Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Aubry, Cécile

  • 34746
  • Bénard
  • Anne-José
  • Aubry, Cécile
  • le 03/08/1928 (FRANCE)
  • le 19/07/2010

Sa biographie

Cécile Aubry, née Anne-José Bénard le 3 août 1928 à Paris, et décédée le 19 juillet 2010 à Dourdan, est une écrivaine, scénariste, réalisatrice et actrice française. Son début de carrière internationale semble très prometteur (Cécile Aubry fait la couverture de l'édition du 26 juin 1950 du magazine Life) et elle obtient son premier grand succès dès ses débuts avec le film Manon, de Henri-Georges Clouzot tourné en 1949. Elle signe ensuite un contrat avec la 20th Century Fox, mais ne tourne que dans un petit nombre de films. Dans La Rose noire, on la voit aux côtés de Tyrone Power et d'Orson Welles et, dans Barbe-Bleue, elle est la dernière femme de cet inquiétant personnage, interprété par Pierre Brasseur dans la version française et par Hans Albers dans la version allemande. Cependant, après avoir épousé Si Brahim El Glaoui, fils du Pacha de Marrakech, elle abandonne son métier d'actrice. En 1956, après la naissance de son fils, elle rentre en France où elle devient écrivain pour enfants et adapte elle-même ses romans pour la télévision. Elle est la mère de l'acteur et réalisateur Mehdi El Glaoui. Elle meurt au centre hospitalier de Dourdan des suites d'un cancer du poumon à l'âge de 81 ans. Après des obsèques à l'église de Dourdan, elle est inhumée au cimetière communal de Montrouge situé à Paris (14e), à côté de sa mère.

Texte et photo © Wikipédia

Cécile Aubry, née Anne-José Bénard le 3 août 1928 à Paris, et décédée le 19 juillet 2010 à Dourdan, est une écrivaine, scénariste, réalisatrice et actrice française. Son début de carrière internationale semble très prometteur (Cécile Aubry fait la couverture de l'édition du 26 juin 1950 du magazine Life) et elle obtient son premier grand succès dès ses débuts avec le film Manon, de Henri-Georges Clouzot tourné en 1949. Elle signe ensuite un contrat avec la 20th Century Fox, mais ne tourne que dans un petit nombre de films. Dans La Rose noire, on la voit aux côtés de Tyrone Power et d'Orson Welles et, dans Barbe-Bleue, elle est la dernière femme de cet inquiétant personnage, interprété par Pierre Brasseur dans la version française et par Hans Albers dans la version allemande. Cependant, après avoir épousé Si Brahim El Glaoui, fils du Pacha de Marrakech, elle abandonne son métier d'actrice. En 1956, après la naissance de son fils, elle rentre en France où elle devient écrivain pour enfants et adapte elle-même ses romans pour la télévision. Elle est la mère de l'acteur et réalisateur Mehdi El Glaoui. Elle meurt au centre hospitalier de Dourdan des suites d'un cancer du poumon à l'âge de 81 ans. Après des obsèques à l'église de Dourdan, elle est inhumée au cimetière communal de Montrouge situé à Paris (14e), à côté de sa mère.

Texte et photo © Wikipédia

Sa Bibliographie