Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Casterman - 1998

Imaginez une grande ville, Lyon, dans les années 60, avant la cohue urbaine, avant la disparition des terrains vagues, avec ses traboules pleines de mystères, ses péniches immobiles, son tramway poussif et ses marchés surpeuplés. Une ambiance à la Prévert (la poésie des rues, la pauvreté enjolivée...) dans des décors à la Doisneau (les vieux quartiers populaires). Imaginez une bande de gamins qui traînent sur le pavé avec, à leur tête, un tandem de frangins roublards et débrouillards : Mig, le big boss (il a au moins 15 ans !) et Nino, l''adorable'' petit frère, cabochard et teigneux comme pas deux. Pour survivre, Mig et sa bande exercent mille petits boulots plus ou moins honnêtes : ils récoltent des petits morceaux de charbon tombés des péniches sur les bords du Rhône, raclent les cageots à la fin du marché, font les poubelles, chapardent aux étalages, rattrapent les chiens perdus, etc. En outre, ils revendent régulièrement les produits de leurs rapines à l'Elégant, un vieux brocanteur-receleur qui hante le marché aux puces. Des sales mioches, quoi ! Parallèlement à leurs activités et à leurs aventures ô combien mouvementées, les gamins retapent une vieille péniche, l'Atalante, dans l'espoir d'aller un jour voir la mer...

L’ambiance qui règne dans les aventures des « Sales mioches » évoque « Bicot » et le « Club des Rantanplan » plutôt que Les misérables de Victor Hugo. Car les péripéties des ces petits héros de la rue nous sont contées avec tendresse et humour. Dans cette évocation du jeu des gendarmes et des voleurs, on découvre vite de quel côté vont les sympathies du narrateur.

6
votes

Détail des albums de la série