Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Lucky Luke (vu par...) -1- L'Homme qui tua Lucky Luke
©Lucky Comics 2016 Bonhomme
Parution le 01/04/2016. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur PriceMinister
Album créé dans la bedetheque le 21/03/2016 (Dernière modification le 14/12/2016 à 09:35) par Jean-Phi

Lucky Luke (vu par...)

1. L'Homme qui tua Lucky Luke

Une BD de chez Lucky Comics - 2016

04/2016 (01 avril 2016) 60 pages 978-2-88471-363-4 Grand format 276314

Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l'Ouest, une poignée d'hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l'or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l'aide qui lui est demandée : retrouver l'or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l'aide de Doc Wednesday, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone...

  • Currently 4.07/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.1/5 (117 votes)

  • Lucky Luke (vu par...) -1- L'Homme qui tua Lucky Luke

    Tome 1
  • Lucky Luke (vu par...) -2- Jolly Jumper ne répond plus

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 06/12/2017 à 17:50:58

    Encore un album super de Bonhomme!!!
    Le dessin est magnifique et le scénario est très bien amené.
    J'adore de nouveau Lucky Luke!

    Le 21/09/2017 à 20:36:18

    personnellement je trouve cette album très réussit ,Mathieu Bonhomme est au sommet grace a ses dessins et son scénario,le meilleur hommage de lucky luke a Morris,ont est loin du lucky luke de Achdé qui est devenu trop gamin,bravo Monsieur Bonhomme

    Le 09/09/2017 à 15:42:15

    Une déception !
    Le dessin est certes réussi mais le reste est ultra décevant. Cet album n'a rigoureusement rien à voir avec Lucky Luke, pas (ou très peu) d'humour, des personnages ultra conventionnels, un scénario sans relief. C'est un (pas très bon) western sans imagination mais avec les poncifs.
    La lecture des dernières pages m'a été difficile.
    Je ne comprends pas bien l'engouement suscité.

    Le 24/11/2016 à 19:46:32

    Je m'attendais à un chef d'oeuvre et j'ai eu une excellente BD. Un poil en dessous de mes attentes, mais je sais toujours pas pourquoi j'avais placé la barre si haute....oui oui je suis étrange par moment.
    Cette BD brille par son ambiance inspirée des westerns de Leone et Peckinpah, on laisse le temps à l'histoire de se poser, ça sent la poussière et ça use de la violence avec justesse. Le style graphique est superbe même s'il m'a fallu un (tout) petit moment d'adaptation. L'histoire est travaillé et nous tiens en haleine jusqu'au bout. Les clins d'oeil à la série officielle de Lucky Luke sont toujours placés avec intelligence, du coup ça passe tout seul et ce n'est pas indigeste.
    Il est interdit de passer à côté de cette album, il est génial!

    Le 04/11/2016 à 20:39:24

    Absolument pas d'accord avec le chroniquer de BDGEST !! Il faut savoir ce que l'on veut ! Soit le dessinateur fait une BD complètement à l'opposé de la série de Morris soit il respecte certains codes.. Et qui peut savoir ce qu'il a voulu faire ? Les méchants sont comme dans la série originale MAIS Bonhomme aurait-il osé aller plus loin ?? Il a été plus loin qd même : ne fusse que par le dessin qui, perso, j'ose le dire, dépasse celui de Morris... Bon, j'entends déjà des cris et des hurlements ! D'accord, d'accord ! Morris est un génie de la "Grande époque" de la BD, ok, ok, pas de doute. Mais Bonhomme a su passer, par son propre talent (je le trouve d'ailleurs nettement, TRES nettement même, meilleurs en "mode Western" que ses autres séries) et il y a un aspect que je n'arrive pas bien à définir sur cette BD : plus noir ? Plus de "laisser aller" dans le bon sens du terme, je ne sais pas. Mais bref, plus fournie, çà c'est certain !! Surtout dans les décors. Si "les autres repreneurs" de la série pouvaient atteindre ce que B. a fait, beeen, ce serait pas mal ! Mais hélas, "ils" n'y sont pas arrivé (comme Black et Mortimer ou Spirou où "le Léopard" est une, excusez, une merde de première) par exemple : bcp de navais !!!). Enfin, je trouve que si B. reprenait la série, je pense que nous ne serions pas déçu !! Et de l'humour il y en a !! Même bcp ! Je ne comprends pas l'avis de certains à ce sujet...
    Aujourd'hui j'ai des difficultés pour vraiment bien définir cette BD... PAs en forme sans doute et neurones en pannes... Re-bref, j'ai mis 5/5, mais la cote réelle serait de 9/10, ce que je mets TRES rarement !! Bon, je ferai peut-être un autre avis si j'ai le temps et si j'y pense plus tard... Mais encore une fois: non, pas ok avec BDGEST... Il y a aussi le "subjectif" des goûts...

