Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - vacom

Visualiser les 226 avis postés dans la bedetheque
    vacom Le 16/06/2014 à 15:00:34
    Authority (The) (Semic) - Tome 1 - The Authority 1

    Je viens de lire l'arc de Warren Ellis et je reste un peu sur ma faim. Rien à redire au niveau du dessin, mais j'ai trouvé que les scénarios étaient peu nuancés et peu variés. En gros, y a des envahisseurs et faut les repousser, ça tourne à la grosse fight et puis voilà. J'aurais aimé un background plus travaillé et surtout plus de continuité entre les différents chapitres. Bon, il n'empêche que ça se lit fort bien, mais on est dans le gros pop-corn bien gras, je trouve. Et même en le considérant comme ça, je trouve que ça manque un peu de panache. A choisir, j'aurais préféré qu'il aille carrément dans l'outrance. Je vais enchaîner avec le run de Millar, en espérant quelque chose de plus puissant.

    vacom Le 07/08/2013 à 21:22:35

    Pendant toute la lecture, je me suis demandé ce qu'on me racontait comme histoire et surtout pourquoi on avait jugé bon de me la raconter. Je ne suis pas sûr d'avoir tout compris, en tout cas. Au final, je n'en retiens pas grand-chose, hormis les très belles ambiances graphiques de Manuele Fior.

    vacom Le 07/08/2013 à 15:17:11

    Je suis passé complètement à côté de cet album qui envoie le fils de Dieu sur Terre pour qu'il se révèle à nouveau aux hommes, tandis que les peuples vivent plus que jamais dans la désolation. L'idée de départ est intéressante, mais ça tombe assez rapidement à plat. En cause, des textes qui ne "sonnent" pas très juste et une surenchère dans l'image excessivement subversive de Jésus, ici dans la peau d'un homme obèse, aveugle pour avoir désobéi à son père, et drogué pour oublier la douleur.

    vacom Le 18/07/2013 à 19:44:56
    Long John Silver - Tome 4 - Guyanacapac

    Enfin lu le T4 après m'être enquillé les trois premiers, histoire de bien tout saisir. Et mes aïeux, quelle déception ! Tout ça pour ça, vraiment ? On nous saborde une super histoire de pirates pour nous servir un délire mystico-religieux à peine crédible qui vient bousiller tout ce qui avait été fait avant ? Ben m*** alors... Et en plus, le dessin de Lauffray est pas au top. Ca en jette, mais c'est de l'esbrouffe. Narration mal fichue, ça ne s'enchaîne plus aussi bien. Un peu pompeux, assez laborieux. Une fin en roue libre, quoi.

    vacom Le 05/07/2013 à 10:57:44

    Magnifiques dessins signés Dethorey, avec une mise en couleur directe qui rend bien le climat chaud et l'ambiance parfois très confinée qui règne dans l'album. Le scénario est assez classique avec cette histoire d'un Allemand qui revient en France après la guerre et fait face à la fois aux rancoeurs des villageois et à ses propres souvenirs déchirants. Malgré tout, le ton reste enlevé, et les personnages ne sont pas trop caricaturaux, comme on aurait pu le craindre. Un récit court, mais très fort. À lire.

    vacom Le 05/07/2013 à 10:54:54
    Berlin (Marvano) - Tome 1 - Les sept nains

    Pas convaincu par cet album de Marvano, qui m'a paru bancal dans sa construction. Les personnages aussi manquent de consistance. Reste la beauté du dessin, très classe, très élégant, mais c'est un peu court pour faire de l'album un indispensable.

    vacom Le 05/07/2013 à 10:51:19
    Dragons (Contremarche/Mouclier) - Tome 1 - Les jouets olympiques

    Ca faisait longtemps que je voulais lire cette série, qui n'est plus éditée depuis un moment. Au final, je suis plutôt déçu. Le dessin a fort vieilli et semble peu maîtrisé, avec une mise en couleurs brouillonne et qui manque de finesse. L'histoire est un peu foutraque aussi, avec ce mélange qui ne prend jamais entre science-fiction et Heroic Fantasy.

    vacom Le 25/06/2013 à 17:05:10
    R97

    Beaucoup de belles ambiances et de beaux mots dans cette histoire au long cours. Après lecture, des couleurs restent en mémoire. L'élégance du trait aussi. Et des sonorités, comme quelque chose de mélodieux qu'on aime garder dans un coin de sa mémoire.

    vacom Le 19/06/2013 à 10:21:40

    Le dessin de Will est charmant et les différentes histoires très légères. Sans être indispensable, l'album est plutôt amusant : on y trouve une fantaisie qui m'a beaucoup plu.

    vacom Le 19/06/2013 à 10:19:16

    Stassen est un auteur que je connais finalement assez peu, en dehors du Bar du vieux français. Le trait est ici plus fin et je dois dire que j'aime beaucoup le rendu ; il y a une sorte de fragilité, de côté enfantin, malgré un propos très dur. Tous les personnages sont perdus et se rattachent à des rêves, des obsessions, entre deux coups plus ou moins foireux pour tenter de se faire un peu de blé. Il y a comme une chape de plomb dans leur vie, quelque chose qui les maintient au sol, les empêche de vraiment aspirer à autre chose. Tout cela, Stassen le fait passer de façon très sobre, tout en suggestion, et c'est particulièrement efficace et poignant.

    vacom Le 17/06/2013 à 17:08:26

    J'ai acheté cet album pour le dessin parce que j'ai quelques bons souvenirs de livres signés par le sieur Beuzelin, et je n'ai pas été déçu à ce niveau-là : c'est noir comme il faut, la référence à Mézières est diffuse mais bien présente, et en même temps on retrouve le trait habituel du dessinateur. Par contre, concernant l'histoire, je suis déçu : l'enquête n'a rien de particulièrement prenant et, alors que le cadre futuriste devait donner au bouquin un surplus d'originalité, il est en fait à peine esquissé et m'a laissé sur ma faim. J'aurais aimé en savoir plus sur ce monde-là, au-delà du système des cartons de couleur auquel le titre fait référence.

    vacom Le 13/06/2013 à 16:30:13

    Une histoire du duo Giroud/Lax que je n'avais jamais lue, la seule d'ailleurs ! Et c'est très bon. Le scénario est très carré, avec cette enquête qui mène un journaliste sur le déclin jusqu'à Saïgon. En toile de fond, secrets enfouis depuis la guerre, questions d'honneur, de mémoire et de justice. En avant-plan, des personnages fantastiques, complexes, très bien campés, le tout raconté par des auteurs qui savent prendre leur temps. Les paysages sont superbes et les textes bien écrits, dans un style un peu suranné qui donne tout son charme au récit. Le décalage entre une apparence par endroits très lumineuse et une histoire triste permet de ne pas rendre l'ensemble misérabiliste. Magnifique osmose entre les deux auteurs.

    vacom Le 11/06/2013 à 15:12:28

    Difficile d'entrer dans ce livre, et pourtant j'y ai trouvé mon compte. Au-delà de l'aspect délirant, il y a une vraie structure. Et puis des personnages truculents, sensibles, qui se dégagent d'un univers délirant. Ca parle de relation compliquée, d'espionnage, d'attirance, d'hommes et de femmes, d'un pachyderme qui est l'élément déclencheur, de rêves à vivre ou à laisser mourir, le tout sur fond d'enquête ubuesque dans un hôpital pas comme les autres. Classique dans la forme et original dans le fond, l'album est finalement assez cohérent. Vrai plaisir de lecture en ce qui me concerne.

    vacom Le 11/06/2013 à 15:06:38

    Un livre bizarre. La couverture est assez moche, mais les planches plutôt belles. L'ensemble est très froid, dans des tons de bleu, mais il y a un vrai charme, une vraie atmosphère. L'immersion est immédiate, en tout cas, avec le paysage de glace qui s'impose tout de suite et ouvre les portes d'un univers miroir, reflet d'une théorie audacieuse d'un savant que nombre de personnes tiennent pour un fou. C'est aussi une histoire d'amour, une rencontre improbable au beau milieu d'une expédition complètement folle, et pourtant assez calme au niveau du rythme. Comme si tout était... gelé ! Je suis sorti circonspect de ma lecture, mais séduit par le ton. Une curiosité à lire si l'occasion se présente, je dirais.

    vacom Le 11/06/2013 à 14:18:05
    Caravane (Milhiet) - Tome 2 - La loi des monstres

    Première série de Milhiet que je lis et j'en suis plutôt satisfait, même si la fin donne l'impression d'être un peu précipitée. Pour le reste, la galerie de freaks est très bien pensée, rappelant - en moins torturé quand même - ce qu'Andreas a pu faire dans un tome de sa série Arq. Il y a un côté western décalé, avec une violence qui est bien présente malgré un certain humour, voire une certaine légèreté. C'est un bel équilibre, je trouve. Et le deuxième tome referme toutes les portes qui avaient été ouvertes, avec une fin qui rend l'ensemble cohérent et n'hésite pas à être cruelle envers les personnages. De la bonne BD mainsteam, qui parvient à être originale tout en restant d'une parfaite lisibilité. L'auteur fait des choix pas si évidents.

    vacom Le 11/06/2013 à 14:11:33

    D'ordinaire, je suis assez fan de ce que fait Jean-Luc Cornette, mais là, franchement, j'ai du mal à voir où il a voulu en venir. L'histoire est un mélange assez indigeste de bluette d'adolescente, de secrets inavoués dans un bled perdu et d'un brin de fantastique qui paraît hors de propos. Et impossible d'accrocher aux personnages, sans âme. Le dessin est aussi très bizarre, très flou, avec des couleurs très flash qui n'ont aucune finesse. Bref, je n'en retire rien de vraiment intéressant. Les ficelles sont un peu grosses, en plus, et les réactions des personnages peu naturelles. Il y a bien mieux à découvrir dans la bibliographie du scénariste.

    vacom Le 26/05/2013 à 10:16:15
    Thanéros - Tome 3 - Péliqan

    J'avais beaucoup aimé la mise en place dans le premier tome, avec un univers délirant et absurde dans lequel sont subitement plongés les personnages. J'ai moins accroché à la suite. En fait, ce n'est pas moins bon, mais ça tourne un peu en rond. J'ai l'impression que pas grand-chose n'a changé sur les trois tomes, on a juste découvert plein de personnages déjantés, un monde de fous rempli de bonnes idées mais de façon un peu foutraque. La série étant avortée, on ne saura sans doute jamais si le dernier tome aurait apporté une vraie cohérence à l'ensemble, mais là, devant le manque d'explications, je reste clairement sur ma faim. J'ai un peu le sentiment que l'originalité est outrancière et de surface.

