Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Acar, Jacques

  • 900
  • Acar
  • Jacques
  • le 14/03/1937 (BELGIQUE)
  • le 21/01/1976

Sa biographie

Jacques Acar débute dans l'hebdomadaire Tintin en 1962 et rédige des contes et plusieurs courts récits. L'année suivante il écrit trois histoires à suivre, illustrées par Édouard Aldans, un épisode de Bob Binn, la troisième aventure de Tounga, le premier récit de Marc Franval; ainsi que la Clef mystérieuse, dessinée par Hugo Fonske (alias Hugo de Reymaeker). En compagnie de ce dernier, il multiplie ses productions dans Kuifje (la version néerlandaise de Tintin), dans Ons Volske, Pat et Het Nieuwsblad (Lancelot, Bert et Betty, etc.). À partir de 1965, toujours dans Tintin, il collabore avec Berck, sur la série Strapontin. L'année suivante, il scénarise un court récit de Wapi avec Paul Cuvelier, puis deux épisodes de Ringo, avec William Vance. En 1967, une fois encore avec Cuvelier, il écrit le signe du cobra (Corentin). Parallèlement, il figure au sommaire de Line, Libelle et Pilote, avec des histoires brèves, de courts gags et des récits complets, imagés par Jo-El Azara, Van Overloop, Jipo-Max (Jean-Pol), Géri, etc. En 1968, dans record, il démarre Jim Steward avec Sidney, puis 4 ans plus tard, Catriona Mac Killigan, en compagnie de Claude Auclair. On lui doit enfin plusieurs mini-romans de Bernard Prince, Bruno Brazil, les Panthères et Tounga, publiées dans Tintin Sélection, ainsi qu'une ultime série, Gomez et Gonzalez, parue dans Tintin en 1975. Décédé l'année suivante, Acar laisse une œuvre éclectique, de qualité, représentative de la bande déssinée franco-belge classique.

Jacques Acar débute dans l'hebdomadaire Tintin en 1962 et rédige des contes et plusieurs courts récits. L'année suivante il écrit trois histoires à suivre, illustrées par Édouard Aldans, un épisode de Bob Binn, la troisième aventure de Tounga, le premier récit de Marc Franval; ainsi que la Clef mystérieuse, dessinée par Hugo Fonske (alias Hugo de Reymaeker). En compagnie de ce dernier, il multiplie ses productions dans Kuifje (la version néerlandaise de Tintin), dans Ons Volske, Pat et Het Nieuwsblad (Lancelot, Bert et Betty, etc.). À partir de 1965, toujours dans Tintin, il collabore avec Berck, sur la série Strapontin. L'année suivante, il scénarise un court récit de Wapi avec Paul Cuvelier, puis deux épisodes de Ringo, avec William Vance. En 1967, une fois encore avec Cuvelier, il écrit le signe du cobra (Corentin). Parallèlement, il figure au sommaire de Line, Libelle et Pilote, avec des histoires brèves, de courts gags et des récits complets, imagés par Jo-El Azara, Van Overloop, Jipo-Max (Jean-Pol), Géri, etc. En 1968, dans record, il démarre Jim Steward avec Sidney, puis 4 ans plus tard, Catriona Mac Killigan, en compagnie de Claude Auclair. On lui doit enfin plusieurs mini-romans de Bernard Prince, Bruno Brazil, les Panthères et Tounga, publiées dans Tintin Sélection, ainsi qu'une ultime série, Gomez et Gonzalez, parue dans Tintin en 1975. Décédé l'année suivante, Acar laisse une œuvre éclectique, de qualité, représentative de la bande déssinée franco-belge classique.

Sa Bibliographie