    Le 01/11/2016 à 06:03:48

    Je me réjouis à l'idée que cet album pourrait ouvrir la voie à une série de One-Shots tels ceux de Spirou. M. Bonhomme met la barre très haut avec cette revisite du mythe parfaitement exécutée.

    Le 22/08/2016 à 09:05:03

    Cette vision de Lucky Luke m’a plu. Il y a beaucoup de références aux albums, mais aussi au cinéma. Ainsi ce Doc Wednesday me rappelle beaucoup le Doc Holliday, un des protagonistes de règlement de compte à O.k. Corral.

    Lucky Luke passe une bonne partie de l’album à essayer de se rouler une cigarette ou à trouver un brin de tabac. Finalement, il écoutera Doc Wedenesday qui se meurt d’avoir trop abusé de la vie (alcool et tabac) et terminera l’histoire avec un brin d’herbe à la bouche. Voilà enfin l’explication !

    J’ai trouvé l’album très plaisant et l’esprit Lucky Luke a bien été respecté. Si d’autres albums « Lucky Luke vu par… » sont prévus, j’espère que les auteurs nous feront grâce de ne pas massacrer le personnage comme ont pu le faire certains avec Spirou et Fantasio.

    Le 01/07/2016 à 13:02:06

    Imaginons que ce gentil western ne nous soit pas présenté comme une relecture de la célébrissime (et excellente) série Lucky Luke... En parlerions-nous autant ? Aurait-il droit à toutes ces critiques positives qui ont éclos un peu partout ? Se serait-il aussi bien vendu ? La réponse est évidemment non, tant "l'Homme qui Tua Lucky Luke" ne fait preuve que de bien modestes qualités : une ambiance sacrifiant à tous les stéréotypes (cinématographiques, surtout...) du genre, un scénario des plus conventionnels (certains ont même relevé des ressemblances lourdes avec le superbe "Blacktown" de Trondheim), des personnages pas vraiment passionnants, une conclusion assez désarmante de maladresse. Ce n'est finalement qu'à travers de son décalage par rapport à sa matrice (le Lucky Luke de Morris et Goscinny) qu'il est intéressant d'analyser le livre de Bonhomme : le léger pas de côté, effectué en direction de plus de réalisme, de plus de complexité, paye évidemment pour un lecteur adulte, mais il n'est finalement pas si évident que cela qu'on y gagne au change quand on considère l'abandon complet de l'humour, composante fondamentale des mécanismes parodiques si bien actionnés jadis par Goscinny. Le "fan service" - ou l'hommage direct, comme on veut - offert par Bonhomme est certes amusant, que ce soit le subtil travail sur les couleurs originales, très caractéristiques, de la BD de Morris, ou la perspective astucieuse que "l'Homme qui Tua Lucky Luke" nous propose quant à l'abandon de la cigarette par le Lonesome Cow-boy. Mais il ne rend que plus patent l'échec de Bonhomme à créer une vraie vision "méta" du héros qui tire plus vite que son ombre, comme l'avait réussi Emile Bravo avec Spirou : ce ne sont pas les quelques considérations déjà bien usées sur ce qu'est être une légende de l'Ouest ("l'Homme qui Tua Liberty Valance" date quand même de 1962 !) qui permettront au livre de marquer durablement nos mémoires surchargées.

