Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Prodigy - La Terre maléfique
©Panini Comics 2019 Millar/Albuquerque
Parution le 06/11/2019. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter chez BDFugue Acheter à la FNAC Acheter sur Rakuten
Album créé dans la bedetheque le 09/11/2019 (Dernière modification le 01/03/2020 à 14:49) par Jean-Phi

Prodigy

La Terre maléfique

Une BD de et Rafael Albuquerque chez Panini Comics (Best of Fusion Comics) - 2019

11/2019 (06 novembre 2019) 146 pages 978-2-8094-8101-6 Format comics 377889

Edison Crane est l'homme le plus intelligent de la planète. Titulaire du Prix Nobel, compositeur de génie, expert dans tous les domaines et champion de niveau olympique, il n'y a aucun défi qui l'arrête. Il est d'ailleurs l'atout caché des gouvernements de toute la planète pour résoudre les problèmes les plus ardus !

  • Currently 2.25/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 2.3/5 (4 votes)

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 26/03/2020 à 16:37:05

    Après l’excellent The Magic Order, cette mini-série constitue le second titre de Mark Millar à être publié après le rachat de sa société d’édition, Millarworld, par Netflix. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on est très loin d’y retrouver la qualité du premier (Prodigy 2018, #1-6).

    L’histoire est celle d’Edison Crane, un prodige doué depuis l’enfance dans des domaines aussi divers que variés (les arts martiaux, les échecs, l’économie, la médecine, l’aérospatiale et bien d’autres encore), lancé dans une aventure hors-normes pour déjouer un complot sataniste mondial doublé d’une invasion extraterrestre. A la seule écriture de cette phrase, on se rend immédiatement compte de l’invraisemblance du scénario. Et même si Millar est habitué aux personnages atypiques, il en fait ici beaucoup trop.

    L’intrigue ne prend pas le temps de la réflexion et se déroule à toute vitesse, l’aventure se résume à passer des requins de l’océan indien aux terroristes de l’Etat islamique, les méchants sont stéréotypés et on alterne les scènes de cascades périlleuses ridicules et celles de déductions sorties de nulle part. Même le personnage de Crane – ce génie milliardaire philanthrope humaniste et sûr de lui – est bien trop lisse pour être intéressant (à l’inverse des super-héros DC ou Marvel qui composent avec leurs failles et leurs émotions). Enfin, le retournement de situation final est cliché au possible et on croirait avoir lu une série B et non une production d’un scénariste majeur de l’industrie du comics.

    Si le scénario est extrêmement décevant, il reste néanmoins le dessin de Rafael Albuquerque pour rattraper, un peu, l’ensemble et passer malgré tout un bon, mais rapide, moment de lecture. S’il s’agit là de la seconde collaboration entre Millar et Albuquerque après Huck en 2015, on n’y retrouve cependant ni la jolie colorisation pastel ni le personnage prodigieux mais surtout humain et sensible de leur précédente collaboration.

Toutes les éditions de cet album