Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Caroline Allard est née en 1971. Elle a passé son enfance et son adolescence à Saint-Roch de l'Achigan, dans Lanaudière. Ses premières œuvres de fiction ont été écrites dans l'autobus pour faire rire ses amis du secondaire. Au cégep, elle a d'abord voulu étudier en comptabilité, puis en marketing, ce qui a encore une fois provoqué l'hilarité autour d'elle. En 2003, elle a débuté un doctorat en philosophie à l'Université de Montréal, sans toutefois le terminer. Puis, elle a renoué avec l'écriture de fiction peu après avoir découvert la maternité. En 2000, elle publiait des nouvelles en anglais sur le Web dans des magazines tels que Planet Relish, Dragonlaugh, Shadowkeep et The Murder Hole. Au printemps 2003, elle a remporté le deuxième prix du concours de nouvelles de la revue Solaris pour son texte Lueurs d'éternité. Pendant son deuxième congé de maternité, en mars 2006, rongeant son frein à la maison et cherchant désespérément à se défouler, elle a commencé l'écriture d'un blogue. Le public a vite été au rendez-vous, et à son grand étonnement, l'éditeur a suivi. Ses Chroniques d'une mère indigne ont été publiées sous forme d'ouvrage aux Éditions du Septentrion et ont remporté, en 2008, le Grand Prix littéraire Archambault, 8e édition.

Caroline Allard est née en 1971. Elle a passé son enfance et son adolescence à Saint-Roch de l'Achigan, dans Lanaudière. Ses premières œuvres de fiction ont été écrites dans l'autobus pour faire rire ses amis du secondaire. Au cégep, elle a d'abord voulu étudier en comptabilité, puis en marketing, ce qui a encore une fois provoqué l'hilarité autour d'elle. En 2003, elle a débuté un doctorat en philosophie à l'Université de Montréal, sans toutefois le terminer. Puis, elle a renoué avec l'écriture de fiction peu après avoir découvert la maternité. En 2000, elle publiait des nouvelles en anglais sur le Web dans des magazines tels que Planet Relish, Dragonlaugh, Shadowkeep et The Murder Hole. Au printemps 2003, elle a remporté le deuxième prix du concours de nouvelles de la revue Solaris pour son texte Lueurs d'éternité. Pendant son deuxième congé de maternité, en mars 2006, rongeant son frein à la maison et cherchant désespérément à se défouler, elle a commencé l'écriture d'un blogue. Le public a vite été au rendez-vous, et à son grand étonnement, l'éditeur a suivi. Ses Chroniques d'une mère indigne ont été publiées sous forme d'ouvrage aux Éditions du Septentrion et ont remporté, en 2008, le Grand Prix littéraire Archambault, 8e édition.

Sa Bibliographie