    vacom Le 25/05/2013 à 15:50:04

    C'est une lecture bizarre. Je dirais qu'il faut se laisser porter par le dessin, par l'ambiance, parce que ça compte finalement plus que l'histoire racontée. Ca parle de sentiments amoureux, d'espoirs et de regrets, de peurs face à un monde qui change très vite... mais finalement repose toujours sur la même chose, les liens entre les personnes, la fascination de l'inconnu. Il y a quelque chose de très poétique, rêvé, dans le dessin, très doux, et dans les personnages, désemparés. Avec tout juste ce qu'il faut de tendresse. Parfois, quand même, il y a des longueurs, on ne comprend pas tout immédiatement, le rythme se brise un peu, mais il y a toujours une belle unité graphique qui permet de passer outre les obstacles. Voilà, lecture bizarre, donc. Il y a tout ce qu'il faut pour que j'aime, mais je suis tout de même resté un peu "à la porte", sans trop savoir expliquer pourquoi. Peut-être aurais-je malgré tout préféré quelque chose d'un rien plus structuré, mais il faut dire que l'auteur bouleverse nos habitudes, mélange les genres. J'y retournerai.

    vacom Le 25/05/2013 à 14:06:17
    Tueurs de mamans - Tome 1 - Tome 1

    Ca se lit bien malgré une mise en place un peu laborieuse par endroits et le cliffhanger est efficace. Disons qu'on voit quelques ficelles un peu grosses, mais que ça passe bien à cause de la tension réelle qu'il y a dans l'histoire et d'une certaine montée en puissance jusqu'à la dernière page qui porte pas mal de promesses pour la suite. Faudra assurer derrière !

    vacom Le 19/05/2013 à 20:24:07

    J'aime bien le côté absurde, qui part dans tous les sens. Et puis les personnages sont aussi loufoques que les situations. Le problème, c'est que j'ai pensé tout au long de ma lecture qu'il manquait un petit truc pour que ce soit vraiment bien. Un peu plus de rigueur, peut-être. Mais c'est une curiosité que je suis content d'avoir découverte.

    vacom Le 16/05/2013 à 13:54:16

    Plutôt anecdotique dans la collaboration entre Yoann et Omond, cet album. Disons que c'est un peu foutraque, ça part dans tous les sens, les petites histoires s'enchaînent et on ne sait pas trop où on va. À lire d'une traite, c'est assez indigeste. À petites doses, ça peut plaire aux fans du genre : il faut aimer le mélange d'humour un peu lourd, de sexe soft et d'aventure futurodébile.

    vacom Le 30/04/2013 à 11:40:17

    L'histoire n'est pas à proprement parler originale, mais elle se déroule naturellement et est bien racontée. Surtout, le scénario de Lapière convient à merveille au dessin d'Aude Samama : beaucoup de couleurs contrastées, beaucoup de sentiments, un rythme lent qui s'accorde très bien avec le côté à la fois figé et plein de fureur retenue du dessin. Il y a une tension continue, diffuse, comme si tout n'attendait qu'une étincelle pour éclater. Et puis il y a les personnages d'Hélène et Amato qui s'esquissent petit à petit et font naître des émotions contradictoires.

    vacom Le 30/04/2013 à 11:39:09
    Tramp - Tome 4 - Pour Hélène

    Un premier cycle on ne peut plus classique, mais d'une belle constance tout au long des quatre tomes (dans la qualité du dessin, notamment). Pour le reste, je dirais que l'ensemble se lit très bien malgré des récitatifs que je trouve personnellement un peu trop présents. Point positif, le scénariste n'hésite pas à malmener ses personnages sans pour autant en faire de trop. Le tout reste cohérent et crédible. Oui, il y a l'envie de lire la suite, même si je n'éprouve aucune hâte à le faire.

    vacom Le 31/10/2012 à 11:44:14

    Certaines choses m'ont plu. Il y a des répliques bien senties, des découpages subtils et un dessin qui fonctionne très bien, ce qui fait que je suis arrivé au bout sans m'ennuyer.

    Par contre, j'ai trouvé l'ensemble très vain, avec un côté très artificiel dans la façon dont l'histoire est racontée (routes qui se croisent, personnages récurrents, etc.). C'est pour moi un exercice de style réussi, mais je me pose encore maintenant la question de son intérêt. Et il y a une complaisance dans le misérable qui me gène, comme s'il fallait absolument mettre le plus de freaks au mètre carré sans que ce ne soit fondé ou vraiment utile. Quitte à faire dans l'outrancier, je préfère la démarche d'un Mattotti dans Stigmates, que je trouve beaucoup plus équilibré.

    vacom Le 29/09/2012 à 10:46:10

    Je viens de lire cet album. Même s'il n'y a pas de texte, je pense qu'on peut parler de lecture. Nicolas Presl joue avec les codes de la bande dessinée et tout est d'une fluidité parfaite, avec une histoire parfaitement compréhensible. Le propos est nuancé et fait appel à de nombreuses émotions, tant le dessin est vivant et porteur de sens. Et esthétique, aussi. Pas réaliste, dans le sens où les choses et les êtres sont souvent déformés, mais il y a une patte, un style, et rien n'est vain dans la façon détournée de représenter le réel. Il y a parfois un petit air de Vanoli, surtout dans les visages.

    L'histoire en elle-même est abracadabrante, mais on y croit, parce que l'auteur sait jouer avec nos émotions et susciter l'empathie. Il aborde habilement le thème de la différence, du regard de l'autre, de la déchirure héritée de parents eux-mêmes peu épargnés par les aléas de la vie.

    Une autre conception de la bande dessinée. Une prouesse graphique et narrative, doublée d'un récit émouvant. À découvrir.

    vacom Le 04/07/2012 à 12:32:22

    Je suis assez surpris des éloges reçus par cet album, que je trouve raté.

    Le dessin et la mise en couleurs sont conformes à ce qu'on peut attendre de l'auteur, mais son scénario est tellement manichéen qu'il en perd toute crédibilité. Les gentils d'un côté, les méchants de l'autre, l'ONU qui s'en lave les mains et au milieu l'opinion publique malléable à souhait. Il est vrai que le monde entier est peuplé d'imbéciles, c'est bien connu.

    Bref, aucune finesse dans le traitement du sujet... et une fiction maladroite collée par-dessus, qui n'a rien d'original ni de passionnant. Sans compter que les personnages de cet album-prétexte ne sont que des coquilles vides.

    Vraiment pas ce qu'Hermann a fait de mieux, donc.

    vacom Le 26/05/2012 à 09:47:33

    Ce livre est un contre-pied. À quoi ? À l’image d’Épinal qu’on associe généralement à la Sérénissime : beauté, rêve, romantisme… et vogue la gondole ! Ici, point de tout cela. Paolo Bacilieri dresse le portrait peu flatteur, mais tout de même attendri, d’une ville où la décadence a droit de cité. Les quatre personnages principaux incarnent la désillusion ambiante, entre usines mal en point et jeunes désœuvrés, mœurs dissolues et vieux désabusés.

    Seule la couverture se pare de couleurs. Par ailleurs, le noir et blanc prévaut, judicieusement, pour ternir l’éclat d’une carte postale que l’auteur présente comme mensongère. C’est le choc entre deux mondes qu’il met en exergue, touristes d’un côté et résidents de l’autre, usant de procédés narratifs audacieux. Sans cesse, le lecteur est pris à rebrousse-poil, tandis que les dessins se succèdent. Sont-ils beaux ? Voilà bien une question sans réponse, tant ils questionnent notre rapport à l’esthétisme. Ils sont porteurs d’un message, instaurent une atmosphère revêche, difficile à appréhender, mais se jouent des canons de la beauté. En même temps qu’une réflexion sur l’homme, Bacilieri s’interroge – et nous entraîne à sa suite – sur l’art, la création, la représentation du monde.

    En tout cas, le réalisme est poussé jusqu’à son degré le plus cru. Certaines scènes, sans être gratuites, au contraire, peuvent heurter. Les corps s’offrent tels qu’ils sont, sans pudeur, sans volonté de la part de l’artiste d’embellir la réalité. Les gestes, parfois obscènes, ne sont jamais masqués, tandis que la folie qui parfois s’empare des personnages est révélée avec force et détermination jusque dans ses effets les plus dévastateurs. L’ensemble reste cohérent, c’est une certitude, quoique les chemins empruntés puissent paraître ardus.

    En définitive, l’album ne se laisse pas facilement pénétrer : il rebute, s’impose en bloc, mais offre une expérience de lecture très marquante, voire dérangeante par instants. La démarche est admirable et la réussite totale, qu’on se le dise.

    vacom Le 08/05/2012 à 21:11:13

    C’est un soir d’hiver que Clown trouva Zoé. Il l’adopta.

    L’introduction est avare de mots et la suite l’est tout autant. D’ailleurs, l’histoire a déjà été racontée mille fois : l’amour entre un père et sa fille, mis à mal par la cruauté du monde. Peu d’originalité à rechercher dans le fond. Ici, l’art est dans la manière ; beaucoup de choses passent par le dessin et les couleurs, par des compositions silencieuses qui en disent plus que de longues tirades enflammées. Les personnages vivent, s’attachent à vous par de petits gestes, des impressions fugaces, des regards qui font mouche.

    Un beau récit, tout en simplicité, porté par des ambiances envoûtantes.

    vacom Le 29/03/2012 à 15:30:18

    Mattotti est surtout connu pour ses couleurs flamboyantes. Il surprend ici par un dessin en noir et blanc, fait de traits d'une extrême violence. Il faut dire que de violence, il en est question dans cette histoire d'un simple quidam, loin d'être un saint, qui se réveille un beau matin avec des stigmates.

    Plutôt que de chercher des explications rationnelles, mieux vaut se laisser porter par l'atmosphère qui se dégage du récit et en vient à malmener le lecteur autant que les personnages. Une oeuvre majeure d'un auteur majeur.

    vacom Le 29/03/2012 à 14:55:01

    Saisissant, cet album. C'est le moins que l'on puisse dire. Introspectif, aussi, tant le personnage principal s'adresse plus à lui-même qu'au lecteur, quitte à le perdre en cours de route. L'ambiance, évidemment, est hors du commun : hyper réaliste, sombre à souhait, oscillant entre le noir, le gris et le blanc, dans une ambiance terne que viennent relever des teintes rouges, explosions de sang sur les planches.