    Le 19/06/2016 à 23:59:07

    J'aurai bien mis 3,5/5. :-)
    A la fois une continuité moderne de Lucky Luke, par son côté réaliste et ancré dans le western (pluie, tabac, Jolly Jumper ne parle pas), mais aussi, un lien entre les albums du héros ainsi qu'entre les séries Morris puis Goscinny (les références, le tabac...).
    Un bon Lucky Luke, justement par cette utilisation des "clichés" dans une situation où les faux semblants servent à donner le temps au lecteur de voir les choses à la façon de Luke.
    Original mais dans l'esprit du personnage, pour tous de 6 à 66 ans. Ou 666 pour ceux qui ont la main ! (cherchez donc la référence dans le tome)

    Le 15/05/2016 à 18:06:39

    Pour ceux qui ont lu et aimé Lucky Luke dans leur enfance, vous pouvez foncer acheter cette BD mais attention, comme nous, Lucky Luke a grandit, gagné en maturité et l'histoire et beaucoup plus adulte.

    Tout dans cet ouvrage est réuni pour en faire un chef d’œuvre.
    - Les personnages sont travaillés et complexes avec, comme le faisait Morris, une référence aux légendes du western comme Joshua Doc Wednesday alias Doc Holliday.
    - Le scenario non plus n'est pas en reste. On n'est pas dans une histoire à suspens mais l'implication des différents protagonistes dans l'affaire reste quand même relativement floue assez longtemps. Les différents clins d'oeil et l'imbrication de cette histoire dans l'épopée Lucky Luke, raviront les nostalgiques.
    - Le dessin est une grande réussite. Matthieu Bonhomme a réussi à trouver le délicat équilibre entre reproduire la patte de Morris et affirmer son propre style. Tous les personnages sont reconnaissables immédiatement, comme le croque-mort ou le conducteur de diligence, tout en ayant ce trait nouveau apporté par Matthieu Bonhomme.
    - La colorisation est un clin d'oeil aux contraintes de l'époque de Lucky Luke, à savoir 3 ou 4 couleurs maxi par page. Morris était doué pour que cette contrainte ne se fasse pas ressentir. Et pour cet aspect là, Matthieu Bonhomme respecte l'ambiance et le ton des BD originales mais il sait aussi s'en écarter de temps en temps pour nous présenter de très belle colorisation.
    - La mise en page est formidable. Morris était aussi connu pour la mise en scène presque cinématographique de ses planches de BD et le contrat est parfaitement respecté avec Matthieu Bonhomme... Certains plans sont sublimes. Le dynamisme et le mouvement présents dans certaines cases m'ont complètement immergé dans le récit. L'exemple le plus anodin mais parlant, pour moi, est cette case où Lucky Luke retire sa serviette après le repas (page 9), on a l'impression d'y être, on voit le mouvement, la scène... (mais ne vous inquiétez pas de nombreux autres plans avec une tension dramatique plus forte sont aussi présents ^_^).
    - L'objet en lui même est aussi de très bonne facture. Je ne l'aurais pas signalé si l'épaisseur du papier ne m'avait pas agréablement surpris.
    - Lucky Luke pour finir, Matthieu Bonhomme a développé sa personnalité en prenant du recul par rapport à sa condition d'être une légende de l'Ouest, bien plus complexe qu'il n'y parait au premier abord. On a beaucoup d'empathie pour ce Lucky Luke, plus proche de nous.

    On sent que Matthieu Bonhomme n'a pas voulu se contenter de faire une histoire de Lucky Luke, il a beaucoup étudié les histoires de Lucky Luke et les codes qu'utilisaient Morris pour les sublimer.
    Cela s'en ressent et c'est à coup sûr un superbe hommage à Lucky Luke et au travail de Morris pour nous, enfants devenus grands.

    Le 22/04/2016 à 12:12:09

    C'est un hommage, très réussi.
    Pour ceux qui n l'apprécient pas, il ne faut pas chercher un album de morris, bien sûr Lucky Luke ne peut pas mourrir.
    il faut donc suivre ce scénario de bonne tenue, avec les clins d'oeil existant, notamment "l'arrêt de fumer"
    C'est davantage tourné vers le western, avec le lien vers Doc Holliday.
    Personnellement, j'ai aimé....

