Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de La présidente (Durpaire/Boudjellal) -1- La Présidente
©Les Arènes - Démopolis 2015 Durpaire/Boudjellal
Parution le 12/11/2015. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 12/11/2015 (Dernière modification le 26/10/2019 à 23:25) par Edhral

La présidente (Durpaire/Boudjellal)

1. La Présidente

Une BD de et Farid Boudjellal chez Les Arènes - Démopolis (Les Arènes BD) - 2015

11/2015 (12 novembre 2015) 152 pages 978-2-352-04462-8 Format normal 261694

Le 7 mai 2017, Marine Le Pen est élue première Présidente de la République. Elle vient de battre François Hollande de quelques dizaines de milliers de voix. C'est l'effervescence sur les plateaux télé. Éditorialistes, politologues, politiciens se succèdent, incrédules. Tard dans la nuit, des partisans de la nouvelle présidente fêtent la victoire. Des affrontements éclatent sporadiquement.. La Présidente est un récit graphique d'anticipation politique, concentré sur les neuf premiers mois du mandat de Marine Le Pen, étayé par une... Lire la suite

  • Currently 3.21/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 3.2/5 (34 votes)

  • La présidente (Durpaire/Boudjellal) -1- La Présidente

    Tome 1
  • La présidente (Durpaire/Boudjellal) -2- Totalitaire

    Tome 2
  • La présidente (Durpaire/Boudjellal) -3- La Vague

    Tome 3

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 31/12/2019 à 11:47:24

    Marine fume beaucoup ... Ce n'est pas un bon modèle pour le pays ... Rien que pour cela j'espère qu'elle ne sera pas élue ...

    Le 19/04/2016 à 23:48:26

    Une BD au concept plutôt casse-gueule mais qui se révèle au final plutôt reussie malgré quelques persos caricaturaux qui m'ont un peu gaché la lecture. Je ne parle pas ici des politiques (qui sont ce qu'ils sont et là il n'y a malheureusement rien à faire pour eux la cause est perdue) mais plutôt de tous les persos annexes représentant la population française, ridicules au possible. Pour la politique-fiction, et surtout au niveau economique, la BD, engagée pour le coup, se révèle intéressante et démonte point par point le programme du FN. Et là, faut bien avouer, si ça passe, ça va sacrément casser... Qu'on adhère ou pas avec les idées de chacun, la BD vaut le coup d'oeil pour son approche.

    Le 30/01/2016 à 13:09:07

    3/5 : Bon album.

    Aidé par de nombreux spécialistes, le duo Durpaire/Boudjellal offre une fiction politique des plus intéressantes. Si l’autocollant de la couverture annonce implicitement la noirceur de la bande dessinée, force est de constater que le scénario se veut avant-tout objectif.

    L’intrigue se calque sur une des (nombreuses) hypothèses prévisionnelles concernant les élections présidentielles de 2017. Avec la division d’une droite incapable de s’entendre au sein des Républicains, François Hollande se retrouve au second tour face à Marine Le Pen. Or, le report attendu des voix de droite en direction du candidat du Parti Socialiste n’a pas lieu : le Front National l’emporte sur le fil.

    Une BD entièrement réalisée en noir et blanc dans le but de marquer son obscurité. Un choix pertinent car, il est vrai, cela est difficile d’imaginer de la coloration en de pareilles circonstances. Si certains choix témoignent d’une prise de liberté vis-à-vis de ce qui semble le plus probable, les faits relatés sont essentiellement réalistes : ils concernent l’application à la lettre du programme du Front National.

    Le travail de recherche méticuleux qui a été mené témoigne de la volonté d’inscrire l’oeuvre dans la lignée d’un roman graphique réaliste. Les conséquences de la politique menée par le FN sont multiples. Elles sont ici vécues au travers de personnages fictifs, dont une grand-mère résistante, issus du noyau et de la diversité française.

    Là réside l’une des critiques négatives que je me permets : présentés comme des résistants, ces personnages ont le mérite de nous émouvoir à quelques reprises mais ils ne sont pas assez marquants… et leurs interventions deviennent parfois bancales.
    Le caractère fleur bleue de certains passages et la rapidité avec laquelle ils sont traités empêchent de nous attacher à eux.

    Les journalistes disent que, lorsque Marine Le Pen entre dans une salle, « on ressent une présence forte, qui s’impose. Difficile d’exister face à elle » . Il semble que ce soit la même chose ici, et en ce sens peut-on vraiment en vouloir au duo Durpaire/Boudjellal ?

    Le pari risqué par La Présidente est concluant. La bande dessinée n’est certes pas parfaite, elle a ses défauts (dont certains sont développés plus bas) mais elle a le mérite d’être pertinente, captivante et plus objective que ce que l’on pourrait imaginer. Elle interroge, suscite la réflexion et toute une foule de sentiments… jusqu’à la terreur. Il s’agit du fruit d’un travail de recherche de grande qualité.

    L’universitaire-historien nous offre là une première oeuvre globalement réussie. L’avenir nous dira si, comme lorsqu’il avait vu la victoire de Barack Obama bien avant le mois de janvier 2009, François Durpaire avait raison.

    Mon avis complet & détaillé est disponible ici :
    www.darylramadier.com/2016/01/29/la-presidente-bd-de-la-fiction-politique-a-lanticipation/

    Le 24/01/2016 à 00:10:38

    A fuir.

