Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Les Rêveurs - 2016

« Le jour se levait. Une blonde qui conduisait d’un air indifférent une impressionnante Buick Fontana me dépassa et se perdit à l’horizon. Elle ne me vit même pas, car son regard distrait se porta alors vers la mer. À l’arrière, un vieillard qui ressemblait à un perroquet dormait profondément. Je me trompai. Il ne dormait pas… il était mort. »
Cette réflexion est extraite du dernier chapitre de Tropikal Mambo, un détective qui vit à Panama. On ne voit de lui que son imperméable, son chapeau, ses souliers et la petite voiture en bois qu’il utilise. En général, on l’engage pour des petits boulots misérables. Des filatures, des infidélités, etc. tous types de commandes merdiques. Il accepte les pots- de-vin, il admire les délinquants et se fout de la justice. Comme si cela ne suffisait pas, il profite des derniers chapitres pour conspirer contre l’auteur de ce livre. Il faut dire que l’histoire ne lui plaît pas. Les dessins non plus. Dans le dernier chapitre, la crise éclate définitivement entre l’auteur et son personnage. L’un des deux est de trop…
Carlos Nine a réalisé chaque chapitre de sa nouvelle histoire dans un style graphique différent, passant du crayonné à la sculpture, de l’aquarelle à la gouache et le résultat est saisissant de beauté.

1
vote
11/03/2016 | 21 planches

Détail des albums de la série