    Le 21/04/2016 à 15:26:17

    Un Lucky Luke coincé entre la volonté de ne pas trahir l'oeuvre tout en tentant de le concilier avec le genre cinématographique, une gageure. Le résultat est pourtant à la hauteur. J'ai vraiment pris plaisir à lire cet album mais n'ayant jamais été un grand fan de Lucky Luke et trouvant la plupart de ceux non scénarisés par Goscinny très dispensables, j'avais certes peu d'aprioris. J'avais pourtant hésité avant de l'acheter mais ne le regrette pas.

    Le 16/04/2016 à 20:20:30

    malgré la lecture de quelques avis négatifs, j'ai quand même acheté cet album sachant que les goût et les couleurs varies.
    bien m'en a fait car j'ai bien aimé cet hommage réussi à mon sens.
    très bonne idée d'avoir intégré Lucky Luke dans un univers plus proche des Westerns classiques que de celui de Morris.
    les dessins sont bons à défaut d'être parfaits (à mon goût).
    vraiment une bonne bd à ranger sans honte à coté des bons vieux Lucky Luke de Morris.

    Le 16/04/2016 à 17:11:38

    J'aime bien Lucky Luke, sans être un grand fan : je possède a peu près toutes les intégrales, et je juge la série très inégale dans l'ensemble. J'ai donc lu ce one shot, sans avoir été conquis jusqu'à présent par les BD de son auteur, M. Bonhomme. Hé bien, c'est clairement ce qui se fait de mieux dans les Lucky Luke. Il n'y a (presque) pas d'humour, l'histoire est assez sombre tout en restant dans les ressorts classiques du western, le héros est charismatique sans trop en faire. Bref, c'est très bien raconté, les dessins sont plutôt beaux et la colorisation old school est un bien bel hommage aux colorisation d'antan souvent mal faites (sauf que là, c'est justement bien fait).

    Le 10/04/2016 à 20:09:22

    Un très bel hommage à Morris, à la série et aux westerns en général. Il faut savoir que Lucky Luke c'est avant tout un cow-boy et que avant d'être une série d'humour, c'était d'abord et avant tout un western. C'est pour ça que l'auteur à choisi d'attirer Lucky Luke dans un univers semi-réaliste. Il n'y a donc ni les Daltons, ni Rantamplan, et ni d'humour, si ce n'est le running gag du tabac présent dans l'album. Mais cela n'empêche pas d'avoir un très bon album, au scénario simple mais qui reprend les codes du western. le tout accompagné de dessins réalistes et de très beaux décors. La palette de couleurs est très saturée, puisque dans chacune des cases de tout l'album, l'auteur a choisi de coloriser entièrement les personnages d'une seule couleur, mais d'apporter des nuances sur les détails importants de chaque case. Cette façon de faire n'est pas s'en rappeler les premiers western que se soit en BD ou en film.
    Premier d'une série d'albums hommage, l'auteur à relevé son pari tout en plaçant la barre très haut.

    Le 10/04/2016 à 17:01:28

    Une perception de notre Lucky Luke originale qui donne un album plaisant et agréable. Les dessins, certes éloignés de ceux de Morris, sont intéressants malgré tout et le scénario, tout à fait dans l'esprit de la série (l'humour de Goscinny en moins), tient la route. Seul la colorisation (trop terne) m'a déçu.

    Un bel hommage au final !

    Le 09/04/2016 à 16:16:28

    Je partage l'avis de YANZEMAN, album à lire et à oublier. Je partage aussi son avis sur la qualité des BD qui sortent. La BD est un potager dans lequel on ne cultive presque plus que des NAVETS C'en est insupportable!!!!! des séries abandonnées, d'autres où il faut attendre des années et des années pour une suite souvent bâclée, d'autres encore au dessin qui ne ressemble plus à rien....Editeurs, scénaristes et dessinateurs nous prennent pour des benêts, des américains ($$$$$) ou des incultes, mais gare au retour de manivelle....Il y a plus de 2 ans maintenant que je n'achète plus en neuf, mais en occasion à 5€ ou alors j'emprunte en médiathèque...A 14 € en moyenne la BD, et avec la qualité qui nous est servie, mais de qui se moque on ?????????????? Ce pauvre Lucky Luke (la liste est bien longue) en est la preuve, autant revenir vers les classiques des années 80, où la créativité primait sur le pognon, le respect du lecteur sur l’ego des scénaristes et des éditeurs et où lire une BD était un plaisir, un vrai....

