Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de la bedetheque

Visualiser les 43558 avis postés dans la bedetheque
    ZIB Le 20/06/2018 à 14:51:53
    Il faut flinguer Ramirez - Tome 1 - Acte 1

    Scénario, Dessin, Couleur, Mise en page, Ambiance, Humour... génial. C'est Blood ties par Tarantino... En espérant un second opus de même facture !
    Seul petit bémol, le format étroit du livre.

    ZIB Le 20/06/2018 à 08:31:37
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    Très déçu par cet album. j'ai trouvé le dessin irrégulier, sur certaines vignettes, les personnages ont des traits grossiers,semblent figés dans leurs mouvements, quand d'autres sont parfaitement dessinés. On dirait presque que différents dessinateurs ont travaillé sur cet album. Quand au scénario, quelle catastrophe ! L'auteur réussit tout de même l'exploit de nous emmener dans une histoire complètement invraisemblable et sans originalité à la fois ! Ce n'est pas crédible un seul instant, et par pitié, arrêtez de vouloir à tout prix faire se rencontrer les personnages créés par Van Hamme dans la série mère, c'est insupportable (et démontre le manque de travail de l'auteur)
    Pour finir sur une note positive, un bon point quand même pour la couleur...

    Romain81 Le 19/06/2018 à 20:37:03
    Elfes - Tome 19 - L'Ermite de l'Ourann

    Vraiment un tome inutile. Les dessins sont beaux mais ça ne suffit pas pour faire une bonne bd. L'histoire n'apporte aucun intérêt à l'univers des elfes.
    Cette saga aurait dû s'arrêter au tome 16.

    Richelieu38 Le 19/06/2018 à 14:54:16
    Jhen - Tome 12 - Le grand duc d'occident

    Il s'inscrit dans la série, bien sûr ... mais quel scénario décousu, avec un manque d’homogénéité .. qui fait que le lecteur perd l'histoire ... on est obligé de revenir en arrière pour comprendre certains passages. Très déçu ... et le trait du dessin est limite de la ligne claire habituelle. Hormis le collectionneur, choisir un autre volume de la série ! ... les auteurs se sont décrédibilisés à s'essayer à cette série. Quelle catastrophe !

    Cellophane Le 19/06/2018 à 14:20:28

    C’est amusant, ce mélange des genres…

    Au départ, j’ai pensé à une histoire SF fantastique, voyage dans le temps, tout ça.

    Et puis au bout d’un moment, ça tourne vers l’acceptation de soi, de sa différence.

    Et puis finalement, c’est une sorte d’histoire SF parlant d’acceptation de soi, ce qui n’arrive QUE parce que c’est de la SF… Mélange assez inhabituel, sans réel paradoxe ; juste une histoire sensible, sociale, qui n’est possible que grâce au voyage dans le temps.

    Le tout est donc bien narré, en prenant son temps, dans un long fleuve de vie banale mais dans laquelle se posent les pierres qui mènent à la question d’importance.

    Pas prise de tête ou moralisatrice, cette histoire nous dit simplement qu’il faut s’accepter et c’est très bien fait.
    J’ai bien aimé les dessins plutôt simples qui, à mon sens, renforce la douceur mise dans la narration, par les traits ou les couleurs.

    Joli.

    Sotelo Le 19/06/2018 à 14:15:29
    MÄR - Märchen Awaken Romance - Tome 14 - Tome 14

    Le War Game s'achève enfin par l'ultime combat opposant Ginta au Fantôme. Certes, le combat est plus long que les précédents, mais on est très loin du duel épique et dramatique qu'il aurait dû être. Du coup, on peut maintenant avoir l'espoir d'avoir droit à un dernier volume de qualité car il reste des intrigues à boucler et vu que la purge qu'était le War Game est terminée, espérons que Anzai saura retrouver son inspiration des débuts.

    Cellophane Le 19/06/2018 à 13:41:56

    On croira peut-être que je suis insensible (voir idiot) mais je n’ai pas apprécié cet ouvrage plus que ça.

    Pour le côté idiot, j’avoue qu’il m’a fallu du temps pour saisir qu’on ne saurait pas pourquoi Pete Duel s’est suicidé. Il n’a d’ailleurs quasi aucun intérêt, ce Pete Duel… On en parle au début, il est la base pour l’unique question s’y rapportant : est-ce que les adultes savent mieux que les enfants ?

    Une sorte de tromperie, quand même, si, si… Un peu comme si on annonçait un film d’action avec Belmondo et qu’après être tombé dans l’escalier dans la première scène, tout le reste du film se révélait être un Shakespeare… Pourquoi ne pas être parti directement sur l’histoire malheureuse de cet enfant chien ?

    Pour le côté insensible, ben moi, il m’a plus gonflé qu’ému, cet enfant chien – nan mais un enfant chien !!! Et personne ne veut en faire un phénomène de cirque ??? Bon, en réalité, pourquoi cet enfant est représenté par un chien, je n’en ai aucune idée – et ça a peut-être contribué à ce que je ne m’y attache pas…

    Les petites scènes ne m’ont pas aidé non plus (je redeviens idiot) mais il a fallu qu’il entre à l’école spécialisée pour que je trouve un vague lien, une sorte d’histoire globale. Pour moi, c’est juste de mini-histoire où un pauvre môme s’en prend plein la tronche. Alors oui, la première histoire est touchante. Dans vidéo-gag, la première vidéo aussi était amusante. Mais à force de surenchère, ça devient lourd…

    Il y a bien quelques découpages sympas dans les premières pages, dans les « hors histoires », mais c’est à peu près tout…

    Passé à côté…

    Cellophane Le 19/06/2018 à 13:03:44

    Excellent bouquin !

    Le dessin de Bonhomme est très bon, simple, fluide et efficace. Le choix de la couleur bleu unique peut questionner mais ça donne une ambiance très sympa.

    L’histoire de Trondheim est assez simple, basé sur un « qu’est-ce qui se passerait si… » avec, pour cet album, la suite « … on voyait tous ce que voit une personne ».

    Du coup, pas réellement de retournement, de grande aventure, mais une suite logique de situations qui vont crescendo au fil de l’album, avec une logique implacable.

    On ne saura jamais pourquoi mais en fait, on s’en tape : l’idée est suffisante et on passe un très bon moment à suivre Hervé.

    Cellophane Le 19/06/2018 à 11:49:21
    Les casseurs - Al & Brock - Tome 7 - La fosse aux alligators

    Les casseurs restent les casseurs : l’histoire se tient globalement mais ne présente guère d’intérêt.

    On a droit aux petites blagues ici et là, des voitures qui cassées…

    Et, pour ce tome en particulier, une histoire dont les explications sont fumeuses, voire absentes : pourquoi tout ça ? On ne sait pas.

    On aura juste passé un peu de temps…

    C’est léger dans tous les sens du terme : aussi bien pour la qualité de l’histoire que pour le moment passé…

    minot Le 19/06/2018 à 10:34:05

    Quelle équipe ! Le capitaine Némo, l'Homme Invisible, Sherlock Holmes, le docteur Jekyll ... toutes ces figures de légende de la littérature populaire se retrouvent dans LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES. Leur mission ? Sauver la Couronne en la protégeant des desseins machiavéliques du docteur Satan ou du professeur Moriarty.
    Alan Moore redonne une seconde vie aux héros des classiques du récit d'aventures. Il imagine un scénario rocambolesque où, dans un univers steampunk, tous ces personnages agissent pour le compte des services secrets britanniques. L'action se déroule entre Londres, Paris et Le Caire. Plans machiavéliques, projets insensés, action spectaculaire et bagarres mortelles sont de la partie. Le dessin, dans un style très nerveux, peut ne pas plaire, mais je trouve qu'il retranscrit bien l'ambiance de l'ère victorienne.
    Une série de super-héros très originale, loin des codes des comics classiques. J'ai bien aimé.

    minot Le 19/06/2018 à 10:09:21
    Le marquis d'Anaon - Tome 2 - La vierge noire

    Poulain se retrouve dans la campagne auvergnate plongée au coeur de l'hiver, et enquête sur d'atroces meurtres perpétrés depuis plusieurs années à la veille de Noël. Qui est l'assassin ? Le seigneur local, homme menaçant peu apprécié des villageois ? Un membre du village mal intentionné ? Le curé, dont le comportement est plus que louche ? "Le tordu", colosse taciturne à la gueule déformée, rejeté par les villageois ? Quelqu'un de la famille des gitans, bizarrement toujours à proximité du village à l'approche de Noël ? Ou, comme tout le porte à croire ... le Démon ?
    Le dessin est d'une grande clarté (les décors sont superbes) et le scénario est remarquablement construit, tenant en haleine jusqu'au bout. Mais le point fort de l'album (et de la série de manière générale), pour moi, ce sont ces ambiances lourdes, pleine de mystère et d'angoisse, qui assurent une sacrée ambiance au récit. Encore un très bon album.

    Blueberry13 Le 19/06/2018 à 09:00:53

    Nous voici de retour pour ce 4ème tome de The Savage Sword Of Conan !

    L'introduction nous situe toujours dans le temps, les lieux et régions.

    On entame ce volume par une histoire courte
    - Le flacon d'éternité
    10 pages en huis-clos où Conan lutte contre un magicien.
    Court mais bon.

    - Le chant de la mort de Conan le Cimmérien
    Poème de Lin Carter adapté par Roy Thomas qui traite de la vision de la vie et de la mort de Conan face aux événements et aventures qui jalonnent son existence.

    - Corsaires contre Stygiens
    Conan y retrouve ses anciens équipiers, les corsaires noirs de Bêlit !
    Conan alias Amra, le chef pirate est à la poursuite de Thutothmès le sorcier voleur.
    Courte introduction de l'adaptation du roman l'heure du dragon.

    - Conan le conquérant
    Amra poursuit Thutothmès dans les couloirs dangereux d'un sanctuaire stygien afin d'y récupérer le coeur d'Ahriman, joyau ensorcelé.
    Joyau que convoite Xoltotun et ses barons ( les félons à la tête de la Némédie et de l'Aquilonnie) .
    Le coeur enfin en sa possession Conan se met en route afin de libérer les peuples de Némédie et d'Aquilonnie et faire face a ses sombres dirigeants.
    Une bonne histoire avec son lot de rebondissement et de dépaysement !

    - La malédiction de la déesse chatte
    Le titre en dit long, une sombre histoire d'idole possédée.

    - Le repère des damnés
    Pour moi la meilleure histoire du tome tant sur le point graphique que scénaristique.
    Librement adapté du récit d'Howards "le pays du couteau"
    Conan infiltre le repère des plus vils hors la loi de la région, alliance, ambition, mystère, magie ancienne, vengeance, pouvoir, or et combats sanglants font le sel de cette histoire. Une réussite.

    Et toujours pour notre plus grand plaisir la galerie de couvertures.
    3,7/5 en route pour croiser les Dieux de Bal-Sagoth dans le tome 5.

    kurdy1207 Le 19/06/2018 à 08:03:05
    Centaurus - Tome 4 - Terre d'angoisse

    Beaucoup de réponses dans cet album mais le secret est bien gardé concernant la ou les entités qui ont pénétré le « vaisseau monde ». Le sabotage de celui-ci va-t-il contraindre, comme il est suggéré à la fin du volume, sa population à rejoindre la planète en cours d’exploration ?

