Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Casterman - 2009

Comment vivre avec la mémoire de l'insoutenable? Tel est le principal et passionnant motif de Valse avec Bachir, film documentaire traité en animation du cinéaste israélien Ari Folman, très remarqué lors du dernier Festival de Cannes, et sorti sur les écrans français au début de l'été 2008.
En 1982, envoyé à Beyrouth comme jeune appelé alors que la guerre du Liban fait rage, Ari Folman est, comme bien d'autres soldats du contingent israélien, le témoin impuissant des massacres de Sabra et Chatila. Les milices chrétiennes libanaises, alors, exécutent des centaines de réfugiés civils palestiniens en représailles à l'assassinat de leur leader Bachir Gemayel, sans que le haut commandement de Tsahal, parfaitement informé de la situation, se décide à s'interposer. De retour au pays, traumatisé par ce qu'il a vu et vécu, Folman préfèrera oublier. Son film relate, près de vingt-cinq ans plus tard, sa quête des souvenirs enfouis.
Après le cinéma, voici donc la version bande dessinée de Valse avec Bachir. Elle est directement issue des images du film sous la supervision de son réalisateur Ari Folman et de son directeur artistique David Polonsky. On y retrouve, intacts, l'esthétique semi-réaliste et le traitement chromatique si particuliers qui, outre la puissance et l'originalité de son propos, signent la singularité de Valse avec Bachir.

1
vote

Une sélection de séries à lire si vous avez aimé Valse avec Bachir :

Détail des albums de la série