    Le 09/04/2016 à 15:44:50

    Album sans intérêt, parce que l'histoire n'est pas intéressante.

    On devine dès le début qu'il n'arrivera rien à Lucky Luke, mais ce qui fait le charme d'un album de Lucky Luke, c'est l'humour.
    ici, il n'est pas présent, et on s'ennuie ferme.

    L'album est trop long, j'ai commencé à ne plus lire les dialogues et à attendre la fin dès la 40éme page (sur 60...).

    Je suis sidéré du nombre d'albums qui sortent, où le scénario est bâclé, mal fichu, sans intérêt.

    Avant, les magazines de pré-publication garantissaient des BD de qualité, parce qu'un travail était fait en amont pour ne sélectionner que les projets matures, les histoires qui en valaient la peine.

    Et le lecteur du Journal de Spirou, de Tintin ou de pilote, par son courrier, permettait de faire le tri dans toutes les séries qui étaient pré-publiées ; ne sortaient alors en album que les meilleures séries, celles plébiscitées par les lecteurs.

    Les auteurs se formaient au contact des anciens, qui prenaient des stagiaires ; il a fallut des années pour qu'un Jean Graton, par exemple, puisse proposer son Michel Vaillant.

    On a l'impression qu'aujourd'hui, il suffit de savoir dessiner un peu pour avoir le droit de sortir un album, et que personne ne relit cet album avant sa publication.

    La BD se meurt de trop de publications non maitrisées, bas de gamme et fades.

    J'ai bien aimé "le marquis d'anaon", même si ce n'était pas la Bd du siècle. Mais là, ce Lucky Luke est vraiment sans intérêt...

    Le 08/04/2016 à 12:30:44

    Tout à fait d'accord avec canarenchaine.
    Beaux dessins, scénario fade et sans la moindre inventivité.
    Un lucky luke fade et triste, sans âme ni personnalité.
    On est loin du Spirou repris par Emile Bravo et plein de charme !
    Bonhomme a fait beaucoup mieux. je le respecte et l'apprécie beaucoup.
    Là il a été porté par un Héros de Légende, certainement piégé par l'ampleur du mythe.

    Le 04/04/2016 à 16:01:14

    Après le VALERIAN (VU PAR ...) et les SPIROU (VU PAR ...), voici donc le LUCKY LUKE (VU PAR ...) !
    Un western qui renvoie aux premiers albums de la série, avec une ambiance assez virile, des personnages farouches et une tension bien palpable. Un hommage que je trouve pour ma part réussi, d'autant que le dessin de Matthieu Bonhomme, clair et aéré, est impeccable (les paysages sont grandioses et tous les personnages sont parfaitement croqués, notamment LUCKY LUKE, élégamment revisité).

    Le 01/04/2016 à 14:40:28

    Plus qu'un hommage à Morris, vraiment dans la ligne des premiers albums, à lire pour les fans de l'homme qui tire plus que son ombre et de westerns car une histoire pleine de références

