Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les avis de - Pulp_Sirius

Visualiser les 400 avis postés dans la bedetheque
    Pulp_Sirius Le 29/02/2024 à 02:08:02
    Fripounet et Marisette (Les nouvelles aventures de) - Tome 3 - Le mystère du clair de lune

    Houlà, on rajeunit, ici!

    Je ne sais pas pourquoi, mais on a l'impression que Grégory a fait de ce troisième tome une histoire pour les plus jeunes encore. Il y a beaucoup plus de péripéties "rigolotes", comme Fripounet qui dévale une pente en vélo à toute allure et en évitant tout, causant des accidents, etc. On a aussi un personnage qui rappelle constamment au lecteur que des enfants, ça peut mettre son nez là où il ne le faut pas, qu'il espère que les enfants ne viendront pas contrecarrer ses plans, etc. Non, mais... De toute façon, l'histoire est en elle-même beaucoup moins intéressante que celle du tome précédent.

    À partir de ce tome-ci, c'est Christian Goux qui est aux dessins. Et si le dessin n'est pas mal non plus, je ne comprends pas pourquoi il a complètement changé le design de Fripounet! Ce n'est plus le même garçon! Même du point de vue de sa personnalité, il est devenu beaucoup plus vantard et narquois.

    Non, décidément, si les albums avec Goux continuent sur cette lancée, ce ne sera pas fameux...

    Pulp_Sirius Le 27/02/2024 à 15:25:51
    Fripounet et Marisette (Les nouvelles aventures de) - Tome 2 - Le loup aux griffes d'or

    Meilleur que le premier!

    D'abord, cette histoire est une suite du premier album, et le fameux chromotographe que je trouvais sous-utilisé dans le premier tome obtient enfin la place qui lui revient. Le scénario est bien rythmé, et l'histoire est nettement plus palpitante que dans le premier tome. Un certain voleur surgit du passé (ou est-ce un imposteur?) et se remet à commettre des crimes semblables à ceux qui l'avaient rendu célèbre. Nos deux héros sauront-ils l'arrêter?

    Il est certain qu'il ne faut pas s'attendre à une grande subtilité dans le scénario ou au plus grand réalisme dans une BD de ce type pour les jeunes. Nos deux héros sont d'ailleurs souvent plus débrouillards et plus intelligents que les adultes qui les entourent, ce qui n'a pas de sens.

    Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé que Grégory nous offrait ici une belle aventure jeunesse. D'ailleurs, le dessin de Gremet est toujours aussi agréable. Allez savoir pourquoi il donne sa place à un autre à partir du troisième tome...

    Pulp_Sirius Le 27/02/2024 à 15:05:25
    Cupidon - Tome 3 - Baiser de feu

    Assez nul dans l'ensemble. Quelques gags corrects, mais encore...
    Le meilleur gag de l'album : "Nous irons tous au paradis...".

    Pulp_Sirius Le 26/02/2024 à 01:46:15
    Cupidon - Tome 1 - Premières flèches

    Ouf, encore moins bon que le tome #2. Vraiment, pas une seule blague ne m'a vraiment plu. La toute dernière, "Pauvre petite fille riche", est probablement la seule que j'ai trouvée correcte.

    Pulp_Sirius Le 24/02/2024 à 22:35:19
    Arthur Blanc-Nègre - Tome 2 - Les barricades

    Ouf, quel titre pour une série, n'est-ce pas?

    Je n'ai pas lu le premier album, auquel celui-ci fait suite, mais l'histoire se lit bien en "one-shot". On retrouve des personnages fictifs dans une réalité historique, c'est-à-dire pendant la crise congolaise qui opposa le gouvernement de Milongo à l'armée.

    Arthur est un Français qui vit au Congo et qui est du côté de ceux qui tiennent à la démocratie, mais même s'il est le personnage principal, il subit les événements plutôt qu'il n'y participe vraiment. C'est assez tranquille, en fait, comme récit. C'est un genre. Il faut aimer la région et son histoire pour véritablement apprécier.

    J'imagine que la série ne s'est pas trop vendue, parce qu'en quatrième de couverture, le troisième tome annoncé n'est jamais paru...

    Pulp_Sirius Le 23/02/2024 à 22:50:21
    Le cahier bleu - Tome 1 - Le cahier bleu

    Je ne comprends pas trop les critiques ultra-positives.. c'est assez sommaire comme intrigue, non? Pas désagréable, mais je m'attendais à quelque chose d'un peu plus... développé.

    Pulp_Sirius Le 23/02/2024 à 17:05:58
    Meurtres fatals - Tome 1 - Meurtres fatals graves

    Oua, bah. C'est un genre d'humour, hein.

    Le dessin de Maëster est très bien -- même si ça rappelle la caricature de politicien dans un journal -- ça colle parfaitement au genre parodique et il ne lésine pas sur les détails.

    Si vous connaissez la pléthore de films parodiés dans l'album, c'est sûr que c'est encore meilleur. Malgré cela, ce n'est pas mon genre d'humour. Je comprends qu'on puisse aimer, mais pas pour moi!

    Pulp_Sirius Le 19/02/2024 à 02:02:42
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 15 - Le diable du peintre

    Le dernier Philémon avant le dernier!

    En effet, je ne sais pas si Fred planifiait encore écrire Philémon après cet album, mais il aura fallu plus de 25 ans avant qu'un dernier album ne voie le jour, juste avant sa mort.

    D'ailleurs, la toute première phrase de l'album est la suivante : "...Et voilà, oncle Félicien, voilà toute l'histoire..." Au-delà du sens premier qui relate en fait que cet album fait directement suite au précédent, Fred envoyait-il un sous-entendu? Voilà, Philémon est arrivé au bout de son histoire. C'est fini.

    Quoi qu'il en soit, j'hésite entre un trois et un quatre étoiles pour ce "dernier" tome. D'abord, c'est probablement le Philémon le plus complexe que la série a connu jusqu'à maintenant. C'est également le plus verbeux. L'histoire débute de manière assez traditionnelle pour un Philémon, mais lorsqu'entre en jeu le démon, ça vire à gauche. Toute l'idée de l'histoire tourne autour de ce peintre qui peut emprisonner ceux qu'il peint dans une toile, ce qui mène à des situations intéressantes.

    D'ailleurs, le démon lui-même a sa propre histoire à conter, celle de sa rencontre avec ledit peintre. C'est étonnamment long, comme récit, et assez unique pour l'univers de Philémon. Ensuite, le monde de la toile avec ses couleurs est superbe. Et quand on arrive au peintre qui s'est peint lui-même en bleu et tout le tralala, on se rend compte que Fred n'a pas hésité à appliquer de nombreuses couches de couleurs à son scénario.

    Les jeux de mots ici nombreux ne sont pas toujours les plus originaux, mais comme conclusion pour Philémon, cet album est réussi.

    Pulp_Sirius Le 17/02/2024 à 02:57:41
    Les bébés - Tome 5 - J'ai décidé d'arrêter !

    J'ai peut-être souri... deux fois, sur l'ensemble de l'album. L'idée que les bébés raisonnent comme des adultes est intéressante (ça rappelle le chef-d’œuvre qu'est Calvin & Hobbes, en quelque sorte), mais franchement les gags sont très souvent d'une banalité déconcertante.

    Pulp_Sirius Le 13/02/2024 à 16:11:08
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 14 - L'Enfer des épouvantails

    Le point positif de cet album, ce sont les dessins avec ses perspectives, comme le labyrinthe de cases, par exemple. Mais sinon, j'ai trouvé le scénario trop foutraque. Ça part dans tous les sens -- comme c'est souvent le cas dans Philémon, me direz-vous -- mais je n'ai pas été emballé par le scénario cette fois-ci. On a droit à une succession de saynètes qui souvent n'apportent rien du tout au récit.

    Pulp_Sirius Le 13/02/2024 à 14:59:06
    Rouletabille (CLE) - Tome 2 - Le mystère de la chambre jaune

    Traitez-moi d'inculte si vous le voulez, mais je n'ai vraiment pas adhéré à cette histoire. Désolé M. Leroux. Les raisonnements sont souvent trop simples et à la fois abracadabrants -- le genre d'enquête impossible à déduire et à prédire puisque les conclusions sont beaucoup trop invraisemblables. D'ailleurs, étrangement, il y a quand même un nombre impressionnant de fautes de français dans cet album...

    Pulp_Sirius Le 12/02/2024 à 22:04:50
    Sagah-Nah - Tome 1 - Celui qui parle aux fantômes

    == Avis pour les deux tomes ==

    Je n'avais pas beaucoup aimé "La Bête du lac", du même auteur. Mais si j'ai ici décidé de donner à Lapierre une seconde chance, c'est bien à cause du dessin magnifique qu'on retrouve dans ces deux albums. On dirait de la peinture ou des fresques, c'est très joli à regarder. Ajoutez-y de la magie et des créatures mythologiques, et le visuel est superbe.

    Mais voilà, le positif s'arrête à peu près là. Lapierre met en scène son sujet de prédilection à l'avant-scène, c'est-à-dire les Amérindiens en Nouvelle-France. Grâce à son côté fantastique, le tout aurait pu être très bon. Malheureusement, le fil narratif est ténu. Les situations s'enchaînent un peu aléatoirement, et comme pour La Bête du lac, l'humour omniprésent vient un peu gâcher l'ambiance. J'ai trouvé le scénario trop saccadé, mal développé.

    Les leçons de morale, philosophiques et sociétales sont également simplistes, sans compter parfois contradictoires. Les dialogues ne sont pas particulièrement palpitants non plus. De plus, la fin du deuxième tome annonce une "fin de l'épisode", mais la suite n'existera jamais. Grosse déception pour moi encore une fois, alors qu'avec un dessin comme celui-là, j'aurais vraiment aimé pouvoir en dire autrement. Hélas...

    Pulp_Sirius Le 12/02/2024 à 01:46:24
    Hannibal Meriadec et les larmes d'Odin - Tome 1 - L'Ordre des cendres

    == Avis pour les 4 tomes ==

    J'ai lu cette série sans jamais savoir que c'était un prélude à "Le Sang du dragon". En fait, à la fin du tome 4, je me suis dit : "????????". Il n'y a pas de conclusion! Absolument rien dans le livre n'indique que la suite se trouve dans la série de laquelle celle-ci est tirée! Heureusement que je l'ai appris, parce que...

    Du vieil Istin! Avant le succès monstre d'ENOMOA (Elfes, etc.), Istin touchait déjà à son sujet de prédilection préféré : le fantastique. Histoire de pirates mêlant magie et sorcières, l'histoire sait définitivement capter notre attention. En bref, le capitaine Hannibal part à la recherche des larmes d'Odin pour y découvrir le secret de l'immortalité pour sauver la femme qu'il aime. Le but est égoïste à souhait, car il apportera maints malheurs à son entourage en voulant assouvir ce désir.

    Les personnages sont intéressants, l'intrigue avance à un rythme soutenu, les dessins de Créty sont satisfaisants... Et je dois dire que la scène de vampires dans l'auberge dans le tome 2 m'a énormément rappelé le film "From Dusk Till Dawn" de Robert Rodriguez. Une bonne chose!

    Je dois dire par contre que la régularité laisse à désirer. Les deux premiers tomes utilisent une certaine typographie, et dans le tome 3 elle est complètement changée pour quelque chose de super laid, plus difficile à lire. Le tome 4 ramène une police plus potable mais elle est quand même moins belle que dans les deux premiers tomes. Je ne comprendrai jamais ces maisons d'édition... Suis-je vraiment le seul qui remarque ces divergences? C'est sans compter les erreurs, comme une même phrase qui revient dans deux phylactères successifs, par exemple... Soleil!

    Bon, il semblerait qu'il faille que je lise le Sang du dragon, maintenant...

    Pulp_Sirius Le 11/02/2024 à 23:03:27
    Cupidon - Tome 2 - Philtre d'amour

    Ah, Cupidon. J'avais cet album dans ma jeunesse et c'est d'ailleurs le seul album de la série que j'ai lu. Je suis retombé dessus l'autre jour de manière fortuite et je n'ai pas pu m'empêcher de me relancer dans cette lecture, par pure curiosité.

    C'était bel et bien comme dans mes souvenirs. Une série de petits gags d'une ou de quelques pages chacun, rien de plus. Cupidon tire ses flèches sur différents humains, animaux... ou objets, et des situations cocasses s'en suivent. Comme toutes les séries de gags en série, certains font sourire, plusieurs sont très médiocres.

    J'ai de la misère à croire que Cauvin et Malik ont pu faire durer la série pendant 23 ans, parce que ça doit devenir terriblement répétitif. Je vois que ma bibliothèque de quartier les possède presque tous, je me lancerai peut-être dans leur lecture, juste pour voir. Quoi qu'il en soit, cet album-ci est plaisant, mais sans plus.

    Pulp_Sirius Le 11/02/2024 à 02:05:20
    Camron (Les aventures de) - Tome 1 - La naissance d'Adamus

    N'importe quoi... Le seul album écrit par Louis Pilon et on peut voir pourquoi. Les scènes se succèdent sans réelle logique, les personnages interagissent sans réelle intelligence... Dire qu'en quatrième de couverture ils annonçaient deux albums supplémentaires à paraître...

    Pulp_Sirius Le 11/02/2024 à 01:12:19
    Fripounet et Marisette (Les nouvelles aventures de) - Tome 1 - La Mémoire du passé

    Je n'avais jamais lu une aventure de Fripounet et Marisette, que je ne connaissais pas du tout. Pour moi, une bonne BD jeunesse doit aussi savoir plaire aux adultes, mais il reste que c'est difficile de juger une BD qui s'adresse aux jeunes de 8-11 ans (selon l'éditeur) et pour laquelle on n'a aucune nostalgie.

    C'est une sorte de petite enquête où nos deux héros doivent sauver le professeur-inventeur chez qui ils passent l'été de fripouilles qui tentent de lui voler sa machine révolutionnaire. Justement, le titre fait référence à cette machine qui peut analyser un objet et présenter la mémoire de l'objet pour ainsi voir dans le passé. Malheureusement, ce concept est cruellement sous-exploité ici, le gros de l'histoire se concentrant sur les péripéties entourant les méchants.

    Le dessin de Roland Gremet est agréable, et l'album plaira peut-être à un certain groupe d'âge, mais l'intérêt que présente le scénario pour un adulte est très limité.

    Pulp_Sirius Le 08/02/2024 à 22:56:36
    Guerres d'Arran - Tome 1 - La Compagnie des bannis

    Plutôt bon, en fin de compte!

    J'étais sceptique à l'idée de ces anciennes races qui doivent s'unir contre les humains dès qu'elle fut annoncée : les gros et méchants humains contre d'autres races est un sujet tellement éculé dans le monde du divertissement que je n'avais aucune attente. En plus, dans ENOM (qu'on doit désormais appeler ENOMOA pour Terres d'Ogon et Guerres d'Arran), les gros méchants rois têtes chaudes sont tellement légion que blahhhh!

    Ce qui sauve l'ensemble de la médiocrité, ici, c'est que du côté des humains, il y a des personnages qu'on a connus et qu'on aime qui se battent du côté des méchants... enfin, en partie. Les mages sont toujours contraints d'être méchants (Shannon), mais si Istin et compagnie peuvent faire de personnages précédemment gentils se battre du côté des humains, on va vraiment avoir quelque chose de plus complexe et de moins manichéen. Ça reste à voir.