    Tout s’entremêle intelligemment dans ce 4ème tome et titille furieusement la curiosité du lecteur. Beaucoup de réponses donc mais encore de nombreuses questions ! Encore un an à patienter ! Cela va être long.

    Excellente série même si le graphisme n’est pas extraordinaire. Celui-ci est néanmoins très propre. Davantage de mouvement aurait apporté un plus. Je trouve les personnages un peu statiques même dans l’action. Mais, j’adore énormément l’ensemble !

    kingtoof Le 19/06/2018 à 07:13:05

    Beau double album.
    Le scénario adapté de l'oeuvre de SF de Julia Verlanger est de facture classique : rencontre de deux univers, d'avancées technologiques différentes.
    J'ai apprécié cette histoire, le background et les personnages.
    Je ne connais pas l'oeuvre originale, mais je dirais que Corbeyran a fait du bon boulot.
    Les dessins de Miguel sont excellents.
    Petit plus dans cet intégral avec une postface consacrée à Julia Verlanger.

    sebcazan Le 18/06/2018 à 22:21:32

    C'est avec une grande impatience que j'attendais l'arrivée du tome 2 de la série "2 ans de vacances", à tel point que je l'avais pré-commandé. Il faut dire que la lecture du premier tome m'avait enthousiasmé !
    C'est une série qui sent l'aventure, la vraie ! L'histoire est une adaptation d'un roman de Jules Verne datant de 1888 qui lui-même avait été inspiré par le roman de Daniel Defoe "Robinson Crusoé".
    Les 2 scénaristes Brrémaud et Chanoinat ont su parfaitement adapter l'histoire pour le format bande-dessinée et l'on s'y plonge facilement malgré les 130 ans du texte original.
    Cette série en 3 tomes raconte l'histoire de 10 enfants, tous élèves de la pension Chairman, située à Auckland en nouvelle-zélande, qui, par un beau jour de Février embarquent à bord de la goélette "le Sloughi" pour un voyage sur la côte.
    Mais pour une raison inconnue, les amarres furent détachées en pleine nuit et le navire fut entraîné au large.
    Cela aurait pu être un incident sans gravité, mais malheureusement pour les jeunes élèves, l'équipage au complet avait décidé d'aller vider quelques verres de whisky dans un des cabarets du port. Seul le jeune mousse Moko était resté sur le Sloughi et c'est d'ailleurs lui qui donnera l'alerte.
    Voici donc les 11 enfants livrés à eux-même à bord d'un bateau secoué par la tempête. Elle leur fera faire naufrage sur une île inconnue et leur voyage qui ne devait durer que 2 semaines durera en fait 2 ans !
    Dans le deuxième tome paru le 6 juin, une bande de mutins, menée par leur chef nommé Walston, fera son apparition sur l’île. Il ne s'agira pas des sauveteurs tant attendus par les enfants, bien au contraire.
    Par rapport au premier album, l'action monte d'un cran et l'on se prend à trembler pour les jeunes aventuriers. L’intérêt ne baisse donc pas et je me languis déjà le troisième tome !
    Je regrette par contre l'utilisation de papier brillant pour la couverture de ce dernier album alors que sur le premier tome, le mat allait parfaitement avec l'esprit vieux parchemin et aventure au grand large.
    Les scénaristes de cette série sont Brrémaud Frédéric qui a récemment fait merveille sur l'album "Brindille" et Philippe Chanoinat rockeur à ses heures et surtout scénariste de plus de 70 albums.
    Ce duo de talent a su écrire un scénario qui tout en respectant les bases du récit de Jules Verne est allé à l'essentiel de l'histoire.
    Aux crayons ou plutôt au stylet on retrouve le génial dessinateur belge Hamo qui comme Bertolucci (Brindille) est adepte de la tablette graphique Wacom Cintiq.
    Déjà auteur de nombreux albums dont "Special Branch" ou "La Malbète" il signe là une nouvelle série en utilisant un style réaliste tout en rajoutant des rondeurs qui donnent bonne mine aux personnages. Les décors sont superbes et les couleurs parfaitement dans le ton des romans d'aventure. L'ensemble est très réussi et procure un réel plaisir à la lecture.
    Le troisième tome est prévu pour la fin de 2018 et cette trilogie que je vous recommande aura une place de choix dans ma bibliothèque.
    Tout mes autres avis sur : http://www.lebdtarien.com/

    herve26 Le 18/06/2018 à 22:04:00

    Avec" Les folles nuits de Cryptée" Ardem a enfin les honneurs de la collection cartonnée des éditions "Dynamite". Il suit en cela le chemin d'Igor et Bocère avec "La pharmacienne" à cette différence près que pour Ardem, il s'agit là d'une réédition. Dans son "encyclopédie de la bande dessinée érotique" (édition "la Musardine"), Henri Filippini souligne que "le nom d'Ardem apparaît la première fois avec la publication des "Folles nuits de Cryptée" dans la collection des "Marquis" des éditions Glénat", toute une époque !
    Je possède un certain nombre de bd signées Ardem, comme "Vidéos privées", "Chantages" ou encore"Tournage amateur", pourtant, je suis assez étonné de la maitrise du scénario par Ardem (alias Alain Mounier) sur son premier album de près de 64 pages. Car, contrairement à de nombreuses bd dites pour adultes, il y a une histoire, certes ponctuée de scènes pornographiques souvent crues - fellations, sodomies, doubles pénétrations...tout y est- , illustrée par un dessin de qualité. Même les récitatifs sont légions dans cette bande dessinée !
    D'ailleurs l'histoire débute comme un film de Francis Leroi ( réalisateur entres autres de "Je suis à prendre" avec Brigitte Lahaie en 1978) où se côtoient, dans un décor luxueux, Maître et valets, majordomes, et servantes. Bref, un album témoin d'une époque révolue, celle où les films pornographiques n'avaient pas encore débouché sur le "Gonzo".
    Avec cet opus, Ardem annonce sa marque de fabrique: soumission des femmes,un certain goût pour le chantage, le tout sur fonds d'histoire familiale.

    Lecture réservée à un public très averti, il va s'en dire.

    jojo74 Le 18/06/2018 à 18:54:04
    Colonisation - Tome 1 - Les naufragés de l'espace

    pris les deux au festival de Lyon, un peu déçu par le tome 1 un peu faible scénaristiquement, on se retrouve dans des situations on ne comprend pas le pourquoi (lorsqu'ils s'enfuient de la planète dans les caissons). le tome 2 est beaucoup mieux, j'espère que dans les tomes suivants le scénariste va commencer a creuser les personnages de l'équipe pour donner de la profondeur à l'histoire! le dessin est vraiment bon. je met que
    2 étoile pour l'instant

    pysa Le 18/06/2018 à 16:41:07
    City Hall - Tome 1 - Tome 1

    Londres 1902. Le papier a disparu depuis deux siècles car tout ce qui est écrit prend vie. Malheureusement, le monde est en danger quand Black Fowl, esprit démoniaque, en prend possession. Pour le contrer, deux écrivains géniaux, Jules Verne et Arthur Conan Doyle et une belle aventurière, Amelia Earhart. Rémi Guérin créé une intrigue enlevée et prenante, joliment mise en dessin par Guillaume Lapeyre. Un très bon premier tome qui donne envie de lire la suite.

    Shaddam4 Le 18/06/2018 à 14:21:11

    L'édition de Rapture est un classique Bliss: couvertures originales, court résumé du contexte, table des matière complète des épisodes, couvertures alternatives en fin de volume et galerie de planches n&b très intéressantes pour comprendre le travail de colorisation. A noter une interview du scénariste Matt Kindt sur le site de l'éditeur.

    Tama la géomancienne doit monter une équipe de toute urgence: le mage noir Babel, celui-là même qui était parvenu à percer les cieux avec sa tour dans l'Antiquité, a décidé de reproduire son "miracle" depuis le monde des morts. Seule l'aide du Shadowman peut empêcher la catastrophe. Mais ce dernier n'est plus que l'ombre de lui-même en subissant l'influence du Mal... La Géomancienne va devoir faire appel à Ninjak, Punk Mambo et un vieux guerrier de l'au-delà...

    Mon odyssée dans l'univers des héros Valiant est un peu méfiante car il y a parfois un écart entre une envie plutôt solide, les échos presse et blogs (comme sur la reprise de X-O Manowar) et mon ressenti. Ainsi on varie entre hauts en bas (les hauts sur The Valiant, Shadowman ou Harbringer Wars, les bas sur xo ou warmother...). Rapture fait clairement partie des hauts. Notamment, ne nous le cachons pas, grâce à des graphismes qui sont pour moi l'album les plus aboutis et constants de la gamme Valiant. Seuls deux artistes interviennent sur cette histoire, notamment Roberto de la Torre dont j'avais beaucoup apprécié les planches du monde des morts sur Shadowman. On a donc une vraie implication et un travail vraiment propre de Cafu sur la partie principale et De la Torre sur les parties de récit sur l'histoire de Babel. La lecture de comics nécessite tellement souvent une adaptation à des changements de dessinateurs de niveau inégal que je ne cache pas mon plaisir devant cet ouvrage sans faute graphique du début à la fin, malgré un décors nécessairement pauvre puisqu’il s'agit de l'au-delà. Les artistes parviennent néanmoins à développer des concepts intéressants, sur les démons, les costumes ou les quelques décors naturels.

    Côté scénario ensuite, si l'histoire est un peu court - c'est bon signe niveau plaisir de lecture! - et aurait mérité un autre volume pour permettre une entrée en matière et une clôture moins sèches, le thème simple mais évocateur est très bien choisi: une revisitation du mythe de Babel, quoi de plus pertinent pour une aventure entre mythologie (la Géomancienne) et monde des esprits (Shadowman). En outre la très bonne surprise est que ce volume peut faire office de suite directe de The Valiant (je suis loin d'avoir tout lu des comics Valiant et j'ai parfaitement raccroché les wagons entre ce Rapture et l'album introductif au guerrier éternel et la géomancienne). La narration de Matt Kindt est très fluide et relevée par des dialogues et des situations plutôt drôles avec un jeu sur le quatrième mur puisque Tama a potentiellement connaissance de toute l'histoire grâce à son livre qui décrit les événements à venir. Là aussi c'est un vrai plaisir tant on à l'habitude des scénarios artificiellement compliqués du côté des USA. Je conseille néanmoins d'avoir lu au moins The Valiant auparavant pour être un peu familiarisé et si possible Shadowman, mais la lecture en one-shot est également tout à fait possible et compréhensible, les auteurs faisant en sorte que l'on sache qui est qui.

    Rapture est une vraie réussite en ce qu'il parvient à allier dans la simplicité un plaisir de lecture d'une histoire d'action qui prolonge et éclaircit le récit global de l'univers Valiant, avec l'ambition de thèmes imaginaires puissants en ce qu'ils se raccrochent à un mythe fondateur de la culture judéo-chrétienne. Lorsque la BD parvient à être jolie, agréable et intéressante, on peut considérer que la mission est remplie, non?