    À lire, pour les curieux. Sans garantie d'accrocher à ce que les auteurs proposent, cela va de soi.

    vacom Le 29/03/2012 à 14:42:54
    Feux (Mattotti) - Tome 1 - Feux

    Le dessin de Mattotti a quelque chose d'hypnotique : couleurs flamboyantes, formes abstraites, stylisation extrême. De ce point de vue, jamais album n'a aussi bien porté son nom, tant il brille de mille feux.

    Pourtant, Feux n'est pas qu'une oeuvre graphique : c'est aussi un récit où une prose de qualité donne à connaître les tourments d'un personnage, militaire dévié de sa trajectoire froide et rectiligne par une nature qui s'impose à lui. Aussi tourmenté que le dessin, le propos invite à la perdition plus qu'à un voyage d'agrément.

    L'expérience est déstabilisante, comme souvent avec cet auteur, mais vaut clairement la peine d'être vécue.

    vacom Le 15/03/2012 à 16:36:02

    Ambiance grise et dessin un peu crade pour ce polar en milieu urbain. Tout cela colle très bien aux textes, bien écrits, qui nous font partager les pensées d'un homme perdu dans ce milieu qui le dépasse, entre truands dont il ne croisera la route que par un malheureux hasard.

    Cet album est de ceux qui s'apprivoisent, dont le fond et la forme peuvent rebuter de prime abord avant que l'ambiance ne s'installe, ne happe le lecteur vers un monde qui, bien que rugueux, finit par le passionner.

    vacom Le 14/03/2012 à 15:37:35

    Un album très particulier, qui vaut surtout pour son ambiance. Dans le fond, c'est une simple histoire de meurtres en série dans une contrée reculée. La particularité vient d'une narration qui entretient le mystère par de nombreuses ellipses et des révélations qui se concentrent à la fin, de manière quelque peu abrupte. Si on ressent le côté décalé des personnages et des situations, le dénouement a quelque chose d'assez frustrant : manque d'explications, sûrement, et peut-être aussi une fin qui n'est pas à la hauteur de la tension distillée par les auteurs grâce à un rythme lent mais saccadé, une façon fort morcelée de raconter l'histoire.

    vacom Le 25/02/2012 à 17:10:28

    Le texte off m'a pris par la main dès le début et je n'ai pas lâché le fil une seconde. Impression assez rare de vraiment plonger dans une ambiance, sans chercher à comprendre, sans rien attendre, juste laisser les mots couler et les scènes s'enchaîner jusqu'à ce que la fin me ramène à ma réalité. Le dessin est là pour aider à s'immerger dans l'univers de Bézian, évidemment, tout comme le mystère dont il entoure son personnage.

    Admirable réflexion sur l'enfance, le temps qui passe, comme pour faire le point, se confronter à soi-même et à sa propre folie, pour la caser quelque part, la maîtriser, avant d'aller de l'avant, de célébrer son retour dans la normalité, celle qui permet de vivre avec les autres et avec soi-même.

    vacom Le 23/02/2012 à 22:45:00

    J'ai eu une première réaction de rejet, avec une certaine difficulté à me plonger dedans. Puis j'y suis retourné, pour finalement être assez bluffé par la démarche de l'auteur, ou en tout cas ce que je pense en avoir saisi.

    D'une certaine façon, on est entraîné dans le même monde que les personnages et on ressent ce qu'ils ressentent... l'ennui y compris. Si c'est voulu, c'est plutôt culotté. Sinon, disons que je m'en suis accommodé et que j'ai vu derrière les effets déployés - couleurs ternes, répétitions, attente interminable, règlements poussés jusqu'à l'absurde - un reflet d'une réalité que je connais bien pour prendre le train tous les jours pour aller bosser. Finalement, ce n'est qu'une projection, et la déformation par rapport à une réalité qui touche parfois elle-même à l'absurde est en fait assez fine. Les petits détails à première vue anodins, comme les pictogrammes qui parsèment les planches pour illustrer tout et n'importe quoi, ou les gens qui font semblant de se rencontrer alors qu'ils se voient tous les jours, ne sont pas totalement étrangers à une certaine routine qu'on peut observer "en vrai".

    Bref, tout ça pour dire que je ne sais pas si j'ai aimé l'album - peut-on parler d'aimer quelque chose d'aussi revêche ? - mais je suis content de l'avoir lu, parce que la démarche interpelle, comme le propos. Parfois trop proche de Beckett, peut-être ? Je ne sais pas trop, l'idée est là, mais la réalisation est autre !

    vacom Le 16/09/2011 à 14:35:58

    Alors qu'Andreas est plus connu pour ses univers complexes qui s'étalent sur un grand nombre d'albums, il offre avec Coutoo une merveille de concision, un one-shot très bien calibré.

    Une enquête policière mâtinée de fantastique absolument indispensable, où Andreas, sans renoncer à son goût pour le fantastique, s'inscrit dans un monde réel fait de violence. Le dessin est carré, et le découpage subtil porte la signature de l'auteur.

    vacom Le 16/09/2011 à 14:31:29

    Sûrement l'album d'Andreas que j'ai le moins aimé, alors que j'adore cet auteur. Le graphisme est intéressant, tout en couleurs directes, mais le déroulement de l'histoire m'a paru inutilement compliqué. Difficile de s'y retrouver entre les différentes trames narratives, les différents personnages, les différentes destinées, même si, j'en conviens, la personnalité de certains d'entre les protagonistes m'a plu. Mais je dirais qu'Andreas veut faire trop compliqué, alors que le récit aurait pu être beaucoup plus simple, et que cette complexité - contrairement à ce qu'on observe dans d'autres de ses albums - paraît inutile.

    Ceux qui souhaitent découvrir l'incroyable univers d'Andreas seront donc inspirés de commencer par autre chose que ce "Aztèques" assez décevant.

    vacom Le 06/09/2011 à 16:29:25
    Sept - Tome 9 - Sept personnages

    Le dessin de Calvez m'a semblé bien meilleur que dans ses précédents albums (Jour J, par exemple) et parfaitement adapté au ton et au décor de l'histoire. Puis, le scénario, avec des références à Molière, mais qui vit sa propre vie, avec des textes de qualité, aussi. Bref, un récit riche et intelligent, mais aussi extrêmement divertissant, avec des personnages récupérés de l'Histoire et de Molière, mais que Fred Duval reprend à son compte, pour les mettre au service de ce qu'il veut raconter, c'est-à-dire, en fin de compte, une enquête passionnante dans un cadre historique.

    vacom Le 01/09/2011 à 16:57:38
    Spyder - Tome 3 - Old School

    Les débuts de la série m'avaient enthousiasmé, avec un univers original et des personnages intéressants, mais je retrouve ici une simple histoire d'espionnage dans un décor futuriste qui n'est pas vraiment exploité. Reste un récit pas déplaisant, mais sans grande originalité. Et un dessin du même acabit : efficace, mais sans véritable relief. J'avais - de loin - préféré le travail de Vastra sur Eclipse, dont le T3 est visuellement très bon. Ici, ça me semble un peu plus fade.

    Bref, une série qui démarrait fort, mais qui ne décolle pas vraiment. J'avais fait le rapprochement avec l'univers Travis/Carmen de Fred Duval à la sortie du premier. Pour le moment, Spyder, malgré de bonnes choses, ne tient pas la comparaison.

    vacom Le 24/01/2011 à 09:36:44
    Finkel - Tome 6 - Esta

    Et là je ne peux m'empêcher d'être déçu. Pas forcément au niveau de l'histoire qui suit son cours et reste agréable malgré certaines redites et tout de même un léger essouflement. Surtout au niveau du dessin en fait, j'ai trouvé le trait de Gine moins précis et les couleurs trop criardes (alors qu'il n'y a pas de changement de coloriste, bizarre).

    vacom Le 24/01/2011 à 09:36:00

    C'est la première série de Gine que je lis. J'avais déjà jeté un oeil à ses dessins mais je ne m'y étais pas vraiment penché avec attention. Ce que je peux dire, c'est que j'ai rarement vu de dessin aussi particulier. Difficile de savoir quoi en dire mais ça me plait vraiment. Avec une préférence pour certains paysages qui sont sublimes.

    Au niveau du scénario, c'est aussi très bon. Même si les auteurs s'obstinent à rappeler l'intrigue principale à chaque début de tome et que c'est un peu lassant. A part ça, on se laisse vraiment prendre par le récit. Dommage aussi que le deuxième cycle n'ait jamais été clôturé : il y a comme un goût d'inachevé, même si le premier cycle peut se lire indépendamment.

    vacom Le 01/01/2011 à 21:57:42
    Atalante - La Légende - Tome 1 - Le Pacte

    Le dessin de Crisse est très bien dans son genre et convient bien à une série de pur divertissement telle qu'Atalante. Dommage que le scénario traîne un peu un longueur et ne finisse par lasser. J'ai pour ma part renoncé à poursuivre cette série.

    vacom Le 06/03/2010 à 13:46:40
    Naja (Morvan/Bengal) - Tome 4 - Tome 4

    Dessin toujours impeccable de la part de Bengal : trait épuré et rendu parfait du mouvement, couleurs subtiles et ambiance dont je ne me lasse pas. Au niveau du scénario, j'ai préféré la seconde partie de l'album, qui apporte son lot de révélations et de retournements de situations, à une première partie qui fonctionne en déroulé, d'une manière plaisante mais un peu répétitive. Le cliffhanger final rend en tout cas impatient de découvrir le dénouement de la série, qui restera quoi qu'il advienne une série de qualité au ton très original. A découvrir si ce n'est déjà fait.

    vacom Le 06/03/2010 à 13:37:14
    Nico - Tome 1 - Atomium-Express

    Lecture agréable en ce qui me concerne. Dessin sans surprise mais parfaitement maîtrisé de Berthet, qui mêle habilement le côté rétro d'un Pin-up avec le côté futuriste d'un Yoni. Scénario hyper-huilé de Duval, rien à redire, en attendant que les personnages gagnent un peu en épaisseur.

    vacom Le 06/03/2010 à 13:35:45
    Narvalo - Tome 2 - Mysteriosa Banks

    Un T2 dans la lignée du premier. Dessin réaliste très correct et histoire fort bien tournée. L'impression tout de même que les auteurs ont dû forcer pour tout faire tenir en un album, même avec une pagination plus importante que pour le premier tome, et que certains raccourcis sont empruntés. Pour le reste, on retrouve le cocktail action-technologie des débuts, toujours aussi efficace, avec un brin d'humour et des personnages intéressants. Bref, une fin un peu précipitée mais une série qui tient ses promesses après une longue attente depuis le T1..

    vacom Le 15/02/2010 à 10:29:35
    Kookaburra Universe - Tome 12 - L'honneur du sniper

    Ce tome de Kookaburra Universe est pour moi le moins bon de la série. Le dessin est correct, mais j'ai trouvé la couverture meilleure que le contenu de l'album. Pas de reproche particulier à formuler, si ce n'est que j'aurais aimé voir Alliel se démarquer plus du style typiquement Soleil. En gros, ça manque un peu d'originalité, mais ça n'empêche pas de se plonger dans la lecture. Je serai même attentif aux prochaines parutions de ce dessinateur que je ne connaissais pas pour voir son évolution.

