Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
AD

Les avis de - addrr

Visualiser les 243 avis postés dans la bedetheque
    addrr Le 18/04/2024 à 21:24:01

    Pauvre Bloodshot, que t’a donc fait Valiant ces dernières années ? Cette série est vraiment indigne de toi … :/
    Les chapitres se suivent sans queue ni tête, ni cohérence, aucune vision à long terme, c’est un peu pitoyable.
    J’espère que l’univers Valiant va repartir sur de bonnes bases, parce que les temps derniers étaient durs.

    addrr Le 16/04/2024 à 22:47:07
    Nestor Burma - Tome 2 - 120, rue de la gare

    La meilleure BD policière « old school » que j’ai pu lire. Il y a tout dedans : les odeurs, les ambiances, les dégaines, les rengaines … et L’intrigue. Excellent travail. Culte

    addrr Le 15/04/2024 à 00:06:37

    Pour complétiste ou archi-fan de Conan comme moi. Les histoires sont sympas, 2 sortent du lot, mais le tout ne casse pas 3 pattes à un canard.
    Je comprends le concept de ce type de mini-série (faire du fric - heu non, inviter des artistes amis à donner leur vision d’un héros), mais c’est rarement génial.
    Ici, c’est le cas. Distrayant mais sans plus

    addrr Le 14/04/2024 à 22:33:21
    Nestor Burma - Tome 1 - Brouillard au pont de Tolbiac

    Je comprends aisément que cet album soit entouré d’une aura, si ce n’est culte, en tout cas flatteuse. C’est poisseux comme il se doit, les ambiances sont dingues, … belle réussite

    addrr Le 14/04/2024 à 18:31:32

    Integrale lue aujourd’hui et j’ai bien apprécié, je suis d’une manière générale assez client de C. Bec (sauf quelques titres, entre autres Inexistences, qui m’avait un peu déçu via certains chapitres).
    Par contre, vu que beaucoup de points sont quand même assez confus (voir « bâclés »), et vu qu’il y a eu un remontage par les auteurs pour améliorer la compréhension, je n’ose imaginer le « bordel » que ça devait être pour lire et comprendre les 5 tomes unitaires.
    La série aurait été canon avec quelques dizaines de pages de plus, je pense, pour clarifier ou développer certains points vite résolus/mal expliqués (c’est assez ironique a dire qu’une série de C. Bec était pour une fois trop courte :D - mème si je ne suis pas trop gêné par certaines rallonges habituellement).
    En bref, très belle découverte quand même, bel univers très intriguant et prenant, dessins agréables et adaptés, parfois impressionnants. :-D

    addrr Le 14/04/2024 à 09:21:05

    Je ne nie pas les qualités évidentes de cet album, je ne suis juste pas sensible à ce genre de récit.
    J’ai trouvé le thème et les dénonciations voilées un peu vains, je n’ai pas tout compris peut être ; pour les dessins, je ne suis pas fan de Duchazeau du tout.


    [SPOILER SPOILER]


    Je n’ai pas compris non plus pourquoi la fin était différente de ce qui était annoncé par la voyante, alors que tout le reste avait été respecté.

    addrr Le 11/04/2024 à 21:46:59

    J’ai lu les nouvelles de Conan (et le Roman) où il est roi, une tripotée d’adaptations aussi …
    Mais là, c’est bluffant. Il y a une raison toute simple, et elle a pour nom Tomás Giorello.
    Cet homme est un génie du dessin, et il excelle particulièrement dans les univers fantasy (autre coup de cœur pour son récent « L’Oeil d’Odinn »).
    De A à Z, la lecture est époustouflante de maîtrise graphique. Que Conan soit jeune roi ou vieux roi, il est badass, crédible, exaltant. Le décors sont spectaculaires, les personnages ont des faciès très travaillés (et des postures très étudiées), … quand aux ambiances, elles sont DINGUES. L’artiste maîtrise les lumières et les ombres comme rarement j’ai vu un auteur le faire.
    Côté narration, j’ai trouvé cette façon d’amener le récit (par le biais du scribe et de Conan qui conte) relativement peu originale mais diablement efficace. C’est aussi très respectueux de l’œuvre de Howard, et crée un lien solide entre les différents récits présents dans cette intégrale. Très intelligemment fait par Truman.
    Pour finir, parlons de l’ouvrage en lui-même, physiquement. Il est massif, mais c’est un superbe écrin doté de dorures et d’une reliure solide.
    Le grand GRAND format met le dessin de Giorello à l’honneur, permettant au lecteur de se régaler. C’est un choix parfait de Panini qui évite l’écueil habituel des omnibus, au format restreint. J’adore et j’espère qu’ils referont d’autres ouvrages sur Conan dans ce format. Chapeau à eux aussi !
    En bref : achetez et régalez vous, miam :P

    addrr Le 08/04/2024 à 14:39:15

    Un pitch de départ accrocheur et admirablement transformé en une lecture excellente ! Après lecture, on se pose fatalement la question : « est moi, qu’aurais-je demandé ? »
    J’hésite entre 4 et 5/5, mais bon, c’est du quasi-parfait …

    addrr Le 06/04/2024 à 18:56:41

    Ça sent la ligne claire à plein nez, l’aventure et l’absurde, l’humour, et les références/hommages ne sont pas toujours faciles à trouver.
    Atypique et décalé ! (Jusque dans la forme avec ce trou en première de couverture)

    addrr Le 05/04/2024 à 18:53:14

    Blast, c’est de la BD comique, en comparaison ! Grosse mandale dans ma gu***, grosse lecture, exigeante et qui reste en tête (certains dialogues/images marquent).
    C’est rare qu’autant d’attente pour un album soit à ce point justifiée, on ne peut pas sortir déçu (ni indemne) de la lecture.

    addrr Le 04/04/2024 à 00:29:58

    Ouch, que c’est fouillé, que c’est travaillé tout ça ! Gros gros travail des scénaristes sur cette trilogie, vraiment. Excellente uchronie !

    addrr Le 02/04/2024 à 14:31:09

    Une histoire de pirates plus originale que la moyenne, assez basique somme toute, mais bien réalisée.

    addrr Le 01/04/2024 à 20:49:15

    Pour tout fan d’uchronies comme moi, cet album est un must, un indispensable, un ouvrage à lire évidemment.
    Les scenarii sont très, très intelligents. On s’amuse tout du long à chercher les détails qu’ont mis les auteurs dans les histoires pour placer personnages historiques ou décors connus de manière uchroniques.
    Je découvre la série par lui, et je vais continuer, tiens !

    addrr Le 01/04/2024 à 00:15:32

    J’ai trouvé que le scénario, qui semblait sur le papier si prévisible, ne l’est en fait pas tant que ça : on garde l’idée des voyages spatiaux au long court, mais on la travestit, on la déforme et on joue avec.
    Par contre, la fin c’est n’imp’, pas crédible pour un sou.
    Dessins « comics » agréables et bien adaptés.

    addrr Le 29/03/2024 à 14:15:24

    Excellente BD d’anticipation et de « post-apo », avenir crédible et assez terrifiant, rudement bien développé et réfléchi, le tout bien dessiné. Que demande le peuple ?

    addrr Le 28/03/2024 à 00:25:14

    Un album étonnant par sa sincérité et son côté touchant. Ce n’est pas parfait, pas vraiment surprenant non plus, mais c’est très bien fait et beau.

    addrr Le 26/03/2024 à 22:40:21

    Une saga viking pleine de bruit et de fureur, qui commence de manière plutôt convenue pour finir en apothéose tragique.
    Ça monte en puissance de manière extrêmement satisfaisante au fur et à mesure des pages, en suivant une tension croissante autour de notre héros et de ce qui se trame contre lui.
    On sent que Dufaux voyait plus grand que ces 3 albums, qu’il a dû précipiter certaines trames scenaristiques pour boucler le tout dans le 3e et dernier tome. Et c’est dommage, car tout y était de qualité : l’histoire, évidemment, les personnages, très bien dépeints et attachants (avec des méchants de qualité), et les dessins, forts agréables et soignés.
    Belle lecture !

    addrr Le 25/03/2024 à 23:24:37

    BD intéressante et correctement exécutée, mais qui manque cruellement d’envergure. On sent qu’il y a de la matière et c’est dommage de se cantonner à servir de la soupe classique.
    Les dessins sont ce qu’il y a de mieux dans l’album, vraiment jolis, bien adaptés à de la SF.

    addrr Le 25/03/2024 à 14:44:40

    De la très bonne SF en BD comme je les aime : c’est intriguant, ça fourmille de bonnes idées, c’est beau … et ici, ça appelle une suite ! Hâte

    addrr Le 24/03/2024 à 15:43:58

    C’est un B&M sans être un B&M. On en a les codes, mais pas toute l’essence. L’histoire est simple et plaisante, les dessins sont juste simples …C’est un B&M sans être un B&M. On en a les codes, mais pas toute l’essence. L’histoire est simple et plaisante, les dessins sont juste simples …

    addrr Le 23/03/2024 à 22:44:36
    Tex (Une aventure de) (Black and White) - Tome 6 - L'Odyssée du Belle Star

