Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Sa biographie

Après un Bac de compta, deux années de droit et le service militaire, Emmanuel décide de se lancer dans la bande dessinée. Heureux hasard, c’est à cette époque que l’atelier Gottferdom s’installe à Aix-en-Provence. Il s’y inscrit pour des cours et prend conscience, au contact des pros, de la masse de travail qu’il va lui falloir abattre. Par chance, le principe de l’atelier est propice à l’émulation et il aborde alors l’encrage, la perspective et tout ce qui s’en suit, pour enfin, décrocher une publication dans le Lanfeust Mag. À ce stade, Emmanuel tente la tournée des éditeurs à l’occasion du Festival d’Angoulême, mais sans succès... Il s’atèle alors à l’écriture d’un polar fantastique traitant du mythe du vampire. Christophe Arleston apprécie le projet et lui propose de le présenter à Soleil. Le dessin convainc, reste à adapter le premier scénario à de l’héroïc fantasy. Mission accomplie : le premier tome de « Nocturnes Rouges » paraît en Janvier 2001.

Texte et photo © Soleil

Après un Bac de compta, deux années de droit et le service militaire, Emmanuel décide de se lancer dans la bande dessinée. Heureux hasard, c’est à cette époque que l’atelier Gottferdom s’installe à Aix-en-Provence. Il s’y inscrit pour des cours et prend conscience, au contact des pros, de la masse de travail qu’il va lui falloir abattre. Par chance, le principe de l’atelier est propice à l’émulation et il aborde alors l’encrage, la perspective et tout ce qui s’en suit, pour enfin, décrocher une publication dans le Lanfeust Mag. À ce stade, Emmanuel tente la tournée des éditeurs à l’occasion du Festival d’Angoulême, mais sans succès... Il s’atèle alors à l’écriture d’un polar fantastique traitant du mythe du vampire. Christophe Arleston apprécie le projet et lui propose de le présenter à Soleil. Le dessin convainc, reste à adapter le premier scénario à de l’héroïc fantasy. Mission accomplie : le premier tome de « Nocturnes Rouges » paraît en Janvier 2001.

Texte et photo © Soleil

Sa Bibliographie