Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de la bedetheque

Visualiser les 46388 avis postés dans la bedetheque
    Sotelo Le 30/03/2019 à 23:49:22
    Berceuse assassine - Tome 2 - Les jambes de Martha

    Ce deuxième volume de la trilogie revient sur les mêmes évènements que ceux de son prédécesseur, mais vus cette fois-ci du point de vue de Martha, l'épouse de Telenko. Rien à dire, c'est grandiose, entre les retournements de situations brillants et de nouvelles révélations (comme le drame qui a gâché la vie de Martha), l'intrigue est captivante et le suspense incroyablement maîtrisé. Et puis il y a cette fin surprenante, qui promet un dernier volume d'anthologie. Magnifique.

    noubealitas Le 30/03/2019 à 21:25:05
    Spirou et Fantasio (Une aventure de.../Le Spirou de...) - Tome 14 - L'Espoir malgré tout - Première partie - Un mauvais départ

    Je pense que tout est dit ou presque dans les avis précédents, à quoi bon en rajouter...
    Je trouve que le travail d'Emile Bravo est tout simplement proche de la perfection !
    Un des meilleurs albums qui me sont tombés dans les mains ces dernières années.

    judoc Le 30/03/2019 à 21:21:04
    Le grand Mort - Tome 8 - Renaissance

    Douze (ou presque), c'est le nombre d'années qu'il a fallu pour arriver au terme de cette belle série. Si entre l'album d'introduction et celui de la chute il y a un monde (enfin deux), il faut bien admettre que l'intrigue qui émerveillait dans un premier temps, s'est assombri fortement à partir du 3eme tome et s'est conclu sur un monde déchu où même la morale n'a pas été sauvée.

    Une série dont le côté apocalyptique, inimaginable à l'issu du premier tome, m'a transporté de bout en bout et m'a installé dans l'attente frénétique de chaque album.

    J'ai trouvé les dessins de Vincent Mallié absolument splendides et le scénario de Régis Loisel inquiétant. On peut effectivement ressentir un certain malaise à la fermeture du 8ème opus, mais étions nous dans de meilleurs dispositions à la lecture du Peter Pan de ce même Loisel il y a quelques années ?

    Merci en tout cas aux auteurs pour cette belle série.

    anatole99 Le 30/03/2019 à 21:14:03
    Les schtroumpfs - Tome 2 - Le Schtroumpfissime (+ Schtroumpfonie en ut)

    Bonjour,

    J'ai une édition datée de 1978 (en page 2) dont le 4ème de couverture est identique à la 2b75 et D 1972/0089/35 qui n'apparait pas dans votre liste.

    Merci,

    CB

    judoc Le 30/03/2019 à 20:33:07

    Le second cycle de l'excellent "Le pouvoir des innocents" se conclue avec cet album de manière tout aussi excellente que son prédécesseur. Les personnages déchirés et profondément touchants m'ont bouleversé et m'ont retourné une fois encore. Quant au scénario, il m'a scotché aux albums les uns après les autres.

    Le dessin est également au diapason de l'intrigue grâce à une tonalité qui fructifie l'atmosphère délétère de la série.

    Définitivement hors norme !

    judoc Le 30/03/2019 à 19:56:30
    Un peu de tarte aux épinards - Tome 1 - Bons baisers de Machy

    Une mama, sa cht'ite marmaille de "plouc", des gangsters, une campagne électorale et de la pâtisserie fine à prix discount, voilà les ingrédients qui lancent l'aventure improbable de Marie-Madeleine.

    Sympathique, burlesque et décalée, cette BD bien servit par le trait expressif de Javier Casado et les répliques extravagantes de ses personnages (qui ne le sont pas moins) vaut assurément le détour.

    A suivre...

    kurdy1207 Le 30/03/2019 à 18:06:05
    Solo : Chemins tracés - Tome 1 - Fortuna

    Un bon scénario pour cette bd dérivée de Solo. Côté graphisme, on aime ou pas. Contrairement à Solo, les dessins sentent trop le numérique et cela me gêne un peu. Le tout n’est pas désagréable à lire mais le plaisir est moindre. Ensuite, une tête de chat et le corps d’un chat offrent moins de possibilités que les rats, les singes ou les chiens pour avoir des personnages plus différenciés.

    voltaire Le 30/03/2019 à 17:47:04
    Tiger Joe - Tome 4 - Safari vers l'interdit

    Lorsqu'Hubinon arrêta Tiger Joe, Charlier qui avait en tête quelques autres histoires africaines poursuivit l'aventure avec Gérald Forton en transposant l'action en Amazonie, ce qui donna Kim Devil.
    Lorsque Charlier lâcha à son tour Kim Devil, Forton reprit le personnage de Tiger Joe en s'adjoignant Greg au scénario.
    Sauf que ce Greg n'est pas encore le scénariste talentueux qu'il deviendra par la suite et que le dessin de Forton n'est guère travaillé.
    Cette histoire d'une mère qu'il faut aller chercher car son avion s'est écrasé dans le territoire des "terribles" (les guillemets sont de rigueur) ne casse pas une canine à un lion mais n'est pas (totalement) indigne non plus.

    philjimmy Le 30/03/2019 à 16:18:51
    Sara Lone - Tome 4 - Arlington Day

    Avis sur la série :

    Un mix de polar/politique fiction pas formaté, porté par un duo ( Arnoux - Morancho ) visiblement sur la même longueur d'ondes.
    Cela nous donne une excellente série, ouverte sur une suite possible, qui ne serait pas imméritée tant l'univers, aussi bien scénaristique que graphique, est riche et cohérent.
    Une mention spéciale pour le dessin de David Morancho, qui nous propose une bien belle héroïne de bande dessinée, bien loin des clichés poitrinaires surdimensionnés et dévêtus.
    On sort de la lecture avec un petit pincement au cœur, ce qui est bon signe, car une série est bonne quand on a déjà envie de la relire.
    Vous êtes fan des sixties et des USA ? Sara Lone est pour vous .

    voltaire Le 30/03/2019 à 16:15:49

    En 1956 l'inspecteur James Conrad est chargé d'enquêter sur le meurtre d'un homme repêché dans la Tamise. Or cet homme était sensé être mort à la frontière italo-youglosve en 1944 dans une opération dans laquelle l'inspecteur, alors capitaine dans l'armée britannique, participait.
    Pour avoir le fin mot de l'affaire Conrad va donc être obligé de retourner sur les lieux de sa jeunesse, y retrouver de vieux camarades, un amour perdu et faire justice.
    Un superbe album à la manière de Pratt dont Vianello était l'un des plus proches collaborateurs.
    On y retrouve le style et l'amertume du maître italien.
    Que Vianello continue encore longtemps sur le même chemin !

    kurdy1207 Le 30/03/2019 à 15:13:21
    Conan le Cimmérien - Tome 5 - La Citadelle écarlate

    Une bonne histoire sauvage à souhait où s’affrontent barbares et magiciens. Le roi Conan d’Aquilonie vient d’être trahi par le félon Arpello de Pelliaqui ne souhaitant que plaisirs et volupté au détriment du peuple. C’est mal connaître Conan le Cimmérien qui n’abandonne jamais.

    Cette histoire est la confrontation de deux visions du monde. Celle de Conan qui joue le rôle d’unificateur se battant contre l’injustice et les profits abusifs par l’impôt contre celle de la noblesse jusqu'au-boutiste qui se moque bien du peuple et ne rêve que de domination et de plaisirs égoïstes.

    Dans cet album, le peuple n’aura pas le temps de jouer les girouettes et sera fidèle au roi Conan.

    Un passage de se passe sur un territoire semblable à l’Afrique, période où Conan portait le nom d’Amra. J’espère que cette période sera développée dans un tome de Conan le Cimmérien. Mais connaissant très mal l’œuvre de Robert E. Howard…

    Sur cet album, Étienne Le Roux, comme à son habitude nous offre des dessins d’un excellent niveau et de qualité égale tout au long de l’histoire.

    Un bon moment à passer avec Conan le Cimmérien.
    3,5/5

    Au Fil des Plumes Le 30/03/2019 à 14:38:52

    C'est l'histoire d'un fait divers comme il y en a tant. Cette BD relate l'histoire de Fabienne qui à peine arrivée sur son lieu de vacances vit un événement traumatisant. Alors que l'on pourrait penser qu'elle va rentrer chez elle, Fabienne décide de rester sur place et de respecter le planning instauré par Roland.Le scénario nous cueille dès les premières planches. J'ai été surprise dès le départ et je pense que c'est cela qui m'a fait particulièrement accrocher à cette BD. Le scénario est donc vraiment surprenant et raconte également de façon très sérieuse la gestion post traumatique d'un événement tragique.Il y a peu de dialogue et les silences s'étirent. Il y a des regards qui en disent long, des gestes révélateurs. C'est subtil, il faut savoir se montrer attentif et décrypter les petits signes qui trahissent les émotions du personnage. C'est très intéressant d'un point de vue psychologique car de prime abord, les réactions de Fabienne, ne sont vraiment pas celles que l'on pourrait attendre.Alors que cette BD raconte quelque chose de tragique, j'ai ressenti un étrange apaisement durant toute ma lecture. Le calme, la contemplation, les silences, tout cela à contribuer à m'émouvoir mais également à m'apaiser. D'un point de vue esthétique, j'ai trouvé l'ensemble très solaire. Les couleurs sont chaudes et chatoyantes. Les moments de liesse qui nous sont parfois exposés contrastent avec le personnage principal. L'esthétique est simple mais touchante. Il y a un énorme travail autour des regards et des petits détails.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    voltaire Le 30/03/2019 à 14:26:05

    Du Pratt pur sucre que l'histoire de ce commandant de la Royal Navy sur les côtes adriatiques lors de la Seconde Guerre Mondiale.
    Des saynètes, qui paraîtront décousues à certains, mais qui bout à bout dépeignent bien l'absurdité de la guerre, le courage qu'il faut et la chance qui est nécessaire.
    Pas le grand oeuvre de Pratt, d'accord, mais un album très attachant que les aventures de ce cousin (lointain) de Corto (sans le même charisme toutefois)

    pierren25 Le 30/03/2019 à 13:52:05
    Alix Senator - Tome 4 - Les Démons de Sparte

    Ce quatrième tome est dans la lignée du troisième. Un bon scénario et un bon dessin en font un album très agréable à lire.

    kurdy1207 Le 30/03/2019 à 11:59:28
    Conan le Cimmérien - Tome 3 - Au-delà de la rivière noire

    « La civilisation n’est qu’un accident, la barbarie finira toujours par triompher. ». Ainsi ce termine le fabuleux « Au-delà de la rivière noire ». Cette histoire est transposable à toutes les époques et à toutes les civilisations. Les plus « civilisés », selon un critère très discutable, envahissent, colonisent et quand l’expansion est trop grande et leur force en décroissance, ils résistent puis abandonnent les colons à leur sort (et souvent les insultent quand ils reviennent à la mère patrie en les comparant à des étrangers).