    B&W a vraiment du flair pour nous dégotter d’excellentes et dépaysantes histoires de Tex ! Très bel ouvrage, beau travail à tous les niveaux.

    addrr Le 23/03/2024 à 00:41:12
    L'impossible machine - Tome 2 - Le désert vert

    J’adore ces récits de va-et-vient dans le temps. Celui-ci (je parle des 2 albums lus à la suite) est particulièrement bon, très prenant et intellectuellement stimulant.
    Néanmoins, il a 2 « points faibles » :
    - des graphismes moyens, même s’ils évoluent en bien dans le second opus. Je ne peux pas en vouloir à l’auteur, qui se débrouille pas mal pour un néophyte arrivé sur le tard, et qui a mine de rien une sacrée imagination (bien déployée dans le côté « anticipation » du 2e album). Son point fort est dans les paysages grandioses, et non dans les personnages.
    - un côté un peu « vain » de ces voyages dans le temps. Concrètement, qu’en font-ils ? Franchement, rien. A part s’emmêler les pinceaux et faire des gaffes de temps en temps …

    Pour accentuer cet effet « vain », je peux citer le résumé du deuxième album (en 4e de couverture ou sur internet), complètement mensonger, mais qui est censé être le leitmotiv de l’équipe (attention spoiler par après) :
    « Aller dans le futur avec un double de soi-même, voilà une chose bien ardue. Une étrange machine à voyager dans le temps reprend du service, il s'agit cette fois de sauver la planète de la désertification. »
    [SPOILER]
    C’est faux, complètement faux : les voyageuses du temps vont aller gratter de l’argent à un milliardaire intelligent et BG pour faire réparer leur machine, et qu’il devienne leur mécène. Et c’est lui, tout seul comme un grand et sans aucun rapport avec elles, qui sauve la planète de la désertification. Elles n’y sont pour rien et arrivent même après que ce soit déjà entamé !
    [/SPOILER]

    J’ai beaucoup plus parlé du deuxième album que du premier car c’est lui qui ouvre enfin les vannes des voyages intéressants.
    Le premier était pas mal dans le style plus atypique du « est-ce vraiment du voyage dans le temps, ou est-ce de l’esbroufe » ? On parle de voyage, oui, mais notre héroïne et ses compagnons laissent planer le doute tout au long de l’album, et ce côté ambigu de récit temporel avait aussi son charme (Charme rompu au deuxième album qui met lui les pieds plus franchement dans le plat).

    J’ai mine de rien franchement envie de lire la suite, mais j’ai peur qu’elle arrive dans pas mal d’années, vu le rythme de l’auteur ! (Récit entamé en 2004, mais premier album paru en … 2014. Et le second album est paru en 2022. Albums certes copieux en pagination, mais on va devoir s’accrocher avant de voir le 3e paraître).

    addrr Le 21/03/2024 à 00:09:28

    Un hommage vibrant à la SF des années 50/60, tout en ambiguïté et en sensibilité. C’est une période que j’adore vraiment lire.
    C’et album est attachant, et il est très sincère, mais non dénué de légers défauts.
    Bonne lecture tout de même !

    addrr Le 20/03/2024 à 14:59:24

    Un des plus beaux Mano à mano en western que j’ai pu lire, un méchant à la hauteur de Tex Willer ! Bel album, encore une fois

    addrr Le 18/03/2024 à 20:15:54

    J’hésiterais entre 3 et 4/5, mais finalement la Jodo’s Touch marche toujours bien sur moi.
    C’est une série où notre Franco-Chilien préféré use et abuse de ses marottes favorites, et finit par nous faire du grand WTF dans le dernier album.
    La période où se déroule la série est intéressante et j’ai bien aimé la façon dont il détourne des événements historiques connus pour que ça colle avec son scénario et son microcosme crée.
    Côté dessins, sans surprise, Jérémy fait un travail remarquable, c’est très beau.
    Au final c’est une série estampillée Jodo, avec ses force et ses faiblesses, toujours les mêmes. Et le monsieur sait toujours se faire accompagner d’un sacré dessinateur.
    Pour les fans, c’est un grand oui. Pour les autres, prudence.

    addrr Le 18/03/2024 à 00:03:47

    Je n’ai pas réussi à rentrer dans cette histoire décousue et sans saveur, personnages fades… format étrange, fin et épilogue incompréhensibles.
    Restent les graphismes, agréables, qui sauvent le tout.
    Lecture laborieuse

    addrr Le 15/03/2024 à 00:01:01

    Quelle superbe découverte ! Un petit peu déçu des graphismes très particuliers (quoiqu’adaptés), mais côté scénario, développement et chute, c’est parfait !

    addrr Le 13/03/2024 à 17:41:32

    Une série de Jodorowsky, c’est toujours pour moi un régal par anticipation !
    Ses scenarii sont clivants, très clivants. Beaucoup adorent, beaucoup détestent, et moi, j’adore son style.
    Ici, on est dans du Jodo pur jus : trahisons, mensonges, manipulations, gore, passages malsains/malaisants/glauques, personnages attachants et répugnants … tout y est !
    Et dans Sang Royal, à chaque album, la magie opère, mais dans des styles et des ficelles à chaque fois différentes. C’est du tout bon.
    Autre point fort : les graphismes. Ils sont sensationnels, ni plus, ni moins. Très léchés, dynamiques, ce sont de vraies peintures qu’il convient de décortiquer et regarder plusieurs fois tellement c’est beau. L’aspect médiéval-Fantasy de l’album est vraiment mis en avant de manière idéale, idéalisée même.
    Dommage que nous n’ayons pas plus de productions de cet artiste en France, car il est vraiment très bon.
    Je ne mets pas 5/5 car il y a quelques petites facilités scénaristiques par moments, ainsi que quelques petits points mal expliqués ou étranges dans le comportements de personnages, mais ce n’est pas loin de la perfection.

    addrr Le 13/03/2024 à 00:21:34
    Sept - Tome 4 - Sept missionnaires

    C’est drôle, c’est fin, les dialogues et la plupart des scènes sont succulentes et truculentes… et c’est bien dessiné. Du grand art !

    addrr Le 12/03/2024 à 11:42:41
    Tex (Une aventure de) (Black and White) - Tome 4 - Au nom du père

    Je deviens un gros fan de Tex, avec ses dessins N&B magnifiques (qui que soient les dessinateurs) et ses scénarios fouillés. Ici, c’est du très grand western, très intense et haletant !

    addrr Le 12/03/2024 à 00:13:11

    Shiga est vraiment le boss pour ce genre de récit complètement barré, original et haletant à la fois. Et puis, quelle imagination et quel sens du détail !

    addrr Le 11/03/2024 à 17:50:41
    Exo

    Une série courte de SF, intelligente et maîtrisée, bien que sans surprise. Les inspirations et hommages sont là et bien faits.

    addrr Le 09/03/2024 à 13:39:57

    Quelle belle surprise ! Quelle belle lecture ! Voilà un beau scénario bien troussé dans une superbe ambiance et avec des personnages très soignés. Chapeau !

    addrr Le 08/03/2024 à 14:05:37

    Un peu surcoté quand même. C’était bien, c’était beau, mais pas extraordinaire non plus. Bonne lecture.

    addrr Le 07/03/2024 à 22:04:46

    Woah ! Cette BD « chorale » réussit à être intimiste et démesurée dans ses propos. De plus, elle est visionnaire en évoquant une pandémie et ses effets (réalisés!) un peu avant le COVID !!

    addrr Le 07/03/2024 à 21:56:02

    BD ? Inclassable. Mais prenante comme un bon policier, étonnante car révélatrice de beaucoup de choses sombres, et surtout très réussie. Chapeau

    addrr Le 03/03/2024 à 21:29:52

    Vrai coup de cœur pour cet album et cette histoire fichetrement bien troussée. Le scénario est accrocheur, la traque pas facile, le dénouement étonnant.
    Ça y est, je suis accroc à Tex.

    addrr Le 02/03/2024 à 15:19:42

    Toutes les histoires sont bonnes, c’est généralement l’avantage des anthologies. J’ai fait le plein de fun, de gore et de foutage de g. sur les USA ^_^

    addrr Le 29/02/2024 à 13:40:09
    Den (Delirium) - Tome 1 - Den

    Une forme à la hauteur du fond. Comme d’hab’, les dessins de Corben sont stratosphériques, libres et osés, cette fois ci au service de son imaginaire et non d’une adaptation. Du grand art

    addrr Le 27/02/2024 à 23:47:28

    Mon premier Clowes, car à force de voir la Hype, ça donne envie. C’était génial ! Directement mon thème favori, le voyage dans le temps, mais traité de manière originale et décalée.