    Sinon, le scénario est relativement bien écrit (malgré les fautes de français, ENCORE, qui sont monnaie courante chez Soleil, contrairement aux bons réviseurs, paraît-il), et les enjeux sont intéressants à suivre. Les personnages sont nombreux, mais la plupart ont un rôle important à jouer (pas sûr pour Hidden le gobelin). Et bien sûr, faire monter le nombre de planches à 72 au lieu de 52, c'était une excellente idée. Le dessin de Cossu est également très bon, à ne pas oublier.

    À noter par contre que ce genre de "crossover" va surtout plaire à ceux qui connaissent déjà les séries de l'univers d'ENOM. Si vous n'avez jamais lu autre chose dans cet univers, l'intérêt sera limité.

    Si le niveau est capable d'être maintenu et que les auteurs ne gâchent pas tout... le potentiel est là pour la suite!

    Pulp_Sirius Le 08/02/2024 à 19:23:50
    Conan le Cimmérien - Tome 14 - Le Maraudeur noir

    Patrice Louinet, directeur de la collection et auteur des cahiers que l'on retrouve en fin d'album, souhaite vraiment que vous sachiez que cette histoire est complexe! Qu'elle renferme nombre de subtilités! Qu'elle s'inscrit comme suite d'"Au-delà de la rivière noire"! Et surtout, surtout, qu'elle est sûrement sous-estimée parce qu'elle ne contient pas de femmes à poil! C'est pour cela que l'histoire est géniale, mes amis! Pas de femmes à moitié nues! En plus, Conan s'efface par rapport aux autres personnages principaux!

    Avez-vous bien compris? Cette histoire de CONAN est l'une des meilleures parce qu'elle ne ressemble pas à... CONAN!

    Non, mais... Louinet a-t-il autant honte de Conan que ça? Lui, le grand spécialiste de Conan, semble avoir tellement honte du personnage et du magazine Weird Tales! Louinet me fait penser à ceux qui tentent désespérément de trouver un côté moderne, plus politiquement correct à de vieilles histoires, parce qu'autrement ils en ont honte. Sauf que, flash spécial, le sexe vend et vendra toujours. Si, si, même aujourd'hui.

    Ceci étant dit, il est vrai que le scénario est assez intéressant et qu'il présente des relations interpersonnelles plus poussées qu'à l'habitude. Mais j'ai quand même eu l'impression de lire un livre à moitié terminé. La bête noire ne sert finalement pas à grand-chose, si ce n'est d'un point de vue psychologique pour expliquer le profil d'un personnage. Ça déçoit, n'en déplaise à Louinet. Le dessin de Masbou, que j'avais beaucoup aimé dans 'De Cape et de crocs', est ici assez repoussant quand on regarde les visages humains. J'espérais mieux. (Sans compter les fautes de "français", comme "cimmérien" écrit avec un seul 'm'...)

    L'histoire en soi présente un intérêt certain, mais il est vrai que ça fait moins Conan que d'habitude. Ça ravira peut-être ceux qui ont honte du personnage créé dans les années 1930, mais pour les autres, vous risquez d'être déçus.

    Pulp_Sirius Le 07/02/2024 à 18:11:33
    Lucky Luke (vu par...) - Tome 5 - Choco-boys

    Un Lucky Luke à saveur homosexuelle. Pas étonnant, c'est König l'auteur. Le dessin de la couverture nous montre déjà la... euh... bosse dans les pantalons de Lucky Luke, et elle sera là pour y rester. Si vous voulez lire un album de Lucky Luke aux couleurs de drapeau arc-en-ciel, ne cherchez pas plus loin.

    - L'histoire débute à Straight Gulch (le ravin des hétéros).
    - Le personnage de Bud a gardé des moutons sur "Bareback Mountain" --> une référence à Brokeback Mountain, bien sûr, mais "bareback" en anglais est aussi un terme pour désigner les relations sexuelles non protégées... (!)
    - Un autre personnage traite Bud de "salopette", lui parle de ses "tétons bien roses" (ce qui serait perçu comme sexiste s'il parlait d'une femme, mais pour un homme ça va, bien sûr. La couleur des tétons revient d'ailleurs souvent dans l'album), et se fait ensuite dire "C'est pas comme ça qu'on branche une salopette!"... Ce mot, "salopette", revient lui aussi souvent dans l'album.
    - En donnant du chocolat suisse : "Mais ne mordez ni ne mâchez! Sucez seulement! Vous sucez trop vite, mes amis! Savourez le fondant moelleux, le... - "J'ai tout avalé!"
    - Lucky Luke : "Ma crème n'a pas tourné au beurre, mais j'aimerais la battre ailleurs quelques jours".

    Bon, vous voyez le genre? Et je suis seulement rendu à la page 14! C'est très explicite comme dialogues, et ça continue comme ça pendant tout l'album... Je ne pourrai pas lister tous les exemples, on n'en finirait plus. J'imagine que l'éditeur à mis son veto pour que ça ne bascule pas carrément en fantaisie érotique d'un point de vue du dessin, mais du côté des dialogues, les références à des concepts sexuellement explicites, surtout gays, sont répandues tout le long du récit.

    Voici quand même quelques autres exemples susceptibles d'échapper au lecteur francophone ou que j'ai trouvés particulièrement... extravagants.

    - Les personnages vont à "Dandelion Valley", le terme "dandelion" étant de l'argot pour désigner du sexe oral sur un organe masculin.
    - Calamity Jane a un rencard avec "Sitting Butch", "l'hommasse qui s'assoit",
    - Calamity Jane a appris aux vaches à poser pour la photo en montrant leur pis...
    - Un indigène dit : "Autre visage pâle avoir belle ligne poils, du nombril jusqu'au..."
    - "Pourquoi les sous-vêtements?" - "À cause du long john!" --> Des long johns, ce sont des caleçons longs, mais aussi bien sûr, un terme argotique pour désigner un long p...
    - Joe Dalton veut "astiquer la vanité" de Lucky Luke.
    - Lucky Luke dit : "Les cow-boys devraient coller la main plus souvent sur le long john de leurs collègues!"
    - Sitting Butch, la chef amérindienne, dit : "Maintenant, moi étaler Calamity dans herbes hautes et lui écarter cuisses!"

    Et il y a même une référence à Gus de Christophe Blain!

    Mais bon, pour ceux qui disaient que certains des autres albums n'avaient rien à voir avec Lucky Luke, celui-ci n'a certainement pas grand-chose à voir avec Lucky Luke. C'est la définition même d'une fanfiction que Lucky Comics a accepté de publier! Le dessin de König est plaisant, mais pas une BD pour moi.

    Pulp_Sirius Le 07/02/2024 à 15:59:23
    Lucky Luke (vu par...) - Tome 4 - Lucky Luke se recycle

    Waouh, la note est basse, ici! Pourtant, pour moi, cet album est très semblable à celui de Bouzard... le même genre de parodie, sauf que le dessin de Mawil est plus agréable quand même, non? Prenez, par exemple, la dernière case de la page 55... ça aurait mérité une page pleine!

    Bon, sinon, Lucky Luke qui fait du bicycle (vélo), c'est, euh, particulier. On comprend, avant même d'avoir lu la biographie de Mawil en fin d'album, que l'auteur est un grand fan de vélo, juste par ses dessins. Les péripéties que vit Luke avec son vélo sont, bien sûr, complètement farfelues, un peu comme un film d'action des années 80. Il faut "suspendre son incrédulité" un peu beaucoup, pour reprendre une expression anglaise.

    Pas mauvais, mais bof.

    Pulp_Sirius Le 07/02/2024 à 15:45:44
    Lucky Luke (vu par...) - Tome 2 - Jolly Jumper ne répond plus

    Quel est le propos de ce livre, au juste? Que Lucky Luke est sénile?

    Ce que je trouve particulièrement étrange, c'est que ET cet album ET le deuxième album de Matthieu Bonhomme font une référence extrêmement similaire. Dans "Wanted Lucky Luke", il y avait une ligne que j'ai trouvé particulièrement farfelue. Quand Luke rencontre le fils de Phil Defer, ce dernier lui dit : "Quand on tire plus vite que son ombre, ce n'est pas de la légitime défense. C'est une exécution!"

    Et tiens donc, dans l'album de Bouzard, Luke rencontre Phil Defer (!)... et Luke lui dit : "Est-ce que toi, tu tires plus vite que ton ombre? Vas-y, dis?" Bon, soit la coïncidence est incroyable, soit dans l'album de Phil Defer dans la BD originale il y avait vraiment une référence à Luke qui tire plus vite que son ombre... (je ne sais pas, si je l'ai lue, ça fait trop longtemps). Mais quand même!

    Bon, sinon, dans l'ensemble, c'est une parodie des albums de Lucky Luke. On aime ou on n'aime pas, le dessin y compris, très caricaturé. Pas mal, mais bof.

    Pulp_Sirius Le 05/02/2024 à 20:37:23
    Lucky Luke (vu par...) - Tome 3 - Wanted Lucky Luke

    Semblable au premier dans le style.

    Bonhomme emploie un peu les mêmes véhicules que dans son premier album. Par exemple, les trois sœurs qui cherchent à embrasser Lucky Luke mais qui n'y parviennent pas, c'est un peu comme Luke qui essaie de fumer dans l'autre album. On revient même sur cette envie de fumer, et cette fois on s'en moque carrément, avec les personnages qui disent à Luke qu'il tient une fleur dans sa bouche au lieu d'un brin de paille. On fait beaucoup plus de références à d'autres personnages de la série mère également.

    J'ai aimé le rôle des sœurs dans l'album, et que tout le monde veuille s’approprier Luke pour différentes raisons. Finalement, on a encore droit à un album plutôt divertissant, sans toutefois être à tout casser.

    Pulp_Sirius Le 05/02/2024 à 20:27:15
    Lucky Luke (vu par...) - Tome 1 - L'Homme qui tua Lucky Luke

    Confession : je n'ai jamais été un grand fan de Lucky Luke. Dans ma jeunesse, entre les Schtroumpfs, les Tintin, les Astérix et les Spirou, Lucky Luke était de loin la BD que je trouvais la plus ennuyante. Il faudrait que je les relise aujourd'hui, mais je n'arrive jamais à trouver la motivation pour le faire. Par contre, j'aime quand des auteurs peuvent créer leur propre version d'un personnage emblématique, alors je me lance dans la lecture des Lucky Luke vu par...

    J'ai trouvé cette histoire de Matthieu Bonhomme divertissante, il y a avait de bonnes idées. Par exemple, cette envie de fumer de Luke qui n'y parvient jamais, un joli clin d’œil à l'évolution de la BD. Sinon, j'ai trouvé le scénario beaucoup trop prévisible. C'est du vu et revu, ce genre d'histoire, et ça m'a même un peu fait penser au premier Tyler Cross.

    Bon moment de lecture, mais ça ne casse pas ma baraque, quand même.

    Pulp_Sirius Le 04/02/2024 à 16:38:28
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 13 - Le Secret de Félicien

    Superbe album!

    Ici, Fred se joue des saisons et il y a un véritable vent de poésie qui balaie l'album, tant dans les dessins que dans les couleurs. L'alternance des couleurs dominantes qui changent au fil des pages et des saisons est très réussie. Par contre, certaines pages doubles laissent fortement à désirer (notamment les deux [quatre] premières).

    Sinon, cette histoire de feuille qui doit passer l'hiver et de dérèglement temporel avec un Philémon qui se retrouve dans l'histoire même qu'il est en train d'écouter... super! Les soldats du printemps et les rois-soleils et la froidure et le givre et la recherche de l'Hiver... super! Et puis, enfin, on nous raconte un peu l'origine de la connaissance du monde des lettres de l'oncle Félicien.

    Tout cela donne l'une des, sinon la plus belle histoire de la série pour moi jusqu'à maintenant!

    Pulp_Sirius Le 03/02/2024 à 21:36:51
    Terres d'Ogon - Tome 3 - Ma'a-kuru

    [Mini-avis]
    Encore une histoire de zombies? J'ai préféré les personnages ici à ceux des deux albums précédents, moins enclins à se confondre en insultes juvéniles à tout bout de champ. L'histoire est classique, mais l'ensemble se tient bien. Le dessin de Benoît est correct, mais le dessin de la page couverture ne semble pas être de lui tant le niveau est différent (même si c'est de lui aussi, semble-t-il).

    Pulp_Sirius Le 03/02/2024 à 04:25:57
    Terres d'Ogon - Tome 2 - Blancs visages

    [Mini-avis]
    Le dessin de Sierra est bon, mais c'est tout. Humour puéril persistant mais la farce n'est pas drôle, scénario falot et personnages peu intéressants sortis tout droit de "Conquêtes", c'est-à-dire le même genre de copies carbone que Jarry nous ressort tout le temps. Zéro.

    Pulp_Sirius Le 01/02/2024 à 01:49:06
    Terres d'Ogon - Tome 1 - Zul Kassaï

    [Mini-avis]
    Abasourdi par la pauvreté des dialogues et du scénario dans cet album. Très mauvais. Zéro.

    Pulp_Sirius Le 29/01/2024 à 02:08:10
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 12 - Le chat à neuf queues

    Encore un Philémon moyen pour moi. D'un point de vue scénaristique, ce n'est pas très intéressant. Par contre, le visuel est beaucoup plus accrocheur qu'il ne l'était dans l'album précédent. On a même droit à un chanteur qui est pris dans son tube... C'est monnaie courante, pour Fred, de rendre littéralement de manière visuelle une expression métaphorique. Parfois, ça donne de bonnes idées, parfois, on se dit que c'est du déjà vu. Un album pas complètement dénué d'intérêt, surtout grâce aux yeux de la chatte et d'une révélation inattendue sur les soleils, mais le final avec les queues du chat ne m'a pas convaincu.

    Pulp_Sirius Le 29/01/2024 à 01:56:36
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 11 - La Mémémoire

    De loin l'un des albums que j'ai le moins aimés! On passe vraiment d'une scène à une autre sans véritable cohésion, avec quelques allusions au monde réel, par exemple les grévistes qui se butent aux "plantes répressives", qui ressemblent aux forces de l'ordre...

    L'amnésie de Philémon était une bonne idée, mais ça ne mène nulle part. L'ivrogne qui retrouve et reperd la mémoire au fil des bouteilles, bof. Le marchand de souvenirs et son bla-bla métaphysique, bof. Sinon, j'ai bien aimé la neige qui remonte et l'arrivée dans les nuages, mais ensuite l'histoire des anges-clowns, encore bof!

    Soit je me lasse de ces histoires qui finissent par toutes se ressembler, soit Fred commence à manquer d'idées.

    Pulp_Sirius Le 28/01/2024 à 03:33:03

    Énième BD au style minimaliste avec pseudo-thriller en arrière-plan. Elle crie à tue-tête : "Regardez-moi! Je suis une œuvre d'art!" D'abord, non seulement le dessin est très minimaliste, peu coloré, mais le scénario aussi, malheureusement. Il ne se passe pas grand-chose, pour être honnête. Méditation profonde sur la psyché de ses personnages? C'est ce que l'auteur veut nous faire croire. Mais ce genre de trame où des étrangers se croisent dans un coin reculé de campagne à l'ambiance oppressante est loin d'être originale. La fin est peut-être surprenante, mais c'est trop peu. Moi, j'ai trouvé l’œuvre ténue et vide de sens.

