Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de la bedetheque

Visualiser les 45023 avis postés dans la bedetheque
    biggyjay Le 25/11/2018 à 23:40:20

    Du Cosey et du bon ! Comme à l’accoutumée, l’auteur nous livre un savant mélange d’humanité, de nature et d’aventure parfaitement distillé ! Ça commence tout en douceur pour gagner en intensité au fur-et-à-mesure des pages et enfin finir naturellement.
    Le dessin est magique et les décors, enchanteurs. Avec une mise en couleur sobre, subtile et maîtrisée, Cosey fait des merveilles !
    C’est, bien évidemment, une lecture à vous conseiller et un passage obligé pour tout amateur du maître !

    pysa Le 25/11/2018 à 21:50:39
    Monster (Urasawa) - Tome 7 - Richard

    Septième épisode de la confrontation entre Kenzo Tenma et Johann. La manga est centré sur Richard Brown, un ancien inspecteur devenu détective et le bon docteur n'intervient qu'à la fin. L'intrigue est toujours passionnante.

    thieuthieu79 Le 25/11/2018 à 19:53:49

    J'ai passé un super moment avec cette BD complètement réussie.
    L'histoire nous emmène, au gré des quelques 200 pages, dans un univers fantastique et post apocalyptique complètement maitrisé, ou se côtoient humains, dinosaures, vaisseaux, robots et Intelligence Artificielle.
    Le scénario est très bien ficelé. Les scènes dans le désert alternent avec celles dans la ville. Les passages calmes, ou l'intrigue s'installe, s'imbriquent parfaitement au milieu de moments d'actions superbement retranscrits, avec un découpage des cases très cassant et des vues en plongées et contreplongée qui non rien à envier au cinéma.
    Coté dessin, là aussi tout est maitrisé, et notamment toutes ces multiples planches époustouflantes et pleines de détails où on en prend plein les yeux.
    Au-delà de la fiction, cet album remet en question la place de l'homme par rapport à ses semblables, dans un monde en crise qui a besoin d'avantage de l’effort mutuel de ses hôtes pour survivre, que de la guerre entre les différentes classes sociales.
    Quand une telle méditation sur soit même et sur le monde peut se dégager d'un album de fiction, cela montre le travail des auteurs et le degré d'aboutissement du récit.
    A ne surtout pas manquer.

    minot Le 25/11/2018 à 19:53:13

    J'y allais vraiment à reculons, tant l'histoire me paraissait n'être qu'une "banale" histoire d'aventure (une de plus) et le dessin me paraissait très (trop) classique. Or en fait le scénario est vraiment bien et la lecture de cet album m'a régalé. Car si l'histoire est au final très prenante (on sent bien le souffle épique de l'aventure) elle est aussi très comique ! Quant au dessin, le trait élégant passe très bien et est bien agréable. Une jolie surprise que je conseille vivement.

    minot Le 25/11/2018 à 19:44:55
    Shi (Zidrou/Homs) - Tome 1 - Au commencement était la colère...

    Un excellent album d'introduction pour une série qui semble très prometteuse. Le dessin est splendide et le scénario sombre et mystérieux. On n'en est qu'au début et pourtant il y a déjà pas mal d'événements dramatiques et d'action explosive; ça promet pour la suite ! Personnages nombreux et intéressants, desseins complexes … la lecture est un régal. A suivre.

    charlibegoode Le 25/11/2018 à 18:40:25

    il s'agit d'un temps que les moins de vingt ans etc.…

    ça sent le cigare, la sueur,le tabac blond, l'huile de vidange des vieilles bagnoles, le tout emballé dans un pseudo romantisme anarcho-gauchiste décadent... je ne peux plus me passer de la narration de Manchette, de l'impeccable glissement vers le 9ième art grâce à Cabanes

    Wonderphil Le 25/11/2018 à 17:36:04
    Lucky Luke (Les aventures de) - Tome 8 - Un cow-boy à Paris

    Malheureusement, Jul, qui a déjà commis un album ni fait ni à faire, récidive en dépit d'un postulat de départ en or ! Bien peu d'humour (humour drôle, s'entend), des références poussives et malvenues... Même si l'intrigue est bien menée, ce n'est pas suffisant pour remplir le cahier des charges d'un Lucky Luke : Morris et Goscinny avaient su y inclure le comique de situation et la dérision, en se jouant des codes du Western. Jul en est bien loin, et il serait temps de s'en rendre compte pour remettre rapidement Pennac sur le job !

    kurdy1207 Le 25/11/2018 à 15:01:06
    Thorgal - Tome 36 - Aniel

    Que faut-il retenir de ce tome 36 ? Un scénario plutôt bien ficelé (parfois avec de grosses ficelles), un exotisme rappelant de précédents volumes mais surtout cette dernière image où l’on retrouve le vrai visage de Thorgal. Et ça, cela fait du bien ! Cette dernière image augure de nouvelles aventures qui je l’espère seront de qualité et non tarabiscotées. Le dessin de cet album ? C’est le dernier de Rosinski qui pendant de nombreuses années nous a offert, avec son compère Van Hamme, le meilleur. Je comprends son envie de changer sa méthode de travail mais je n’ai pas pu ou su apprécier celle-ci certainement à sa juste valeur. Alors, un grand merci... mais vivement la suite !

    lucien-fm Le 25/11/2018 à 13:24:03
    Lou ! (Neel) - Tome 6 - L'âge de cristal

    J'admets, moi aussi, que la première lecture de ce tome m'a un peu dérouté. On a troqué tout le joli univers coloré de Lou pour un monde d'adulte où Lou se "cherche", si on peut dire ça. Puis, au septième tome, tout s'éclaircit. Les cristaux roses qui sont mystérieusement apparus, le changement de comportement soudain de plusieurs personnages (EX : Marie-Émilie qui devient plus "sage"; etc...). Mais c'est avant tout une espèce de biographie (celle de Lou) donc il y aura forcément un passage vers l'âge adulte où Lou se découvre. Pour moi, ce sixième tome se lit avec maturité et réflexion.

    akosh Le 25/11/2018 à 12:26:46
    Lanceval (Les aventures de) - Tome 1 - Le Jumeau Maléfique

    Il y avait la plus grande escroquerie du rock 'roll ,
    voici celle pour la bande dessinée

    cotation , format

    sebastien01 Le 25/11/2018 à 00:14:30
    Astonishing X-Men - Tome 2 - Invincible

    Second et dernier Deluxe des aventures des X-Men par Joss Whedon (Astonishing X-Men 2004, #13-24 et Giant-Size Astonishing X-Men 2008, #1).

    Dans la première histoire, le Club des damnés est de retour et il fera perdre la raison à chacun des membres des X-Men. Entre le double-jeu – annoncé – d’Emma Frost, les amours des uns et des autres et la folie passagère des mutants, on assiste à une très bonne séquence de développement psychologique des personnages. Il n’y a bien que l’extraterrestre Ord, l’I.A. Danger et l’agent Brand du S.W.O.R.D. pour y ajouter la dose d’action réglementaire.

    Le dernier arc emmène les X-Men sur une planète extraterrestre pour sauver le monde. L’intrigue se résume à un grand spectacle pyrotechnique sans grand intérêt si l’on n’est pas fan de civilisations extraterrestres ou de cosmique en général. Elle se laisse tout de même lire pour les scènes de complicité ou d’humour entre mutants. A noter un dernier épisode avec tous les autres super-héros Marvel en guest-stars.

    Et c’en est déjà terminé du run de Whedon et Cassaday, un run qui aura été dans sa globalité bien plus calme qu’à l’accoutumée tant dans la narration que dans le découpage des planches. La suite est scénarisée par Warren Ellis mais la quarantaine d’épisodes restants n’est pas proposée par Panini en Deluxe, la série s’arrête donc déjà au bout de deux tomes...

    sebastien01 Le 25/11/2018 à 00:13:56
    Astonishing X-Men - Tome 1 - Surdoués

    Après les X-Men par Grant Morrison, voici les X-Men par Joss Whedon. Bien qu’un minimum de culture mutante ne soit jamais de trop, son run se veut accessible à tous et surtout indépendant des autres aventures mutantes de l’époque (Astonishing X-Men 2004, #1-12).

    Dans la première histoire, une équipe très réduite de X-Men (Emma Frost, Wolverine, Cyclope, le Fauve et Kitty Pryde) enquête sur un vaccin anti-mutant. Mis à part la présence d’Ord, un adversaire extraterrestre sans grand intérêt pour l’instant, on retrouve dans cette intrigue les mêmes interrogations que dans le film "X-Men 3 - L'Affrontement final" qui sortira quelques années plus tard. Le gêne mutant est-il une maladie ? Les mutants doivent-ils être soignés ? Rien de très profond mais il est plaisant pour une fois de voir les X-Men discuter et s’essayer à l’humour davantage qu’ils ne se battent. On n’échappe évidemment pas aux habituels affrontements et aux altercations enfantines entre membres de l’équipe mais globalement l’histoire est plutôt posée.

    Dans la seconde, les X-Men affrontent Danger, la salle des dangers personnifiée de leur propre école. Malgré quelques propos intéressants sur l’intelligence artificielle, l’histoire est bien plus bourrine que la précédente ; on continue tout de même d’apprécier les quelques pages de respiration et d’explication de-ci de-là. Ces deux histoires auront surtout pour principal intérêt de faire revenir deux personnages disparus : le Colosse et le professeur Xavier.

    A noter pour ce premier Deluxe comme pour le suivant, la présence du même trio scénariste-dessinateur-coloriste tout du long du run. Bien que John Cassaday ne soit pas mon artiste préféré en raison du manque de détail de ses décors – voire de leur absence – cette unité, assez rare dans les comics, est très appréciable.

    BDvore93 Le 24/11/2018 à 21:47:29
    Cheers! - Tome 1 - Volume 1

    petite question: cette série n'existe qu'en japonais ? existe-t-elle en français ? :) je l'ai déjà lu en anglais et j'ai adoré =)

    jmarcv Le 24/11/2018 à 18:52:54
    Le reste du monde - Tome 3 - Les frontières

    le problème avec ce genre de BD, c'est lorsque l'on n'a pas suivi les premiers albums, l'on n'y comprend rien. On ne sait pas qui est qui, la séparation de la famille etc...
    C'est dommage parce que les dessins et les décors sont super.
    Dommage

    herve26 Le 24/11/2018 à 18:26:52
    Renée Stone (Une aventure de) - Tome 1 - Meurtre en Abyssinie

    Cette aventure dans l'Ethiopie des années 30 est assez bien amenée.
    Le scénario est riche, voire dense. Pas mal de clins d’œil sont glissés dans cette aventure comme les références à Agatha Christie, à Henry de Monfreid,ou encore à Peter Ustinov mais je n'ai pas adhéré au dessin de Clément Oubrerie, qui sur "Pablo" ou "Voltaire amoureux" m'avait habitué à mieux.
    Dommage car cette enquête policière, doublée d'une aventure à la Indiana Jones , est agréable à suivre.

    Random- Le 24/11/2018 à 18:17:35
    Les aigles de Rome - Tome 5 - Livre V

    Cette fois on y est! Place à la bataille finale magnifiquement dessinée par Marini. Mention spéciale à la double planche exceptionnelle que l’on admire pendant de longues minutes. La violence est inévitable pour cette fin de cycle mais, une fois n’est pas coutume, la mise en abime finale est scenaristiquement très bien trouvée et ouvre laisse entrevoir la suite de la série.

    herve26 Le 24/11/2018 à 18:13:27
    Thorgal - Tome 36 - Aniel

    Après deux albums décevants, enfin un "Thorgal" lisible et qui revient aux origines de la série. Yann reprend le flambeau avec intelligence,en succédant à Dorison et à Yves Sente. En reprenant des personnages du "mal bleu" -qui au demeurant n'est pas le meilleur de la période Van Hamme- le scénariste fait revenir Thorgal en pays de connaissance.
    Certes le scénario est parfois rapide, avec quelques ellipses, mais je crois qu'il fallait cela pour achever une histoire qui s'enlisait depuis "la bateau sabre".
    En faisant rentrer Thorgal au pays (comme indiqué sur le sticker de promo sur une couverture ratée), Yann va sans doute réconcilier pas mal de lecteurs avec cette série.
    Mais, je pense qu'il faut savoir arrêter une série, et cet album sera sans nul doute pour moi, le dernier que j'achète...sauf heureuse surprise, par la suite.

