Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les avis de - Eric DEMAISON

Visualiser les 187 avis postés dans la bedetheque
    Eric DEMAISON Le 31/01/2023 à 14:08:26
    L'impertinence d'un été - Tome 1 - Première partie

    Comme la critique ci-dessous, une BD qui ne m'a pas séduit.
    Basée sur un fait réel la rencontre endiablée et fugace de 2 photographes dans le Mexique des années 30.
    Mais où cela mène-t-il? Que veut nous raconter l'auteur?
    Un évènement même réel ne fait pas un scénario ni un propos. Les personnages ne sont pas incarnés, n'ont pas d'épaisseur. Bref j'écris cette critique une semaine après avoir lu cette BD et déjà je ne me souvenais plus de ce que j'avais lu! J'ai été obligé de la feuilleter pour me la remémorer!

    Eric DEMAISON Le 24/01/2023 à 22:26:39

    Comme dit par d'autres critiques, livre de 6 nouvelles. La majorité d'entre elles sont somptueuses. Peut être que c'est "l'homme de la toundra" que j'ai trouvé un très léger ton en dessous. Durant cette histoire, je n'ai pu m'empêcher de penser et comparer à Dersou Ouzala, le superbe film de Kurosawa, d'où mon jugement.
    Mais les autres sont très belles, et parmi les cinq autres, "Retour à la mer" et "Les Appartements Shôkaro" sont exceptionnels, beaux, émouvants, justes. Dans la veine de "l'homme qui marche".
    Comment le dessin de Taniguchi s'adapte si bien au ton mélancolique ou épique du récit? C'est pour moi un mystère et pourtant, je ressens une grande communion entre le dessin, le rythme de l'histoire et le récit.
    J'ai ressenti une vraie émotion à la lecture de ce livre.

    Eric DEMAISON Le 24/01/2023 à 22:12:27

    Lecture parfois difficile. Où nous emmène-t-on? La chute est certes sympa mais ne permet pas de comprendre l'histoire. L'idée de départ de disparitions sans laisser de traces est bonne mais à condition d'en donner plus au lecteur. Pour le reste, c'est un travail correct.

    J'oublierai très vite.

    Eric DEMAISON Le 10/01/2023 à 13:23:57

    Le travail est soigné. Les dessins sont beaux et le choix de projeter l'histoire d'une enfant délaissée par ses parents dans le monde des renards, s'il surprend au début, ne s'avère pas désagréable.
    Mais j'ai trouvé l'histoire sans intérêt - comment cette enfant va surmonter son mal-être profond suite à son délaissement par ses parents?. Il ne suffit pas d'avoir un drame pour faire de bonnes histoire. Le traitement, le rythme, le point de vue sont aussi des éléments essentiels.Mais tut cela manque dans cet album. J'ai trouvé que l'on est plus dans de la sensiblerie que dans la sensibilité.
    Je me profondément ennuyé à cette lecture.

    Eric DEMAISON Le 10/01/2023 à 13:10:57

    Des rapts d'enfants, un suspect arrêté est promis à la corde. Mais une mère dont la fille a disparu va le faire s'évader pour partir avec son jeune fils à la recherche de sa fille .
    Même si de nombreux ingrédients du western sont présents, l'ouest avec ses espaces vierges, le sherrif, le souvenir de guerres indiennes... c'est avant tout une aventure humaine de cette mère et de son fils.
    Le dessin est somptueux, le choix graphique du sépia et du rouge participent au saisissement et à l'ambiance générale. Le rythme du récit, sa violence souvent contenue et ses personnages m'ont fait penser au film de Clint Eastwood réalisateur.
    Un seul regret, la chute m'a semblé un peu facile.
    Mais un très bon livre.

    Eric DEMAISON Le 03/01/2023 à 17:36:39

    Mon avis vaut pour l'ensemble de la série.
    Pourquoi avoir lu les huit albums. C'est un mystère pour moi. Histoire sans intérêt, les rebondissements sont même pénibles tellement ils sont invraisemblables... Le seul intérêt que j'y ai trouvé c'est celui de chercher sur internet des renseignements sur la vie de Dupleix et la présence française aux Indes au XVIIème siècle.
    Les dessins et la mise en page sont corrects mais tout cela est très tape-à-l’œil avec une belle héroïne qui se dénude régulièrement.
    Depuis la série littéraire et cinématographique Angélique, ce genre est éculé quand il est traité de cette manière. Rien à voir avec Bourgeon. Heureusement pour lui.
    Donc aucun intérêt à lire ce récit.

    Eric DEMAISON Le 14/12/2022 à 13:18:54

    Un cadre au chômage, un peu à la dérive trouve par hasard une lettre de 1922 écrite par une femme de 20 ans. Il part à la recherche de cette femme. Son périple le fait voyager à Vienne. Il y découvrira un monde passé mêlé au monde actuel,. Mais aussi ce sera l'occasion d'un voyage en lui-même et d'une reconstruction.
    Belle bande dessinée par son récit, par son graphisme au trait rapide mais qui campe bien les divers personnages et l'ambiance viennoise. Une belle lecture.

    Eric DEMAISON Le 05/12/2022 à 11:35:03

    Être une enfant juive, ou vue comme telle, en France pendant la 2ème guerre mondiale.
    L'autrice raconte ici une histoire toute en retenue. Le point de vue pris par l'autrice est celui d'une petite fille. L'histoire est belle et touchante, mais j'ai eu du mal à me laisser porter par ce récit. Est-ce lié au style graphique (un peu naïf et à plat) ou au rythme du récit? Je ne sais pas, peut-être un peu des deux.
    Mais je suis persuadé que certains ou certaines aimeront cet livre.

    Eric DEMAISON Le 05/12/2022 à 11:24:56

    Le drakkar s'éloigne de la côte et part en razzia. Les femmes retournent soulagées au village et les hommes partent dans la brume! Au sens propre et figuré.
    Des réflexions comiques ("j'espère que je vais être à la hauteur, je débute à la hache"). Il y a de vrais réussites, mais l'ensemble manque un peu de rythme pour en faire un album inoubliable.
    J'ai trouvé le début laborieux, mais au fil des pages l'ambiance s'améliore et le lecteur (moi) est de plus en plus accroché au récit.
    Attente du 2ème tome pour voir si tout s'installe dans un univers et rythme cohérents.

    Eric DEMAISON Le 19/11/2022 à 15:15:10

    Je n'ai pas lu livre de R. J. Ellory et donc ne peut comparer le respect de l’œuvre originale. Mais cette histoire de meurtres en série de petites filles et du traumatisme engendré dans l'âme du narrateur, Joseph, est prenante. La vie du "héros" est rythmée par des meurtres atroces de petites filles. Cela l'écrase, le peine, il fait sien ces meurtres et vit mal le fait de ne pouvoir les empêcher. Il subit cela comme une malédiction.
    Cette bd est très bien construite. L'atmosphère de l'Amérique rurale puis new-yorkaise est bien décrite. La structure du récit et le système narratif permettent à l'ensemble de fonctionner. Le dessin et les teintes ocres sont justes. Une mention particulière à la façon dont les personnages sont dessinés, ils sont tous particulièrement bien réussis.
    100 pages tout compte fait ce n'est pas long quand tout c'est du bel ouvrage!

    Eric DEMAISON Le 19/11/2022 à 15:01:02

    Cela se passe à Buenos Aires. Une grand-mère meurt et sa petite fille, étudiante, prend possession de sa maison. Introspection et découverte de cette grand-mère inclassable, caractérielle et attachante, rythmeront le parcours de sa petite fille qui se cloître dans cette maison, un peu d'un autre temps. Elle découvrira le passé injuste de la vie de son aïeule, immigrée italienne, et finira par la comprendre.
    Le thème pourrait être dur, mais non, c'est à la fois touchant et sensible sans tomber dans la sensiblerie. Le rythme du récit est enlevé, même si le livre fait 330 pages.
    Le dessin, a priori pas ce que j'aime, est adapté et souvent inventif, la mise en page participant à la fluidité.
    Une belle surprise.

