Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Futuropolis - 2016

12 novembre 1918. Premier jour de paix. Dans la morne cour d’une caserne, Max Brunner, alsacien, soldat défait, lève un poing rageur tandis que le drapeau allemand est abaissé. Julien Varin, soldat vainqueur, le regarde, intrigué. C’est peut-être bien ce jour-là, sur les cendres de l’Europe, qu’est apparue à Max et Julien, l’un avec l’autre, l’un malgré l’autre, l’idée même d’un monde nouveau. Tout s’enchaîne très vite. Paris d’abord, où Max présente à Julien ses amis anarchistes. Le port de Rouen ensuite, où Max et ses camarades s’emparent du Libertad, un vieux cargo rouillé retenu par la Marine française, et libèrent l’équipage. Et tandis que le commandant donne ses ordres pour quitter Rouen et gagner la haute mer dans la plus grande discrétion, Max entraîne Julien dans les entrailles du navire. Ouvrant l’une des cales, Julien découvre, enfouies sous le charbon, des centaines de caisses remplies d’armes et de munitions. « Pour aider la révolution qui se propage en Allemagne, ça fera l’affaire. Cap sur Hambourg ! », rigole Max. L’Allemagne, vraiment ? Tapie dans un recoin, une ombre guette les deux hommes… Une ombre qui corps et âme se dévouera à leur faire découvrir la lumière. Et, enfin, quitter l’hiver...

0
vote

Une sélection de séries à lire si vous avez aimé Notre Amérique :

Détail des albums de la série