    addrr Le 26/02/2024 à 14:52:12

    Une superbe série SF courte, à lire d’une traite.
    Ça brasse beaucoup de thématiques à la mode ou connues en SF, mais c’est assez bien traité pour ne pas faire ennuyeux ou bateau.
    On ne s’ennuie pas une seconde, c’est assez crédible par ailleurs, et les personnages sont très intéressants.
    Les dessins sont bien adaptés à de la SF, c’est à souligner, et ils sont beaux. Certaines couleurs peuvent déstabiliser mais c’est un parti pris interessant.
    La fin est particulièrement amère et cynique, et ça, j’aime beaucoup !

    addrr Le 25/02/2024 à 15:01:33

    Je suis en net désaccord avec l’avis précédent, ça arrive et c’est le but de ce genre de communauté que nous formons.
    (et attention au petit spoil qui est fait en deuxième ligne du précédent avis).
    Pour moi, ça commence bien et … ça finit bien ! Certes, de manière très déstabilisante et inattendue, mais au fond ça donne une dimension supplémentaire au récit, plus mystique et énigmatique. Si ça s’était fini de manière traditionnelle, peut être aurais-je été un peu déçu par cette simplicité.
    Côté dessin et rythme, c’est impeccable de A à Z. J’adore déjà depuis quelques temps la patte de Bones, ce côté horrifique bien dosé et maîtrisé, avec une narration efficace.
    Très belle découverte, bonne lecture, je suis ravi :D

    addrr Le 25/02/2024 à 14:51:09

    Avis pour la série, lue au travers des 2 intégrales : waouh !
    Ce n’est clairement pas mon type de lecture habituel. Je suis généralement un grand fan de SF, Fantasy ou Horreur. L’imaginaire … l’inconcevable, l’incroyable. Et là, c’est tout le contraire. C’est intimiste, une grande histoire faite de petites histoires, avec des sentiments, beaucoup de sentiments. J’ai été embarqué malgré moi par le charme fou de cette histoire d’amour contrariée.
    Ça a remué pas mal de choses en moi, m’a rappelé des souvenirs, ma jeunesse, m’a laissé songeur sur l’avenir aussi. En bref, j’ai été conquis de manière étonnante mais pas inintéressante du tout.
    Bravo à l’auteur, qui a su tisser une trame imparable, qu’on a envie de dévorer d’un coup tellement c’est bien ficelé et beau.

    addrr Le 22/02/2024 à 23:24:52
    Tex (Une aventure de) (Black and White) - Tome 8 - La Reine des Vampires

    Je découvre Tex avec cette aventure western/fantastique et … j’adore ! Les personnages sont sympas et dans cet album les dessins sont tout simplement somptueux (format qualitatif aussi).

    addrr Le 21/02/2024 à 13:33:08

    On ne va pas chipoter et tourner autour du pot : Richard Corben est un génie du dessin.
    J’ai lu les 2 volumes et non l’intégrale, il me manque donc 3 courts récits récents. Néanmoins je peux affirmer que c’est magnifique à lire.
    Le dessin de Corben est à nulle autre pareille. Il est unique ! Ses couleurs aussi. Il est inégalable dans l’aspect des textures, des ambiances, des lumières et des ombres. Ses corps et ses visages sont spéciaux mais attirants aussi, envoûtants.
    Il a mis ses talents au service de courts récits inégaux dans l’intérêt du scénario mais toujours plaisants. Certains sont de très très haut niveau !
    Excellentes lectures consacrées à un artiste hors norme et dont je continue à découvrir les chefs-d’œuvre.

    addrr Le 20/02/2024 à 23:16:05

    C’est vraiment très rare qu’un BD me surprenne autant à la fin. Personne ne peut s’attendre à ça ! Chapeau, pourquoi pas au fond ? Récit maîtrisé, visuellement et au scénario.
    Si vous ne voulez pas être trop spoilé, ne lisez pas trop la fin de l’avis précédent ! Erik, Voyons ! ^^

    addrr Le 18/02/2024 à 20:10:30
    Alvar Mayor - Tome 3 - La réalité des songes

    Avis pour l’ensemble de la série :
    C’est à tous points de vue excellent ! C’est aussi plaisant à lire, et à y revenir, car ce sont des dizaines d’histoires courtes que l’on peut intercaler entre d’autres lectures (pour éviter l’effet de désintérêt et de répétition).
    La claque graphique est réelle, du début à la fin. Ce monde dépeint est criant de réalisme, on se croit vraiment avec notre héros dans l’Amérique du Sud juste conquise par les espagnols. C’est beau et sale à la fois, plein de mystères, on sent la jungle et les montagnes terrifiantes et magnifiques à la fois. Les visages sont limite caricaturaux, tout en étant soignés et affolants de réalisme. Du Breccia quoi !
    L’ensemble des 3 albums montre le changement d’orientation scénaristique : au début nous sommes plutôt dans le concret et l’aventure, Alvar Mayor servant de guide à des aventuriers et explorateurs en quête de richesses ou merveilles. Les histoires ont des constructions assez semblables de manière générale, et se finissent soit mal soit de manière inattendue. Il y a beaucoup d’ironie ou de philosophie dans ces histoires, on se moque énormément de l’être humain en général.
    Plus on avance dans les albums et plus l’aspect onirique et philosophique prend le pas, avec l’ironie qui se fait plus mordante.
    Les histoires parlent d’avantage des rêves, de choses absurdes ou fantasmées, et c’est à ce moment là pour moi que ça devient un poil moins intéressant. Le titre du 3e album est du coup parfaitement choisi (la réalité des songes).
    Les trois titres sont parfaits pour montrer cette évolution de ton :
    - les cités légendaires (1) : on est plus dans la quête de ces cités censées être en or, avec trésor ou fontaines de jouvence, etc.
    - l’origine des mythes (2) : on est toujours dans les recherches précédentes mais on bascule lentement dans l’onirisme
    Et pour finir avec le 3e album on est clairement dans le songe, la rêverie.

    En bref : excellentes lectures, dessins N&B méticuleux et soignés, ambiances incroyables, personnages bien décrits (qu’ils soient attachants ou répugnants, ils sont toujours bien campés), planches époustouflantes au niveau des découvertes d’Alvar Mayor, et quelques belles réflexion sur la bêtise et la noirceur humaine (ou parfois, la beauté). Pas mal de dénonciation aussi de ces conquêtes et brutalités espagnoles envers les autochtones.
    Je ne peux que vivement conseiller cette lecture :)

    addrr Le 16/02/2024 à 21:23:53
    L'affaire du siècle - Tome 1 - Château de vampire à vendre

    Pire BD de tous les temps, RIEN ne va. C’est moche, absurde, pas drôle, il y a des erreurs de débutant dans la narration et les phylactères …
    MAIS … je suis quand même curieux de lire le tome 2, voir s’il y a une amélioration.

    addrr Le 14/02/2024 à 23:56:55
    Gil Jourdan (Tout) - Tome 1 - Premières aventures

    Belle collection pour découvrir Gil Jourdan et quelques autres héros de Tillieux - ainsi que pour voir leurs filiations et points communs

    addrr Le 13/02/2024 à 15:27:47

    Alors, après l’avoir reçu hier et lu dans la foulée aujourd’hui :
    - déjà, c’est pas épais : 46 planches et 10 de « dossier » (très soft)
    - ça se lit HYPER vite : j’ai dû mettre 15/20 min en prenant mon temps (forcément, du format à l’italienne de 46 planches, avec seulement 3 à 8 cases sur 2 bandes par planche, ça va vite)
    - les dessins sont intéressants, on voit bien le mélange des 2 styles, même si évidemment on sent plus la patte de Taymans. Toutefois, rien de foufou, c’est agréable, c’est tout.
    - côté scénario, c’est très très léger, plutôt caricatural, sans réelle surprise, avec peu de saveur. J’avoue être déçu, vu tout le tintouin, je pensais que ça allait avoir plus de gueule que ça.
    - Spoiler:


    je n’avais pas lu « l’aventure » sinon je l’aurais su, mais Sophia Stromboli n’est en rien l’héroïne de l’album : elle en est même totalement absente, c’est décevant. Y compris à la fin, où l’on pense que c’est son heure de gloire, c’est le médecin/infirmier et sa copine qui lui sauvent la vie.

    addrr Le 13/02/2024 à 15:12:02

    J’ai pris un plaisir immense à découvrir cette œuvre, notamment par le biais d’une grosse mandale visuelle (Giorello est vraiment un top dessinateur mondial).
    Le scénario n’est pas en reste, et je trouve que les auteurs ont mine de rien effectué un gros travail de recherches et de restitution historique (sagas et légendes). Le point de vue et la narration sont assez originaux également.
    Je dois ajouter que « l’objet » en lui-même est fort beau, c’est un album grand format pour du comics. On dirait un gros one shot FB en fait, tel les Thorgal Saga par exemple. Excellent boulot de Bliss pour mettre en avant cette œuvre.
    Ces comics Bad Idea chez Bliss sont à suivre !