    Cette dernière phrase de l'album est tellement vraie, même si il est possible de discourir à l’infini, mais elle inaudible aux sourds et à ceux qui ne veulent rien entendre. Le combat pour la civilisation s'acquière dans la barbarie mais celui qui perd sa part de monstruosité est amené à disparaître.

    Cette BD est une pure merveille. Scénario et graphisme sont au top.

    albitoons Le 30/03/2019 à 08:20:41
    Veronika - Celtic Univers - Tome 3 - Afgan-Du

    J'ai dévoré (même si j'ai mis le temps a démarrer) Veronika. C'est épique. Ça avance vite. J'ai hâte d'en savoir plus sur les druides modernes, sur leur temple secret.
    ce récit m'a donné envie d'en savoir plus sur cette mythologie que je ne connais pas. Sur les traces qui peut y avoir dans la région. Maintenant qu'elle est arrivée parmi nous je me demande quand est-ce qu'elle va croiser le chemin du Ninja. Vraiment bravo !

    Papigaga Le 29/03/2019 à 23:15:54
    Carthago - Tome 9 - Le Pacte du centenaire

    très très.. déçus !! Et pourtant fan depuis le début ..comme les précédents, graphiquement toujours superbe...hélas le découpage des scènes est une catastrophe..c'est confus et difficile a suivre ,
    flash- back aléatoire , cases parachuter ...c'est du grand n'importe quoi...il est temps que sa se finissent..quelle dommage c'est l'album de trop !!!

    italia Le 29/03/2019 à 19:26:55
    Lost Atlantide - Tome 3 - Abel et caïn

    J'ai trouvé par hasard cette série dans une brocante pour 15euros et lors de la lecture. J'ai été super agréablement surpris, l'histoire est prenante et le dessin est très sympa.

    kurdy1207 Le 29/03/2019 à 18:25:46
    Catamount - Tome 3 - La justice des corbeaux

    Sombre, violent, poignant, haletant, il serait possible d’aligner un tas d'autres superlatifs à ce troisième album de Catamount que j’ai dévoré comme un mort de faim.

    Le scénario m’a énormément plu et même si l’album n’est pas parfait je lui mets la note maximale pour le plaisir qu’il m’a apporté et ceci malgré sa violence omniprésente.

    Cela commence par une première page que j’ai trouvé de toute beauté et la suivant est pas mal non plus. Quant à la charge des crows sur la double page 52 et 53, elle est à couper le souffle plus par le mouvement créé par l’ensemble des personnages que par la qualité du graphisme sur quelques-uns de ces mêmes personnages. En fait, surtout les soldats car les trois crows et leurs chevaux sont incroyablement bien réussis.

    Ce Catamount prend de l’ampleur de tome en tome. Mais maintenant, sa hardiesse et son manque d’humilité lui colle sur le dos toute la clique de l’agence Pinkerton.

    Deux ans avant la suite ? Dur, dur dur...

    voltaire Le 29/03/2019 à 17:35:47
    Koïnsky raconte... - Tome 1 - Deux ou trois choses que je sais d'eux

    Comme Borges, Pratt voulait donner une impression de véracité à ses récits. Il explique ainsi dans ses "préfaces" le contexte des "héros" de ces histoires.
    On retrouve dans ces courts récits un peu de l'alacrité de l'auteur italien, son ironie aussi.
    A mon sens l'album souffre néanmoins de quelques défauts. Tout d'abord les dessins sont en dessous de la qualité usuelle de l'auteur. Le caractère strictement gaufré, 2 vignettes par bande, 3 bandes par page, n'agrémente guère la lecture. D'ailleurs la dernière histoire qui échappe à cette règle m'a semblé plus chatoyante.
    Bref ces 5 histoires de guerre (à une exception près, on parle de celle de 39-45) nous baladent dans les rangs australo-britanniques et n'ont d'intérêt que dans les rapports humains, les scènes de combat s'avérant totalement lassantes.
    Et c'est bien dommage car les fins sont toujours intéressantes et donnent le vrai relief aux récits.
    Bref, une ouvre alimentaire pour sûr mais qui laisse transparaître, trop fugacement à mon goût, le talent d'Hugo Pratt.

    voltaire Le 29/03/2019 à 16:23:37
    El Nakom - Tome 2 - Tome 2/2

    Suite et fin de l'aventure Guerrero.
    Torton donne à son héros le visage de Kirk Douglas et à Cortez, quand même une brute sanguinaire, un visage christique. Bref, cet album fourmille de détails comme celui-ci qui augmentent le plaisir de la lecture.
    Cette série clôt, provisoirement espérons le, le cycle pré-colombien de Torton qui avec Champakou, Princesse Maya (curieux album en 3 D) et les histoires avec Vernal.
    Ceux que l'histoire de Guerrero intéresse peuvent se pencher sur l'album La Flèche et le Feu du même Jéronaton paru en 1991 mais dans une narration moins adulte puisque initialement parue dans Tintin.
    Enfin Guerrero de Legendre et Marazano offre, également en deux tomes, cette superbe et véridique histoire. Il est vraiment intéressant de lire toutes ces versions et de pouvoir, sans les comparer nécessairement, constater sur quels points les scénaristes ont porter leur intérêt.

    voltaire Le 29/03/2019 à 16:12:09
    El Nakom - Tome 1 - Tome 1/2

    Jean Torton, Jeronaton n'est qu'un alias, a débuté sa carrière en dessinant de courts récits historiques dans le journal de Tintin dans les années 60 avec Yves Duval comme scénariste.
    C'est toutefois avec Lasfargeas qu'il aborde une première fois l'univers pré-colombien. Cette courte histoire sur Balboa, 4 pages, sera suivie d'une autre avec Laymilie, puis lui même signera quelques autres du même genre dont une sur Cortez.
    Avec Vernal il entreprend ensuite la conquête du Mexique, suite de courts épisodes assemblés en 1981 en album. Dans la même mesure, il signe toujours avec Vernal, Guerrero, l'histoire d'un Espagnol échoué sur les rives du Yucatan qui deviendra Maya et mourra en combattant ses anciens frères d'armes.
    Cet album-ci reprend donc l'histoire de Guerrero sous un angle plus mature.
    C'est superbe.
    Pour autant il ne s'agit pas d'une série comme le sont La Sueur du Soleil ou Quetzacoatl par exemple. Jeronaton joue l'authenticité historique, du coup il se veut explicatif, de même faire tenir une quinzaine d'années de résistance en quelques planches nécessite des ellipses alors qu'un récit romancé aurait contracté l'action.
    C'est là la limite de l'album et paradoxalement son intérêt aussi pour cette superbe leçon d'histoire.

    TonicBD Le 29/03/2019 à 16:06:51

    Très bien documenté, ce récit historique n'oublie pas émotions, rêves et lyrisme. Quelques longueurs ou manques de souffle n'empêchent pas cette réussite.

    TonicBD Le 29/03/2019 à 15:58:03

    Bilal sans Christin, c'est un scénario quasi inexistant, quelques bonnes idées inexploitées, une philo de bazar. Reste l'atmosphère fascinante. De ce dessin à la facture d'imposteur, émane un magnétisme indéniable.

    Kaizen Le 29/03/2019 à 15:30:59
    Shadow Banking - Tome 5 - Fallen angels

    Excellente série. La fin montre bien qu'il y a toujours une sorte d'impunité pour les exactions des cols blancs et que l'économie libérale règne en maîtresse absolue dans notre monde. Une BD qui fait en tous les cas froid dans le dos en présentant la réalité économique impitoyable de notre époque . Le tout agrémenté d'un dessin efficace et très cinématographique dans son découpage et ses cadrages.

    Sophiucus Le 29/03/2019 à 15:26:03

    Negalyod est une belle bd. Les dessins sont extra et l'univers bien qu'assez classique est intéressant. Les grandes planches sont saisissantes et plongent le lecteur directement dans l'histoire. Cependant voilà, c'est l'histoire qui fait que je n'ai pas donné une meilleure note. Elle a un grand potentiel et le début installe un développement prometteur. Mais le scénario semble tomber dans le piège de vouloir tout raconter trop vite. Certains thèmes auraient mérité d'être plus approfondis, et la fin surgit très brusquement comme si l'auteur s'était trouvé à court de temps (peut-être un délai à tenir ?). Une oeuvre en deux épisodes n'aurait pas été de trop pour exploiter le plein potentiel d'une bd qui vaut quand même le coup d'être lue pour ses scènes de paysages et d'action fort appréciables.

    TEDDY BULL Le 29/03/2019 à 14:52:26

    Le Yoga bien résumé , avec des dessins clairs pour les positions ; comme s'initier sans prétention !

    kurdy1207 Le 29/03/2019 à 11:59:17
    Nestor Burma - Tome 13 - Corrida aux Champs-Élysées

    Un très bon scénario avec un producteur de film M. Laumier qui tient le rôle du méchant et du bel enfoiré. Ce monsieur fricote avec le milieu et les réseaux de la drogue. Celle-ci joue le rôle de pierre angulaire pour détruire les acteurs et actrices qui préfèrent jouer pour d’autres maisons de cinéma, et par ricochet cela met à mal la concurrence.

