Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

William Earl (W.E.) Johns, né le 5 février 1893 à Bengeo dans le Hertfordshire et mort le 21 juin 1968, est un pilote de chasse puis romancier anglais. Il est principalement connu comme créateur de l'aventurier et as de l'aviation Biggles. Son premier roman, Mossyface est publié en 1922. En quittant la RAF il devient correspondant aéronautique pour la presse, et correcteur et illustrateur de livres d'aviation. À la demande de l'éditeur John Hammond Ltd., il crée le magazine "Popular Flying" qui paraît pour la première fois en mars 1932. C'est dans ces pages que naît le personnage de Biggles, dans un récit intitulé "The White Fokker". Le premier livre sur Biggles, un recueil d'histoires intitulé "The Camels are coming", est publié en août 1932. Unique à l'époque dans ce type de littérature, Johns utilise, dès 1935, un personnage de la classe laborieuse comme équipier de Biggles : Ginger Habblethwaite (Hebblethwaite, par la suite), fils d'un mineur de Northumberland. Les histoires sont d'abord signées « William Earle » avant l'apparition du « Captain W. E. Johns » plus connu (grade qu'il s'est en fait auto-décerné). Johns édite "Popular Flying" et l'hebdomadaire "Flying" jusqu'au début de 1939. Il en est évincé à la suite de pressions du gouvernement pour son opposition à la politique d'"appeasement" (apaisement). À cette époque, il écrit des romans, des récits courts, et des articles pour des magazines. Il continue à écrire du Biggles, dont près d'une centaine de livres a été publié, jusqu'à sa mort en 1968. Bien qu'étant son personnage le plus connu, Biggles n'est pas unique. On peut ainsi trouver dans sa production des histoires sur le capitaine commando Lorrington "Gimlet" King (« King et ses brigands », 1951); sur l'aviatrice Joan "Worrals" Worralson — une sorte de Biggles au féminin, créée à la demande du Ministère de l'Air pour inciter les femmes à rejoindre la WAAF (Women's Auxiliary Air Force) — ; et sur l'astronaute (ex-RAF, naturellement) Group Captain Timothy "Tiger" Clinton, qui va pour la première fois dans l'espace en 1954.

Texte et photo © Wikipédia

William Earl (W.E.) Johns, né le 5 février 1893 à Bengeo dans le Hertfordshire et mort le 21 juin 1968, est un pilote de chasse puis romancier anglais. Il est principalement connu comme créateur de l'aventurier et as de l'aviation Biggles. Son premier roman, Mossyface est publié en 1922. En quittant la RAF il devient correspondant aéronautique pour la presse, et correcteur et illustrateur de livres d'aviation. À la demande de l'éditeur John Hammond Ltd., il crée le magazine "Popular Flying" qui paraît pour la première fois en mars 1932. C'est dans ces pages que naît le personnage de Biggles, dans un récit intitulé "The White Fokker". Le premier livre sur Biggles, un recueil d'histoires intitulé "The Camels are coming", est publié en août 1932. Unique à l'époque dans ce type de littérature, Johns utilise, dès 1935, un personnage de la classe laborieuse comme équipier de Biggles : Ginger Habblethwaite (Hebblethwaite, par la suite), fils d'un mineur de Northumberland. Les histoires sont d'abord signées « William Earle » avant l'apparition du « Captain W. E. Johns » plus connu (grade qu'il s'est en fait auto-décerné). Johns édite "Popular Flying" et l'hebdomadaire "Flying" jusqu'au début de 1939. Il en est évincé à la suite de pressions du gouvernement pour son opposition à la politique d'"appeasement" (apaisement). À cette époque, il écrit des romans, des récits courts, et des articles pour des magazines. Il continue à écrire du Biggles, dont près d'une centaine de livres a été publié, jusqu'à sa mort en 1968. Bien qu'étant son personnage le plus connu, Biggles n'est pas unique. On peut ainsi trouver dans sa production des histoires sur le capitaine commando Lorrington "Gimlet" King (« King et ses brigands », 1951); sur l'aviatrice Joan "Worrals" Worralson — une sorte de Biggles au féminin, créée à la demande du Ministère de l'Air pour […]

Sa Bibliographie

Les tableaux synthéthiques ci-dessous peuvent être faussés par des éditions anniversaires (souvent post-mortem). Ils ne tiennent pas compte des autres pseudonymes sous lequel signe cet auteur.

Autres collaborations de à Rôle
Biggles 1990 2014 Adaptation
Biggles (Artima) 1963 1967 Adaptation
Biggles raconte 2010 2014 Adaptation