    addrr Le 10/02/2024 à 23:58:37
    Marc Jaguar - Tome 1 - Le lac de l'homme mort

    Excellente histoire avec un fond de scénario qui ressemble énormément à l’album de Gil Jourdan « les 3 tâches »

    addrr Le 10/02/2024 à 23:19:40

    J’ai été pris par cet album et ce scénario à tiroirs. Une sorte d’Usual Suspect à la sauce Bd franco-belge ! Lecture agréable visuellement aussi. Belle réussite

    addrr Le 10/02/2024 à 13:48:47
    Le pape et le Peintre - Tome 2 - Tome 2

    Voilà un diptyque (qui aurait pu être un gros one shot) qui me paraît immensément mésestimé et méconnu.
    Au connaît le coup de crayon de Paul Teng : il fait ici un travail de restitution historique et architectural d’une qualité absolument dingue !
    Les planches sont somptueuses, des décors aux ambiances, en passant par les personnages et leur vêtements.
    On s’y croit, dans cette Rome du XVIe siècle bourrée d’intrigues.
    Côté scénario, j’ai aussi été bluffé : les 2 périodes se chevauchent et se complètent à merveilles. D’un côté, on suit le fiston Scorel qui découvre un pan secret de la vie de son père, sous fond de réformes et révoltes religieuses aux futurs Pays-Bas. De l’autre, on a Scorel père, qui entre au service d’un nouveau pape à Rome, avant d’enquêter sur la mort de ce dernier.
    Sans en faire des tonnes, on apprend mine de rien énormément de choses sur la géopolitique de l’époque et les grands courants qui vont traverser l’Europe.
    C’est très bien ficelé, très très beau, que demande le peuple ?

    addrr Le 08/02/2024 à 20:08:45
    20 000 siècles sous les mers (Nolane/Dumas) - Tome 2 - Le repaire de Cthulhu

    Beau diptyque que voilà, en vérité.
    Il y a du Lovecraft, du Verne, du Poe, des éléments piqués à droite à gauche à la culture occulte du monde ..:
    C’est diablement beau, M. Dumas que j’adore nous campe de formidables planches dantesques et cyclopéennes (j’avais déjà pu voir son talent pour ces paysages dans l’excellent série Allan Mac Bride), des nautilus rutilants et magnifiques, des monstres crédibles, etc.
    Côté scénario on ne s’ennuie pas un seul instant, car le dyptique suffit a peine à tout caser. La mise en place du tome 1 est bien faite et après, tout s’enchaîne.
    Le mélange des références fonctionne hyper bien, chapeau au scénariste.
    Je ne peux que recommander cette lecture

    addrr Le 08/02/2024 à 00:33:38
    Gil Jourdan - Tome 3 - La voiture immergée

    Avis pour l’ensemble de la série :
    Je renâclais à lire Gil Jourdan. Ça semblait trop mythique, trop Intouchable, et surtout trop éloigné de mes goûts.
    Je pensais que ça allait avoir un goût de vieillot en bouche.
    Je me trompais.
    Pour faire court : ça a non seulement gardé son charme d’antan, mais c’est intemporel.
    L’humour, les personnages, les ambiances et la plupart des scénarios sont très soignés.
    Cet album en particulier (la voiture immergée) vaut bien ses 5 étoiles. C’est un chef d’œuvre, un bijou.
    Les dessins sont agréables à voir, y compris ceux de Gos, et on se plonge volontiers dans les décors et clins d’œils disséminés un peu partout. Un peu comme Franquin, en somme.
    Les meilleurs albums, pour moi, sont dans les 10 premiers et surtout ceux situés en France, à l’exception du Chinois à 2 roues : passé cet album, la série passe de série exceptionnelle à série plaisante, et c’est dommage.
    Ce qui faisait le charme et la magie des débuts s’est estompé, tout en restant fort correct.
    Je prendrais plaisir à en relire plusieurs dans quelques années, et je ne peux pas dire ça de tous les albums parus à cette époque.

    addrr Le 07/02/2024 à 00:35:06

    Il y avait trop de hyper autour de cet album, et j’ai longtemps procrastiné (entendez par là « lu autre chose ») avant de m’y mettre, pas peur d’être déçu. Le pitch ne me parlait absolument pas d’ailleurs.
    Force est de constater que c’est un bon, un très bon album.
    Le rythme est excellent, l’héroïne bien campée (on aime ou on aime pas, mais elle est réussie), le climax est intéressant. Le scénario est bon mais je n’ai eu aucune surprise finale, c’était assez attendu en ce qui me concernait.
    Il n’empêche que j’ai pris bien du plaisir à suivre les déambulations barcelonaises de l’enquêtrice en herbe !

    addrr Le 06/02/2024 à 00:28:54
    Légendes du chevalier Cargal - Tome 4 - Le maître de Brumazar

    Avis sur la série :
    Fans de dessins Fantasy des années 80, bienvenue chez Cargal !
    C’est détaillé/fouilli, classe, clinquant, baroque, dans l’excès et la démesure, assez démentiel à voir.
    Les couleurs sont parfois à vomir, parfois magiques.
    L’histoire est parfois difficile à suivre, mais au fond, tout se déroule plutôt vite et sans temps mort.
    Les albums sont tous différents les uns des autres :
    - 1 : dessins époustouflants mais trop chargés, couleurs à ch***, scénario qui part dans tous les sens, héros principal de la série (Cargal) invisible
    - 2 : dessins tout pareils, meilleures couleurs, et scénario plus maîtrisé (avec un héros plus visible)
    - 3 : dessins épurés, agréables en étant toujours beaux, couleurs moins bonnes, scénario qui s’éloigne un peu de la quête principale du héros. Mon album préféré, j’ai aimé la narration, son cheminement et sa fin
    4 : dessins un poil en deçà de d’habitude, moins exubérants et flamboyants, couleurs un peu meilleures, mais scénario bien ficelé pour finir le cycle. Quelques facilités pour y arriver et aussi grâce à une pagination plus importante. Ça sentait la fin de la série pour se le permettre ?

    Un cinquième tome était annoncé, mais jamais paru. Le principal est que la fin du tome 4 soit assez satisfaisante et finisse une sorte de cycle.

    Avec tout ça, j’ai bien apprécié cette série, qui quelque part pouvait être un peu précurseur de la hype Fantasy qui allait sévir une petite décennie plus tard.

    addrr Le 06/02/2024 à 00:14:03

    Série hyper prenante pour la partie ancienne et plaisante aussi pour la récente, même si ça part un peu en sucette sur la fin.
    Les dessins sont assez formidables et, bien que ce soit assez redondant niveau affrontement Wampus/Sten, ça a toujours été un plaisir de voir leur nouveau lieu de joute.

    addrr Le 01/02/2024 à 14:42:00

    C’est du grand art, intriguant, attirant, mystérieux, sans temps mort. il reste qq points encore flous à la fin, mais j’aime beaucoup cette histoire étonnante.

    addrr Le 31/01/2024 à 23:45:17
    Thorgal Saga - Tome 2 - Wendigo

    Thorgal Saga continue sur sa belle lancée d’avec « Adieu Aaricia ».
    Ici, le scénario est assez basique, et plutôt connu : Thorgal est en bateau, Thorgal a des ennuis, et Thorgal, pour sauver un des siens, va en change se battre contre son grès contre de nouveaux ennemis (qui ne sont pas toujours de vrais méchants, au fond). Voilà voilà, sur le papier, du traditionnel, du sûr, et ce n’était pas emballant.
    Mais contre toute attente, ça fonctionne.
    Pourquoi ?
    Parce que les auteurs ont saisi ce qu’était Thorgal (la série), son essence, sa quintessence même.
    Là, on a du pur jus, que ce soir au graphisme, dans les interactions de Thorgal avec les autres personnages, ou dans ses choix.
    Graphiquement, c’est chouette, très chouette. Le trait de Corent Rouge correspond très bien à cet univers. Couleurs, ambiances, découpage, tout est dans la droite lignée des meilleurs albums de Thorgal. Je ne peux pas faire meilleur compliment que comparer à Rosinski.
    Au scénario, on l’a dit, c’est « simple », mais sans bavure. Finalement, cette rencontre de Thorgal avec une énième peuplade exotique fonctionne bien, les personnages secondaires sont tous de très grande qualité, le rythme est intense et sans temps mort, les dialogues sonnent comme du Van Hamme : là aussi je ne pouvais faire plus beau compliment. On a même droit en fait à une utilisation maligne d’une énième légende viking pour parachever le scénario, c’est intelligemment fait.
    Bref, si tous les Thorgal Saga ressemblent a ces 2 premiers opus, on va se régaler !
    Il ne faut pas oublier aussi un point important, pour mettre en perspective ces réussites : la série mère est moins qualitative, mais leurs auteurs n’ont pas carte blanche pour faire ce qu’ils veulent. Je suis sûr que sans la limitation en nombre de planches, on aurait droit a de meilleurs albums. Dans Thorgal Saga, les auteurs peuvent se permettre le luxe d’avoir une seule case … en double planche. Juste pour exploser nos rétines. Et ça marche …

    addrr Le 31/01/2024 à 00:24:56

    Bien que ce soit du Tillieux, c’est vraiment affligeant de nullité. Humour pas drôle, scenarii incongrus et inintéressants… je me suis forcé à finir

    addrr Le 28/01/2024 à 21:58:33

    Des histoires inégales mais tout de même de grande qualité. Ça me donne envie de lire plus de Junji Ito !

