Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Drugstore - 2009

Hara Kiri, journal mythique des années 60/70, s’était fixé une ligne de conduite dont il ne se départira jamais : rire de tout. Et parmi les rubriques emblématiques qui s’installèrent très tôt, le roman-photo connut rapidement un beau succès jusqu’à devenir un rendez-vous incontournable.
Parodiant des revues comme Nous Deux ou Confidences regorgeant de romans-photo à l’eau de rose, la bande de Cavanna et Choron en reprit la formule, la revisitant en la passant à la moulinette de l’humour bête et méchant, marque de fabrique du journal. Georges Bernier, alias le Professeur Choron, tint ainsi sous cette forme une rubrique intitulée “Le Professeur Choron a réponse à tout”.Wolinski en scénarisa plus de 500 pages, laissant
libre cours à sa verve pour souligner sans répit le décalage existant entre l’esprit d’Hara Kiri et son environnement socioculturel : “La société des années soixante nous mettait mal à l’aise. […] On étouffait sous les tabous”. Et ce sont les collaborateurs du journal eux-mêmes qui jouèrent les acteurs : Gébé, Reiser,Wolinski, les collaborateurs d’un soir, les filles d’à coté…
Plus tard, dans les années 70, Hara Kiri, devenu une véritable institution, vit défiler dans ses locaux toutes les stars de l'époque, amis et sympathisants du journal : Serge Gainsbourg, Renaud, Thierry Le Luron, Eddy Mitchell, Pierre Perret, Alain Souchon, Carlos…
Chacun à leur tour devinrent les protagonistes de ces romans-photo, toujours plus iconoclastes, sexy et décapants.
Retrouvez dans cet ouvrage le meilleur de ces pages à la gloire de l’irrévérence et de la provocation !

0
vote

Détail des albums de la série