    Random- Le 24/11/2018 à 18:10:28
    Les aigles de Rome - Tome 4 - Livre IV

    Avec ce 4eme tome, les masques tombent et tout se met en place pour la confrontation finale à venir. Les planches sont toujours aussi superbes avec de nombreuses et magnifiques grandes cases. Côté scénario, on reste sur du classique et l’intrigue aurait mérité des rebondissements plus subtiles... Un album à admirer.

    Cookandbook Le 24/11/2018 à 17:07:38
    Alix - Tome 37 - Veni Vidi Vici

    Je ne suis pas un fan d'Alix à la base, donc je commence la lecture en essayant de mettre mes a priori de côté... Mais malgré tous les efforts du monde non. Je n'y arrive juste pas. Un dessin mou, avec le même genre de perspective à longueur de page, des textes redondants au possible, des personnages tellement lisses ferait passer tintin pour un vrai punk, ... J'ai arrêté la lecture au milieu tant c'est atroce, on dirait une caricature.

    thieuthieu79 Le 24/11/2018 à 16:21:59

    Un album curieux, dérangeant et horrifique qui se déroule dans une atmosphère pesante et glaçante.
    Autant d'adjectifs pour décrire ce One Shot plutôt bien réussit qui embarque le lecteur du début à la fin dans une histoire ou le seul tort, le seul crime est d'être jeune et beau.
    Le scénario est bien monté et alterne entre passages au présent et évènements passés, le tout étant intimement lié jusqu’à la dernière page...
    Au-delà de l'histoire et de la fiction, cet album traite d'un vrai sujet aussi délicat et authentique soit-il : le culte de l'apparence. Le coté psychologique a donc une place prépondérante dans le récit.
    Le dessin est quant à lui très bon, les expressions des visages plus que réelles et la lourde atmosphère parfaitement perceptible.
    Seul petit bémol, sur l'épilogue de cette histoire et ses révélations que l’on aurait aimé un peu plus cohérentes et rationnelles.

    Nemo-1 Le 24/11/2018 à 16:01:21
    Le prince de la Nuit - Tome 8 - Anna

    Quand dans une série une nouveauté sort, je relis l'avant-dernier volume et le nouveau.
    Le changement de dessinateur (Swolfs a délégué à Montaigne) fait perdre une très grande partie de mon intérêt pour cette série. Pour moi, le dessin est brut, inesthétique, noir,ce qui en l'occurrence n'est pas forcément le meilleur moyen de rendre la noirceur de l'histoire. Swolfs y parvenait parfaitement avec la finesse du trait, des couleurs plus vives et en demi-tons.
    Yves, reprends vite les crayons... Si c'est Montaigne qui l'illustre, je n'achèterai pas le prochain opus.

    doctor c Le 24/11/2018 à 14:34:14
    Les vieux fourneaux - Tome 5 - Bons pour l'asile

    Je ne partage pas l'enthousiasme général pour ce 5e tome. Autant j'avais adoré les 4 premiers tomes, autant celui-ci m'a déçu. Jusqu'à maintenant, chaque tome racontait l'histoire particulière d'un des 4 personnages (dans l'ordre Antoine, Pierrot, Mimile et Sophie), donnant un fil rouge aux tranches de vie et traits d'humour. Plus aucun fil rouge dans ce 5e tome et donc on a l'impression de scènes juxtaposées plus ou moins drôles. J'ai peur que Lupano n'ait plus d'idée et que cette magnifique série ne perde en qualité. Il vaudrait mieux arrêter là que d'en faire une autre série à rallonge!

    thieuthieu79 Le 24/11/2018 à 14:32:34
    Black Magick - Tome 2 - Passé recomposé

    Cette suite est un poil en dessous le 1er tome.
    Certes, les dessins sont toujours aussi bons et l'ambiance magique, presque mystique, parfois angoissante est toujours aussi bien perceptible.
    Mais en revanche, l'histoire nous surprend moins et avance moins vite. A la fin, on en sait pas beaucoup plus qu'à la fin du premier opus. En revanche on peut souligner le travail réalisé sur la profondeur des personnages et de leur caractère (comme en témoigne le 1er chapitre qui raconte la jeunesse de Rowan).
    Cet opus s'inscrit davantage dans un tome de transition avant le débridage et le lancement du funeste projet des forces du mal...

    6350frederic Le 24/11/2018 à 10:51:02
    Les reines de sang - Tseu Hi, la Dame Dragon - Tome 2 - La Dame Dragon - Volume 2/2

    Je trouve cette série moins intéressante que les autres ( Alienor ) , le dessin est correct mais les gros plans moins réussis , l'histoire en 2 tomes parait un peu juste mais je pense n'aurait certainement pas mérité 6 volumes , à lire mais sans plus

    Sideral Le 23/11/2018 à 22:13:15
    Tizombi - Tome 1 - Toujours affamé

    Que dire de cette bande dessinée...le visuel est très beau, notamment en ce qui concerne l'album collector, l'ambiance zombiesque est également au rendez-vous...mais ça s'arrête là.
    Certes le dessin cartoonesque est plaisant mais le scénario est d'une pauvreté abyssale. Tout se concentre uniquement sur la faim insatiable du personnage principal. Vous aurez fait le tour au bout des 3 premières pages. Le problème c'est qu'on sent bien que le personnage a été créé dans le coin d'un carnet et que de son simple "design" découle toute la bd. De ce fait les autres protagonistes sont sans saveur, vous n'apprendrez rien sur eux ni sur l'univers où ils évoluent qui en passant, se cantonne à un simple cimetière repeint inlassablement au fil des pages. Les gags, l'essence même de cette bd humoristique ne parviendront pas à vous titiller les zygomatiques. Quel est donc l'habile stratagème des auteurs pour rendre la lecture moins monotone ? Celui de stimuler un tantinet la partie la plus primaire de notre cerveau reptilien, en faisant apparaître de temps-à-autre une plantureuse pin-up bien trop en décalage avec l'univers imposé.
    Pourtant le concept était bien trouvé : "le seul zombie né zombie", il y avait tant à faire, tant de piste à évoquer, mais l'imagination fait gravement défaut ici.
    Quand on pense qu'un second tome est publié et que deux versions collector existent...on se dit que Tizombi aurait mieux fait de ne pas sortir de l'obscur crypte d'où il provient.
    À éviter.

    minot Le 23/11/2018 à 19:50:38
    Carthago - Tome 8 - Léviathan

    La couverture est très classe en effet ... et surtout très flippante ! Tout comme le scénario de cet opus, particulièrement stressant. Même si le côté "mission de sauvetage désespérée" a des airs de déjà-vu et que l'intrigue traîne parfois trop en longueur. Toutefois les révélations faites sur cette fameuse race d'hominidés sub-aquatiques et leurs liens avec les Mégalodons compense cette légère faiblesse. De l'action, du drame, de la tension, des monstres effrayants ... le tout servi par un bon dessin. Pourvu que la série continue dans cette voie-là !

    minot Le 23/11/2018 à 19:42:50
    Carthago - Tome 7 - La Fosse du Kamtchatka

    Enfin ! Enfin le scénario de cette série redécolle. Tout repart de plus belle: plus d'action, plus de tension, plus de révélations, des mystères toujours aussi intrigants, un très bon suspense ménagé ... Les séquences gores avec les monstres marins sont très bien mises en scène et foutent vraiment les boules ! Le dessin réaliste est en effet très bon je trouve, et les Mégalodons n'ont jamais été aussi effrayants ! Très bon épisode qui me réconcilie avec cette série qui avait tendance à trop s'éterniser je trouvais.

    thieuthieu79 Le 23/11/2018 à 19:38:49
    Midnight Tales - Tome 2 - Vol. 2

    Ce 2ème opus m'a beaucoup moins séduit que le 1er. Les différentes histoires (qu'elles soient BD ou Nouvelles) se ressemblent beaucoup trop et sont moins intéressantes. On a l'impression qu'il s'agit d'un seul et même thème qui est étiré encore et encore. Du coup les histoires manquent de profondeurs et d'authenticité. On a tendance à s'ennuyer un peu.
    Coté graphique, c'est la même chose. Les différents auteurs livrent un dessin correct mais qui s'inscrit beaucoup moins dans l'univers fantastique, magique et ésotérique mis en place dans le premier opus.
    L'ensemble reste néanmoins correct et intéressant, avec toujours ces différents dossiers qui viennent compléter les connaissances et l'univers.

    minot Le 23/11/2018 à 19:36:17
    Carthago - Tome 6 - L'héritière des carpates

    Si l'idée de placer Lou comme héroïne de ce troisième cycle et de placer l'action de ce dernier treize ans après le précédent volume est une bonne idée, hélas cet album a du mal à se montrer complètement convaincant. La faute à un scénario trop "bavard" (les séquences d'action sont bien minces) qui commet en outre quelques erreurs dommageables (le passage sur les nazis est clairement inutile et tellement cliché). On suit une affaire d'héritage et c'est à peu près tout. Même si on a droit à quelques révélations et que le nouveau changement de dessinateur est un bon point, je suis un peu resté sur ma faim. Espérons que les prochains tomes seront plus tranchants.

    minot Le 23/11/2018 à 19:16:19
    Spectaculaires (Une aventure des) - Tome 2 - La Divine Amante

    Dans la lignée du premier tome, mais en mieux. Si le dessin est toujours aussi alerte et agréable, le scénario est en revanche mieux ficelé. L'humour est je trouve plus percutant et surtout, la galerie de personnages est plus étoffée et tous sont aussi risibles les uns que les autres (j'aime beaucoup le duo formé par le vieux militaire et le poète). En outre, le scénario ménage un petit suspense bien sympa autour de l'identité de la Mante, principal méchant de cet épisode, même si l'identité de cette dernière n'est pas très difficile à deviner. Une lecture quoiqu'il en soit distrayante et un bon petit album au final.

    thieuthieu79 Le 23/11/2018 à 11:20:52

    Mais qu'est-ce que c'est que cet album ???
    Une histoire sans queue ni tête dont on ne comprend rien.
    Aucune idée du message qu'on voulut faire passer les auteurs.
    Le dessin est lui aussi complètement à côté de la plaque.
    Les scènes d'action sont incompréhensibles, les mouvements très mal retranscrits, les expressions de visage monstrueuses et les enchainements entre les cases illisibles.
    Seul l'ambiance glauque, oppressante et cauchemardesque est bien présente et sauve un peu l'album.
    En résumé, on a l'impression de lire un simple petit chapitre d’une grande histoire totalement inachevée.
    Bref, à éviter...

    Wolfmath65 Le 23/11/2018 à 10:34:56

    une très bonne série origins, le scénario est prenant, on y découvre l'enfence de thanos et le ''pourquoi'' de sa soif de conquetes et de sa folie, les dessins sont bien travaillé mais certaine planches auraient mériter plus de détails.

    Wolfmath65 Le 23/11/2018 à 10:24:04
    Catwoman (DC Renaissance) - Tome 5 - Course de Haut Vol

    nul !!! que dire de plus ? je ne suis meme pas aller au bout de ma lecture, les dessins sont tout de meme joli ( mais c'est tout ) le changement de scenariste depuis le tome 3 n'a pas du tout reussi a notre voleuse favorite

    Dunyre Le 22/11/2018 à 22:21:08
    Elfes - Tome 22 - Le Gardien des racines

    Assez déçu par cet album. L’histoire est très lente à démarrer, le scénario n’arrive pas à accrocher, et quand enfin on se dit que ça devient intéressant, c’est la fin... donc soit c’est un tome de transition et il est correct mais sans plus, bâclé et peu inspiré à mon sens (pourtant j’adore Nicolas Jarry), soit c’est un tome un peu réalisé pour le job, mais sans âme du coup.

    En plus les dessins sont très inégaux, surtout au niveau des visages et des attitudes...

    A voir par la suite mais je suis vraiment très très sceptique sur le nouveau souffle de cette série depuis le tome 16 et la fin du cycle 1. Tout était entre très bon et pas mal avant, et depuis tout oscille entre le moyen ou moyen-plus et le pas terrible...

