Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée
© Les Requins Marteaux - 2005

Aucun membre de la famille de G.Ponchard n'a été déporté. Pourtant ce thème l'a toujours interrogé. Il y a là quelque chose à comprendre. Nous appartenons peut-être à la dernière génération pour laquelle les événements de la Seconde Guerre mondiale rencontrent encore un écho. Pour les plus jeunes la distance est trop grande et cette période semble appartenir aux livres d'histoire. Mais que peut-on encore comprendre de ce qui s'est passé ? Comment l'appréhender au mieux ? A travers les images, les documents d'époque ou les fictions, en se rendant sur place visiter les vestiges qu'il en reste, Ponchard accomplit une sorte de trajet de mémoire, questionne les traces et les silences. Combinant l'écriture d'impressions anciennes à d'autres plus immédiates, il raconte les doutes, les questions. Les rencontres, qui oscillent entre la volonté d'occulter ce passé et le désir de le préserver. Les émotions qui ne surgissent pas là où on les attendait. Primo Levi disait que tout témoignage de la Shoah comporte une lacune. Seuls témoignent les survivants. Auxquels manque le témoignage ultime, celui de la mort. C'est cette tentative de compréhension, forcément incomplète, que raconte Drancy-Berlin-Oswiecim.

0
vote

Une sélection de séries à lire si vous avez aimé Drancy - Berlin - Oswiecim :

Détail des albums de la série