    Beaucoup de clins d’œil au monde du cinéma comme le bras droit de Laumier qui a une belle tête de Michel Constantin ou encore le majordome qui ressemble comme deux goûtes d’eau à Robert Dalban (déjà majordome dans les tontons flingueurs).
    Le phrasé de Nestor Burma, toujours aussi succulent, donne toute sa saveur à ce tome.

    Par contre, j’ai trouvé le travail de Nicolas Barral en demi-teinte par rapport à l’excellent album « Micmac moche au Boul’mich ». Je pense que cela vient de la colorisation moins précise et de contours moins fins. De la page 8 à 12 nous sommes vraiment à la limite de la bienséance comme aurait pu le dire Nestor.

    L’ensemble se lit quand même avec plaisir.
    3.5/5

    Yovo Le 28/03/2019 à 21:54:04

    Là où "Voyage dans les îles de la Désolation" s’enlisait dans une sorte de marasme en oubliant un peu l’émotion, "La lune est blanche" se lit et se vit comme une aventure épique où la poésie des auteurs fait écho à la splendeur et l’irréalité du monde antarctique.
    Quel voyage !
    Par leurs mots, leurs dessins, leurs photos, les frères Lepage s’approchent au plus près de l’humain avec respect et pudeur, en le mettant en perspective avec l’immensité glacée d’un désert mortel où chaque pas peut coûter la vie.
    Mais pour autant, ne cherchez pas de héros. Il ne s’agit que d’hommes, avec leurs faiblesses et leurs fragilités, à commencer par celles d’Emmanuel Lepage qui fait preuve de sincérité en ne cherchant jamais à les dissimuler. Et cette fois-ci, contrairement à "Voyage…", l’aventure est fluide et bien scénarisée, ménageant un suspense insoutenable ! Et pour l’illustrer de manière saisissante, les photos magnifiques de François sont un vrai plus.
    Un travail exceptionnel dans une belle édition. Bravo messieurs !

    kingtoof Le 28/03/2019 à 21:51:46
    Carthago - Tome 9 - Le Pacte du centenaire

    L'aventure continue avec les tentatives de sauvetage du Léviathan. Mais cet album offre de nombreux flash-back concernant le mystérieux London Donovan. Bec nous fait découvrir le pacte qui lie Donovan avec "son maître" Feiersinger et sa famille...

    kergan666 Le 28/03/2019 à 20:44:37
    Arctica - Tome 10 - Le complot

    à contre coeur, je donne 2 étoiles car sans intérêt est un peu exagéré mais pas de beaucoup.
    seul la couverture est sympa et accrocheuse.
    je n’arrête pas cette série uniquement car je n'aime pas quitter le navire mais si le prochain tome est dans le même genre que celui-ci je vais me faire violence.
    quel gâchis d'avoir flingué un si bon potentiel.

    pysa Le 28/03/2019 à 20:43:48
    Ad Astra - Tome 1 - Tome I

    Mihachi Kagano s'empare de la 2e guerre punique entre Carthage et Rome symbolisée par l'affrontement de deux généraux géniaux, Hannibal et Scipion. Les dessins sont efficaces et l'intrigue prenante.

    Johnny Fletcher Le 28/03/2019 à 20:21:06
    Ric Hochet - Tome 44 - Ric Hochet contre Sherlock

    Pas un sommet, pas le pire non plus, à ne lire que si l'on aime la série, les autres risqueraient d'être fort peu indulgents avec une intrigue pleine d'incohérences et de rebondissements forcés.
    Bref, du Ric Hochet au goût habituel, avec les qualités et les défauts qu'on lui connait.

    Johnny Fletcher Le 28/03/2019 à 20:14:07
    Undertaker - Tome 2 - La Danse des vautours

    Je ferai le même commentaire laudatif que pour le premier tome: exceptionnel, à tous points de vue!
    Scénario et dessins maîtrisés, passionnants, talentueux, on sent à chaque case qu'on est en train de lire un futur classique de la bd d'aventure, un sommet du genre. Mon scepticisme du départ (j'ai attendu 4 années et autant d'albums avant de me lancer dans cette série) me fait me sentir tellement crétin d'avoir tant tardé à me plonger dans Undertaker.
    J'ai du mal à comprendre les commentaires blasés qui ont précédé tant la lecture de ce diptyque s'est révélée totalement jouissive pour ma part.

    Pulp_Sirius Le 28/03/2019 à 19:12:15
    Abélard - Tome 1 - La danse des petits papiers

    Que dire d'Abélard? Sa poésie, sa philosophie, son ambiance, la naïveté de son personnage principal, le monde cruel vu par ses yeux de jeunot, ses rencontres froides et réelles, ses questions, sa quête, son espoir inaltérable...

    Tout cela fait d'Abélard (les 2 tomes ensemble) un chef-d’œuvre de la BD, un coup de poing dans le ventre qui saura vous faire verser une ou deux larmes et vous faire réfléchir longtemps après avoir tourné la dernière page.

    sebastien01 Le 28/03/2019 à 07:55:25

    Un crossover sans grande ambition entre les principales séries relatives au Chevalier noir (Batman 2016, #7-8, Detective Comics 1937, #941-942 et Nightwing 2016, #5-6).

    Bien qu’il soit préférable d’avoir lu au préalable les trois séries concernées par ce crossover pour en saisir toutes les références, cela n’est toutefois nullement indispensable. L’histoire se raccroche tant bien que mal aux premières aventures de Batman – version Rebirth – mais, en réalité, il s’agit simplement pour la Bat-Family d’affronter de gros monstres (dans un style proche de Godzilla) tout du long des six épisodes tout en menant un semblant d’enquête pour découvrir l’origine de l’attaque. Rien de très subtil dans ce scénario de Steve Orlando et un concentré d’action du premier au dernier épisode.

    Crossover oblige, le temps de présence de Batman est largement partagé avec ses acolytes Catwoman et Nightwing mais surtout avec les petits nouveaux (Gotham girl, Spoiler, Duke Thomas et Orphan). Si ce n’est particulièrement gênant, on sent toutefois qu’il fallait offrir un rôle de figuration à chacun... Enfin, la résolution est expéditive et peu convaincante et l’histoire restera sans la moindre conséquence pour le devenir des personnages. Bref, une lecture très rapide et sans prise de tête mais malgré tout agréable.

    Côté dessin, trois artistes se partagent les trois séries et Riley Rossmo sort véritablement du lot. Son dessin a une personnalité aisément reconnaissable, très dynamique, un brin cartoony et on sent qu’il adore illustrer des scènes sous la pluie (voir Batman 2011, #52 pour un autre exemple).

    kingtoof Le 28/03/2019 à 07:39:23
    L'homme de l'année - Tome 15 - 1440

    Ce nouvel album raconte l'enquête qui mènera à la condamnation de Gilles de Rais, le Barbe Bleue des histoires pour enfants.
    Intrigue politique et sorcellerie à la fin de la Guerre de Cent ans.

    kingtoof Le 28/03/2019 à 06:39:15
    Nains - Tome 14 - Brum des Errants

    J'ai apprécié cet album qui relate l'origine de la création de la Légion de Fer, ainsi que la jeunesse de celui qui en sera à la tête Brum.
    Un agréable moment de lecture.

    Thomaswae Le 28/03/2019 à 00:02:45
    Irons - Tome 1 - Ingénieur-conseil

    Excellente entrée en matière , une blessure secrète pour notre principal personnage , un caractère bien trempé et atypique pour ce héros que l’on découvre au fur et à mesure de ses échanges lors de ses investigations « en off ». hâte de connaître la suite de ses enquêtes car cette première était plutôt simple je vois pas comment l’auteur en fera une saga .
    Belle découverte et agréable lecture malgré tout !

    thieuthieu79 Le 27/03/2019 à 21:15:00
    Hot Space - Tome 1 - Crash program

    Ce premier album met très rapidement l'intrigue en place dans un univers de science-fiction bien travaillé. En effet, dès les premières pages le ton est donné, ainsi que l'orientation scénaristique. Il n'y a donc pas vraiment de réelle surprise à ce niveau-là.
    En revanche, ce qui est plaisant, ce sont tous les choix narratifs mis en place. Ainsi, par exemple, l'auteur n’a aucun scrupule à démembrer et torturer son héroïne. S'en ai assez jouissif.
    Le dessin est assez inégal, parfois très simple dans certaines cases avec des personnages, parfois complexe notamment sur des décors ou des scènes mouvementées. C'est la même remarque avec la mise en couleurs. Certaines cases pauvres, d'autres justes sublimes.
    On peut néanmoins comprendre et pardonner tout ça du fait que les auteurs débutent dans la bande dessinée avec cet album. A n'en pas douter, avec l'acquisition de l'expérience, la suite sera certainement de meilleure facture.

    pierren25 Le 27/03/2019 à 20:53:09
    Alix Senator - Tome 3 - La Conjuration des rapaces

    J'ai trouvé ce troisième tome meilleur que le second. Le dessin est le même, mai il y a un rebondissement à la fin qui fait que j'ai adhéré et qu'on a envie de lire la suite.

    pierren25 Le 27/03/2019 à 20:50:24
    Alix Senator - Tome 2 - Le Dernier Pharaon

    Je n'ai pas lu le premier tome, donc je trouve l'histoire un peu embrouillée. Trop de choses à suivre ou à comprendre, ce qui rend la lecture un peu pénible. Sinon, le dessin est correct, mais sans plus.

    madmix83 Le 27/03/2019 à 14:32:49
    Mickey (collection Disney / Glénat) - Tome 9 - Horrifikland - Une terrifiante aventure de Mickey Mouse

    Très joli à regarder, les dessins et la colorisation sont parfaits. En revanche c'est un scénario très basique qu'on lit et c'est dommage.

    Dunyre Le 27/03/2019 à 13:50:38
    Nains - Tome 14 - Brum des Errants

    Je suis assez étonné par les notes mises à ce tome. Pour ma part j’ai pris une claque. Visuellement et émotionnellement. L’histoire est belle, et une vraie identification à Brum est possible. L’un des meilleurs tomes de la série.