    addrr Le 26/01/2024 à 23:23:06

    Beeeeen, c’est quoi cette petite moyenne ? On a un film de SF de très bon niveau devant nous. Heu, une BD, pardon. Tous les ingrédients sont là!
    Je persiste, je signe : décors et scènes époustouflantes, vaisseaux soignés, etc.
    Scénario accrocheur et intriguant, un peu pompé sur la compagnie …. Noire (romans de Glenn Cook), mais ça passe bien en version dans l’espace.
    Non, vraiment, si tout ce qui chagrine sont les visages, alors c’est pas grand chose.
    J’espère des suites, c’est en tout cas ouvert à la fin.

    addrr Le 25/01/2024 à 23:15:35

    Ça se lit vite ! Blague à part, c’est un pari réussi pour l’auteur : avec peu, on peut transmettre beaucoup. Touchant, mais pas incroyable non plus.

    addrr Le 24/01/2024 à 14:28:22

    Quelle belle surprise ! L’aspect 3D est vraiment très, très réussi.
    L’histoire est assez convenue, le fond n’est clairement pas l’atout numéro 1. Mais la forme est géniale

    addrr Le 23/01/2024 à 23:51:52

    Dieu, que c’est beau. Cette période de Jeronaton compte parmi les plus beaux dessins de l’histoire de la BD (si si si, oui Monsieur). Côté histoire, c’est perché, et là aussi c’est du Jeronaton pur jus (sauf la première des 3 récits, qui est plus classique).

    addrr Le 23/01/2024 à 23:12:46

    Attention, chef d’œuvre. J’ai rarement lu une BD de SF aussi foisonnante de bonnes idées et en même temps aussi propice à l’introspection.

    addrr Le 23/01/2024 à 18:54:49

    C’est vraiment moyen moyen tout ça. Roku a du potentiel comme personnage mais aurait mérité un bien meilleur traitement que ça

    addrr Le 22/01/2024 à 14:01:55

    Un album de Faith qui a de bonnes idées mais est trop court pour bien les developper, dommage. Dessins agréables

    addrr Le 20/01/2024 à 00:13:25

    Belle inventivité sur un thème pourtant éculé, un bon « prétexte » à de bonnes mini histoires qui ne sont pas sans rappeler SOS Bonheur (même le titre est proche)

    addrr Le 18/01/2024 à 23:35:11
    Le casse - Tome 3 - Soul Man - Pittsburgh, état de Pennsylvanie. 1964...

    Excellent album, que je n’ai acheté que grâce à son bon résultat dans la catégorie « meilleur scénario » aux BDGest’Arts. Je vais faire court : c’est mérité
    Je ne mets pas 5/5 car ce n’est pas mon style de lecture habituelle, je n’ai pas de coup de cœur particulier, c’est c’est rudement bien ficelé, au cordeau comme on dit.

    addrr Le 17/01/2024 à 23:19:15

    Excellents dessins, mises en scènes et cadrages réussis. Histoire intéressante sur bien des points mais très, très mal bouclée. On retrouve avec plaisir des héros d’autres albums, tout est réuni, mais … Quel dommage, les ingrédients étaient bons pourtant, mais la recette a foiré.

    addrr Le 17/01/2024 à 10:03:43

    Belle série que voilà, qui est très bonne et aurait pu être excellente, voir démente, en faisant une seule chose : prendre son temps …
    Punaise, ça va trop vite ! Il y a trop de raccourcis, trop de résolutions faciles style Deus Ex Machina, surtout dans le deuxième album.
    Pourquoi ? Les auteurs étaient ils obligés de faire en 2 albums ?
    C’est dommage, ça coule la fluidité du récit. J’ai pris énormément de plaisir à la lecture, car les thèmes employés, s’ils sont assez peu originaux, sont toujours prenants quand ils sont bien mis en place. Nazis, Vikings, ésotérisme, tout ça fonctionne très bien.
    Quand aux dessins, ils sont sublimes, sincèrement. C’est du mi-Gibrat mi-Delaby, dans l’idée, c’est très agréable à lire.
    En bref : très bien mais aurait pu être génial.

    addrr Le 15/01/2024 à 09:47:04
    Percevan - Tome 17 - La Couronne du Crépuscule

    Avis sur l’ensemble de la série, découverte sur le tard et lue d’une traite : WAOUH.
    J’ai vraiment loupé quelque chose dans ma jeunesse… pas grave, j’ai bien rattrapé et pris du plaisir ces dernières semaines.
    Alors : c’est vraiment du tout bon !
    Déjà, la base, ce sont les excellents scenarii, qui sont en pleine veine médiévale-fantasy, à tendance un peu Dark/gothique, voir apocalyptique. Nous avons souvent un gros méchant (ou un groupe de vilains) qui veut mettre la main sur un artefact magique surpuissant pour dominer/détruire le monde.
    Ces antagonistes, qui sont récurrents et bien travaillés, travaillent des fois ensemble ou s’affrontent.
    Ce qui est intéressant également, c’est que parfois des méchants deviennent gentils ou inversement, les alliances se font et se défont au gré des circonstances.
    Les histoires ne sont jamais très compliquées mais peuvent s’étaler en cycles, pour mieux développer les intrigues et rebondissements.
    Les héros bénéficient souvent de chance mais triomphent quand même la plupart du temps grâce à … leur ruse. Hé oui ! Ce n’est pas bas du front à la Conan, on arrête la menace d’un coup d’épée bien placé (même si Percevan se défend bien, il l’emporte rarement grâce à la force).
    Les résolutions sont bien trouvées, Percevan ou Kervin se montrant tout simplement plus malins, prenant les méchants à leur propre jeu. Ça, j’ai beaucoup aimé aussi.
    Nos méchants sont bien détaillés mais le panthéon des personnages, d’une manière générale, est de grande qualité. Nos 2 héros font une paire exceptionnelle, Percevan étant le parangon du héros classique, sans peur et sans reproche, la pointe d’esprit et d’humour en plus. Kervin prend quand à lui beaucoup de place très vite dans le duo et sauve les miches de son ami plus d’une fois. Lui n’est pas sans peur mais reste d’une fidélité inébranlable à Percevan, malgré leurs désaccords fréquents (celui-ci court systématiquement au secours de n’importe qui et n’importe quoi, parfois pour son malheur, sans écouter Kervin). Ce dernier tient le rôle de sidekick comique dans la série, avec Guymli le petit compagnon animalier (qui, sur plusieurs albums, se montre d’une importance capitale, c’est à souligner).
    Pour finir, les autres personnages sont souvent ambivalents, gentils ou méchants selon les moments, le pouvoir pouvant déstabiliser les caractères et penchants (hormis les proches de Percevan comme messire Guillaume et les domestiques).
    Côté dessin, maintenant : LE gros point fort de la série. C’est beau et dément, somptueux ! Luguy a un trait unique, difficile à qualifier : c’est à la fois hyper détaillé pour les décors, très franco-belge (école de Marcinelle) niveau personnages et faciès, et le tout est d’inspiration celtique/bretonne.
    Certaines planches sont somptueuses et fourmillent de détails, avec des clin d’œils ou des surprises savoureux en arrière plan. Souvent, on voit Kervin faire des bêtises avec Guymli, c’est très drôle. Quand il y a profusion de personnages dans une case, il n’est pas rare d’en voir certains faire des choses assez incongrues ou marrantes.
    Les scènes de batailles sont excellentes et bien rythmées, fluides et limpides.
    Néanmoins, le must, ce sont les scènes apocalyptiques, souvent vers la fin des albums, quand les forces maléfiques se déchaînent et que le dénouement final approche. Les ambiances sont dingues, les dessins d’une audace folle, les couleurs sublimes. On a des vortex, des Tourbillons, des maelströms qui explosent dans les planches et subjuguent le lecteur.
    D’une manière générale, les ambiances sont dingues. Les scènes de mauvais temps, de pluie, de fournaise, etc. Sont remarquables de réalisme.
    Le trait a évolué au fil des décennies mais reste encore aujourd’hui très digne.
    C’est un must, un incontournable de la fantasy dans la BD FB, au même titre que la quête de l’oiseau du temps, Lanfeust, Donjon, etc. On est plus dans du médiéval fantasy, c’est tout.
    Je trouve injuste que cette série soit par trop méconnue, elle mérite plus de visibilité. Personnellement je suis passé à côté pendant 2 décennies parce que je n’ai jamais vu les albums exposés dans les librairies où j’allais, contrairement aux séries citées précédemment, malgré des dates de sorties que je vois correspondre aux moments où j’allais déjà fréquemment acheter des BD…
    Si j’ai un cycle à proposer à quelqu’un qui souhaite découvrir la série sans tout acheter, la crème de la crème est le cycle de Malicorne, le seul à avoir eu droit à une intégrale. On est là au sommet narratif et visuel de la série.
    Un Must, vous dis-je.

