Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - mesechappeeslivresques

Visualiser les 26 avis postés dans la bedetheque
    mesechappeeslivresques Le 29/11/2016 à 09:58:11

    Apoline et Guilhem, jeune couple tout à fait banal, ont décidé de se lancer et d’avoir un bébé. Qui dit bébé, dit forcément grossesse, étape souvent décrite comme une merveilleuse aventure.

    De la période d’ovulation régie par le fameux thermomètre à la peur des vergetures jusqu’à la phase finale avec l’accouchement, les deux auteures retracent avec beaucoup d’humour tout le processus de la grossesse.

    Mois après mois, on suit Apoline vivre au quotidien sa grossesse, grâce à des anecdotes qui vous feront forcément rire ou sourire, soutenue tant bien que mal par Guilhem, son compagnon.

    Même si cette BD n’apporte rien de novateur à ce sujet déjà traité à de maintes reprises, j’ai pris un réel plaisir en découvrant les multiples situations désopilantes que traversent ce jeune couple et qui m’auront remémorées forcément quelques souvenirs.

    Les moments de déprime, les angoisses, le travail, la sexualité… : tout y passe et la grossesse est abordée de manière réaliste et lucide.

    Même si, finalement, cette période n’est peut-être pas aussi rose, les auteures ne vont pas non plus dans l’exagération. C’est la vie tout simplement.

    Un récit cocasse et juste sur tous les désagréments de la grossesse à mettre entre les mains de tous les futurs parents ou qui rappelleront quelques souvenirs à d’autres.

    mesechappeeslivresques Le 15/11/2016 à 08:51:06

    Cette Bd est adaptée d’un roman de Milton Hatoum que je n’ai pas lu. C’est donc avec un regard neutre que j’ai abordé l’histoire de ces deux frères jumeaux qui vont passer leurs vies à se haïr et se détruire l’un et l’autre.

    Au début du récit, on assiste aux retrouvailles, au Brésil, des deux frères, Yaqub et Omar, après cinq années de séparation. Les parents des deux jeunes garçons les ont séparés suite à une querelle amoureuse et ils mettent tous leurs espoirs dans une réconciliation avec le retour de Yaqub.

    Mais, ces jumeaux aux caractères diamétralement opposés, l’un très sanguin et l’autre beaucoup plus posé, vont s’affronter et leur haine réciproque aura des répercussions dramatiques sur toute la famille.

    J’ai beaucoup aimé certains des personnages secondaires comme Zana, la mère possessive des jumeaux ou encore Naël, le fils de la domestique de la famille, qui est le témoin de cette perpétuelle rivalité. C’est à travers le point de vue de ce dernier que nous est racontée cette histoire.

    J’ai eu quelques difficultés à me laisser embarquer par les illustrations en noir et blanc à mon goût un peu trop brouillonnes par moments mais qui reflètent totalement l’ambiance pleine de tension du récit et dont je ne peux nier la qualité indéniable.

    De plus, la construction narrative est réussie car elle est ponctuée de retours en arrière qui rendent l’histoire dynamique.

    Un roman graphique sombre, dense et rythmé sur une famille qui vole en éclats et qui m’a permis de découvrir un duo d’auteurs talentueux.

    mesechappeeslivresques Le 11/11/2016 à 08:11:27
    Les beaux étés - Tome 1 - Cap au Sud !

    La famille est à l’honneur avec cette BD qui nous offre une jolie parenthèse de bonheur. Direction le sud de la France! Nous sommes en plein cœur des années 70 et la famille Faldérault a travaillé dur toute l’année afin de pouvoir partir en vacances.

    Le duo Zidrou et Lafebre fonctionnent à merveille dans cet album où l’on suit avec beaucoup de plaisir et de nostalgie, pour ceux qui ont traversé ces années-là, les aventures de cette famille ordinaire mais touchante.

    L’insouciance est au rendez-vous de ces vacances ainsi que les chamailleries entre frères et sœurs, le camping sauvage, les rires et les baignades. Cependant, certains événements vont venir assombrir le bel été de notre joyeuse tribu.

    Le scénario est efficace et j’ai été séduite par les illustrations qui restituent parfaitement l’ambiance notamment la fameuse tapisserie si caractéristique de cette époque ou encore les pattes d’éléphant.