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/06/18/rapture

    Shaddam4 Le 18/06/2018 à 14:17:11

    Ce gros volume est découpé en quatre parties et se termine par une post-face de Roberto Scarpinato, "le dernier des juges antimafia" (dont le texte n'apporte rien de plus que l'album). Les deux premiers chapitres ont été publiés dans la revue dessinée.

    Attention album très important! Si beaucoup de documentaires nous enseignent sur des sujets plus ou moins majeurs et méconnus, le travail de Davodeau et Collombat se penche sur une période et un sujet relativement connu du grand public. Mais le détail de l'enquête, la précision des informations et témoignages délivrés donnent une réalité glaçante à des événements que les moins de cinquante ans (dont je fais partie) auront beaucoup de mal à imaginer comme réels. Le livre saisit par-ce qu'il parle de personnes qui ont exercé jusque tout récemment les responsabilités de l’État, par-ce qu'il parle de personnes tuées alors qu'elles officiaient à de très hauts postes, mais surtout par-ce qu'il ne parle pas d'Histoire mais de l'actualité presque immédiate... La France dépeinte est un régime mafieux aux méthodes fascistes. La couverture est à ce titre particulièrement provocante et pertinente: pas une fois le nom du général n'est cité alors que l'image éclaboussée qui présente l'album fait bien comprendre que le président était très logiquement informé de ces agissements.

    Le premier chapitre de la BD traite de l'assassinat du juge Renaud alors qu'il avait établi des liens entre le SAC et des braquages destinés a financer le RPR. L'affaire sera reprise par le film d'Yves Boisset, lui-même agressé et menacé suite à film, et qui donne foules d'informations toutes plus sidérantes les unes que les autres. Dans un contexte de guerre d'Algérie et de mai 68, personne ne veut prendre le risque d'une déstabilisation de l’État si les liens entre pègre, SAC et administration étaient révélés.

    Ensuite les auteurs détaillent les ramifications du SAC dans les administrations de l’État et le fonctionnement du régime gaulliste entre Françafrique, liens avec la pègre issus de la Résistance (voir l'excellent Il était une fois en France de Fabien Nury qui décrit bien ce "gris" qui posa tant de problèmes une fois l’État démocratique restauré à la Libération).

    La troisième partie qui nous laisse sidérés, raconte l'utilisation du SAC par un patronat revanchard afin de surveiller, intimider, agresser les syndicalistes et globalement le monde ouvrier après les accords de Grenelle sortis de mai 68. On y découvre des pratiques de régimes fascistes où pouvoir politique, milices employant barbouzes, repris de justice voir militaires et pouvoir économique mutualisent leurs moyens pour casser du rouge. Si certains témoignages peuvent être sujets à caution, les croisements et le sérieux du travail d'enquête de Benoît Collombat ne laissent pas de doute sur la réalité de ce qui est décrit. Glaçant.

    Vient enfin un très gros morceau, sur lequel le journaliste travaille depuis longtemps sur le sujet (il avait sorti une enquête en 2007): l'affaire Boulin, reconnue par toute la profession journalistique comme sans doute le plus gros scandale de ce Régime. Résultat de recherche d'images pour Relaté avec le langage du polar ou du reportage "pièce à conviction", le chapitre est totalement passionnant mais sans doute le plus inquiétant en ce que, contrairement aux parties liées directement au SAC et datées historiquement d'avant l'arrivée de la gauche (ce qui produisit un séisme dans ce milieu et un coup d'arrêt à un certain nombre de méthodes), cette histoire se prolonge jusqu'à aujourd'hui en impliquant un nombre incalculable de responsables de premier plan. Par respect du récit les auteurs attendent la fin de l'album pour répondre à la question que tous se posent: pour eux Chirac est le commanditaire de l'assassinat du ministre... Pourquoi le pouvoir mitterandien n'a-t'il jamais pu faire ressortir la justice? Cet État dans l’État était-il encore trop ramifié pour prendre ce risque?

    On ressort abasourdi de cette lecture et à la recherche de tous les films, reportages et ouvrages publiés sur l'époque. Ce document devrait être présent dans tous les CDI et toutes les médiathèques de France et être lu à titre d'hygiène démocratique.

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/06/10/cher-pays-de-notre-enfance

    Shaddam4 Le 18/06/2018 à 14:09:23
    Il faut flinguer Ramirez - Tome 1 - Acte 1

    Après Zombies nechrologies (que j'ai du coup très très envie de lire), l'artiste lyonnais Nicolas Petrimaux qui a bossé notamment sur le jeu vidéo Dishonored mets tout son talent pour un ride échevelé dans les films policiers des années 80', une lecture béate, sourire aux lèvres où vous passerez dix minutes sur chaque planches à admirer les couleurs flamboyantes, la minutie des arrières-plans et la précision des cadrages. Il faut flinguer Ramirez est une très grosse claque BD. Ce n'est que l'Acte I. Et c'est le premier album solo du bonhomme...

    Il faut flinguer Ramirez est un album-concept. Un projet intégral où l'auteur s'est impliqué de la typo du titre au texte final en passant par l'habillage (des fausses pub et des transitions de chapitres en mode "XL"). Seule manque une bande originale Funk-jazzy pour que l'on se retrouve dans un film. Car dès le début Petrimaux annonce la couleur: "dessiné en mis en scène par...". Oui, il s'agit de mise en scène et non d'un simple scénario, c'est dit, assumé et totalement confirmé au long de ces 144 pages qui passent bien trop vite. J'avais eu un peu la même impression avec le Shangri-la de Bablet sur lequel on sentait l'investissement total d'un auteur. Ici aussi, dès la couverture on sent que l'on va avoir quelque chose de spécial. On est clairement dans l'affiche de cinoche B des années 70-80. Petrimaux se réclame de Tarantino et d'Edgard Wright et cela se sent (en un peu moins déglingue que chez Tarantino); tout respire le cinéma, est inspiré par le cinéma.

    Le travail de colorisation en premier lieu est ce qui marque le plus. Il ne s'agit pas seulement de couleurs vives, l'auteur utilise des filtres pour salir ses images, donner une ambiance de vieille pellicule. Les planches m'ont beaucoup rappelé le formidable Tokyo Ghost de Sean Murphy, tant dans la colorisation très spéciale que dans le trait à la fois fruste et extrêmement précis. Petrimaux marque même un point sur son confrère américain par un encrage fort qui permet de contraster entre premiers plans très noirs et arrières-plans fins et extrêmement précis. Rares sont les auteurs à ne délaisser ainsi aucun plans de leurs images (Petrimaux annonce avoir passé 1 an à préparer et un an à monter l'album), ce qui montre l'investissement et la conviction mise dans le projet.

    Ensuite la mise en scène donc... Le travail de découpage et le choix des plans est sidérante de réflexion et de pertinence. C'est la première fois que je passe autant de temps à zieuter une page montrant des employés en cravate dans une usine d'aspirateurs... La dynamique des cases (comme ce panache de fumée qui s'envole et nous hypnotise) montre un réel talent, jouant comme rarement sur les différents plans, enchaînements de cases et fil de textes. Pas un plan n'est standard, tout est pensé et sert la mise en scène donc. Totalement bluffant.Résultat de recherche d'images pour

    Niveau ambiance, on est dans le rétro à fond, à base de lesbiennes braqueuses de banque, de gangsters mexicains semi-débiles et d'une Amérique reaganienne triomphante que l'auteur se fait un plaisir de dynamiter en remplissant son histoire et ses dialogues d'un venin savoureux (amoureux de Lupano vous allez être servis!). L'immersion est totale et même si l'on n'aime pas l'esthétique années 80 (c'est mon cas) la qualité du boulot est telle que cela ne pose aucun problème.Résultat de recherche d'images pour

    Étonnamment il n'y a pas tant d'action que cela dans "Ramirez" car Petrimaux sait jouer sur les rythmes, donner envie, faire monter la tension et l'attente en nous en donnant juste ce qu'il faut pour repartir sans tout balancer. Le plus gros risque avec un album de ce type c'est que l'attente et l'envie sont tels qu'il ne faudra pas se louper sur la suite (série prévue en 3 Actes)...

    A mesure que je m'enflamme je m'aperçois que ma chronique est finalement assez dérisoire: à un moment il ne reste plus qu'à plonger dans les aventures de Jacques Ramirez et à savourer (avec une musique Funk genre Isaac Hays et une bière!). Vivez ce chef d’œuvre de la BD, un incontournable pour tout amateur de BD et de cinéma. Cela fait très longtemps que je n'ai pas ainsi "vécu" une BD. Merci l'artiste!

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/06/08/il-faut-flinguer-ramirez

    Shaddam4 Le 18/06/2018 à 14:07:03

    Sur le premier volume sorti paru il y a peu j'avais été quelque peu mitigé, un peu agacé par la com' gargantuesque de Dargaud sur l’événement et par le caractère introductif du volume. Après la lecture de ce second tome qui clôt très joliment l'histoire, des confirmations et une information. Niveau fabrication, hormis une chouette couverture et une élégante maquette, on a le minimum syndical; un carnet comme sur le tome 1 n'aurait pas été un luxe.
    --------
    Je reconnais que je me suis trompé! L’impression mitigée sur le premier volume était bien due au découpage et confirme que l'éditeur aurait été inspiré de ne publier le volume qu'une fois clôture (surtout que la parution des deux tomes est très rapprochée). L'affaire est donc réglée puisque plus personne n'aura a attendre entre deux albums et je gage que Dargaud sortira à noël une intégrale joliment augmentée.

    Cet album est, me semble-t’il, encore plus axé sur le Joker que le premier et donne lieu à un humour noir très réussi, notamment dans la relation entre le clown, la gamine et Harley. C'est bien là l'innovation de ce titre qui introduit une lignée à un Bruce Wayne habituellement considéré comme incapable d'enfanter et d'avoir une vie relationnelle. Même si c'est par accident, on nous montre néanmoins le passé du jeune Bruce (ainsi que celui du Joker... ce qui est assez rare dans l'ensemble de l'édition Batman...) et ce qui aurait pu lui désigner une autre vie. Les scènes intimistes sont nombreuses et permettent de développer une psychologie complexe à un joker finalement pas si monstrueux que cela. Si la violence et le caractère adulte de "Dark prince charming" sont présents, Marini ne suit cependant pas les traces du tandem Snyder/Capullo (l'une des plus impressionnante variation mais aussi très noire). Comme je l'avais noté sur le premier volume, la filiation visuelle avec la trilogie de Christopher Nolan est cependant dommage (outre que je n'ai pas accroché avec cette esthétique réaliste) car elle perd l'originalité que l'on aurait attendu de l'artiste italien, qui semble néanmoins avoir pris un énorme pied à s'immiscer dans le monde du Detective. Néanmoins quel plaisir de voir un Gotham redevenu gothique et l'ombre de la chauve souris fondre sur les truands!

