Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
Couverture de Astro boy (Kana) -1- Anthologie 01
©Kana 2009 Tezuka
Parution le 20/03/2009. Vous pouvez commander l'album chez nos partenaires suivants : Acheter sur Amazon Acheter sur BDFugue Acheter sur PriceMinister
Revendez votre album dans la Boutique Amazon Rachète. Si vous souhaitez des informations supplémentaires, veuillez-vous rendre sur la page d'Aide du Programme Amazon Rachète. Vendre à Amazon
Album créé dans la bedetheque le 13/04/2009 (Dernière modification le 29/04/2014 à 22:33) par choregraphe

Astro boy (Kana)

1. Anthologie 01

Une BD de chez Kana (Sensei) - 2009

03/2009 (20 mars 2009) 240 pages 978-2-505-00548-3 Format normal 5 à 10 euros 85839

Astro est un robot à l'apparence d'un petit garçon, mais est doté d'une force herculéenne et d'une grande sagesse. Il sera formé par le professeur Ochanomizu qui en fera un super-héros au service de la justice et de la protection de l'humanité !

  • Currently 4.00/10
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Note: 4.0/5 (3 votes)

  • Astro boy (Kana) -1- Anthologie 01

    Tome 1
  • Astro boy (Kana) -2- Anthologie 02

    Tome 2
  • Astro boy (Kana) -3- Anthologie 03

    Tome 3
  • Astro boy (Kana) -4- Anthologie 04

    Tome 4
  • Astro boy (Kana) -5- Anthologie 05

    Tome 5
  • Astro boy (Kana) -6- Anthologie 06

    Tome 6

Poster un avis sur cet album

Votre note :
Vous devez être connecté pour poster un avis sur le site.

L'avis des visiteurs

    Le 17/07/2009 à 10:05:28

    Il suffit d'être clair : Tezuka est l'un des vrais génies de la BD et du dessin animé à la fois, au niveau des Disney, Miyazaki ou Hergé, et Astro Boy est son grand oeuvre. Il est aussi l'un des inventeurs du manga moderne, soit quand même l'une des formes de littérature dominantes en ce début de XXIè siècle. Tout cela est bien connu désormais, presque "institutionalisé", mais ne garantit pas pour autant notre plaisir à la découverte d'une oeuvre datant du début des années 50. Or, Astro Boy est tout simplement soufflant, entre le graphisme au dynamisme enthousiasmant - on remarque même ça et là un désir de transcender la rigidité de la case - et scénarios délirants, mêlant violence réaliste (oui, on meurt dans Astro Boy !) et surréalisme poétique. Ces 200 pages nous emmènent jusqu'au Cap - déchiré par les préjugés "raciaux" - et au Pôle Sud, nous font découvrir les beautés d'une promenade poétique dans les sous-bois tokyoïtes, nous expliquent que les robots souffrent aussi, nous rappellent que le meilleur endroit du monde, c'est les genoux d'une mère, sont tout simplement parfaites, et confirment ce qui n'avait pas besoin de l'être, que le génie transcende les époques.

Toutes les éditions de cet album