Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Éditions de l'An 2 - 2006

Une adaptation pleine de verve et de saveur de la célèbre farce anonyme écrite vers 1470, l’un des premiers chefs-d’œuvre du répertoire théâtral français. Comment Maître Pathelin, désargenté, use de ruse et d’hypocrisie pour tromper un marchand drapier pourtant méfiant, et le procès qui s’ensuit. Le personnage de Pathelin est un type universel dont le nom en est venu à évoquer, dans l’usage courant, la douceur insinuante et hypocrite.

Le crayon truculent de David Prudhomme fait merveille dans la restitution satirique de l’univers médiéval, et campe des « acteurs » à la fois improbables (ils ont des particularités zoomorphes) et d’une inoubliable présence. La scène où Pathelin joue la comédie du mourant peut dès à présent être considérée comme une séquence d’anthologie. L’auteur a opté pour un « gaufrier » de quatre cases, mis en valeur par de larges marges et quelques hors-texte. La mise en couleur est d’Alexandre Clérisse.

0
vote

Détail des albums de la série