Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Random- Le 20/11/2018 à 19:43:17

    Cet album est un véritable exercice de style. A partir d'une belle idée de départ, Marc-Antoine Mathieu nous dépeint sous plusieurs angles une vision assez acerbe de la société actuelle. Le dessin épuré est magnifique, mais la barre intellectuelle est placée haute, et la compréhension des joutes verbales n'est pas toujours aisée...

    Wonderphil Le 05/11/2016 à 06:32:38

    Comment parler de Dieu sans parler de religion ??

    Marc Antoine Mathieu tente le coup... mais on reste cruellement sur sa faim !

    Il tenait un sujet en or, mais je déplore qu'il n'ait pas poussé l'exercice à son maximum : la religion est-elle vraiment l'opium du peuple ? Que pense-t-il des crimes perpétrés en son nom ? Que pense-t-il de ses concurrents ?

    On n'en saura rien, parce que cet album, sans être mauvais, tourne un peu à vide et reste à la surface.

    Hugui Le 31/10/2012 à 19:19:19

    Un bel exercice de style bien mené sans temps mort et à la mise en image lisible bien qu'un peu austère. Une manière amusante de moquer et de questionner l'irrépressible besoin de l'humanité de se créer un Dieu. Mais cela manque un peu de chaleur et d'empathie et ne fera pas avancer la question.
    À lire pour le remue méninge et la virtuosité.

    shudhakalyan Le 16/12/2011 à 21:36:24

    Un bel album, tant par son thème exceptionnel que par le traitement magistral qu'en donne, une fois de plus, Marc-Antoine Mathieu. Seul un auteur de tout premier plan peut aborder de front un thème tel que la venue de "Dieu en personne" sur terre dans une société moderne saturée d'images et livrée à la surconsommation, sans y perdre des plumes... L'auteur ne se contente d'ailleurs pas d'en sortir mais nous offre une bande dessinée de haut vol, qui compte parmi ses plus grandes réussites, ce qui n'est pas peu dire. On peut surtout apprécier à quel point ce thème paradoxal et intraitable, Dieu en personne et en bande dessinée, offre à Marc-Antoine Mathieu l'occasion de renouveler ses obsessions sur un mode inédit et plein de fraicheur, aux antipodes des astuces qui font la singularité de la série des Acquefacques. Ici, c'est avec sobriété que l'auteur traite, excusez du peu, de Dieu, avec les composantes de son univers si fascinant : pédantisme intellectuel, questions existentielles et métaphysiques, humour de l'absurde, mises en abyme, autocommentaires et mises en scène narratives renversantes. Il y a même une sorte de suspense palpitant très particulier à voir ainsi évoluer Dieu dans les sphères de l'humanité, sans pouvoir décider du déroulement d'une telle intrigue. L'ouvrage cependant oscille entre un récit et un recueil d'épisodes, en parvenant habilement à prélever au passage les avantages des deux modes de narration sans devoir faire les frais d'un tel entre-deux. Ceux qui ont le gout des histoires regretteront seulement que le ludisme formel des narrations qui se jouent du lecteur et des fins qui ne veulent pas conclure prévalent encore ici, alors qu'on était si bien parvenu à s'attacher à cet enjeu de taille... C'est de Dieu, tout de même, qu'il est ici question ! Par ailleurs, l'album est aussi une fable mi-malicieuse, mi-cynique sur les dérives d'une société qui ne jure que par la communication, carrefour de la consommation et des médias de masse. De ce point de vue, l'interrelation entre la question de Dieu, les sciences tant humaines qu'exactes, et la communication omnipotente est d'une richesse incomparable, même si l'on regrettera là aussi que la critique sociale un peu caricaturale l'emporte au bout du compte sur la finesse vertigineuse de l'intrigue.

    zaaor Le 11/07/2010 à 04:45:09

    M-A Mathieu est un de ces auteurs qui va vous toucher ou vous déplaire peu importe le temps que vous passerez à essayer de le comprendre. Dans mon cas, j'adore sa grande vivacité intellectuelle qui nous permet d'avoir accès à des oeuvres telles que celle-ci.

    Rien n'est facile quand Dieu débarque "en personne". Mais est-ce vraiment Dieu? Et si c'était lui, pourquoi ne pas lui offrir un procès d'intention pour tous les maux engendrés par notre création? Telle une rock star, il devient un phénomème médiatisé, interplanétaire.

    On y retrouve certaines des prémisses du débat sur l'athéisme mais en même temps, on y dissèque la manière groteste et parfois illuminée de créer un phénomène médiatique. Si on y rit, c'est de couleur jaune.

    Quel bel exercie de création, de style, de questionnement...

    Ah si tous les auteurs pouvaient atteindre, à quelques reprises, des sommets d'une telle intelligence.

    Chapeau!

    excessif Le 16/02/2010 à 07:35:27

    On est forcément impressionné par le tour de force à la fois rhétorique et formaliste que constitue ce "Dieu en personne", car il pose des questions autrement plus vitales - à mon avis - que celle de l'existence de Dieu, donnée ici comme un fait, sans qu'il ne soit pour autant lié à une quelconque "croyance" : par exemple, celle de sa représentation dans l'art (un piège ici élégamment évité, au sein d'un livre souvent magnifique dans son travail graphique, chaque page respectant un code austère tout en le faisant exploser par de belles idées toujours renouvelées), ou celle de sa place dans une société qui est visiblement passé à "autre chose" (le marketing, les media, le commerce, la starification de l'anonymat, etc. etc.). Lire ces 120 pages foisonnantes de phrases définitives empruntées à des philosophes (Voltaire, Pascal, Sartre) ou autres penseurs (Einstein, Jung, etc.) et constamment surprenantes, est incontestablement une jolie stimulation intellectuelle, et l'on n'est pas déçu par la conclusion, habile, mais assez dans l'air du temps, de par son habileté à laisser différentes interprétations possibles tout en désacralisant définitivement le récit qui a précédé. Pourtant, force est d'admettre que si ce livre n'atteint pas complètement sa cible, c'est qu'il parle définitivement et de manière quasi obsessionnelle à notre cerveau, sans guère exciter notre cœur. Nombreux seront les lecteurs qui risquent donc de le trouver tout simplement ennuyeux !