Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Ailefroide Altitude 3954
©Casterman 2018 Rochette
Parution le 21/03/2018. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDfugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 11/02/2018 (Dernière modification le 15/04/2018 à 21:32) par Jean-Phi

Ailefroide Altitude 3954

Une BD de chez Casterman - 2018

03/2018 (21 mars 2018) 290 pages 978-2-203-12193-5 Autre format 323503

De Grenoble à la Bérarde en mobylette. Des rappels tirés sur la façade du Lycée Champollion. Avec l'exaltation pure qui tape aux tempes, quand on bivouaque suspendu sous le ciel criblé d'étoiles, où qu'à seize ans à peine on se lance dans des grandes voies. La Dibona, le pilier Frendo, le Coup de Sabre, la Pierre Alain à la Meije, la Rébuffat au Pavé : le Massif des Écrins tout entier offert comme une terre d'aventure, un royaume, un champ de bataille parfois. Car la montagne réclame aussi son dû et la mort rôde dans les couloirs glacés.

  • Currently 4.43/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.4/5 (51 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 30/08/2020 à 13:23:30

    J'ai mis plusieurs jours à venir à bout de ce pavé mais j'y suis arrivé. Je dois dire que ma lecture a plutôt été assez agréable mais il m'a fallu des temps de pause pour reprendre. Sans doute avais-je envie d'apprécier pleinement en prenant pour une fois mon temps.

    Il est vrai également que je ne suis pas très fan de la montagne et de ses alpinistes qui risquent leur vie pour un gros rocher. Il est vrai que les secours coûtent plutôt assez cher à la collectivité pour des personnes qui se mettent volontairement en danger. D'autres diront que c'est un hobby de riches mais pas forcément quand on voit l'origine social de certains jeunes alpinistes. En tous les cas, c'est un sport très dangereux. Cependant, quand l'esprit de la passion l'emporte...

    Pour autant, j'ai fortement apprécié ce récit car j'ai été tout d'abord assez impressionné qu'un jeune puisse grimper aussi haut alors qu'il n'est pas encore un adulte. Il s'agit en l'occurrence de l'auteur qui est finalement devenu dessinateur de bande dessinée mais qui aurait pu très bien au niveau de ses compétences être un guide de haute montagne.

    Il a croisé le destin de pas mal de grimpeurs de renom dont certains ne sont malheureusement plus vivant pour cause d'accident. Il faut dire que la montagne ne fait pas de quartier. On tremblera à de nombreuses reprises pour lui tant les conditions sont parfois difficiles. Il faut dire que l'insouciance de la jeunesse fait faire des choses parfois extraordinaires.

    Oui, j'ai été captivé parce que c'est une excellente bd qui fait d'ailleurs partie de la sélection officielle d'Angoulême et qui mérite certainement un prix. On comprend également ce qu'Ailefroide représente pour l'auteur ayant changé de voie. Tout sonne juste dans ce récit. Que dire également du dessin qui possède une grande puissance évocatrice du monde de la montagne ? Sublime.

    Le 01/05/2019 à 10:44:40

    Quel bel ouvrage!
    Le récit est puissant, implacable, dans l'histoire autobiographique d'un adolescent puis jeune adulte exalté et écorché vif fasciné par la montagne.
    L'album est très beau. La montagne est lumineuse et sombre, la mise en page alterne judicieusement les différents plans et les moments de respiration du récit.
    La narration est aussi une ode aux taiseux de la montagne car les dialogues sont limités au juste nécessaire ce qui confère à cet ouvrage une dramaturgie juste.
    Malgré les drames j'ai reçu une belle leçon de vie.
    Merci

    Le 03/08/2018 à 15:17:27

    Jean-Marc Rochette, nous le connaissons pour cette BD mythique « Le Transperceneige » qui est souvent considérée dans le « top 10 » de l’histoire de la bande dessinée, comme l’une des plus grandes…
    Il dessine ici une œuvre autobiographique splendide dans laquelle il raconte sa jeunesse à Grenoble et sa passion pour l’alpinisme qui le destine de prime abord au métier de guide de haute montagne. Roman graphique initiatique, sur la « grimpe », mais aussi sur le devenir adulte et les choix de vie. Beaucoup de réussite aussi bien dans la construction du scénario que dans les dessins qui, avec une colorisation particulière, sont vraiment magnifiques. Que l’on soit amoureux des montagnes, alpiniste ou bien simplement lecteur curieux aimant les beautés des œuvres d’art ce livre s’adresse à tous.
    Nathalie - Médiathèque de Monaco

    Le 09/05/2018 à 18:15:02

    Superbe récit sans concession que le dessin dur sert parfaitement, à défaut de mettre en valeur la beauté des Écrins.

    Il touche quiconque s'est épris de la montagne, mais je pense qu'il parle aussi à tous.

    Le 10/04/2018 à 22:35:22

    "Ailefroide" est une lecture passionnante même sans y connaitre quoi que ce soit à l’alpinisme – c’est mon cas.
    Cet album autobiographique est construit sur l’enchainement de scènes courtes, souvent d’escalade, ce qui permet d’avaler les presque 300 pages sans temps mort car l'ensemble cultive un sens aigu de la dramaturgie et du suspense. Cette écriture particulièrement efficace fait écho aux décors : aride, sans emphase dans les descriptions, sans pathos dans les sentiments; les mots sont justes, secs et frappants. L’osmose est ainsi parfaite avec le dessin réaliste et buriné de Jean-Marc Rochette, sans fioriture tape à l’œil mais réalisé avec une science du cadrage et de l’impact, à l’image de la couverture.

    Du sinistre internat grenoblois des années 70 au "Transperceneige", l’itinéraire austère d’un surdoué qui a gravi sa propre montagne pour atteindre son sommet. Un récit d’apprentissage puissant, à la fois atypique et universel. Un grand roman graphique.

Afficher encore 1 avis

Toutes les éditions de cet album