    Pulp_Sirius Le 27/01/2024 à 01:48:57
    Gung Ho - Tome 1 - Brebis galeuses

    == Avis pour la série ==

    Positif : accrocheur. Difficile de ne pas vouloir terminer la série quand on la commence, si ce n'est que pour voir comment cette petite bande de voyous va s'en sortir. Il y a les adultes, avec leurs failles, et les jeunes, avec leurs failles. Sorte d'histoire de zombies mais avec des créatures à fourrure blanche qui ont décimé une grande partie de l'humanité, ce genre de thème est toujours facile à développer et à rendre intéressant -- vous n'avez qu'à regarder le nombre incalculable de jeux vidéo ou de films/séries télé qui font leurs choux gras des histoires de zombies... eh bien ici c'est assez pareil, et ça fonctionne plutôt bien.

    Négatif : d'abord, les éditions Paquet. Ils proposent souvent des trucs "de luxe", mais attention à ne pas être abandonnés en cours de route!! (Voir : La Malédiction des sept boules vertes; Bob et Bobette Amphoria) C'est sans compter les nombreuses fautes de frappe et de français que l'on retrouve dans leurs séries, y compris celle-ci.

    Autrement, je n'ai pas trouvé tous les dialogues ou réactions des personnages très réalistes. J'aurais aimé voir autre chose que la seule colonie qu'on nous présente et en apprendre plus sur le monde qui entourait la colonie. Le dessin hyperplat fait à l'ordinateur est acceptable mais c'eût été mieux sur papier, bien sûr.

    Je suis un peu surpris des critiques dithyrambiques sur cette série... ou pas. C'est du fast-food facile à digérer.

    Pulp_Sirius Le 27/01/2024 à 01:30:57
    Bob et Bobette : Amphoria - Tome 6 - Barabas

    Correction : il y a bel et bien une "suite" (du moins avec les mêmes personnages) en néerlandais! Ça s'appelle "De Kronieken van Amoras" et au moment d'écrire ces lignes, il y a déjà 13 albums qui sont sortis!

    Pulp_Sirius Le 20/01/2024 à 01:31:32
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 10 - L'âne en atoll

    L'un de mes albums préférés!

    D'abord, nos héros se retrouvent dans le monde des lettres par accident : ça faisait longtemps. Ensuite, le monde du 'U' est bien sûr lui aussi unique, mais il semble mieux défini. Des élites aux longues oreilles, des artistes rebelles, des guerres de canassoncanons contre des garde-colonnes, un bateau qui carbure à l'alcool, des soirées mondaines...

    Le dessin m'a certes paru plus brouillon qu'à l'habitude sur certaines pages, mais certains dessins présentent de belles perspectives. Même les couleurs semblent être plus variées qu'à l'accoutumée. Par contre, Fred qui remplit ses pages en agrandissant le même dessin que l'on vient de voir, ça fait déjà longtemps qu'il fait ça.

    Autrement, Fred fait le même genre d'humour qu'il a toujours fait (les artistes qui planent... littéralement!), mais sinon cette histoire m'a paru plus focalisée sur le monde du 'U' et moins encline à passer du coq-à-l'âne que dans d'autres albums. Le manque de cohésion, moi, je ne le vois pas; à l'inverse, je trouve que c'est tout le contraire!

    Pulp_Sirius Le 17/01/2024 à 19:14:03
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 9 - L'arche du

    Cet album est passé très près de devenir mon préféré, mais comme c'est souvent le cas dans Philémon, rendu à peu près à la moitié, l'intérêt de l'histoire s'est graduellement éteint en crépitant.

    Au départ, j'ai beaucoup aimé cette histoire de déluge dans le monde des lettres de l'Atlantique. Il pleut tout le temps et il y a un côté particulièrement sombre à l'histoire. J'aime cette idée de seau qu'il faut utiliser pour écoper l'océan. Fred revient également en force avec ses images de synthèse ici, et ce n'est pas plus mal. Le retour de Vendredi est également bienvenu, même s'il a gagné une personnalité légèrement... colérique.

    Là où j'ai décroché, c'est lors de l'apparition du Trompomp, sorti de nulle part et qui vient sauver tout le monde. Ce n'est pas la première fois que Fred emploie des ressorts aussi faciles, mais c'est toujours aussi décevant. Ensuite, toute la section avec la Mort m'a aussi laissé de marbre, avec des dialogues beaucoup moins recherchés dans l'ensemble, malgré quelques bonnes trouvailles.

    Une excellente première moitié et une décevante seconde, voilà ce qui résume cet album pour moi.

    Pulp_Sirius Le 14/01/2024 à 23:06:09
    Garulfo - Tome 1 - De mares en châteaux

    == Avis pour la série ==

    Une sorte de version inférieure de 'De Cape et de crocs'. D'accord, le sujet est assez différent, mais les ressemblances sont aussi nombreuses. Animaux qui parlent, sorte de texte parfois poétique, écriture ciselée, contexte moyenâgeux, quête d'amour...

    Pourtant, la série ne m'a pas autant emballé. C'était certes divertissant, mais sans vraiment m'épater comme l'avait fait l'autre série légendaire d'Ayroles. J'ai parfois bien ri, et les dessins de Maïorana sont très bien (sans toutefois égaler ceux de Masbou), mais je suis ressorti avec un sentiment de déjà vu malgré le sujet assez unique. L'ogre qui est finalement un gros nounours gentil, par exemple, ou encore le prince vantard qui finit par découvrir l'humilité à travers ses péripéties, ce n'est pas nouveau, même pour les années 90.

    Quoi qu'il en soit, ça vaut au moins le coup d'une lecture. Mais en ce qui concerne le message pas trop subtil de la sorcière qui nous somme d'acheter tous les albums, à vous de voir...

    Pulp_Sirius Le 12/01/2024 à 18:43:39
    Rouletabille (CLE) - Tome 1 - Le fantôme de l'opéra

    Personnage quelque peu oublié en BD, ou pas tant que ça, puisqu'en 2018 Soleil Productions a tenté de relancer les aventures de Joseph Rouletabille en publiant une réécriture des trois premières enquêtes du célèbre journaliste.

    Je veux bien être indulgent pour les histoires plus vieilles, mais je trouve cette version du fantôme de l'Opéra trop farfelue. Ça me rappelait un peu les bons vieux Bob et Bobette, avec une touche fantaisiste en moins. Je ne sais pas à quel point le scénario suit l'histoire originale, mais j'ai eu l'impression que Duchâteau avait manqué de souffle pour remplir toutes les pages. J'ai beaucoup aimé le dessin clair de Swysen, par contre, surtout ses décors.

    Ça se laisse lire, mais sans plus.

    Pulp_Sirius Le 08/01/2024 à 03:00:53
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 8 - A l'heure du second T

    Beaucoup moins bon que les précédents. D'abord, le début avec Hector qui croit que Félicien est fou devient lourd. À chaque fois c'est la même chose, sauf que là, il semble avoir oublié que Philémon et Barthélémy pensent comme lui!? Ensuite, il y a ce moment étrange où l'on apprend que le père de Philémon ne peut pas voir les créatures de l'Océan Atlantique parce qu'il est incrédule... alors que précédemment il s'est lui-même retrouvé sur l'une des lettres et qu'il pouvait voir tout le monde! Manque de cohérence, ici.

    Sinon, il y a quand même quelques bonnes idées, comme le brouillard de chiffres que j'ai bien aimé ou la caverne à l'envers dans laquelle les gens se cachent pour pouvoir rire. Mais ultimement, un album médiocre.

    Pulp_Sirius Le 04/01/2024 à 04:31:20
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 7 - L'île des brigadiers

    Critique sociale de la guerre? Les brigadiers sont des marionnettes qui ne peuvent parler que lorsque contrôlées par une 'main'.

    Quoi qu'il en soit, le dessin est pas mal plus brouillon par endroits dans ce tome. Je ne sais pas pourquoi, mais on dirait que Fred a manqué de temps sur certaines cases. C'est peut-être aussi ce qui explique que c'est le premier album qui ne contient pas de deuxième ou troisième petite histoire?

    Le début de l'histoire avec l'arrivée sur l'île des brigadiers et les bibelots est splendide. Je trouve que l'histoire se perd un peu avec les manu-manus sauvages, à qui on accorde trop de temps, même si le concept demeure intéressant. N'empêche, quand on arrive au décor qui défile, on se dit que Fred a encore de superbes idées en tête.

    Ultimement moins bon que le dernier album pour moi, mais qui renferme peut-être ma citation préférée jusqu'à présent : " Bien sûr! Si on attend d'avoir une corde pour partir, on ne part jamais... "

    Pulp_Sirius Le 03/01/2024 à 02:16:22
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 6 - Simbabbad de Batbad

    J'ai bien aimé la première histoire principale, avec le charmeur de mirages et Simbabad -- une poésie certaine s'en dégage -- mais l'histoire ne me semblait pas si différente de celles de ses prédécesseures.

    Là où j'ai vraiment aimé, c'est la deuxième petite histoire en fin de tome, avec la sorcière qui fait sortir Philémon des cases. Ça m'a vraiment rappelé Julius Corentin Acquefacques, et ça, c'est toujours positif. Certes, ça reste léger et féerique, mais j'ai trouvé l'imagination splendide!

    Le meilleur Philémon pour moi jusqu'à présent!

    Pulp_Sirius Le 02/01/2024 à 01:52:51
    Prima Spatia - Tome 1 - L'Héritière

    Une énième série de science-fiction pour Filippi. Si j'aime beaucoup Colonisation du même scénariste, je n'ai pas du tout aimé le premier tome de Prima Spatia. L'histoire est sans intérêt, les personnages sont sans intérêt, les enjeux sont sans intérêt, le dessin des personnages ne me plaît pas outre mesure... je me suis franchement ennuyé.

    Je ne lirai pas le tome 2.

    Pulp_Sirius Le 27/12/2023 à 20:37:12
    De Cape et de Crocs - Tome 1 - Le secret du Janissaire

    == Avis pour la série ==

    Attention : chef-d’œuvre absolu!

    J'appréhende toujours la lecture d'une série aussi prisée. Il m'arrive d'être déçu (exemple : le premier cycle des 5 Terres; exemple : Blacksad).

    Mais là, Ayroles signe un chef-d’œuvre indéniable. J'ai un faible pour le français soutenu, alors quand en plus on parle en poèmes, quand on parle en rimant, quand on a des joutes d'alexandrins, quand un personnage demande la signification d'un mot et que personne ne lui donne la réponse... J'ai aussi un faible pour les animaux anthropomorphes, le côté Renaissance, les histoires de cape et d'épée, les pirates, et toute la grande Fantaisie où se cachent monstres et créatures.

    Alors que le scénario présente des dialogues aussi fignolés, aussi peaufinés, aussi raffinés... quand on présente des dessins aussi grandioses (sauf pour le tome 9, qui semblait avoir été fait un peu à la va-vite), quand le scénariste ne prend pas ses lecteurs pour des idiots... on frise la perfection, ici.

    Normalement, c'est le genre de série pour laquelle j'écrirais un avis pour chaque tome, ou du moins pour chaque cycle, mais tout a déjà été dit, alors je me contente d'un avis général. La série comporte trois cycles. Cycle I (tomes 1 à 5), l'île au trésor; cycle II (tomes 6 à 10), la lune; et le cycle III (tomes 11 & 12), Eusèbe. Je crois que les cycles I et III sont mes préférés, mais le deuxième cycle est presque aussi bon, juste un tantinet moins abouti selon moi.

    N'en demeure, De Cape et de Crocs se hisse facilement dans le top 5 des meilleures BD que j'ai lues dans ma vie, et elle prend une place définitive dans ma collection permanente. À n'en point douter, une plume de génie.

    Pulp_Sirius Le 17/12/2023 à 02:11:12
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 5 - Le voyage de l'incrédule

    Un autre bon album, qui se démarque surtout par ses idées originales. Les criticakouatiques? J'ai beaucoup aimé. Même les souffleurs et les comédiens-barbares, une autre idée certes saugrenue, mais qui ne manque pas de charme. Fred a aussi tendance à utiliser des images de photo-composition (ou peu importe comment ça s'appelle), qui viennent donner une dose d'unicité à ses récits. Là où le bât blesse, selon moi, c'est dans l'incrédulité du père de Philémon. Je suis incrédule quant à son incrédulité. Certes, c'est le but de l'exercice, mais c'est un peu trop invraisemblable à mon goût, et une grande partie de l'humour se base là-dessus. En ce qui concerne les deux histoires courtes, l'histoire du prestidigitateur, bof, mais l'histoire du charmeur de route n'est pas mal.

    Pulp_Sirius Le 17/12/2023 à 01:54:24
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 4 - Le château suspendu

    Meilleur que le précédent! J'ai bien aimé cette histoire de château suspendu, de phare-hibou, de mutinerie sur la baleine-galère et de guerre entre ladite baleine et les pélicans-baleiniers, jusqu'au rôle de Philémon en sorte de (faux-)messie coupeur de corde. L'histoire m'a paru plus amusante à suivre. Par contre, les deux histoires courtes en fin d'album, -- le miroir qui retarde et le nid-théâtre -- comme d'habitude, gros bof.

    Pulp_Sirius Le 17/12/2023 à 01:47:06
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 3 - Le piano sauvage

    Trop semblable au premier album pour moi. J'aime bien le début avec l'homme qui marche sur l'eau, mais s'ensuit une série de situations plus loufoques les unes que les autres, où Philémon ne fait que subir ce qui lui arrive. Les deux histoires courtes en fin d'album ne sont pas particulièrement palpitantes non plus. L'aspect le plus intéressant de cet album pour moi est peut-être la page qui narre comment les habitants du 'N' en sont arrivé à avoir des ailes. Eh bé!

    Pulp_Sirius Le 13/12/2023 à 22:11:11
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 2 - Le Naufragé du "A"

    Dans la même lignée que le premier album, mais pas mal mieux. Le récit suit une ligne directrice plus visible. Il y a un certain charme qui se dégage de cette aventure de Philémon qui se perd de l'autre côté du puits. "Qui est entré par le 'A' sortira par le 'A'" était une très bonne idée d'énigme. Les lampes-naufrageuses aussi. Le dessin de Fred est plutôt agréable. Par contre, les deux histoires courtes en fin d'album sont pas mal moins intéressantes. Je me demande si les histoires principales feront un jour toutes les pages d'un album?

    La conceptualisation de Philémon part d'une idée simple, mais si Fred est capable de canaliser ses idées pour créer des histoires qui ne se limitent pas à présenter des choses saugrenues les unes après les autres, ça peut devenir très bon.

    Pulp_Sirius Le 08/12/2023 à 22:06:02
    Donjon Antipodes + - Tome 10002 - Changement de programme

    Bon. Les connexions à l'univers Donjon sont ténues. Perso, moi, je m'en fous un peu. D'ailleurs, il est certain qu'on s'en va vers quelque chose qui va relier la série aux autres, c'est évident.

    J'ai trouvé l'album assez bon, mais pas extraordinaire. Il y a de bonnes idées, comme le personnage de la renarde. J'aime aussi que le professeur Cormor sorte enfin de son bocal. Surtout, le dessin de Vince n'a jamais été aussi petit. Cet album contient plus de cases que les deux Antipodes + précédents, et ça, j'aime beaucoup. Que voulez-vous, j'aime les petits dessins! Ça fait des histoires plus complètes sur le même nombre de pages, forcément! Ceci étant dit, on est quand même loin de l'époque de gloire qu'était Potron-minet. Il y a une plus grande fixation sur les blagues de sexe dans cet album, ce qui me fait penser que c'est peut-être Sfar qui a écrit une grande partie du scénario (lol), mais le dessin ne suit pas dans ce sens. Donjon est devenu beaucoup plus conservateur qu'il ne l'était lors de la première époque.