    Ce second tome donne lieu à quelques séquences remarquables, comme ce récital au piano du Joker dans une usine désaffectée montrant la bêtise de sa jolie copine, une citation de "singing in the rain" ou ce tordant face à face entre un Joker grimé en drag-queen et un Bruce Wayne bourru au possible. Comme souvent dans les histoires de Batman c'est donc encore une fois le Joker le clou du spectacle. L'auteur jour d'ailleurs très subtilement sur un quiproquo attendu concernant le titre: le Sombre prince charmant n'est pas forcément celui que l'on crois, notamment via une ultime pirouette vraiment réussie.

    Niveau action, Marini sort la grosse artillerie et maîtrise toujours aussi superbement son cadrage, son découpage, son rythme. Il parvient ainsi sur son double album à rendre aussi intéressantes les scènes de dialogues entre personnages, les panoramas nocturnes, les clowneries du Joker et les séquences testosteronées. DPC2.jpgJe pointerais juste une petite déception sur Catwoman, toujours aussi garce mais un peu délaissée. Il est vrai que sur une telle pagination il est compliqué de donner toute leur place à tous les personnage du panthéon batmanien et Marini semble avoir jeté son dévolu plutôt sur Harley Quinn (... logique vu que le focus va plus sur le Joker que sur le héros!).

    Cette aventure à Gotham d'Enrico Marini lui aura permis de se faire plaisir autant qu'à nous et de proposer aux novices en matière de super-héros une introduction franco-belge qui pourrait être le sas idéal pour pénétrer le monde des comics. Parvenant à respecter les codes de l'univers Batman sans trahir sa technique, Marini réussit haut la main la transposition. A se demander s'il est capable de rater quelque chose...

    A lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/06/11/batman-the-dark-prince-charming-2

    Sotelo Le 18/06/2018 à 13:43:11
    MÄR - Märchen Awaken Romance - Tome 13 - Tome 13

    Le War Game approche de sa fin avec le début du dernier tour opposant Mär aux plus puissant membres de l'Échiquier. Que des combats une fois de plus et s'ils ne sont toujours pas transcendants, on sent tout de même que Anzai fait enfin des efforts pour les rallonger un peu... De même, certains personnages comme Roland, Kimera ou Halloween, se montrent plus complexes qu'ils n'y paraissaient et apportent une touche dramatique non négligeable. Plus que deux volumes avant la fin, espérons que l'intensité continue à monter.

    biggyjay Le 18/06/2018 à 11:27:11
    HSE (Human Stock Exchange) - Tome 2 - Tome 2

    Suite logique pour cette histoire d'anticipation. Sans surprise, hélas, tant le scénario est sans suspense. Malgré tout, la lecture n'est pas désagréable. On retrouve les codes des films d'action / anticipation.
    Le dessin, en revanche, fait un réel bond en qualité et en clarté. C'est agréable et ça apporte pas mal à l'agrément de lecture.
    Je me dirige donc vers le Tome 3 avec intérêt.

    docteur fil Le 18/06/2018 à 11:09:39

    Divagations potaches autour des zombies pour être à la mode.
    Le dessin est sympa mais le scénario est nul.
    A éviter donc.
    Pour la bonne tenue du site, modifiez le sous-titre qui est 'Le matin des morts-vivants'. Merci

    jmarcv Le 18/06/2018 à 09:57:27
    Le fulgur - Tome 3 - Les terres brûlées

    Il était temps que l'on arrive à la fin de l'histoire. Cette aventure à la jules Vernes s'essoufflait au fil des tomes et il fallait effectivement trouver une sortie.
    Une bonne série sans prétention, mais qui se laisse lire.

    Cellophane Le 18/06/2018 à 08:38:23
    Ekhö monde miroir - Tome 7 - Swinging London

    Je suis passé par trois phases.

    La première, retrouver ces personnages amusants et dynamiques dans les dessins excellents de Barbucci, toujours pleins d’inventivité et de détails.

    Puis, la seconde, où je me suis demandé ce qui se passait. Les dernières cases du tome 6 étaient suffisamment marquantes pour influer sur l’histoire. Pourtant, rien, pas un mot ! Et le pouvoir de Fourmille, alors ? Elle a beau se déguiser en Sherlock, ça n’a aucun rapport avec la base habituelle… Et puis son boulot ? Elle n’a plus de boulot ? Du coup, on est dans l’histoire mais sans y être totalement.

    La troisième, je me suis laissé aller et j’ai tout de même pris plaisir à suivre cette histoire (un poil tordue mais qui se tient…).

    Allez, si on accepte que ça prenne un tournant où le pouvoir ne sert à rien et les rapports passés n’ont aucun intérêt, c’est un bon album.

    kurdy1207 Le 18/06/2018 à 07:52:34
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    Clairement, ce n’est pas le meilleur XIII Mystery. Mais de là à dire que ce n’est pas un bon album ! Je trouve les critiques un peu rudes. C’est vrai qu’il y quelques invraisemblances… On peut résumer l’histoire rapidement. Comme dirait Coluche, c’est l’histoire d’un mec qui a pas de bol, qui en a quand même mais à la fin il n’a vraiment pas de bol. Ohhhh le con ! Mais, c’est une bonne suite de péripéties avec une fin que je trouve, ma foi, bien pensée. Au final, j’ai bien aimé… sans plus.

    BASSET Le 18/06/2018 à 06:22:58
    Alix Senator - Tome 7 - La Puissance et l'éternité

    Je suis fan depuis le tout premier épisode de cette série..
    - Cet épisode est la fin d'une longue recherche à travers l'Empire Romain de la statue de Cybèle qui doit apporter la puissance et l'éternité à celui qui l'a possède. Mais, comme l'a dit le grand Jules César « Alea jacta est » , c'est tout Le dénouement de cet album.
    Valérie Mangin nous montre une fois de plus son immense talent d'historienne et de scénariste. Elle nous dévoile aussi un lourd secret entre Alix et la famille de l'Empereur Auguste.
    Que dire des planches ! Elles sont comme d'habitude excellentes et magnifiques, Thierry Démarez nous montre une fois de plus son immense talent.
    Les couleurs correspondent parfaitement à l'ambiance générale de l'album.
    En résumé :
    Cet un bon album qui met fin à une quête.
    Je choisis toujours la version luxe à dos toilé, avec un cahier historique supplémentaire de 8 pages. Son prix n'est pas excessif par rapport à la version classique. Vivement la prochaine intrigue.
    A Collectionner !

    diaoulig Le 17/06/2018 à 23:58:56

    globalement très déçu de cet ouvrage surtout vu son prix.
    seule la jaquette et ses deux faces présente un intérêt certain, le reste...
    la présentation est digne d'un fanzine et le pire c'est qu'étant emballé sous plastique, il est compliqué de le feuilleter avant achat et encore plus de le retourner chez son libraire pour un échange...
    bref après le beau cadeau du catalogue de fin 2017 ce nouvel opus des 30 ans d'aire libre est une grosse désillusion.
    2/5 pour la jaquette.

    yannzeman Le 17/06/2018 à 23:49:55
    Les beaux étés - Tome 4 - Le repos du guerrier

    Pour moi, le moins bon des 4 albums parus.

    Son absence totale de réalisme, qui nous fait croire que des gens à qui le malheur arrive, peuvent passer malgré tout des vacances sympas, je n'y ai pas adhéré.

    Le dessin est correct, mais pas extraordinaire, cette fois.
    Le dessinateur le reconnait en dédicace de l'album, il a eu du mal à dessiner le bonheur alors que ce n'était pas la même ambiance autour de lui.
    Et ça se voit.
    On est loin du 2ème album, le plus réussi à mes yeux, et le plus magique.

    Là, la positive attitude me parait un peu trop forcée, et du coup je ne suis pas rentré totalement dans l'histoire.

    Il y avait mieux à faire, passer moins de temps sur certaines scènes du début, un peu plus sur la façon d'occuper ces vacances ratées, peut-être.

    Pas un mauvais album, au final, mais loin d'être le meilleur.

    thieuthieu79 Le 17/06/2018 à 22:22:04
    Cannibal - Tome 1 - Tome 1

    Un nouvel univers qui mélange à nouveau gangsters, règlements de compte, horreur, alcool, violence et sexe (comme souvent dans les albums de Buccellato).
    Mais ici, le contexte est intéressant et la trame principale inédite.
    L'histoire avance convenablement et emmène facilement le lecteur avec elle. Flashbacks et cliffanghers sont bien placés et tiennent le lecteur en haleine.
    Les dessins auraient mérité d'être plus détaillés mais la mise en scène très cinématographie rattrape facilement le coup.
    Encore une bonne et agréable série américaine de plus au catalogue Glénat Comics.

    thieuthieu79 Le 17/06/2018 à 22:02:01
    Laowai - Tome 2 - La Bataille de Dagu

    Ce 2ème tome est dans la lignée du premier à tout point de vue.
    Point négatif : certaines scènes totalement inutiles à l'histoire qui ralentissent le rythme.
    Point positif : la présence de quelques flashbacks intelligemment placés dans l'album qui nous permettent de mieux comprendre certaines choses.
    Les dessins sont toujours au niveau.
    La trame principale progresse bien et accroche suffisamment le lecteur pour lui donner envie de découvrir la suite.

    thieuthieu79 Le 17/06/2018 à 21:49:59
    Laowai - Tome 1 - La guerre de l'opium

    J'ai reçu cette bd pour Noel. C’est vrai que j'étais passé complètement à côté lors de sa sortie. Quelle erreur...
    L'histoire qui se déroule dans une chine médiévale est magnifiquement mise en scène.
    Les rebondissements sont présent, le mystère aussi, le tout parsemé de belles scènes d'action et de combat sous fond de vengeance.
    Les décors et les costumes superbement réalisés, accentuent encore plus l'immersion dans cette nouvelle série.

    biggyjay Le 17/06/2018 à 20:31:54
    Retour sur Aldébaran - Tome 1 - Épisode 1

    Cet album est donc la suite de la suite et du spin-off de la série Aldébaran. Connaissant les séries précédentes, le scénario est surprenant tant il semble cartésien. On comprend à la fin, qu’il permet de faire une pause dans l’histoire pour localiser géographiquement tous les personnages rencontrés au fur-et-à-mesure des séries afin d’aller plus loin par la suite et donc dès le prochain album.
    Même si ce long album souffre de longueurs, il est une introduction à ce que j’espère une nouvelle aventure que sera le Tome 2.
    Je suis toujours très attiré par cet univers et j’attends la suite non sans une certaine impatience. Celle-ci est prometteuse avec toutes les spécialités de Léo.
    Alors, bonne lecture et bonne attente !

    Cellophane Le 17/06/2018 à 18:45:20

    Bon…

    Au début, j’ai eu un tout petit peu de mal avec les dessins, à la fois travaillés et simplistes, ces couleurs pastels/fades. Mais en quelques pages, c’était bon, j’étais dedans.

    Et on peut dire que le début est prometteur, ce jeune riche blasé de tout, cette bonne sans droit mais intelligente.