    Eric DEMAISON Le 17/11/2022 à 14:26:16

    Dans la veine du "Coup de Prague" sous de multiples aspects: le contexte de la guerre froide, nos amis anglais aux premières loges, de l'espionnage, une base de faits réels et un couple scénariste/dessinateur qui récidive. Voilà en quelque sorte le deuxième volet d'une série (?).
    Le scénario est brillant tant dans l'histoire que dans la façon de la raconter. Le choix du mode de récit, flashback, est judicieux et ménage une fin surprenante, son rythme aussi est soutenu et tient bien sur la durée.
    Le dessin, toujours aussi caractéristique de Miles Hyman est lumineux (cela contraste d'ailleurs avec le "Coup de Prague" et son ambiance hivernale). Les références graphiques au réalisme américain sont toujours là pour ceux qui apprécient ce style. Certaines mises en cases et pages sont très belles et rythme très bien le récit par exemple les premières et dernières pages sont somptueuses.
    En plus la collection "Aire Libre" de Dupuis qui soigne l'édition en fait un beau livre.

    Eric DEMAISON Le 17/11/2022 à 14:01:45
    Albany & Sturgess - Tome 4 - Olivia Sturgess 1914-2004

    Pour les fans du duo scénariste/dessinateur, voilà le dernier épisode du duo d'enquêteur/enquêtrice. C'est élégant et "so british" pour une BD franco-belge.

    Eric DEMAISON Le 06/11/2022 à 14:13:08

    Inconditionnel de Franquin, j'appréhendais.
    Comment conserver une part de l'esprit en le renouvelant totalement. L'exercice est délicat voire souvent impossible. Félicitations à Émile Bravo pour avoir brillamment réussi l'exercice.
    L'histoire se passe avant la deuxième guerre mondiale dans un Bruxelles en paix, mais pour combien de temps? Car déjà en coulisse il y a des négociations secrètes entre l'Allemagne nazie et les représentants de la Pologne.
    Autour Spirou jeune garçon, jeune groom. Fantasio journaliste insupportable et attachant qui comble de "l'ironie" sera la cause du conflit à venir.
    Le dessin est beau, la narration somptueuse, le scénario enlevé. Il y a régulièrement de belles touches d'humour. Bref Émile Bravo utilise le support de la bande dessinée dans le style "ligne claire" pour nous conter une superbe histoire pour tout public.
    A lire et relire.

    Eric DEMAISON Le 06/11/2022 à 13:54:57

    Que c'est-il passé en 1789 et dans les jours qui précédèrent le 14 juillet? Cet album nous raconte ces évènements à partir de la vie quotidienne de plusieurs personnages. Certains illustres, Marie-Antoinette, Camille Desmoulins. D'autres emblématiques un prisonnier et le commandant de la Bastille. D'autres anonymes. Ces croisements de vies et de regards éclairent la société d'alors, rendent le récit touchant et riche.
    Le scénario est bien structuré et bien écrit, le dessin soigné. A lire par les jeunes et moins jeunes.

    Eric DEMAISON Le 21/10/2022 à 13:29:30
    Soyons fous - Tome 1 - Tome 1

    Du délire, de l'absurde, de l'humour crash supportés par un dessin riche et très expressif. et des textes savoureux. Un bon moment.

    Eric DEMAISON Le 30/09/2022 à 14:27:31
    Le chat du Rabbin - Tome 11 - La Bible pour les chats

    Du Sfar "pur sucre".
    Le chat tombe sur le n° de téléphone de Dieu.... Ici avec son ton plein de dérision, Joan Sfar nous livre sa version de la bible et de certains de ses personnages (Elie et Abraham).
    Le récit est enlevé, vif, et parfois culotté. Une occasion aussi pour aller se renseigner (ailleurs) sur ce qu'il y a vraiment dans le récit "officiel". Quand Zlabya parait les pages sont somptueuses.
    Je ne lirai pas que du Sfar, mais un de temps en temps, j'y prends du plaisir!

    Eric DEMAISON Le 30/09/2022 à 14:17:48

    Le désarroi d'une femme d'aujourd'hui, mère, belle-mère, épouse, employée dans un univers stressant fait de rythme et de craintes environnementales.
    Peut être qu'à aborder trop de thèmes, cela devient un peu caricatural. Même si le ton est léger et non pesant, ce qui est bien, j'ai eu du mal à faire corps avec cette héroïne. Le récit aurait certainement gagné à être plus concis et plus comique ou plus basé sur la dérision.
    Lecture plaisante mais pas un grand souvenir in fine.

    Eric DEMAISON Le 30/09/2022 à 14:10:00

    L'histoire méconnue sous nos latitudes de Gilgamesh. Héros mythologique de la Mésopotamie dont l'histoire a nourri notre mythologie (Noé, Hercule). Ne serait-ce qu'à ce titre ce livre vaut d'être lu. Mais il y a bien autre chose, le récit est beau, la mise en dessin poétique (même si on n'est pas un adepte inconditionnel du style graphique de Berberian. Certaines pages, certains dessins sont somptueux.
    Une belle BD qui nous transporte le temps d'une lecture dans un autre univers.

    Eric DEMAISON Le 06/09/2022 à 21:40:58

    Comment traiter un tel roman? Le sujet pourrait paraitre peu d'actualité: la fidélité au-dessus de l'amour, la réflexion comme élément de maîtrise des sentiments et élans et tout cela au XVème siècle avec des codes et une langue qui nous sont "étrangers".
    L'exercice ici est particulièrement réussi. Excellent équilibre entre la place laissée au texte et celle du dessin. Le dessin un peu maniéré nous plonge dans l'époque (les expressions du visage de la Princesse de Clèves sont très expressives). L'histoire est bien rythmée.
    Les deux autrices se sont bien réparties les rôles Catel, les préfaces et postfaces et Claire Bouilhac le corps du roman.
    A lire et découvrir pour ceux qui apprécient les textes classiques.

    Eric DEMAISON Le 06/09/2022 à 21:25:34

    Avec Christin à la plume j'ai jamais été déçu. Ce sont toujours des scénarios solides, de belles histoires et des personnages ayant une réelle étoffe. Là encore c'est le cas, histoire d'un jeune auvergnat qui monte à Paris et se trouve entraîné dans le milieu de la nuit et des malfrats.
    Dans ce livre en plus, J. M. Arroyo a trouvé le trait juste. Ambiance et cadrages de polar type films des années 50. Mise en page rythmée, des planches vraiment superbes.
    A lire en prenant son temps.

    Eric DEMAISON Le 06/09/2022 à 08:47:42

    Une histoire de deux destins croisés qui sont broyés par la vie. Deux hommes sont hantés chacun par une expérience tragique, un a tué l'autre à fait tuer. Ce scénario dramatique est traité avec douceur et retenue. Le tour de force tient dans la capacité à créer des personnages réellement humains et avec une réelle épaisseur.
    Tout l'ensemble est cohérent et le traitement graphique qui alterne judicieusement les couleurs chaudes et froides contribue à la qualité du livre.

    Eric DEMAISON Le 23/08/2022 à 10:53:40
    Les gouttes de Dieu - Tome 1 - Tome 1

    Avis sur la série (aussi!)
    Décidément j'aime le vin et me croyais bon public, mais à consommer avec une extrême modération.
    L'aspect pédagogique est plutôt intéressant, par contre le scénario improbable, les rebondissements saugrenus, les personnages avec des cervelles et des réactions dignes de poissons rouges (et c'est peut être faire affront aux poissons rouges, qu'ils me pardonnent).
    Bref tout cela c'était trop, j'ai peiné dès le 1er épisode et abandonné au 3ème.

    Eric DEMAISON Le 23/08/2022 à 10:45:37

    A lire pour ceux qui ont un coup de blues! L'autodérision est une arme imparable à condition d'en disposer. Manifestement Fabcaro est champion.
    Vivement le prochain de Fabcaro, cela ne devrait pas tarder il est prolixe!

    Eric DEMAISON Le 23/08/2022 à 10:40:20

    Catherine Meurisse à la recherche de la nature. Mais pas n’importe laquelle, une nature empreinte d'images et de culture japonaise. Nous la suivons dans sa recherche, dans sa difficile compréhension de mythes et rites japonais.
    Ignorant totalement la culture japonaise, j'ai eu parfois du mal à adhérer. Mais heureusement, il y a cette touche burlesque, dans les dialogues et le dessin (notamment quand elle se représente perdue et seule). Il y aussi ces magnifiques envolées graphiques de représentation des paysages japonais (à la façon Hokusai).
    Donc un vrai plaisir de lecture, mais peut être pas un grand souvenir.

    Eric DEMAISON Le 25/07/2022 à 17:16:24

    Du plaisir à lire cette bande dessinée qui se passe à Bruxelles pendant la 2nde guerre mondiale. Un vrai support historique qui donne du réel et néanmoins une histoire plaisante. Le trait et le ton léger n'empêche pas la gravité sans la rendre pesante. Rire et grimaces. Le dessin de Schwartz est génial.