    addrr Le 15/01/2024 à 08:55:11

    Quand on a vit ou qu’on a vécu, ou qu’on craint de vivre la situation de notre héros, l’histoire prend un tournant radicalement différent ; il devient peut être même dangereux de la lire, car elle refait monter en mémoire des souvenirs pas toujours agréables. C’est mon cas.
    L’histoire est touchante et quelque part crédible.
    J’ai eu ma petite larme vers la fin, c’était beau et triste à la fois.
    Œuvre majeure du genre sur le deuil.

    addrr Le 11/01/2024 à 16:37:53

    Une série qui mélange savamment plusieurs types d’horreurs, pour notre plus bonheur ! (Tueur en série, viols, monstres, mystère en villes reculée, schizophrénie, maison des horreurs, etc.).
    C’est très réussi, très accrocheur et prenant, ça se lit d’une traite !

    addrr Le 10/01/2024 à 23:57:45

    Impossible à noter comme œuvre.
    D’ailleurs, je n’étais pas prêt à la lire : c’est de loin ce que j’ai pu lire ou voir de plus glauque et malsain de ma vie, et ça m’a fracassé le moral.
    Génie ? Folie ? Nullité abyssale ?
    Aucune idée. J’y réfléchirais à 2 fois la prochaine fois que je veux lire un album de Josh Simmons sur l’horreur.

    addrr Le 10/01/2024 à 23:49:01

    Un hors série sympathique, qui montre le travail colossal du dessinateur, ici Philippe Luguy. Je suis très fan de ses dessins sur la série Percevan,
    gros point fort.
    Nous avons ici en plus un court récit préparatoire au prochain album et j’aurais été déçu de ne pas le lire avant.
    Néanmoins je vais nuancer ma note, car ce n’est en rien indispensable, fort court et cher pour ce que c’est, et que c’est à réserver aux vrais fans de Percevan.

    addrr Le 10/01/2024 à 23:26:33

    Superbe intégrale comme je les aime : jamais je ne me lancerais dans une série aussi longue alors que je n’ai plus de place dans ma bibliothèque (comme nous tous !), s’il n’y avait pas ces intégrales ultra compactes ^^
    Un bon lutrin et hop ! C’est parti mon kiki.
    Et j’aurais loupé une belle série d’ailleurs.
    L’héroïne est attachante, ses histoires variées et dépaysantes. Bref, c’est du tout bon!
    La fin de la série est assez marquante d’ailleurs.
    Je ne peux que recommander cet achat et cette lecture.

    addrr Le 10/01/2024 à 23:16:23

    Pour avoir eu les 2 albums sous les yeux (découpage graphique et version classique), y’a pas photo, je préfère toujours le trait de Taymans, même non finalisé. Sa Caroline est toujours soignée n’empêche.
    Après côté histoire c’est sympathique, ça ronronne, on voit le fameux grand-père et pas mal de liens avec des albums de Caroline (qui se passeront dans son futur).
    Pas indispensable, mais pour les amateurs de la série c’est un bel objet et une belle histoire.

    addrr Le 10/01/2024 à 18:18:18

    Album typique du fond de commerce des Éditions du Signe, qui exploitent le régionalisme et l’histoire locale en BD. De manière générale, j’adore acheter chacun de ces albums que je trouve quand je suis en vadrouille, et ils sont souvent bons. L’éditeur est alsacien, je suis alsacien, on trouve donc beaucoup d’albums autour de chez moi, dans chaque coin un peu touristique, y compris dans les départements alentours.
    Bon, cet album n’est pas mauvais, mais pas extraordinaire non plus.
    Les graphismes sont passables, le découpage est parfois confusant ; néanmoins les dessins du château et de son évolution sont très bien faits.
    Autre point, les personnages font vraiment datés et kitchs.
    Le fond est intéressant et la forme est une bonne idée mais assez mal réalisée, celle de ce petit garçon qui voyage dans sa tête à travers les dates clés du château et de la Ville de Saverne. On se perd souvent, comme le garçon, dans ces sauts incessants et confusants.
    J’ai néanmoins pris du plaisir à la lecture, et appris de nombreuses choses : n’était-ce pas là l’objectif initial ?

    addrr Le 09/01/2024 à 20:12:41

    Un album sans prétention mais bien ficelé, non spectaculaire mais intriguant et plutôt touchant.
    Les dessins ne sont pas extraordinaires mais font le travail : le point fort est le scénario, avec cette ambiance « village paumé et ses secrets, ses amours et ses peines » réussie. Belle lecture

    addrr Le 07/01/2024 à 22:06:10

    Des séries post-apo, il y en a des tonnes. Mais en général, elles ne sont pas aussi « modernes » que Gung-Ho. L’âge d’or du genre, c’est les années 80/90 (Jeremiah, Neige, Beatifica Blues/Samba Bugatti, le Transperceneige, Gipsy, Akira, Eaux de Mortelune, etc.). Attention, il y en a aussi eu des récentes, et de qualité ! Mais je n’avais pas encore lu de relecture aussi moderne et rafraîchissante depuis lors.
    Ce parti pris de mettre en avant des héros adolescents est pour beaucoup dans le côté original, et la grande force, c’est qu’on peut leur faire faire des choses qu’un héros adulte ne ferait pas (ex : de grosses conneries ^_^).
    Ce qui est bien aussi, c’est que c’est assez sanglant et dur. On sent d’ailleurs d’avance que ça finira mal…
    L’univers dépeint est très, très intriguant, et bien mis en scène. Les dessins sont somptueux, les couleurs aussi. Vraiment, c’est informatique à mort, mais très bien fait.
    Il faut aussi préciser que c’est très prenant comme rythme, impeccable de A à Z.
    Les antagonistes sont dangereux et inspirent bien la peur pour les héros. Un point que je trouve dommage est que nous avons des pistes pour expliquer comment l’univers en est arrivé là, mais sans plus. J’aurais aimé avoir plus d’explications.
    Excellente série qui aurait mérité des spin off ou des suites.

    addrr Le 05/01/2024 à 00:11:42
    The nice House on the Lake - Tome 1 - Tome un

    On frise la perfection, et je pèse mes mots. C’est ultra mérité que cette série soit considérée comme une des toutes meilleures de 2023, que le premier albums soit multi récompensé, que ce soit un carton de vente …
    Vous voulez du mystère ? Il y en a. Et pas qu’un peu. Dès qu’un mystère se résout, un autre arrive, plus nébuleux encore.
    Vous voulez de la tragédie humaine ? Il y en a.
    Un soupçon d’horreur ? Il y en a.
    Un soupçon de SF ? Il y en a.
    Des personnages solides et bien développés ? Ils le sont.
    Un scénario mûrement réfléchi doté d’une narration accrocheuse ? C’est le cas.
    Des dessins atypiques et captivants ? C’est aussi le cas.
    L’album 2 finit sur un sacré cliffhanger, j’ai hâte que ça sorte.

    addrr Le 03/01/2024 à 22:22:39

    L’expérience ultime de la BD dont on est le héros en BD.
    Je suis fan et j’aime me refaire l’album de temps à autres.

    addrr Le 03/01/2024 à 22:17:32

    Minimaliste et impactant, difficile de faire mieux dans le genre. On se prend au jeu avec le personnage principal

    addrr Le 31/12/2023 à 00:22:39

    Je dois avouer en préambule que ce n’est pas mon type de lecture habituel, je suis plus orienté fantasy ou SF, et l’horreur.
    Le thriller ou le policier, j’en suis moins adepte, même si je me laisse parfois tenter.
    Et là, bien m’en a pris ! Grâce à la magnifique couverture qui fait un peu horreur, le contexte d’un asile, d’un mystère … bref, n’en jetons plus, un bon point de départ pour moi. C’était bien vendu.
    La lecture est agréable, c’est punchy et bien rythmé. Il n’y a vraiment aucun temps mort.
    La tension est omniprésente, les mystères se dévoilent petit à petit pour avancer gentiment dans l’enquête, tout en gardant un part d’ombre, qui pousse à toujours continuer pour en savoir plus.
    J’ai l’impression qu’il y a pas mal de passages tronqués entre le roman et la BD, et que fatalement on manque d’explications scientifiques sur « le cri ». J’ai un peu de mal à faire des liens entre dessins, cri, etc.
    Ça n’est pas réellement gênant, mais ça incite quand même à lire le roman ou en tout cas essayer d’en savoir plus.
    Autre point, notre héroïne inspectrice est trop peu développée au début, on a du mal à la cerner. L’inconvénient de développer un personnage en BD vis à vis du roman. Elle est décrite mais sans aucun background, elle est antipathique pour ensuite devenir attachante, et à peine a-t-on quelques pistes sur elle vers la fin.
    Pour finir, passons aux dessins : je pense qu’ils sont parfaits pour ce type de récits. S’ils avaient été trop classiques, l’histoire aurait pris une tournure moins « horreur » et nettement accrocheuse.
    C’est étonnant car justement j’avais déjà lu pas mal d’albums de Laval NG et j’ai été très surpris par ces planches, radicalement différents de d’habitude.
    Les couleurs sont aussi merveilleusement bien choisies pour décrire des sentiments ou des actions, poser des ambiances. J’ai pris beaucoup de plaisir à me plonger dans ces ambiances un peu glauques ou froides. On dirait parfois des tableaux d’artiste !
    Je ne mettrais qu’un petit bémol concernant les scènes d’action et de combat, qui sont trop peu lisibles avec ces dessins esquissés et ces couleurs directes.
    En bref, belle réussite en ce qui me concerne, les fans du genre ne seront pas déçus et les curieux comme moi non plus !