    Par contre, je n'ai pas trouvé grand-chose à sauver dans le scénario. Comme souvent chez Mitric, les quelques bonnes idées sont gâchées par une maladresse évidente dans la façon de raconter l'histoire : retournements et révélations mal amenés, personnages sans aucune consistance, dialogues sans caractère, romance sans intérêt... Je dois dire que l'ennui s'est très vite installé et que je suis allé au bout de l'album dans l'espoir d'un final surprenant, qui ferait un pied de nez aux clichés accumulés au cours du récit... mais il n'est pas venu. Peut-être suis-je tout simplement réfractaire à la façon qu'a Mitric de raconter ses histoires, mais celle-ci, comme toutes celles que j'ai lues avant, n'a pas trouvé grâce à mes yeux.

    C'est quand même le troisième tome d'affilée qui ne me convainc pas plus que ça, alors que la série, à partir du T2, m'avait réservé de bonnes surprises. J'espère que le prochain (sur un scénario de Louis, si je ne m'abuse) redressera la barre.

    vacom Le 08/01/2010 à 16:03:50

    Je n'ai pas ressenti à la lecture de Rébétiko le choc éprouvé par certains, mais je suis ressorti satisfait de ma lecture. L'album présente une culture peu connue, et le mode de vie qui va avec, dans un style très contemplatif, avec quelques mouvements plus violents qui viennent s'incruster quand les "hors-la-loi" doivent s'enfuit en courant devant la police. Les personnages sont complexes, attachants, et leur pays dépeint avec talent par David Prudhomme. Le dessin est très particulier, avec une colorisation qui donne une véritable ambiance à l'album. Quelques scènes qui se jouent dans des bars sont superbes, lorsque les artistes jouent et le public se met à danser. Leur passion est communicative. Beaucoup de qualités pour cet album, donc, qui m'aura toutefois laissé un léger goût de trop peu que je ne m'explique pas.

    vacom Le 08/01/2010 à 15:55:37

    C'est une oeuvre assez impressionnante que réalise Winshluss avec son Pinocchio, difficile d'accès, certes, mais d'une rare qualité. Ce qui marque en premier lieu, c'est la diversité graphique : l'auteur passe d'un style à un autre selon les pans de l'histoire qu'il raconte, et à chaque fois le style choisi correspond à merveille au personnage sur lequel le récit se concentre. Il faut dire que ça part dans tous les sens et, à chaque instant, on a peur que ça dérape, que l'ensemble perde en cohérence. Or ce n'est jamais le cas, et le livre se referme après avoir apporté une réponse à toutes les questions et clôturé toutes les histoires parallèles. De ce point de vue, la construction est parfaite. Pour le reste, l'adaptation de l'histoire de Pinocchio est vraiment très très libre, et c'est tout l'intérêt. Certains passages peuvent paraître dérangeants, avec la volonté de l'auteur de détourner certains mythes, mais rien n'est jamais gratuit. En fin de compte, un album véritablement indispensable dont le succès critique est loin d'être usurpé.

    vacom Le 06/01/2010 à 14:45:54
    Minettos Desperados - Tome 2 - L'étoile des rocheuses

    La suite est moins enthousiasmante, mais reste tout à fait lisible. Dommage que le dessin soit moins fouillé et que le scénario, délaissant quelque peu le côté très décalé du premier tome, se concentre sur un humour qui lasse petit à petit. La série s'est arrêtée prématurément et ne laissera pas d'éternels regrets, d'autant que le T1 se suffit à lui-même.

    vacom Le 06/01/2010 à 14:45:02
    Minettos Desperados - Tome 1 - Desperadoes

    Un premier tome fort agréable, avec un Cromwell assez inspiré au dessin. Une ambiance de western un peu décalé, des personnages forts en gueule, des rebondissements en veux-tu en voilà... tout cela se lit très bien. A noter que le premier tome peut se lire indépendamment, et il vaut franchement le détour. Un bon mélange entre aventure et humour, servi par des personnages accrocheurs.

    vacom Le 06/01/2010 à 14:36:45
    Le régulateur - Tome 4 - 666 I.A.

    Après deux premiers tomes de très bonne tenue et un troisième qui surprenait tout le monde avec un dessin bâclé et un scénario qui piétine, ce quatrième volume continue de plomber la série. Les dessins restent trop souvent approximatifs, les couleurs sont fades et ont perdu leur qualité des débuts... Quant à l'histoire, elle n'avance tout simplement pas, ou si peu, tandis que les textes s'enfoncent résolument dans la médiocrité. Un quatrième tome qui achève de faire du Régulateur une série à oublier, et un des plus beaux gâchis de ces dernières années.

    vacom Le 06/01/2010 à 14:05:42

    Je ne comprends pas pourquoi cette série ne semble pas avoir eu de succès. Certes, elle n'est pas facile d'accès, avec ses dessins très particuliers et une construction peut-être inhabituelle du récit, mais, nom de Dieu, quel style ! Déjà, le choix des deux personnages principaux est audacieux. D'un bout à l'autre, le lecteur est balancé entre une certaine révulsion par rapport à leur métier de tueurs et un attachement qu'il ressent d'une manière de plus en plus perceptible. Leur morale, pas totalement absente mais clairement mise en veilleuse par moments, s'effaçant devant leur devoir professionnel, n'est pas facile à mettre à jour. Ce sont des personnages ambigus, et les auteurs jouent de cette ambiguité pour poser des questions intelligentes et pertinentes sur la société et notre rapport avec les autres. Ils parlent aussi de la violence inhérente à notre vie, en exposant, parfois jusqu'à l'écoeurement, des déviances qui minent depuis toujours et pour toujours une humanité qui en prend pour son grade au long des quatre tomes. Au final, ce qui plaît chez les deux personnages centraux, et ce que retranscrivent bien les auteurs dans le développement de l'histoire, c'est la volonté de liberté, d'indépendance et de détachement dont ils font preuve, au risque de s'esseuler, poussés par le besoin de survivre dans un monde cruel et déchaîné. En résumé, je dirais que Miss est une série à découvrir pour les choix radicaux opérés tant par les auteurs que par les personnages qu'ils mettent en scène, et pour le plaisir de découvrir une histoire à tiroirs, avec de nombreuses trames et de nombreux éléments narratifs qui s'entremêlent sans pour autant perdre en cohérence. En somme, du bel ouvrage, même s'il faut parfois avoir le coeur bien accroché.

    vacom Le 18/01/2009 à 14:25:40
    Necromancy - Tome 2 - Livre 2

    Le premier tome était intrigant, le deuxième parvient à apporter toutes les réponses sans décevoir. Le schéma mis en place par Nury est fort classique, mais suffisamment maîtrisé pour tenir sur la longueur. Les personnages finissent de révéler leurs secrets, le passé des différentes familles est éclairci et le final tient la route. Le dessin de Manini est très beau et très personnel, avec une mise en couleurs qui donne aux planches une ambiance particulière. La scène la plus mystique de l'album, vers la fin, surprend par ses cadrages et ses tonalités, mais s'intègre parfaitement à l'ensemble. Conclusion tout à fait satisfaisante, donc, pour un diptyque du plus grand intérêt.

    vacom Le 29/12/2008 à 22:38:07
    Prométhée - Tome 1 - Atlantis

    On peut reprocher à certaines séries, même de qualité, de manquer d'ambition. Ce n'est certainement pas le cas de Prométhée, à en juger par un premier tome très dense et complexe. Les informations reçues sont très nombreuses et disparates, donnant parfois l'impression d'un récit très décousu, mais Christophe Bec donne constamment l'impression de savoir où il veut en venir. Ce premier volume se referme sur une impression quelque peu mitigée, entre l'envie d'en savoir plus, de découvrir les mystères cachés derrière les événements, et la peur d'être déçu par une fin qui ne répond pas à ces attentes. Quoi qu'il en soit, l'introduction est réussie, démontrant au passage la maîtrise graphique de l'auteur et sa capacité à créer une ambiance véritablement pesante, et il ne reste qu'à espérer une suite et un dénouement à la hauteur. En attendant, l'auteur nous donne déjà de quoi nous creuser les méninges, et c'est assez rare que pour être souligné... et apprécié !

    vacom Le 29/12/2008 à 21:04:58

    Delcourt a l'excellente idée de rééditer l'intégrale de cette série dans sa collection Long métrage. L'histoire racontée par Isabelle Dethan est très référencée et emprunte énormément à l'imagerie traditionnelle des contes et légendes. Il s'en dégage pourtant une personnalité marquée, notamment grâce à un dessin d'une grande finesse, accompagné de couleurs chaudes qui parviennent à créer de merveilleuses ambiances. Les personnages, bien campés, se révèlent très vite attachants : qu'ils agissent pour le Bien ou le Mal, tous sont crédibles dans leurs actions et les changements de leur personnalité. Les non-dits qui pèsent sur leur passé leur donnent en outre une part de mystère et contribuent à les complexifier. Le Roi cyclope est donc une série très typée dans laquelle l'auteur a mis suffisamment de personnalité pour lui faire gagner en originalité. Son charme et sa poésie en font une réussite complète.

    vacom Le 23/12/2008 à 15:38:04

    Une première lecture envoûtante. On ne comprend pas tout, mais on se laisse porter. Il y a du style, il y a du rythme, il y a un petit quelque chose, indéfinissable, qui fait qu'on s'accroche malgré l'incompréhension. Les allers-retours dans le temps, passé - présent - futur, et les passages entre réalité et imaginaire donnent une impression de flou, d'où la nécessité d'une relecture pour essayer de déceler toutes les clés et mettre ensemble toutes les pièces du puzzle. C'est troublant, déstabilisant, mais impossible de s'arrêter en cours de route. C'est parfois très glauque aussi, pas forcément par des scènes insoutenables, mais par une ambiance distillée tout au long de l'histoire. Du bel ouvrage, donc, mais qui demande une réelle implication du lecteur. Une curiosité.