    Eric DEMAISON Le 24/06/2022 à 14:20:06
    Revoir Paris - Tome 2 - La Nuit des constellations

    Douce transportation dans un monde étouffant, le Paris du XXIIème siècle, affrontement entre 2 mondes humains, une colonie qui a émigré dans l'espace et une métropole terre oppressante, voilà le thème de ces deux tomes. Il n'y aura pas de fin mais une ouverture vers d'autres pages ou histoires. En effet le salut est dans la fuite vers...Londres.
    Il faut se laisser porter par cette histoire originale digne de HG Wells. Les dessins et le rythme de la mise en page nous portent dans cet univers imaginaire. C'est un véritable plaisir. Un seul bémol, au milieu du deuxième tome, la visite d'un Paris futuriste s'éternise un peu sur quelques pages sans véritable raison. La beauté du trait ne suffit pas à justifier cet intermède.

    Eric DEMAISON Le 24/06/2022 à 11:56:51

    L'histoire est très bien résumée dans l'avis de Benjie. Les épisodes de la vie du héros croisent et illustrent la conquête de l'ouest dans toute sa violence.
    L'histoire est bien construite. Cependant tout cela tient un peu du cliché et je trouve le traitement superficiel. J'ai eu du mal à croire à ce personnage, à y trouver du recul et de l'épaisseur.
    Le système narratif copie un peu "Little big man" sans que l'on sente le souffle de l'histoire ou la critique du mythe.
    En complément Tiburce Ogier a choisi pour ce livre un trait nerveux qui a tendance à caricaturer plus qu'à entraîner dans un souffle épique.
    Mais quand même ce livre se lit (très) bien. Mais je ne suis pas sur d'en garder souvenir.

    Eric DEMAISON Le 27/05/2022 à 18:39:34

    Il y a bien plus qu'un fond de vérité dans cette histoire de la fin de la IV république. Le parti pris par les auteurs de raconter ces évènements sur le ton de la farce est très réussi. Ce qui est à craindre c'est que la réalité ait, en fait, été proche de cela. Une panique au sommet du pouvoir, une armée qui ne respecte pas les politiques avec des généraux qui croient pouvoir être les sauveurs et un général (en retrait) qui n'a pas vraiment de vision sur l'Algérie mais manipule pour arriver au pouvoir.
    Si derrière les grandes phrases tout cela est petit et dangereux, cette BD elle est particulièrement réussie. Elle est instructive pour ceux qui ne connaissaient pas l'épisode de ce putsch français, elle est burlesque et le ton des personnages est un peu semblable à celui du Canard enchaîné de l'époque. Boucq au dessin quel talent! Bravo Juncker au scénario!
    BD à acheter, offrir et à lire et relire pour découvrir certains épisodes des "30 glorieuses".

    Eric DEMAISON Le 12/05/2022 à 22:11:32

    Le mythe du Tango évoqué par une somme d'histoires racontées à un jeune français dans un café de Buenos Aires: le Gran Café Tortoni. Toutes ces histoires courtes qui composent les 100 pages de cet album sont toutes charmantes. Le système narratif est très bien. Le dessin alterne peintures et dessins, les couleurs chaudes sont adaptées à l'ambiance. Tout cela est très beau.

    Eric DEMAISON Le 12/05/2022 à 22:03:45

    L'album raconte l'histoire de Monique qui dans le Paris de la guerre tombe enceinte d'un ami et tombe amoureuse d'un Américain. Dilemme entre l'amitié, l'amour maternel et l'amour. Le scénario est un peu long et le dessin est parfois plat et sans relief (ce qui est dommage car la mise en page est très souvent très réussie). Travail très propre mais un peu fade surtout si on compare avec le film de Sandrine Kiberlain "Une jeune fille qui va bien".

    Eric DEMAISON Le 12/05/2022 à 21:53:39

    L’histoire de Tirésias, manipulé par les Dieux, homme vaniteux, charmeur et inconséquent transformé en femme qui découvre une véritable humanité est plutôt bien. Par contre le scénario avec ses méandres et complications ainsi que ces intrigues cousues de fil blanc est trop convenu. Enfin j'ai peu apprécié le dessin, les personnages y sont esquissés et trop souvent peu expressifs. C'est dommage car le choix de "profils grecs" issus des silhouettes antiques est vraiment une réussite mais ces références ne m'ont pas suffi.
    Bon album sans plus.

    Eric DEMAISON Le 27/04/2022 à 17:32:31

    Cet album raconte l'histoire d'Elise dans les années 60 et au tournant des années 70, de son engagement au sein de la Gauche Prolétarienne (mouvement maoïste). Il décrit l'évolution du mouvement mais va bien au-delà. En effet à travers ce prisme cette BD offre un point de vue sur cette société (répression du FLN, place du Parti Communiste) et cette époque (fin des 30 glorieuses qui aujourd'hui sont magnifiées). Elle raconte la dureté et l'oppression de cette société qui est aujourd'hui passée sous silence et magnifiée au nom de la croissance et du plein emploi d'alors.
    Ce récit est donc important et mériterait d'être lu par les jeunes générations et ceux qui souhaitent une société plus "directive".

    Mais s'il y a le fond, l'histoire, il y a aussi, le livre en tant que tel. C'est de la BD comme je l'aime dans toute ses dimensions:
    - un scénario original, même si il y a une grande part d'autobiographie de Dominique Grange. L'histoire tient la longueur des 170 pages.
    - un dessin très expressif dans lequel les mouvements de foule sont très bien rendus, très précis aussi car on reconnait très bien l'ambiance (vêtements, rues, voitures, attitudes de l'époque)
    - une mise en page aérée qui laisse la place au texte (nourri) et comme toujours chez Tardi donne envie de tourner les pages.
    Merci et bravo

    Eric DEMAISON Le 13/04/2022 à 16:52:32
    Chroniques Diplomatiques - Tome 1 - Iran 1953

    Cet album nous fait plonger au milieu d'une période post 2ème guerre mondiale, en Iran, avant l'avènement du Shah. Il décrit la tentative du 1er ministre de l'époque de nationaliser l'exploitation pétrolière et son renversement par les Anglais et Américains. Les "héros" sont français , il s'agit de l'ambassadeur français qui joue la carte de la France et la souveraineté iranienne. Cet aspect, support à l'histoire est fictif.
    L'histoire nous porte et c'est vraiment une belle surprise. Le dessin est très agréable et soigné de même que la mise en page et la narration. A lire., on apprend beaucoup sur cette époque et cette région du monde. Cela donne quelques clés pour comprendre un peu la situation actuelle.

    Eric DEMAISON Le 13/04/2022 à 16:40:54

    Les enquêtes de Sam Pezzo sont au final assez nombreuses. L'ambiance varie entre celle de Philp Marlowe (détective flegmatique qui passe à travers les problèmes accompagné de jolies filles de rencontre) et celle de Nestor Burma version Tardi pour le trait. Certaines histoires sont vraiment très réussies, souvent les plus courtes et les dernières. Parfois c'est un peu plus poussif.
    Le dessin est beau comme écrit précédemment mais celui de Tardi est beaucoup plus créateur d'ambiance. Du plaisir à la lecture mais pas plus. Un peu déçu.

    Eric DEMAISON Le 05/04/2022 à 21:23:22

    Album à nul autre pareil. Léa Murawiec nous entraîne réellement dans un univers et dans un mode de narration très originaux. Une réflexion sur l'existence, sur la permanence, le souvenir, mais aussi l'égoïsme, le chacun pour soi.
    Livre à lire qui épuise un peu son lecteur par le rythme effréné de l'histoire et de l'enchaînement des cases et des pages. A lire plusieurs fois pour vraiment saisir tout le propos.
    Le dessin est très expressif que ce soit pour les personnages mais aussi pour les décors (ville).
    Autrice de talent.
    Vivement le prochain livre

    Eric DEMAISON Le 05/04/2022 à 21:14:20

    Bel album. Mais malgré tout, j'ai été un peu moins saisi par le dessin de Patrick Prugne (que dans Frenchman par exemple) et j'ai trouvé l'histoire comme étant un pale remake de l'île au trésor. N'est pas Stevenson qui veut!
    Mais je ne me suis pas ennuyé à la lecture c'est malgré tout beau et on se laisse porter par l'histoire, même si je pense que peut être j'oublierai vite cette lecture. A signaler que le livre aux éditions Maghen est soigné.

