Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - ereneril

Visualiser les 1 avis postés dans la bedetheque
    ereneril Le 20/10/2016 à 17:46:54
    James Bond (Delcourt) - Tome 1 - Vargr

    Lu le dernier James Bond en BD paru chez Delcourt de Warren Ellis (premetteur donc) et Jason Masters...
    ...
    Et donc le verdict est que...
    ...
    c'est très mauvais. A un point difficilement imaginable. Il n'y a rien pour sauver le truc...
    - Scénario ultra basique, une touche de technologie transhumaniste chez les méchants pour faire dans l'air du temps, mais que c'est creux.
    - Personnages sans aucune épaisseur (les méchants sont souvent caricaturaux et plus ou moins réussis mais sont tous des mégalo délirants. Là, non, insipide et sans saveur).
    - Aucun humour. De la même façon l'humour bondien marche plus ou moins bien mais c'est une constante totalement absente de cette BD.
    - Des personnages féminins... Quels personnages féminins ? Une méchante ridicule et... c'est tout. Un vague baiser absurde histoire de justifier le côté séducteur du personnage mais c'est tout.
    - Des belles voitures ? OK, on aperçoit la Bentley personnelle de Bond et on croise une Aston chez les méchants mais elle est là comme un cheveu sur la soupe, à nouveau juste histoire de dire.
    - Armes et combat ? Parlons-en. Façon running gag, Bond est privé par l'administration de son pistolet régulièrement mais sans que ça ne serve à rien puisqu'il le récupère toujours quand il faut. Et quel pistolet : un truc avec des balles dum-dum qui ne sont qu'un prétexte à des images gore. Aucun intérêt scénaristique (une balle dans la tête, ça tue, même si la balle ne se sépare en huit à l'impact) à part le fait de montrer du boyau et de la cervelle. A l'opposé de la tradition bondienne qui montre une violence esthétisée.
    Bref, cette BD est un grand raté. A fuir...