Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Née un 19 septembre, dans la préfecture de Shimane. Nikki Asada grandit à la campagne… La maison la plus proche de la sienne étant à 3 kilomètre de chez elle, souvent, elle se retrouve à jouer toute seule à la maison. C'est ainsi que, dès le plus jeune âge, elle commence à se passionner pour le dessin, en tant que hobby solitaire. Et c'est ainsi que se forme la mangaka, en autodidacte. Plusieurs années plus tard, au tout début des années 2000, la jeune dessinatrice commence à faire parler d'elle sur des sites communautaires d'illustrateurs amateurs. Parallèlement à cela, sous l'influence de sa sœur, elle se lance également dans le fanzinat. Très vite, la mangaka va se faire remarquer au Comicket, en signant de nombreux doujinshi. Elle se créé peu à peu une vraie communauté de fans… et publiera alors de nombreuses illustrations dans des revues, ainsi que quelques 4-koma manga. C'est finalement en 2008 qu'elle lancera véritablement sa carrière professionnelle, quand l'éditeur Akita Shoten la contacte. Remarquant ses talents de narration, une éditrice du magazine "Monthly Princess" lui propose de signer une histoire courte : "Suki dake kikitai". Suite au succès de cette nouvelle, son éditrice lui propose d'imaginer une série courte… Prévue à l'origine en 3 chapitres, "Bienvenue au club" rencontre un véritable écho au sein des lectrices du magazine, si bien que la mangaka continue aujourd'hui encore à dessiner cette œuvre à la fois drôle, moderne, émouvante et nostalgique. Mais ce n'est pas tout ! Car très vite, d'autres éditeurs, découvrant "Bienvenue au club", remarquent le talent de Nikki Asada. La mangaka est dès lors très sollicitée, et dessine parallèlement de nombreuses séries, pour des éditeurs tels que Kodansha et Kadokawa Shoten. Sans se cantonner au seul genre du shôjo, elle signe des séries véritablement mixtes, aussi bien shônen que josei. Et c'est probablement là l'une des forces de Nikki Asada : savoir parler à toute une génération de lectrices et lecteurs, ceux-là mêmes qu'elle met en scène dans ses mangas.

Texte © Akata

Née un 19 septembre, dans la préfecture de Shimane. Nikki Asada grandit à la campagne… La maison la plus proche de la sienne étant à 3 kilomètre de chez elle, souvent, elle se retrouve à jouer toute seule à la maison. C'est ainsi que, dès le plus jeune âge, elle commence à se passionner pour le dessin, en tant que hobby solitaire. Et c'est ainsi que se forme la mangaka, en autodidacte. Plusieurs années plus tard, au tout début des années 2000, la jeune dessinatrice commence à faire parler d'elle sur des sites communautaires d'illustrateurs amateurs. Parallèlement à cela, sous l'influence de sa sœur, elle se lance également dans le fanzinat. Très vite, la mangaka va se faire remarquer au Comicket, en signant de nombreux doujinshi. Elle se créé peu à peu une vraie communauté de fans… et publiera alors de nombreuses illustrations dans des revues, ainsi que quelques 4-koma manga. C'est finalement en 2008 qu'elle lancera véritablement sa carrière professionnelle, quand l'éditeur Akita Shoten la contacte. Remarquant ses talents de narration, une éditrice du magazine "Monthly Princess" lui propose de signer une histoire courte : "Suki dake kikitai". Suite au succès de cette nouvelle, son éditrice lui propose d'imaginer une série courte… Prévue à l'origine en 3 chapitres, "Bienvenue au club" rencontre un véritable écho au sein des lectrices du magazine, si bien que la mangaka continue aujourd'hui encore à dessiner cette œuvre à la fois drôle, moderne, émouvante et nostalgique. Mais ce n'est pas tout ! Car très vite, d'autres éditeurs, découvrant "Bienvenue au club", remarquent le talent de Nikki Asada. La mangaka est dès lors très sollicitée, et dessine parallèlement de nombreuses séries, pour des éditeurs tels que Kodansha et Kadokawa Shoten. Sans se cantonner au seul genre du shôjo, elle signe des séries véritablement mixtes, aussi bien shônen que josei. Et c'est probablement […]

Sa Bibliographie