    Le personnage de l'Atlas est décevant ici. Il n'a pas grand-chose à faire. Sinon, l'humour en général n'est pas mal, il y a une ou deux blagues qui m'ont fait rire, mais on a déjà vu mieux dans l'ensemble. Un album qui pour moi reste assez stable pour la période Antipodes +, divertissant sans plus, mais j'attends toujours celui qui va vraiment me surprendre.

    Pulp_Sirius Le 07/12/2023 à 03:46:21
    Philémon (Nouvelle édition) - Tome 1 - Avant la lettre

    Il faut vraiment qu'un auteur soit au sommet de son art pour que j'apprécie l'absurde. Prenez, par exemple, Marc-Antoine Mathieu avec Julius Corentin Acquefacques -- du pur génie.

    Dans ces deux premières histoires de Philémon (l'album contient deux récits) -- que je ne connaissais pas vraiment -- je n'ai pas trouvé grand intérêt au scénario. Les dessins sont agréables, et les idées de Fred en tant que telles sont intéressantes, mais on assiste ici à une succession de rebondissements un peu aléatoires, ainsi qu'à un humour souvent simpliste. Pourtant, Philémon est souvent considérée comme série poétique, ce qui tomberait dans mes cordes, mais ce premier tome ne m'a point ému.

    À en croire les critiques d'Arkadi sur la série, j'ose espérer que ce tome est peu représentatif de ce qui s'en vient. Parce qu'en regardant les couvertures des prochains tomes, j'ai l'impression que toute la série repose sur ce même concept. À voir...

    Pulp_Sirius Le 07/12/2023 à 03:20:29
    Neptune (Leo) - Tome 1 - Épisode 1

    == Avis pour les deux albums ==

    À l'aide! Voilà un auteur dont les mérites sont, selon moi, largement surfaits. Léo peine à écrire des dialogues qui coulent naturellement. Certes, il a parfois de bonnes idées, et j'ai aimé certaines de ses séries, mais ses réflexions me font penser à un jeune qui croit tout connaître et tout savoir.

    D'abord, la main de Léo est lourde, lourde, lourdeeeeeeeeeeeee. Regardez comme elles sont belles, mes héroïnes! Comme elles sont jeunes! Comme elles sont douées! Comme elles gèrent bien! Comme elles sont expérimentées! Comme elles sont compétentes! Comme elles sont brillantes! Comme elles sont habiles! Comme elles sont inspirantes! Comme elles sont talentueuses! Comme elles sont.... ON A COMPRIS!!!

    Ça n'en finit plus de ne plus finir. C'est ce que vous appelez de la bonne écriture, vous? Léo me semble tellement imbu de ses personnages qu'il ne peut s'empêcher de marteler le crâne de ses lecteurs avec ses petites leçons de morale qui font grimacer. Sans compter qu'il est loin d'être le premier à faire ce qu'il fait, comme il semble le croire.

    Tome 2, page 43 : "Mais je suis un peu surpris par le fait que vous soyez deux jeunes femmes... je m'attendais plutôt à des hommes plus... musclés, au moins selon les films que nous avons de votre ancienne guerre. - Adrien fait allusion aux films qu'ils ont captés et enregistrés à l'époque où ils survolaient la Terre..."

    Ah, bon? Voyons voir.

    Alien (1979), Barbarella (1968), Gravity (2013), The Hunger Games (2012), Arrival (2016), Annihilation (2018), Contact (1997), Tank Girl (1995), Terminator 2 (1991), Æon Flux (2005), Edge of Tomorrow (2014), The Matrix (1999), Cloud Atlas (2012), Resident Evil (2002)... etc, etc...

    Et ça c'est juste pour la SF. Vous voulez Lady Snowblood (1973), ou Battle Angel Alita, l'adaptation de Gunnm (1990), ou encore Nausicaä (1984), ou Kill Bill (2003) ou encore............???????

    Et si vous vous dites, "ouais mais les films ont été captés pendant la Deuxième Guerre mondiale", dites-vous que Léo pensait déjà ça lorsqu'il écrivait Survivants, comme il le dit à la fin du cinquième tome. Et que les films avec des femmes tenant le rôle principal existaient déjà dans les années 1920!

    À un moment donné, il faut remettre les pendules à l'heure. Les femmes fortes existent depuis belle lurette, et elles ont souvent été bien mieux écrites que celles que Léo nous présente! Pas besoin de se bomber le torse juste parce qu'on dessine des femmes fortes, ouh là là.

    Les Mondes d'Aldébaran n'ont plus rien à dire. Et si je dois me fier aux critiques du premier tome du prochain cycle, Bellatrix, je crois que je vais allègrement passer mon chemin plutôt que de perdre mon temps.

    Pulp_Sirius Le 06/12/2023 à 01:17:20

    Un bon polar, captivant à lire, qui nous laisse deviner jusqu'au bout.

    Le gros problème que j'ai avec ce genre de BD, c'est qu'une fois lu, il n'y a plus vraiment d'intérêt à la relire. Comme on connaît déjà le développement de l'intrigue et surtout son dénouement, ça ne donne pas envie de se replonger dedans.

    Quoi qu'il en soit, ça vaut le coup d'au moins une lecture.

    Pulp_Sirius Le 02/12/2023 à 22:27:06
    Tyler Cross - Tome 3 - Miami

    Légèrement plus complexe que les deux premiers tomes, et tout aussi bon. À noter que même si chaque histoire est indépendante, chacune fait quand même suite à la précédente.

    Je n'ai pas parlé de l'écriture dans mes deux premiers avis, mais j'aime beaucoup. Je dirais même que c'est poétique, parfois.
    "Le maquillage n'effacera pas la peur sur son visage. Fermer les yeux n'éloignera pas les monstres qui rôdent autour d'elle."

    C'est beau, non?

    Vivement le retour Tyler Cross dans une nouvelle trilogie, un jour.

    Pulp_Sirius Le 01/12/2023 à 03:36:46
    Tyler Cross - Tome 2 - Angola

    Ah, les histoires de prison. Succès assuré!

    Est-ce que le tome 2 est meilleur que le premier? Possible... Mais j'aurais aimé qu'on passe moins de temps sur l'histoire de certains personnages secondaires, parce que justement le plus intéressant de l'album se passe avec Tyler en prison. Pas grand-chose à dire qui n'ait déjà été dit -- un autre album réussi pour notre duo d'auteurs!

    Pulp_Sirius Le 30/11/2023 à 01:37:09

    Décidément, Nury et Brüno sont faits pour s'entendre!

    Une bonne trame de série B avec un tueur au charisme indéniable. Je ne m'étendrai pas sur l'histoire, il y a quand même... au-dessus de 30 avis sous le mien pour ce tome (!), mais c'est divertissant du début à la fin.

    Il est certain que ça demeure classique -- on a déjà vu ce genre d'histoire ailleurs, rien de nouveau sous le soleil ici. Mais ça reste diablement efficace. Sinon, j'ai des réserves quant à la tournure de la relation que prend celle de Tyler et de Stella dans le troisième acte, mais sinon, difficile de se plaindre!

    Pulp_Sirius Le 29/11/2023 à 19:16:07
    Retour sur Aldébaran - Tome 1 - Épisode 1

    == Avis pour les trois tomes ==

    La série commence à manquer d'idées. Je me suis profondément ennuyé en lisant ce cycle. Beaucoup de bla-bla sur le rapprochement humain-extraterrestre, avec une dose d'eau de rose trop importante. C'est beaucoup trop mélodramatique avec tout le monde qui s'aime et qui se lance des fleurs en continu.

    Sinon, la nouvelle planète découverte grâce à la porte quantique offre très peu d'intérêt. On apprend quelque chose d'important pour la série, mais c'est à peu près tout ce que ce cycle a à offrir.

    Pulp_Sirius Le 29/11/2023 à 17:00:55
    La pierre du chaos - Tome 1 - Le Sang des ruines

    == Avis pour les trois tomes ==

    Une histoire étrange, où il ne se passe pas grand-chose. Un homme touche à une pierre magique et devient pratiquement un demi-dieu qui peut tout détruire sur son passage. Il détruit donc toutes les armées ennemies à lui tout seul et a une soif insatiable de pouvoir.

    C'est un homme arrogant, hautain, irrespectueux, moqueur, méchant... une vraie raclure, quoi. Ça rend la lecture du récit assez désagréable, puisque toute l'histoire tourne autour de lui. Il y a aussi une sorte de "sorcière" qui ne sert pas à grand-chose, et d'autres personnages qui lui gravitent autour mais qui n'ont que peu d'intérêt.

    Même les ennemis, qui ressemblent assez à des orcs ou des démons, sont pratiquement inutilisés dans le récit puisqu'ils se font décimer brutalement par notre "héros" sans offrir de résistance aucune. Les textes ne sont pas particulièrement bons, avec des conversations convenues et souvent truffées de clichés. C'est sans compter le dénouement express d'une histoire qui n'avait pas grand-chose à dire et qui finalement nous donne l'impression de nous avoir fait perdre notre temps.

    Je cherche une étoile à mettre... le dessin de Créty aurait pu être pire, j'imagine. Mais je ne suis pas fan.

    Pulp_Sirius Le 26/11/2023 à 01:13:29
    Le royaume sans nom - Tome 1 - Acte I

    Les 5 Terres, sortez de ce corps!

    Je suis toujours attiré par les séries aux animaux anthropomorphes. Mais il faut que le scénario suive. Ici, l'histoire imaginée par Herik Hanna est trop superficielle pour convaincre. Pourtant, les textes sont plutôt bons. Hanna sait écrire. Mais ça ne se traduit pas en scénario complexe pour autant. Ni en personnages particulièrement intéressants. J'irais même jusqu'à dire que c'est trop souvent juvénile. J'ai l'impression d'avoir lu une histoire écrite par un adolescent qui sait écrire. (En excluant l'usage excessif de points de suspension. Je n'ai... jamais vu... autant de points... de suspension... dans une BD... auparavant... Il ne faut pas... exagérer... quand même!...)

    Même la fin de l'album est prévisible. En fait, tout est trop simple. Trop propret. Trop convenu. Il y a un autocollant sur la couverture de l'album qui dit : "Violent, tragique... un Shakespeare bestial." Violent?? D'accord, il y a quelques scènes violentes, mais c'est somme toute assez léger! On a vu bien pire dans nombre de BD qui ne se targuent pas d'être violentes pour autant! Au contraire, ça manque cruellement de panache. Bestial? Bon, alors, oui, ce sont des animaux. Mais sinon? Où est le cru, le viscéral, l'inconfortable? Hanna présente une trame beaucoup trop conservatrice. Surtout quand on considère que le trio qui forme Lewelyn souffle tout sur son passage ces temps-ci et propose des scénarios d'une qualité indéniable, nonobstant la propagande idéologique.

    Il y a également une fixation trop importante sur l'humour. C'est censé être violent et tragique, mais l'humour meuble trop les pages pour faire avancer une histoire qui manque de réelle profondeur. C'est bien beau, les galipettes du cervidé, mais ça apporte quoi, au final? Encore de l'humour adolescent!

    Je n'aime pas du tout les dessins non plus. C'est du dessin fait à l'ordinateur? C'est tellement léché, lisse, propret, et ça manque tellement de détails. Cet album renferme quatre (!) doubles pages, et aucune ne m'a impressionné! C'est trop fade, ça manque d'originalité, de raffinement, et les couleurs ne sont pas particulièrement belles. Sans compter les erreurs (!?). Exemple, un personnage a du sang sur la figure. On tourne la page, oups le sang a disparu. On tourne encore la page, voilà le sang est revenu! Les scènes d'action sont statiques, avec des arrière-plans monochromes, pas particulièrement bien dessinées non plus.

    Je suis déçu. Pourtant, je suis convaincu que Herik Hanna est capable de composer un scénario intelligent. Quelqu'un qui écrit aussi bien est forcément capable de le faire. Et ce n'est pas que ce scénario-ci soit indigeste, mais il est beaucoup trop conventionnel. Les tractations politiques me semblent ténues pour le moment. Si Glénat espérait rafler la mise à Delcourt avec cette série... il reste beaucoup de travail à faire. Je me croise les doigts pour la suite, mais je n'espère rien.

    Pulp_Sirius Le 22/11/2023 à 23:04:48
    I.S.S. Snipers - Tome 5 - Ivy Halley

    Super! Le meilleur album de la série jusqu'à maintenant!

    Quand je vois le nom de Nicolas Jarry, je suis toujours optimiste sous réserve. Il a écrit tous les albums Nains qui sont pour moi généralement de meilleure facture que toutes les autres séries de cet univers. Par contre, justement, lorsqu'il prête sa plume à d'autres univers, il est tout aussi capable d'écrire des histoires bien médiocres. Mais j'avais espoir. Et je n'ai pas été déçu!

    D'abord, cet d'album d'I.S.S. Snipers tranche de manière assez nette avec les quatre autres tomes de la série. Jarry nous amène à travers une histoire complètement déjantée de métamorphose d'araignée géante en cyborg au corps de femme. Hein? Franchement, l'idée est géniale. Mais notre héroïne n'est pas le seul personnage intéressant. Avec en plus une I.A. rechigneuse, une sorte de "robot" de 70 ans dans le corps d'une petite fille, et un pirate de l'espace qui complète le groupe, le cocktail est servi.

    Surtout, c'est bien écrit. Heureusement. Comme avec Peru pour le tome 4, sauf qu'ici c'est encore plus original. Jarry maîtrise sa plume sur cet opus et ça donne un véritable bon moment de lecture. Le dessin de Campanella Avdisha est également très bon.

    Seuls bémols pour moi -- quand on blâme les ultra-riches pour tous les problèmes du monde, gros bâillement. Et sinon, justement, le méchant est un peu trop exagéré. "Tu es ma propriété. Chacun de mes mots sera pour toi un commandement divin. Agenouille-toi! Et maintenant ouvre la bouche..." Vous voyez ou ça s'en va? Ce genre de comportement excessif et scénaristiquement facile pour faire en sorte qu'on déteste vraiment le méchant de service est décevant. Mais hormis ce détail, le méchant réussit quand même à remplir son rôle de manière assez convaincante.

    Ultimement, un très bon album. Est-ce que je surcote parce que les trois premiers tomes étaient tous trop mauvais à mon goût? Peut-être. Peu importe, ça fait du bien de lire quelque chose qui n'enrage pas, pour une fois.

    Pulp_Sirius Le 22/11/2023 à 02:49:08
    I.S.S. Snipers - Tome 4 - Sharp

    Bon bien voilà, vous voyez, il est possible de faire du bon même dans l'univers d'I.S.S. Snipers.

    D'abord, il faut dire que l'écriture d'Olivier Peru est de loin supérieure à tout ce que nous avons vu dans les trois premiers tomes. J'ai cru au scénario, j'ai cru aux personnages, j'ai cru à la vision de l'auteur. J'ai voulu suivre cette bande de Snipers jusqu'au bout.