    Murakami Le 27/03/2019 à 13:47:57

    J'ai un peu hésité à me procurer ce beau livre, vu son prix déraisonnable. Mais j'ai fini par craquer et je ne le regrette absolument pas. C'est à ça que devraient ressembler toutes les études sur les dessinateurs de BD ! Une iconographie extrêmement riche et à la reproduction irréprochable accompagnée d'un dossier et de commentaires de l'auteur passionnants ! Pour l'instant, pour moi, s'il n'y a qu'un seul livre à acheter en 2019, c'est celui-là !

    6350frederic Le 27/03/2019 à 12:19:07
    Les 30 deniers - Tome 3 - Vouloir

    La BD se lit mais sans plus , " KORDEY " encore present au dessin donc un peu bâclé , comme dans " nous , les morts " par exemple , par contre le scenario avec les rebondissements est bien mené même s'il n'est pas extraordinaire , on suit cette enquête avec plaisir

    6350frederic Le 27/03/2019 à 12:14:14
    Nous, les morts - Tome 1 - Les Enfants de la peste

    Si par " uchronie " on peut tout faire , c'est le principe on est submergé par des BD inutiles : le dessin de KORDEY " est toujours aussi mauvais car quand on parle des Inkas avec leurs cultures , leurs habits etc , on a la source pour du graphisme et là , nul , et le scénario n'arrive pas à relever le niveau , arreté ce genre de BD DELCOURT " c'est du merchandising

    Chloro Le 27/03/2019 à 10:26:29
    Algérie une guerre française - Tome 1 - Derniers beaux jours

    Très bonne BD mêlant bien l'aspect collectif et l'histoire individuelle
    pour qui s'intéresse à cette partie de l'histoire française peu traitée en BD depuis "Les carnets d'Orient". Recommandée par Historia.
    Vivement la suite, la série est prévue en 5 tomes.

    bd.otaku Le 27/03/2019 à 08:01:08

    La première page condense les représentations stéréotypées que l’on se fait de Rio : la plage d’Ipanema au sable fin encadrée de montagnes, un soleil de plomb, une fille gracieuse en bikini et des cocktails aux agrumes… Mais elle est déceptive : ce cliché est littéralement balayé : la jeune vacancière en maillot prend une photo de ce paysage de carte postale à l’aide de son instax mini et l’accroche sur le panneau d’entrée de son auberge de jeunesse : un tel tableau « pour touristes » ne sera pas celui que dressera pour le lecteur l’auteur franco brésilien Nicolaï Pinheiro.
    Il se focalise sur Lapa, lieu frontière, à la jonction des quartiers Nord et Sud, et ses lieux emblématiques : l’aqueduc, les escaliers Selaron, la salle de concert du Circo Voador... Grâce à Joanna la jeune réceptionniste de l’auberge et à son ami Fabio, deux jeunes issus des quartiers sud, qui deviennent les guides d’un soir d’Erika la jeune allemande ; grâce aussi à Cacique, un jeune homme des quartiers nord qui se joint au trio, nous découvrons un Rio nocturne, plus interlope, plus menaçant, plus authentique et plus drôle parfois. La temporalité resserrée (la majorité de l’album se déroule le temps d’une soirée), et la multiplicité des intrigues créent une tension: on trouve à la fois le côté festif de la capitale dans l’emploi de couleurs chaudes notamment mais on éprouve aussi l’impression d’un danger qui rôde comme le souligne le personnage de Fabio sorte d’alter ego de l’auteur ( qui lui a d’ailleurs donné ses traits ) : « je sais pas, j’avais l’impression qu’il y avait tout le temps un… comme un danger qui rôdait, autour de nous […] t’as pas senti ça ? Comme si à tout instant ça pouvait basculer ». Cette dualité est d’ailleurs magnifiquement rendue sur la couverture où se détache à la fois le trio des jeunes gens insouciants descendant les escaliers en couleurs vives et des silhouettes inquiétantes, dans les tons noirs, démesurées par le cadrage en contre-plongée au premier plan et démultipliées à l‘arrière-plan.
    Au début de son ouvrage précédent, « La drôle de vie de Bibow Bradley », Pinheiro mettait une playlist pour accompagner la lecture de l’ouvrage. Ici, pas besoin de titres de samba, la bande son est extrêmement travaillée : on entend au fil des cases du Pagode et les percussions des concerts en plein air près des escaliers Selaron, mais aussi la musique électro du Circo Voador, les dialogues de télénovelas, les paroles machistes des titres de funk qui cartonnent à la radio, et les sirènes stridentes de la police.
    Tout cela participe à réelle une immersion dans l’atmosphère de la ville en en rendant le côté trépidant mais sert également de lien entre les différentes scènes et saynètes. En effet, le livre est véritablement orchestré : à la manière d’un Arthur Schnitzler dans « La Ronde » (ou d’un Max Ophuls dans le film qui en a été adapté), l’auteur met en scène le quatuor et une douzaine de seconds rôles croisés au fil de leurs pérégrinations.
    Les histoires et les perspectives se font écho, se déploient, se croisent, se précisent l’une et l’autre (on entend ainsi des dialogues téléphoniques « des deux côtés »). Une simple silhouette figurante d’une saynète (la mystérieuse femme au tatouage au serpent par exemple) est mise soudainement en lumière pendant quelques pages grâce à un art consommé du montage parallèle, de la variation, et de la rupture de construction. On découvre, de cette façon, différentes facettes des personnages et de la ville. Certains thèmes graves (la montée de l’extrémisme et la nostalgie de la dictature militaire) sont ainsi abordés mais sans dogmatisme ; même les personnages les plus caricaturaux tels les malfrats d’opérette et le policier militaire sont à la fois grotesques et profondément humains parce qu’ils incarnent la bêtise mais aussi la solitude et sont finalement victimes du déterminisme social. Tous les personnages sont plus complexes qu’ils ne paraissent. On ressent à la fois l’énergie des protagonistes mais aussi leurs failles et leurs hésitations, tout particulièrement dans les gros plans des visages. L’album acquiert ainsi une réelle densité et rend justice à la fois à la complexité de la mégalopole mais également à celle de ses habitants. Une fois, l’album refermé, on a envie de s’y replonger pour tenter d’en repérer toutes les subtilités.

    kingtoof Le 26/03/2019 à 22:13:43
    Soleil froid - Tome 3 - L'armée verte

    Un final de merde !
    J'adore Pécau, j'adore cette série (cf. mes avis pour les deux premiers tomes), mais là bien déçu par la chute de l'histoire.

    FUM2014 Le 26/03/2019 à 21:57:36
    Le château des animaux - Tome 2 - La Gazette du Château n°2

    Autant j'ai adoré la 1ère partie autant ce second volet ne m'a pas enthousiasmé...Le scénario et le dessin restent très bons, mais les dialogues n'ont pas été suffisamment travaillés et ne cadrent donc pas vraiment avec l'esprit de cette BD et ça m'a paru sonner un peu "creux"...
    J'attends pourtant la 3ème partie avec patience, puisque nos chers (je ris jaune) éditeurs n'ont encore pas compris que les délais étaient non seulement un argument commercial mais également un respect envers le lecteur....qui somme toute, les fait vivre, hein....

    thieuthieu79 Le 26/03/2019 à 21:01:38

    Un bon polar un peu déroutant par sa mise en scène et sa direction scénaristique.
    Emma Wrong est bien décidée à retrouver celui qu'elle aime, même s’il a complètement changé de visage.
    Autour de ce mystère, les auteurs ont monté une intrigue intéressante, qui se déroule presque exclusivement dans et autour d'un motel, et qui laisse tout le temps place au doute car on ne sait jamais vraiment qui sont réellement les personnages.
    Le dessin est lui aussi un peu déroutant par son graphisme géométrique et cassant et par ses couleurs claires et pastel.
    Néanmoins, il sert correctement l'histoire sans la dénaturée.
    L'ensemble offre un bon moment de divertissement.

    christophe1 Le 26/03/2019 à 20:50:29
    Catamount - Tome 2 - Le train des maudits

    Dans la catégorie western, cette série est indispensable. Le tome 2 est meilleur que le tome 1, une progression dans le dessin.
    histoire avec rebondissements, vivement la suite.
    des références aux westerns spaghettis, notamment au personnage de klaus kinski dans "le grand silence".

    christophe1 Le 26/03/2019 à 20:43:24
    Catamount - Tome 1 - La jeunesse de Catamount

    très bon western, scénario, dessin .. une réussite pour un premier album. Découpage impeccable, des planches travaillées, du mouvement..du grand cinéma.

    Zelmiro Le 26/03/2019 à 19:35:53

    Magnifique
    Déroutant
    Ensorcelant
    Complexe
    Un Saccage à lire absolument ! en acceptant de ne rien comprendre et de tout comprendre en même temps. Du grand art monsieur Peeters !

    minot Le 26/03/2019 à 18:54:15
    Lucky Luke - Tome 10 - Alerte aux Pieds-Bleus

    Le dessin est encore trop rudimentaire et cette histoire de guerre entre cow-boys et Indiens n'est pas très passionnante. Les Indiens enchaînent stratagèmes sur stratagèmes pour réussir à vaincre les visages pâles mais rien ne marche. Cela aurait pu être drôle mais c'est au contraire assez répétitif et ennuyeux. Rien de convaincant au final pour moi. Heureusement, l'arrivée définitive de Goscinny dès le tome suivant va changer la donne et la série va enfin pouvoir vraiment décoller, jusqu'à atteindre de véritables sommets.

    minot Le 26/03/2019 à 18:47:56
    Lucky Luke - Tome 1 - La Mine d'or de Dick Digger

    Le tout premier LUCKY LUKE (on est en 1949) ! Ce premier album est donc bien sûr à des années-lumières des futurs grands succès de la série (à tous les niveaux: dessins, scénario, humour ...). Il n'a donc qu'un intérêt "historique", car en soit c'est un album extrêmement pénible à lire: l'histoire est beaucoup trop naïve pour être intéressante et le dessin typé "cartoon" (qui rappelle les Popeye ou les premiers Walt Disney) n'est pas du tout plaisant. Heureusement, les albums suivants (surtout ceux situés après le tome 5) n'auront rien à voir avec cet ersatz de BD d'aventure humoristique.

    omoide Le 26/03/2019 à 18:19:53
    I am a hero - Tome 3 - Tome 3

    (note: 7/10)
    Dans Tokyo, l’épidémie se répand à une une vitesse incroyable. Hideo, anti-héro aux troubles schizophrènes, assiste aux attaques zombies avec un mélange d’incompréhension et de lâcheté.