    vacom Le 23/12/2008 à 13:36:39

    Le dessin de Malès convient parfaitement pour rendre l'atmosphère des années 60, dans un milieu hollywoodien proche de celui de la mafia. Le scénario marque par ses nombreux personnages sans concessions, bien typés, forcément durs de caractère dans un environnement qui ne leur laisse pas le choix. Le côté tragique de leur destinée ressort, avec l'impression récurrente qu'ils livrent un combat perpétuel pour sortir la tête de l'eau, se révolter tant que possible. Les différentes trames se croisent et se recroisent, donnant parfois l'impression de flou traditionnelle de beaucoup de scénarios de Dufaux, mais, au final, toutes les questions trouvent une réponse, même s'il faut parfois s'armer de patience pour l'obtenir. Dans l'ensemble, Les révoltés est donc une série que je conseille fortement, surtout pour l'ambiance qui s'en dégage et pour le soin apporté par Dufaux à ses textes et à la profondeur des personnages.

    vacom Le 08/12/2008 à 12:06:22
    KGB - Tome 3 - Le royaume de Belzébuth

    Une série faite de bonnes idées, mais dont la réalisation laisse à désirer. Trop peu de consistence dans les dialogues, et des retournements de situation fort mal amenés. Au final, une impression de gâchis, d'une mauvaise utilisation d'un fond qui aurait pu donner lieu à une série vraiment bien foutue. La curiosité revient à la fin de l'album, mais l'ensemble est plutôt fastidieux. Comme sur les deux précédents volumes, la couverture est réussie, mais le dessin est franchement très moyen, parfois à peine esquissé, et manque de précision. Les couleurs fades n'arrangent rien. Le départ pour les Enfers de l'Armée rouge aurait pu donner des planches sublimes, il n'en est rien. La vision des Enfers est beaucoup trop sage pour impressionner. Bref, une série qui aurait pu décoller, mais ne cesse de faire du surplace.

    vacom Le 25/09/2008 à 12:56:28

    Laurent Astier est un auteur que je suis depuis ses débuts, surtout pour l'originalité de ses univers et la diversité dont il peut faire preuve d'un album à l'autre. Gong est un bel exemple de cette diversité. Le choix du noir et blanc se révèle judicieux et permet une immersion immédiate dans l'histoire d'un boxeur en proie à la cruauté du milieu. Les personnages sont fouillés, les rebondissements bien amenés, la narration subtile, la mise en scène impeccable... et la fin plutôt bien tournée. Gong est peut-être à ce jour l'oeuvre la plus aboutie de Laurent Astier et il concentre dans ces quelques moments de grâce une intensité qui fonctionne à merveille.

    vacom Le 25/09/2008 à 12:47:34
    Dérives (Andreas) - Tome 1 - Dérives

    Dérives est un recueil d'histoires courtes, scénarisées par différents auteurs mais toutes illustrées par Andreas. Toutes ces histoires sont très différentes les unes des autres, au niveau de leur ambiance et des thèmes abordés. Il en ressort une impression très hétéroclite qui m'a quelque peu ennuyé, et je n'ai pas apprécié l'album autant que je l'espérais. Aucun des récits n'étant vraiment approfondi, aucun ne reste vraiment en mémoire une fois le livre refermé. Le véritable intérêt se situe au niveau du dessin d'Andreas, qui associe une technique différente à chaque histoire. Au final, l'impression d'un tour de force un peu vain de la part d'un auteur qui n'a pourtant rien à prouver.

    vacom Le 25/09/2008 à 12:33:22
    L'histoire de chaque jour - Tome 2 - Pierre est parfois triste

    On reconnaît dans L'histoire de chaque jour la patte de Pierre Makyo, qui aime concocter des histoires intimistes où la poésie et une certaine distanciation par rapport à la réalité prédominent. Ce n'est pourtant pas la meilleure de ses productions, loin s'en faut. Les personnages sont travaillés, mais leurs malheurs m'ont laissé de marbre. Je ne suis jamais parvenu à rentrer dans l'histoire, à goûter à l'ambiance que l'auteur tente d'instiller dans son récit. Si l'idée maîtresse de l'album, à savoir que les contes peuvent façonner le monde réel, est intéressante, son traitement ne m'a pas convaincu. Trop de bons sentiments à mon goût.

    vacom Le 23/09/2008 à 18:48:58

    Avec Révélations posthumes, je découvre une nouvelle facette du talent d'Andreas. Grand créateur d'univers dans de superbes sagas au long cours, il se montre aussi à son avantage dans des récits courts. En l'occurence, il accompagne les textes de Rivière, dont le propos est simple : relater une tranche de vie, entre réalité et imaginaire, d'un grand écrivain. Le narratif est irréprochable, avec une prose de qualité, et les dessins d'Andreas sont de purs chefs d'oeuvre de technique. Le rendu visuel de l'album vaut le détour en soi et la façon dont l'auteur compose les planches pour accompagner les différentes histoires, chacune avec son caractère propre, force le respect.

    Une curiosité et une immense prouesse graphique, incontournable pour ceux qui apprécient l'oeuvre d'Andreas.

    vacom Le 15/08/2008 à 11:48:03
    Photonik - Tome 1 - Descente aux abysses

    Photonik est une histoire de super-héros écrite par un fan de super-héros. J'entends par là que Ciro Tota (repreneur d'Aquablue en franco-belge) a intégré toutes les figures imposées du genre dans cette première aventure : héros tourmenté par sa double personnalité, ennemis morts mais pas tout à fait, danger omniprésent, police méfiante par rapport aux héros masqués, etc. Le résultat est un album pas forcément mauvais mais sans caractère, avec un rythme pas très soutenu et des textes trop artificiels.

    vacom Le 17/05/2008 à 18:36:29
    La porte au Ciel - Tome 1 - Première partie

    J'aime le regard que porte Makyo sur ses héroïnes, j'aime le côté naïf mais débrouillard des trois fugueuses, j'aime le côté mystérieux des autres personnages, j'aime l'ambiance très calme mais potentiellement dangereuse qui ne quitte pas le récit, j'aime les paysages somptueux de Sicomoro, j'aime le fantastique qui s'installe petit à petit... En fait, j'y ai trouvé exactement ce que je voulais y trouver et il me tarde de découvrir la suite dans un T2 qui s'annonce très riche.

    vacom Le 17/05/2008 à 18:12:05
    Celle que... - Tome 1 - Celle que je ne suis pas

    Je ne suis pas tout de suite rentré dans l'histoire, sûrement par peur d'une simple série pour ados sans charme et sans signature, puis je me suis laissé guider et charmer par tous les personnages mis en scène. Ce qui marque, c'est la crédibilité et le naturel de l'ensemble : les relations entre ados, les sentiments qu'ils éprouvent, leur façon - différente pour chacune - de découvrir la vie et de réagir aux moments parfois difficiles... et surtout leur façon de parler, parfaitement rendue et sans exagération. C'est une histoire qui se déroule d'elle-même, qu'on lit en prenant son temps pour apprécier chaque petit événement de la vie des héroïnes. Des événements sans réelle importance pour le monde mais d'une importance cruciale pour elles. Personnellement, "Celle que je ne suis pas" m'a rappelé beaucoup de souvenirs. Parfois parce que j'ai ressenti les mêmes sentiments que certains des personnages à leur âge, parfois parce que j'y ai reconnu de vieilles connaissances. Je suppose que c'est ça qui fait la force d'une histoire qui a pour cadre la vie réelle. Un dernier mot sur la mise en scène : dessin sobre et élégant, cadrages impeccables, un bon rythme... de la belle ouvrage, et une lecture à recommander à tous ceux qui aiment rencontrer des personnages attachants par leur simplicité et leur envie de découvrir leur propre vie, leur propre identité.

    vacom Le 12/04/2008 à 18:59:48
    L'ultime chimère - Tome 1 - Le patient 1167

    Plus que réticent au départ, j'ai fini par lire ce premier tome de L'ultime chimère. Finalement, je suis agréablement surpris : on a une intrigue qui démarre fort, enchaîne les mystères, pose d'innombrables questions, présente toute une série de personnages... On ne sait pas encore comment tous ces éléments vont se regrouper mais l'intérêt est bien là. Mon impression globale est donc d'un bon album grand public à la hauteur du plan marketing déployé pour l'occasion. J'espère toutefois que toutes les questions trouveront une réponse et que la fin apportera à la série toute la cohérence nécessaire. La suite nous le dira.

    Pour ce qui est du dessin, je reste sur ma première impression. Les trois premières planches signées Héloret remplissent bien leur rôle de mise en bouche, avec une belle ambiance lumineuse. Par contre, le travail de Griffo, s'il ne gêne jamais la lecture, manque de caractère et déçoit par rapport à certaines de ses autres productions. Mais l'ensemble reste très lisible, bien aéré, et je n'ai eu aucun problème pour m'immerger dans l'histoire, à défaut d'être vraiment enthousiasmé par le visuel.

    En résumé, une série qui démarre bien sans forcément impressionner non plus. Si tout se tient jusqu'à la fin et que les autres dessinateurs livrent une prestation au moins égale à celle de Griffo et Héloret, on aura un résultat satisfaisant, une série de divertissement de qualité.

    vacom Le 30/03/2008 à 11:16:01

    Une histoire très poétique qui mêle rêve et réalité dans un univers graphique somptueux, tout en couleurs lumineuses absolument magnifiques. Il y a un côté absurde au récit, comme dans un rêve, mais l'immersion est totale, aucun problème pour accepter tout ce qui pourrait paraître improbable. En plus, le personnage principal est très attachant, surtout parce qu'il voit avec un œil d'enfant tout ce qui l'entoure. C'est aussi pour ça qu'on accroche si facilement à son univers, c'est un peu comme une façon de retomber en enfance, de tout croire pour le plaisir du rêve et de l'aventure.

    vacom Le 30/12/2007 à 16:00:28

    C'est du Dufaux en plein, on reconnait son style. Pour ceux qui aiment ce style, je dirais que c'est une de ses meilleures séries. Il faut dire qu'elle date de sa belle époque, où il faisait encore, beaucoup plus que maintenant, des séries vraiment originales voire déjantées (Avel, Santiag, Beatifica Blues, Samba Bugatti...).