    Mais à mon goût, l’histoire baisse en intérêt au fil des pages. Ce n’est même pas exactement ça : on nous développe les idées et vues des deux personnages, très bien. Mais non seulement, ça sonne parfois un peu redondant mais surtout, ça n’amène nulle part.

    Cette fin paraît tomber comme un cheveu dans la soupe : toute la relation construite auparavant ne sert quasi à rien. Bien dommage…

    Cellophane Le 17/06/2018 à 18:32:48
    Notes - Tome 8 - Les 24 heures

    Alors celui-là, pour moi, il est exceptionnel !

    Boulet regroupe ici les histoires publiées en 24 heures lors de la manifestation à Angoulême ou ailleurs.

    Alors déjà, réaliser une histoire en si peu de temps, moi, ça m’épate. A chaque fois, ce sont des histoires de qualité, qui tiennent sur la longueur, avec de l’originalité, de l’humour, de la tendresse, de la profondeur (un petit coup de cœur à la dernière mais de peu parce qu’elles sont toutes super bien).

    C’est plus que correctement dessiné (parce que 24 heures, c’est court…) avec des angles, des noirs, des cadrages qui correspondent pleinement aux ambiances.

    Mais en plus, chaque histoire est précédée de quelques pages qui introduisent la contrainte et offre une réflexion sur le métier.

    Somptueux !

    Erroll Le 17/06/2018 à 15:17:44

    Suite et fin... C'est assez affligeant en fait... Et vraiment dommage d'avoir autant bâclé ce qui aurait mérité d'être un bel évènement dans le monde de la bande dessinée...
    Alors ils se sont gargarisés à coup de déclarations dithyrambiques de Jim Lee (cf. début du 1er album), vautrés dans le caractère exceptionnel de cette première collaboration de DC Comics avec un auteur européen pour Batman, pour au final accoucher de ça ! Honnêtement, j'y vois véritablement une forme de manque de respect pour le lectorat.
    Bon, rentrons dans le vif du sujet : si graphiquement, l'album ne manque définitivement pas d'attraits, il pâtit d'un cruel manque de profondeur scénaristique. C'est très, très, très mal écrit. Les innombrables répliques nanaresques ("Vous voilà Papa à présent. La fête est finie fiston, bienvenue dans le monde réel."), poussives ("N'oublie pas que chauve-souris rime avec souris" ou le truc avec les syndromes de Stockholm et de Lima), ou à l'humour simultanément pompeux et douteux (Beethoven = bite au vent, Rachmaninoff = boeuf stroganoff...) ont ce mérite d'être raccord avec une histoire qui n'offre à aucun moment les gages de solidité qu'on est en droit d'attendre d'elle. Les ressorts narratifs sont tellement faibles qu'ils parviennent presque à ternir la classe naturelle du personnage de Batman. Mais ça rejoint ce que je disais aussi pour le premier tome : on peine à croire que Marini a véritablement respecté le personnage qu'il a eu le privilège de se voir confier.
    La cohérence du tout est elle aussi incroyablement bancale. Séparément, on trouve pas mal de scènes assez sympas, d'autant qu'elles sont, encore une fois, vraiment bien brossées. Agglomérées, ça donne un truc assez informe. C'est sans doute du aussi à la brièveté du format... Et en même temps, ils s'accordent le luxe de nombreuses planches facultatives. Tout le passage sur la colère de Batman qui veut retrouver le Joker, à cheval sur les deux albums, est très cool, mais au final, il n'apporte strictement rien au propos. Pire ! Il faut attendre que le Joker donne rendez-vous à Batman pour qu'enfin il le retrouve... Parfois, des grosses ficelles tirées pour être aussitôt abandonnées (ça valait vraiment la peine de les tirer du coup ?). Et un retournement final aussi grotesque et attendu qu'il aurait pu être puissant et surprenant...
    Bref, ça partait d'une vraie bonne idée et il y avait quelque chose à travailler, mais Marini est passé totalement à côté du filon. Vraiment, sur ce coup-là, il aurait du se trouver un auteur. Tout est prétexte à de jolis dessins, c'est tout. D'ailleurs, belle opé financière avec la galerie 9e art qui a revendu pas mal d'originaux à l'occasion... Et bravo à DC Comics pour ce joli coup de fric. J'attends impatiemment la sortie du tirage limité et de la version intégrale avec son double collector ! J'avoue que je me suis rarement senti autant pris pour un ***.

    Cellophane Le 17/06/2018 à 11:18:33
    Notes - Tome 7 - Formicapunk

    Toujours aussi inventif, bien dessiné, varié dans le style, dynamique, pertinent et acide dans le propos…

    J’ai cependant trouvé un côté plus tristounet, voire carrément nostalgique, qui m’a moins emballé que ses délires du quotidien.

    Après, le bouquin est tellement dense avec son grand nombre de pages et il y en a déjà 6 derrière ; peut-être me trompe-je, que ce n’est qu’une impression, mais ça reste ce que j’ai ressenti…

    davoustmassena Le 17/06/2018 à 11:17:52
    Johan et Pirlouit - Tome 1 - Le châtiment de Basenhau

    Je ne connaissais pas du tout Johan et Pirlouit en BD, je me suis dit, autant commencer par le premier. Je suis un peu déçu par ce premier tome. Le dessin est un peu léger je trouve. Le scénario est pas trop mal avec un peu de suspens mais avec néanmoins beaucoup trop de facilité. 2/5.
    Je compte bien découvrir la suite, qui je pense s'améliore avec le temps. Pirlouit n'est pas encore apparu.

    davoustmassena Le 17/06/2018 à 10:51:26
    Lucky Luke - Tome 11 - Lucky Luke contre Joss Jamon

    Après avoir lu le tome 9: Des rails sur la prairie, je viens de lire celui-ci, Lucky Luke contre Joss Jamon. Je trouve ce tome au niveau du scénario un ton au dessus, c'est peut-être du fait que c'est Goscinny qui l'a écrit. Il y a des gags plus chouettes mieux travaillés. Après l'histoire est sympa mais sans être extraordinaire pour ma part. 2,5/5

    docteur fil Le 17/06/2018 à 10:51:21
    Espace Vital - Tome 3 - Volume 3

    Conclusion bluffante : en fait, nous ne nous promenions pas dans l'après-mort des personnages, mais dans l'avant-vie.
    Et donc, le sur-vivant des deux premiers tomes, a gagné le droit de naitre et de vivre ! (voir les photos découvertes dans le grenier...)
    Certes le scénario est très elliptique, mais l'hypothèse est séduisante... Et l'on comprend enfin le titre 'Espace VITAL'.
    Bravo au scénariste !
    Et si notre ami Kergan doute de ma lecture, qu'il relise les dernières pages du tome 2 : il comprendra pourquoi le bébé Nathan a une cicatrice abdominale...

    pysa Le 17/06/2018 à 09:34:57
    Les profs - Tome 2 - Loto et colles

    Deuxième album moins déjanté mais plus drôle, plus cohérent et plus réaliste, en un mot plus réussi.

    pysa Le 16/06/2018 à 23:10:04

    Nouveau championnat du monde avec quelques nouveaux adversaires mais pas grand chose de neuf. La mise en scène des combats est toujours très bien réalisée mais la lassitude guète devant le manque de renouvellement de la série.

    thieuthieu79 Le 16/06/2018 à 22:47:00
    Versipelle - Tome 2 - Été

    Cette suite confirme l'impression laissée à la fin du premier album.
    On a quitté les paysages enneigés au profit des plaines et des forets bien vertes, brillants sous le soleil d'été.
    Le dessin est toujours aussi expressif, les décors toujours aussi envoutants.
    La présence du fantôme dans l'histoire prend tout son sens ici. Celle-ci est d'ailleurs intelligemment mis en scène.
    Les rebondissements sont multiples, l'émotion bien présente, le tout dans un graphisme toujours aussi léger et élégant.
    Les auteurs ont pris leur temps pour réaliser ce 2ème album et pour nous livrer ce dyptique particulièrement réussi., mais au vu des presque 80 pages et du travail réalisé, ça en valait la peine.

    FUM2014 Le 16/06/2018 à 19:19:42
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    Mouaiiiis, c'est du vite fait bien fait....
    Dommage, le sujet est intéressant, mais les dialogues inconsistants ne nous poussent à aucune empathie.... Pauvre Alan, il méritait sans doute mieux...
    Et que dire de BUCHET qui n'est même pas capable de dessiner correctement le casque US en dotation à cette époque (il s'est cru en Irak ou en Afghanistan)...
    Bon, ça se lit quand même, allez....

    BASSET Le 16/06/2018 à 15:57:59
    Il faut flinguer Ramirez - Tome 1 - Acte 1

    En tout premier lieu, je pense que c'est un roman graphique avec un découpage en chapitre.
    L'originalité de cet album ce sont ces fausses pubs qui se trouvent à la fin de chaque chapitres.

    Après une lecture approfondie, j'ai trouvé l'histoire excellente ou Nicolas Petrimaux nous entraîne dans un film digne de QuantinTarantino.

    On retrouve tous les ingrédients d'un bon thriller, action, amour, sexe, drogue, bagarre, meurtre et du suspense, avec une histoire principale qui croise une histoire secondaire et quelques sauts qui nous plonge dans le passé. Bref ! Un très bon scénario.

    Au niveau du dessin Nicolas nous montre tout son talent avec de magnifiques planches et un découpage digne d'un bon comics.
    De plus les couleurs correspondent parfaitement à l'ambiance générale de la BD.

    En résumé :
    C'est une belle réussite d'une conception originale qui va parfaitement à l'histoire, un très bon album qui m'a fait beaucoup pensé à un comics, normal tout ce passe là-bas, aux U.S.A, avec une suite qui promet.
    J'aurais aimé voir une version en noir & blanc afin d'admirer le superbe travail de Nicolas et en même temps faire une comparaison entre les deux versions (couleur et noir&blanc;).
    A collectionner !

    Yovo Le 16/06/2018 à 15:30:04
    Il faut flinguer Ramirez - Tome 1 - Acte 1

    Les quelques commentaires précédents suffisent à bien décrire cette BD : Pêchue, loufoque, burlesque, survitaminée… Et surtout visuellement magnifique ! Autre qualité, l’excellente lisibilité des images comme du texte ; malgré le foisonnement de certaines planches, le lecteur n’est jamais perdu.
    Après, cet album est clairement un tome d’introduction. En un mot le potentiel est énorme – peut-être s’agit-il même d’une nouvelle série culte à la Tyler Cross – mais c’est encore trop tôt pour le dire. Ce déchainement de virtuosité graphique et ces dialogues bien sentis tournent hélas un peu à vide et n’accouchent de pas grand-chose au final.

    Bref, un bon moment de lecture mais je suis resté largement sur ma faim… Ça ne m’empêchera pas de me ruer quand même sur le 2° tome dès sa sortie pour confirmer (ou non) l’entrée fracassante de N. Pétrimaux dans la short list des auteurs qui pèsent.

    Yovo Le 16/06/2018 à 15:22:31

    L’histoire est simplissime et le cadre familier : les confessions d’un vieux mafieux repenti ; les horreurs commises, les lâchetés, les trahisons… puis au milieu du chaos, une rencontre incongrue et l’amour, fatidique, qui fera inévitablement tout basculer.