    Dommage...

    darwin03 Le 22/11/2018 à 21:19:14
    Blake et Mortimer - Tome 25 - La Vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong

    Bonjour quel album!!!!Afin le retour de nos héros Dessin scénario couleurs et des personnages au top Quel belle collection de nouveaux vilains et vilaines et bien sûr le capitaine le professeur sont au top de leurs formes Le retour de l aile rouge qui annonce certainement un sacré duel avec le skylantern Le meilleur cadeau bd pour noel

    gazouz Le 22/11/2018 à 20:27:28
    Les trois Grognards - Tome 3 - Austerlitz sous le soleil

    Mon commentaire sur le tome précédent s'applique aussi à celui-ci ... je regrette bien sûr qu'il soit le dernier de la série

    gazouz Le 22/11/2018 à 20:23:10
    Les trois Grognards - Tome 2 - Suite autrichienne

    BD très plaisante. Le dessin est réussi, le scénario tient la route et la réalité historique n"est pas trahie. Comme, de plus, l'humour ne manque pas, la lecture est forcément agréable .... pourtant ... je suis persuadé qu'avec un poil plus de profondeur dans les personnages, un soupçon supplémentaire de subtilité dans le scénario et une larme additionnelle de réalité historique, cette série aurait été absolument incontournable !

    minot Le 22/11/2018 à 16:47:43
    Spectaculaires (Une aventure des) - Tome 1 - Le Cabaret des Ombres

    L'histoire n'est pas des plus originales mais reste sympa à lire, d'autant que le dessin est plutôt plaisant, avec un petit côté caricatural que j'aime bien. De l'aventure, du rocambolesque, du comique, des personnages farfelus, un scénario pas prise de tête ... que demander de plus ? Mention spéciale au professeur Prosper Pipolet, savant du dimanche aux inventions farfelues qui oublie tout de la veille et s'en souvient seulement le lendemain !

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 22/11/2018 à 16:10:37
    Lucky Luke - Tome 39 - Chasseur de primes

    Encore un excellent album du duo Morris-Goscinny. L'idée de caricaturer Lee Van Cleef sous les traits du chasseur de primes est vraiment géniale. Une toute grande réussite

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 22/11/2018 à 16:03:53
    Lucky Luke - Tome 38 - Ma Dalton

    Un vrai régal du début à la fin. Le duo Morris-Goscinny est au sommet de son art et atteint quasi la perfection dans cet album. A mes yeux, c'est tout simplement le meilleur Lucky Luke de la série. A lire absolument

    Ocatarinetabelatchixtchix Le 22/11/2018 à 15:58:52
    Lucky Luke - Tome 40 - Le grand duc

    Probablement le moins bon Lucky Luke sous l'ère Morris-Goscinny. L'histoire est ennuyeuse, les dessins répétitifs et l'intrigue peu emballante. A éviter

    Shaddam4 Le 22/11/2018 à 14:35:47

    Traitement habituel chez Bliss: descriptif du contenu et crédits et début d'album, galerie de couvertures et analyse de la répartition du travail entre scénariste, dessinateur, encreur et coloriste en fin d'album. Très jolie couverture "sauvage" qui montre le talent de Lewis Larosa...

    Il y a quinze ans un avion privé s'écrase sur une île déserte. A son bord la famille d'une célébrité du football. Et sur l'île, une faune sauvage... des dinosaures, mais pas que!

    Savage n'aurait pu s'intituler autrement tant l'ensemble du projet est porté par le titre. Avec les deux talentueux dessinateurs habitués de Valiant Lewis Larosa (Bloodshot Salvation) et Clayton Henry (Harbringer wars), Bliss nous propose avec  ce faux one-shot - une suite est annoncée en fin d'album - un exercice de style pour l'enfant qui subsiste dans ces dessinateurs et leurs lectures pulp d'alors... Cet album est la variation de Valiant du thème "dinofighting" ou celui de la terre intérieure qui a fait les beaux jours des BD pulp de la première moitié du XX° siècle et du Shanna de Frank Cho. 

    L'histoire est simple et (comme souvent chez Valiant) alternée entre maintenant et avant qui permet de changer de dessinateur. Le trait classique et élégant de Clayton Henry appuie la relative normalité du début et le sentiment de contrôle, et tranche avec les sections de son comparse, utilisant allègrement un découpage atypique pour illustrer la violence, la sauvagerie, la folie du jeune survivant devant déployer d'autant plus de rage pour compenser sa nature humaine face aux féroces reptiles. L'album Rocher Rouge critiqué récemment utilisait également cette technique classique du thème du naufragé sur une île (pas) déserte sur une d'un basculement progressif de la normalité à l'horreur. Le gros point fort de cet album est donc sa partie graphique, vraiment impressionnante, tant par le style des auteurs que par leur capacité à s'adapter pour exploiter totalement le média BD pour transcrire une ambiance qui se passe souvent de dialogues. Les scènes de combat du héros contre les dino sont réellement impressionnantes de dynamisme et de rage, notamment via des cases au détour indispensable au dessin. Je découvre Lewis Larosa après Bloodshot et je crois qu'aucun dessinateur ne m'a autant impressionné dans son découpage depuis Olivier Ledroit.. Le principal regret est que le tome soit si court et ne permette pas de développer la vie sur l'île, l'utilisation des dinosaures (certains passages rappellent le mythique Gon). La partie post-apo avec les hommes est un peu plus faible mais permet une ouverture sur la suite qui permettra de donner une vraie stature à ce projet en le sortant du seul plaisir coupable de dessinateurs qui jouent avec leurs jouets.

    Cet album (un peu court) est donc une vraie réussite, sans grande ambition mais qui parvient grâce à une intrigue simple et un découpage général très talentueux à donner de l'enjeu à cette chasse continue et se paie le luxe de poursuivre le jeu, avec on l'espère, la même équipe aux manettes!

    *Un colloque a eu lieu en 2015 et donné lieu à un magnifique article sur le thème du dinosaure dans l'imagerie populaire, avec des centaines d'images et références: https://dejavu.hypotheses.org/2423

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/11/09/savage-1

    Shaddam4 Le 22/11/2018 à 14:25:16

    L'illustration de couverture est jolie, colorée et explicite sur le contenu de l'album. Elle est composée comme une affiche de cinéma et c'est efficace. L'album comprend un gros dossier documentaire très essentiel (comme dans toute BD documentaire) en fin de volume, permettant de tisser un lien entre la BD et l'Histoire tragique de cette île martyr.

    A la moitié du XIX° siècle les premières déportations de pascuans (habitants de l'île de Pâques) ont lieu pour en faire une main d’œuvre corvéable dans l'extraction du guano sud-américain. Après cela les prêtres entament l'évangélisation d'une communauté réduite à la portion congrue. Alliance de colonisation, de conquête religieuse et d'aventures capitalistes, c'est l'histoire de la disparition d'un peuple qui nous est relatée...

    Didier Quella-Guyot aime les îles et les connaît. Du Facteur pour femmes (île bretonne) à Papeete (Tahiti) ou sur le très bon Ile aux remords avec son compère Sébastien Morice, il aime à nous faire revenir dans ces terres aux cultures fortes et soumises aux soubresauts de l'Histoire, souvent coloniale. Ici c'est à une histoire largement méconnue qu'il nous convie en compagnie de Manu Cassier et son trait simple qui rappelle la BD jeunesse mais permet une grande lisibilité des planches et de superbes couleurs. De l'île de Pâques l'on connaît les Moaï, ces géants de pierre qui ne seront que très peu abordés dans l'album. Ce n'est pas le mystère de cette civilisation perdue qui intéresse les auteurs mais bien le processus brutal et semblant tellement facile d'acculturation et d’exploitation des indigènes par un système capitaliste allié de circonstance à l’Église.

    L'histoire est découpée en trois parties agrémentées d'un prologue relatant les razzias sud-américaines qui ont dépeuplé l'île et d'une épilogue. Les annexes proposent un résumé de l'histoire des pascuans au XIX° siècle par Didier Quella-Guyot, une biographie rapide des protagonistes historiques et un texte sur Pierre Loti (qui apparaît dans l'album), ses carnets de voyage et des reproductions de gravures de l'époque illustrant les récits de voyage. Cette structure très didactique permet une lecture facile et de s'intéresser à un drame connu car malheureusement commun à bon nombre de peuples dits primitifs au XIX° siècle, que ce soit en Afrique ou dans les Îles. L'on comprend combien la faiblesse de ces population a permis à quelques pauvres prédicateurs de leur imposer une religion dont ils n'avaient pas besoin et comme cette petite terre n'a été pour beaucoup de blancs  - dont cet aventurier qui se fit proclamer Roi de l'île - qu'une ressource gratuite pour leurs projets personnels. Le plus intéressant dans ce récit est l'histoire de cet homme, enfiévré de navigation et terrorisé à l'idée d'être enfermé dans une affaire en France avec femme et enfants et qui s'imposa par la force, se maria à une fille d'ascendance royale avant de s'autoproclamer seigneur de ce caillou perdu au cœur du Pacifique et que bien peu souhaitaient lui contester.

    Le dessin accompagne cette narration de façon élégante. L'illustrateur n'est pas un virtuose mais sa maîtrise des plans et découpage est remarquable et la mise en couleur donne une lumière très agréable en évitant de sombrer dans le misérabilisme. Car cet album se veut plus un récit d'histoire qu'un pamphlet, adoptant un ton relativement neutre, factuel, ne cachant rien des exactions mais restant classique dans son propos. Le sentiment d'impuissance qui reste après cette lecture nous rappelle combien le rouleau compresseur de la colonisation a causé de ravages de par le monde et le fait de poser des images sur ces drames est salutaire en nous forçant à regarder à hauteur d'hommes ce que l'on apprend dans une Histoire souvent par trop extérieure.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/11/11/esclaves-de-lile-de-paques

    Shaddam4 Le 22/11/2018 à 14:22:17
    Renaissance (Duval/Emem) - Tome 1 - Les Déracinés

    Fred Duval est le grand Manitou de la SF d'anticipation. Depuis des années il propose régulièrement des ouvrages et des séries qui sont toujours rattachées à l'histoire ou au principe même de l'anticipation et de son "et si...". Uchronies, dystopies, anticipation sont des variantes d'un principe: utiliser des variations pour parler d'aujourd'hui.

    C'est ce qu'il fait dans sa nouvelle série (courte) avec le dessinateur de la saga Carmen Mac Callum, le talentueux Emem (qui a remplacé Gess, dessinateur d'origine). La couverture vraiment réussie et intrigante a beaucoup fait parler d'elle et la communication efficace (avec une couverture au texte "extra-terrestre" par exemple) donne très envie de savoir ce que sont ces extra-terrestres.

    Le travail de préparation graphique est conséquent. Ce n'est jamais évident en SF tant le mauvais goût et le déjà-vu peuvent très vite pointer le bout de leur nez... Ici pas de faute de goût même si le choix assez classique d'un univers E.T. très coloré peut paraître facile. Le projet étant une BD SF grand public les auteurs n'ont vraisemblablement pas cherché à déranger mais plutôt à assurer un design classieux, aidé par la jolie patte du dessinateur. Le plus intéressant visuellement repose sur la science des visiteurs et notamment les vaisseaux asymétriques.

    Le grand intérêt de cet album est de nous proposer à la fois une inversion (les humains sont colonisés en tant qu'êtres inférieurs) et une projection de l’interventionnisme onusien et occidental sur notre monde actuel. Dans une Terre dévastée par les catastrophes climatiques issues (on ne suppose) de l'action débridée du capitalisme industriel et mercantile, une civilisation supérieure vote l'intervention (dans le cadre d'un protocole très stricte), afin de sauver la civilisation humaine car elle dispose d'un élément particulier qui pourrait enrichir toutes les espèces: la capacité artistique des humains. Ce premier tome est très linéaire bien qu'il superpose l'intrigue en cours avec un long flashback expliquant comment le protagoniste extra-terrestre en est venu à participer à ce corps expéditionnaire.