    L'histoire se tient bien en six tomes. J'avais peur que le côté fantastique ne l'emporte de trop et rende l'ensemble incompréhensible, mais c'est loin d'être le cas et, à première vue, je dirai que la fin apporte toutes les réponses nécessaires. Dufaux a réussi à me tenir en haleine jusqu'au bout avec un mystère qui se dévoile petit à petit pour relancer l'intérêt aux bons moments. Les personnages, ceux de la famille des Sang-de-Lune et ceux qui les pourchassent, sont tous très bien campés et crédibles dans leurs réactions. Les rebondissements sont nombreux et c'est intéressant de voir les relations entre les personnages évoluer d'album en album.

    Le dessin de Viviane Nicaise est parfois un peu hésitant (c'était sa première série) mais a un style qui lui est propre, avec certains personnages aux gueules bien typées. Mention spéciale pour certains décors fort réussis, et une pour une ambiance qui rend bien le côté très étrange du récit (une sorte de mi-chemin entre le réaliste et le fantastique). Dommage que certains cadrages ne sont pas judicieux. Je veux dire par là que des dialogues ne sont pas toujours bien positionnés dans le sens de lecture, et c'est parfois gênant même si ça reste assez rare.

    Au final, je conseille fortement la série à tous ceux qui aiment le fantastique, sur fond de destin tragique pour deux lignées qui s'opposent à travers les âges.

    vacom Le 14/12/2007 à 15:15:23

    J'ai vraiment bien aimé, même si c'est assez daté au niveau du dessin (Durieux a fort évolué par après). Disons que c'est très figé mais qu'il y a une certaine classe dans l'ensemble. Au niveau du scénario, il y a une nette différence entre les deux premiers tomes et les deux derniers. On quitte plus la sphère personnelle et émotionnelle pour aller vers une intrigue plus politique. Le passage se fait bien, mais je garde une préférence pour la première partie. La force de la série, ce sont les personnages et leurs relations, et le mystère qui se dévoile petit à petit. La faiblesse, c'est une intrigue politique qui aurait pu être mieux traitée, un peu trop inutilement compliquée par moments. Il n'empêche, j'aime bien l'ambiance générale de l'histoire et les textes de Dufaux qui sont plutôt bien écrits sans être trop ampoulés.

    vacom Le 15/07/2007 à 19:18:31

    Depuis le temps que je voulais me lancer à la découverte de l'oeuvre de Cosey, je viens de lire l'intégrale de son Voyage en Italie. J'en suis ressorti avec l'impression d'avoir lu une oeuvre majeure de la bande dessinée, comme il en existe fort peu. Il y a une telle humanité dans l'histoire, une telle pureté dans un dessin qui va à l'essentiel, se reposant surtout sur les ambiances générales et les décors, une telle sobriété de bon goût dans les couleurs, un telle habilité dans le coup de crayon... Mais je crois que ce sont avant tout les personnages qui font de l'histoire un chef d'oeuvre du genre : sentimentaux sans être mièvres, justes dans leurs propos et leurs pensées, crédibles dans leurs actes et leurs comportements, je les ai quittés avec l'impression de les connaître depuis des années. C'est là pour moi le signe d'une histoire parfaitement réussie.

    vacom Le 22/05/2005 à 10:06:54
    Canardo (Une enquête de l'inspecteur) - Tome 15 - L'affaire belge

    Je viens de lire l'affaire belge. Et je n'ai pas aimé. Pourquoi ? D'abord parce que ce n'est pas le Canardo que j'aime mais ça ce n'est pas une surprise, le temps des débuts est bel et bien fini, donc ce n'est pas de là que vient ma déception.

    En fait, j'ai trouvé la caricature trop grossière pour vraiment me faire rire : d'accord certaines anecdotes sentent le vécu mais à trop vouloir forcer le trait, Sokal se décrédibilise lui-même. Voir la Belgique comme un pays où les jeunes veulent devenir soit dessinateur de bd soit coureur cycliste... mouais, pourquoi pas, mais pas convaincu non plus. Et le coup du pot graphique... j'ai trouvé ça plus risible que drôle. Les déconvenues du jeune dessineux dans une école de bd ne m'a pas fait rire non plus.

    Le personnage de Canardo n'a absolument rien à voir avec l'histoire, on aurait pu mettre n'importe qui. Si Sokal avait vraiment des comptes à rendre avec le milieu de la BD, il aurait pu à mon avis faire un album à part, parce que je me suis demandé tout le long ce que Canardo faisait dans l'album : ce n'est qu'un prétexte. En plus, les éléments de critique du milieu de la bd ne sont qu'effleurés, je n'ai pas senti de réelle implication de l'auteur dans ce qu'il disait. Il s'en fout de la bd ? Ben qu'il arrête d'en faire, pour moi c'est aussi simple que ça. Parce que même quand il tente de dénoncer ce qu'il n'aime pas, j'ai l'impression qu'il n'y croit pas non plus.

    Bref, un album fade.

    Je continue à penser que Sokal devrait tout bonnement mettre fin à cette série.

    vacom Le 05/05/2005 à 15:31:22
    Brooklyn 62ND - Tome 1 - Latinos Requiem

    Le sergent Reyes et le lieutenant Kotchenko sont deux policiers pour qui l'obéissance à la hiérarchie n'est pas la préoccupation première. A moitié ripoux et alcooliques notoires, ils passent pour des "têtes brûlées" aux yeux de leurs supérieurs. Au point d'être mêlés à une sombre affaire de meurtre sur un mineur. Don Lambretta est le troisième personnage principal de cette histoire : un mafieux qui s'interroge sur sa vie et l'avenir de ses affaires.

    Réaliser un bon polar à l'heure actuelle n'est pas chose aisée. Se positionner dans un genre bien délimité et souvent exploité pour en utiliser toutes les ficelles n'est pas un problème en soi et certains l'ont fait avec beaucoup de talent. On peut par exemple citer Matz et Wilson qui, avec Du plomb dans la tête, nous offrent un polar classique sur le fond mais ingénieux sur la forme. Mais n'est pas Matz qui veut et du vibrant hommage aux maîtres du genre, on passe vite à la fade et pâle copie qui en retient le superficiel et le vide de sa substance. C'est malheureusement sur ce triste constat que se termine la lecture de ce premier tome de Brooklyn 62Nd, tant l'album concentre les clichés du genre sans apporter la moindre originalité ou se démarquer par une ambiance particulière.

    Dans Latinos Requiem, les personnages principaux ne parviennent jamais à être crédibles dans leurs rôles respectifs. Des pseudo-rebelles à la personnalité dénuée de tout intérêt au pilier de la mafia dont le sort nous laisse totalement indifférent, l'ensemble s'avère peu consistant. L'auteur semble avoir voulu parler de plusieurs problèmes de société dans son album : le racisme, la drogue, les quartiers défavorisés, les discriminations de toutes sortes… L'initiative est louable mais, de nouveau, le traitement reste trop léger, les questions à peine abordées et le résultat peu convaincant. A force de vouloir insérer trop d'éléments dans son récit, l'auteur se perd en chemin et ne captive vraiment jamais. Et les dialogues, eux aussi trop caricaturaux et maladroits, ne font qu'aggraver la situation.

    Le dessin ne parvient malheureusement pas à relever le débat. Trait imprécis et inexpressif, rendu du mouvement inexistant, découpage sans tension, couleurs fades et sans relief (à commencer par une couverture d'un rose bonbon au goût plus que douteux),… la liste est longue. On sort finalement de cette lecture avec une triste impression de vide. Amateurs de polar, il y a d'autres séries sur les étals de votre libraire pour faire votre bonheur. Allez voir ailleurs.

    vacom Le 19/03/2005 à 09:37:52
    La compagnie des glaces - Tome 5 - Jdrien - Jdrou

    Je trouve que la série, sans encore atteindre des sommets, continue de se bonifier. Au niveau du dessin, les personnages restent fort faibles et manquent de réalisme mais les décors et machines sont de mieux en mieux représentés. Arriverait-on à la fin de la période de rodage ? Je l'espère en tout cas. L'histoire devient aussi plus intéressante, surtout grâce aux Roux, un peuple qui réserve pas mal de surprises et qu'on voudrait vraiment découvir. La relation entre Lien de Jdrou apporte vraiment un nouveau souffle à la série et pour la première fois, je me réjouis de lire la suite.

    vacom Le 19/03/2005 à 09:30:02
    Pandora Box - Tome 2 - La paresse

    Contrairement au premier tome, j'ai trouvé celui-ci très mauvais. Je ne m'attarde plus sur la couverture encore plus repoussante que celle du premier (incroyable de mettre un truc aussi laid en couverture alors qu'on est censé attirer le lecteur, enfin bon...) mais le dessin est ici assez médiocre (amha) avec des proportions bancales, pas de mouvement, pas de tension dans le découpage, pas de décors, des couleurs immangeables... bref, rien d'intéressant je trouve. Au niveau du scénario, ça sent beaucoup trop la facilité : non seulement la fin complétement improbable mais tout le bouquin. La relation entre les deux frères ne fonctionne pas, le coup du sportif qui se prend d'amitié avec un enfant handicapé complétement banal, je dirais que pendant toute la lecture je me foutais complétement de ce qui pouvait bien se passer...

    vacom Le 19/03/2005 à 09:29:26
    Pandora Box - Tome 1 - L'orgueil

    Je partais avec un a priori assez négatif. Je trouvais la couverture immonde et le dessin juste passable. Au final je suis plutôt agréablement surpris par l'histoire qui est somme toute assez bien menée, le suspens est bien présent. Mais j'y ai vu pas mal de défauts quand même : des personnages fort stéréotypés et donc peu surprenants, une conclusion trop facile, et un dessin qui, je n'en démords pas, reste très approximatif (pas de quoi s'émerveiller, il passe mais c'est tout), et puis bien sûr des couleurs fot lumineuses (beaucoup trop) et sans relief (donc pas vraiment d'ambiance très prenante). Voilà, ça fait pas mal de défauts, un album loin d'être exceptionnel, mais qui se lit quand même fort bien.

    vacom Le 05/03/2005 à 08:21:35
    La compagnie des glaces - Tome 4 - Jdrien - Frère Pierre