    Eric DEMAISON Le 05/04/2022 à 21:05:01

    Un Forest pas comme les autres, mais un Forest quand même.
    Nous avons oublié cet univers des mariniers qui hier faisait un peu rêver ou avait un fond mystérieux. Nous y étions plus sensibles au XXème siècle.
    Ici Forest capte cet environnement pour nous écrire une BD adulte racontée à hauteur d'enfant. Il nous emmène par cette saga lente dans une histoire réaliste et décalée . C'est beau, froid et tendre.

    Eric DEMAISON Le 09/03/2022 à 10:50:49

    Comme déjà écrit par les critiques précédentes, concept intéressant et réussi. Histoire d'une montre à travers des épisodes de l'histoire américaine. De l'aventure avec le support des mythes tels qu'ils sont vus actuellement de la conquête de l'ouest et de ses épisodes (les chariots, les guerres indiennes, la guerre de sécession...). Mais ce livre est beau, varié (car le mode narratif est fonction des dessinateurs et scénaristes des épisodes).
    Un très grand plaisir de lecture pour les aficionados du western.

    Eric DEMAISON Le 24/02/2022 à 17:55:01

    Vraiment dommage. Le sujet est grave et mérite d'être traité (abus sur mineurs). Le narratif cherche à cacher les faits jusqu'à la fin (comme dans la réalité), le dessin est sympa. Mais malgré tout cela le propos est dilué, on ne comprend pas bien le sujet, il y a des ellipses (avion de papier enflammé) obscures. A la fin de l'album, comme l'écrit Erik67, on oubliera vite!

    Eric DEMAISON Le 24/02/2022 à 17:48:50

    Le scénario nous raconte l'histoire improbable d'un laboratoire implanté en Charente qui invente et jette les bases de l'informatique moderne. C'est à la fois ubuesque, car rien ne s'est passé comme cela, et réel car l'informatique individuelle est un peu née de cette façon par des iconoclastes rêveurs et visionnaires.
    L'idée est bonne, mais j'ai malheureusement trouvé que les aventures et le scénario n'étaient pas suffisamment ubuesques et grinçantes ce qui rend le récit un peu trop monocorde et fade. Dommage, le dessin est plaisant et H. Bourhis m'avait particulièrement plu lors de ses aventures rocambolesques du Teckel.

    Eric DEMAISON Le 15/02/2022 à 15:49:28

    Comme pour tous les commentaires précédents, si il y a une chose qui frappe, ce sont les dessins à l'aquarelle qui sont somptueux. C'est merveilleux et en fin d'album, comme souvent chez Maghen, la reproduction de certaines pages ou esquisses de l'auteur montrent encore plus la qualité graphique du travail.
    L'histoire se passe juste après la cession de la Louisiane aux États Unis. Là encore la période et le contexte est très original. Les personnages sont ballotés par leur destin et l'Histoire avec un grand "H".
    C'est donc très prenant. Le seul bémol (mais il est très faible), c'est le fait que les personnages sont un peu trop manichéens. Les bons sont un peu trop bons, les méchants, un peu trop méchants, les taiseux un peu trop taiseux. Mais cela n'enlève pas le plaisir de la lecture.
    Pour ceux qui souhaitent approfondir la base historique du récit, je conseille de rechercher le contexte et les personnages qui ont accompagné le voyage réel de "Lewis et Clark" réalisé aux USA au début du XIXème siècle, un peu support à ce récit. Notamment Toussaint Charbonneau qui a réellement existé.

    Eric DEMAISON Le 15/02/2022 à 15:34:02

    La vie d'une péripatéticienne et ses rapports avec les hommes. Le ton débridé de Florence Cestac, mais ici ce sont les hommes qui sont dépeints avec leurs travers et leur vision de la femme. Le ton est totalement "Hari Kiri".
    N'attendez pas ici un point de vue sur la misère des prostituées.

    Eric DEMAISON Le 07/02/2022 à 14:21:46
    Juge Bao - Tome 3 - Juge Bao & La belle empoisonnée

    Il faut retrouver son âme d'adolescent. Une histoire rythmée et prenante (même si le scénario manque parfois de précision). De véritables héros (le juge Bao et ses serviteurs), des vrais méchants et des faux méchants, une énigme bien tournée tous les ingrédients d'un beau récit.
    De plus le dessin est somptueux, le format à l'italienne participe à rythmer la lecture.
    Découvert par hasard, je vais chercher à lire les autres tomes de cette série.

    Eric DEMAISON Le 07/02/2022 à 14:15:46

    Oui, sympa, mais bon?
    Ici c'est le thème des EPHAD qui est traité. Une femme quitte définitivement sa maison pour aller en EPHAD. Tristounet au début, le récit s'anime jusqu'à ce que cette vieille dame "se révolte" contre l'insipidité de la vie proposée par la structure et décide d'organiser une escapade avec d'autres résidents.
    Cette histoire d'une renaissance m'a fait penser à "Lulu Femme nue". En effet la dynamique du scénario est à peu près la même. C'est donc sans beaucoup de surprise ni d’originalité. J'ai d'ailleurs trouvé que c'était la même histoire transposée dans un autre environnement. Si on rajoute à cela un thème "à la mode", on a toutes les recettes du récit (il y a bien entendu la scène d'amour entre personnes âgées).
    Mais il faut reconnaitre que le ton est juste, le dessin correct. C'est déjà ça. Mais cela ne me laissera pas un grand souvenir.

    Eric DEMAISON Le 07/02/2022 à 14:02:11

    C'est un belle histoire qui est racontée. Celle d'une jeune étudiante, Lisa, qui vient habiter chez un homme âgé, Mohammed, qui cache un secret qui date de la guerre d'Algérie. Il était harki.
    Cette rencontre fortuite et le regard compréhensif et sans jugement de cette jeune femme permettra à cet homme blessé de surmonter son passé.
    L'histoire est belle mais surtout c'est le ton du récit qui est juste. Il nous offre une vision d'une partie de notre histoire et nous permet de comprendre des blessures qui habitent certains de nos concitoyens. L'histoire montre aussi comment des destins individuels sont broyés par des décisions personnelles et aussi des postures politiques nationales (d'abord françaises puis algériennes).
    Bref le récit propose un point de vue original et pas du tout larmoyant. Le traitement par petites touches est très fin. Le dessin sobre mais très agréable a des couleurs ensoleillées et pastels. Un vrai plaisir de lecture.

    Eric DEMAISON Le 02/02/2022 à 12:22:48

    L'époque était aux histoires aux personnages et situations énigmatiques. Ici Milo Manara nous fait un western dans ce sens. Il y a un peu de Moebius dans cette trame mais avec un dessin dont le trait est la marque de fabrique de Manara.
    En effet, l'histoire est "hors sol" avec des personnages rocambolesques: un ancien soldat anglais, un indien "contraire", une jeune sauvageonne sexy, un héros naïf, un révérend ubuesque voire surnaturel.
    Le dessin aéré est beau et la mise en page particulièrement réussie. Comme quoi, quand on est un grand artiste (Manara), même avec un scénario très léger on sort une BD qui vaut le coup. A (re) découvrir.

    Eric DEMAISON Le 29/01/2022 à 11:55:12
    Blueberry (La Jeunesse de) - Tome 11 - La piste des maudits

    Un des travers de Blueberry, il en faut toujours plus dans le scénario. Des intrigues qui s’entremêlent , de multiples personnages, des rebondissements à foison, je pense qu'il y en a trop. Cet album a un peu (trop) ces défauts. C'est dommage, même si cela se lit sans effort. Mais ensuite on oublie le livre dans sa bibliothèque.
    Pour les dessins, Blanc-Dumont est un excellent dessinateur, il n'y a rien à redire mais là aussi le scénario, l'entraîne vers des images souvent un peu trop riches. J'ai toujours préféré Jonathan Cartland!

    Eric DEMAISON Le 29/01/2022 à 11:23:18

    Cette suite est meilleure que le premier livre. Pourquoi? Je ne saurai précisément le dire. Peut être que je me suis habitué aux hésitations du promeneur, peut être aussi qu'il est plus sensible à ce qu'il vit et est devenu ainsi plus attachant, notamment quand il joue au redresseur de tort dans une histoire, où quand il mange goulument (quel plaisir de le voir ainsi!).
    Côté dessins et mise en page , rien à dire si ce n'est BRAVO!

