Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Glénat - 2009

Une sucrerie british et dramatique signée Convard et Adam. Une récréation drôle et soignée, à l’intrigue amorale parfaitement réussie !
Les Buckenham sont une famille respectable. Anglais. Nobles. Avec un Manoir, un hôtel particulier à Londres, un chalet à Megève et un Oncle milliardaire expatrié en Afrique du sud. Un oncle qui s’en vient soudain leur rendre visite avec une grande nouvelle : il se marie ! Le problème, c’est que les Buckenham viennent de subir un gros, très gros revers d’argent… Et qu’ils voient du coup d’un très mauvais oeil que le tonton soit en vie. D’autant plus qu’avec
 son prochain remariage, ils n’en seront plus les héritiers... On dit que plaie d’argent n’est pas mortelle. On s’était trompé ! Après le Convard habile tacticien d’intrigues à tiroirs (Le Triangle secret), le Convard épique de fresques historiques puissantes (Les Héritiers du soleil), bienvenue maintenant au Convard roublard, subtil ciseleur de situations cocasses et classieuses, pour un drame théâtral et so british, porté par le dessin à l’élégance impeccable de Paul, avec la créative complicité d’Eric Adam (Les Carrés, D’Artagnan…).

0
vote

Détail des albums de la série