    J'avais lu le premier tome à sa sortie et je n'avais pas aimé du tout. J'en étais sorti avec l'impression que les points positifs que je pouvais en retenir venaient surtout de la force de l'univers de départ (que je ne connaissais pas) et que l'adaptation n'apportait rien, que tout ce qui concernait la narration, le dessin, le découpage... était raté. Il faut attendre les quatrième tome pour voir une évolution (après trois tomes plutôt laborieux) : on a enfin des révélations vraiment intéressantes, le scénario semble mieux maîtrisé et le dessin évolue positivement. Mais pour moi, ce n'est pas encore assez, les personnages restent souvent fort raides et le tout manque beaucoup trop d'unité (on sent le travail en studio). Il reste que pendant toute la série, j'ai eu l'impression que des coupes raides avaient dû être faites dans l'histoire d'origine et que ça se sent beaucoup trop. Y a encore du boulot pour que ce soit vraiment d'un bon niveau

    vacom Le 19/02/2005 à 11:52:44
    Salem la noire - Tome 3 - Tongeren et Finicho

    Je viens de lire le T3 de Salem le Noire. Ben oui en fait j'hésitais à l'acheter parce qu'après un premier tome disons prometteur j'avais été plutôt déçu par le T2. Le dessin évoluait pas mal mais les découpages moins classiques n'étaient pas encore vraiment maîtrisés (amha), et les références constantes au SDA avaient fini par me gongler grave. Mais le T3 marque une nette amélioration, pour moi c'est de loin le meilleur de la série. Au niveau du dessin d'abord, que je trouve plus précis, mieux mis en évidence avec des planches mieux équilibrées. J'ai aussi préféré les ambiances plus sombres au niveau des couleurs. Au niveau de l'histoire, même si l'humour n'est pas totalement mis de côté (et c'est tant mieux) on retrouve une intrigue plus consistante et de nouveaux personnages que j'ai appréciés. Alors, même si je ne la trouve pas immanquable, Salem est une série que je commence à vraiment apprécier parce qu'elle sait me faire passer un très bon moment de détente et qu'elle parvient à être personnelle dans un style qui sent trop souvent le réchauffé.

    vacom Le 29/01/2005 à 17:03:07
    Okko - Tome 1 - Le cycle de l'eau I

    J'ai d'emblée été séduit par la couverture de cet album, surtout par les superbes couleurs. Les planches sont à la mesure de la couverture avec un trait fin et des couleurs lumineuses sans être criardes (elles peuvent aussi être plus sombres, et diverses ambiances se succèdent au fil de l'album). Hub nous propose une aventure sur fond de légende, de samouraïs, et l'introduction d'éléments fantastiques tels que l'esprit de l'eau est bien menée. Les personnages sont charismatiques sans tomber dans le cliché, l'action bien rendue, les paysages superbes, et la fin du premier cycle annoncée dans le deuxième tome. Une bonne surprise des éditions Delcourt.

    vacom Le 29/01/2005 à 16:57:10

    J'ai pas mal hésité avant d'acheter et de lire ce deuxième tome. Si le premier tome était somme toute agréable à lire, il était beaucoup trop classique pour vraiment convaincre. Ici, Swolfs prend le temps de creuser un peu plus la personnalité de ses personnages et, même si ça reste très classique dans la construction, ça commence à décoller un peu plus. Niveau dessin, c'est très bon dans le genre, avec un trait réaliste fort séduisant. Le problème avec cet album, c'est que ça n'avance vraiment pas très vite. On imagine déjà qu'il faudra à Swolfs beaucoup d'albums pour raconter la jeunesse du héros, on se dit quand même qu'on est pas près d'en savoir plus sur le Chevalier Errant. Bref, c'est loin d'être la série du siècle, ni même de l'année, mais ça se lit sans problème quand on veut se changer les idées. Je lirai la suite.

    vacom Le 29/12/2004 à 21:36:29
    Théodore Poussin - Tome 2 - Le Mangeur d'Archipels

    Le dessin de Frank Le Gall a déjà beaucoup évolué depuis le volume précédent: plus assuré, plus fluide. Faire de la belle ligne claire, personnelle, est je trouve un vrai défi. Et celle de Le Gall est superbe, on reconnaît d'emblée son trait. Et l'histoire est passionnante, surtout parce qu'elle est centrée sur un personnage qui ne maîtrise pas tout, qui est conduit par les événements plus qu'il ne les dirige, et parce que l'auteur a voulu fuir toute linéarité dans son récit. On ne sait pas tout sur les personnages qui croisent Théodore mais on passe avec lui, on découvre au fur et à mesure, on voyage avec lui. C'est frais, c'est beau, complétement dépaysant, très humain aussi.

    vacom Le 26/11/2004 à 21:09:36
    John Lord - Tome 1 - Bêtes Sauvages - Opus 1

    Il y a des albums qui nous plongent dans une ambiance dès la première planche pour ne plus nous quitter, qui s'impose directement comme hors normes. Le premier tome de John Lord en fait partie. Grâce au dessin et la mise en couleurs, les différentes ambiances sont très bien rendues, souven très sombres, et la vision du Manhattan est tout simplement sublime. C'est une ambiance polar vraiment excellente. Tout n'est peut-être pas parfait mais ça a du caractère et on en redemande. Comme souvent, le scénario de Filippi est très bon et il prend le temps de s'installer. Tout ne va pas à l'intrigue, c'est avant tout une question d'ambiances qu'il faut poser pour laisser les différents personnages s'exprimer et se rencontrer. Les silences ont aussi une très grande importance, servis par un découpage très réussi. Bien sûr on aurait aimé plus de révélations mais on a déjà envie de suivre la série et un premier tome d'une telle qualité ce n'est pas si fréquent.

    vacom Le 26/11/2004 à 21:03:08
    Donjon Parade - Tome 4 - Des fleurs et des marmots

    Les Donjon, c'est un peu comme une respiration dans l'univers du donjon. Des histoires fort courtes, totalement humoristiques, qui ne se prennent pas au sérieux. Nouvelle réussite pour cet album qui fait passer un bon moment sans se prendre la tête. Et le dessin de Larcenet est égal à lui-même, et convient parfaitement (la tête que tire Herbert sur la couverture est quand même complétement excellente).

    vacom Le 26/11/2004 à 20:56:49
    Yoni - Tome 2 - Bienvenue en zone TAZ

    Après un premier tome peu convaincant, j'étais curieux de voir la suite et je suis agréablement surpris. Alors que le premier tome pouvait passer pour une série de SF très moyenne, elle devient vraiment agréable avec ce deuxième tome, tout simpement grâce à la tournure résolument parodique que Yann donne à son histoire. Et comme le dessin de Berthet est toujours irréprochable, je dirais que ça part plutôt bien...

    vacom Le 15/11/2004 à 18:55:56

    Ce livre parle de la guerre du Liban. Pas d'un point de vue historique mais personnel : celui de Bruno et Sylvain Ricard qui décident d'aller dans ce pays en guerre "pour se rendre utiles". On découvre avec eux ce conflit très particulier, souvent calme mais où le danger est omniprésent. A chaque instant, une bombe peut venir détruire une maison, une ville, une vie...

    La guerre est ici montrée au travers de la population et de leur vie quotidienne mais, à juste titre, les auteurs ne cherchent pas à trop en faire et ne dramatisent pas outre mesure les situations. Le malheure des gens s'impose de lui-même. Le tout est raconté de manière très simple et avec certaines touches d'humour qui tapent juste.

    Le dessin de Christophe Gaultier est remarquable et fait véritablement penser à un carnet de voyage : chaque trait semble pris dans la hâte et rend bien l'atmosphère de peur qui règne dans l'album. Les scènes de bâtiments en ruine sont par exemple une véritable réussite, mais tout l'album en est une. En plus, la narration est sans faille et captive du début à la fin.

    J'ajouterais une mention spéciale pour les textes, non seulement les dialogues mais aussi ceux qui ponctuent chaque chapitre, très bien écrits. Ils sonnent terriblement juste et de nouveau, les auteurs n'en font pas trop.

    Cet album est un très grand moment d'émotion.

    vacom Le 16/10/2004 à 15:27:24
    Valérian - Tome 19 - Au bord du Grand Rien

    Un bon Valérian mais qui prépare surtout la suite du cycle. Mise en place de l'intrigue, on en apprend sur le fameux grand Rien, tout se met en place et ça donne foutrement envie de continuer. Niveau dessin, dans la continuité, du tout bon.

    Ca me réconcilie complétement avec la série (et ca me donne envie de lire les trois qu'il me manque). C'est un peu comme un nouveau souffle pour la série avec une trame générale qui va se poursuivre sur les albums a venir, finies les petites expéditions sans lendemain (mais elles étaient nécessaires pour la crédibilité de la série dans son ensemble).

    vacom Le 23/09/2004 à 22:34:05
    Alim le tanneur - Tome 1 - Le secret des eaux

    Allez, je commence par la négatif. Je dirais que ca reste très référencié et que ça manque parfois un peu de surprise. Et aussi que ca reste un tome d'introduction et qu'il faudra attendre le suite pour juger.Ici, on nous présente le cadre et les personnages.

    Alors le positif : classique mais parfaitement maîtrisé. On sent que les auteurs ont bien leur récit en main, c'est bien raconté, on accroche aux personnages, y a pas de moment creu dans l'histoire mais en même temps c'est pas bourré d'action. Enfin, l'ambiance générale est une bonne surprise (à laquelle la couverture ne prépare pas, c'est vrai, mais je maintiens que cette couverture est sublime, d'une beauté très sobre mais efficace), fort "1001 nuits", avec des couleurs agréables, lumineuses mais pas criardes, des décors vraiment superbes.

    vacom Le 09/09/2004 à 16:00:37
    Spirou et Fantasio - Tome 47 - Paris-sous-Seine

    Je suis très satisfait de la reprise par JDMorvan et Munuera.

    C'est clair que c'est un tome de reprise, on sent qu'ils prennent leurs marques, que c'est avant tout basé sur l'action et qu'il faudra attendre les tomes suivants pour avoir une intrigue comparable aux meilleurs Spirou, mais on retrouve quand même ce qui faisait la marque des grands albums avec un mélange d'humour et d'action, un Spip retrouvé qui fait penser aux albums de Franquin, un nouveau méchant (j'espère qu'il réapparaîtra par la suite, ça apporte beaucoup à l'album), des clins d'oeil que j'ai apprécié (l'énumération des anciens méchants par exemple),... Bref, j'ai passé un très bon moment et j'espère que la série continuera en s'améliorant encore, mais c'est très bien parti (surtout que c'était un fameux défi).

    Niveau dessin, c'est très surprenant. On quitte totalement le monde sombre de Tome et Janry (déjà bien présent avant Machine qui rêve) et on retrouve une ambiance plus colorée (proche du travail de Franquin mais avec un modernisme loin d'être déplacé qui donne au travail de Munuera une marque de fabrique). C'est vrai que c'est surprenant mais ça ne me dérange pas que l'esthétique Spirou soit modifiée pour se plier au caractère du dessinateur (dessinateur que j'aimais déjà beaucoup avant).