    Eric DEMAISON Le 29/01/2022 à 11:18:21

    Un plongeon dans la culture culinaire japonais et dans la recherche du petit restaurant de quartier...
    On tourne les pages au fil des différentes rencontres de ce gourmet promeneur et les expériences sont identiques et différentes, mais toujours empruntes de cette douceur qui nous charme. Dommage que l'on ne puisse goûter, et aussi je pense qu'une partie de l'expérience nous est étrangère tant, nous autres français, sommes loin des saveurs et culture décrites. C'est la part frustrante de la BD.
    Mais le dessin en N&B est toujours aussi méticuleux, précis et beau.

    Eric DEMAISON Le 21/01/2022 à 17:46:11

    L'histoire est très plaisante, douce et violente, avec des longueurs bien calculées et des rebondissements, des tirades agréables et qui parfois font mouche (voir par exemple celle de la 4ème de couverture). La fin est surprenante
    En complément le dessin, la mise en page sont parfois très très beaux.
    C'est un bel objet, c'est une belle histoire.

    Eric DEMAISON Le 21/01/2022 à 17:39:03
    Alix - Tome 39 - Le Dieu sans nom

    Histoire bâclée (même si il y a une caution scientifique). Le dessin est très rarement soigné. J'ai souffert à la lecture pour arriver au bout!

    Eric DEMAISON Le 21/01/2022 à 17:35:26

    L'album vaut surtout pour l'histoire originale. J'ai appris que même dans l'Amérique non esclavagiste, les comportements racistes (et même très racistes) étaient partout dans la société y compris dans la difficulté des noirs pour accéder à l'école.
    Cet album raconte donc l'histoire d'une institutrice blanche qui, contre le reste de a population, s'accroche à sa volonté de faire l'école à des jeunes filles noires. La société est violente au possible. Cela aide à comprendre le chemin à parcourir par cette société qui manifestement n'est pas encore au bout du chemin.
    Mais malgré le thème intéressant et instructif, le récit en cases est un peu mièvre et sans grande envergure. Le graphisme est du style conte pour enfants, pourquoi pas mais aucune envolée, tout est sage.
    La partie la plus intéressante du livre est la postface où la conservatrice du musée de cette école donne une vision plus dynamique des élèves.

    Eric DEMAISON Le 14/01/2022 à 11:51:45

    Traiter de la pédophilie est difficile. Les autrices ont choisi ici le mode fable et parabole.
    Comment sortir du silence pour un enfant, puis un adulte qui a vécu une atteinte à son corps? Comment vaincre cette bête qui ronge de l'intérieur un peu comme une maladie auto-immune?
    Mais la réflexion est aussi sociétale comment permettre la libération de la parole? Ici tout est symbolisé par une usine qui avale les cris des enfants victimes.
    Je n'ai pas réellement accroché avec cette bande dessinée. Peut être trop feutrée, trop de symboles. La dénonciation me semble trop faiblement exprimée. Ce ne sont pas le sujet (très utile), ni le propos (exact) qui suffisent à faire un grand livre.

    Eric DEMAISON Le 14/01/2022 à 11:33:07
    Jonas Fink - Tome 1 - L'Enfance

    Ces trois tomes ont l'épaisseur narrative d'un vrai roman. Prague de 1950 à 1991, la vie sous le joug soviétique avec ses diverses périodes y compris le "coup de Prague" et le "printemps de Prague". Sur 40 ans Giardino nous fait ressentir par un jeune homme, Jonas Fink, et ses relations, un groupe d'intellectuels, le poids d'une société verrouillée, pesante qui détruit les êtres et les familles.
    L'histoire est bien structurée, de façon chronologique. Elle est dense, l'apprentissage politique accompagne la naissance des émois amoureux. Les personnages sont riches et multiples ce qui confère au récit une grande épaisseur. Quelques exemple, le vieux libraire de Prague M. Pinkel est un modèle de "second rôle" qui par son existence, ses réflexions apporte beaucoup de distanciation sur ce qui arrive, Fuong étudiante en médecine vietnamienne accroit la dimension internationale et pondère le mythe de l'occident synonyme de liberté...
    D'un point de vue graphisme, ici nous sommes en pleine ligne claire, la mise en page est sobre. Tout cela convient parfaitement à un récit précis et une histoire très structurée.

    Eric DEMAISON Le 14/01/2022 à 11:08:42

    Comme l'a écrit Yovo, le livre raconte une somme de rencontres faites par Ibn Battuta voyageur invétéré du XIVème siècle. Le livre est beau, Joël Alessandra a réalisé de superbes aquarelles sur le monde musulman de cette époque dans toute sa diversité géographique. Cependant, ici il n'y a aucun message, aucune histoire, aucune réflexion, il s'agit d'une juxtaposition d'expériences. Ce qui est dommage c'est que l'on tourne les pages, puis on oublie, on pourrait ne pas lire.
    J'ai un peu l'impression d'un beau sujet mal traité.

    Eric DEMAISON Le 08/01/2022 à 12:32:39
    Une aventure rocambolesque de... - Tome 2 - Vincent Van Gogh - La ligne de front

    Génial! Van Gogh projeté pendant la première guerre mondiale sur la ligne de front pour essayer de capter le moral des troupes dans ses peintures: délirant, noir, grinçant, décalé, comique... un pur plaisir.
    Le propos est délicieusement subversif. L'absurdité de la guerre est montrée. L'incompréhension, l'arrivisme des politiques et commandements à l'abri sont mis en avant à travers leurs petits jeux. Les dialogues sont savoureux.
    A lire absolument.

    Eric DEMAISON Le 06/01/2022 à 16:09:05
    Astérix - Tome 39 - Astérix et le Griffon

    Certes c'est du commerce, mais J'ai pris du plaisir à la lecture. Ce n'est pas du grand art, mais c'est un travail propre et soigné, pour le scénario, le dessin. Cela vaut bien de multiples albums qui sortent au fil de l'année.
    Pour la comparaison, certes Goscinny et Uderzo sont loin, mais après tout, il est temps de faire son deuil.
    Je me suis pris à relire cet album quelques jours après la première lecture et à y reprendre du plaisir, ce n'est pas si courant.

    Eric DEMAISON Le 06/01/2022 à 15:59:59
    Une aventure rocambolesque de... - Tome 1 - Sigmund Freud - Le temps de chien

    Du plaisir dans cette BD décalée qui narre une aventure improbable d'un voyage de Freud dans le far-west à la recherche de l'âme d'un chien errant.
    Par moment sublime par moment un peu long. Mais le récit est plaisant et le graphisme même si il est minimum est adapté.

    Eric DEMAISON Le 02/01/2022 à 20:55:41

    J'attendais beaucoup de cet album et je suis resté sur ma faim dans cette histoire d'un jeune noir qui se passe dans le sud des Etats Unis dans les années 30. Le poids de l'esclavage, même si il a été aboli est toujours là à travers les rapports entre les noirs et les blancs, avec la présence du Ku Klux Klan. Il dépassera sa haine en s'accomplissant dans la boxe.
    Le message est angélique et à l'eau de rose, c'est assez décevant. L'actualité nous montre que rien n'est réglé, alors en 1930/40!
    Cette histoire est donc peu réaliste et n'a surtout pas de portée universelle. La morale qui est un peu tout le monde est beau et les méchants finissent par vieillir est trop juste.

    Quant au dessin, le choix du noir et blanc est judicieux, mais là aussi j'ai malheureusement trouvé René Follet moins bon que d'habitude même si son trait est reconnaissable . Mais là encore peut être est-ce trop "propre".

    En conclusion pas une mauvaise BD, mais une qui s'oublie vite.

    Eric DEMAISON Le 21/12/2021 à 16:21:42
    Édika - Tome 27 - Peurs bleues

    Edika dans toute sa splendeur. Son univers, ses histoires qui déraillent et nous entraînent de plus en plus vers l'absurde. Jubilatoire!

    Eric DEMAISON Le 17/12/2021 à 18:08:18
    Gai-Luron - Tome 11 - La bataille navale ... ou Gai-Luron en slip

    Le bonheur de lire Gotlib dans sa période "grivoise". Toujours le trait précis et riche, avec le texte un peu ampoulé qui est sa marque de fabrique.
    Quel bon moment j'ai passé à lire cette aventure sans cesse renouvelée de la rencontre de Gai-Luron et Belle-Lurette qui inexorablement se termine en bataille navale.
    Il y a du Snoopy "torride" dans ce Gai-Luron là.

