Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Jack is on the Road - 2012

Klomp!, le recueil de dessins de Decressac, Flavien, Giemsi, Sergio est disponible depuis juin 2012. Ce livre au format carré (21×21) est composé de 69 dessins subversifs sur la politique, l’écologie, la société ou encore la sexualité. La préface est signée par le flibustier Noël Godin. Quant aux textes présentant les chapitres, ils sont concoctés par Etienne Liebig.

« A l’heure où il est plus facile de trouver une kalachnikov de contrebande qu’un tripier honnête en centre-ville, il était urgent que quatre dessinateurs aussi talentueux que maniaco-dépressifs s’ouvrent le bide et mettent leurs viscères sanguinolents à vos pieds de lecteurs ébahis. Mais que serait la haine, l’acrimonie, l’exécration, la répugnance des cons, de l’injustice et de tous les pouvoirs totalitaires sans une dose d’amour pour les petits matins ensoleillés, pour les filles en robe d’été, pour le regard ébloui d’un môme devant une étoile filante. C’est même cet équilibre complexe entre la douceur de la caresse et la violence de la brûlure, la douce fêlure entre des cuisses amoureuses et la blessure de l’arme aveugle qui fait la qualité de cet ouvrage.
Laissez-vous aller sur le chemin de cette poésie écorchée, de cette joyeuse anarchie des sentiments. Giemsi, Flavien, Sergio et Decressac sont de ces grands enfants à la larme facile qui se cachent pour pleurer et gueulent à tue-tête, le pinceau bien haut vers le ciel. »
Etienne Liebig

0
vote

Détail des albums de la série