Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - ramses 12

Visualiser les 8 avis postés dans la bedetheque
    ramses 12 Le 11/04/2015 à 18:48:21
    Joe Bar Team - Tome 1 - Tome 1

    Cet album est mythique, tout autan que les motos utilisées (pas des brelles de nain). Dessins parfaits, répliques au poil, gags fins, des arrière plans léchés (à la Franquin). Il faut avoir cet album, comme il faut avoir Astérix en Corse ou Gaston Lagaffe, car cet album fait pour moi parti des grands classiques du genre Humour.
    Malheureusement les suites furent beaucoup plus décevantes. Je pense que le concept était tellement ciblé et restreint dés le départ (milieu moto, année soixante-dix et même le lieu), qu’il fallait tout casser pour faire une suite. Seulement en cassant tout… le charme n’a plus opéré, en tout cas pas pour moi.
    Il n’en reste pas moins que le numéro 1 doit faire partie d’une bibliothèque et il peut y tenir une (très) bonne place.

    ramses 12 Le 01/01/2015 à 17:15:26
    De Cape et de Crocs - Tome 10 - De la Lune à la Terre

    Mon avis pour la série.
    Il ne me parait pas vraiment justifié de parler de chef d’œuvre, je ne vais pas recopier la critique de cedd79, il l’a très bien écrite et je suis complètement d’accord avec lui.
    Toutefois cette série mérite d’être connue, scénario et dessins sont de très bon goût. C’est un bon moment de lecture et je suppose de relecture (je viens de lire les dix tomes et ne compte pas m’y remettre tout de suite). C’est aussi, comme par exemple Garulfo, une série qui plait aux adultes et aux plus jeunes, ce qui permet des échanges familiaux, c’est toujours plaisant.

    ramses 12 Le 28/05/2014 à 18:37:20

    Je n’ai pas été emballé. Ce n’est pas le dessin qui m’a gêné, comme cela semble être le cas pour d’autres, c’est le scénario que je n’ai que très moyennement apprécié.
    La moitié d’un patelin qui travaille dans une boite, la deuxième moitié dans une autre et les deux qui, lors du quine des chasseurs, picolent et s’en mettent sur la gueule, cela ressemble plus à un vieux clichait de parisien qu’à une réalité de la campagne.
    Les deux seconds rôles qui se haïssent puis se retrouvent « comme cochon » en trois cases et deux bulles, je n’y crois pas une minute.
    Pour ce qui est du héro, il en viendrait à tuer les seconds rôles, soit, mais tuerie façon campus américain, c’est trop gros.
    Pour ma part(mais cela ne reste que mon opinion), j’ai été déçu, pourtant j’avais adoré « come prima ».

    ramses 12 Le 09/12/2013 à 16:47:45
    La quête de l'oiseau du temps - Tome 4 - L'œuf des ténébres

    Cet avis concerne la série complète.

    J’ai découvert la quête dans les années 80, alors que seuls les deux premiers tomes étaient parus. Il y avait donc 2 bonnes années à imaginer la suite avant que Loisel et le Tendre ne nous l’a révèle. Si, finalement, les trois premiers tomes ne sont "que" de la (très) bonne BD d’histoire fantastique, la fin est un pur chef d’œuvre de scénario.

    la déception viendra ensuite avec Peter Pan qui pour moi n'était pas à la hauteur, peut être Loisel et le Tendre avaient-ils tué le style en réalisant la Quête.

    ramses 12 Le 06/11/2013 à 18:22:53
    Astérix - Tome 35 - Astérix chez les Pictes

    Premièrement le dessin ne vaut pas pour moi celui d’Uderzo.
    Ensuite les jeux de mots, l’énorme AFNOR même quand on la comprend … En fait je crois qu’il ne vaut mieux pas la comprendre.
    Pour les personnages, le méchant Mac Abbeh, il pourrait intervenir dans n’importe quel univers mais pas Astérix, pas plus lui que le monstre du Loch Ness.
    Astérix c’est aussi les voyages, la caricature des peuples (en premier lieu les français d’ailleurs), là vous enlevez les kilts et le whisky et cela peut très bien ce passer ailleurs.
    Et pour le scénario, il n’y a pas d’aberrance dans l’univers d’Astérix (univers d’Astérix, ça veut dire pour moi scénario de Goscinny), on ne fait pas arriver une personne congelé dans un glaçon après des jours de mer, c’est tout simplement impossible et il n’y a rien d’impossible dans Astérix.
    C’est certainement difficile de reprendre Astérix, mais personne n’y est obligé.
    Franchement, relisez Asterix en Corse

    ramses 12 Le 11/10/2013 à 19:09:58

    Le gourmet solitaire, c’est pour les inconditionnels du Taniguchi expert en tranche de vie. Si vous n’aimez pas le Taniguchi scénariste de l’Orme du Caucase, de Furari ou de Terre de rêves, sachez qu’il ne se passe strictement rien. Au mois l’arpenteur de Furari arpente-t-il. Ici, hormis le patron un brin facho qui arrive à faire sortir notre gourmet de ses gongs et ceci pendant l’équivalant d’une demi page, il faut savoir qu’il y a autant d’action dans le reste du bouquin que sur la couverture (c’est dire !!!).
    Oui mais voilà, je suis inconditionnel du Taniguchi expert en tranche de vie et j’aime quand il pousse cela à l’extrême limite. J’irai même jusqu’à dire l’extrême limite du supportable car je dois l’avouer, j’ai lu plus vite les 5 tomes du Sommet des Dieux que le Gourmet solitaire.
    Personnelement j’en relis un chapitre de temps à autre, cela donne envie d’aller au resto et aussi d’aller au Japon.

    ramses 12 Le 11/10/2013 à 18:31:43

    Comme pour le Gourmet solitaire, un Zoo en hiver ou Quartier lointain, le héros n’en est pas un, juste quelqu’un d’ordinaire pris par son existence, son travail, sa famille. Cet homme ordinaire qui s’aperçoit trop tard qu’il a manqué quelque chose, pire qu’il n’a rien compris à ce qui se jouait au tour de lui durant son adolescence.
    Même si adoré est un peu galvaudé, j’ai adoré le rôle de l’oncle qui, petit à petit et l’alcool aidant fini par dire ses quatre vérités à notre héros qui n’est définitivement plus un. C’est la force de Taniguchi que de trouver une raison plausible à chaque action, dans une veillée funèbre tout cela ne peut pas se dire, à moins que petit à petit et l’alcool aidant…

    ramses 12 Le 20/09/2013 à 18:59:58

    Je l’avoue, je suis resté sur ma faim, cela aurait mérité d’être un peu plus long.
    Au niveau scénario, des quadras qui se retrouvent, ce n’est pas très original, chacun a ses 4 ou 5 pages pour nous raconter sa vie et, vite fait, on est au milieu du bouquin. Ce qui rajouterait un peu d’intérêt c’est la mort du fils, mais tout est dévoilé en une case et une date.
    Certes, le coté tranche de vie, les références au Rock, les couleurs rendent la lecture plaisante, mais vraiment, c’est trop rapide.