    Les cadres rigides de la société japonaise, tels que la courtoisie et l'effacement de l'individu, lui font prendre des risques insensés, comme celui de partager un taxi avec un couple de personnes visiblement infectés. De la même manière, Hideo n'utilise pas son fusil pour se défendre, car il applique avec un soin maladif la loi sur la détention des armes à feu.

    Comme chez de nombreux manga-ka (Tezuka, Otomo, etc), on retrouve la satire acerbe des américains, et de leur occupation militaire sur l'archipel.

    Ce tome continue de suivre le 1ier jour de l'épidémie en quasi-temps réel, ce qui donne une sensation d'immersion, mais aussi une rythme lent au récit.
    Hideo fuit le centre-ville de Tokyo, où la densité de population multiplie la progression de la pandémie. Il prend les transports publics pour finalement trouver à se cacher dans la mer des arbres, célèbre foret très dense au pied du mont Fuji. Il y rencontre une jeune fille, qui ne sait pas encore les drames qui se jouent dans la mégapole.

    Cellophane Le 26/03/2019 à 17:49:15
    Astérix - Tome 31 - Astérix et Latraviata

    Plutôt mitigé.

    Peut-être à tort, mais l’impression qui se dégage est qu’on aurait eu un excellent album avec Goscinny quand on en a un juste correct ici.

    D’abord, j’ai moyennement compris l’intérêt de mêler deux histoires à fort potentiel en une moyenne. Montrer les parents d’Astérix et Obélix, c’est sympa.

    Amener une fausse Falbala, c’est sympa.

    Mélanger les deux, c’est ne pas développer chaque histoire.

    Les parents sont assez fadasses avec les pères en prison et les mères juste un poil lourdes.

    La fausse Falbala, ça tourne en rond et la rencontre avec la vraie ne tient pas ses promesses…

    L’impression d’un album plein de bonnes idées mais que chacune n’est pas exploitée à son maximum. Et au final, ben bof, quoi…

    kurdy1207 Le 26/03/2019 à 08:13:17
    On Mars_ - Tome 2 - Les Solitaires

    L’heure de la révolution a sonné sur Mars et l’église syncrétique avance ses pions pour prendre le pouvoir. Tout cela se prépare insidieusement aux dépens même de plusieurs de ses adeptes. Tel un serpent invisible se servant de la guerre de gangs, qui se sont formés sur Mars, Rojas, le grand prêtre de l’église syncrétique, prépare le génocide des colons par empoisonnement. Une navette en provenance de la terre, avec des milliers de prisonniers, fait route sur Mars. Cette masse, dont la plupart des membres se sont sciemment fait arrêter, peut se définir comme la cinquième colonne de l’église syncrétique.

    Waouh ! Cela en fait des événements en un seul volume vraiment passionnant. Il faut vraiment le lire sans se préoccuper d’une quelconque vraisemblance et là c’est vraiment très bon. Surtout que le dessin de Grun et sa mise en couleur ne gâchent rien, bien au contraire.

    Un très bon deuxième tome de cette série SF.

    Arnusse Le 25/03/2019 à 21:47:22
    Complainte des Landes perdues - Tome 10 - Inferno

    C'était un véritable enchantement de lire Inferno. Au scénario, Jean Dufaux est toujours autant inspiré. Et il ne lésine pas sur les moments intenses en éliminant des personnages pourtant importants de l'histoire. Mais c'est surtout le trait fin de Béatrice Tillier qui apporte une touche féminine inédite à la saga. Tout comme ses couleurs magnifiquement travaillées, créant des ambiances fantastiques. On en redemande !

    pysa Le 25/03/2019 à 20:30:45
    Dimension W - Tome 1 - Tome 1

    En 2072, l’humanité n'a plus de soucis d'énergie grâce aux coils. Kyoma est chargé de récupérer les coils illégaux. Il croise la route de Mira est une étonnante cyborg. L'intrigue, assez confuse, démarre doucement.

    Thomaswae Le 25/03/2019 à 18:55:32

    En effet superbe dessins , joli parti pris mais l’histoire ne m’a pas parlé
    Ce type de roman graphiste est spécial , dur pour moi de vous le conseiller

    Thomaswae Le 25/03/2019 à 16:09:02
    Jérôme K. Jérôme Bloche - Tome 26 - Le couteau dans l'arbre

    Bon album , toujours pour les amateurs des aventures enquête de notre Jérôme
    Toujours fidèle au bout de 26 tomes

    Docteur Jones86 Le 25/03/2019 à 15:55:37

    Un bon petit reccueil très plaisant à lire. Corben fait mouche avec son style et j'aime le fait que chaque histoire mène à une morale.

    Docteur Jones86 Le 25/03/2019 à 15:53:25
    Les mille et une nuits - Tome 1 - Les mille et une nuits

    Un album fort sympathique de Corben où il offre une relecture intéressante des 1001 Nuits et des aventures de Sinbad. J'ai beaucoup apprécié le bestiaire et les décors, mais j'ai plus de mal avec le design de Sinbad. L'histoire est bonne, pas toujours bien rythmée certe, mais elle ne manque pas d'intérêt.

    Tiburce2 Le 25/03/2019 à 13:43:56
    Une année au lycée - Tome 1 - Une année au lycée, guide de survie en milieu lycéen

    Drôle et savoureux. J'ai découvert ce tome complètement par hasard, et me suis délecté de ses petites anecdotes croustillantes sur la vie - et la vision - d'un professeur d'histoire géo qui prépare sa classe au Bac. L'humour est précis, incisif, mais toujours respectueux, et laisse tranparaitre un vrai amour pour la matière, l'enseignement, la pédagogie, et surout pour les élèves. L'auteur ne tombe jamais dans la critique facile et outrancière, ça sent le vécu, et donc donne tout son sens au propos.
    Le dessin est vraiment adapté au ton, très proche des caricatures et dessins humoristiques des grands quotidiens, il se focalise sur l'expressivité des traits et des émotions, et ne cherche qu'a souligner l'humour et le comique des situations. Et ça marche.
    Bref, je me suis régalé.
    A lire, en recommandant une lecture par petites touches, comme un plaisir qui met de bonne humeur et dont on se délecte.
    4/5

    Shaddam4 Le 25/03/2019 à 11:16:57
    Conan le Cimmérien - Tome 4 - La Fille du Géant du Gel

    Après la fabuleuse version du toujours bon duo Toulhoat/Brugeas, Robin Recht nous propose un volume assez personnel, extrêmement graphique, dont le scénario est plus un concept qu’une histoire. C’est la concrétisation graphique de grands schélas mythologiques qui intéresse l’auteur, donnant une liberté absolue dans la personnification de la féminité, de la relation homme/femme, de la virilité rageuse des guerriers du Nord et jusqu’au divin.

    Ayant opté pour la version grand format noir et blanc cet aspect est encore renforcé puisque l’on se retrouve dans un travail artistique très poussé, uniquement de contrastes et d’expérimentation de textures, proche de ce qu’à pu proposer un Frank Miller sur 300 par exemple. Résultat de recherche d'images pour "la fille du géant de gel recht"Sur un champ de bataille il ne reste plus qu’un homme debout, un colosse brun, un cimmerien. Comme à chaque fois la fille du géant de gel vient chercher ce héros pour le sacrifier à son père. Elle est nue, belle, Conan la pourchasse mais elle semble inatteignable, à travers la neige et la montagne. Ce jeu du chat et de la souris est celui d’une déesse face à un humain. Mais la fin de cette histoire est-elle vraiment inéluctable?… Après ma lecture je ne regrette pas cette version superbe, un magnifique boulot de Glénat et de l’auteur. Pourtant les couleurs que je trouvais un peu passées donnent une lisibilité à ces planches et je dirais malheureusement que les deux versions ne sont pas superflues pour ceux qui aiment suffisamment ce dessinateur. D’une lecture très rapide puisque le récit est essentiellement graphique, la fille du géant de gel vaut le coup. Notamment pour le travail sur le texte graphique, ce qu’on appelle onomatopées mais qui prend ici une véritable dimension visuelle, partie prenante du dessin, presque organique. L’album de Robin Recht n’est pas un récit épique mais plutôt un concept mythologique, comme un artbook expérimental, le lâcher prise d’un auteur qui a mis beaucoup d’envie dans son travail.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/03/23/bd-en-vrac-5

    Shaddam4 Le 25/03/2019 à 10:59:01
    Jakob Kayne - Tome 1 - La Isabela

    La jolie couverture à l'ancienne est efficace et semble proposer de la grande aventure maritime. La focale mise sur le héros avec son masque (qui n'est dans la BD pas aussi important que cette couverture le laisse penser) laisse de côté le cœur de l'intrigue du premier tome: le siège de la cité des Inquisiteurs par les forces du Sultan. Et c'est le principal problème de ce très joli album, on ne sait pas bien vers quoi on va. En effet, si l'univers est plutôt original avec cet affrontement féodo-religieux entre les Omeykhim (inspirés des ottomans du XVIII° siècle) et une Inquisition dirigée par Torquemada qui remplace tout à la fois le Vatican et l'ensemble des puissances catholiques, l'intrigue de ce premier volume se contente de nous montrer les capacités extraordinaires de Jakob Kayne, dernier descendant d'un peuple disparu, les "mange-mémoire" qui outre la possession d'artefacts magiques, ne peut jamais être reconnu... Quelques éléments fantastiques et mystérieux (comme ces hommes-poissons dont on ne sait absolument rien), l'infiltration de Jakob pendant le siège de la cité inquisitrice et c'est tout. On a l'impression d'un album en milieu de cycle ou d'un one-shot en raison de l'absence d'éléments introductifs. Ce n'est pas dramatique mais il faudra attendre la suite pour une série plutôt prometteuse qui sait nous allécher par divers éléments assez sympathiques (même si un peu patchwork) en plus d'un dessin et d'un design donc très sympa.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/03/23/bd-en-vrac-5

    Shaddam4 Le 25/03/2019 à 10:57:37
    9 Tigres - Tome 1 - Xiao Wei

    Sortie en 2009 dans la mythique collection Série B Delcourt lancée par Vatine et son pote Fred Blanchard, 9 tigres est dessinée par un jeune prodige d'alors, le chinois Jian Yi qui a réalisé un autre album de série inachevée (Sekushi Memory chez Paquet) et une série sur le dieu singe avec JD Morvan, le grand manitou des liaisons BD avec l'Asie. Pour les dix ans d'une série qui s'annonçait comme un carton d'action, je vous propose cette Trouvaille qui malheureusement a peu de chance de voir un prolongement. Renseignement pris auprès d'Olivier Vatine, le dessinateur ne fait plus de BD et est installé aux Etats-Unis. Le scénariste n'a pas encore récupéré les droits mais il est certain qu'étant donnée la grande proximité de style entre les deux ce dernier pourrait tout à fait reprendre le dessin de sa série...