    addrr Le 23/12/2023 à 23:57:08

    Un bien bel album que voilà.
    Fini de le lire, juste à temps :)
    Les histoires de quelques planches chacune montent en puissance, ça démarre gentiment pour finir avec des récits plus puissants et très évocateurs.
    L’album est très beau, et des reproductions parsèment l’album. Je pense notamment à certaines couvertures « wraparound » de Tintin par Mitteï, qui sont tout simplement somptueuses.
    Je pense que je le relirais chaque année avant noël, comme le seul et unique album (pour l’instant) fait en patrimoine Dupuis, et avec mes enfants quand ils grandiront.
    Ils évoquent un autre temps, qui, je ne sais pas s’il était meilleur, en tout cas de nos jours semblait heureux.

    addrr Le 23/12/2023 à 19:46:05

    En bon fan de SF rétro, je ne pouvais pas passer à côté.
    On a un petit côté Star Trek, et Alien aussi, dans ce vaisseau (de commerce) qui parcourt l’espace et rencontre planètes ou extra-terrestres de tous poils.
    Il y a plusieurs mini-récits qui sont assez sympathiques et plutôt joliment dessinés, on sent ce qui va inspirer Papilio par la suite (excellente série également).
    On se paye même le luxe d’avoir une sorte de fin en découvrant dans le dernier récit le background d’un des héros, assez mystérieux.
    C’est de la pure SF années 70, alors ne cherchez pas forcément de la cohérence scientifique, mais des idées originales et débridées, oui.
    J’adore.

    addrr Le 18/12/2023 à 13:49:45

    C’est vraiment un bel album, copieux avec doté de récits vraiment cools.
    J’ai aussi bien aimé le passage avec le « retour » du papa Henderson dans leur vie, c’était étonnamment très touchant.
    En plus, ça se finit avec un cliffhanger autour de Unity, X-O, etc. Plein de promesses.
    Super sortie Valiant, merci Bliss.

    addrr Le 17/12/2023 à 00:29:27

    Avis sur l’ensemble de la série, lue au travers des intégrales :
    Cette série ressemble à une belle escalade en montagne ; on commence de manière agréable la balade, avec un album « 0 » plutôt beau en N&B, et plein de promesses (ce sera quand même l’album #1).
    Nous avons ensuite plusieurs albums de haut niveau, aux esthétiques irréprochables et aux messages peu subtiles (mais francs et honnêtes), où le côté post-apocalyptique sert surtout de prétexte à raconter de belles histoires humaines, mais il est bien présent.
    Jusqu’au 6e album donc, c’est un cycle très qualitatif, qui nous fait grimper en haut de la montagne sacrée du 9e art, et nous sommes vraiment heureux d’avoir eu de si belles lectures si variées (franchement, quel pied d’avoir autant de paysages et de situations complètement différentes, des personnages haut en couleurs et si bien campés).
    Puis viennent les albums 7 et 8 … grosses purges, réellement difficiles à lire.
    C’est simple, c’est uniquement beau à voir. Déjà, dans « L’éveilleur », il n’y a pas (presque pas) de Simon. C’est un conte, une légende qui nous est contée, et qui est contée à Simon, que nous voyons donc quelques planches à la fin. Et rien de SF/post-apo, c’est de la pure fable fantaisie inspiration celte (?). Quand au texte, tout est tellement obscur que j’ai du lire en diagonale pour en finir au plus vite. J’ai compris un peu où voulait en venir l’auteur mais quand même … Restent les planches, très belle. Mais quel gâchis de ne pas être revenu, plusieurs années après le premier cycle, à des albums aux histoires plus classiques mais ô combien plus percutantes, même dans les messages véhiculés. Cette association avec M. Riondet a donné quelque chose de singulier en tout cas. Beau trip.
    L’album suivant est du même tonneau, fait sous fumette, et cette fois ci c’est une aventure intérieure de Simon… je déteste ce genre d’albums, avec des aventures metaphysico-intellectuelles rêvées ou imaginées (genre la fin de la série Lost). Enfin bref, gâchis aussi au vu du talent du dessinateur.
    Donc niveau balade en montagne, nous avons notre chute brutale au fond du ravin avec ces 2 albums, occupés que nous étions à admirer la vue du haut du cycle précédent.
    Reste la fin de la ballade, l’après chute, le retour à la maison, la sortie du ravin :
    C’est rude d’en sortir, il faut pour cela 2 albums, les 9 et 10.
    Au 9, peu de Simon et sa famille, c’est un album qui pose les bases du 10. Un lieu avec ses secrets, ses routines, ses personnages aux ambitions dévoilées, leurs interactions.
    Un lieu breton, une Presqu’ile, où franchement le côté post-apo est vraiment très (très) léger. Cet album se lit vite, car il est peu bavard, peu attrayant aussi, a part encore une fois ces sublimes dessins. Auclair savait vraiment dépeindre la mer et les orages… l’album se finit sur un cliffhanger.
    Sortie timide du ravin, ce n’est pas mauvais, mais on a mal à la jambe à cause de la chute d’avant, on ne retournera plus au sommet de la montagne.
    Dixième album et … ça y est, on est vraiment sortis du ravin, on refait une petite grimpette pour profiter du spectacle avant de rentrer, sans pour autant prendre de l’altitude.
    C’est un bon album sans être un chef d’œuvre, beau comme toujours, avec cette fois-ci le dénouement d’un mélodrame humain, qu’on voit venir de loin. Heureusement, il est bien fait, plutôt touchant. Là encore, point de post-apo, un bon drame breton à l’ancienne, tel qu’il aurait pu se passer à Crozon au XIXe siècle.
    Fin de série, Simon part tranquillement avec femme et enfants vers de nouvelles aventures, que vous n’aurons jamais, et c’est vraiment dommage.
    Pauvre Auclair, triste fin de vie pour un homme si talentueux, si plein de choses …
    Mention spéciale aux 3 dossiers des intégrales faits par M. Gaumer, ils sont fort copieux et riches en enseignements (d’où ma remarque sur la fin de vie terriblement difficile de l’auteur), et nous permettent de mieux saisir le pourquoi du comment des contenus des albums.
    Cette série m’aura quand même marqué par la qualité du dessin (j’avais déjà trouvé Bran Ruz somptueux) et de l’écriture du premier cycle de 6 albums. C’est une grande saga de BD que j’ai pu lire, à n’en pas douter, et je comprends aisément qu’elle ai pu marquer les esprits lors de ses parutions en magazines.

    addrr Le 13/12/2023 à 23:58:24

    Avis pour l’ensemble de la série, sous la forme des 4 intégrales Plotch Splaf :
    Quelle belle découverte !
    Quelle fraîcheur !
    Alors oui, c’est daté, que ce soit au niveau du dessin SF « années 80 », ou vis à vis des dialogues d’un autre temps, ou encore par rapport aux scenarii « simplistes ».
    Et alors ?
    C’est de la belle SF franche et directe, sans chichi, à destination de la jeunesse. Et même … Papilio est jeune, mais rien ne lui est épargné : il tue des méchants, manque de se faire descendre à chaque épisode, est littéralement envoyé au feu sauver les fesses de tout le monde tout le temps, il possède un revolver dont il se sert régulièrement … j’en passe et des meilleurs !
    J’aurais lu Papilio dans ma jeunesse que ça m’aurait donné goût à la SF, c’est certain.
    Il y a dans ces albums des trésors d’imagination et de poésie.
    La série, et c’est bien, se finit convenablement, dans le sens où nous sont dévoilés les background des héros, ainsi que nous est donnée une fin ouverte et joyeuse. Avoir des explications et un historique, plus une fin, ce n’était pas évident, vu que cette série n’a jamais eu droit à des albums, uniquement des épisodes dans Tintin.
    Le dessin est agréable, les différents décors sont jolis, et j’ai bien aimé le mélange SF/fantasy médiévale qu’on a pu ressentir sur un certain nombre d’histoires (surtout première moitié des récits).
    En bref, je suis ravi d’avoir franchi le pas et d’avoir commandé ces albums, qui ne sont pas faciles à trouver et assez chers (même en neuf et sans compter sur la spéculation des vendeurs).
    Je tiens à féliciter les éditions Plotch Splaf pour l’excellent travail patrimonial qu’ils font, notamment sur cette série. Il y a une quantité phénoménale de boulot en scanners et retouches/recolorisations sur ces albums, c’est inimaginable. C’est aussi très agréable d’avoir d’autres documents d’époque parus dans les journaux de Tintin pour égayer les albums (interviews d’auteur, reportages, couvertures et bandeaux, etc.)
    Je vais continuer à acheter chez eux d’autres albums, et j’ai hâte de m’y mettre. Je vais commencer par Terran Stone et Ceux du Khandôr (Pierret + Plotch Splaf, on ne change pas une équipe qui gagne).