    Le contexte planétaire est très proche de l'univers pessimiste et cynique de Travis/Carmen Mac Callum. Deux familles humaines seront les témoins de l'intervention et aux premières loges des écueils d'une préparation naïve. Duval touche là les déboires des interventions américaines mal préparées en mode "zéro morts" et où la violence basique à l'arme blanche peut remettre en cause l'armée la plus moderne en attaquant au moral. Malgré leur supériorité scientifique et technique absolue, les envahisseurs doutent de la pertinence de leur arrivée, de l'accueil sombre qui leur est réservé malgré leur pacifisme affiché... On ne peut forcer une population malheureuse à être secourue. C'est en substance cette constante que Fred Duval nous rappelle avec cet album hautement politique qui donne envie de connaître la suite.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/11/14/renaissance-les-deracines

    Shaddam4 Le 22/11/2018 à 14:15:25

    A album exceptionnel travail éditorial aux petits oignons avec un nouveau bandeau pour la collection Black Label de DC (à l'origine destiné à publier des ouvrages matures selon les critères américains mais que l'affaire du Bat-zizi a montré comme aussi puritain que les autres comics...) et trois superbes couvertures pour l'édition couleur, la N&B et la spéciale FNAC. Un gros cahier graphique montrant les recherches de design affolantes de maîtrise (notamment pour la batmobile!!!!) en fin d'album et bien sur les couvertures originales des huit épisodes. On aurait voulu en avoir plus mais cela n'aurait pas été raisonnable...

    Suite à une énième poursuite avec Batman, le Joker voit sa personnalité originale de Jack Napier prendre résolument le dessus sur son identité pathologique. Décidé à démontrer la violence et la folie de Batman, il se présente comme le héraut du peuple contre les élites corrompues de Gotham et la radicalité hors des lois du chevalier noir commence à ne plus être acceptée...

    Il est toujours difficile de commencer une BD aussi attendue tant l'on craint d'être déçu. J'ai découvert Sean Murphy tardivement, sur l'exceptionnel Tokyo Ghost et autant apprécié la minutie de son trait que son côté bordélique. Les premier visuels du projet White Knight publiés l'an dernier m'ont scotché autant que le concept (j'ai toujours préféré les histoires de super-héros one-shot ou uchroniques (type Red Son) et depuis je suis Impatience... Une fois refermé cet album au format idéal (histoire conclue en huit parties avec une possibilité de prolongation... déjà confirmée avec Curse of the White Knight) l'on sent que l'on vient de lire un classique immédiat! C'est bien simple, tout est réussi dans ce projet, des dessins aux personnages en passant par la cerise sur le gâteau: l'insertion de Gotham dans l'actualité immédiate avec le dégagisme et la lutte contre les 1%. Ce dernier élément pose la référence avec le Dark Knight  de Miller et Watchmen, deux monuments qui assumaient un message politique et proposaient une véritable vision d'auteur de personnages iconiques dans les années 80. On est ici dans la même veine et très sincèrement il est rare, des deux côtés de l'atlantique, de voir un projet aussi ambitieux et abouti.

    Sur la partie graphique on retrouve quelques tics de Murphy comme ces sortes de bottes-porte-jarretelles de Batman (que l'on trouvait dans Tokyo Ghost), la fille qui sauve un héros brutal et torturé ou les références à d'autres œuvres à droite à gauche. Murphy est un fan de toute éternité du Dark Knight et l'on sent dans le Joker, présenté dans la BD comme le premier fan de Batman et dont la chambre est peuplée de jouets à effigie du héros, son alter-ego de papier. Au travers des différentes Batmobiles l'auteur rappelle la généalogie majeure de Batman, de la série des années 60 au film de Tim Burton et à ceux de Nolan. Ce sont surtout des références cinéma qui pointent et aucune allusion à la série de Snyder Capullo  n'est faite, la seule attache aux BD de Batman est sur le meurtre de Robin dans le Deuil dans la famille. Le nombre d'éléments que nous propose Sean Murphy est assez impressionnant, outre ces multiples références subtiles il utilise les passages obligés du Batverse à savoir les méchants, l'arme fatale, Gotham comme personnage à part entière et ses secrets, l'ombre de Thomas Wayne et la relation avec Gordon... Tous les dialogues sont intéressants, permettent de développer une nouvelle thématique et rarement des personnages de comics auront été aussi travaillés. Jusqu'à la conclusion dans une grosse scène d'action tous azimuts comme Murphy en a le secret le scénario est maîtrisé et nous laisse stoïques avec l'envie de reprendre immédiatement la lecture.

    Avec le dessin (la batmobile est la plus réussie de l'histoire de Batman!) l'inversion des rôles est un apport majeur à la bibliographie du super-héros. Outre de renouveler l'intérêt avec, me semble-t'il, une grande première que de présenter le Joker comme le gentil, cela permet de creuser très profond dans la psychologie et les motivations des deux personnages que sont  Batman et le Joker et brisant le vernis manichéen qui recouvre l’œuvre depuis des décennies.  Le Dark Knight de Frank Miller était un Vigilante bien dans l'ère du temps n'intéressait finalement moins l'auteur que son environnement socio-politique. Dans White Knight, les deux faces intéressent l'auteur et il est passionnant de voir défiler des réflexions qui sonnent toutes justes, qu'elles viennent de Nightwing, de Gordon, Napier ou Harley. Batman est finalement le moins présent dans l'intrigue et pour une fois n'est pas celui "qui a lu le scénar", schéma souvent agaçant.

    D'une subtilité rare, White Knight sonne comme une œuvre de très grande maturité scénaristique autant qu'un magnifique bijou graphique à la gloire de toute cette mythologie. Sortie la même année qu'un autre album d'auteur (le Dark Prince Charming de Marini) cette œuvre adulte gratte les acquis en osant remettre en question beaucoup de constantes de Batman. Un album à la lecture obligatoire pour tout amateur du chevalier noir, mais aussi chaudement recommandé pour tout lecteur de BD.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/11/19/batman-white-knight

    Shaddam4 Le 22/11/2018 à 14:08:15
    Shi (Zidrou/Homs) - Tome 3 - Revenge !

    Pour la fabrication, qualité Dargaud habituelle, belle maquette extérieure et intérieur de couverture soigné. Identique aux autres tomes.

    Le (déjà) troisième tome de cette étonnante série rompt quelque peu le rythme de narration adopté sur les deux précédents. D'une part le scénario nous propose une linéarité à laquelle les auteurs ne nous avaient pas accoutumés. L'objet et le titre de l'album sont ceux de la vengeance de Jay qui va entreprendre d'éliminer un à un tous ces hommes dominants qui ont scellé son sort. Alors que les manigances politiques du roquet de l'impératrice Victoria (très bien rendue en dirigeants d'une froideur aristocratique brutale) progressent en parallèle, c'est sur ce volume un développement des secrets de la famille Winterfield que nous propose Zidrou. Le découpage au hachoir de la haute société victorienne est redoutable, emplie de perversions sexuelles, de domination masculine, de mensonges destinés à masquer les dérives des membres de la famille qui en internant sa femme à l'asile, qui en donnant un enfant illégitime à l'orphelinat,... L'autre changement est pour la première fois l'absence de séquences de nos jours, ce qui est surprenant tant le lien entre les deux époques est ténu et seuls les rappels réguliers nous permettent de progresser tome par tome vers une résolution finale après plusieurs cycles comme on le suppose. Du coup cette rupture est assez dérangeante et il risque d'être compliqué de raccrocher l'intrigue au quatrième tome. C'est un détail mais que j'espère calculé.

    La continuité est sur la relation des deux jeunes femmes que l'histoire rude de chacune relie et qui va entraîner une alliance que l'on peut voir dès la couverture. Le surnaturel reste très discret et (totalement absent de ce tome) l'on se demanderait presque si l'irruption du second volume n'est pas une fantasmagorie tant le déroulement ressemble plus à un récit de vengeance tout ce qu'il y a de plus classique. Le dessin de Homs comporte moins de séquences d'action aux plans audacieux que le second tome et semble plus sage, sauf quand l'illustrateur espagnol nous envoie le visage sublime de Jay...

    Revenge est un album de transition, qui reste de très haut niveau mais pâtit de son positionnement dans une histoire qui reste encore bien obscure. Il reste passionnant par sa dénonciation d'une réalité très noire de la société londonienne de l'époque et est rehaussé de quelques touches d'humour assez efficaces au travers de la petite clocharde qui accompagne les vengeresses dans leur croisade. Shi est une série qui se lit d'une traite et gagnera sans doute encore un niveau de qualité lorsque le premier cycle sera clôturé.

    Lire sur le blog:
    https://etagereimaginaire.wordpress.com/2018/11/21/shi-3-revenge

    kurdy1207 Le 22/11/2018 à 10:46:51
    Les maîtres inquisiteurs - Tome 2 - Sasmaël

    Excellent album des « Maîtres inquisiteurs » ! L’enquête se déroule chez les Nains et Ismark, personnage avide qui manipule les Orcs en les rendant dépendant à l’opium. Le Maître inquisiteur Pendraël a été tué après qu’il ait ingurgité de l’absinthe pourpre. Cette drogue peut remodeler le corps et l’esprit. Celle-ci à pousser Pendraël à faire un véritable carnage pouvant nuire à l’inquisition. Sasmaël avec son aide elfe, Lotweën, se lance dans une enquête passionnante mais semée de multiples embûches. Le dessin est à la hauteur, ce qui ne gâte rien.

    sebastien01 Le 22/11/2018 à 10:46:32

    Le pitch de l’event de l’été 2013 ? Ultron est de retour et il a dévasté la Terre, les super-héros s’unissent alors pour trouver une solution et mettre fin à la catastrophe (Avengers 2010, #12.1 et Age of Ultron 2013, #1-10).

    Avec des super-héros quasiment invincibles, il devient difficile d’imaginer chaque année une nouvelle menace estivale suffisamment importante pour les rassembler tous tout en racontant une histoire crédible. Avec Age of Ultron (sans lien avec le film "Avengers : Age of Ultron" sorti en 2015), Brian M. Bendis parvient dans la première moitié de son scénario à décrire une ville de New York ravagée, des super-héros perdus mais qui relèvent la tête et présente une solution alléchante à la catastrophe : le voyage dans le temps.

    Mais la résolution de l’intrigue est trop vite expédiée, il y aurait eu tellement mieux à faire avec les paradoxes temporels ou la théorie de l’effet papillon. A la place, nous n’avons droit qu’à deux Wolverine qui s’expliquent sur quelques pages. Le reste n’est qu’action sans intérêt ; pire, on ne sait pas ce qu’advient le voyage dans le futur de Captain America et de son équipe et toute la séquence relative à la fée Morgane est inutile à l’histoire. Enfin, les conséquences des voyages temporels sur les autres univers Marvel ne sont qu’effleurées.

    Bref, il y avait une idée de départ mais elle ne tient pas la durée.

    Au dessin, Bryan Hitch rend un travail plus que correct mais s’arrête à la moitié et d’autres dessinateurs poursuivent sans avoir son style. A noter une étrange manière de penser les flash-back dans l’épisode 10 : au lieu de redessiner la scène d’ouverture sous un angle différent, ce ne sont pas moins de huit pages qui ont tout bonnement été dupliquées de l’épisode 1...