    Eric DEMAISON Le 16/12/2021 à 15:45:47

    Ce n'est pas une BD de Lewis Trondheim (même si j'aime bien ce qu'il fait). C'est toute autre chose.
    Histoire de sa compagne et de sa jeunesse irakienne, de cette culture qui est différente, touchante, et qui brutalement disparait sous les coups de butoirs de la folie meurtrière.
    Histoire aussi de cette région initialement au carrefour de civilisations ancestrales et maintenant aux carrefours d'intérêts économiques, géopolitiques et d'ambitions qui la détruisent. Tout cela raconté à travers le prisme d'une vie personnelle.
    BD touchante mais pas du tout larmoyante. Un grand plaisir de lecture.

    Eric DEMAISON Le 08/12/2021 à 21:03:04
    Terreur - Tome 1 - Terreur 1

    L'histoire de Mme Tussaud, (équivalent plus ancien du musée Gévin de Paris) racontée de façon romanesque à travers un périple qui commence à la Révolution française, se poursuit sous l'Empire et se termine en Angleterre avec une consécration tardive.
    Cette histoire est haletante, pleine de rebondissements, j'y ai pris un réel plaisir. Il y a de nombreux personnages, bien brossés, assez tranchés (pas trop par la guillotine!) et qui permettent au récit de tenir sur la durée.
    En complément comment qualifier l'aspect graphique! Superbe est faible! René Follet nous offre ici une réelle splendeur. Chaque case est belle, chaque page aussi et l'ensemble une pure merveille. Que ceux qui aient un peu l'histoire et ne connaissent pas René Follet lisent ces deux tomes.

    Eric DEMAISON Le 01/12/2021 à 11:46:09
    La foire aux cochons - Tome 1 - L'art d'accommoder les restes

    Bof! C'est l'histoire d'une forme de purgatoire où nos personnages historiques récents se côtoient tous transformés en porcs. Nous y croisons Napoléon qui sert de guide, Victor Hugo, Staline, Hitler, De Gaulle, Churchill, Céline, les papes... Ils digressent tous sur l'histoire leurs idées, leurs contributions néfastes (ou non) , leurs vices. Ils sont tous affreux ou glauques. Je n'ai pas trouvé l'intérêt de ce récit pas vraiment historique qui tend à banaliser les comportements extrêmes et mélange les évènements. Que veut nous dire l'auteur, qu'un Victor Hugo n'est pas un chantre d'humanisme à la lecture d'aujourd'hui, qu'il peut côtoyer un L. F. Céline? Que Churchill et De Gaulle n'ont pas toujours été les personnages iconiques de la 2ème guerre mondiale et méritent par certains points d'être proches de tyrans sanguinaires...
    Bref un peu facile de dire tous pourris.

    En plus je n'ai pas trouvé le traitement comique. Pas de jeu de mots, du texte explicatif sans valeur historique, que du comique de situation qui est rabâché au fil des pages (porcherie). Au delà des 10/15 premières pages cela devient long.

    Je conseille à ceux qui voudraient s'instruire sur l'histoire des deux derniers siècles de lire des livres d'histoire dignes de ce nom. Eric Hobsbawm décrit une histoire mondiale en 4 livres (l'ère des révolutions, l'ère du capital, l'ère des empires, l'âge des extrêmes le court XXème siècle). Bien plus instructif, plus juste, pus nuancé et qui se lisent très bien.

    Eric DEMAISON Le 25/11/2021 à 11:51:44
    Buddy Longway - Tome 1 - Chinook

    J'évalue ici la totalité de la saga.
    En effet tout ici vaut par l'ensemble du cycle: la progression des histoires élémentaires de chaque album, l'enchaînement des histoires les unes aux autres au fil de la saga, l'évolution du graphisme qui au début sage et bien rangé explose en pleines pages à la fin de la série et le tout sur des personnages non manichéens qui petit à petit prennent de l'épaisseur. Il y a aussi la notion de complétude. En effet à la fin des 20 tomes, c'est fini!

    Il est vrai que cette série prend clairement le parti des indiens, mais aussi celui des premiers colons. Il est surtout contre une certaine institution qui cherche à canaliser et diminuer le rapport à la nature. Le parallèle avec des films comme Jérémiah Johnson ou le Soldat bleu qui à leur époque (fin des années 1970) ont renversé le cliché des westerns est réel, mais cela a bien vieilli et je trouve que cette lecture est au demeurant bien plus plaisante que les poursuites de séries type Blueberry qui ont le fâcheux gout d'exploitation commerciale d'un succès passé.

    En plus Derib est un sacré dessinateur et conteur d'histoire.

    Eric DEMAISON Le 04/11/2021 à 17:31:45
    Spirou et Fantasio - Tome 18 - QRN sur Bretzelburg

    Le génie à l'état brut. Un plaisir total. Tout est savoureux.
    Merci à Greg et à Franquin de nous avoir donné un tel livre.

    Eric DEMAISON Le 31/10/2021 à 18:47:41

    A lire pour plusieurs raisons:
    1. l'histoire, en effet on découvre une page de l'histoire des arts et du Music Hall parisien. Montparnasse était un centre artistique foisonnant avec tous ces artistes et mouvements (Dadaïste et surréaliste)
    2. histoire du parcours d'une femme libre, sortie de la misère qui s'assume et soutient bon nombre d'artistes. L'ancrage historiographique étant appuyé en fin de livre,
    3. un récit tout simplement ni mièvre ni voyeur mais assez juste qui équilibre les différents personnages,
    4. un dessin qui alterne les "gaufriers" narratifs et les pages somptueuses avec des chocs visuels réels.

    C'est un bon livre. Merci aux auteurs.

    Eric DEMAISON Le 27/10/2021 à 16:46:57

    C'est dommage, l'histoire pourrait être pas mal. mais le découpage, même le dessin un peu froid et parfois à gros traits sont décevants. Les ingrédients habituels de Renaud n'ont pas suffi à me plaire.

    Eric DEMAISON Le 11/10/2021 à 14:01:48
    Rubrique-à-Brac - Tome 6 - Rubrique-à-brac Gallery

    Je pensais avoir lu toutes les Rubriques à brac et non, il m'en manquait une. Ce n'est pas la meilleure mais malgré tout c'est très bien. L'humour de Gotlib est là par petites (et grosses) touches au gré de différentes présentations (véridiques) de tableaux emblématiques. La coccinelle et professeur Burp se promènent au fil des pages.
    Non vraiment c'est à lire et posséder pour les inconditionnels de Gotlib dont je suis.

    Eric DEMAISON Le 26/09/2021 à 17:06:43
    Nic Oumouk - Tome 1 - Total souk pour Nic Oumouk

    Une vraie découverte dans la bibliothèque de quartier. L'histoire d'un attachant collégien de quartier qui frôle la délinquance mais est sauvé par un super héros. Jubilatoire, drôle, rythme de l'histoire effréné, dialogues tordants et pourtant tout cela sonne juste. Vraiment très bien, à conseiller aux profs de français pour ouvrir leurs élèves à la BD.
    Manu Larcenet est vraiment un grand de la BD!

    Eric DEMAISON Le 16/09/2021 à 20:58:41
    Murena - Tome 11 - Lemuria

    Assez déçu par ce tome. Déçu du dessin bien sur mais aussi un peu du scénario qui perd en intensité. Est-ce une pause pour mieux rebondir dans le 12ème tome? Je l'espère.

    Eric DEMAISON Le 16/09/2021 à 20:56:12
    Murena - Tome 8 - Revanche des cendres

    Ce deuxième cycle est vraiment très bien. J'avais trouvé le début de la série poussif et facile , mais là vraiment j'ai été enveloppé par l'intrigue, l'ambiance et surtout les personnages qui ne sont pas toujours manichéens, même si il y a des bons et des méchants. Mais certains sont plus ambigus (Néron par exemple). Comme toujours le dessin est vraiment splendide et appuie superbement la narration.
    C'est vraiment du très bon travail.

    Eric DEMAISON Le 23/07/2021 à 18:32:23
    Murena - Tome 4 - Ceux qui vont mourir...

    Mon avis est pour ce premier cycle qui se clôture avec ce 4ème tome.
    Comme raconté par d'autres critiques, il s'agit de la montée au pouvoir de Néron, narrée sur 4 albums avec un savant mélange entre faits historiques et personnages de fiction (Murena).
    C'est du travail très professionnel tant du côté du récit que du dessin ou des références historiques. Bref cela se lit plutôt bien et même s'améliore au fil de l'histoire car certains personnages (par exemple Murena et son gladiateur) prennent une étoffe qui faisait défaut au début du récit.
    En effet le début les deux premiers tomes m'ont parfois rappelé le film décevant Caligula de Tinto Brass (Avec Malcolm Mc Dowell plus connu par Orange Mécanique), un peu de violence et de débauche rattrapent la faiblesse de l'intrigue. Mais avec la patience et la ténacité, j'ai pris un réel plaisir avec les tome 3 et 4. Comme déjà dit l'intrigue est plus solide, les personnages plus consistants et même les dessins (toujours très bien) sont encore mieux maîtrisés.