    Le 31/03/2016 à 22:33:25

    Avant tout, je vais m'attirer les foudres de certains bédéphiles,en avouant ne posséder dans ma bibliothèque que cinq voire six albums de la série "Lucky Luke" de Morris & Goscinny, même si j'en ai lu une bonne trentaine, mais je n'ai jamais vraiment accroché aux aventures du pauvre cow-boy solitaire.
    Depuis quelques mois, dans le monde de la bd, le western revient en force, avec "Undertaker", "Sykes" ou encore "Stern", trois albums de qualité.
    En reprenant cette série, Matthieu Bonhomme prenait un risque énorme, celui de la comparaison avec le créateur de la série. A l'image de Ferry avec sa reprise (pour moi réussie) d'"Astérix", les critiques des puristes allaient fuser.
    N'étant pas un spécialiste de "Lucky Luke", je dois dire que j'ai tout de suite été séduit par l'histoire. Bien évidemment le titre choisi fait référence au superbe film, encore inégalé, de John Ford, "l'homme qui tua Liberty Walance" (de nombreuses scènes de cette bd renvoient explicitement à des films de John Ford) D'ailleurs, dès les premières pages, nous sommes plongés dans un western digne d'un John Ford, réalisateur que j'adore. Tout les codes du western sont en effet présents: du saloon, au shérif lâche,en passant par une puissante famille tenant la ville, rien est omis.
    Même les légendes de l'Ouest, avec un certain Doc Wednesday, qui n'est pas sans rappeler le célèbre Doc Holliday, sont présentes dans cet album.
    Même si l'histoire est assez sombre, l'humour reste toutefois présent, notamment avec le running gag du tabac que recherche désespérément Lucky Luke.
    Au niveau scénario, cette reprise ou plutôt ce "Lucky Luke vu par Matthieu Bonhomme" ( à l'image des Spirou vu par...., série qui malheureusement est très inégale) tient la route.
    Quant au dessin, rien à dire. Je suis un grand admirateur de Matthieu Bonhomme. Possédant déjà l'intégrale n&b du "Marquis d'Anaon", j'ai donc opté pour l'achat de la version n&b de canalbd pour en apprécier encore plus le trait. J'ai feuilleté la version couleur, et j'avoue qu'elle est très belle également, et je me demande même si je ne vais pas l'acheter aussi.

    En tout cas, cet album se révèle une très bonne surprise et j'ai été littéralement bluffé par le talent de Matthieu Bonhomme au dessin et au scénario.

    Le 29/03/2016 à 12:19:55

    Lu dans Spirou, donc avant sa sortie. Ok pour le dessin personnel et moderne, ok pour la colo mais au niveau scénario on n'est pas loin du niveau zéro !
    Honnêtement, autant Choc T2 donnait envie d'avoir le Spirou de la semaine d'après, autant ce Lucky Luke est tristounet. Même les clins d'oeil sont poussifs et non pas inventifs.
    Je suis vraiment déçu.

Afficher encore 19 avis

Toutes les éditions de cet album

  • Lucky Luke (vu par...) -1- L'Homme qui tua Lucky Luke ©Lucky Comics 2016 Bonhomme

    1 . L'Homme qui tua Lucky Luke

    Info édition : Pour l'édition originale, noté "Première édition". Des retirages ont été réalisés très rapidement (voire avant la parution officielle) et sont notés "Première édition en 2016".

  • Lucky Luke (vu par...) -1TL- L'homme qui tua Lucky Luke ©Lucky Comics 2016 Bonhomme

    1TL . L'homme qui tua Lucky Luke

    • 277301
    • Bonhomme, Matthieu
    • Bonhomme, Matthieu
    • <N&B>
    • 04/2016
    • non coté
    • Lucky Comics
    • Grand format
    • 978-2-88471-376-4
    • 60
    • 01/04/2016 (modifié le 14/04/2016 19:48)

    Info édition : Tirage limité à 1400 exemplaires. Contient un carnet de croquis de 7 pages en fin d'album.

  • Lucky Luke (vu par...) -1TT- L'Homme qui tua Lucky Luke ©Black & White 2016 Bonhomme

    1TT . L'Homme qui tua Lucky Luke

    Info édition : - album au format planches 35 x 46 cm - couverture cartonnée à dos rond toilé avec marquage à chaud - tirage de luxe en couleur et noir et blanc (l'intégralité de l'album en noir et blanc + cahier graphique couleur de 24 pages) - 335 exemplaires, numérotés signés - une affiche Lucky Luke 70 x 100 cm, avec dessin inédit - 2 sérigraphies format 30 x 40 cm, 3 passages - 1 bonus exclusif pour les souscripteurs : un poster avec un dessin exclusif de Lucky Luke en très grand format (60 x 160 cm)