    Donc, voilà, bon album ! En espérant que les suivants ne se fassent pas trop attendre et que les auteurs progressent encore (ce qu'ils ne manqueront pas de faire, j'en suis sûr). Et je remarque aussi que je ne peux pas m'empêcher de comparer avec les autres auteurs de la série.

    vacom Le 24/08/2004 à 10:26:10
    Kenya - Tome 3 - Aberrations

    Je viens de lire ce troisième tome et je dois dire que je rejoins crepp dans son avis : on a vraiment l'impression que ça n'avance pas, que Leo se contente d'enchaîner les bestioles bizarres (alors oui, il fait ça bien, mais ça ne suffit pas à remplir un album), les personnages sont stérétypés au possible et j'aime toujours pas le dessin pour les persos, trop statiques, pas assez d'expression...

    vacom Le 19/08/2004 à 13:49:21
    Spirou et Fantasio - Tome 43 - Vito la déveine

    Album particulier que Vito la déveine. Certainement pas le meilleur de Tome et Janry mais intéressant. On y découvre un Vito habillé en groom, un Fantasio dépressif et un Spirou complétement dépassé par les événements. On y voit aussi de beaux décors paradisiaques et les fonds marins sont également bien retranscrits.

    A lire pour les amateurs de Spirou.

    vacom Le 16/08/2004 à 18:25:34
    Salem la noire - Tome 2 - Le Diadème des Ames

    Que dire de ce deuxième volume? Peut-être que c'est la déception qui prime... Attention ! Cet album est loin d'être mauvais et ne manquera pas de vous faire passer un agréable moment de lecture en vous offrant sur un plateau un panel réjouissant de personnages et de situations parfois très drôle. De plus, le style de Créty ne cesse de s'affirmer et certaines planches sont très belles, malgré un manque d'expressivité dans le visage des personnages.

    La déception vient de ce que j'appellerais le manque d'ambition de la série qui, pour le moment se concentre sur le comique des situations mais fait passer l'intrigue au second plan, la faisant même paraître anecdotique. Alors quand se profile le danger au milieux des complots et autres aventures que vivent les héros, on ne sait être pris dans l'histoire tant le ton est léger.

    Dommage.

    vacom Le 16/08/2004 à 18:15:47
    Korrigans (Mosdi/Civiello) - Tome 2 - Guerriers des ténèbres

    Vraiment pas terrible ce deuxième tome de korrigans... j'entends déjà les fans invétérés de Civiello se lever de leur chaise et se précipiter vers moi les armes à la main, mais tant pis je prends le risque... certes, le dessin "en jette" et les fans d'heroic fantasy ne manqueront pas de s'esbaudir devant ces planches, certes la mise en couleurs est de très grande qualité... mais certaines imperfections demeurent, surement au niveau des proportions et de la position de certains personnages. C'est avec l'impression que Civiello n'avance plus que je referme cet album. Alors que ses progrès étaient constants tout au long de la Graine de folie, il semble ici ne plus vouloir avancer dans la maîtrise de son art... dommage quand on a un tel talent...

    Le pire, c'est que Mosdi semble se mettre au même niveau. A bien y regarder, il ne se passe vraiment rien dans cet album. Alors, après un tome d'introduction et un tome de transition, il n'en reste plus qu'un pour finir le premier cycle... Franchement, deux albums pour si peu, c'est dommage... Mosdi se contente de rassembler toute l'imagerie de l'heroic fantasy sans rien créer autour, et se reposer sur le talent de Civiello. Mais un talent, ça se travaille... il serait dommage de voir un tel artiste s'installer dans une routine qui le fasse travailler en dessous de ses possibilités.

    vacom Le 15/08/2004 à 16:47:39
    Spirou et Fantasio - Tome 40 - La frousse aux trousses

    Un très bon album, mais qui ne fait que mettre en place le dénouement qui aura lieu dans la vallée des bannis, ces deux tomes formant un diptyque. L'action se met donc en place et on part à la découverte de régions lointaines et inexplorées très bien mises en images par Janry. L'humour est très présent, notamment grâce aux malades du hoquet qui accompagnent Spirou et Fantasio, mais aussi grâce aux références à Tintin, je trouve assez bien placées.

    vacom Le 15/08/2004 à 16:32:12
    Théodore Poussin - Tome 1 - Capitaine Steene

    Un dessin ligne claire qui a beaucoup de charme je trouve, de belles ambiances aussi. On s'attache assez vite au personnage de Théodore meme si ca ne fait que commencer avec le premier album. J'aime beaucoup Novembre, qui est très énigmatique.

    vacom Le 06/08/2004 à 14:38:27

    Que dire? Ben c'est génial tout simplement. Un dessin à la fois "brut" et extrèmement fouillé, une ambiance incroyable, à la fois belle et violente. Le monde primitif décrit dans l'album est vraiment superbe avec des illustrations pleine page magnifiques. Et un véritable talent de raconteur, tout s'enchaîne très bien et les gags succèdent aux scènes plus tristes. Vraiment un album à découvrir. Pour moi, le digne héritier du Nid des Marsupilami.

    vacom Le 06/08/2004 à 14:31:27
    Ruse (Semic) - Tome 1 - L'Affaire Miranda Cross

    C'est surtout une impression de désordre qui me reste après la lecture de cet album. Et tout dans l'action me parait fort artificiel, avec des dialogues et des attitudes qui ne m'ont pas convaincu. J'ai trouvé l'album trop long. J'aurais préféré qu'il se concentre sur une seule intrigue.

    Points positifs quand meme: l'esprit Conan Doyle qui est quand meme présent, surtout dans le graphisme que j'ai trouvé très bon. Et le format assez agréable.

    Mais perso, je m'arreterai là, la suite se fera sans moi.

    vacom Le 06/08/2004 à 13:24:46
    Canardo (Une enquête de l'inspecteur) - Tome 1 - Le chien debout

    Pour moi, Canardo est LE personnage de Bd par excellence. Avec cet album, le chien debout, Sokal est parvenu à créer un perso attachant pour ce qu'il a de laid, pour sa gueule sale qui porte encore les traces de l'alcool et des nuits passées seules au bar, cigarette au bec. C'est l'anti héro par excellence, quelqu'un qui n'est pas dénué de défauts mais qu'on aime parce qu'on y croit, il est vrai, il est humain (paradoxal pour un canard). C'est là tout le talent de Sokal dans Canardo, créer des personnages qui sont des animaux mais qui n'en sont pas moins profondément humains. Ce sont aussi des personnages qui ne sont pas tout blanc ou tout noir, ils ont un caractère en nuance, et c'est ce qui fait leur charme.

    Ce que j'avais aussi beaucoup apprécié dans 'le chien debout', c'est que Sokal ne donne pas à son héro le role principal (le perso central c'est le chien en question). Et ca il fallait oser. C'est aussi pour ca que j'aime ce perso, c'est pas le super flic qui résoud tout et focalise l'attention, c'est quelqu'un qui reste discret, observe, intervient peu mais quand il faut. Il est souvent spectateur.

    Bref, un chef d'oeuvre, un vrai !

    vacom Le 06/08/2004 à 13:20:19
    Canardo (Une enquête de l'inspecteur) - Tome 13 - Le buveur en col blanc

    Nouvelle tentative... plein d'espoir et de naïveté, je me replonge dans la série avec ce nouvel album. La situation s'est quelque peu améliorée depuis ma dernière tentative: les personnages sont ici intéressants à suivre et la dérision tournée autour des gouteurs professionnels fort jubilatoire. Mais le personnage de Canardo en lui-même n'a de nouveau plus rien à voir avec ses débuts. Il est de nouveau un héro plus que banal. Et je ne parlerai pas du dessin, et encore moins des couleurs qui deviennent sans cesse plus lisses.

    Bref, un album pas désagréable à lire... mais pas un Canardo...

    vacom Le 06/08/2004 à 13:17:00
    Canardo (Une enquête de l'inspecteur) - Tome 11 - Un misérable petit tas de secrets

    Après avoir fait l'impasse sur les tomes précédents, déçu par la tournure que prenait la série, voilà que je tombe sur cet album en occase, accompagné d'un bel ex-libris. Je me replonge donc dans la série... pour découvrir que les choses se sont encore aggravées. On ne reconnait plus notre Canardo, celui qui nous transportait d'émotion dans Le chien debout ou La mort douce (pour ne citer que deux exemples). Il se comporte en détective banal et se voit même confié un objet de haute technologie lui permettant de voyager dans le temps pour suivre le parcours de quelqu'un dont il doit suivre les faits et gestes: tout simplement ridicule, indigne !

    Bre, Canardo est bel et bien mort... et c'est bien triste...

    vacom Le 06/08/2004 à 13:13:37
    Canardo (Une enquête de l'inspecteur) - Tome 6 - La Cadillac blanche

    Cet album marque un tournant dans la série, et Dieu sait que ce virage fut mal négocié. Canardo, d'ordinaire si absent de ses aventures, presque spectateur, joue ici un rôle central, à la manière d'un détective tout ce qu'il y a de plus traditionnel. Le dessin évolue également, les couleurs sombres faisant place à une luminosité plus que déplacée.

    Certains points restent somme toute positifs. Le personnage du photographe est par exemple très réussi. Mais d'autres gênent beaucoup plus, comme le fait de voir défiler un à un tous les personnages rencontrés par Canardo dans les albums précédents: totalement inutile.

    Bref, Canardo commence à s'essoufler... et ce n'est qu'un début...

    vacom Le 06/08/2004 à 13:09:17
    Canardo (Une enquête de l'inspecteur) - Tome 3 - La mort douce

    Certainement un des meilleurs albums de Canardo. On retrouve ici tout ce qui fait la qualité de la série (à ses débuts): un héros pas si héroïque que ça, des personnages désabusés, de la souffrance, de la misère, de la violence... bref la marque de fabrique de la série. Le dessin de Sokal est ici merveilleux tant il donne aux personnages, des animaux faut-il le rappeler, une expression incroyable à travers de laquelle transparait beaucoup d'émotions humaines. Quand les personnages sont tristes, on y croit... quand ils souffrent, on souffre avec eux... et c'est là la véritable force de cet album, la tristesse et la désolation qui s'en dégagent, une impression renforcée par les couleurs utilisées par Sokal et qui recouvrent les planches de poussière, de misère...

    Et la fin de cet album constitue vraiment un moment d'émotion très fort.