    Xiao Mei est le meilleur assassin des 9 tigres, la redoutable mafia chinoise. Au cours d'une mission elle élimine une vieille dame, sa cible... qui lui fait des révélations qui vont bouleverser son existence et l'envoyer comme l'ange vengeur qui éliminera l'organisation criminelle...

    J'adore le label Série B! D'abord par-ce qu'il est sorti quand j'ai commencé à lire beaucoup de BD et que mes premières grosses séries suivies étaient signées Vatine, Duval, Quet, Pecqueur, Pécau, etc. Série B c'est de la SF, du Steampunk et du pop-corn avec, dans les premières années du moins, une vraie qualité graphique, un peu numérique niveau couleur, mais qui peps'! Toute une génération de scénaristes et dessinateurs ont été lancées sur ce label que j'ai depuis un peu lâché du fait de séries infinies comme les uchronies Jour J ou l'Histoire secrète. Surtout je trouve que la ligne s'est distendue avec trop de distances prises avec ce qui fait la force de ce 9 Tigres: l'action débridée, le dessin efficace en diable et une ambiance technologique.

    La ressemblance entre le dessin de Jian Yi et celui de Vatine (inimitable) est frappante. Entrant de plein cœur dans l'action en une séquence d'intro reprise des pop-corn movies où ça défouraille sec, l'album nous propose une intrigue simple avec une héroïne indestructible qui va se retourner contre son employeur et devoir se sevrer des drogues de combat habituelles. L'arrivée de cette rupture est presque trop rapide, tant Vatine cherche à avancer sans temps morts. Il pose pourtant des séquences explicatives qui construisent l'intrigue mais tout ça va du reste aussi vite qu'un film de Hong-Kong, genre auquel 9 Tigres se réfère sans ciller. Si l'auteur d'Aquablue a beaucoup de bouteille en matière de mise en scène et a certainement chapeauté son disciple, c'est bien le dessin, très élégant, qui fait la force de cet album. On ne va pas se le cacher, Olivier Vatine devenant assez rare aux crayons, la série montre ce qu'il pourrait proposer à ses fans s'il sortait de sa semi-retraite.

    Il y avait du potentiel dans cette BD d'action débridée avec un grand méchant esquissé et un soupçon de fantastique que l'on peut deviner. Vatine est un auteur frustrant car rare et ayant une relation compliquée avec l'édition (une génération entière reste traumatisé par son abandon d'Aquablue après un Corail Noir qui reste sans doute l'une des plus fortes BD SF de l'histoire du franco-belge). Chacun de ses travaux dispose pourtant d'une force impressionnante et l'on aimerait plus de régularité. En attendant je vous invite à profiter de cette BD folle, comme un one-shot. Plaisir des yeux, plaisir coupable.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/03/22/neuf-tigres

    jmarcv Le 25/03/2019 à 10:52:24
    Le complexe du chimpanzé - Tome 2 - Les fils d'Arès

    le second tome est intéressant surtout si on a lu le premier. mais le scénario est parfois un peu confus. beaucoup de questions et peu de réponses. On a effectivement envie de lire le 3 ème, en espérant qu'il y est des explications, sinon ce serait très décevant.

    Shaddam4 Le 25/03/2019 à 10:21:59

    Air libre (Dupuis) fait partie des éditeurs aux petits oignons qui outre le fait de publier peu mais bon, fabriquent de très jolis one-shots à grosses paginations et maquette fort élégante (Nymphea noir c'est eux, mais aussi les premiers Lepage, Gibrat ou Qui a tué Wild Bill de Hermann!). Ici la couverture, si elle rend hommage aux magnifiques encrages de Steve Cuzor, ne m'avait pas du tout attrapé à sa sortie il y a un an. Jolie mais peu efficace. A l'intérieur le récit est découpé entre un prologue et plusieurs parties séparées par une page de garde ornée d'un médaillon magnifiquement illustré d'un portrait d'un des personnages. Comme je le reproche souvent dans les romans graphiques classieux en franco-belge (chez Air Libre donc, mais aussi chez Signé-Lombard par exemple), on n'a pas encore pris l'habitude des bonus de création, ce qui est bien dommage... Trois tirages limités ont été édités dont un en n&b.

    A la veille du Débarquement trois soldats noirs américains se morfondent à faire le ménage dans une base anglaise. La ségrégation n'a pas encore permis aux afro-américains de participer aux combats... Pourtant il va bientôt leur être proposé une mission suicide: rapporter au pays une relique, le premier drapeau de l'Union que l'histoire a fait atterrir en Allemagne nazie...

    Cet album est assez impressionnant. Montrant deux auteurs inspirés et en pleine possession de leur talent, il nous embarque dans une odyssée comme seul le cinéma sait nous y transporter. Car c'est bien un film qu'a réalisé Yves Sente avec son acolyte Cuzor comme chef opérateur et directeur photo. On dit souvent que les meilleurs scénarios sont les plus simple, c'est le cas ici. Le pitch de départ donne ne ton en alliant Histoire nationale américaine, mythologie de la seconde guerre mondiale et drame de la ségrégation. L'humain, la morale, l'héroïsme et l'Histoire se confrontent dans ce trio de soldats incroyablement caractérisés, si bien qu'après seulement quelques cases ils nous sont déjà familiers et comme rarement dans les BD on craint pour leurs vies.

    Le travail graphique de Steve Cuzor est sur ce plan remarquable. Avec une technique hachurée il détaille les visages de ses personnages de façon que l'on ne doute jamais, de près comme de loin de leur identité. On distingue vaguement l'influence morphologique de certains acteurs américains (Denzel Washington? Forrest Whitaker?...). Très lisibles, ses planches virent à mesure que le récit avance vers de plus en plus d'abstraction, comme pour nous montrer la sortie du monde des vivants lorsque ces héros s'enfoncent dans l'hiver ardennais pourchassés par les forces du Mal... C'est juste magnifique, probablement le plus beau travail de Cuzor jusqu'ici. Son dessin en noir et blanc est rehaussé d'aplats par le coloriste Meephe Versaevel avec un réel apport. Les lieux et les époques sont ainsi définie par la couleur monochrome et seule la dernière planche, tragique, revient dans la polychromie comme pour rejoindre le réel de l'Amérique contemporaine.

    L'on ne saurait dire si c'est le dessin ou le scénario qui impressionne le plus dans Cinq branches de coton noir. Avec son passé d'éditeur, Yves Sente parvient mine de rien à construire une bibliographie assez impressionnante par la qualité de ses histoires, du Comte Skarbek (avec Rosinski) aux très bonnes histoires de la reprise Blake et Mortimer. Ici il propose un travail à la fois sérieux, imprégné par des thématiques difficiles en même temps qu'épique, dans une transposition réussie des récits militaires que le cinéma a allègrement documenté. Le cœur de son histoire, du début à la fin, porte sur la situation des noirs américains. Depuis la partie au XVIII° siècle et l'apparition de ce premier drapeau à la place des soldats tout n'est qu'injustice. Ses héros ne se plaignent pas pour autant. Ils sont des battants, se donnant les moyens de leurs ambitions sans courber l'échine. L'enjeu de cette histoire extraordinaire est alors de savoir si l'héroïsme peut renverser le cours de l'histoire...

    Portée par le souffle de l'épopée et de personnages puissants, Cinq branches de coton noir est un album presque parfait tant il allie (pour le trait comme pour le texte) technique et élégance, efficacité et expérimentation. Un magnifique album, une pièce de choix dans la collection déjà très joliment garnie d'Air Libre et assurément un livre que tout amateur de BD se doit de lire.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2019/03/20/cinq-branches-de-coton-noir

    Yayayoute Le 25/03/2019 à 09:12:59
    Tania - Tome 5 - L'europe dans l'espace

    Cet album est un mix entre roman graphique et BD. On y trouve une documentation sur la conquête spatiale, particulièrement l'odyssée du programme US Apollo, mais aussi la station internationale ISS sans oublier toutes les nations qui ont apporté et continuent à apporter leur pierre à la construction de cette aventure humaine.
    La partie BD est moyenne par ses scénarios peu crédibles ; les dessins sont perfectibles.
    L'ensemble devrait plaire aux ados.

    kurdy1207 Le 25/03/2019 à 08:13:54

    Ce troisième volume est un long chassé-croisé entre la colonie des jeunes naufragés et les pirates. J’ai trouvé que ce jeu du chat et de la souris était un peu long proportionnellement au nombre de pages. Ce choix ne gâche pas l’histoire pour autant. Cette trilogie est une excellente mise en image du roman de Jules Verne, réussite plutôt rare dans le monde de la BD excepté le très bon Hector Servadac de Figuière et Polls Borrell. Un grand bravo aux auteurs et qu’ils n’hésitent pas à faire « l’île mystérieuse » avec ce même graphisme.

    kingtoof Le 25/03/2019 à 07:09:32
    Samurai Origines - Tome 2 - Le Maître des encens

    J'apprécie le concept un album-une histoire, même si la série suit la jeunesse de Takeo.
    Cet album fait un crossover avec la série Senseï par son héroïne qui croise la route de notre jeune héro, ce qui le marquera à jamais.
    Un histoire d'Onis, c'est toujours sympa les histoires de démons !