    Pourtant (et en point négatif d'ailleurs), l'histoire reste à peu près la même que celle des trois premiers tomes. Le méchant est à peu près copié-collé lui aussi. Il y a quelques raccourcis scénaristiques que je n'ai pas aimés, comme quand les Snipers apprennent comme ça soudainement que leur navire a été équipé "d'émetteurs capables de passer outre les perturbations générées par la planète." Tiens donc, comme c'est commode! La fin, aussi, avec la révélation sur la planète, bof, mais bon.

    La grosse différence, c'est que c'est bien écrit. L'histoire est peut-être sans grandes surprises, mais elle bien livrée. Pour moi, ça fait toute la différence. Je note aussi que le dessin d'Alessandra De Bernardis est plutôt bon.

    Dernière note, par contre, c'est que page 12, il manque le dernier mot de la première bulle. C'est récurrent chez Soleil Productions ce genre d'erreur, ma foi.

    Pulp_Sirius Le 19/11/2023 à 22:27:43
    Donjon Zénith - Tome 10 - Formule incantatoire

    Affreux! Des quatre derniers Donjon sortis, il y en a un seul que j'ai vraiment aimé. Ici, nous avons encore droit à un album de la période Zénith, que les auteurs enchaînent à une cadence infernale.

    D'abord, l'humour tombe totalement à plat pour moi. On a déjà vu ça des millions de fois chez Trondheim et Sfar, même dans d'autres séries, comme dans Lapinot. On a compris, les auteurs vouent apparemment une haine profonde contre tout ce qui à trait aux religions. Bon, c'est bien beau tout ça, mais combien de fois allez-vous ressasser jusqu'à l’écœurement cette idée? C'est pas mal l'ensemble de l'histoire ici. Marvin est stupide à cause de sa religion draconiste. Hahaha. Sinon, on conclut l'histoire d'Horous entamée quelques albums plus tôt.

    Je ne comprends pas non plus l'amour que les gens portent pour le dessin de Boulet. Je le trouve franchement désagréable maintenant. Je préfère de loin le dessin de Trondheim lui-même, qui malgré sa simplicité possède au moins un certain charme.

    Quand une série commence à pondre plus de mauvais albums que de bons albums, je me dis qu'il est bientôt temps de passer à autre chose. L'époque Potron-minet avec l'incroyable Christophe Blain me manque.

    Pulp_Sirius Le 16/11/2023 à 21:17:44
    I.S.S. Snipers - Tome 3 - Jürr

    Vous pensiez qu'on ne pouvait pas faire pire que les deux premiers albums? Eh bien, vous aviez tort!

    Je suis désolé, mais j'ai absolument dé-tes-té les textes de cet album. Les personnages sont idiots, insensés, immatures, illogiques, irréalistes... Le scénario est simpliste, réchauffé, banal... Les scènes d'action sont absurdes... Il n'y a RIEN qui fonctionne, rien!

    Quand on a des Snipers qui se font battre comme des mouches par le dieu du coin, transformant ainsi les super-soldats de leur BD éponyme en chair à canon jetable, c'est un mauvais choix scénaristique. Quand on a des Snipers qui pensent que leurs armes vont être assez puissantes pour s'attaquer à cette glu qui bouffe tout le monde, ça fait d'eux des personnages stupides. Quand on a les meilleurs soldats de l'armée qui s'abaissent à être des petits intimidateurs sortis tout droit d'une cour d'école, ça ne donne aucune plausibilité à leur rang. Quand on a un méchant dont la seule motivation est - encore - de récupérer des armes et puis tant pis pour les courageux envoyés à l'abattoir, c'est décevant. Quand on donne une importance quelconque à des personnages qui finissent par ne servir à rien (la rouquine), on a l'impression qu'on nous fait perdre notre temps. Quand on a le héros de l'histoire qui survit à l'impossible juste parce qu'il le faut bien, le récit perd toute crédibilité.

    Et c'est sans compter les astérisques qui ne renvoient à rien! ENCORE! Ils nous avaient déjà fait le coup dans leur série Androïdes! Page 28, astérisque sans explication en bas de page! Page 29, astérisque sans explication en bas de page! Page 30, astérisque sans explication en bas de page! Quand on part à l'imprimerie trop vite... C'est sûr que, aux pages 29 et 30, les astérisques sont inutiles parce qu'on a déjà "expliqué" Khâliste à la page 3 (VOIR TOME 2!!!) , mais quand même, les gars. Ça fait dur.

    Ouf.

    Pulp_Sirius Le 13/11/2023 à 03:47:58
    Donjon Monsters - Tome 17 - Un héritage trompeur

    Hmmmm... Un album qui fait référence à plusieurs autres albums de la série, y compris le plus récent Donjon Zénith 9, qui lui-même faisait référence au Donjon Monsters 16. Mais il y a une multitude d'autres clins d’œil à d'anciens albums, alors saurez-vous suivre le fil?

    C'est le genre d'album pour fans de la série que, normalement, j'aimerais beaucoup. Mais le scénario ne m'a pas accroché plus que ça. L'humour que l'on retrouve dans cet album est aussi moins mon style, dans l'ensemble. Je suis toujours content de retrouver Papsukal, mais il manquait un petit quelque chose ici. J'aime bien le dessin de Gatignol, par contre.

    Notez que Donjon continue de "cacher" des messages, comme dans les formules magiques, par exemple. Page 4, le "Neerg Yad" est simplement "Green Day" à l'envers, et page 5 le "Egaun Cigam" encore juste "Nuage Magic" à l'envers. Il y en a sûrement d'autres.

    Pulp_Sirius Le 10/11/2023 à 17:41:37
    La bête du Lac (Le Mangeur d'Âmes) - Tome 1 - Le gardien

    == Avis pour les trois tomes ==

    Trop d'incohérences! Les personnages se contredisent parfois dans leurs propos, et le scénario aussi. On se demande quel était le rôle de certains personnages en fin de compte. Le dessin angulaire est beau dans le premier tome, mais prend une méchante débarque dans les tomes 2 et 3. L'humour est quasi-constant, comme un vieux mononcle qui essaye trop fort d'être drôle au party de Noël. L'humour fonctionne parfois, j'en conviens, mais il est trop omniprésent. Enfin, tout est constamment surexpliqué. Les personnages décrivent tout et expliquent tout, comme si les lecteurs n'étaient pas capables de comprendre ce que le dessin raconte déjà.

    À noter que si vous avez la version intitulée "La Bête du lac", c'est la version québécoise originale. Si vous avez la version intitulée "Le Mangeur d'âmes", c'est la version française. J'ai repéré quelques "bonyenne", "mautadit", "torrieu", "ça m'a bin l'air", "saint-chrême de calvasse" et quelques autres expressions québécoises du genre, mais franchement, si ça, c'était assez pour mériter une réécriture pour le lectorat français, euh, ça en dit plus sur la mentalité française que sur le français québécois.

    Pas une grosse perte anyway.

    Pulp_Sirius Le 10/11/2023 à 17:18:03
    I.S.S. Snipers - Tome 2 - Khôl Murdock

    *soupir*

    J'avais une bonne impression après les premières pages. Un sniper alpha et un loup alpha qui œuvrent pour le même but mais qui sont rivaux? J'aime! Un méchant tout aussi alpha que même la fédération n'est pas capable de l'approcher? J'aime! J'ai toujours aimé quand plusieurs personnages qui sont au sommet de la meute doivent s'affronter, et c'est ce que nous présentait cet album.

    Malheureusement, ça vire au gâchis total. Seul le loup finit par avoir un rôle substantiel. Le sniper? Rien du tout. Le méchant? Une véritable farce! Je ne suis même pas sûr de comprendre comment il a fini par être battu, tellement le dessin ne montre juste pas bien ce qui est censé être arrivé. Un véritable pétard mouillé.

    De plus, les personnages sont beaucoup trop extrêmes à mon goût dans leurs personnalités. S'ils avaient été plus terre-à-terre et moins CoMplÈTeMenT CIngLÉS, on aurait eu une meilleure histoire! Déception totale.

    Pulp_Sirius Le 06/11/2023 à 22:31:52
    Donjon Zénith - Tome 9 - Larmes et brouillard

    J'ai nettement préféré ce Zénith, que j'ai trouvé assez drôle, au précédent. C'est en fait une attaque en règle contre les traditions que Trondheim et Sfar lancent ici, mais si on s'attarde seulement à celles de l'univers Donjon, on peut bien rire.

    Les différences d'opinion entre Isis, Herbert et Marvin sont bien présentées, et Herbert ressort vraiment du lot comme étant le plus rationnel des trois. C'est une fable intéressante sur l'importance qu'on accorde à certaines règles qu'on l'on suit mais qui peuvent mettre la vie d'autrui en danger. Sur ce, j'ai beaucoup de peine pour le petit bébé de nos deux héros dans ce tome.

    Sinon, Hyacinthe a toujours un rôle restreint, et on se demande vraiment comment va se conclure cette histoire avec De la Cour. On fait d'ailleurs un lien direct avec Donjon Monsters 16, "Quelque part ailleurs", que je n'avais pas du tout aimé. Heureusement, j'ai bien aimé cet album-ci en fin de compte.

    À noter que la page 25 contient des petits "trous", que j'ai trouvés dans chaque album que j'ai vérifié dans différentes librairies, et que la page 41 est un peu tachée de noir à cause de l'encre de la page 40!

    Pulp_Sirius Le 06/11/2023 à 21:44:29

    Euh... qu'est-ce que je viens de lire?
    Un homme se retrouve endoctriné par une secte qui vénère des pneus... et on suit son noviciat et toutes les règles qu'il lui faut suivre... Et on en apprend sur l'origine de cette "religion"... Jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il lui faudrait plutôt s'enfuir. Et... c'est tout?

    Pulp_Sirius Le 06/11/2023 à 02:39:37
    I.S.S. Snipers - Tome 1 - Reid Eckart

    Conquêtes version 2. Ou Androïdes version 2, dans une moindre mesure.

    Connaissez-vous Jean-Luc Istin? C'est un jeune auteur qui cherche à se faire une place dans le milieu... allez, je blague. Soleil Productions, c'est lui. Impossible de ne pas retrouver son nom sur une nouvelle série publiée par cette maison. Non mais, quelles similarités avec l'autre série spatiale des productions ensoleillées, Conquêtes! La différence se résume probablement à, euh... eh bien... je ne sais pas trop.

    De gigantesques vaisseaux qui se déplacent dans l'espace? Coché. Des soldats qui doivent se frotter à des extraterrestres? Coché. Encore des soldats qui sont vulgaires et dont c'est le seul trait de personnalité? Coché. Colonisation d'exoplanètes? Coché. Euh... j'aimerais vous en dire plus mais il n'y a pas grand scénario ici. La véritable différence, c'est que nos personnages sont des assassins à moitié robot, et non des colons. Ou quelque chose comme ça.

    Bref, à quoi ressemble notre premier tome? Nos héros -- enfin, LE héros, parce que les autres membres du groupe sont pratiquement relégués aux oubliettes -- doivent généralement exterminer des colons rebelles. Sauf qu'ici, surprise, c'est une planète autochtone pacifiste, alors ils vont plutôt se rebeller contre la fédération. On y saupoudre des scènes d'action, et voilà.

    On suit tous les codes de la BD ici, sans grande surprise, sans véritable originalité. Il n'y a rien qui ressorte du lot. Notre héros narre sa propre histoire. Notre héros a un passé bien triste. Notre héros doit faire face à un traître. Notre héros doit faire face à son passé. Ce sont des idées qui peuvent être passionnantes, même si on les a déjà vues mille fois, à condition que ce soit écrit de manière innovatrice. Malheureusement, il n'en est rien.

    C'est sans compter ce dessin numérique qui est franchement parfois flou dans certaines cases, avec des couleurs souvent douteuses.

    On verra si les prochains tomes sont meilleurs.

    Pulp_Sirius Le 04/11/2023 à 01:33:04
    VilleVermine - Tome 3 - Le tombeau du Géant

    Pouhahahahahaha! De la propagande d'extrême gauche!

    ==SPOILERS!! == (mais pour vrai mieux vaut se faire spoiler cette histoire que de perdre son temps sur du prosélytisme comme ça!)

    Si j'avais adoré les deux premiers tomes pour leur folie et leur écriture, avec une histoire qui cherchait avant tout à DI-VER-TIR le lecteur, ici, Julien Lambert fait de la politique. Et de la petite politique identitaire à deux balles, en plus. Franchement, cette BD est une vraie honte.

    D'abord, j'avais déjà eu la puce à l'oreille quand l'histoire a commencé à sous-entendre que le géant s'était fait tué parce qu'il était "différent"... Et ensuite, que le festival serait mieux "sans violence"... Vous voyez le genre? Eh bien, attachez bien vos culottes encore toutes propres, ça va beaucoup plus loin que ça.

    La "force" du gardien, ce sont ses menstruations!
    Je cite : "Leur virilité s'est soudain trouvée menacée! Une puissance pareille dans le corps d'une femme, ils étaient incapables de l'admettre." Muahahahahahahah!
    "Très vite, les blagues ont commencé. C'était à qui trouvait le mot le plus obscène pour qualifier le vagin de la géante." Pouhahahahahah!
    "Il fallait montrer que les hommes sont des hommes et qu'ils doivent posséder les femmes!" Lolololololol, à l'aide, je n'en peux plus!

    Et j'en passe! Et le géant... pardon, la géante qui se libère en détruisant tous les obstacles les culottes pleines de sang. Wouuuhouuuu, c'est assez clair pour vous, ça, comme message?

    Je n'ai aucun respect pour ce genre de politisation de la BD qui cherche à faire passer un message en réduisant carrément le sexe opposé à des êtres abjects et dégueulasses. À mon sens, cette BD est carrément misandre. Et tout simplement pas intéressante d'un point de vue scénaristique. Elle prêche pour sa paroisse, au lieu de chercher à divertir tout le monde.

    Vive les bibliothèques! Imaginez si j'avais payé pour ça.

    Pulp_Sirius Le 01/11/2023 à 17:17:53
    VilleVermine - Tome 1 - 1/2 : L'homme aux babioles

    == Avis pour les deux premiers tomes ==

    Waouh! Quelle découverte que cette histoire de Julien Lambert!

    D'abord, je ne m'attendais pas à aimer, parce qu'un homme qui parle aux objets, c'est généralement un peu trop farfelu pour moi. Ça m'a tout de suite rappelé "La Révolte d'Hop-Frog" de David B. et Christophe Blain, sauf que je n'avais pas beaucoup aimé ce dernier. Mais ici, le scénario de Lambert est tellement bien construit que c'est difficile de ne pas être séduit!

    Tout est complètement déjanté dans cette histoire, et il est très difficile de prévoir comment l'histoire va se développer! En passant par les hommes volants à la bande de jeunes qui détestent les adultes au savant fou qui veut créer l'insecte ultime jusqu'à la fille d'une famille mafieuse qui préférerait plutôt chanter... on dirait vraiment que c'est nul, dit de même, mais c'est tellement bien écrit! Les dialogues sont excellents sans être littéraires, l'histoire avance sans temps morts, et l'auteur sait soutenir notre intérêt du début à la fin!

    J'aime aussi beaucoup le dessin, même si les scènes d'action sont parfois un peu statiques à mon goût. Sinon, mon seul bémol, c'est que l'histoire se termine un peu trop "happy end", malgré quelques scènes tragiques quand même.

    Superbe découverte! J'ai hâte de lire le troisième tome!
    (EDIT: Finalement, je n'aurais pas dû le lire.)

