Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Erik67 Le 30/08/2020 à 20:23:36

    J’avoue que le début de ce récit ne m’a pas trop franchement convaincu, la faute à des philosophes grecques qui ont des dialogues assez énigmatiques. Puis, au fur et à mesure, l’enjeu se précise et cela devient véritablement passionnant.

    J’avoue avoir apprécié l’originalité de ce récit qui consiste à un groupe de penseurs de façonner l’histoire sur 2000 ans. Il est vrai que cette idée pourrait apparaître comme assez saugrenue mais elle est argumentée et tout devient plausible.

    Tout n’est pas parfait dans ce récit mais il mérite une lecture approfondie. On notera également un dessin réaliste avec une colorisation agréable. Le mieux est évidemment de découvrir les deux versions (A et B). On pourra évidemment penser que c’est une incitation commerciale. Mais bon, on a vu pire. Comme dit, cette oeuvre ambitieuse mérite sans doute cela car c'est totalement maîtrisée. Pour moi, c'est oui !

    herve26 Le 07/06/2016 à 23:06:46

    Depuis, quelques années, je privilégie les one shot, donc cet album rentrait dans mes critères. Par le fruit du hasard, j'ai lu la même semaine "l'héritage du diable" et cet album qui peu ou prou abordent le même thème.
    Avant tout , il faut souligner que le travail de Clarke est assez aussi bien réussi sur le plan scénaristique que sur le plan graphique. Le dosage des scènes antiques et des scènes dans l'Allemagne d'avant guerre sont très bien dosées.
    J'ai lu cet album d'une traite, tant on a envie de connaitre la fin de l'histoire.
    L'album mêle habilement plan philosophique antique et histoire avec un grand H à travers le destin de Michaël Dorffman, archéologue allemand qui va se retrouver au cœur des luttes d'influences au sein du IIIème Reich.
    Au fur et à mesure de la lecture, on sent le poids qui pèse sur le héros, qui l’amènera à faire un choix cornélien à la fin de l'album.
    La seule chose regrettable de l'album réside dans le choix éditorial des éditions du Lombard de ne pas avoir proposé aux lecteurs sur un même album les 2 fins alternatives. Il est dommage d'avoir recours ,au mieux ,à internet ou ,pire à l'achat de la seconde version pour connaître la fin alternative (5 planches de plus alternatives n'entrainaient pas un coût exorbitant pour l'éditeur , à mon humble avis). Cela plombe un peu la lecture avec cette option mercantile

    kurdy1207 Le 05/02/2016 à 12:09:29

    L'histoire est vraiment pas mal du tout et les dessins sont plutôt bien réussis. Ce qui m'agace un peu c'est que l'on prenne les amateurs de BD pour des gugusses. En effet, la tentation est grande d'acheter les deux versions à 95% identiques même si les deux fins sont disponibles sur Internet. Je trouve cela bassement commercial et méprisant. Les auteurs auraient parfaitement pu tout mettre dans le même album. Bien mais Beurk !