    thieuthieu79 Le 24/03/2019 à 21:36:26
    La venin - Tome 1 - Déluge de feu

    Encore une nouvelle série western de plus. Il devient de plus en plus difficile pour ces westerns de trouver une place dans cet univers déjà beaucoup exploité dans la bande dessinée.
    Preuve en ai avec ce très bon album, mais qui utilise et réutilise encore et encore les codes du genre sans nous surprendre réellement.
    Cela dit, Laurent Astier tente malgré tout de casser ces codes afin d'apporter du nouveau et de la fraicheur à sa série.
    Au final, l'histoire est très intéressante et donne le ton. Elle est rythmée, enrichie de flashbacks, et pose rapidement et efficacement l'intrigue en laissant pas mal d'interrogations, et notamment sur les motifs de la vengeance de "La venin".
    Le dessin assez simple ne révolutionne pas le genre lui non plus. Néanmoins, il reste suffisamment clair, lisible et divertissant pour accrocher l’œil du lecteur.
    Au gré des 5 tomes prévus, "La Venin" devrait nous entrainer avec elle dans sa quête dans laquelle j’espère trouver beaucoup de rebondissements et de surprises…

    minot Le 24/03/2019 à 21:21:43
    Dérives (Andreas) - Tome 2 - Dérives 2

    Je suis un grand fan d'Andreas mais cet album m'a extrêmement frustré. Car s'il est intéressant d'admirer les prouesses graphiques du "maître", qui plus est dans des styles très variés qui montrent bien à quel point Andreas maîtrise son art, hélas les histoires imaginées par ses amis sont terriblement courtes et ne mènent pour la plupart nulle part. Un album par conséquent sans grand intérêt à mes yeux.

    minot Le 24/03/2019 à 21:14:42

    Un album de jeunesse de Bézian. Evidemment ce n'est pas aussi abouti que certaines autres de ses œuvres. Mais on retrouve quand même deux éléments caractéristiques cet auteur hors norme: un trait incisif et très stylé (que personnellement j'adore), et son goût pour les ambiances lourdes et les histoires empreintes de mystère, saupoudrées de paranormal. Une lecture par conséquent très prenante, et un album "à lire absolument", malgré une fin des plus énigmatique.

    Karoutcho ! Le 24/03/2019 à 20:08:37
    Thorgal - Tome 36 - Aniel

    Par Odin... Un des pires albums de la série ! Complètement bâclé ! Le scénariste, Yann, démontre ici toute l'étendue de son incompétence créative. Je me demande à combien s'élève le chèque qu'il a encaissé.

    Pourtant, il y avait suffisamment d'ingrédients pour faire de cet album de clôture, sinon une aventure passionnante, au moins un récit chargé d'émotion. Il n'en est rien ! Tout est expédié sans imagination. Une guéguerre par-ci, une scène d'action par là et, pour couronner le tout, des retrouvailles aussi fades qu'un plat préparé sans amour ni épices et cuit au micro-ondes.

    Tous ces albums et la création de séries parallèles pour déboucher là-dessus... Je suis dépité. Quand on s'attaque à un monument tel que Thorgal, on y met ses tripes ! Il y avait moyen de nous faire vibrer. Cela demandait du talent, du travail et de l'envie. Je ne vois rien de tout cela. Et malheureusement, le mal est fait, aucun retour en arrière n'est possible. Quel gâchis. Monsieur Yann, j'espère que vous aurez au moins la décence de vous retirer sur la pointe des pieds.

    Yovo Le 24/03/2019 à 18:48:56
    Australes - Deux récits du monde au bout du monde - Tome 1 - Voyage aux îles de la Désolation

    Je me faisais une joie de voyager en Terres Australes avec le grand Emmanuel Lepage mais hélas, la lecture de cet élégant album m’a largement déçu, même s’il n’est pas inintéressant.

    Lepage a eu le privilège rare d’être invité sur le navire océanique français "Marion Dufresne" qui ravitaille ces territoires. Le potentiel était donc immense pour un carnet de voyage grandiose, surtout parce que ces îles (Kerguelen, Crozet, etc…) sont une destination très peu fréquentée en dehors de la communauté scientifique.

    Mais malgré son talent immense aux crayons il est passé, pour moi, à côté de son sujet. Adoptant un ton neutre et descriptif, il n’a rien à dire de plus que ce qu’il voit, manifestement incapable d’exploiter et de retranscrire la richesse d’un tel périple, faisant pendant des pages entières la revue des passagers et de l’équipage… Bof. Il n’a pas pris la peine de scénariser son excursion, la racontant de façon linéaire et peu fluide. Pas d’exaltation ni hauteur de vue, des poncifs sur la solitude et la fraternité… Quel ennui !
    Il se met en scène, terne, maussade, amer et peu inspiré, se plaignant de ne faire "que passer"… S’il n’a pas su en profiter lui-même, comment pourrait-il en faire profiter ses lecteurs? Il reste constamment à distance, sans s’impliquer émotionnellement. Ça m’a laissé une impression bizarre et pas forcément agréable. En tout cas je n’aurai aucune envie de relire cet album. Déprimant.

    kergan666 Le 24/03/2019 à 18:01:25
    On Mars_ - Tome 2 - Les Solitaires

    j'ai vraiment dévoré cet album que j'attendais avec impatience.
    aussi bien les dessins que le scénario me plaisent.
    je préfère cette série à l'autre éditée par Daniel Maghen à savoir Ter.
    l'idée de coloniser Mars grâce à l'envoie de malfaiteurs envoyés là bas pour payer leurs dettes à la société grâce aux travaux forcés n'est pas si éloigné de la façon dont l'Australie a été colonisée par l'envoie massif des bagnards et autres indésirables de Grande Bretagne.
    encore une vision d'un futur que j'espère restera de la science fiction et non pas de l'anticipation.
    vivement la suite.

    kergan666 Le 24/03/2019 à 17:47:57
    Blacksad - Tome 3 - Âme Rouge

    quel plaisir de lire et de relire la série des Blacksad.
    ce tome 3 m'avait au départ un peu déçu par rapport à l'excellent Artic nation qui traitait d'un sujet assez différent en l'occurrence le racisme dans les états du sud.
    Âme rouge quand à lui tourne autour d'un autre sujet important de l'après guerre, le Maccarthysme et la chasse aux sorcières qu'il a engendré.
    seul regret, les raisons du passage du nazisme au communisme du professeur Liebber ne sont pas suffisamment expliquées.
    en dehors de ce petit détail je me suis régalé un peu comme avec ces plats que l'on trouve meilleurs le lendemain de leurs préparations.

    kurdy1207 Le 24/03/2019 à 16:26:51
    Soleil froid - Tome 3 - L'armée verte

    Un tome trois qui nous dévoile toute l’histoire et qui malheureusement la termine. J’aurais bien suivi les pérégrinations de marguerite et de notre héros sur de nombreux autres volumes. Mais notre héros… Par contre, LN elle est toujours là, alors ? Une suite avec elle et un retour sur terre munie de l’antidote… C’est vraiment dommage que cette excellente série s’arrête maintenant. C’est ma seule déception mais elle grande.

    kingtoof Le 24/03/2019 à 15:58:25
    Aristophania - Tome 1 - Le Royaume d'Azur

    Un bon premier album.
    Le scénario paraît prometteur, même si les histoires de sociétés secrètes sentent le réchauffé.
    L'ensemble dessins - dialogues est bien construit.
    Bref, j'attends la suite pour affiner mon avis.

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 24/03/2019 à 15:15:30
    Tif et Tondu - Tome 8 - La villa du Long-Cri

    Pour moi, l'un des meilleurs si pas le meilleur des Tif et Tondu. Une ambiance inquiétante parfaitement retranscrite et un scénario très bien élaboré. On ne s'ennuie pas une seconde durant ce tome. A lire absolument

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 24/03/2019 à 15:01:05
    Spirou et Fantasio - Tome 49 - Spirou et Fantasio à Tokyo

    Je rejoins assez l'avis des autres intervenants sur cet album que j'ai trouvé peu convaincant. Tout cela n'a plus grand chose à voir avec l'esprit originel de la série. Spirou et Fantasio ce n'est pas Dragon Ball quand même, il faut rester un minimum cohérent. A réserver uniquement pour les adeptes du genre, les autres ne pourront qu'être déçus par cet opus

    Au Fil des Plumes Le 24/03/2019 à 14:14:31

    Lorsque son père meurt, Léa se retrouve sans le vouloir plongée dans son passé. Au fil de ce one- shot, nous découvrons les relations qui se tissaient entre elle et son père.Le scénario bien qu'en apparence simple a su me surprendre. Comme à chaque fois que je lis du Zidrou, cette lecture a également éveillé en moi beaucoup d'émotions.Léa est un personnage très attachant pour lequel j'ai très vite ressenti de l'empathie.Cette BD est remplie d'humanité et de sentiments qui prennent aux tripes.L'esthétique est un peu raide, les traits sont durs et les couleurs très contrastées.De plus, l'ambiance de cette BD est très particulière.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    kurdy1207 Le 24/03/2019 à 13:29:38
    Rahan (Intégrale - Soleil) (Tout) - Tome 15 - Tout Rahan 15

    Deux histoires longues (plus de 40 pages) et deux courtes pour un bon moment des aventures de Rahan. Certes, il y en a de meilleurs mais Rahan reste un personnage à part et son humanisme pour ceux qui marchent debout fait toujours plaisir.

    Au Fil des Plumes Le 24/03/2019 à 13:28:56
    Space Battle Lunchtime - Tome 1 - Lumières, caméra, miamction !