    Je crois que c’est le 1er scenario de Zidrou que j’ai lu et l’un de ceux qui m’a le plus frappé. Une relecture m’a confirmé que l’écriture de cet album était extrêmement subtile. Bien servie par un découpage pertinent, la narration en flash-backs est un modèle d’efficacité et le dessin d’Oriol, qui depuis a confirmé avec "Natures mortes", retranscrit parfaitement derrière ses couleurs bariolées la tension, la peur et l’ambiguïté. A lire absolument.

    Sotelo Le 16/06/2018 à 14:13:45
    MÄR - Märchen Awaken Romance - Tome 12 - Tome 12

    Ce douzième volume est le parfait symbole de l'un des plus gros défaut de la série : l'incapacité d'Anzai d'aller au bout de ses idées. Ici le combat opposant Ginta à Yan est assez édifiant. Cela fait déjà quelques volumes que Anzai faisait monter la sauce au sujet de cet affrontement inévitable entre les deux vieux ennemis, notamment dans le volume précédent. Mais une fois les deux adversaires enfin face à face, le combat s'avère aussi quelconque que tous ceux l'ayant précédé... Ainsi Anzai ne parvient jamais à satisfaire les espoirs qu'il sait pourtant très bien susciter chez le lecteur. Maintenant, le dernier affrontement du War Game débute et la fin approche à grands pas et c'est peut-être la meilleure des nouvelles à ce stade.

    faune e Le 16/06/2018 à 11:49:36
    Contes malicieux - Tome 48 - Ali Baba et les 40 pétroleurs

    sens de malicieux :
    Qui est porté à la plaisanterie.

    Une bonne définition.

    Adapté Ali baba et les 40 voleurs en version libertine c'était osé les milles et une nuits commence par une orgie dès les premières lignes, le dessin est assez sympa , beaucoup d'humour, de l'érotisme

    " pour baisé il deviennent tous démocratiques"

    Rody Sansei Le 16/06/2018 à 09:07:28

    Très peu d’intérêt pour la fin de ce dyptique. L’histoire est ultra basique et même si les dessins sont relativement bons (je pense que l’auteur a fait bien mieux dans le temps, moins brouillon), ça s’oublie tout de suite.
    Beaucoup de bruit pour pas grand chose, en somme.

    davoustmassena Le 16/06/2018 à 02:49:39
    Spirou et Fantasio - Tome 1 - 4 aventures de Spirou ...et Fantasio

    Album plutôt mignon qui représente une époque (fin 40 début 50). Dans ce tome, on y retrouve quatre petites histoires. Elles sont sympathiques mais sans plus pour ma part. Les dessins sont très mignons, bourrés de détails, bravo Franquin! 2,5/5 correct, sans plus. Je découvre Spirou et Fantasio par le biais de l'intégrale qui est un peu massif, il n'est pas pratique à manipuler.

    thieuthieu79 Le 15/06/2018 à 22:54:40

    Un petit bijou bien conservé dans son écrin. Voilà comment on pourrai qualifié cette bande dessinée.
    Tout en finesse et en poésie, Zidrou nous conte l'histoire d'une femme qui quitte tout pour retrouver son amour disparu à l'autre bout du monde.
    Avec le dessin vintage d'Edith renforcé par des couleurs pastel, la légèreté du récit prend toute son ampleur.
    Un album très esthétique dans un format qui ne l'est pas moins.

    pysa Le 15/06/2018 à 22:54:22
    Les profs - Tome 1 - Interro surprise

    Série de gags signée Pica et Erroc sur les professeurs. Les planches sont assez inégales mais prêtent parfois à sourire.

    pysa Le 15/06/2018 à 21:34:44
    Battle Royale - Tome 1 - Le pire jeu jamais inventé

    Dans une dictature asiatique, un jeu morbide est régulièrement organisé. Les élèves d'une classe de 3e sont regroupés dans une île avec une consigne simple mais effrayante. Ils doivent s'entretuer jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'un seul ! Adaptation dessinée par Masayuki Taguchi du roman de Koushun Takami. Les dessins sont réalistes et reflètent la violence du propos mais l'intrigue n'en reste pas moins intéressante et prenante.

    minot Le 15/06/2018 à 19:05:59
    Captain Tsubasa (Olive & Tom) - Tome 37 - Vers une nouvelle ère !

    En attendant de partir au Brésil, Olivier s'entraîne avec une équipe professionnelle, pendant que ses amis révisent pour leurs examens d'entrée au lycée. Mais voilà que notre héros a soudain l'occasion de se mettre en évidence avec la sélection japonaise A !

    Déjà que le volume précédent se terminait en eau de boudin, voilà que Takahashi nous pond un autre tome inintéressant pour clore définitivement la série. Inintéressant car il ne se passe rien d'épique dans ce volume: Olivier s'entraîne avec des pros sans talent, ses amis se tapent des révisions et tous les personnages secondaires (voire tertiaires) depuis le début de la série refont une fugace apparition (souvent de manière totalement artificielle) pour compléter la photo de famille finale. Et surtout, en mélangeant ses personnages au monde des adultes, Takahashi fait perdre à sa série toute la fraîcheur qu'elle dégageait. Bref, une fin de série totalement loupée à mon goût.

    Toutefois, ne vous y trompez pas: si cette fin totalement foireuse est fort dommage, OLIVE ET TOM reste une immense série dans son ensemble, qui bénéficie d'un dessin parfaitement maîtrisé, d'un scénario aux multiples rebondissements et de nombreux personnages extrêmement attachants, et qui vous procurera sans doute d'immenses joies à la lecture, à fortiori si vous aimez le football.

    minot Le 15/06/2018 à 18:55:14
    Captain Tsubasa (Olive & Tom) - Tome 36 - Le Serment fait au ciel

    A cinq minutes du terme de la finale du Tournoi Mondial Junior, le Japon et la RFA sont toujours à égalité (2-2). La fin de match est particulièrement crispée car les deux équipes se procurent des situations de but et la première qui marquera sera à coups sûrs sacrée championne du monde. Qui parviendra donc à se hisser sur le toit du monde ?

    La fin de match entre le Japon et la RFA est réellement monumentale, tant on sent l'incroyable motivation des joueurs à remporter ce match, malgré la fatigue extrême que les efforts fournis leur procurent. Le but vainqueur inscrit par Olivier, d'un retourné acrobatique à la dernière seconde, est un beau clin d'oeil car cette technique est la toute première que notre héros est parvenue à maîtriser. La série aurait pu s'arrêter ici, sur cette victoire mondiale, et cette fin aurait été probablement parfaite. Mais de manière assez incompréhensible, Takahashi a choisi de prolonger la scénario avec le retour des joueurs au Japon, la reprise de leurs études au lycée et les petites histoires de coeur sans intérêt qui vont avec. Et surtout, ce tome se termine par une bagarre très violente entre Olivier et un personnage secondaire sans intérêt, qui force notre héros à faire preuve de violence et de colère, deux traits de caractères qui ne cadrent pas du tout avec sa personnalité et le rendent antipathique ! Cette fin totalement ratée n'est pas du tout digne de cette série mythique.

    minot Le 15/06/2018 à 18:39:14
    Captain Tsubasa (Olive & Tom) - Tome 35 - L'Espoir de devenir le meilleur du monde

    La RFA vient d'ouvrir le score après dix minutes de jeu (0-1) grâce à son capitaine Karl-Heinz Schneider. Une situation très compliquée pour le Japon, qui ne parvient toujours pas à trouver la faille car en face, le gardien Muller continue de faire des prouesses et de tout arrêter. Olivier et ses amis vont donc devoir, une fois de plus, faire preuve d'imagination et de volonté pour renverser la vapeur.

    La finale Japon/RFA se devait d'être épique, et elle l'est, principalement grâce à ce volume ! Non seulement car le spectacle est au rendez-vous, mais aussi car comme la série touche presque à sa fin, on sent que tous les joueurs ont un destin à réaliser, d'où une vraie émotion qui se dégage à la lecture de cet épisode. Par ailleurs, ce volume est marqué par deux personnages à la personnalité assez déroutante, qui en font des personnages assez à part dans la série : le gardien allemand Muller, dont la noirceur d'âme et le talent hors pair en font un personnage fascinant; et le milieu de terrain allemand Hermann Kaltz, joueur roublard faussement nonchalant, roi des coups fourrés et néanmoins footballeur accompli, qui dévoile enfin dans ce volume tout son immense potentiel. Bref, un volume hyper excitant.

    Pascal Garin Le 15/06/2018 à 15:25:09

    Merci de corriger la première phrase de votre chronique : après que est suivi de l'indicatif, et non du subjonctif, puisqu'il se réfère à une action passée, donc certaine (voir par exemple : http://parler-francais.eklablog.com/apres-que-indicatif-a3704329). Il faut donc écrire "Après que Mai 68 eut libéré (sans accent circonflexe)…".

    Cordialement

    kingtoof Le 15/06/2018 à 13:07:18
    Prométhée - Tome 17 - Le Spartiate

    Dans la lignée du tome 16...
    Une succession rapide de séquences (différents personnages, lieux et époques).
    J'ai du mal à comprendre certaines scènes et l'intérêt de certains passages.
    Cette série s'avère problématique, si pour chaque nouvel album, il faut relire les tomes précédents.
    Bref, c'est long et nous ne savons pas où nous allons...

    jmarcv Le 15/06/2018 à 10:28:05

    Une BD qui ne laisse pas insensible. Cette histoire qui montre que l'humain débarrassé de toutes contrainte physiologique a pour lui son imagination et sa conscience. Reste le plaisir et le sexe. Et malgré tout on s'en satisfait pas assez. Rien de mieux que les sensations primaires?
    Seul bémol sur la colorisation de l'album qui à mon goût n'est pas assez chaleureux.
    une bonne découverte.

    yannzeman Le 15/06/2018 à 10:18:06
    Le pouvoir des Atlantes - Tome 1 - Le Vol du coléoptère

    Bruno Marchand, l'auteur complet qui ne déçoit pas, a encore frappé !

    Ce nouvel album, d'une histoire qui devrait s'étaler sur deux (petits) tomes, est, comme son oeuvre précédente, plaisant à lire, élégant dans le trait comme dans le propos.

    Pas de chichi, pas de violence inutile, pas de sexe gratuit, pas d'anachronisme idiot, et une invitation au voyage et à la vraie aventure ; de la vraie bonne BD "à l'ancienne", tous publics, mais avec ce petit quelque chose en plus qui en fait une oeuvre à part et qui se bonifie dans le temps.

    Juste deux petits bémols (dont l'un est ridicule, je le sais) :
    L'histoire va se dérouler en 2 tomes ; c'est bien trop peu.
    Et il manque quand même un personnage féminin, c'est bien dommage !

    Au final, j'ai hâte de lire la suite (et fin), et de connaitre le prochain projet au longs court de cet auteur trop peu connu et pourtant pétri de qualités.