    Une BD légère qui met du baume au cœur et j’espère pouvoir bientôt lire le deuxième tome qui se situe quelques années plus tôt, en 1969.

    Un rayon de soleil pour cette virée familiale pleine de vie, d’humour et de tendresse.

    mesechappeeslivresques Le 11/11/2016 à 08:10:21

    Ce livre, que j’ai eu la chance de pouvoir emprunter à mon frère, est un véritable petit bijou.

    Au départ, j’ai pourtant été un peu réticente à l’idée de découvrir cette BD sans aucun texte mais mes appréhensions se sont vite envolées dès les premières pages.

    En effet, malgré l’absence totale de bulles dans ce livre qui peut surprendre, cette histoire, par le biais de ses superbes illustrations, a réussi à me captiver du début à la fin.

    On suit dans cette BD pleine de rebondissements, les aventures farfelues d’un couple de breton. Le mari, marin, se retrouve perdu en mer et sa femme bigoudène, morte d’inquiétude, part à sa recherche à l’autre bout du monde.

    Les ingrédients (quelques boîtes de sardine, une mouette écolo, un soupçon de voyance, une grosse rasade de tempête et une bonne assiette de crêpes) forment un savoureux cocktail.

    Une magnifique histoire d’amour qui est un véritable régal pour les yeux. Rien que la couverture du livre et la quatrième valent le coup d’œil.

    Un pari osé et complètement réussi pour cette bande-dessinée muette mais débordante d’amour et de poésie.

    mesechappeeslivresques Le 11/11/2016 à 08:09:25
    Le chien gardien d'étoiles - Tome 2 - Enfances

    Après avoir eu un coup de cœur pour Le chien gardien d’étoiles vol.1 et apprécié L’oiseau bleu, j’ai retrouvé avec plaisir l’univers de Takashi Murakami pour la suite et fin des aventures de Happy.

    Encore une fois, cet auteur nous montre à quel point il est talentueux, grâce à de superbes planches qui ne peuvent que toucher le lecteur.

    Le récit aborde, comme dans le premier volet, plusieurs histoires qui vont s’entremêler. On retrouve notamment le jeune garçon, on suit l’adoption de la soeur de Happy et les aventures d’un pug que personne ne veut acheter.

    Les thèmes de l’abandon, de la maltraitance et bien entendu, celui du rapport homme/chien dominent le manga. Le message est plein d’espoir et Murakami nous montre à nouveau l’enrichissement et la complicité que peuvent avoir un homme et son chien entre eux.

    L’émotion est une fois de plus au rendez-vous même si j’ai été plus touchée par le premier volume.

    Un deuxième tome toujours aussi maîtrisé et ces deux titres sont désormais pour moi des incontournables en matière de manga.

    mesechappeeslivresques Le 28/10/2016 à 10:15:57
    Un petit livre oublié sur un banc - Tome 2 - Volume 2/2

    Dans ce second et dernier volume, on retrouve la suite des aventures de Camélia qui cherche toujours à découvrir l’identité du mystérieux dépositaire des livres.

    Le 1er tome m’avait laissé sur ma faim et j’ai retrouvé avec enthousiasme la plume agréable de Jim pour avoir le fin mot de cette histoire.

    Cette suite s’avère plutôt décevante surtout du point de vue de l’intrigue même si la narration reste fluide et bien rythmée.

    La naïveté de Camélia, le manque d’originalité de l’épilogue ne feront pas de cette lecture un moment inoubliable.

    Malgré tout, j’ai pu de nouveau apprécier les superbes illustrations de Mig qui s’accordent toujours aussi bien avec le récit.

    Si on fait abstraction de ses défauts, on passe tout de même un bon moment avec cette BD légère, empreinte de romanesque et dans laquelle les hommes en prennent pour leur grade.

    Un diptyque rafraîchissant à partager avec tous les amoureux des livres.

    mesechappeeslivresques Le 21/10/2016 à 09:13:45
    Un petit livre oublié sur un banc - Tome 1 - Volume 1/2

    J’ai découvert Jim avec sa BD Une nuit à Rome et c‘est donc sans hésitation que j’ai emprunté les 2 tomes d’Un petit livre oublié sur un banc du même auteur.

    Une intrigue originale où l’on suit Camélia qui découvre un livre abandonné sur un banc. Ce livre va alors bouleverser sa vie, la faire sortir de sa routine et de sa vie de couple ennuyeuse.