    Attention, avec ce comics, vous allez voyager... dans l'espace! Il faut dire que le scénario est très original! Peony est une pâtissière comme les autres lorsqu'elle se fait recruter pour le reality show de l'espace Space Battle Lunchtime. Magouilles et compagnie vont jalonner le parcours de Peony qui va redoubler d'ingéniosité et de créativité pour envoyer au tapis ses concurrents.J'ai adoré l'histoire punchy et originale. Le personnage de Peony ne se laisse pas démonter et elle vaut vraiment le détour. Avec cette BD, on découvre tout un univers avec des personnages surprenants et truculents. Certaines situations sont vraiment drôles et j'ai eu le sourire aux lèvres tout le long de ma lecture.Quant à l'esthétique, elle se rapproche des univers un peu enfantins et est très colorée. J'ai accroché à l'ensemble que j'ai trouvé très agréable.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    thierryq Le 24/03/2019 à 11:30:04
    Solo (Martín) - Tome 4 - Legatus

    Un peu déçu par apport au premier cycle, car moins déjanté et plus moraliste, mais bon le dessin est top, cela se lit très bien, et on attend la suite un peu plus dans le style premier cycle.

    Au Fil des Plumes Le 24/03/2019 à 11:17:39
    Le chat du Rabbin - Tome 8 - Petit panier aux amandes

    Le Chat du Rabbin est une série que j'affectionne particulièrement. Alors, lorsque le site Priceminister/ Rakuten m'a proposé de chroniqué le dernier tome de la série, je n'ai pas hésité une minute.Dans ce tome, nous découvrons un couple tout nouveau. Il est juif, elle est catholique et ils veulent se marier. Pour cela, elle n'hésite pas à se convertir au judaïsme. C'est Zlabya qui se chargera d'apprendre tous les secrets de la religion. Mais le chat de celle- ci ne va pas tarder à se mêler de ses affaires et comme à chaque fois, c'est savoureux!Le scénario est super, j'ai vraiment passé un moment agréable avec tous les personnages. Bien sûr le chat est partout. Je l'aime ce chat!Dans cet opus, la question de la religion est d'autant plus centrale que la question des règles à respecter est permanente. Le judaïsme est une religion très exigeante aux règles nombreuses. La jeune femme en apprentissage s'attache à toutes les apprendre et à vouloir les respecter alors que son mari, lui, prend de très larges libertés.Comme à son habitude, Joann Sfar m'a enchanté avec ses dessins. J'aime son trait fin et nerveux et les couleurs chatoyantes qui créent cette atmosphère spécifique à la série.

    http://aufildesplumesblog.wordpress.com

    sebastien01 Le 24/03/2019 à 10:46:50
    Uncanny X-Force - Tome 4 - Exécution finale

    Dans ce quatrième Deluxe, une dernière longue aventure pour la X-Force qui, comme on pouvait s’y attendre à la lecture des épisodes précédents, croise de nouveau la route du jeune Apocalypse (Uncanny X-Force 2010, #25-35).

    La Confrérie des mauvais mutants se reforme et prend pour cible le jeune Apocalypse. Tué puis ressuscité au cours des premiers épisodes du run de Remender, celui-ci est désormais un petit garçon presque ordinaire qui va gentiment à l’école Jean Grey (voir aussi "Wolverine & the X-Men"). Mais, lorsque la Confrérie veut lui mettre la main dessus, la X-Force entend cette fois-ci le protéger et l’empêcher de revivre le terrible destin auquel il semble prédestiné. L’histoire est donc plutôt basique, axée sur la confrontation de deux équipes, et ce sont encore les interactions entre les membres de X-Force qui font le sel de l’histoire.

    Enfin, quel que soit le dessinateur à l’œuvre – il s’agit principalement de Phil Noto –, le dessin est plutôt bon mais continue à nous faire regretter Jerome Opeña qui se contente désormais de signer les couvertures. A noter deux très beaux épisodes illustrés par Julian Totino Tedesco pour lesquels le scénario est par ailleurs très bon (la X-Force est envoyée dans un futur où son principe d’éliminer une menace avant qu’elle n’ait lieu aurait été appliqué à grande échelle).

    En conclusion, un run qui débutait excellemment bien tant du point de vue du scénario que du dessin mais qui va lentement decrescendo au fil des épisodes.

    sebastien01 Le 24/03/2019 à 10:46:30
    Uncanny X-Force - Tome 3 - Outremonde

    Dans ce troisième mini-Deluxe, le scénario est d’une pauvreté affligeante : la X-Force se retrouve dans l’Outremonde pour y dézinguer un bestiaire moyenâgeux, soit des chevaliers morts-vivants, des dragons morts-vivants et des boucs (Uncanny X-Force 2010, #19.1-24)...

    L’idée de départ était pourtant bonne. Fantomex est jugé pour avoir tué Apocalypse dans les épisodes précédents et son procès pose la question suivante : peut-on tuer un enfant sachant qu’il deviendra un tyran en grandissant ? Mais le procès tourne court, Fantomex est rapidement condamné à mort, Psylocke le sauve in extremis et le reste de la bande – Wolverine, Deadpool et Diabo, qui la rejointe dernièrement – engage le combat aux côtés de Captain Britain. Même la résolution de l’intrigue est mauvaise et cliché. Heureusement, cela ne dure que quatre épisodes. Quant au dessin de Leinil Francis Yu, il a du style certes mais jure à côté de celui de Billy Tan et des prédécesseurs au dessin bien plus détaillé.

    Le dernier épisode est consacré à la traque à mort d’Iceberg. Plaisant mais sans plus, il permet de clore l’histoire d’Archangel et, espérons-le, de retrouver un scénario plus ambitieux pour la fin du run de Remender.

    Sotelo Le 23/03/2019 à 20:35:53
    Berceuse assassine - Tome 1 - Le cœur de Telenko

    Telenko est un chauffeur de taxi qui déteste son métier ainsi que sa vie en général, gâchée en grande partie par une épouse qui le déteste. Haine et mensonges, sans oublier la dangerosité de sa profession, sont devenus le lot quotidien de Telenko et vont le pousser à bout. Il commence alors à penser au meurtre... Un superbe polar, magnifiquement dessiné (avec une mise en couleurs sublime) et très bien écrit. Le récit est en effet un modèle d'efficacité, avec un suspense savamment dosé. Une belle réussite.

    kingtoof Le 23/03/2019 à 18:09:53
    Le projet Bleiberg - Tome 3 - Le patient 302

    En accord avec l'avis de docteur fil, un scénario bien classique.
    Déception sur ce 3ème tome.
    Des passages émouvants, mais également des passages loufoques (que j'ai trouvé hors propos ou trop prononcé sur ce tome).
    Les révélations / surprises étaient attendues.
    Note : 2,5 étoiles

    yannzeman Le 23/03/2019 à 15:09:39

    Cette histoire complète ravira les fans de la "trilogie berlinoise" de philipp Kerr.

    C'est bien dessiné, l'histoire est prenante et le contexte historique fait toute la différence et la saveur de cette BD.
    Ce contexte historique nécessite quand même de bonnes connaissances de la part du lecteur, car certains personnages/évènements ne sont pas explicités. Bon, y'a internet pour se cultiver !

    Un bon moment de lecture qui en appelle d'autres, je l'espère. Ce serait dommage d'en rester là, car la recette est bonne.

    Remo42 Le 23/03/2019 à 14:32:32
    Blacksad - Tome 1 - Quelque part entre les ombres

    Un polar mettant en scène des animaux humanisés. Pour ce qui est des dessins ils sont magnifiques. Les expressions des personnages sont splendides, l'atmosphère est vraiment bien mise en scène. Dommage que l'histoire soit aussi simple que celle de ce premier tome et qu'elle ne soit pas au niveau des dessins.

    Rakuten : https://fr.shopping.rakuten.com/
    BD Blacksad : https://fr.shopping.rakuten.com/offer/buy/307042/Canales-Juan-Diaz-Blacksad-T-1-Quelquepart-Entre-Les-Ombres-Livre.html

    kingtoof Le 23/03/2019 à 14:06:42

    Excellent travail, comme toujours avec Brunschwig. Nous sommes happés par le scénario et les dessins magnifient l'histoire.
    Seul bémol, il a fallu attendre 8 ans depuis le 2ème tome.

    thieuthieu79 Le 23/03/2019 à 13:53:22
    Katanga - Tome 3 - Dispersion

    Cet avis porte sur la série complète. Et quelle série !! Une véritable claque !
    Nury nous livre une excellente histoire, suffisamment bien réfléchie et construite pour nous embarquer totalement dans le Katanga. Il passe aisément d'une scène de combat, à un rebondissement ou à un dialogue bien ciselé sans que jamais le rythme et la tension ne baissent d'un cran.
    J’aime beaucoup cette idée d’ouvrir chacun des albums sur le passé d’un des personnages afin de rendre l’ensemble plus personnel et plus authentique.
    Le dessin n'est pas en reste avec des personnages aux gueules incroyables tous bien différents les uns des autres. Là aussi le travail est remarquable. La mise en couleur très sombre avec beaucoup de scènes de nuit donne une atmosphère très lourde, très pesante, où l'on ressent facilement régner l'insécurité, la corruption et la vengeance.
    Une excellente et incontournable série qui restera longtemps gravée dans le milieu de la bande dessinée...

    Yovo Le 23/03/2019 à 10:09:23

    J’ai avalé "Le dernier Atlas" d’une traite, exalté par cette fusion assez inédite et parfaitement réussie de polar, uchronie et fantastique.
    Le scenario, découpé en 10 chapitres, est d’une habileté redoutable. Fluide et nerveux, avec son background réaliste, il est étonnamment crédible. Ainsi, des robots géants à piles nucléaires y côtoient des gangs mafieux et des phénomènes paranormaux en plein désert… et tout cela parait d’une logique limpide. Non seulement ça fonctionne mais c’est addictif ! Tous les personnages sont clairement identifiés et bien développés, aussi bien physiquement que psychologiquement. Les décors, nombreux et variés, sont très immersifs et participent aussi à l’attrait de l’ensemble.
    Quant au dessin de Tanquerelle il ne plaira peut-être pas à tout le monde mais pour ma part, je l’ai trouvé audacieux et brillant. Enfin, les couleurs de Laurence Croix sont comme toujours magnifiques. Bref, un grand et beau moment de lecture !

    Un album que je recommande à tous sans hésitation. Et vu la qualité et la densité de ce travail, je n’imagine pas un 2° tome de moins bonne facture… Dupuis a frappé fort ! A coup sûr une future référence.