    Pulp_Sirius Le 01/11/2023 à 01:26:58
    Conquêtes - Tome 10 - Sylaris

    Du pareil au même.

    Les personnages n'ont pas de personnalité et sont des copiés-collés de tous les autres personnages que l'on a vus dans la série jusqu'à maintenant, et tiennent exactement toujours le même type de conversation! L'histoire ne présente aucune originalité particulière -- il n'y a franchement rien à dire tellement le scénario est sommaire et simpliste!

    C'est sans compter l'anglais bancal qu'on retrouve.
    p. 36 "If you do not apply, sergeant, I'll kill you!" ??? Ça veut dire quoi, ça, au juste? "Si tu postules pas, sergent, je te tue!" Hein? Et si c'était censé être "Si tu ne t'appliques pas", l'idiome anglais est "apply yourself".
    p. 51 "Calimity Jane!" ... Heu, c'est plutôt Calamity Jane avec un 'a', les gars, merci.
    p. 16 Finalement, le "sons of bitch", quoique techniquement possible, est pour le moins inhabituel, et aurait probablement dû être "sons of bitches".

    Pas grand-chose d'intéressant dans cet album -- c'est du déjà vu mille fois!

    Pulp_Sirius Le 28/10/2023 à 01:21:48
    Yojimbot - Tome 1 - Acte 1 - Silence métallique

    Pour les enfants!

    Une histoire plate, avec des dialogues hyper simples, et un scénario beaucoup trop classique. Ne vous y méprenez pas : juste parce qu'on a des robots dans un univers japonais (euh, c'est original, ça?), il n'y a pas grand-chose qui ressort du lot ici. Le méchant est caricaturé à l'extrême, lui aussi. Les robots qui font des petites simagrées en guise d'humour, des petites philosophies à la (je paraphrase) "ce sont les méchants humains qui sont les véritables robots dégénérés, pas vous", etc., et je le redis, un scénario d'une simplicité absolue font que je n'ai retiré aucun plaisir de cette lecture.

    Même le nom de l'un des robots, "Sheru", me dérange. D'abord, le mot pour 'coquillage', en japonais, c'est 'kaigara', ou encore l'une ou l'autre des deux syllabes, soit 'kai' ou 'kara'. シェル (sheru) est une translittération de l'anglais vers le syllabaire japonais. Carrément le mot anglais 'shell' prononcé à la japonaise. Donc qu'on retranslittère ça en français pour "Sheru", c'est... drôle. Son nom aurait dû être Shell. Ou Kai.

    Les dessins sont bien, mais au-delà de ça, vraiment, je me suis ennuyé. J'imagine que c'est recommandable pour les jeunes de 8 à 12 ans.

    Pulp_Sirius Le 27/10/2023 à 00:42:38

    Une étoile pour le dessin sublime de Garcia, zéro pour tout le reste. Le tome 1 est semi-intéressant, mais l'histoire se perd rapidement en succession de séquences sans profondeur, de dialogues insipides et de bribes de récits peu développés. Résultat : aucun intérêt.

    Pulp_Sirius Le 26/10/2023 à 01:46:02
    Percevan - Tome 17 - La Couronne du Crépuscule

    Ouf. Le pire Percevan à ce jour.

    D'abord, en quatrième de couverture du tome 15, Dargaud indiquait déjà que le prochain tome à paraître s'intitulerait "La Couronne du crépuscule". Ce tome, en fin de compte, n'est jamais paru chez Dargaud. Pour le tome 16, alors que la série est reprise par les Éditions du Tiroir, on a eu droit à une autre histoire. Mais le Tiroir indique lors de la parution du tome 16 que le tome 17 est déjà en cours de préparation! C'est, bien sûr, ce que sera enfin la Couronne du crépuscule, dont l'histoire avait, j'imagine, déjà été conçue et peut-être même en partie écrite alors que Percevan résidait encore chez Dargaud.

    Bon! Commençons par le dessin, pour une fois. J'ai déjà dit que je trouvais souvent les visages de Luguy étranges, et ici, c'est le comble! Vraiment, les visages sont souvent difformes ou étrangement dessinés, et pas toujours uniformes. D'ailleurs, Kervin a de plus en plus souvent ce sourire sardonique qui le fait paraître carrément méchant. Il y avait déjà deux ou trois tomes que ça avait commencé, mais ici plus souvent que jamais Kervin a franchement l'air mauvais. Il y aussi quelques cases avec un TCHAC qui ne montrent pas l'action mais seulement quelques gouttes de sang pour nous laisser imaginer, mais qui donnent plutôt l'impression d'être extrêmement bâclées et grossièrement ratées.

    Quand on parle de paysages ou de décors, par contre, ou encore de scènes imaginatives (le chevalier noir, par exemple), Luguy est encore capable de nous surprendre. Mais les couleurs de cet album sont affreuses. Je n'ai pas du tout aimé les couleurs, et je ne sais pas si c'est de la faute à Fabien Rypert ou à l'imprimerie, mais ce n'est pas très agréable à regarder.

    Côté histoire, ça ne fonctionne pas mieux. Le roi réunit quelques personnages dont Percevan pour retrouver une couronne, mais les personnages sont peu crédibles. Dans la scène d'hallucination collective, par exemple, il est peu crédible que tous les personnages se laissent avoir aussi facilement. Même Cordille, qui regarde de haut la jeune fille après ce qui vient juste de se passer, réagit d'une manière qui n'a aucun sens. Percevan qui empêche qu'on tue le monstre, alors qu'à la page d'avant il s'apprêtait à sortir son épée pour le tuer parce qu'"il faut en finir", ça n'a aucun sens!! On n'explique jamais pourquoi les trois hôtes détestent le duc de Rochecombe, ou encore pourquoi le mage Mabon ne sait pas vraiment utiliser la magie. Kervin qui réussit à sortir de prison, ce n'est pas logique non plus. Et plein d'autres détails qui font que le scénario ne tient pas la route.

    Grosse déception que cet album pour moi. Et en quatrième de couverture, on indique qu'un autre album est à paraître, un jour, "Les Miroirs du ciel"... Je me prends à rêver du jour où Percevan aura le traitement Spirou & Fantasio vu par... ou les Schtroumpfs vu par... où d'autres auteurs pourront écrire leur propre version du personnage, sans aucune contrainte, comme bon leur semble... Je ne dis pas que Léturgie et Luguy sont arrivés au bout de leur corde, mais je commence à avoir peur pour la suite...

    Pulp_Sirius Le 22/10/2023 à 21:00:42
    Percevan - Tome 16 - La Magicienne Des Eaux Profondes

    Voilà, la série est reprise par les Éditions du Tiroir. Pourquoi a-t-elle été abandonnée par Dargaud? Aucune idée! Je n'ai pas trouvé d'informations à ce sujet. Mais mon nez fin me dit que c'était une question d'argent. Percevan ne se vendait plus? Probablement.

    Quoi qu'il en soit, cette histoire avait vu quelques-unes de ses pages, si j'ai bien compris, déjà publiées dans le tome hors-série "Les foudres de Balkis", album qui relate plus en détail, dans une sorte de prologue, le pourquoi du retour aux forces obscures de Balkis présenté dans ce tome-ci.

    Car c'est précisément ce dont il est question dans cette histoire. Balkis revient du côté des méchants et tente de sauver Ciensinfus du reflet du miroir où il est enfermé depuis la trilogie de Malicorne. Ciensinfus la tient supposément en otage, mais ce retournement de personnalité de Balkis n'est jamais explicité très clairement. D'où l'existence du numéro hors-série, je présume.

    Le concept de l'histoire est intéressant, avec cette course contre le temps et cet échange de vie contre une vie, mais le développement de l'histoire et certains dialogues laissent à désirer pour moi. De plus, le retour de Mortepierre et de Polémic est aggravant, car ils prennent beaucoup trop de place. Même le jet de dés que fait Percevan à la fin pour mettre un terme à toute cette histoire m'a semblé trop tiré par les cheveux.

    Par contre, j'ai aimé le personnage d'Altaïs dans ce tome -- son rôle n'avait jamais été aussi important. Au final, un album correct, mais loin d'être parmi les meilleurs pour moi.

    Pulp_Sirius Le 21/10/2023 à 03:14:29
    Percevan - Tome 15 - Le Huitième Royaume

    Dernier album de Percevan publié chez Dargaud!

    Un énorme potentiel, mais... D'abord, cette idée que Percevan se fasse voler son temps -- Percevan passe d'un moment de la journée à un autre sans avoir vécu le temps qui s'est écoulé -- est superbe. On vient toujours me chercher quand on joue avec le temporel. Personne ne sait pourquoi Percevan se fait voler son temps -- le mystère intrigue. Ensuite, il y a une sorte d'ambiance "polar", si on veut, qui place un traître parmi les magiciens, mais ni les personnages ni le lecteur ne savent qui est le traître. Ce sont vraiment d'excellentes idées qui auraient pu faire de cet album l'un des meilleurs de la série.

    Hélas, si seulement l'histoire avait été séparée en diptyque, on aurait peut-être eu plus de temps pour développer... Après le début de l'histoire, ce concept de temps perdu est complètement abandonné. Sinon, la naïveté de Sharlaan continue d'être navrante. Comment un magicien tel que lui peut-il sans cesse se laisser prendre aussi facilement? Il y a d'ailleurs beaucoup de développements qui sont causés par des actions ou des décisions de nos personnages qui sont beaucoup trop douteuses. Léturgie emprunte trop de raccourcis faciles pour faire avancer le récit.

    La révélation du grand méchant est aussi décevante. Ni l'identité du voleur de temps ni ses raisons ne sont convaincantes. Faire des liens avec des histoires antérieures peut être intéressant, mais il faut que ce soit bien fait. Quand ça devient trop fréquent (dans plusieurs albums) et qu'on nous renvoie sans cesse à d'anciens albums comme ça, on a un peu l'impression de se faire mener en bateau. Enfin, donner à Guimly le clou du spectacle, non merci.

    Un autre de ces Percevan qui aurait pu être fantastique, mais il faudrait que Léturgie et Luguy songent à faire passer Percevan à l'âge adulte...

    (À noter que je possède également un album noté "Première édition" mais qui ne contient PAS les pages inversées. Probablement une réimpression non datée?)

    Pulp_Sirius Le 18/10/2023 à 22:34:21
    Percevan - Tome 14 - Les Marches d'Eliandysse

    Le début de l'histoire est très bien, avec ce roi qui veut briser cette tradition de sacrifices qu'il croit barbare et sans fondements, mais le développement du récit par la suite m'a semblé lacunaire.

    D'abord, le récit a repris un peu de loufoquerie par rapport au dernier tome, avec beaucoup de déprime par rapport aux fèves au lard et Guimly qui assomme un soldat... Même plus tard, un homme gigantesque répond à Percevan : "Je pourrais t'écraser d'un seul coup!!! Mais je suis le fils d'Eliandysse et te combattre n'est pas digne de mon rang..." Et il s'en va, alors que Percevan est sur le point de tout gâcher! Allons, ce n'est pas sérieux...

    J'ai aussi trouvé la fin prévisible quant à la véritable identité d'Éliandysse (on a déjà vu ça ailleurs). Même la libération d'un personnage par Kervin m'a semblé beaucoup trop facile comme ça à la dernière minute.

    Un tome qui aurait pu être beaucoup mieux mais qui ultimement déçoit.

    Pulp_Sirius Le 18/10/2023 à 22:16:11
    Aquarica - Tome 1 - Roodhaven

    Plutôt mauvais dans l'ensemble.

    À la fin du deuxième tome, François Schuiten mentionne que pour que l'histoire soit adaptée en dessin animé, il fallait l'aide d'un "script doctor", et on peut comprendre pourquoi! Dès le début, j'ai trouvé les dialogues artificiels, mécaniques, irréalistes -- je n'ai pas du tout aimé.

    Voici deux exemples :

    John Greyford, un scientifique océanographe, découvre une sorte de crabe géant échoué sur une plage. "Incroyable! Tout bonnement fascinant!" En l'examinant, il y découvre en plus une femme vivante à l'intérieur. Est-ce assez pour rendre l'incrédule crédule, vous pensez? Quelques pages plus loin, un ancien marin lui raconte l'histoire d'une baleine géante... Réaction de notre cher John?

    - Lieutenant O'Bryan! Vous n'êtes pas en train de me dire que vous avez cru à cette faribole de marin ivre? [...] Ha! Ha! Ha! Mais ce n'est pas possible, voyons!!! Personne n'a jamais prouvé l'existence de ce léviathan d'opérette! Et je m'y connais : la cryptozoologie marine, c'est ma spécialité...!"

    Dit-il, alors qu'il tient dans ses bras une femme sortie tout droit d'un crabe géant!!!!!!!!!!!!!!!!!! Ce genre de réaction n'a aucun sens pour moi.

    Autre exemple, Aquarica (c'est le nom de la fille) creuse dans le sable d'une île sur laquelle elle se trouve. Pourquoi? Pour toucher la baleine qui s'y trouverait en dessous. Quand elle se fait dire que ce n'est qu'une île, un continent, qu'il n'y a pas de baleine sous l'île, elle répond : "S'il n'y avait pas de grandes baleines sous les îles, alors les îles s'enfonceraient dans la mer!!!"

    Quelques pages plus loin, en expliquant aux marins d'où elle vient, elle dit : "Chez moi, c'est comme une île, mais ce n'est pas une île... C'est une baleine, grande comme une île..."

    ??????????????????? Mais... mais... je croyais que tu croyais que toutes les îles étaient des baleines... HEIN!?!?

    Script doctor, à l'aide!! De toute façon, même si vous essayiez de rationaliser ces dialogues, en me disant par exemple qu'elle fait une différence entre les baleines sous les îles et les îles-baleines, ça n'aurait pas beaucoup plus de sens.. Le deuxième tome n'est pas bien mieux et contient tout autant de personnages caricaturaux et de dialogues douteux. Quant aux dessins, gros bof pour moi.

    Malgré le thème, cette histoire manque de complexité et de personnages développés.

    Pulp_Sirius Le 15/10/2023 à 20:26:52
    Percevan - Tome 13 - Les Terres sans Retour

    Alors moi, j'ai beaucoup aimé. C'est la première fois qu'une histoire de Percevan est aussi mature, je dirais. Les interactions entre les personnages sont plus intéressantes, et l'histoire m'a plu. Est-elle trop "plate et sans rebondissements"? Peut-être -- il manque un peu de magie, comparé à d'habitude, pour Percevan -- mais l'histoire m'a semblé mieux développée qu'à l'habitude, ce qui est toujours un plus pour moi. D'accord, oui, elle demeure classique, mais je n'ai pas été dérangé par toutes sortes de détails comme c'est souvent le cas.

    Léturgie a d'ailleurs réussi à intégrer Guimly dans l'histoire d'une manière qui ne me déplaît pas, chose surprenante. Il y a aussi une référence au tout premier album de Percevan que je n'ai pas bien comprise, parce que je n'ai pas souvenir de Balkis comme étant une prisonnière du roi. Le roi est d'ailleurs présenté comme méchant dans ce tome, ce qui contraste avec le tome 4, où il était victime d'un envoûtement et dans lequel Percevan a risqué sa vie pour le sauver. Sinon, la princesse chinoise joue un trop petit rôle à mon sens.

