Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Kotobuki, Shiriagari

Kotobuki, Shiriagari

  • 12636
  • Kotobuki
  • Shiriagari
  • le 01/01/1958 (JAPON)

Sa biographie

est le champion incontesté du vaudeville dans le manga. Son travail est toujours absurde et souvent intelligent. Il s'essaie à divers styles et thèmes : heta-uma, shojo, gag ou surréalisme. Ses premiers mangas au début des années 1980étaient des parodies de la période 1950-1960 et de l'horreur gekiga. Il est ensuite passé à la représentation de types sociaux japonais, comme les salary-men en col blanc et les office ladies (mais barbues). Shiriagari a connu un grand succès dans les années 1990, recevant de nombreuses récompenses pour ce travail, en particulier pour la série Yaji Kita, une perversion loufoque et surréaliste de la littérature de voyage de la période Edo. Il a été adapté au cinéma en 2004. Shiriagari a également été couronnée de succès comme artiste commercial, que ce soit pour la conception des personnages d’un programme populaire de la télévision nationale destiné aux enfants ou pour les animations du générique d'une des émissions de variétés de Takeshi Kitano. Il a exposé pendant le festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2006, et la même année, a paru en France Jacaranda.

Texte © Milan

est le champion incontesté du vaudeville dans le manga. Son travail est toujours absurde et souvent intelligent. Il s'essaie à divers styles et thèmes : heta-uma, shojo, gag ou surréalisme. Ses premiers mangas au début des années 1980étaient des parodies de la période 1950-1960 et de l'horreur gekiga. Il est ensuite passé à la représentation de types sociaux japonais, comme les salary-men en col blanc et les office ladies (mais barbues). Shiriagari a connu un grand succès dans les années 1990, recevant de nombreuses récompenses pour ce travail, en particulier pour la série Yaji Kita, une perversion loufoque et surréaliste de la littérature de voyage de la période Edo. Il a été adapté au cinéma en 2004. Shiriagari a également été couronnée de succès comme artiste commercial, que ce soit pour la conception des personnages d’un programme populaire de la télévision nationale destiné aux enfants ou pour les animations du générique d'une des émissions de variétés de Takeshi Kitano. Il a exposé pendant le festival international de la bande dessinée d’Angoulême en 2006, et la même année, a paru en France Jacaranda.

Texte © Milan

Sa Bibliographie