    J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre l’enquête de Camélia qui cherche à retrouver le mystérieux dépositaire du livre. Cette BD éveille la curiosité du lecteur avec un scénario qui fonctionne bien.

    Le coup de crayon de Mig est également très réussi et va totalement de pair avec le récit.

    Un récit léger, sympathique avec une touche de romantisme qui rend hommage aux livres à l’heure où le numérique domine de plus en plus notre quotidien.

    mesechappeeslivresques Le 18/10/2016 à 08:28:56

    Certains parlent de chef-oeuvre concernant ce livre, d’autres sont déçus. Pour ma part, je ressors de cette lecture avec un avis plutôt partagé mais globalement positif dans l’ensemble.

    On ne peut pas nier le travail de qualité qu’a effectué Scott McCloud au niveau graphique. L’alliance des tons bleu et noir est une réussite ainsi que le cadrage des dessins.

    Le bémol que je retire de cette BD se situe du côté de la narration.

    L’histoire ne manque pourtant pas d’originalité avec le mythe de Faust transposé et revisité de façon moderne à New York de nos jours. Les rebondissements donnent du rythme et m’ont permis de lire ces 500 pages sans souci.

    Malgré tout, j’ai éprouvé quelques longueurs dans ce récit peut-être un peu trop dense finalement et pas assez accrocheur.

    De plus, j’ai eu également quelques difficultés à apprécier le personnage de David, le héros, et à avoir de l’empathie pour lui même si j’ai été sensible à sa rencontre avec Meg. Car en dehors de cette rencontre, son seul objectif à travers tout le livre est que son travail d’artiste soit reconnu et sa recherche de la gloire le conduit à sacrifier sa propre vie.

    Néanmoins, cette lecture a été bonne et agréable dans sa globalité. L’auteur nous plonge dans des univers différents oscillant à merveille du fantastique à la romance.

    Même si je n’ai pas été aussi emballée que d’autres ont pu l’être, ce livre reste plaisant à découvrir car l’auteur excelle du point de vue graphique. Un point de départ intrigant mais au final un peu décevant qui pousse tout même le lecteur à la réflexion sur l’art, nos choix et la vie en général.

    mesechappeeslivresques Le 11/10/2016 à 09:21:34

    Dans ce roman graphique, on suit la vie de la famille Truong qui part s’installer à Saïgon dans la République du Vietnam en 1961.

    L’auteur nous raconte sa jeunesse dans ce pays touché par la guerre et nous délivre sa propre vision, celle d’un enfant à l’époque, de ces évenements.

    Ce livre est très riche historiquement parlant et j’ai apprécié la qualité du travail effectué par l’auteur qui évoque la propagande de ces années-là mais aussi les violences commises lors de ce conflit.

    Son regard reste neutre et malgré la présence de tous ces détails historiques, le récit reste complètement accessible.

    En effet, Marcelino Truong mêle l’Histoire à sa propre histoire. On y retrouve un grand nombre de ses souvenirs d’enfance avec ses parents, ses frères et soeurs.

    Un second volume est sorti en 2015 et s’intitule Give peace a chance. L’auteur y évoque cette fois-ci sa vie en Angleterre à son retour de Saïgon.

    Une BD réussie aussi bien graphiquement qu’au niveau de la narration où l’auteur jongle adroitement entre anecdotes personnelles et faits historiques.

    mesechappeeslivresques Le 07/10/2016 à 07:38:18

    Après avoir découvert il y a peu Le chien gardien d’étoiles qui fut un coup de cœur, j’avais hâte de retrouver la plume poétique et les dessins sublimes de Murakami.

    Une fois de plus, je n’ai pas été déçue et j’ai de nouveau été touchée par son histoire qui aborde différentes thématiques comme la perte d’un être cher, la maladie d’Alzheimer et le deuil.

    Plusieurs histoires nous sont racontées par l’auteur et celles-ci vont petit à petit s’imbriquer les unes entre les autres.

    On démarre ce manga avec l’histoire de Yuki qui, à la suite d’un terrible accident, se retrouve seule. Les pages en couleur au début du livre s’arrêtent brutalement au moment du drame qui touche cette famille laissant la place aux pages en noir et blanc.