    Krompir Le 15/06/2018 à 04:48:54
    Le guide - Tome 13 - Le guide du beau-frère et de la belle-sœur

    Les dessins sont passables, bien qu'il y a une telle galerie de trombines qu'on ne sait plus qui est le beau-frère, qui est le narrateur; Ce qui n'a pas d'importance, les deux volent au niveau du caniveau.
    Mais le texte... Pas drôle, Paul; Pas de continuité, Marité; C'est nul, Jules !
    Si vous offrez cet album à votre belle-soeur favorite, soit vous êtes inconscient, soit vous êtes un con chiant.

    thieuthieu79 Le 14/06/2018 à 22:59:34

    On peut dire que cet album ne ressemble à aucun autre. Son petit format de plus de 300 pages en noir et blanc nous entraîne dans un conte moderne dont on a du mal à se défaire.
    L’histoire est très bien ficelée, presque poétique par moment, avec un vrai méchant dont on se demande s'il est humain.
    On imagine très bien ce genre d'histoire racontée autour d'un feu à la belle étoile.
    Impossible de nier que le scénario a été très recherché et qu'il y a des heures de boulot derrière tout ça. Serge Lehman à fait un travail remarquable.
    Ce qui est aussi le cas pour le dessin de Peeters qui est rond, souple, léger et dont les multiples nuances de gris le rendent très lisible et très détaillé.
    Là aussi le travail fourni pour livrer ces 300 pages est colossale.
    A n'en pas douté, cet album mérite largement son succès. C'est un vrai coup de cœur pour moi.

    yannzeman Le 14/06/2018 à 22:52:22
    Mémoires d'un paysan bas-breton - Tome 2 - Le soldat

    Le tome 2 d'un titre inclassable.
    Il ne déçoit pas et nous entraine encore une fois dans les mémoires d'un homme hors du commun, et pourtant qui a réellement existé.

    J'ai un tout petit peu moins gouté les aventures militaires du personnage, car ce ne sont pas les batailles qui sont relatées, mais la façon dont il les a vécu. Et le décalage est tel qu'il surprend un peu quand même.

    Mais de toute façon, cette histoire est déroutante, atypique, dans le bon sens du terme.

    Le dessin est toujours aussi bon, et pourtant réalisé rapidement. Chapeau !

    Merci aux auteurs de nous proposer l'adaptation d'une telle oeuvre, qui plus est en restant fidèle à eux-mêmes (et j'imagine, au récit original), sans verser dans l'anachronisme, erreur fatale de bon nombre d'adaptations.

    trugarez deoch !

    ps : à propos de l'avis de LEFJE, comment écrire qu'il s'agit d'un bon album, tiquer sur un détail dont tout le monde se fout, et ne décerner qu'1 malheureuse étoile à cette BD ???

    Tiburce2 Le 14/06/2018 à 17:59:09

    Comme la Corée du Nord redevient d'actualité, je me suis replongé avec plaisir dans cette oeuvre de Guy Delisle (avant Chroniques Birmanes et de Jerusalem).
    Le récit est remarquable, à la fois drôle et glaçant, en parvenant à décrire ce qu'il a vécu, et uniquement ce qu'il a vécu, en évitant de tomber dans les jugements faciles et les procès d'intention. Avec beaucoup de finesse, il raconte comment le totalitarisme envahit et contrôle chaque acte du quotidien même les plus insignifiants. Edifiant et instructif.
    Le dessin, et bien "c'est du Delisle"... simple mais expressif.
    Au final, un livre passionnant et drôle, qui gagne vraiment à être lu dans le contexte géopolitique actuel.
    4/5

    kingtoof Le 14/06/2018 à 12:22:10
    Saga (Vaughan/Staples) - Tome 8 - Tome 8

    Un épisode de transition, où certains "aléas" de nos héros sont réglés... mais d'autres ont vu le jour... la suite au prochain épisode

    loick2000 Le 14/06/2018 à 10:16:45
    Marvel Generations - Tome 1 - 1/4

    Un nouveau coffret, qui ne semble être édité que pour apporter un peu de bénéfice à panini. Hormis la magnifique variant cover, ce numéro 1 n'a aucun intérêt.
    J'écris la critique après la sortie des 4 tomes, Un chose est certaine, ce coffret de 4 ne restera que chez les collectionneurs invétérés et les anales de l'inutile.

    loick2000 Le 14/06/2018 à 10:12:22
    Marvel Generations - Tome 4 - 4/4

    Fin de la série. Des histoires vraiment sans aucun intérêt, et même si les dessins sont bon, comme le veut la tradition marvel, ces deux "histoires" n'apportent que rien.

    Cellophane Le 14/06/2018 à 09:26:28

    Alors je l’avoue, je n’ai pas saisi la finalité de l’histoire, la morale, la logique, ce que voulait nous faire comprendre l’auteur.

    Malgré cela, j’ai passé un bon moment en compagnie de cet ouvrage.

    D’abord, j’ai trouvé les dessins superbes. A la fois simplistes et très travaillés.

    Les traits sont simples, assez ronds, les visages se contentent de points pour les yeux, d’un trait pour la bouche ; les vêtements sont faits de lignes droites ou courbes, pas un pli… Mais cela cadre super bien avec le monde proposé, lisse, évident.

    Et en même temps, les plans larges foisonnent de détails, les ombrages sont magnifiquement travaillés, chaque case est un plaisir à lire !

    Et puis le découpage est excellent ! Tout ce qu’il y a de plus carré pour, encore une fois, cadrer avec ce monde, certaines pages proposent des cases originales, des mises en scènes super efficaces dans la narration.

    Enfin, si je n’ai pas compris la finalité réelle du message, l’histoire est très sympa à suivre.

    Le monde présenté est terriblement crédible et tout ce qui est mis en avant, la banalité, la routine, l’effroi, la fascination, est mis en relief avec subtilité.

    L’auteur a pensé à tout – toutes les solutions envisagées et problèmes posés découlent d’une logique sans faille.

    Alors si je n’ai pas compris la morale, j’ai quand même passé un excellent moment !

    kingtoof Le 14/06/2018 à 07:27:33
    14-18 (Corbeyran/Le Roux) - Tome 9 - Sur la terre comme au ciel (juillet 1918)

    Certainement la meilleure série de Corbeyran.
    Un album de transition qui sent la fin de la guerre.
    L'histoire relate l'arrivée des américains sur le front et fait la part belle aux combats aériens.

    herve26 Le 13/06/2018 à 22:15:35

    J'ai découvert cet art-book presque par hasard. La couverture m'intriguait et le nom à rallonge de l'auteur me disait quelque chose. Ah, oui! il s'agissait bien du dessinateur des deux premiers volumes de "les enquêtes auto de Margot", ouvrages qui rendaient hommage à la ligne claire et que j'avais beaucoup apprécié pour son côté "vintage".
    Grand amateur de Pin Up, j'en collectionne les livres de Romain Hugault, à Sébastien Pernet, sans oublier Félix Meynet (avec son art-book "From Paris with love")
    Ici Van Der Zuiden nous offre tout l'étendue de son talent dans plusieurs domaines: des hommages à Frank Miller, à Forest, aux affiches publicitaires, en passant aux projets non aboutis comme Mata Hari, ses dessins sont magnifiques. Avec comme point commun,sa vision de la femme, sensuelle, bien en chair, à la poitrine généreuse, bref Emilio Van Der Zuiden nous donne sa propre vision de la pin-up, sans aucune vulgarité, même si 2 ou 3 pages flirtent avec le sado-masochisme.
    En parcourant ce livre, j'ai la furieuse envie de découvrir une de ses séries, que je n'avais pas vu passé à l'époque, "Mc Queen"

    Un très bel ouvrage à contempler sans modération.

    shocker Le 13/06/2018 à 20:12:32

    Décevant, après un bon départ et malgré des procédés de narration variés, le dénouement nous laisse sur notre faim, le sujet (l'hyperthymésie) semblait pourtant avoir un fort potentiel assez peu exploité au final.
    Dommage.

    Hugui Le 13/06/2018 à 20:11:12

    Une BD témoignage touchante et fort bien mise en image avec juste assez d’humour et de distance pour aimer les personnages sans voyeurisme. Cette idée que ce sont les petits combats gagnés tous les jours qui font les grandes victoires peut s’appliquer à tout le monde, ce qui fait que l’on peut s’identifier à Yvon et en même temps admirer son courage et sa ténacité.
    La BD est un média formidable pour transmettre de façon ludique des messages forts.
    A lire et à faire lire pour reprendre confiance dans l’humanité.

    pysa Le 13/06/2018 à 16:40:32
    Kenshin le Vagabond - Tome 1 - Kenshin, dit Battosaï Himura

    Découvert par l'intermédiaire des adaptations cinématographiques. Très bon premier tome qui donne envie de continuer. Les dessins sont expressifs et réussis. L'intrigue est prenante sans excès de combats.

    Lazerbo Le 13/06/2018 à 16:04:56
    Silencio - Tome 1 - Rite de passage

    ..:: 32 pages vides ::..
    Soyons honnête, Waxx a beau être très sympathique, la qualité de ce premier tome n' est pas extraordinaire.
    Le héro ne parle pas (pratique quand on ne sait pas quoi lui faire dire) et tous les autres personnages se ressemblent (vulgaires brutes sans cervelles).
    Vu le prix de vente assez bas, j'attends encore quelques tomes pour me faire une idée définitive. Mais pour l'instant, le départ est plutôt raté à mon gout.

    Sotelo Le 13/06/2018 à 14:22:53
    MÄR - Märchen Awaken Romance - Tome 11 - Tome 11

    Que dire face à un volume aussi consternant ? Le War Game continue et malgré la présence d'un grand nombre de cavaliers, on ne voit pas du tout la différence vu que ceux-ci paraissent aussi faibles que les tours qui les ont précédés... Pire, au lieu de monter en intensité, le tournoi chute irrémédiablement, avec des combats qui non seulement sont toujours aussi mauvais, mais qui se révèlent en plus incroyablement ridicules, au point d'en être vraiment gênés. Il reste peu de volumes avant la fin de la série et Anzai ne semble plus rien avoir à dire depuis des lustres. C'est vraiment triste de voir une série avec un tel potentiel être gâchée de cette manière.

    michnel Le 13/06/2018 à 11:00:54
    eXilium - Tome 1 - Koïos

    J'ai bien aimé l'univers proposé dans cette série. La nature hostile à l'envahisseur humain. Voir si la suite confirme ce premier ressenti.

    michnel Le 13/06/2018 à 10:51:37
    Aria - Tome 38 - Le trône du diable

    Série que je continue d'acheter pour ne pas avoir de trou dans ma collection, mais sans réelle envie.

    la9emebulle Le 13/06/2018 à 08:37:40

    Il manque quelque chose pour que ce soit très bien, autant du niveau du scénario que pour le dessin,
    une impression d'état de projet que l'on envoi à l'éditeur avant qu'il soit accepter!!
    Dommage.

    kurdy1207 Le 13/06/2018 à 08:01:05
    Buck Danny "Classic" - Tome 5 - Opération rideau de fer

    Ma préférence va nettement vers des histoires qui se déroulent lors de la seconde guerre mondiale comme les tomes 3 et 4. Mais, je dois avouer que je me suis passionné pour cet album situé à l’époque de la guerre froide.

