Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Daryl

Visualiser les 1 avis postés dans la bedetheque
    Daryl Le 30/01/2016 à 13:09:07
    La présidente (Durpaire/Boudjellal) - Tome 1 - La Présidente

    3/5 : Bon album.

    Aidé par de nombreux spécialistes, le duo Durpaire/Boudjellal offre une fiction politique des plus intéressantes. Si l’autocollant de la couverture annonce implicitement la noirceur de la bande dessinée, force est de constater que le scénario se veut avant-tout objectif.

    L’intrigue se calque sur une des (nombreuses) hypothèses prévisionnelles concernant les élections présidentielles de 2017. Avec la division d’une droite incapable de s’entendre au sein des Républicains, François Hollande se retrouve au second tour face à Marine Le Pen. Or, le report attendu des voix de droite en direction du candidat du Parti Socialiste n’a pas lieu : le Front National l’emporte sur le fil.

    Une BD entièrement réalisée en noir et blanc dans le but de marquer son obscurité. Un choix pertinent car, il est vrai, cela est difficile d’imaginer de la coloration en de pareilles circonstances. Si certains choix témoignent d’une prise de liberté vis-à-vis de ce qui semble le plus probable, les faits relatés sont essentiellement réalistes : ils concernent l’application à la lettre du programme du Front National.

    Le travail de recherche méticuleux qui a été mené témoigne de la volonté d’inscrire l’oeuvre dans la lignée d’un roman graphique réaliste. Les conséquences de la politique menée par le FN sont multiples. Elles sont ici vécues au travers de personnages fictifs, dont une grand-mère résistante, issus du noyau et de la diversité française.

    Là réside l’une des critiques négatives que je me permets : présentés comme des résistants, ces personnages ont le mérite de nous émouvoir à quelques reprises mais ils ne sont pas assez marquants… et leurs interventions deviennent parfois bancales.
    Le caractère fleur bleue de certains passages et la rapidité avec laquelle ils sont traités empêchent de nous attacher à eux.

    Les journalistes disent que, lorsque Marine Le Pen entre dans une salle, « on ressent une présence forte, qui s’impose. Difficile d’exister face à elle » . Il semble que ce soit la même chose ici, et en ce sens peut-on vraiment en vouloir au duo Durpaire/Boudjellal ?

    Le pari risqué par La Présidente est concluant. La bande dessinée n’est certes pas parfaite, elle a ses défauts (dont certains sont développés plus bas) mais elle a le mérite d’être pertinente, captivante et plus objective que ce que l’on pourrait imaginer. Elle interroge, suscite la réflexion et toute une foule de sentiments… jusqu’à la terreur. Il s’agit du fruit d’un travail de recherche de grande qualité.

    L’universitaire-historien nous offre là une première oeuvre globalement réussie. L’avenir nous dira si, comme lorsqu’il avait vu la victoire de Barack Obama bien avant le mois de janvier 2009, François Durpaire avait raison.

    Mon avis complet & détaillé est disponible ici :
    www.darylramadier.com/2016/01/29/la-presidente-bd-de-la-fiction-politique-a-lanticipation/