Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Les Enfants Rouges - 2009

‘Pénélope & Marguerite’ est très librement inspiré d’un magnifique livre de Marguerite Duras, ‘La Douleur’, où l’écrivain raconte son attente, puis le retour de son mari des camps de concentration. L’un des rares ouvrages qui n’évoque pas la douleur de ceux qui ont directement connu l’horreur des camps mais celle de leurs proches, celle des familles, des conjoints qui découvrent avec l’arrivée de ces survivants l’abjection des camps. Un complexe jeu de culpabilités, de hontes va alors s’établir : les déportés, leur entourage, puis l’armée, les politiques, tous, pendant plusieurs années, vont ainsi se taire. Ce mutisme de la libération, l’impossibilité du retour qu’ont décrit les déportés se devinent ainsi dans l’histoire intime de Marguerite et dans celle, réécrite, allégorique, de Pénélope. Dans les interrogations, les angoisses de Marguerite, c’est une intimité fragile et douloureuse que nous décrivent avec retenue les dessins de Lorenzo C. et les mots de Laurent Bramardi.

0
vote

Détail des albums de la série