    Krompir Le 22/11/2018 à 04:50:25
    Rup Bonchemin - Tome 3 - Gustave Guadeloupe

    Un gosse de riches qui s'ennuie, des kidnappeurs sabreurs, nos deux compères à la rescousse - rien de bien avant-gardiste.
    Pourtant, malgré des dessins parfois rustiques, il se dégage un délicieux fumet de cette aventure guadeloupéenne. Les personnages sont sympas (même les forbans), et une coloration soignée contribue à faire monter le soufflé.
    Dommage que ce soit limité à 28 pages...

    biggyjay Le 21/11/2018 à 22:24:27
    Le jour où... (Beka/Marko) - Tome 3 - Le jour où elle n'a pas fait Compostelle

    Effectivement on ne change rien, et c’est très bien comme ça !
    Cette série est légère, positive et agréable à lire. Et ce 3ème tome, comme la série ne prétend pas être autre chose que ce qu’il est : une bonne lecture feel good !
    Certes, il faut être un peu sensible à ce que nous racontent les auteurs et la lecture suit naturellement. C’est agréable.
    Les dessins de Marko sont très jolis, tout comme la mise en couleur. À l’image des 2 tomes précédents.
    Enfin, personnellement, j’apprécie cette série car il n’y ait jamais question de « morale à deux sous et principes de vue mièvres et insipides ». Les auteurs développent un message à travers plusieurs histoires et chaque lecteur y trouve ce qu’il veut y trouver, sans jamais se sentir obligé.
    Bonne lecture ;-)

    lebdtarien Le 21/11/2018 à 22:22:15
    Lucky Luke (Les aventures de) - Tome 8 - Un cow-boy à Paris

    Bien que mon côté méridional aurait préféré voir le cow-boy solitaire manger une bouillabaisse, visiter la bonne mère ou rencontrer Frederic Mistral, ce 80ème album apporte un souffle nouveau à la série en menant Lucky Luke à Paris.
    Depuis sa création en 1946, il n’avait jamais quitté son Far West natal et c’est une très bonne idée qu’à eu le scénariste Jul de lui faire traverser l’Atlantique.
    L’élément principal de l’histoire va être la statue de la liberté et surtout son implantation dans la baie de New York.
    Comme chacun le sait la statue est l’œuvre du sculpteur Bartholdi ainsi que de l'ingénieur Gustave Eiffel, mais avant de pouvoir prendre place en Amérique, les français auront besoin de récolter des fonds pour mener à bien leur projet.
    Et c'est Auguste Bartholdi qui va être chargé de cette mission en se rendant sur le continent américain pour promouvoir l'arrivée de la Lady Liberty.
    La rencontre entre Bartholdi et Lucky Luke se fera au beau milieu du territoire Cheyenne et bien que notre cow-boy solitaire ait pour mission de ramener les frères Daltons au pénitencier, il viendra en aide au Français qui était aux prises avec les indiens.
    Par la suite Lucky Luke accompagnera Bartholdi dans sa tournée américaine en lui offrant sa protection.
    Mais un sombre personnage en la personne d’Abraham Locker fera son apparition. Ce directeur de pénitencier, adepte des restrictions de liberté, aura pour seul but de faire échouer la venue de la statue et de s’approprier son futur emplacement.
    Face à cette menace et à la demande du vice-président, notre cow-boy acceptera de se rendre en France afin de veiller sur la lady et à son arrivée en Amérique.
    Lors de la traversée on découvrira que Lucky Luke n'a pas du tout le pied marin, mais il sera récompensé de ses efforts par la visite de la capitale française et la rencontre d’illustres personnages.
    A noter en page 32 un clin d’œil à Cabu, Phillipe Druillet et Alexis sous la forme d'étudiants qui sortent de la Sorbonne.
    Je rend grâce à Averell et à Jolly Jumper pour m’avoir procuré de bons éclats de rire et si l’on rajoute à cela une trame convaincante, c’est un album que j’ai lu d’un trait et avec beaucoup de plaisir.
    Un bon point pour Jul qui a eu la lourde tâche de reprendre le flambeau de René Goscinny.
    Je regrette juste que la partie de l’histoire se déroulant à Paris n’arrive pas plus tôt et qu’elle ne soit pas plus importante en nombre de pages.
    Pour le dessin, rien à redire, c’est juste magnifique. Achdé a su conserver le style si caractéristique de Morris, tout en y ajoutant sa propre dynamique. Le résultat est bluffant et tient parfaitement la route.
    Le duo Jul et Achdé fait merveille et c’est un réel plaisir de pouvoir lire de nouvelles aventures de notre cow-boy solitaire.
    Tous mes avis sur : lebdtarien.com

    Blueberry13 Le 21/11/2018 à 17:29:48

    Commençons par la maquette, d'une sobriété et d'un esthétique redoutable, Place Du Sablon nous 'offre' un livre d'une grande classe.

    Un dossier succinct mais de qualité, parfois il vaut mieux faire court que de répéter trois fois la même info comme c'est le cas dans certaines intégrales.

    Côté histoires : Les deux récits courts ( Rébus et Dakota Fantôme ) sont réussis.
    Les deux récits longs tout autant.
    'Le port des maudits' a certes quelques faiblesses mais c'est une première aventure et l'on est pris par tout ce mystère entourant ce village de pêcheurs.
    'Carrera Panaméricana' est pour moi la meilleure des histoires de ce tome.

    Euh non les scénarios ne sont pas tirés par les cheveux, c'est du polar oui, mais matiné de suspens, de mystères ET d'aventures.

    Les dessins ont leur charme et Les couleurs sont la véritable force de cette série. Elles révèlent avec puissance les ambiances que GVL sait retransmettre avec talent.
    Car dans chaque histoire, Lou Smog nous entraîne là où on ne l'attends pas et là est l'un des réels plaisirs de la lecture.
    Le duo qu'il forme avec Lefty marche du tonnerre, on aime aussi la qualité des rencontres que font nos deux héros.

    Bref vous l'aurez sans doute compris, Lou Smog est un petit trésor oublié qu'il faut s'empresser de découvrir si ce n'est déjà le cas.

    6350frederic Le 21/11/2018 à 13:46:28
    L'or de Morrison - Tome 2 - Tome 2/2

    Western sympa avec tout ce qui faut : les cow boys , les indiens , les méchants , les gentils etc mais rien de très nouveaux , les dessins sont corrects , on passe un bon moment mais autant voir un film de JOHN WAYNE ( vrai nom : MORRISON )

    kingtoof Le 20/11/2018 à 23:14:17
    Orcs & Gobelins - Tome 5 - La Poisse

    La Poisse ! Une très belle création ! Les auteurs ont créé un personnage qui va rester dans le monde de la BD (du moins dans le mien ;) ).
    L'histoire n'est pas la meilleure de la série (elle mérite 2.5 étoiles : 2 aurait été trop sévère).
    Bémol : l'histoire des vers qui prennent le contrôle des personnes infectées m'a beaucoup fait penser à la série B "The Strain"

    SophieDum Le 20/11/2018 à 22:32:47
    Les vieux fourneaux - Tome 5 - Bons pour l'asile

    Toujours aussi drôle ! Une bonne partie de rires :-D
    Après 4 albums, j'avais peur d'une baisse de régime mais la surprise était au rendez-vous !!!

    thieuthieu79 Le 20/11/2018 à 22:32:46
    Renaissance (Duval/Emem) - Tome 1 - Les Déracinés

    Une nouvelle série de science-fiction très prometteuse qui casse les codes du genre, puisque ce sont nos amis extraterrestres qui viennent de Nakan à la rescousse de La Terre qui est mourante.
    Après une introduction et une présentation du contexte coté humains puis coté Nakan, c'est la rencontre des 2 et le début des événements qui conduiront vers le fil directeur de cette trilogie.
    Je trouve l'ensemble bien construit et très prenant. On s'intéresse et on s'inquiète vraiment du sort de La Terre car, nous lecteurs, y sont avant tout habitants.
    Coté dessins, une magnifique couverture d'album, et des planches soignées, détaillées et magnifiquement mises en couleur que ce soit coté Terre ou coté Nakan.
    Je pense que la suite sera à la hauteur de ce premier tome.
    J'apprécie vraiment toutes ces petites séries de 3 ou 4 tomes qui voient le jour et qui souvent (du fait d'un nombre d'albums limité) vont à l'essentiel et s'en retrouve relativement bien construite et intéressante.

    darwin03 Le 20/11/2018 à 20:47:27
    Jacques Gipar (Une aventure de) - Tome 7 - Gaby le magnifique

    Bonjour un album moyen une énigme intéressante qui aurait mérité un peu plus de développement mais je reste fan de l ambiance et du dessin J ai rencontré MR Delvaux qui est à l image de ses dessins vraiment très sympa et ouvert à toutes discussion

    Random- Le 20/11/2018 à 19:49:39
    Game over - Tome 14 - Fatal attraction

    Lecture toujours divertissantes des aventures du petit barbare. Certains gags sont plus surprenants ou meilleurs que d'autres... Mais globalement, l'album enchaîne les variantes de l'immuable thème de la série.

    Random- Le 20/11/2018 à 19:43:17

    Cet album est un véritable exercice de style. A partir d'une belle idée de départ, Marc-Antoine Mathieu nous dépeint sous plusieurs angles une vision assez acerbe de la société actuelle. Le dessin épuré est magnifique, mais la barre intellectuelle est placée haute, et la compréhension des joutes verbales n'est pas toujours aisée...

    lilian47 Le 20/11/2018 à 12:17:51
    Astérix - Tome 21 - Le cadeau de César

    Et oui ça parle bien de politique dans cette aventure d'ASTERIX et plus précisément comme ont dis en FRANCE d'élections municipales,Abraracourcix trouve un concurrent qui s'oppose a lui a la tête du village pour devenir chef en la personne d'orthopédix ,mais au final ça se termine bien comme d'habitude même pour Obélix qui tomber amoureux de coriza (zaza) alors qu'elle n'avait des yeux que pour astérix

    6350frederic Le 19/11/2018 à 16:00:49
    Metropolis (Lehman/De Caneva) - Tome 2 - Tome 2

    Si le mélange , enquête dans un monde probable en 1930 est intéressante , les dessins trop "U.S.A " avec des couleurs bien pales m'ont déplus .On se laisse mener par le héros sans problème mais la Bd aurait peut être été valorisé en noir et blanc , se lit sans plus

    lilian47 Le 19/11/2018 à 15:55:47
    Astérix - Tome 20 - Astérix en Corse

    quelle bonne idée qu'a eut rené Goscinny que d'envoyer ses héros gaulois en corse,mais malheureusement c'est loin d'étre le meilleur album de la série avec le héros corse et son nom imprononçable "ocatarinetababellatchitchix" ,mais pas respect pour rené Goscinny et albert Uderzo histoire quand même intérréssante avec une couverture superbe montrant en 1er plan nos héros Astérix,oblélix et idéfix

    kurdy1207 Le 19/11/2018 à 08:59:14
    Les maîtres inquisiteurs - Tome 7 - Orlias

    Je ne vais pas m'étendre sur ce tome que j'ai trouvé moins bon que les précédents que j'ai pu lire. L'histoire m'a semblé un peu brouillonne malgré un scénario intéressant. Et le dessin n'est pas vraiment au rendez-vous.

    herve26 Le 18/11/2018 à 21:55:56

    Bastien Vivès a fini par se forger une solide réputation dans le monde de la bande dessinée. Il publie beaucoup en ce moment, de "last Man" au très controversé et jubilatoire " Petit Paul", en passant par "Le chemisier", il n’arrête pas.
    J’avais beaucoup apprécié son précédent album "Une sœur" qui combinait tendresse et premiers émois sexuels.
    Ici, c’est tout à fait le contraire. Vivès n’y va pas par quatre chemins en nous racontant un épisode de la vie Séverine Armand. J’avoue que cet album est assez déroutant voire parfois irréaliste tant l’appétit sexuel de Séverine, à travers ce chemisier qui lui est prêté, se développe. Ce livre est un prétexte pour Vivès, à dessiner de voluptueuses poitrines (il ne s’en cache pas, et c’est assez réussi) et des scènes explicites (quel intérêt de nous avoir montré cette scène de dogging qui semble surréaliste en l’espèce), mais je préfère quand il le fait de manière plus franche et affirmée comme dans "La décharge mentale" ou "Les melons de la colère" ou le plus récent "Petit Paul".
    Cet album se lit assez vite (raison pour laquelle, je n’ai fait que l’emprunter à la médiathèque), mais le dessin de Vivès est toujours aussi bon.
    Vivès a voulu faire de ce chemisier, ce que Manara avait fait du boitier, bien que la comparaison soit assez lointaine, dans "Le déclic" , mais on a du mal à y croire ici.
    Bref on est assez loin de son chef d’œuvre"Polina".
    Graphiquement réussi, le scénario demeure assez mince au final

    biggyjay Le 18/11/2018 à 19:40:38
    Après la pluie - Tome 4 - Tome 4

    Même au 4ème volume, cette série garde sa spontanéité et sa fraîcheur, c’est plaisant.
    Les générations de Masami et Akira se confrontent toujours mais les choses s’adoucissent. L’intrigue progresse sans trop de lenteur et les personnages gagnent en consistance, particulièrement dans cet album.
    Les dessins est toujours aussi élégant. Un reproche cependant, concernant l’édition, les impressions de noir bavent sur le papier et ça n’est pas du meilleur effet malgré le petit prix de l’album.
    Cette série est toujours aussi plaisante et je vais m’empresser de lire le Tome 5.

