Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de James Bond (Delcourt) -1- VARGR
©Delcourt 2016 Ellis/Masters
Parution le 12/10/2016. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur PriceMinister
Album créé dans la bedetheque le 27/09/2016 (Dernière modification le 22/09/2017 à 20:26) par Edhral

James Bond (Delcourt)

1. VARGR

Une BD de et Jason Masters chez Delcourt (Contrebande) - 2016
Ellis, Warren (Scénario) Masters, Jason (Dessin) Major, Guy (Couleurs) Moscow Eye (Lettrage) Campbell, Aaron (Couverture) Touboul, Philippe (Traduction) Fleming, Ian (Adapté de)

10/2016 (12 octobre 2016) 132 pages 978-2-7560-8269-1 Format comics 288902

James Bond est de retour à Londres après une mission teintée de vengeance à Helsinki, afin de reprendre une affaire qui a laissé un autre agent 00 sur le carreau. Quelque chose de terrible est en train de se faufiler dans les rues de la capitale britannique, qui va entraîner Bond à Berlin. Pris au piège, isolé, il va devoir percer le secret qui entoure quelqu'un - ou quelque chose - baptisé VARGR.

  • Currently 1.80/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 1.8/5 (5 votes)

  • James Bond (Delcourt) -1- VARGR

    Tome 1
  • James Bond (Delcourt) -2- Eidolon

    Tome 2

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 04/12/2017 à 14:14:25

    L'histoire n'a aucun sens, le dessin ne ressemble à rien. Bref à ne pas acheter.
    Quelle déception!!!

    Le 17/02/2017 à 11:34:57

    Vraiment déçu par ce James Bond. Les dessins ne sont pas terribles et le scénario ne vaut pas grand-chose. S’il fallait rajouter quelque chose, cela serait : arrêtez le massacre ! C’est vraiment très, très mauvais.

    Le 11/12/2016 à 11:17:30

    Ça a l'aspect d'un James Bond, les couleurs d'un James Bond, la texture d'un James Bond et... c'est bien un James Bond !
    Du côté des bons points, on a une histoire cohérente, originale qui ne ressasse pas de déjà vu, c'est pas mal. Mais nous avons ici un James Bond différent. Un James Bond que l'auteur a pensé plus brut avec sa cicatrice et avec peu de répartie. Celui-ci ressemble certainement un peu plus au 007 de Ian Fleming mais, selon moi, il manque cruellement de charisme et de charme. À tel point que les autres protagonistes (les méchants, notamment) semblent plus "présents" dans l'histoire.
    L'histoire va vite. On a l'impression que les évènements se succèdent, sans transition. Le dessin fait très américain et une touche British aurait été la bienvenue, car partie intégrante de l'univers 007. Eh oui, dessiner un Range Rover, une Aston Martin un bien un drapeau anglais, ça ne suffit pas !
    Côté mise en couleurs, c'est innovant mais ça nécessite peut être un poil plus de travail, certaines cases rendent vraiment bien quand d'autres ne sont pas terribles.
    Bref, lisez ce comics sans (trop) penser aux films de l'agent 00, même si c'est un exercice délicat. Il est pensé et dessiné autrement, c'est bien. Mais j'ai un peu de mal à apprécier pleinement cet album auquel il manque quelque chose pour s'inscrire réellement dans la lignée 007.

    Le 20/10/2016 à 17:46:54

    Lu le dernier James Bond en BD paru chez Delcourt de Warren Ellis (premetteur donc) et Jason Masters...
    ...
    Et donc le verdict est que...
    ...
    c'est très mauvais. A un point difficilement imaginable. Il n'y a rien pour sauver le truc...
    - Scénario ultra basique, une touche de technologie transhumaniste chez les méchants pour faire dans l'air du temps, mais que c'est creux.
    - Personnages sans aucune épaisseur (les méchants sont souvent caricaturaux et plus ou moins réussis mais sont tous des mégalo délirants. Là, non, insipide et sans saveur).
    - Aucun humour. De la même façon l'humour bondien marche plus ou moins bien mais c'est une constante totalement absente de cette BD.
    - Des personnages féminins... Quels personnages féminins ? Une méchante ridicule et... c'est tout. Un vague baiser absurde histoire de justifier le côté séducteur du personnage mais c'est tout.
    - Des belles voitures ? OK, on aperçoit la Bentley personnelle de Bond et on croise une Aston chez les méchants mais elle est là comme un cheveu sur la soupe, à nouveau juste histoire de dire.
    - Armes et combat ? Parlons-en. Façon running gag, Bond est privé par l'administration de son pistolet régulièrement mais sans que ça ne serve à rien puisqu'il le récupère toujours quand il faut. Et quel pistolet : un truc avec des balles dum-dum qui ne sont qu'un prétexte à des images gore. Aucun intérêt scénaristique (une balle dans la tête, ça tue, même si la balle ne se sépare en huit à l'impact) à part le fait de montrer du boyau et de la cervelle. A l'opposé de la tradition bondienne qui montre une violence esthétisée.
    Bref, cette BD est un grand raté. A fuir...

Toutes les éditions de cet album