    addrr Le 12/12/2023 à 23:24:16

    Hé bien oui, tout amateur de ligne claire et d’enquête mystérieuse doit lire cet album. C’est dit.
    Petit bémol que je vais donner d’entrée de jeu : la couverture et le texte en 4e de couv’ dévoilent beaucoup, beaucoup trop de pans de l’histoire pour qu’elle ne soit très mystérieuse. Et c’est dommage !
    Je comprends qu’il faille attirer le chaland en lui vendant certains éléments, mais là, c’est trop.
    L’histoire pourrait être plus prenante et la fin encore plus éclatante si rien n’était dévoilé d’entrée de jeu, car tout est réuni. On sait tous qu’il y a un croiseur, des soldats dedans, des expériences à ne pas dévoiler, que c’est la faute au gouvernement ricain, alors ça tombe à l’eau dès le début côté mystère.
    Il suffisait d’être moins racoleur extérieurement… et de 2-3 ajustements niveaux scénario, rien de méchant.
    Pour autant, on prend beaucoup de plaisir à suivre les pérégrinations de ce prêtre sympathique, profondément honnête et droit. C’est un bon héros, bien campé, crédible.
    Les dessins sont des petites merveilles par moments et me font penser a du Didier Savard. Le héros a d’ailleurs un air de ressemblance avec Dick Hérisson, et son aventure ne dépareillerait pas dans la collection.
    L’ambiance 50’ est palpable et les scènes d’action sont bonnes. J’aime particulièrement le passage de l’asile sur l’île, il y a un petit air de Shutter Island.
    En bref, c’est mon style de lecture détente, avec de l’aventure décomplexée mêlée à des mystères légers, le tout rendu avec des graphismes clairs et lisibles.
    J’aime ce que fait Devig dans son genre.

    addrr Le 11/12/2023 à 18:30:57

    Un ouvrage (on ne peut plus dire album de BD dans ce cas) inclassable, extrêmement beau (ça fait du bien de revoir du Bec au dessin) et … un peu vide ou futile par moments, à l’image de certaines planches dépliantes où l’Homme n’a clairement pas le beau rôle.
    Il est évident que l’auteur a voulu se faire plaisir mais veut aussi faire passer un message, il y a un discours engagé, et il y parvient un petit peu mon cas, de justesse.
    Ou peut-être voulait il juste trouver un prétexte pour pouvoir dessiner ou peindre un certain nombre de décors magnifiques ? La montagne, comme souvent avec Bec, mais aussi des touches de grandiose et de mega-structures (assez récurrent chez lui aussi).
    Ce monde post-apo est un sorte de canevas de fond, un décor où l’auteur souhaite poser ses idées. Et il faut dire qu’elle ne sont pas gaies.
    J’ai juste eu du mal avec l’alternance de narratifs et d’expériences, la forme justement. Le fond fait parfois creux bien que sincère, mais la forme perturbe. Passé l’appréciation visuelle des scènes, les textes peinent parfois à accrocher. Le monde est intriguant mais si peu développé, quel dommage.
    Mes passages préférés sont ceux qui ressemblent à de la BD traditionnelle, car ce sont de loin les plus dynamiques et envoûtants.
    A chaque chapitre on change de « héros », de forme, mais le canevas de fond reste le même. Et tous les chapitres ne sont pas passionnants…
    En bref, fans de Bec, n’hésitez pas, c’est du pur jus, l’originalité de la forme en plus. Pour les autres, si vous aimez les décors grandioses, vous êtes servis, sinon il n’y a pas grand chose d’autre de croustillant.

    addrr Le 07/12/2023 à 18:56:48

    Prémonitoire, visionnaire, je ne sais pas, mais ce récit est exceptionnel de maitrise et d’intelligence. Pour son époque, c’est novateur, avec des idées chocs, et il n’a rien perdu de sa force.
    Bon, il faut s’accrocher pour trouver cet album, vu les prix pratiqués. J’ai eu de la chance de tomber sur un super vendeur (merci Olivier, si tu te reconnais !).
    Des années d’attente et pas déçu, pas du tout même.
    C’est kitsch comme couleurs mais au fond on s’en fiche, le récit est fort et les dessins bien accordés.
    Dans la même veine que SOS Bonheur, aussi puissant.

    addrr Le 07/12/2023 à 00:33:31

    Indispensable ? Oui.
    Jeannette Pointu, c’est du vrai journalisme en BD, pas comme Lefranc, Ric Hochet, Marc Dacier, ou encore pire … Tintin.
    Ce sont aussi des scenarii sans aucune concession : des gens biens - même des enfants - meurent, des méchants triomphent, on y voit des maladies, des guerres, des catastrophes naturelles. Jeannette est là pour décrire et dénoncer, sans se ménager, et elle le fait bien.
    Elle vit des aventures crédibles, palpables, et elle possède aussi ce petit brin de chance propre à ce type de héros.
    On voyage, on découvre, on admire les décors. L’auteur y mêle personnages réels et fictifs, parfois inspirés ou inspirants, toujours forts biens ancrés dans l’histoire et importants.
    Les albums sont riches en péripéties, ça va à 1000 à l’heure, et parfois on peut se dire que l’auteur aurait pu faire plusieurs albums d’un seul tellement ça fourmillait d’idées.
    Quand j’étais jeune, j’étais abonné à Spirou, et j’avais reçu une année l’album « les fourmis rouges ». Seul Jeannette Pointu lu jusqu’ici, mais j’en gardais un excellent souvenir, celui d’une aventure dépaysante avec des découvertes stupéfiantes et une héroïne attachante. Pour mon imaginaire de gamin, cet album était une belle source d’inspiration et d’évasion.
    Quel bonheur de voir que les autres albums sont du même tonneau ! En tout cas, ceux de cette intégrale.
    Intégrale qui, au passage, est copieuse avec 5 albums et un dossier très riche en enseignements (et dans lequel ça tire à balles réelles contre certains collaborateurs de Spirou de l’époque). C’est un ouvrage que j’attendais depuis longtemps et pour lequel je ne suis pas déçu, MERCI aux éditions du tiroir pour ce formidable album patrimonial. J’attends la suite avec impatience.
    Je suis par contre déçu de voir que cette belle série n’est pas assez reconnue à sa juste valeur aujourd’hui : peu de notes, peu d’avis, peu de votes dans les indispensables BDGest, mais c’est la même chose sur d’autres plateformes dédiées à la BD. Et ce, alors que qualitativement, elle n’a rien à envier à tant d’autres séries d’aventures FB avec des héros journalistes …

    addrr Le 05/12/2023 à 10:51:26

    Moi je dis MIAM et bien joué à l’auteur ! Belle histoire, beaux dessins, recettes alléchantes. Bon plaisir de lecture.

    addrr Le 28/11/2023 à 21:30:04

    Golden West est une lecture exigeante, autant au point de vue de l’histoire que des dessins. Exigeante, mais passionnante. Les dessins sont sublimes, lumineux, complexes. L’histoire est mélancolique en plus du reste … on passe par beaucoup de sentiments, comme les principaux héros d’ailleurs.
    Il y a beaucoup à en dire mais pour faire court, on sent que l’auteur a tout donné, que c’est quasiment l’album d’une vie, ce qu’il peut considérer comme son chef d’œuvre. Et c’en est un.

    addrr Le 27/11/2023 à 15:15:31

    Petit coup de cœur pour ce très bel album, que je pourrais classer facilement dans le même niveau qualitatif et de genre que la série « les chefs d’œuvre de Lovecraft » par Gou Tanabe.
    Le dessin, mi-manga mi-comics, est vraiment très beau, dans un magnifique dégradé de N&B. Le découpage est très réussi et certains effets ou certaines planches sont de très haut niveau.
    Le scénario est quand à lui assez redoutable, on pense avoir des pistes, et finalement à la fin c’est assez surprenant malgré tout. Il ne va pas révolutionner le genre (SF d’horreur) mais il est très maîtrisé et est effectivement un bel hommage aux plus grands récits cultes.
    J’apprécie de plus en plus les pépites sud-américaines que ILatina dénichent pour nous, il faut les féliciter pour cet excellent boulot (quel magnifique exemplaire j’ai lu avec cet album collector exclusif Ulule), et je vais continuer à participer à leurs parutions