    Je trouve que le dessin de Luguy a lui aussi maturé dans cet album, et certains paysages et châteaux sont véritablement enchanteurs. Bien sûr, l'histoire se termine trop rapidement, comme de coutume, mais pour la première fois depuis le tout premier tome, la fin m'a pris de court, pas à cause de sa conclusion abrupte, mais à cause de l'événement qui s'y produit.

    Ultimement, l'un des meilleurs albums de la série pour moi.

    (À noter aussi qu'à partir de cet album, le style employé pour écrire le titre "Percevan" a changé pour quelque chose de plus "moderne", mais je préfère la typographie originale.)

    Pulp_Sirius Le 14/10/2023 à 00:49:49
    Percevan - Tome 12 - Le Septième Sceau

    Légèrement meilleur que sa première partie, cette suite peine à véritablement se démarquer. Léturgie et Luguy nous offrent un tome tout en action avec moult créatures, mais il manque clairement de profondeur au récit. D'accord, les Percevan ne sont pas reconnus pour être des parangons d'histoires complexes et bien développées, mais je m'attendais quand même à un peu mieux.

    Ce qui fait un peu pathétique selon moi, c'est que l'album nous renvoie à pas moins de quatre albums déjà parus (!) avec des astérisques, si jamais vous étiez l'un de ces pauvres malheureux qui n'avaient pas tout lu!

    La révélation du grand méchant est à peine expliquée et continue la lancée du onzième tome qui cherche à faire revenir tous les personnages possibles ou presque, et j'avoue que la révélation est décevante, surtout quand on pense à ce qui s'était passé la première fois. Il y a trois cavaliers de l'apocalypse qui servent de sbires au méchant, mais seulement deux des trois sont utilisés.

    J'ai quand même passé un meilleur moment qu'avec le précédent tome, mais on touche à peine aux trois étoiles pour moi.

    Pulp_Sirius Le 13/10/2023 à 22:35:56
    Percevan - Tome 11 - Les Sceaux de l'Apocalypse

    Ainsi commence un nouveau diptyque. Hmmm. Un grand nombre de personnages connus de la série sont réunis ici -- Balkis, Altaïs, Shyloc'h, Mortepierre, Polémic, Sharlaan, Malice... et pourquoi pas un petit passage par le pays d'Aslor et le Labyrinthe incertain, tant qu'à faire?

    Un être maléfique tente de briser sept sceaux pour renouveler le monde selon ses désirs... La trame est très classique dans l'ensemble -- et le développement de l'histoire aussi, malheureusement. Tout avance d'ailleurs très vite (surprise!) et les sceaux sont pratiquement déjà tous brisés dès la fin de l'album. Et si certains semblent apporter leur lot de conséquences sur le monde, d'autres semblent oubliés... Et bien sûr, on accorde trop de place à Mortepierre et Polémic...

    Enfin, le dessin de Luguy comporte de belles créatures et de beaux décors, comme toujours, mais je dois avouer que les visages de ses personnages m'ont souvent semblé étranges, et les scènes d'action également, dessinées parfois maladroitement. À noter aussi que le papier glacé (lustré??) utilisé dans l'édition originale est affreux et rend les couleurs affreuses à son tour. Le papier mat des premiers tomes me manque...

    Album plus que moyen.

    Pulp_Sirius Le 10/10/2023 à 03:40:38
    Dwarf - Tome 1 - Wyrïmir

    == Avis pour les 4 tomes ==

    Ahhh! Nous étions si près du but!

    L'univers créé par Shovel est riche, riche, riche! J'ai adoré découvrir cette lande avec ses nains, sylves, orcs, et autres animaux sauvages. Les personnages sont nombreux et jouent tous leur rôle. Le scénario est rudement bien écrit et le français, impeccable! J'ai adoré ce français soutenu qu'emploient les personnages. Les dialogues sont intelligents, l'intrigue est futée. Lire un album prend du temps! Mais tout ce texte ne s'évapore pas en logorrhées inutiles -- chaque chose a sa place, chaque mystère finit par s'éclaircir le temps venu (ou presque). Alliances, traîtrises, jeux de pouvoir... le tout s'emboîte comme des poupées gigognes. Même l'humour est souvent très réussi, malgré certaines scènes qui se répètent un peu trop pour moi, comme l’obsession de Siliane, par exemple.

    Les dessins sont très beaux, surtout les paysages, les décors -- le trait est fin, raffiné. Les couleurs sont agréables. J'aime la petitesse des dessins. C'est trop rare de nos jours. Seuls les visages pourront en rebuter certains... ils changent parfois radicalement de proportion selon les cases ou les albums.

    Alors, quel est le problème? Eh bien, le problème, c'est le tome 4. J'aurais tant aimé que cette série fasse 8 tomes au lieu de 4. Hélas... Je ne sais pas pourquoi la série s'est achevée en 4 tomes, puisqu'elle était censée faire 5 tomes à l'origine. Peut-être ne se vendait-elle pas assez? Quoi qu'il en soit, malgré les 64 pages du dernier tome (au lieu de 48 pour les trois autres), on sent que Shovel n'a pas eu le loisir d'y consacrer tout son temps.

    D'abord, les dessins prennent un méchant coup. Le trait devient beaucoup plus grossier, les décors sont plus brouillons. Ensuite, certains événements s'enchaînent trop rapidement. La révolte de Cénac, par exemple. Ou encore Guénïel, dont l'histoire ne connaît pas de véritable conclusion. Le Nedrak est sous-utilisé. Je n'ai pas trop compris le rôle de la dame aux corbeaux. Tout est catapulté d'une manière qui ne sied pas à l’œuvre qu'avait créée Shovel jusque-là. Et malgré tout, le tome 4 est très loin d'être mauvais. Shovel réussit quand même à conclure la série de manière satisfaisante, d'une manière qui pourrait faire rougir beaucoup d'auteurs de fantaisie. Seulement -- il n'est pas tout à fait à la hauteur des trois premiers tomes. Sinon, je trouve que le titre est d'un commun sans nom (Dwarf??? -- oui, oui, je comprends le jeu de mots avec "Shovel Dwarf"), et que les couvertures auraient mieux fait de représenter le dessin que l'on retrouve à l'intérieur des albums. Ça aurait peut-être aidé pour les ventes, parce que personnellement je n'aime pas du tout les couvertures.

    Je suis tellement déçu, parce que nous sommes passés si près, si si près d'avoir ici un chef-d’œuvre du genre. Mais je suis aussi heureux parce qu'il y avait longtemps que je n'avais lu un scénario aussi bien ficelé et aussi bien écrit se déroulant dans un univers empli de fantaisie et de merveilleux m'ayant autant enchanté!

    Chapeau bien bas, M. Shovel.

    Pulp_Sirius Le 08/10/2023 à 01:40:48

    Scénario incompréhensible! De plus, malgré le fait que ce soit une "intégrale", l'histoire ne se termine même pas, donc ça ne vaut pas le coup de se lancer dans cette lecture. Seuls les dessins de Patrice Garcia et l'univers glauque et lugubre qu'il réussit à créer ici sont dignes d'intérêt. (Ah, et il y a énormément de fautes de français...)

    Pulp_Sirius Le 07/10/2023 à 03:47:30

    Trop intangible et irréaliste à mon goût.

    Cette histoire qui débute un peu comme un thriller mais qui sombre rapidement dans le surréalisme ne m'a pas convaincu. Sorte de réflexion sur l'art et sur la vie qu'on se fait... avec questions laissées sans réponses. J'accorde au moins à l'auteur le sens du suspense, parce qu'on a vraiment envie de savoir comment ça va se terminer.

    Ça m'a un peu rappelé "Le Silence" de Bruce Mutard, mais en moins bon. Et en plus violent. Gros bof pour moi.

    Pulp_Sirius Le 01/10/2023 à 22:12:53
    Percevan - Tome 10 - Le Maître des Etoiles

    Retour en Arabie, retour de Saâdia... (sans accent cette fois, parce qu'au diable la cohérence!) mais pas mal moins intéressant qu'El Jérada l'avait été. Un sultan cherche à obtenir la force de l'univers mais pour ce faire doit réunir trois savants et une sphère bleue. Percevan se retrouve mêlé dans tout ça par hasard, alors qu'il passe dans le château de l'un des savants. Le deuxième savant est un proche du sultan, et le troisième ne sert pratiquement à rien dans l'histoire.

    Beaucoup de scènes cocasses avec Kervin qui donnent un ton trop léger au récit. À l'inverse, le début de l'album comporte des scènes assez violentes, d'un niveau que l'on n'avait pas vu dans Percevan jusqu'à maintenant. L'autre première, c'est que cet album comporte deux pages où des femmes sont montrées complètement nues dans un bain public -- ce qui pourrait ne pas convenir à certains groupes d'âge selon les valeurs des parents. Cet album se présente comme étant pour adolescents plus vieux, mais les personnages parlent et agissent souvent comme des petits enfants.

    Bien sûr, l'histoire se termine très rapidement parce que Léturgie est-il seulement capable de faire autrement? Une déception que cet album pour moi, le moins bon depuis le tome 6.

    Pulp_Sirius Le 29/09/2023 à 18:56:33
    Percevan - Tome 9 - L'Arcantane Noire

    Un très bon one-shot! Cet album voit nos deux héros séparés et agir en parallèle (enfin, en supposant que l'on puisse considérer Kervin comme un héros). Difficile de dire pourquoi j'aime cet album sans tomber dans les spoilers par contre, mais l'histoire comporte de bonnes idées.

    Évidemment, ce n'est pas parfait -- le rôle de Bertrand, par exemple, semble inutile -- à quoi bon garder le secret?, et bien sûr le personnage de Moriane voit sont nom écrit "Mauriane" comme ça une fois au hasard parce que vive les erreurs!

    Sinon, je ne sais pas quelle technique de coloration est utilisée lors des passages à l'intérieur de l'Arcantane, mais c'est beaucoup plus beau que les couleurs du reste de l'album! Tous les albums devraient utiliser cette technique!

    Je crois que cet album devient mon deuxième préféré de l'univers de Percevan, juste après le tome 7.

    Pulp_Sirius Le 29/09/2023 à 03:53:34
    Lone Sloane - Tome 1 - Le mystère des abîmes

    J'ai ENFIN mis la main sur cet album! (Version 66 de 77! :D)

    Dans la préface écrite en 1977, Philippe Manœuvre écrit : "En cette heure précieuse, un album manquait à la fête : ce même 'Mystère Des Abîmes' que certains n'hésitaient pas à se procurer pour des sommes mirobolantes..." L'original de 1966 était déjà rare! Mais aujourd'hui, 46 ans plus tard, même ce Lone Sloane 66 commence à être difficile à trouver!

    Bon, alors, ça ressemble à quoi? Eh bien... D'abord, Druillet n'avait que 21 ans lorsqu'il a écrit cette histoire, mais toutes les particularités qui feront de lui le maître de la BD SF des années 70 sont bien présentes ici. Le dessin n'est pas encore aussi abouti qu'il le deviendra, certes, mais certaines planches rappellent beaucoup les albums qui suivront. Certains dessins sont quand même superbes, avec les détails qu'on lui connaît bien, et toute l'inventivité du cerveau Druillet est déjà bien en vue.

    Côté histoire, c'est ici que l'on rencontre Yearl pour la première fois, l'ami de longue date de Sloane. Sloane, piégé par un magicien, doit retrouver trois pierres de sang pour échapper à une malédiction et enfin sauver l'univers tout entier, disons-le comme ça. S'ensuivront des épreuves pour recouvrer les pierres, mais Druillet semble s'être lassé de sa propre histoire, puisque Sloane obtient les deuxième et troisième pierres en même temps sans véritable explication, et la troisième épreuve est zappée pour nous mener à la finale directement.

    Peut-être ne faut-il pas s'attendre à trop de logique d'une BD comme celle-ci, où les personnages prennent des décisions étranges et où on passe du sérieux au comique sans crier gare, mais ça part parfois dans tous les sens. Le tout demeure assez simpliste dans l'ensemble et votre degré de tolérance pour ce genre de "gros-n'importe-quoi" influencera certainement votre opinion de l'album. Tout de même, je préfère cet opus-ci à Chaos ou encore Delirius 2.

    Sinon, cette réédition de 1977 offre trois (techniquement, mais plutôt deux) histoires supplémentaires en fin d'album. La première, avec Demuth au scénario, s'intitule "Saint naufrage des extases" et présente un intérêt limité. Certains dessins sont intéressants. La "deuxième", c'est seulement deux pages d'une histoire intitulée "Passage de la main d'or" que Druillet aurait écrite en 1965. Elle ne semble pas complète? Ce n'est pas clair -- peut-être Druillet n'a-t-il jamais terminé cette histoire? À moins que l'histoire ne s'appelle "La main d'or" et qu'on ne nous fournit qu'un passage? Enfin, on a une histoire de Lone Sloane qui s'appelle "Nova", qui est beaucoup plus moderne dans le style, peut-être parue dans Métal Hurlant ou un magazine du genre à l'époque, qui fait 10 pages. Un bof pour moi là aussi.

    Ultimement, je suis quand même satisfait d'avoir pu mettre la main sur cette fameuse première histoire de Lone Sloane qui ne fait même plus partie du canon officiel du personnage. Je ne paierais certainement pas les prix de fou que l'on trouve en ligne pour l'édition originale (de toute façon la réédition de 77 offre plus!), mais si vous êtes fan de Sloane ou de Druillet, ça vaut le coup d'y jeter un œil!

    Pulp_Sirius Le 28/09/2023 à 02:49:19
    Percevan - Tome 8 - La table d'Emeraude

    Et on reperd des plumes.

    Le dernier album de la trilogie de Malicorne est assurément meilleur que le premier, mais moins bon que le deuxième. C'est un mélange des deux précédents albums, en fait. Beaucoup de situations loufoques, d'humour puéril, de raccourcis scénaristiques... Mais il y a aussi du bon, comme le combat entre Sharlaan et Ciensinfus, par exemple, qui contient des dessins d'une belle créativité. La fin de l'album avec la table d'émeraude réussit aussi à offrir de belles scènes d'action, et pour une fois, la fin de l'histoire ne s'arrête pas sur un coup de hachoir prématuré. Une chance, parce qu'après trois albums, c'eût été le comble de la déception!

    J'ai la sensation que le summum de la série aura été atteint avec le tome 7, mais on verra pour la suite. Quoi qu'il en soit, la trilogie de Malicorne semble faire partie des albums les plus appréciés par les fans de la série, et on peut voir pourquoi.

    Pulp_Sirius Le 27/09/2023 à 03:00:17
    Percevan - Tome 7 - Les Seigneurs de l'Enfer

    Waouh! Ce deuxième tome de la trilogie de Malicorne est le meilleur Percevan qu'on a vu jusqu'à maintenant!

    C'est très sombre. Il pleut presque tout le temps. L'histoire est présentée avec sérieux (si l'on excepte les quelques scènes avec Mortepierre) et les enjeux sont graves. Les Seigneurs de l'Enfer sont terrifiants et ne sont pas battus en quelques secondes comme ça a souvent été le cas des autres méchants apparus dans Percevan auparavant. J'oserais même dire que ça me rappelle *un peu* le cycle des Chevaliers du pardon de la Complainte des landes perdues! La page 45 est absolument magnifique! Le dessin de Luguy est super! On ne s'ennuie pas une seconde!

