Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Chagnaud, Jean-Jacques

Chagnaud, Jean-Jacques

  • 480
  • Chagnaud
  • Jean-Jacques
  • le 07/03/1953 (FRANCE)

Son actu

Down Under -3- Terra Nullius

A paraître le 05/11/2014
  • Glénat
  • Grafica
  • 10/2014
  • 978-2-7234-9919-4
  • 48

Croisade -8- Le dernier souffle

A paraître le 10/10/2014
  • Le Lombard
  • Hors Collection
  • 10/2014
  • 978-2-8036-3380-7
  • 54

Sa biographie

La star des coloristes Jean-Jacques Chagnaud est réfugié en Bretagne, il y a trouvé un cadre vert et lumineux pour exercer un métier dans lequel il excelle. Coloriste de bande dessinée depuis 36 ans, Jean-Jacques Chagnaud est le recordman de la profession. Ayant débuté dans le journal Pif Gadget en 1973, Jean-Jacques Chagnaud a mis en couleurs des centaines d’albums et d’histoires, plus de 100 séries, plus de 300 albums, sans compter les histoires dans les magazines BD (Métal hurlant, Pif Gadget, Pilote, Tintin, Spirou, etc) et de nombreux travaux pour des agences de pub. Par amitié pour Éric Stalner et pour Auracan.com, il a accepté l'été dernier de répondre à nos questions. En voici un nouvel extrait.Comment êtes-vous devenu coloriste de bande dessinée ? Pourquoi ce métier ? On ne choisit pas vraiment ce genre de métier. Je dirais plutôt que c’est une histoire de rencontres. Au début des années 70, dans les années hippies, je vivais une vie de Bohème. J’effectuais de petits boulots par ci, par là. J’ai commencé la couleur chez Pif Gadget sans formation spécifique. J’ai participé à pratiquement toutes les séries du magazine : évidemment Pif et Hercule, mais aussi Docteur Justice, Arthur le Fantôme… À l’époque, la couleur devait simplement donner une ambiance. Et puis, j’ai fait la connaissance de Philippe Luguy qui m’a offert l’occasion de réaliser les couleurs de Sylvio le Grillon. Question nouveautés, il a réalisé les couleurs de Luxley et du Décalogue dont l'intégrale est sortie en janvier 2009. Parmi ces prochains albums à venir, citons Voyageur, Black Op, Back World, Croisade et la Liste 66.

Texte © BD75011, le blog BD de Manuel F. Picaud / Auracan.com

La star des coloristes Jean-Jacques Chagnaud est réfugié en Bretagne, il y a trouvé un cadre vert et lumineux pour exercer un métier dans lequel il excelle. Coloriste de bande dessinée depuis 36 ans, Jean-Jacques Chagnaud est le recordman de la profession. Ayant débuté dans le journal Pif Gadget en 1973, Jean-Jacques Chagnaud a mis en couleurs des centaines d’albums et d’histoires, plus de 100 séries, plus de 300 albums, sans compter les histoires dans les magazines BD (Métal hurlant, Pif Gadget, Pilote, Tintin, Spirou, etc) et de nombreux travaux pour des agences de pub. Par amitié pour Éric Stalner et pour Auracan.com, il a accepté l'été dernier de répondre à nos questions. En voici un nouvel extrait.Comment êtes-vous devenu coloriste de bande dessinée ? Pourquoi ce métier ? On ne choisit pas vraiment ce genre de métier. Je dirais plutôt que c’est une histoire de rencontres. Au début des années 70, dans les années hippies, je vivais une vie de Bohème. J’effectuais de petits boulots par ci, par là. J’ai commencé la couleur chez Pif Gadget sans formation spécifique. J’ai participé à pratiquement toutes les séries du magazine : évidemment Pif et Hercule, mais aussi Docteur Justice, Arthur le Fantôme… À l’époque, la couleur devait simplement donner une ambiance. Et puis, j’ai fait la connaissance de Philippe Luguy qui m’a offert l’occasion de réaliser les couleurs de Sylvio le Grillon. Question nouveautés, il a réalisé les couleurs de Luxley et du Décalogue dont l'intégrale est sortie en janvier 2009. Parmi ces prochains albums à venir, citons Voyageur, Black Op, Back World, Croisade et la Liste 66.

Texte © BD75011, le blog BD de Manuel F. Picaud / Auracan.com

Sa Bibliographie