Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Atrabile - 2016

Belgique, années 90: chacune de leur côté, Mathilde et Valentine font l’expérience d’une enfance somme toute «normale»: école, lecture, dessin, meilleure amie et ennemie-chipie, toute une magie du quotidien retranscrit ici avec beaucoup de justesse et d’acuité. Mais au détour d’une phrase, d’un geste, d’un film, le «monde des adultes» s’invite inexorablement, et plus spécialement quand une certaine menace se fait ressentir, distillant dès lors une forme de tension perceptible sans obligatoirement être comprise par les deux filles car, entendent-elles, «il y a des enfants qui disparaissent». Tous se souviennent aujourd’hui des crimes de Marc Dutroux, et si le livre n’a pas l’ambition ni l’envie de s’y plonger, c’est avec cette peur d’un croquemitaine bien réel qu’elles vivront une partie de leur jeunesse, et c’est dans cette ambiance pleine d’angoisse qu’elles devront se construire. Si les œuvres centrées sur les souvenirs d’enfance sont légion, ce que proposent Valentine Gallardo et Mathilde Van Gheluwe dans Pendant que le loup n’y est pas peut être considéré comme unique en son genre, de par la période qu’elles évoquent, mais aussi de par le moment d’une vie auquel elles s’attachent; pas tant celui du fameux «passage à l’âge adulte», mais plutôt celui, plus flou, de la lente sortie de l’enfance – une sortie qui se fait pas à pas, à coups de surprises, de vérités dérangeantes, de désenchantement. Le tout est réalisé à «quatre mains», avec une belle unité graphique tout en préservant le style distinct de chacune des deux dessinatrices.

0
vote

Détail des albums de la série