    Le dessin est toujours affaire de gout.
    Mais il y a des fondamentaux. Là, ils n'y sont pas.
    En tout cas, pour moi, lecteur de bd "traditionnelle", je n'ai pas aimé le dessin.

    Quant aux idées du scénario, elles frisent tellement le ridicule qu'il vaut mieux en rire. Cela me rappelle ce que l'on pouvait entendre avant l'arrivée au pouvoir de Mitterand, en 81.

    A en croire d'éminents spécialistes, la France de l'époque allait sombrer dans le chaos, devenir soviétique, et certains gogos fortunés s'étaient précipités en Suisse pour y planquer leur magot.

    Bien mal leur en avait pris, car ces années 80, celles de Mitterand, furent aussi parmi les plus belles années du capitalisme triomphant !

    Attention donc aux discours simplistes et caricaturaux des oiseaux de mauvaise augure, ils se trompent généralement dans les grandes largeurs.

    Je ne comprend pas non plus cette haine pour un parti dont les idées n'atteignent même pas le niveau de celles du Parti Républicain américain, un parti pourtant au pouvoir aux USA (pas à la présidence, en ce moment, mais majoritaire au Congrès, si je ne m'abuse, et dans de nombreux Etats et municipalités).
    Personne ne traite les USA d'Etats fascistes, ni ne tente de donner des américains une image de nazis.

    Personne n'ose non plus dire de la Suisse qu'elle est le berceau du fascisme, alors que ses lois sont assez proches des idées du FN. Ce pays a choisi la voie de l'immigration limitée parce que choisie et du droit du sang.
    Mais je n'y ai vu ni camp de concentration, ni déclin économique, mais une vraie application de la démocratie par le peuple et une insolente santé économique, tout en accueillant extrêmement bien les immigrés dont ce pays a besoin.
    Le même cercle vertueux que propose le FN (si j'ai bien compris, car je ne suis pas adhérent de ce parti, ce que mes propos ne laissent pas forcément entendre).

    Et puis, c'est toujours amusant de lire que le FN pourrait "couler la France", l'entrainer dans le chaos, sachant que le pays est actuellement au delà de la banqueroute et en plein déclin, et que pourtant, aucun auteur ne se penche sur la façon dont le pays est géré depuis 35 ans !

    C'est l'histoire du roquefort qui dit au camembert : "tu pues"...

    J'attend un tel travail sur les autres partis politiques de ce pays, qui ne serait pas une fiction, mais simplement un constat, puisqu'ils sont au pouvoir, alternativement.

    Mauvais livre, mauvais dessins.
    A fuir
    (et visiblement, si j'en crois la pile de cette album qui ne descend pas sur le comptoir de ma librairie favorite, les lecteurs ne se précipitent pas pour l'acheter).

    Le 14/01/2016 à 09:21:02

    Il y a science-fiction et roman d'anticipation.
    Dans le premier cas, on laisse l'imagination libre et débridée, dans le second, on cherche à rendre l'histoire la plus probable possible. Que les politiciens traditionnels critiquent le FN, ça semble logique : ils défendent leur bout de gras. Mais quand des politologues, des économistes, des sociologues... bref quand des gars qui passent leur vie à étudier certaines matières bien précises jusqu'à acquérir une rare expertise dans ces matières, quand ces gens-là convergent pour dire que les idées simples et séduisantes du FN vont mener le pays à la banqueroute, on peut encore se dire "c'est eux qui le disent". Mais quand c'est illustré en BD, on comprend mieux pourquoi.

    Le 12/01/2016 à 02:08:37

    Une BD d'anticipation qui ne rassure bien sûr pas quant à l'arrivée d'un tel gouvernement au pouvoir. Si ma connaissance du monde politique et économique ne me permet pas d'être critique sur la probabilité qu'un tel scénario puisse prendre corps dans un avenir proche, l'empressement avec laquelle Madame La Présidente fout tout par terre est édifiant. 9 mois, c'est très long quand on attend un heureux évènements, mais c'est quand même sacrément rapide pour mettre un bordel pareil.

    Heureusement qu'on est en pleine science fiction... hein ???

Afficher encore 2 avis

Toutes les éditions de cet album

  • La présidente (Durpaire/Boudjellal) -1- La Présidente ©Les Arènes - Démopolis 2015 Durpaire/Boudjellal

    1 . La Présidente

    • 261694
    • Durpaire, François
    • Boudjellal, Farid
    • <N&B>
    • 11/2015 (Parution le 12/11/2015)
    • non coté
    • Les Arènes - Démopolis
    • Les Arènes BD
    • Format normal
    • 978-2-352-04462-8
    • 152
    • 12/11/2015 (modifié le 26/10/2019 23:25)
  • La présidente (Durpaire/Boudjellal) -1a- La Présidente ©Les Arènes - Démopolis 2017 Durpaire/Boudjellal

    1a . La Présidente

    • 302155
    • Durpaire, François
    • Boudjellal, Farid
    • <N&B>
    • 03/2017
    • 03/2017
    • non coté
    • Les Arènes - Démopolis
    • Les Arènes BD
    • Format normal
    • 144
    • 04/04/2017 (modifié le 26/10/2019 23:26)

    Info édition : Edition souple sorti en kiosque en mars 2017 ; pas d'ISBN ; mise à jour selon la conjoncture du début de l'année 2017 (dialogues modifiés, rajouts de cases, ...)