    biggyjay Le 18/11/2018 à 19:09:48

    Une jolie fable sur la vie, l’amour, l’amitié et la manière de prendre soin de soi et de ceux qu’on aime. On retrouve 3 héros, deux garçons et une jeune fille qui vont se lier d’amitié et dont les destins sont liés.
    L’intrigue et son développement se mettent en place de manière habile sans aucune lenteur ni lourdeur. La lecture est très fluide et l’absence d’une éventuelle leçon de morale est agréable.
    Concernant le dessin, je suis plus mesuré. Le trait et la mise en couleur, même s’ils relèvent d’un travail honorable et d’une certaine qualité, ne m’ont pas séduit.
    « Presque maintenant » demeure une belle lecture qui a toute les chances de vous toucher.

    biggyjay Le 18/11/2018 à 18:16:23
    Niklos Koda - Tome 9 - Arcane 16

    Suite et fin de ce diptyque situé à Barcelone.
    Cette seconde partie distille toujours autant de suspense mais les événements s’enchaînent, hélas, un peu vite. Au final, c’est toujours aussi plaisant.

    biggyjay Le 18/11/2018 à 18:13:10
    Niklos Koda - Tome 8 - Le Jeu des Maîtres

    Nouveau cycle des aventures de Koda et on retrouve tous les ingrédients qui font la série !
    Comme à l’accoutumée, le premier tome du diptyque met en place l’intrigue et ses ingrédients. Le trame semble la même depuis quelques albums mais le suspense et l’ambiance sont très bien gérés. Les risques et les dangers se font plus présents dans la vie de Koda et ça ne va pas s’arrêter... pour notre plus grand plaisir évidemment !
    Grenson est toujours aux commandes côté graphique et c’est toujours aussi beau !
    Allez, j’entame la seconde partie !

    herve26 Le 18/11/2018 à 15:00:44

    Avant de me lancer dans la lecture de "Double 7" , je me suis replongé dans l’œuvre de Juillard avec notamment " le long voyage de Léna " et "Léna et les trois femmes", que j’avais beaucoup apprécie mais aussi « Mezek », véritable petit chef d’œuvre , scénarisé par Yann.
    Si " Double 7" débute comme "Mezek", par le bombardement d’une ville (Tel-Aviv pour le second, et Madrid, pour le premier), la comparaison s’arrête là. Dans le dernier album de Juillard et Yann, le scénario est poussif, et fini d’ailleurs par décoller à partir du moment où la police politique des miliciens communistes commence à liquider les sympathisants du POUM (cet acronyme m’ a toujours fait sourire) .
    J’ai trouvé sans intérêt ce qui tournait autour des parties de cartes truquées et inutile et lourde l’intervention d’Hemingway dès le début de l’album. Par contre, la fuite de Roman et celle de Lulia, vers la fin de l’album sont très bien traitées et le final de l’histoire est assez surprenant, dans le bon sens.
    J’ai lu cette aventure dans l’édition"format à l’italienne"-édition limitée à 3500 exemplaires- , car je possède déjà les albums de Juillard consacrés à "Blake et Mortimer", dans ce format. Et j’avoue que son dessin n’en est plus que réussi , à mes yeux, dans cette édition. Mais l’inconvénient, en l’espèce, c’est qu’avec un scénario assez pauvre, la lecture est plus longue (près de 200 pages). Il faut tout de même souligner la qualité des couleurs employées, qui tranche avec le travail de Juillard sur" Blake et Mortimer "
    Avis mitigé donc.

    la9emebulle Le 18/11/2018 à 14:58:59

    Efficace et classique, un bon polar du début à la fin, un peu de mal au départ au niveau du dessin, mais finalement très agréable du début à la fin..

    la9emebulle Le 18/11/2018 à 14:50:22

    Sans intérêt , que ce soit du côté scénario et dessin bâclé à la va vite, pour une adaptation, c'est rate.
    Je conseille du dessinateur non pas une adaptation mais plus abouti "barbecue marseillais".
    Bref pour celui ci à fuir

    RoRk41 Le 18/11/2018 à 12:04:27

    Ca sent la cigarette, le stupre, l'alcool, l'humidité, la poudre et la peur.
    C'est glauque mais jubilatoire.
    J'adore le dessin de Cabanes, même si il m'a semblé moins abouti que sur les albums précédents.
    Les pastels soutiennent l'ambiance.
    L'histoire tient a peu de choses: comment défendre ses idées au service de son intéret - c'est révolutionnaire si on se replace à l'époque, cela parait improbable de nos jours (et heureusement!)

    RoRk41 Le 18/11/2018 à 11:57:35
    Blake et Mortimer - Tome 25 - La Vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong

    Bravo aux dessinateurs et à l'auteur: je me suis régalé.
    Alors oui les couleurs font vieilles, mais finalement c'est bien trouvé.
    Alors oui, c'est de la ligne claire différente de Jacobs, mais les mouvements sont moins figés que ceux de Juillard. Peut-être parfois trop de détails?
    Quand au sécénario, Sente en a fini avec les histoires de rencontre et de famille, on revient à des basiques: des méchants, un Olrik retors et maquillé façon Mission Impossible, des seconds rôles connus et inconnus bien campés, des machines improbables, un soupçon de fantastique, des chemins croisés entre le professeur et le capitaine et un suspens de fin façon journal de Tintin.
    Un jour il faudra renuméroter tous les albums façon chronologie tellement le monde de nos héros s'étoffe.
    Un super cadeau de Noël avant l'heure.

    Yovo Le 18/11/2018 à 11:41:21

    La couverture, parfaite, donne le ton : Les héros sont fatigués et l’ouest se meurt.
    Les personnages cabossés vieillissent dans une spectaculaire accélération de la narration, et avec eux se tourne une page du mythe. En témoigne cette planche amère où Sykes et son acolyte, voyageant en train, contemplent les derricks d’un champ de pétrole et concluent leur dialogue par "on a fait notre temps"…

    On peut citer également Le Révérend, mystérieux ennemi que le Sykes poursuit. Ils se retrouvent au milieu des geysers de Yellowstone et loin du duel traditionnel, tout se termine dans la brume et la vapeur, et nul n’aura jamais vu "Le Révérend"… Même les méchants deviennent des fantômes et quittent la légende. C’est superbe !

    Un héros inoubliable, un western crépusculaire et désenchanté à la mélancolie profonde, un graphisme magnifique. Une grande BD, tout simplement !

    la9emebulle Le 18/11/2018 à 08:55:01
    Les deux Cœurs de l'Égypte - Tome 1 - La barque des milliers d'années

    Deux époques,
    de nos jours une étrange découverte lors de la prise de fonction d'un gardien des pyramides,
    À son arrivée, il découvre enfermée dans l'une d'elle, un homme venu d'un autre temps accompagné d'un bébé et tenant des propos incompréhensible et demandant surtout sa libération.
    Rapidement nous partons dans l'antiquité où nous retrouvons ce personnage et son histoire...
    Top, deux dessinateurs pour deux époques...
    J'adore !

    la9emebulle Le 18/11/2018 à 08:45:05
    La montagne Invisible - Tome 1 - Le Disque de Kailash

    Ne ratez pas ce titre au milieu de toutes ces nouveautés, la période de fin d'année n'est pas propice pour les débuts de série et un coup de cœur de plus pour Makyo après celui de "Deux coeurs en Égypte"!
    L'histoire est grave intriguante et le dessin est au top.
    Prévue en 2 tome, trop hâte de lire la suite...

    sebastien01 Le 18/11/2018 à 00:14:19
    Spider-Man - Un jour nouveau - Tome 2 - La Première Chasse de Kraven

    Suite du renouveau de Spider-Man avec, dans ce deuxième Deluxe, une succession de petites histoires sans envergure (The Amazing Spider-Man 1963, #558-567, The Amazing Spider-Man: Extra! 2008, #1 (II) et The Amazing Spider-Man: The Short Halloween 2009, #1).

    Spider-Man enchaine les acrobaties / affrontements (Freak, Screwball, Paper Doll, des super-vilains de seconde zone, Overdrive, Kraven, etc.) sans que cela ne fasse jamais véritablement progresser son histoire personnelle. Tout juste devient-il brièvement paparazzi avant de déménager chez un policier qui le déteste, la belle affaire... Il y aurait pourtant eu bien mieux à faire en développant la relation Harry Osborn / Peter Parker ou avec le retour de Mary Jane. Ici, les scénarii sont inintéressants et la lecture en devient vite pénible (les paparazzades, les paris entre super-vilains, le pauvre team-up avec Daredevil, les déguisements d’Halloween).

    Bref, ces aventures de Spider-Man s’adressent aux enfants, au mieux aux jeunes adolescents. A leur défense, les auteurs – scénaristes comme dessinateurs – sont si nombreux à devoir produire du Spider-Man dans des délais si contraints (3 numéros par mois entre 2008 et 2010) que la qualité, le lien entre les intrigues et la cohérence de l’ensemble ne peuvent que s’en trouver diminués.

    sebastien01 Le 18/11/2018 à 00:13:55
    Spider-Man - Un jour nouveau - Tome 1 - Un jour nouveau

    Après les événements de l’event Civil War – qui ont conduit Spider-Man à révéler son identité secrète et vu la mort de sa chère tante May – puis ceux du crossover "Un jour de plus" ("One More Day" en VO) – qui ont rétabli son identité secrète, ressuscité sa chère tante May et annulé son mariage avec Mary Jane –, Spider-Man retrouve enfin des aventures plus classiques avec "Un jour nouveau" ("Brand New Day" en VO). Ce premier Deluxe regroupe ainsi les premiers numéros d’un renouveau du personnage qui s’étalera au total sur une centaine d’épisodes (Spider-Man: Swing Shift (Director's Cut) et The Amazing Spider-Man 1963, #546-557).

    Nouveaux adversaires (Overdrive, Mr. Negative, Menace, Freak le drogué, des Mayas), nouvelle alliée (Jackpot) et nouvelle direction au Daily Bugle, bref une nouvelle vie débute pour Spider-Man. Tout est en effet fait pour qu’"Un jour nouveau" puisse être un point d’entrée pour de nouveaux lecteurs ; et en ce sens, le pari est plutôt réussi. L’histoire se lit aisément, sans connaissances préalables nécessaires et la voix off en vient même à mâcher le travail du lecteur. Par contre, pour des lecteurs de Spider-Man de la première heure, ces premières intrigues ne brilleront pas par leur originalité : les scènes d’action s’enchainent sans temps mort, la relation de long terme avec Harry Osborn est encore balbutiante et Spider-Man est caricatural (un sens d’araignée fortuit, une éternelle malchance, un humour agaçant)...

    La publication des 102 numéros d’"Un jour nouveau" se faisant à un rythme effréné de 3 numéros par mois, plusieurs artistes se succèdent pour tenir les délais. Bien qu’il n’y ait pas de grosses disparités de dessin entre eux, il est toujours un peu dommage de passer sans cesse d’un style à un autre (et comme d’habitude on remerciera Panini pour l’absence de chapitrage). L’un d’eux sort tout de même du lot : l’excellent Chris Bachalo pour une dernière intrigue avec des Mayas sous la neige.

    Yovo Le 17/11/2018 à 22:50:49
    Renée Stone (Une aventure de) - Tome 1 - Meurtre en Abyssinie

    Encore une superbe réalisation du tandem Oubrerie/Birmant, auteurs du mémorable "Pablo", qui nous transporte cette fois-ci dans les années 30 en Éthiopie.