    Du très, très bon! Reste à savoir si le dernier tome de cette trilogie saura être à la hauteur? (réponse : non) Dommage que ce tome soit pris en sandwich entre deux tomes qui lui sont nettement inférieurs mais qu'il faille pratiquement les lire pour pouvoir apprécier celui-ci...

    Pulp_Sirius Le 27/09/2023 à 01:51:51
    Percevan - Tome 6 - Les clefs de feu

    De retour au pays d'Aslor, que l'on avait découvert dans le tome 4. Cet album est le premier d'une histoire qui se déclinera en trilogie, une première pour la série.

    Malheureusement, ce premier tome est beaucoup trop loufoque pour m'apporter un sentiment de satisfaction. Le retour de Mortepierre et de Polémic est pesant, et on enchaîne les scènes d'humour puéril. On n'explique jamais pourquoi Ciensinfus accepte de retravailler avec Mortepierre, d'ailleurs, alors qu'il avait juré de le mener à sa perte après sa trahison dans le tome 2, Le Tombeau des glaces, album auquel celui-ci nous renvoie deux fois. Bien sûr, Sharlaan est également de retour, et il se fait piéger comme un amateur dès les premières pages de l'album d'une façon très naïve, ce qui rajoute à l'invraisemblance du scénario.

    Je n'ai pas grand-chose de positif à raconter sur cet album, si ce n'était pour les 6-8 dernières pages qui arrivent in extremis pour empêcher le navire de sombrer complètement -- l'histoire prend enfin une tournure intéressante et on espère qu'elle saura maintenir la barre pour le prochain album!

    Pulp_Sirius Le 24/09/2023 à 21:48:41
    Percevan - Tome 5 - Le Sablier d'El Jerada

    Enfin, un très bon tome (pour l'univers Percevan)!

    Percevan se retrouve en pays arabe, vendu comme esclave, et part à la recherche d'un seigneur français. Il fera la rencontre de la belle Saâdia et du jeune Taïb qui l'aideront dans sa quête.

    Ce qui me frappe d'abord, dans cet album, c'est à quel point le ton a changé. Cet album est beaucoup plus sérieux que tous ceux qui l'ont précédé, notamment en raison du fait que Kervin y joue un rôle plus restreint. Pour moi, cela a rendu la lecture beaucoup plus agréable.

    Le côté fantastique demeure présent -- le mythique El Jérada et les portes d'Alarkam, par exemple, sont des éléments surnaturels ou des cités cachées qui sont présentés comme réels -- mais les personnages considèrent quand même le seigneur des Sables, un personnage qui les recherchait, comme fou, ce qui me semble contradictoire. Dans l'ensemble, par contre, le récit est moins ancré dans les légendes et la magie que les autres.

    Sinon, on a encore droit à une histoire en un tome dont la fin arrive beaucoup trop rapidement, malheureusement. En fait, on n'a pas l'impression que l'histoire se termine vraiment. À noter aussi que les couleurs de l'édition originale sont affreuses, on dirait qu'elles ont dégouliné sur certaines pages, ce qui est très décevant. De plus, les personnages perdent de plus en plus leur côté "petit bonhomme" du point de vue des dessins, ce que je trouve dommage.

    Tout de même, cet album détrône L'Épée de Ganaël comme meilleur album de Percevan pour moi jusqu'à maintenant!

    Pulp_Sirius Le 23/09/2023 à 21:44:37
    Percevan - Tome 4 - Le pays d'Aslor

    Pas un grand fan de cet album. Le tout fait un peu bric-à-brac. Le roi est mourant, et Percevan et cie partent au pays d'Aslor à la recherche d'un puissant mage qui pourrait briser la malédiction.

    Un nouveau personnage accompagne nos héros -- Günter, un soldat du roi. Mais à quoi sert ce personnage, finalement? À pas grand-chose. C'est encore un personnage idiot qui n'existe tout simplement que pour être en opposition à Kervin.

    De plus, l'histoire se termine sur un deus ex machina, parce que bien sûr. Même la soudaine histoire d'amour entre Percevan et Balkis est peu crédible. Certains dessins sont beaux et bien imaginés, comme d'habitude avec Luguy, mais cette histoire ne m'a pas convaincu (histoire en un tome). Le tome 3 reste encore le meilleur pour moi jusqu'à maintenant.

    Pulp_Sirius Le 22/09/2023 à 19:13:16
    Percevan - Tome 3 - L'épée de Ganaël

    Enfin, un album plutôt intéressant! Et quand on parle avec un français aussi soutenu, on vient toujours me chercher par les sentiments (malgré les nombreuses fautes d'orthographe et grammaticales que l'on retrouve toujours dans les Percevan)!

    Cet album renferme d'excellentes idées. Le piège de Morgane, par exemple, est l'une de mes préférées. L'imagerie est belle. Le voyage par la brume et les marais vers le château de Ganaël est super, et le combat contre les chevaliers noirs est court, mais bien réalisé. Le dessin de Luguy est toujours aussi beau.

    Le problème, c'est qu'on a l'impression que toutes les cases qui contiennent Kervin en sont de précieuses de perdues. C'est dans cet album aussi qu'apparaît Guimly, qui deviendra le nouvel animal de compagnie. Ah, quand un petit animal vient sauver nos héros du danger (bâille...). Le scénario est aussi amené étrangement -- Percevan part à la recherche de Ganaël juste comme ça, pour le plaisir, parce que c'est un ami d'enfance. Euh, ok. Et bien sûr, la fin est fauchée par une rafale et en deux temps trois mouvements, voilà que tout est terminé. C'est une histoire en un tome qui, cette fois, en aurait vraiment mérité un deuxième.

    Ce troisième tome de Percevan est loin d'être parfait, mais c'est pour moi le meilleur des trois premiers.

    Pulp_Sirius Le 21/09/2023 à 01:50:14
    Percevan - Tome 2 - Le Tombeau Des Glaces

    Ce deuxième album, suite et conclusion de l'histoire entamée dans le premier, est plutôt décevant.

    Je n'avais pas parlé de Kervin, le compagnon de Percevan. C'est le bouffon de service. Généralement, je déteste ce genre de personnage, mais puisque nous sommes ici dans une BD jeunesse, je peux le tolérer. Par contre, le méchant, Mortepierre, a lui aussi son clown de service, un dénommé Polémic.

    S'ensuit une alternance de scènes entre les deux fous du roi -- Kervin est maladroit, ne pense qu'à manger et a peur de tout; et Polémic est constamment frappé, maltraité et insulté par son maître. Cette quête de la couronne, donc, ne cesse d'enchaîner les scènes farfelues (beaucoup plus que dans le premier album), et l'histoire perd de son intérêt.

    Qui plus est, la fin arrive en trombe et on se demande même si c'est bien fini tellement tout a déboulé en quelque trois pages? Mais oui, le tome 3 repart sur une toute nouvelle histoire! Grosse déception par rapport au premier. Il reste le dessin de Luguy.

    Pulp_Sirius Le 20/09/2023 à 03:10:32
    Percevan - Tome 1 - Les Trois Etoiles d'Ingaar

    Je n'ai pas lu Percevan quand j'étais jeune, je ne connaissais pas du tout.

    D'abord, ce qui marque, c'est l'excellent dessin de Luguy. Vraiment superbe, surtout quand on parle d'arrière-plans et de paysages. La colorisation, je l'aime beaucoup aussi. Ça fait peut-être vieillot, mais je trouve ces couleurs vives très attirantes.

    Côté scénario, ça reste classique avec son côté fantastique moyenâgeux, ses péripéties et ses personnages loufoques qui ciblent un public plus jeune (par ex., trébucher sur une bordure de tapis pour rentrer dans un mur), mais ça reste agréable à lire. Il y a quelques bonnes idées également.

    Étrangement, par contre, pour une BD jeunesse avec des péripéties qui semblent viser un public assez jeune, notre Percevan est un coureur de jupons. Dès la page 6, on le retrouve au lit avec une jolie demoiselle, et deux autres fois dans l'album on fait allusion à son attirance pour d'autres femmes rencontrées au hasard. Tout d'un coup, on est plus du côté ado. La série ne semble pas savoir sur quel pied danser de ce côté-là.

    Sinon, l'histoire de ce premier album n'est pas complète, il faudra lire la suite pour découvrir la conclusion. Plusieurs autres récits de la série comporteront d'ailleurs des histoires en deux ou trois tomes. Autre petit détail, le personnage de Shyloc'h voit son nom écrit "Shiloc'h" une fois dans l'album, alors que partout ailleurs c'est avec un 'y'. Les erreurs sont fréquentes dans Percevan.

    Bref, une bonne entrée en la matière. Il y a de l'action, il y a de l'humour (tempérez vos attentes quand même), et surtout, un magnifique dessin.

    Pulp_Sirius Le 09/09/2023 à 21:42:42

    Il n'y a pas plus classique. Cet album était-il supposé représenter une version plus adulte de Blanche Neige? Le récit ne présente aucune surprise, semble décousu par endroit et nous propose une fin précipitée. Je n'aime pas beaucoup le dessin non plus. La meilleure partie, ce sont les dessins des illustrateurs invités en fin d'album.

    Pulp_Sirius Le 09/09/2023 à 21:37:56
    Centaurus - Tome 1 - Terre promise

    == Avis pour la série ==

    Très bon! Les points faibles propres à Leo sont toujours bien présents, mais quand même moins exubérants que d'habitude. Peut-être grâce à Rodolphe? Quoi qu'il en soit, une bonne petite série pareille à toutes les autres écrites par Leo, mais qui s'en tire plutôt bien niveau scénario cette fois, avec des créatures intéressantes à découvrir et des personnages qu'on prend plaisir à suivre.

    Malheureusement, la fin est plutôt décevante. Sinon, c'est très recommandable!

    Pulp_Sirius Le 21/08/2023 à 02:01:16
    Sept - Tome 21 - Sept Macchabées

    Dernier album de la série Sept, et waouh! enfin! un superbe album!

    Il faut dire que le scénario de Meunier est super bien pensé, bien écrit, original... En voyant la couverture, je m'attendais à une énième histoire traditionnelle de zombies, mais ce n'est pas du tout ce que nous avons là! Des ressuscités qui doivent accomplir une dernière mission en Antarctique, mais qui se rendent compte que leur corps ne tient pas aussi bien que prévu... j'ai vraiment beaucoup aimé!

    Même les personnages sont assez bien développés, on en apprend sur leur passé, certaines scènes sont touchantes, d'autres drôles... et la fin nous réserve toute une surprise. L'histoire prend un certain temps à démarrer, mais c'était nécessaire pour bien nous mettre en contexte.

    Il aura fallu attendre le 21e album pour que je sois séduit... mais il y en a eu au moins un! Enfin, c'est réussi! Une belle façon de terminer la série.

    Pulp_Sirius Le 17/08/2023 à 19:05:18
    Sept - Tome 20 - Sept athlètes

    Une BD à saveur politique...
    Page 2: "Aux militants de MERE 29, mémoire vivante des républicains espagnols." - Kris

    MERE 29? Sur leur page officielle, on y trouve ceci :
    "L’association MERE 29 a vu le jour au printemps 2012. Elle est issue de la rencontre de plusieurs personnes liées par la volonté de « connaître », « faire connaître » et «faire reconnaître » la mémoire des exilés républicains espagnols dans le Finistère. Immigration peu commune et méconnue de plusieurs milliers d’individus entamée dès 1937 et qui se poursuit durant les années sombres de l’Occupation. [...] et qui finira pour certains dans les camps de concentration nazis et à la Libération, par l’installation en France."

    Bon, je ne connais rien de cette histoire, mais je respecterai toujours ceux qui tentent de préserver la mémoire de ceux qui ont injustement souffert. À cet égard, l'effort des scénaristes pour rendre honneur aux descendants des exilés républicains espagnols est louable. Par contre, je *crois* que le scénario de cette BD a été inventé de toutes pièces. Une fiction inscrite dans une réalité historique. J'ai trouvé l'histoire intéressante à suivre, quoique parfois légèrement improbable.

    Ce qui me dérange plus, c'est ce sentiment anti-capitaliste qui imprègne l’œuvre. Le capitalisme est loin d'être parfait, certes, mais c'est quand même le système économique qui a le plus tiré les gens de la pauvreté dans l'histoire du monde, point. D'ailleurs, je trouve toujours ça ironique qu'un scénariste soit anti-capitaliste alors qu'il... fait de la BD pour vendre. Croyez-vous que les auteurs fassent dans le bénévolat? Peut-on obtenir cette BD gratuitement si on écrit à Kris? Avez-vous contribué à engraisser les poches de Delcourt avec votre argent durement gagné pour vous procurer cet album?

    Enfin... Un album quand même agréable à lire et, à la base, avec de bonnes intentions.

    Pulp_Sirius Le 16/08/2023 à 18:59:57
    Sept - Tome 19 - Sept cannibales

    J'aime beaucoup le dessin de Tirso et les couleurs de Morey. Et le concept du scénario aussi, en quelque sorte, quoique vraiment poussé à l'extrême. Le problème, c'est le développement de l'intrigue qui nous ramène sans cesse dans le passé pour brièvement nous montrer les singeries des protagonistes à travers les années.

    Vous pourriez voir la BD de deux manières différentes -- soit on a droit ici à un fantasme de machistes qui profitent de leur art pour dessiner les pires abjections, soit on a droit à une sorte d'histoire féministe moderne qui met en valeur la "super femme" dans la deuxième moitié de l'album, un peu comme si les auteurs avaient voulu s'excuser pour la première moitié...

    Euh, je ne sais pas quoi en penser. D'un côté, la deuxième moitié de l'album est beaucoup trop classique et convenue, comme si c'était obligé pour obtenir la permission de publier; de l'autre, nos personnages sont si extrêmes qu'on a de la difficulté à y croire, sans compter que j'aurais préféré une histoire plus axée sur le présent. Bref.

    Cet album aurait dû s'appeler Sept sadiques et non Sept cannibales.

    Pulp_Sirius Le 14/08/2023 à 18:48:56
    Sept - Tome 18 - Sept héros

    Ça finit beaucoup trop brusquement. Sinon, l'idée est très originale quoiqu'improbable. Vraiment, nos héros ne parviennent pas à s'enfuir? Et ils trouvent une salle où les balises GPS ne fonctionnent pas? Certains des dialogues semblent aussi forcés. Il reste que l'histoire est intéressante à suivre et qu'on a hâte de savoir comment ça va se terminer. Le genre de bonne idée qui aurait gagné à être développée sur plusieurs tomes.

    Pulp_Sirius Le 14/08/2023 à 18:40:34
    Sept - Tome 17 - Sept mages

    Ahhh, ça aurait pu être tellement mieux. Certains des sept mages ne servent pratiquement à rien, une partie de la fin est très prévisible, et le raisonnement qui conclut l'album n'a aucun sens. De quels enfantillages parle-t-on, au juste? Le dessin est plus que moyen, mais mention spéciale à la double page en 40-41, qui est époustouflante! Bref, un album classique dans son développement avec des personnages sous-utilisés.

    Pulp_Sirius Le 13/08/2023 à 01:56:22
    Sept - Tome 16 - Sept frères

    Surprenamment bon. De prime abord, j'appréhendais la lecture de cet album, car le sujet des francs-maçons et de la Deuxième Guerre mondiale ne m'intéresse pas. Mais en fin de compte, on a droit à une histoire remplie de tension qui nous fait vraiment douter des personnages et qui nous donne envie de découvrir la vérité... qui est le traître? Réussi!