Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les derniers avis postés sur les albums de la série

    Pour poster un avis sur un album de cette série, rendez vous sur la page de l'album correspondand.

    Erik67 Le 27/11/2020 à 08:37:46

    Cet ouvrage permet de découvrir que pendant la seconde guerre mondiale une femme passionnée d'art s'est battue pour la conservation d'œuvres face au vol par les nazis du patrimoine. Cela permet d'honorer la mémoire de Rose Valland qui était effectivement pour moi une parfaite inconnue jusque là. C'est bien.

    Pour autant, j'ai le droit de me poser certaines questions. Faut-il nécessairement mettre sa vie en danger pour sauver du matériel plutôt que des hommes ? Bref, je suis un peu dubitatif sur un tel combat qui trouvera certainement pas mal de justifications par rapport à des passionnés d'œuvres d'art qui donneraient leur vie pour sauver un Dali. Pour ma part, je trouverai plus de grâce et d'honneur à sauver tout simplement un homme pendant cette guerre d'extermination. Le matérialisme prévaut-il lorsqu'il s'agit de biens inestimables pour le patrimoine de l'humanité ? Ce sont des questions qui peuvent se poser et laisser place à la réflexion puis au débat.

    Pour le reste, la lecture a été de courte durée (22 pages) et bien fade au regard d'un graphisme plutôt pauvre. C'est un pur documentaire dans sa seconde partie.