette femme d'exception car un titre est déjà paru en août 2021 à savoir «Queenie, la marraine de Harlem ». Ce présent titre est sorti quelques mois plus tard en Janvier 2022. On peut dire qu'il y a de la concurrence. Queenie, la marraine de Harlem

    Au final, c'est un bel album qui met en valeur le New-York des années 30 avec une belle reconstitution du cadre social. En effet, le quartier de Harlem fut le principal foyer de la culture afro-américaine. Cela va même devenir l'un des centres de la lutte pour des droits civiques.

    La BD se concentre sur la lutte de pouvoir. St. Clair et son homme de main et amant, Ellsworth Johnson refusèrent de se laisser faire par Schultz. Elle se plaignit aux autorités locales qui la firent arrêter. Elle répliqua en publiant un article dans le journal accusant des officiers de la police de corruption.

    Par la suite, la commission Seabury démit plus d'une douzaine d'officiers. La guerre des territoires continuait et l'amant dû se rapprocher d'un mafieux italo-américain Lucky Luciano pour régler le problème Schultz. Cela se terminera dans un bang de sang avec le fameux télégramme « on récolte ce qu'on a semé » qui fit les gros titres à travers le pays.

    J'ai eu également plaisir de découvrir l'histoire vraie de Stéphanie St Clair qui est parti de la misère pour construire un rêve américain mais sur fond de gangstérisme. Suite et fin dans le second tome.

    Teebu_Pukki Le 18/01/2023 à 04:41:32
    L'enfer pour aube - Tome 1 - Paris Apache

    Dans un Paris du début du XXe siècle, l’intrigue s’articule autour de la lutte des classes et d’une histoire de revanche suite à des événements s’étant déroulés lors de la Commune. Les points forts se trouvent dans le dessin de très belle facture (quoi qu’un peu dense), l’histoire intense et le style narratif. L’Enfer pour Aube présente tous les critères d’une œuvre travaillée et bien construite, mais attention, il s’agit d’une bande dessinée à lire avec un certain niveau de concentration.

    Teebu_Pukki Le 18/01/2023 à 04:14:42

    Dans un “Far West” de toc et de mises en scène, nous suivons l’histoire d’un quadra passionné de la conquête de l’Ouest, mais peu adapté au XXIe siècle, qui perd son emploi de shérif dans un parc d’attractions thématique et qui se retrouve embarqué dans un voyage organisé peu vraisemblable. Si l’intrigue initiale est intéressante et le dessin franchement agréable, les messages de l’histoire se perdent dans une critique confuse et générale des États-Unis faite au travers de personnages ultra-caricaturaux. En refermant le livre, j’étais déçu, car un poil de nuance aurait beaucoup apporté à cette BD dont l’histoire se révèle finalement un peu trop superficielle.

    Teebu_Pukki Le 18/01/2023 à 04:13:04

    Dans un futur proche dans lequel le réchauffement climatique a mené à l'inhabitabilité de nombreuses régions du monde, un jeune Parisien se retrouve contraint d’héberger une vieille dame espagnole avec toutes les intrigues qu’une telle cohabitation peut engendrer. L’intelligence de cette histoire réside dans le fait de pousser le lecteur à se projeter dans ce monde anticipé dans lequel la catastrophe écologique apporte son lot de bouleversements ordinaires. Les personnages et les situations possèdent le côté attachant de ces histoires ancrées dans le réel et le dessin classique et efficace font de ce premier tome une belle réussite.

    Teebu_Pukki Le 18/01/2023 à 04:11:21

    Une jolie histoire d’un chien-guide qui perd lui-même la vue, et par ricochet son maître. Il embarque alors dans un sympathique périple pour le retrouver. Ce livre à dimension poétique s’adresse principalement à un public jeunesse avec des messages positifs et un dessin agréable, à la limite du livre pour enfant. Sans être marquante, cette BD se lit facilement et m’a même appris des choses sur la réalité des personnes non voyantes.