    Eric DEMAISON Le 03/07/2021 à 11:15:51
    La ballade de Magdalena - Tome 1 - La stratégie du poisson-flûte

    L'histoire se passe pour une grande part dans les mers du sud au début de la 1ère guerre mondiale. Le conflit surprend des colons des différentes puissances coloniales (Allemands, Anglais, Français, et Hollandais). Puis s'en suit un récit de poursuite entre deux femmes et un colon allemand tyrannique et un brin "fou", qui nous mène sur la corne de l'Afrique et au Yémen.
    Scénario rocambolesque, peu crédible. Les personnages n'ont pas d'épaisseur. Je n'ai pas compris leurs réactions aux évènements. Etre un bon dessinateur ne suffit pas pour faire une bonne BD.
    Bref n'est pas Pratt qui veut et toute similitude avec la "Ballade de la mer salée" ne serait que fortuite.
    Série en deux épisodes sans aucun intérêt.

    Eric DEMAISON Le 30/06/2021 à 11:58:48

    Touchant. Touché à l'âme et au cœur!
    Merci Coco que la vie continue! Merci à ceux qui permettent à notre liberté de s'exprimer.

    Eric DEMAISON Le 30/06/2021 à 11:50:28
    Les aigles de Rome - Tome 1 - Livre I

    Malgré tout un peu déçu!
    Histoire librement inspirée de faits réels, de celle de Arminius, légende allemande qui fit subir sa pus grande défaite aux légions romaines.
    Beaucoup de bons côté dans cette série:
    une histoire étayée, un socle historique fouillé (les références à l'empire romain paraissent historiquement justes), un dessin très beau, certaines planches sont somptueuses, le scénario qui globalement tient la longueur du récit.

    Alors pourquoi 3 étoiles?
    J'ai malgré tout trouvé qu'il y avait une certaine facilité, un peu de style super héros, ce que je n'affectionne pas. Dans les combats, les deux héros sont systématiquement épargnés et trucident à tour d'épées. Bref j'ai trouvé que malgré le grand travail produit, toute cette aventure était un peu trop"facile" et que les ficelles étaient trop grosses. Mais j'ai bien conscience que ce n'est qu'un avis personnel.

    Eric DEMAISON Le 30/06/2021 à 11:39:04

    Un peu déçu à la première lecture, où j'ai trouvé que le parti pris de la sensualité était un peu trop facile . J'ai décidé de le relire et en fin de compte j'ai redécouvert une histoire plus complexe et "prattienne" que comprise la première fois.
    Le scénario est vraiment bien. Il y a toute la panoplie des personnages, les importants, les fugitifs. Tous les caractères sont présents les insouciants, les ténébreux, les braves... Il est ancré dans l'imaginaire de Pratt, à la Fenimore Cooper.
    Mais il y a aussi Manara et son dessin somptueux. Certes les corps sont diablement beaux mas il faut aussi découvrir les paysages, les mises en pages, le rythme des dessins.
    Album remarquable!

    Eric DEMAISON Le 16/06/2021 à 17:44:10
    De Cape et de Crocs - Tome 10 - De la Lune à la Terre

    Ma critique vaut pour la série des 10 premiers volumes. C'est un véritable enchantement tant pour l'histoire que pour les dessins. La grande qualité est constante du début à la fin. L'histoire est haletante, le texte somptueux. Les références permanentes à des textes divers ou des tableaux ou des évènements en font un pur joyaux que l'on peut lire et relire...
    Une série culte!

    Eric DEMAISON Le 28/05/2021 à 21:05:56

    Lecture rapide et agréable. Du bon travail efficace tant dans le scénario (la chute est un peu invraisemblable dommage) que dans le graphisme. Lisez vous prendrez du bon temps.

    Eric DEMAISON Le 28/05/2021 à 21:02:33

    Dommage la série était bien partie, mais cela se délite au fur et à mesure. A la fin il ne reste que le sexe et c'est bien dommage. La première histoire est charmante et décalée, sur la deuxième on espère que cela va rejoindre le ton initial et la troisième est longue au possible même si par-ci par-là il y a quelques bonnes choses. D'ailleurs ce n'est pas le dessin ni la mise en page qui font défaut mais plutôt le scénario qui s'appauvrit au fil des pages.

    Eric DEMAISON Le 16/05/2021 à 20:06:12
    Corto Maltese (Couleur format normal) - Tome 4 - Suite Caraïbéenne

    Trois histoires de Corto qui s'enchaînent et se passent en Amérique du Sud du Surinam au Brésil en passant par la Guyane. Pratt au sommet de son art dans sa capacité à faire de beaux dessins à nous raconter des récits fluides de Corto Maltese. De plus il introduit des personnages et des mythes qui réapparaitront plus tard (Bouche dorée, Mu par exemple). Un seul regret, je trouve la mise en couleur pas au niveau du reste, peut être est-ce du à l'absence de dégradés ou à la comparaison avec ses magnifiques aquarelles. Mais on prend un grand plaisir à lir cette bande dessinée. C'est l'essentiel!

    Eric DEMAISON Le 02/05/2021 à 18:07:22
    La bête est morte ! - La Guerre Mondiale chez les animaux - Tome 2 - Quand la bête est terrassée

    Certes ces deux tomes historiques (les premières bandes dessinées parues après la Libération en 1944 et 45) sont pur jus de l'époque. Mais le récit sous forme de conte est fluide et les planches de Calvo sont somptueuses. Cela se dévore même si tout cela ne décrit pas une réalité historique mais une réalité patriotique, bien compréhensible dans le contexte.
    C'est palpitant, riche et tellement beau. Toutes les pages sont réussies. Comment ont-ils pu créer en pleine occupation, car c'est un travail immense qui a du demander du temps et deséchnages entre les auteurs. Décidément Calvo est un auteur majeur post 2ème guerre mondiale. L'exposition qui lui a été consacrée au musée de la BD d'Angoulême a permis de le redécouvrir. Il ne faut pas l'oublier!

    Eric DEMAISON Le 20/04/2021 à 21:40:01
    Mondo reverso - Tome 2 - La Bonne, la Brute et la Truande

    Du bon, du très bon, mais aussi un brin de facilité. L'idée de renverser les rôles (femmes/hommes) est excellente et cela permet de réels effets narratifs et comiques, et de renouvellement du genre.
    Livre à lire, même si sur ce deuxième tome, je me suis un peu lassé de cette quête qui nous entraîne au Mexique (comme bon nombre de westerns et ça c'est plutôt bien). Mais j'ai trouvé que l'histoire trainait un peu en longueur et que l'aspect loufoque n’était pas assez développé.

    Eric DEMAISON Le 20/04/2021 à 21:32:41
    Léna - Tome 2 - Léna et les trois femmes

    Prenez un scénariste et un dessinateur excellents plus une réelle complicité, cela donne un résultat excellent.
    Histoire ancrée dans notre quotidien, le réalisme poussé à l'extrême, même si il y a un peu de John Le Carré dans le machiavélisme.
    Un vrai plaisir à lire et à admirer. Nous voulons d'autres histoires de Lena!

    Eric DEMAISON Le 20/04/2021 à 21:26:07

    Avec cette bande dessinée nous sommes loin de cette rêverie intérieure que nous connaissons chez Taniguchi (l'homme qui marche, Quartier lointain par exemple). Le récit ici est enlevé, c'est une histoire où un héros façon Rambo lutte pour le bien et... in fine gagne. Cela se lit très bien. Par ailleurs, l'auteur de temps en temps nous offre des planches splendides qui sont de véritables respirations et qui ponctuent agréablement ce récit. Le trait est souvent superbe. Il faut aussi lire en fin d'album les diverses interviews de l'auteur qui parle de ses influences (BD francophone), mais aussi d'auteurs belges et français qui nous offre leur lecture de ce livre. Très instructif, merci à Casterman!

    Eric DEMAISON Le 06/04/2021 à 16:08:50
    Modeste et Pompon (Franquin) - Tome 1 - 60 aventures de Modeste et Pompon

    Il n'y a pas à dire Franquin était un génie. Un génie sympathique! Certes le ton ne se fait plus trop aujourd'hui mais, les 60 gags s'enchaînent diablement bien. On ressent pleinement la genèse de Gaston.
    C'est un vrai plaisir et le dessin est précis, beau. Sur ce dernier point, il avait placé la barre trop haute, ses successeurs sont un ton en dessous.