    Des décors assez immersifs, les couleurs ocres à la trame apparente renforçant l’aspect vintage de l’ensemble ; des personnages un peu attendus certes – contexte oblige – mais bien campés ; une intrigue trouble et accrocheuse ; de nombreux éléments historiques…Tous les ressorts d’une aventure pleine de charme et de mystère se mettent efficacement en place dans ce 1er tome très réussi.
    Une lecture passionnante dont j’attends la suite avec impatience.

    kergan666 Le 17/11/2018 à 12:07:52
    Sauvage (Meynet) - Tome 4 - Esmeralda

    objectivement l'album est splendide graphiquement avec de superbes scènes de combats.
    comme d'habitude, les femmes sont toujours, sauf exception, splendide mais toujours dans le même style.
    c'est la marque de fabrique de Félix Meynet.
    maintenant, concernant l'histoire à proprement parlé rien de neuf.
    cette période est pourtant intéressante bien que très méconnue.
    l'album Charlotte Impératrice qui traite de la même période est plus réaliste même si elle ne se situe pas encore complétement au Mexique.
    il faudra attendre le prochain tome pour pouvoir vraiment comparer.
    cependant, le lieux n'est qu'un prétexte pour raconter l'histoire du héros et sa bascule dans l'implacabilité.
    cet album reste un bon album et je vais attendre le prochain, et dernier, avec une certaine impatience.

    Blueberry13 Le 17/11/2018 à 11:22:25
    Buck Danny "Classic" - Tome 5 - Opération rideau de fer

    Encore une réussite que cet 'opération rideau de fer'.

    Une bourde de Sonny ( encore ! ;) va plonger nos 3 amis affectés en RFA au coeur d'une intrigue mêlant CIA, Stasi, KGB ... Bref toutes les polices secrètes et services de contre espionnage des 2 blocs.
    Une course à l'armement.
    Le projet : un avion volant à très grande vitesse, a très haute altitude, sur de très longues distances pouvant transporté une bombe nucléaire.

    La somme de toutes les peurs qui cristallise cette période qu'est la guerre froide.

    On aime ces décors enneigés, cette ambiance ou l'on sait qui est agent double ou pas.
    Les scènes de nuit sont fort plaisantes et bien que ce tome pose les bases de l'intrigue, l'action est bien plus présente que dans les tomes 1 et 3.
    La dernière partie de l'album annonce un tome 6 sobrement appelé 'alerte rouge' sur les chapeaux de roues !

    Encore du tout bon ... Je suis fan !
    Mention spéciale à la couverture ... La plus réussie de la série.

    GimpUser Le 17/11/2018 à 10:53:32
    Sauvage (Meynet) - Tome 4 - Esmeralda

    Aïe, aïe, aïe !
    Cette série avait si bien commencé.
    L'ouest vu du côté des troupes de Napoléon III, le travail de sape en sous-main des USA peu enclin à voir une puissance européenne à leur frontière, la haine d'une fratrie décidée à venger leurs parents.
    Voilà pour le scénario. De quoi faire et que du bon.
    Un dessin parfaitement maitrisé. Je me régalais.

    Ce tome 4 est malheureusement l'exact reflet de ce qu'est devenu Blueberry dans les x derniers tomes : une tuerie à chaque page !
    Dans cet épisode aussi, on massacre, on fusille, on viole à chaque page (ou presque).
    Certes, il ne faut pas confondre guerre et défilé militaire mais cela sert-il vraiment l'histoire de montrer une cantinière qui a été violée (probablement par tout ce qui porte la culotte et âgé de plus de 12 ans) et dont le cadavre dénudé a été jeté aux cochons ? Le suggérer n'était-il pas suffisant ?
    D'autant que le cadavre de la cantinière violée et dénudée, nous y avons déjà eu droit dans un épisode précédent. Nécessité du scénario ou fantasme de scénariste ?

    A contrario, le scénariste a deux bonnes idées qu'il devrait développer plutôt que de s'attarder sur des scènes telles celles rapportées plus avant :
    1- Esmeralda qui n'est plus la petite gamine horrifiée des épisodes précédents et dont on devine qu'elle va devenir un gros problème pour Sauvage.
    2 - Fouad l'algérien récemment "conquis" qui "apprend" les méthodes de l'armée française ...

    Dernière chose, la page 15. De toute évidence, cette page a été corrigée avant publication et le dessinateur s'est contenté de quoi, je ne sais pas mais en tout cas elle surprend quand on y arrive. La taille de la police de caractères est beaucoup plus grande que celle utilisée pour les autres pages. Ce qui me fait dire que cette page n'est pas dans son format normal. Paresse de dessinateur ?

    Bref : sans faute pour le dessin et copie à revoir pour les tomes suivants si ceux-ci sont prévus pour être de la même veine que ce tome 4.

    yannzeman Le 16/11/2018 à 11:23:09
    Les beaux étés - Tome 5 - La Fugue

    Le succès des 2 premiers tomes a sans doute incité les auteurs (l'éditeur ?) a poursuivre l'aventure au delà de ce qui était annoncé au départ.
    En général, c'est une très bonne nouvelle, pour les lecteurs.

    Mais je dois avouer que ce n'est pas tout à fait mon cas, depuis le tome 4.
    Cela fait 2 albums que je referme en me disant "que c'était mieux avant", et qu'il faudrait peut-être s'arrêter là.

    Cela fait 2 fois que la famille part en voyage, et que ce voyage se déroule mal ; et c'est assez pénible pour le lecteur que je suis, qui a du mal à croire à cette famille qui ne se démoralise jamais malgré les épreuves.

    Leurs étés sont de pire en pire, et voilà maintenant qu'ils ratent aussi leurs vacances d'hiver. Ca commence à faire beaucoup !

    Qu'on m'explique aussi l'intérêt d'un tel désordre chronologique dans lequel ces histoires nous sont racontées.
    J'aurais vraiment préféré suivre la vie (à travers les vacances) de cette petite famille dans un ordre chronologique, pour les voir grandir.
    Là, les auteurs me perdent, c'est un peu pénible à suivre au final.

    Graphiquement, ça reste d'un bon niveau, il faut avouer. Mais cela fait moins rêver que le tome 2, par exemple, qui est pour moi le summum de la série.

    Je maintien un capital sympathie à cette série, mais j'aimerais bien que les auteurs nous livrent des histoires un peu moins tristes, plus dans le ton des premiers tomes.

    kingtoof Le 16/11/2018 à 07:40:22
    Le masque de Fudo - Tome 3 - Feu

    Le vengeance est en route et elle passera par le FEU.
    Le feu comme celui qui accompagne maître Fudo, le feu comme celui qui ronge la chair des malades touchés par le mal pourpre, le feu comme la passion (mortelle ?) qui lie Shinnosuke et Kaida.

    herve26 Le 15/11/2018 à 23:10:47
    Blake et Mortimer - Tome 25 - La Vallée des Immortels - Tome 1 - Menace sur Hong Kong

    Après le très décevant « testament de William S », Yves Sente revient en force avec « la vallée des immortels », premier volume d’un diptyque qui se conclura fin 2019.
    Tout d’abord, il faut souligner la qualité graphique de cet album, avec deux dessinateurs que je découvre avec cet album, Teun Bererik et Peter Van Dongen qui nous offrent des planches incroyables, très proches du style de Jacobs. Jamais depuis Antoine Aubin et Ted Benoit, je n’avais ressenti une telle émotion de retrouver la patte du maître du bois des pauvres. En outre, j’ai choisi de lire cette nouvelle aventure de Blake et Mortimer dans l’édition dite « bibliophile » qui présente des pleines planches (hors texte),de toute beauté. C’est d’ailleurs ce qui fait l’atout de cette édition numérotée et limitée à 7000 exemplaires, en plus d’une couverture alternative réussie (et de la présence d’un ex-libris)
    D’ailleurs certaines planches, si l’on excepte celles directement inspirées par « le secret de l’Espadon » font écho à d’autres aventures de Blake et Mortimer. Je pense notamment à celles sur le British Museum qui me font furieusement penser aux planches sur le Musée du Caire, dans « le mystère de la grande pyramide ». Même le dialogue entre Mortimer et le professeur Bao Dong au restaurant du Savoy s’inspire de la conversation entre Mortimer et le professeur Amhed, au continental Savoy du Caire.
    Yves Sente ne se contente pas de faire des clins d’œil aux canons de la série, mais il utilise aussi des personnages secondaires déjà présents chez Jacobs (je pense au « bon » docteur Sun Fo ) mais aussi dans ses propres albums, notamment « le bâton de Plutarque » (album le plus abouti au demeurant) avec le professeur Nathan Chase (que l’on entrevoit dans le préquel de l’Espadon) . Peut-être que les références un peu trop appuyées à Odilon Verjus et à William Gibbons (« le lotus bleu » Hergé) sont un peu gratuite, mais Yves Sente a fini par prendre l’habitude de distiller de tels clins d’œil dans ses albums.
    Côté scénario, Yves Sente nous a concocté une histoire dense, riche en rebondissements qui nous tient en haleine tout au long de la lecture. Nous retrouvons un Olrik fourbe, retord et manipulateur à souhait.
    J’ai hâte de découvrir la suite de cette histoire, de connaître le véritable but de la nouvelle invention du professeur Mortimer, le « skylantern », et du devenir de la fameuse « Aile rouge III ».
    Ce nouvel opus de « Blake et Mortimer » est passionnant, et mérite une lecture soutenue, comme pour les albums signés Jacobs, signe d’une grande qualité.

    Galzip Le 15/11/2018 à 20:02:30
    Zono - Tome 6 - Henriette du crâu - 1. boubi s'embrouille

    Le second tome d'Henriette est sorti en 2017. Cette année, le nouvel album est Paille & Soleil, 96 pages, 18.5 x 26.5 cm. Le meilleur de tous!

    minot Le 15/11/2018 à 18:15:26
    Dragon Ball Super - Tome 5 - Adieu trunks

    San Goku et Végéta ont fusionné grâce aux potolas, espérant ainsi battre Goku Black et Zamasu, qui ont fusionné eux-aussi. L'espoir est cependant bien mince, puisque leur ennemi est apparemment immortel.

    Ce volume clôt le cycle "Goku Black" et c'est tant mieux. Non pas que ce dernier était inintéressant, au contraire, mais on sentait que ça commençait à devenir de plus en plus n'importe quoi et que tout aurait pu très vite dérailler. Toriyama semble donc avoir appris de ses erreurs et ne reproduit pas les mêmes erreurs qu'avec les cycles Cell et Boo dans DB, qui s'enlisaient dans des histoires à rallonge de plus en plus capillotractées. Bref, ce cycle "Goku Black", même s'il se termine de manière un peu facile (la victoire s'acquiert presque par hasard, et n'est due ni à San Goku, ni à Végéta, qui n'ont en fait rien pu faire), a le mérite de ne pas être trop long et c'est en ça qu'il est très appréciable !
    Après quoi l'album se termine par le début d'un nouvel arc scénaristique qui n'est pour l'instant pas très intéressant, puisqu'il est une nouvelle fois basé sur un Tournoi Galactique des Arts Martiaux entre tous les univers. Gageons toutefois que ce tournoi ne devrait être qu'un prétexte pour lancer le vrai prochain cycle de la série qui, espérons-le, sera aussi dynamique et rigolo (oui oui !) que cet arc "Goku Black". Et prions pour que San Goku garde cette fraîcheur, ce manque de tact et ce caractère totalement irresponsable qui, malgré la puissance du personnage, le rendent si drôle et si attachant !

    minot Le 15/11/2018 à 18:00:30
    Les cahiers d'Esther - Tome 1 - Histoires de mes 10 ans

    Difficile pour moi de juger la nouvelle série "tendance" de Riad Sattouf. Alors c'est sûr, elle retranscrit très bien le quotidien de notre époque et les préoccupations et réflexions des enfants d'aujourd'hui. "Encore heureux !" ai-je envie d'écrire, puisque la retranscription du quotidien de façon humoristique est le point fort de l'auteur. Donc rien de nouveau pour moi à ce niveau-là. C'est pourquoi j'avoue sans honte que la lecture de ces CAHIERS D'ESTHER m'a profondément ennuyé. Je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage, trop futile pour moi.
    Par contre, je me suis rendu compte lors de séances de dédicaces de l'auteur que de nombreux enfants (surtout des filles) étaient fans. Peut-être finalement qu'il faut juste laisser LES CAHIERS D'ESTHER aux enfants, et arrêter tout ce tapage autour de cette série en essayant de la faire passer pour un chef d'oeuvre de notre époque, ce qu'elle n'est pas ("Le Petit Nicolas contemporain" ai-je lu. Du grand délire !).