    Quelle réussite que cette reprise de Buck Danny par Frédéric Zumbiehl et Jean-Michel Arroyo ! On ne le dira jamais assez. Les héros sont replacés dans des époques qu’ils n’auraient jamais dû quitter.

    Et que dire du graphisme !!! Magique, une réussite totale. J’en arrive même à caresser les pages devant ces petits bijoux. Le choix du papier, l’odeur des encrages…

    Je vais même aller plus loin que l’avis de herve26 car je trouve que ces « Buck Danny » s’élèvent largement au niveau de l’époque Charlier et Hubinon grâce à ce graphisme vintage mêlé de modernisme. Cela devrait en faire hurler certains, mais tant pis.

    Alors que dire de plus ? 6/5 et vivement la suite.

    Arnusse Le 13/06/2018 à 06:55:42
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    On trouve beaucoup de références aux albums de la série principale, même trop car ça en devient invraisemblable. Et puis Alan Smith qui se sort miraculeusement des pires situations dans tous les coins du monde, puis qui meurt comme ça bêtement à la fin, je trouve ça mal amené. Ce n’est pas tant le dessin qui m’embête dans ce tome 12 (même si je ne le trouve pas extraordinaire) mais plutôt le scénario. Avec ces dialogues qui racontent ce qu’on comprend déjà grâce au dessin, ils sont souvent redondants ou trop bavards, donc pas assez percutants pour rendre l’histoire passionnante. Donc pour moi, pas un des meilleurs. En tout cas, j’attends beaucoup mieux du tome 13 à venir.

    janharmony Le 12/06/2018 à 22:29:59

    Paix à celui qui hurle parce qu'il voit clair ...

    Un enfant reçoit ses racines et des ailes, racines qui lui rappellent son histoire, et des ailes qui lui permettent d'explorer par lui-même.

    Le futur nous le laissons à la chance, et le présent? Quel est notre sort à nous? la réponse dans le bouquin :-)

    Cédric Villani et Edmond Baudoin cherchent la poésie dans la chanson Française. Moi je le cherche dans les histoires et les dessins de Monsieur Baudoin.

    pouetepremier Le 12/06/2018 à 22:06:37
    Seuls - Tome 11 - Les Cloueurs de Nuit

    L'idée du premier tome était génial mais chaque volume perd en intérêt. Je vais arête là, d'autant plus que les auteurs ( et Dupuis...) en ont prévu encore beaucoup peu être beaucoup trop. L'histoire n'avance pas vraiment . Dans seuls, seul le dessin est sympa désormais.

    pouetepremier Le 12/06/2018 à 21:50:15
    Le vagabond des Limbes - Tome 5 - L'alchimiste suprême

    A mon avis l'un des meilleurs volumes d'une série vraiment unique. Tout y est original, extrêmement libre et génial. Un coté très très kitsch de série B mais avec un excellent scénario et une magnifique réalisation, c'est très beau, malgré le look de prince charmant toujours aussi ringard d'Axle...l’alchimiste suprême est un lingot d'or : INDISPENSABLE

    pouetepremier Le 12/06/2018 à 21:25:01
    Les enquêtes Scapola - Tome 1 - Le manuscrit de Judas

    Le contexte du clergé est finalement plutôt originale, le suspens bien tenu et les personnages attachants. Le dessin fait un peu rétro des années 80 et il colle bien a l'ensemble. A lire

    minot Le 12/06/2018 à 20:42:32
    Une aventure de Philibert - Tome 2 - C'est aujourd'hui Dimanche

    Encore une fois, Mazan nous pond une histoire faussement rafraîchissante, teintée d'humour grinçant et agrémentée d'un dessin aussi atypique qu'original. Bien que le scénario soit un peu moins décalé que dans le premier opus (la fin est assez prévisible, et on se doute bien à la lecture qu'il y a anguille sous roche), la lecture reste tout à fait plaisante, ne serait-ce que grâce à l'ambiance de léger malaise qui s'installe petit à petit, au fur et à mesure que l'histoire progresse.
    Bel album d'une série aussi plaisante qu'inclassable.

    Dobbs10 Le 12/06/2018 à 16:08:17
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    Que dire !?
    Difficile à croire qu'un tel scénario ai pu passer dans les mains d'un éditeur digne de ce nom...et Jean Van Hamme a-t'il supervisé ceci ?
    Non, désolé...
    Dialogue à mourir, on dirait une formulation des années 60/70...
    Le scénario est sans intérêt.
    Le dessin n'est pas du tout à la hauteur.
    De loin le plus mauvais de la série.
    Il est vrai qu'on restait selon moi sur deux perles.
    J'ai mis 1...pour le Logo/hommage à William !

    cdubet Le 12/06/2018 à 15:30:06
    Eagle, l'aigle à deux têtes - Tome 2 - Double jeu

    bon dessins, concept de serie parrallele (eagle/adler) interressant. Helas le secenario (surtout cote eagle) peche. On a ici un bon nazi bien mechant qui le reste

    Popi5 Le 12/06/2018 à 12:04:12

    Ce one shot fera date dans les albums de supers héros! Écriture efficace et dessin fluide, vivement le prochain...

    docteur fil Le 12/06/2018 à 11:37:38

    Cela fait penser à une promo éditeur pour sa collection.
    C'est donc très cher pour une promotion.
    Je vous conseille plutôt d'acheter un album de la collection Aire Libre. Cela fera plus sûrement votre bonheur...

    fanch-aux-crayons2 Le 12/06/2018 à 10:55:53
    Conan le Cimmérien - Tome 2 - Le Colosse noir

    Amis du néant scenaristique bonsoir. Quelle Purge! On prépare la guerre, on fait la guerre, on bat le grand méchant, c'est pas dur la guerre en fait. ..
    J'ai mis 1/5 car le dessin est bon, mais ça suffit pas, fallait faire un art book plutôt que cet album sans saveur.

    6350frederic Le 12/06/2018 à 10:09:23
    Vampyres - Sable noir - Tome 1 - Tome 1

    Le probleme est toujours le meme , l'inégalité des histoires et des dessins , je n'ai pas aimé " la maison sur la colline " on ne voit pas la différence entre les personnages et le scenario est vide , les deux autres sont agréables à lire mais sans plus

    janharmony Le 12/06/2018 à 08:46:39

    Un mot, c'est de la poésie. Jetez un coup d'œil à la page 22 où les enfants s'éloignent du sang du boeuf abattu et regardent le soleil se coucher avec leur grand-père qui prédit le temps.

    Un dessin peint sur papier comme une prévision météo basé sur le sentiment qui constitue en soi, la conversation entre les villageois. Vous pouvez sentir les soirées d'été en montagne à travers ce dessin sensuel plein de profondeur.

    Ooouw la bastardaille. Pas étonnant que Baudoin ait inspiré toute une génération de dessinateurs et de conteurs.

    herve26 Le 11/06/2018 à 22:40:54
    Buck Danny "Classic" - Tome 5 - Opération rideau de fer

    Grand amateur de Buck Danny, je me réjouis à chaque sortie d'un album de la série "classic" qui ravive en moi une certaine nostalgie des Buck Danny de la grande époque. Cette aventure se situe immédiatement après "les tigres volants contre pirates".
    Marniquet et Zumbiehl ont construit un scénario habile, mêlant espionnage et aventures militaires sur fond de guerre froide en Europe, avec un clin d’œil à James Bond avec un certain Félix Leiser,responsable local de la CIA .Nos trois célèbres pilotes se retrouvent en effet affectés en RFA, pour défendre l'espace aérien alors qu'une sombre histoire de transfuge de savant soviétique vers les Etats Unis se trame.L'intrigue est bien menée, et l'histoire permet de renouer avec Lady X, qui occupera sans doute un plus grand rôle dans le prochain volume.
    Le dessin d'Arroyo, avec ce côté rétro, sied parfaitement à cette série. J'ai particulièrement apprécié les scènes se déroulant sous la neige, sans oublier les scènes de combats aériens, très réussies.

    Une lecture très agréable, que les amateurs des vieux "Buck Danny" ne peuvent qu'apprécier.
    Vraiment, la série "Classic" surpasse les albums de la série mère post Bergèse- Charlier.

    minot Le 11/06/2018 à 22:30:44
    Une aventure de Philibert - Tome 1 - Dans l'cochon tout est bon

    Si "dans l'cochon tout est bon", alors dans cette BD aussi ! Mazan nous pond une histoire surréaliste dans un univers pollué et nauséeux, peuplé de personnages vieux et gras, qui bouffent de la viande hachée et de la gélatine presque sans s'arrêter. Au milieu de ce décor toxique émergent Philibert, jeune médecin-légiste végétarien et maigrichon, et la jolie mais néanmoins très névrosée Léa, dont il va tomber amoureux. Une histoire d'amour qui (évidemment) finira mal.
    Le scénario bien barré et l'humour caustique de cette BD sont très appréciables. Mais le petit plus de cet album, pour moi, c'est le dessin de Mazan. Derrière un trait faussement lisse, il a un côté dérangeant qui s'accorde à merveille à l'ambiance de cette histoire, d'autant que la colorisation très personnelle de l'auteur le met parfaitement en valeur.
    Un album atypique à plusieurs niveaux, qui vaut le détour.

    kingtoof Le 11/06/2018 à 22:13:55
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    Clairement sans intérêt !
    Scénario improbable... avec des scènes d'action rocambolesques.
    Pour finir sur un final qui fait pschitt !
    Le pire album de la série !

    Cellophane Le 11/06/2018 à 18:36:12

    C’est une histoire simple et jolie, pas complexe pour un rond mais rondement menée.

    L’auteur prend le temps pour poser des situations basiques (une rencontre, un repas, un pique-nique) sur plusieurs pages, étalant tranquillement la narration…

    Mais derrière cette apparence de simplicité se trouve une histoire plus complexe, des personnages profonds et intéressant.

    La narration, également, qui mêle présent, passé, et une intrigue en fil rouge derrière le tout avec la disparition d’un présentateur radio…

    Tout se recoupe merveilleusement bien ; on est presque surpris de voir tous les fils converger alors que, bien sûr, tout est prévu dès le départ.

    Les dessins sont à l’image de l’histoire : s’ils paraissent simples et épurés dans le trait, ils laissent voir une grande qualité dans les détails et l’utilisation des noirs pour l’ombrage et les volumes.

    Très chouette histoire et de magnifiques dessins.

    RoRk41 Le 11/06/2018 à 17:44:55
    XIII Mystery - Tome 12 - Alan Smith

    Déçu par le scénario: trop improbable dans sa conclusion et trop improbable dans ses rebondissements...
    Déçu par la mise en page: je n'aime pas que l'on m'explique ce qui est dessiné, j'ai passé l'âge des Petit Ours Brun
    Déçu par le lettrage: inconsistant suivant les pages
    Déçu par le dessin: un peu trop 'carré'
    Cependant les auteurs ne seront pas déçus: je l'ai acheté...