Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Dargaud - 1979

Solé se regarde dans son miroir. II bouffe son crayon, s'arrache les cheveux, baille, s'énerve et ne voit rien venir d'autre que ce qu'on appelle en langage médical "l'angoisse de la page blanche". La pose n'a rien de romantique parce que la vie du "dessineux" au fond de sa tanière est plate, rebattue, routinière, triviale et grisâtre. Avec une chaussette qui traîne sous le lit et le papier peint qui se décolle dans le coin de la fenêtre. Arrêtez-moi, je craque. Et de toute cette morne banalité, le pauvre hère va devoir tirer des machins dantesques et chatoyants à faire hurler ses admirateurs médusés. "Mais où est-ce qu'il va chercher tout ça ?"
Solé fait ça très bien. II sait se laisser aller à cet état liquide où, trop fatigué pour dormir, on n'a pas la force de repousser le cauchemar. II a d'ailleurs un penchant épouvantable pour tout ce qui coule sans retenue. D'où son amour lubrique pour les robinets, les flots d'encre bariolée, les taches d'humidité au plafond. Pour tout ce qui est mouvant, trompeur, illusoire et qui rôde peut-être sous une réalité bonasse et familière, dans un monde piégé où une voiture sans défense se fait écrabouiller par un hérisson négligeant, où des mouches vulgaires se congratulent sur l'efficacité de leur papier tue-hommes.
Un "dessineux" se penche au-delà du miroir et il n'aurait pas dû : le temps de se demander où diable il va chercher tout ça, voilà qu'il disparaît sous un flot d'images trop belles pour être honnêtes.
M.A. Guillaume

0
vote

Détail des albums de la série