    Eric DEMAISON Le 29/03/2021 à 21:38:29
    De Cape et de Crocs - Tome 1 - Le secret du Janissaire

    C'est excellent, truculent, varié, original, riche, jubilatoire.... Bref j'y ai pris plus que du plaisir.
    J'ai littéralement dévoré les deux premiers tomes, il faudra que je les relise car il y a "trop" de choses à saisir dans les discours comiques, la richesse des cases avec ses gags cachés, les vers qui ponctuent les dialogues, la truculence des personnages.
    J'ai retrouvé une joie de lecture de BD qui me rappelle ce que je lisais adolescent et jeune adulte. Car comme le disais Franquin la BD ce doit être du plaisir et du rire.
    La bonne nouvelle c'est qu'il me reste 10 tomes à lire!

    Eric DEMAISON Le 29/03/2021 à 21:28:33

    Manifestement Pascal Rabaté aime les gens et cela se sent. Dans cette histoire, il nous fait connaitre un veuf âgé qui décide de reprendre goût à la vie et part dans un voyage initiatique.
    L'histoire est un peu "légère" et les évènements qui la ponctuent prévisibles, mais ce livre mérite d'être lu pour les personnages dont les caractères sont assez bien fouillés.
    Pas une grande BD mais du plaisir lors de la lecture!

    Eric DEMAISON Le 24/03/2021 à 18:51:12
    L'arabe du futur - Tome 5 - Une jeunesse au Moyen-Orient (1992-1994)

    Avis donné sur les 5 premiers tomes.
    J'ai adoré les deux premiers, j'ai aimé le troisième et puis cela s'effiloche au fil des tomes suivants.
    Le regard faussement naïf s'estompe progressivement pour faire place à un point de vue plus construit qui est celui de l'adolescent. Mais j'ai un peu l'impression d'une sauce que l'on délaye et qui perd en saveur.
    Pour que cette série devienne culte il faut aussi penser à la finir.

    Je conseille à ceux qui aiment de lire "Coquelcot d'Irak" de Brigitte Findakly et Lewis Trondheim biographie profonde et tendre en un tome sur un sujet proche.

    Eric DEMAISON Le 20/03/2021 à 19:20:46

    Ce n'est pas l'histoire, ici somme toute banale, mais les personnages qui rendent ce livre attachant.Pascal Rabaté a le don de décrire la vie quotidienne et de nous faire découvrir des personnages qui nous font du bien même si l'histoire est tendre et un fond mélancolique.
    Le dessin de Pascal Rabaté depuis cette BD a fait de grands progrès de même que la mis en case qui est devenue moins académique.
    J'ai pris un réel plaisir à lire cette BD, même si je préfère grandement "Alexandrin....". On peut ainsi toucher du doigt la progression de ce véritable auteur.

    Eric DEMAISON Le 08/03/2021 à 13:08:50
    Corto Maltese (Couleur format normal) - Tome 2 - Les Helvétiques

    Ne pas découvrir Corto et l'univers d'Hugo Pratt par cet album. Cela est trop étrange et onirique et cela paraitrait trop décousu à un nouveau lecteur.
    Et pourtant quel véritable plaisir de s'immerger dans l'univers imaginaire de Corto. Je ne vais pas reprendre la très bonne critique de pokespagne, car je suis totalement en phase avec ce qu'il dit. Je vais juste la compléter en disant que le trait est totalement maîtrisé que Corto est toujours somptueusement dessiné, que le dessin académique est mis en parallèle d'une pagination toujours en trois bandes qui rythme bien le récit et que le texte est somptueusement écrit.

    Eric DEMAISON Le 06/03/2021 à 15:37:23
    Sambre - Tome 1 - Plus ne m'est rien...

    Il me fallait lire Sambre, j'ai donc emprunté la première époque jusqu'au tome 4. J'ai lu très vite ces 4 livres et pourtant je n'ai pas éprouvé le moindre plaisir.
    Certes les dessins sont somptueux. La mise en cases est remarquable. Mais je n'ai pas accroché avec l'histoire compliquée et pourtant prévisible d'un amour impossible entre une servante et un jeune riche un peu idéaliste. Tout se passe dans le Paris de 1848 en pleine révolution qui amène à la IIème République.
    Ce n'est pas du Balzac, car il n'y a pas réellement de critique sociale approfondie. Ce n'est pas du Stendhal car même si les personnages sont ballotées par leur destin, ils n'ont pas d'ambitions ni d'idéal. Ce n'est pas du Hugo, le roman fleuve ne suffit pas à la comparaison, et aucune valeur humaine n'est réellement portée par les personnages.
    Je vais néanmoins continuer à lire les autres tomes, sans les acheter mais en les empruntant à la bibliothèque.

    Eric DEMAISON Le 23/02/2021 à 13:14:32

    Ce n'est pas une BD mais un roman illustré. Cette histoire est réellement dans le ton général "Gaston". C'est plaisant, drôle, tendre, légèrement impertinent. Plus on avance dans l'histoire et meilleur c'est. A lire!

    Eric DEMAISON Le 15/02/2021 à 13:28:27

    Un super scénario sur fond de trame historique.
    Le contrepied "des barbelés sur la prairie". Au Wyoming, encore largement inexploité si ce n'est par des grands propriétaires et de petits fermiers, des bandes à la solde des grands propriétaires massacrent et sèment la terreur pour exproprier les faibles. Cet épisode a eu lieu dans cet État lors de la conquête de l'ouest.
    Texas Jack "légende feuilletonesque" est propulsé sur le terrain pour combattre ces mercenaires... il rencontre Sykes le marshall taiseux qui permettra la réussite de l'opération.
    Le scénario est original, les personnages ont réellement tous une profondeur d'âme qui leur donne une réelle épaisseur. L'histoire est malgré le synopsis simple pleine de rebondissements. Le dessin est efficace ainsi que la mise en page. Les paysages, l'ambiance sauvage sont parfaitement rendus.
    Toute proportion gardée, on sent un peu du Mickael Cimino dans cette BD.
    A noter aussi que Sykes, autre BD des deux auteurs dans cette série est aussi très bien.

    Eric DEMAISON Le 11/02/2021 à 13:24:47
    Mort au Tsar - Tome 1 - Le gouverneur

    Histoire très prenante qui se dévore littéralement. Décidément F. Nury a le don de nous emporter dans son univers. Mais malgré ce plaisir évident, j'ai trouvé que les recettes de narration, surtout le caractère des héros, étaient identiques à d'autres récits. Ainsi le "terroriste/révolutionnaire" avec son aspect violent et cynique ressemble fort à ce qu'il y a dans Katanga. Il en va de même dans le premier volume pour le caractère de l’aristocrate russe (pleutre et plutôt gentil!).
    Mais bon l'ensemble est efficace.

    Eric DEMAISON Le 11/02/2021 à 13:12:39
    Astérix (Elf) - Tome 1 - Rencontre au sommet

    Résumés petits formats des albums d'Astérix sorti en 1973 pour les station ELF. On y retrouve les dessins et case bien connus par ailleurs. Uniquement pour collectionneurs

    Eric DEMAISON Le 11/02/2021 à 13:09:31

    Album retrouvé dans ma bibliothèque. Je l'avais oublié, y compris son existence.
    L'éditeur écrit en 4ème de couverture qu'il a pris la décision d'éditer sur le synopsis. Je le crois car si le dessin est très beau, J. P. Gibrat joue "facile" et racoleur en dénudant les héroïnes, le scénario est très léger et pas assez fouillé.
    Bref l'idée de départ était sympa mais faire beau et étrange ne suffit pas à faire quelque chose de grande qualité. , surtout si on compare avec ce que produit Boucq et Charyn.

    Eric DEMAISON Le 31/01/2021 à 15:10:49

    Goscinny au scénario. Attanasio avant qu'il ne reprenne Modeste et Pompon à Franquin. l'ensemble n'a pas trop bien vieilli. Dommage on a fait mieux depuis.

    Eric DEMAISON Le 31/01/2021 à 14:59:09
    Modeste et Pompon (Attanasio) - Tome 2 - Plus vite modeste !

    Histoires "gentillettes". Dommage cela manque un peu de causticité même si Attanasio maîtrise bien mieux ses personnages que dans les premières histoires.