Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Fréon éditions - 1997

Dans un interland qui n'est ni la vie ni la mort, mais le passage entre deux Tom Dieck et Jens Balzer organisent une rencontre entre qulques philosophes structuralistes et Gilles Deleuze, le philosophe du désir. Dans cette zone de non-mort et de non-vie, Deleuze rencontre ses amis Lacan, Foucault, et Barthes. Lacan disparaît, et on retrouve plus loin Deleuze occupé à créer une machine délirante telle que les affectionnait le vrai Deleuze. Le livre dès lors se présente lui-même comme une machine faite d'assemblages hétéroclites, s'y croisent des penseurs, des personnages de BD sortis tout droit de Krazy Kat et des personnages de la mythologie grecque. Delire, contrainte, humour, réflexions sont ainsi les ingrédients d'un livre qui parvient à créer un Deleuze fictif qui pourrait rivaliser avec le Deleuze ayant existé. Ce n'est pas le moindre plaisir de ce livre: le lecteur se projette avec délectation dans la peau du personnage. La référence à Krazy Kat est, de ce point de vue, tout à fait opportune car le plaisir de lecture est fort semblable à celui éprouvé à la lecture du classique d'Herriman.

0
vote

Détail des albums de la série