Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© First second - 2017

It was the same every morning. Wake up, grab the ice skates, and head to the rink while the world was still dark.

Weekends were spent in glitter and tights at competitions. Perform. Smile. And do it again.

She was good. She won. And she hated it.

For ten years, figure skating was Tillie Walden’s life. She woke before dawn for morning lessons, went straight to group practice after school, and spent weekends competing at ice rinks across the state. Skating was a central piece of her identity, her safe haven from the stress of school, bullies, and family. But as she switched schools, got into art, and fell in love with her first girlfriend, she began to question how the close-minded world of figure skating fit in with the rest of her life, and whether all the work was worth it given the reality: that she, and her friends on the team, were nowhere close to Olympic hopefuls. The more Tillie thought about it, the more Tillie realized she’d outgrown her passion―and she finally needed to find her own voice.

0
vote

Détail des albums de la série