    minot Le 15/11/2018 à 17:37:29
    L'arabe du futur - Tome 4 - Une jeunesse au Moyen-Orient (1987-1992)

    Bien que les premiers tomes ne m'aient pas du tout emballé, j'ai quand même fait l'effort (c'est le mot) de poursuivre la lecture de L'ARABE DU FUTUR. Eh bien, j'avoue que plus cette série progresse, plus elle s'améliore. Pas au niveau du dessin bien sûr, toujours aussi naïf et inintéressant à mon goût. Mais l'autobiographie de Riad Sattouf devient de plus en plus accrocheuse, je trouve.
    Déjà parce que l'auteur n'a pas son pareil pour raconter des événements graves ou tragiques de manière drôle et légère, ce qui fait que la lecture de ce quatrième opus est vraiment amusante (en particulier les séquences - aussi cruelles que ridicules - où Riad se retrouve au collège en France, qui m'ont rappelé mes propres années collèges au début des années 90). Et puis, l'histoire familiale de Riad Sattouf devenant de plus en plus compliquée, on a vraiment envie de savoir comment tout ça va évoluer, et quelles répercussions elle aura sur l'auteur.
    Toutefois, si la lecture est souvent drôle, elle est aussi souvent dérangeante, notamment lorsque Sattouf met en scène son père. Le portrait peu élogieux que dresse Riad de son père (raciste, misogyne, intégriste, arriviste, révisionniste, lâche, menteur ...) rend ce dernier de plus en plus détestable, au point qu'on peut se demander si l'auteur n'a pas forcé le trait pour régler ses comptes avec son paternel.
    Ce qui ne semble malheureusement pas être le cas, vu la manière effroyable dont se termine ce tome 4. Une fin totalement hallucinante qui me fait maintenant attendre avec impatience le volume suivant, alors que cette série ne me passionnait pas du tout au départ. Bien joué Riad !

    Blueberry13 Le 15/11/2018 à 16:59:00
    Buck Danny "Classic" - Tome 4 - L'île du diable

    Magnifique !
    Ce 4ème opus s'ouvre sur une case splendide !
    De l'aventure, du suspens et de l'action à couper le souffle.
    Quel dépaysement cette île du diable ( décors, populations, temples, bases ... ).
    Du grand 'Classic' ! J'ai eus l'impression d'être dans un Indiana Jones de l'USAF !
    Les auteurs maintiennent un niveau de qualité déjà très haut.
    J'ai commencé 'opération rideau de fer' et cette qualité semble se poursuivre.
    Que des louanges mais merci aux auteurs pour nous lecteurs !

    Blueberry13 Le 15/11/2018 à 16:52:30
    Buck Danny "Classic" - Tome 3 - Les fantômes du Soleil Levant

    Comme pour le précédent cycle, un album 'mise en place' avec son lot de surprises et d'intrigues.
    La collection vole vers une autre ambiance (décors, lieux, adversaires, appareils ...) et cela est un réel plaisir.
    Toujours aussi bon !

    sebastien01 Le 15/11/2018 à 08:08:01

    Un Deluxe regroupant deux histoires de Spider-Man en forme d’épilogue aux conséquences très personnelles de l’event Civil War sur le personnage.

    Dans la première histoire, "Retour au noir", Spider-Man part à recherche de l’assassin de sa tante May (The Amazing Spider-Man 1963, #539-543). Rien de très subtil ici : Spider-Man enfile son costume noir, pense que celui-ci l’autorise à tabasser tout le monde et, grâce à ces méthodes de grosse brute, trouve rapidement l’assassin puis le commanditaire du meurtre. Le scénario de J. M. Straczynski est bas du front et on ne croit pas un instant au caractère de son Spider-Man (capable de pleurer sa tante sur son lit d’hôpital et, dans la seconde d’après, de menacer de mort chacun de ses adversaires). Et le dessin de Ron Garney est d’un mainstream...

    Dans la seconde histoire, le crossover "Un jour de plus", Spider-Man continue de pleurer sa tante May mais va désormais de l’avant (The Amazing Spider-Man 1963, #544-545, Sensational Spider-Man 2006, #41, Friendly Neighborhood Spider-Man 2005, #24). L’intrigue est connue : Méphisto offre à Spider-Man de sortir sa tante du coma en échange de son amour pour Mary Jane et de leur mariage. Celui-ci accepte et tout redevient comme avant.
    Il est dans l’ADN des comics de régulièrement effacer des pans entiers d’une histoire pour mieux la relancer alors ce retcon en vaut bien d’autres. Et puis cette chère tante May n’aurait de toutes manières jamais pu mourir, il fallait bien lui trouver une issue. Enfin, bien que nos deux amoureux prennent leur décision un peu trop à la hâte et sans véritable justification, le dénouement est touchant et il arrive progressivement avec d’abord des scènes avec Iron Man puis le Docteur Strange, des visions du futur et une petite critique du coût des soins aux Etats-Unis. Quand au dessin de Joe Quesada, il est superbe.

    Cyber_wolf22 Le 15/11/2018 à 01:18:17
    Les chevaliers d'Émeraude - Tome 5 - La Première Invasion

    Je ne m’étendrais pas longtemps sur cette série tirée des romans de l’auteur Anne Robillard, car contrairement aux livres, j’ai été déçu par les BD. J’ai trouvé que le fil conducteur de l’histoire était trop décousu et qu’on passait d’un tome à l’autre sans explication alors qu’il pouvait y avoir un énorme laps de temps entre deux albums et aucunes explications données sur les raisons de cet intervale de temps. De plus, il y a des personnages qui sont introduits sans aucunes indications de la provenance et des origines de ceux-ci comme s’il fallait deviner leurs rôles, leurs provenances ou leurs ambitions. Ce n’est pas évident à suivre, surtout pour ceux ne connaissant pas les romans. Cependant, je dois avouer que les deux derniers albums de la série sont de loin les plus intéressant avec le retour en arrière sur l’origine des célèbres chevaliers et de l’un de leurs plus controversé membre, Onyx. C’est une opinion qui n’engage que moi mais je trouve qu’Anne Robillard est plus à l’aise avec la dynamique des romans qu’avec celle de la bande dessinée.

    Les dessins sont passables mais s’améliorent d’albums en albums pour atteindre au cinquième tome un stade beaucoup plus intéressant et convainquant. De couleurs très mat du premier tome on arrive à des teintes beaucoup plus contrastées et plus agréables à regarder tout au long de la progression de la série.

    Pour les initiés des romans d’Anne Robillard, je ne conseille pas vraiment les BD. Pour les autres, ça peut vous donner une idée de la popularité entourant l’Univers créé par la célèbre auteure québécoise de ce monde d’Enkidiev.

    6/10 pour l’ensemble des cinq tomes

    thieuthieu79 Le 14/11/2018 à 22:41:46
    Le reste du monde - Tome 3 - Les frontières

    Après le beau succès du 1er dyptique, l'auteur a décidé d'en réaliser un second qui reprend l'histoire là où elle s'était arrêtée, à la différence qu'on a abandonné le trio Marie, Hugo et Jules au profit d'une horde d'enfants.
    3 ans après les évènements catastrophiques qui ont eu lieux, tout a empiré, épidémies, émigration, pillards... et survivre au milieu de tout ça c'est compliqué et dangereux, d’autant plus pour des enfants.
    Chauzy a su se renouveler par rapport aux 2 premiers tomes, grâce à un scénario plus complet, riche en rebondissements et surtout avec un vrai but.
    En effet, dans le premier dyptique on se contentait de suivre nos héros sui tentait de s'enfuir de cet enfer et de trouver de l'aide, alors que dans le second, il y a une véritable histoire au sein de cet enfer dont on sait maintenant qu'il n'y a pour ainsi dire aucune issue.
    Coté dessin, le travail est toujours de haute volée avec des planches à couper le souffle mêlant décors somptueux, scènes de désolation époustouflantes et couleurs remarquables.
    Autant d'adjectifs pour qualifier l'excellent travail réalisé.
    J'ai hâte de lire le 4ème et dernier tome pour connaitre le dénouement de cette surprenante série.

    Blueberry13 Le 14/11/2018 à 19:30:33
    Buck Danny "Classic" - Tome 2 - Duel sur Mig Alley

    Un 5/5 pour ce cycle sur la Corée.
    Un travail d'édition toujours aussi superbe.

    Tous les ingrédients sont à nouveaux réunis pour une totale réussite.
    Le dessin et les couleurs sont un vrai plaisir pour la rétine.
    Le récit s'accélère, le suspens ne nous ménage pas, les rebondissements non plus et l'action tant attendue est au rendez vous.
    Sacré duo d'auteurs pour une sacrée reprise.
    On devine aisément leur amour de la série mère et les hommages qu'ils distillent.
    De 'classic' la série est en passe de devenir classique.

    A garder et à bichonner dans sa bibliothèque... De mon côté je m'envole pour le Levant.

    kergan666 Le 14/11/2018 à 16:11:29

    je n'avais pas vu cet album à sa sortie.
    mais, devant l’Himalaya de sorties auquel nous avons droit chaque année il n'y a rien d'étonnant.
    heureusement la sortie de Texas Jack m'a permis de rectifier mon erreur.
    j'aurai vraiment raté quelque chose.
    en effet, Sykes fait parti des grands albums de Western.
    à la fin il y a une gout de trop peu.
    autant, certaines séries n'arrivent pas à s’arrêter autant certains albums mériteraient une suite.
    heureusement il y a les préquels...
    les dessins à défaut d'être à tomber par terre sont bons avec de bonnes couleurs.
    le scénario est, à mon sens, parfait.
    j'espère revoir à nouveau Sykes ou, pourquoi pas , son héritier.

    lama2525 Le 14/11/2018 à 14:57:56

    Du Servais.
    Du romantisme forestier et animalier.
    Sublime dessin et très belles couleurs de Raives.

    kurdy1207 Le 14/11/2018 à 08:44:48
    Les maîtres inquisiteurs - Tome 11 - Zakariel

    Des dessins très réussis et par moment des planches somptueuses comme cette page 10 ou l’inquisiteur se sert de son pouvoir pour capturer un cerf. Magnifique !

    Le scénario est encore une fois très bon même si le côté fantastique du dragon ne m’enchante pas plus que ça. Cette fois ci, nous avons un inquisiteur qui se place aussi en exécuteur et cela ne plait pas à sa partenaire elfe. La relation entre les deux personnages est très tumultueuse malgré l’amour qu’ils peuvent se porter.

    L’inquisiteur a un esprit vengeur, durant toute l’intrique, qui lui vient de l’enfance. Il se place alors souvent au-dessus des lois que l’inquisition, qui se place en tant que protectrice, ne saurait permettre. Mais Zakariel ne supporte pas l’injustice et la cruauté surtout quand elles s’attaquent aux plus jeunes.

    Encore une fois, l’histoire, scénarisée par Nicolas Jarry (au scénario aussi du génial « le jardin aux moines »), vous transporte sans qu’aucune petite anicroche ne vienne en troubler la lecture.

    Que de beaux et bons moments passés avec cette série !

    philjimmy Le 14/11/2018 à 08:38:50

    Un vrai bon polar noir. Tout y est glauque , poisseux et désabusé.
    Le groupe Nada, une bande de bras cassés sans réelles convictions, ou alors anciennes, montent un coup à l'arrache, qui va tourner au vinaigre.
    Le récit se déroule de manière lente et linéaire, c'est vrai, mais c'est à l'image de cette bande de paumés qu'on cerne petit à petit, du nostalgique en passant par la pute désabusée , le terroriste radical, l'alcoolique de service, le mari d'une déséquilibrée et le lâche de départ qui n'est en fait pas le moins courageux.
    Sans parler du flic borné et du politique véreux.
    Le dessin de Max Cabanes est toujours aussi envoutant. A lire tranquille le soir, dans le semi obscurité du salon juste éclairé.
    Du tout bon.

    jphi33 Le 14/11/2018 à 07:46:49

    Très bel hommage rendu aux soldat de la Grande Guerre, un dessin précis, ambiance bien restituée, un premier album qui sera j'espère suivi d'autres aussi prometteurs