    J’ai apprécié de nouveau la sensibilité de l’auteur qui, sans tomber dans le pathos, nous dresse des portraits touchants de ces différents personnages. Il en profite également pour évoquer les points noirs du système médical japonais.

    Au niveau graphique, rien à redire une fois de plus. J’ai retrouvé toute la beauté et la finesse de ses dessins pour mon plus grand bonheur.

    J’ai encore été séduite par cet auteur talentueux avec ce récit émouvant porteur d’un joli message d’espoir.

    mesechappeeslivresques Le 04/10/2016 à 11:36:55

    Après avoir découvert Les cahiers d’Esther et l’Arabe du futur, Riad Sattouf est devenu pour moi un incontournable dans le domaine de la BD.

    C’est donc sans hésitation que j’ai emprunté ce livre qui marque les débuts du parcours de ce talentueux auteur.

    Dans cette histoire, il aborde les affres de l’adolescence dans tout ce qui caractérise cette période si difficile à traverser. On suit notre jeune puceau boutonneux dans son quotidien et on sourit à l’évocation de toutes ses préoccupations qui nous évoquent forcément quelques petits souvenirs.

    Son regard pertinent aborde avec humour tous les déboires de cet âge ingrat : la frustration sexuelle, l’humiliation liée aux parents…

    Par le biais de dessins caricaturaux, l’auteur dédramatise cette période et nous délivre un récit que l’on pourrait qualifier d’éducatif pour nos chers adolescents.

    Sans tabou et avec beaucoup de justesse, Riad Sattouf nous offre une plongée nostalgique et humoristique au cœur de l’adolescence.

    mesechappeeslivresques Le 30/09/2016 à 07:40:07

    J’ai été curieuse de découvrir dans cette BD l’univers pharmaceutique dépeint avec justesse par les auteurs.

    On suit à travers cette histoire, un trio de personnages qui ont choisit, pour des raisons différentes, de tester un nouvel-antidépresseur. Cela aura des conséquences irrémédiables sur leurs comportements et risque de bouleverser leurs existences…

    Le scénario est bien rythmé avec un fin ouverte et je ne me suis pas ennuyée un seul instant durant ma lecture.

    Le seul bémol pour moi est la fin du récit où les événements s’enchaînent un peu trop vite selon moi et j’aurais aimé avoir quelques pages supplémentaires afin de développer un peu plus le dénouement de l’histoire.

    J’ai apprécié la qualité du travail graphique réalisé. Ce one-shot soulève des réflexions sur plusieurs sujets comme la dépendance ou les limites éthiques liés à ces essais pharmaceutiques.

    Un bon moment de lecture pour cette BD bien menée autour d’une petite pilule pas aussi inoffensive qu’elle en a l’air…

    mesechappeeslivresques Le 27/09/2016 à 13:17:08
    L'adoption - Tome 1 - Qinaya

    Tout est réuni dans ce livre pour en faire une jolie pépite. Les dessins sont magnifiques, plein de douceur. Le récit est touchant, drôle et se lit d’une traite.

    L’histoire aborde le thème de l’adoption de manière réaliste à travers cette famille française ordinaire.

    On ne peut que s’attendrir face cette petite orpheline et ce grand-père qui vont peu à peu tisser des liens. Ils vont s’apprivoiser l’un et l’autre et je me suis prise d’affection pour cette adorable fillette qui va bouleverser la vie de ce grand-père un peu bourru.

    J’ai totalement été séduite par le graphisme aussi bien que par le récit.

    Le dénouement m’a émue et surprise. En refermant le livre, je suis restée sur ma faim et j’ai hâte de pouvoir le deuxième et dernier tome de cette histoire.

    Une bouffée d’émotion et de tendresse pour ce superbe livre qui ne peut pas vous laisser indifférent.

    mesechappeeslivresques Le 23/09/2016 à 15:55:23

    Cette BD évoque une journée à la mer qui est décrite et illustrée de manière atypique.

    En effet, on ne suit pas seulement un personnage en particulier mais les auteurs entraînent notre regard vers tous les vacanciers présents sur cette plage.

    Un joli travail a été effectué en ce qui concerne le cadrage des illustrations et c’est pour moi l’intérêt principal de ce livre.

    Car malgré la qualité des dessins, très réalistes, il ne se passe finalement pas grand chose.

    Cette succession de personnages est plaisant au départ mais cela est vite devenu lassant pour ma part. Malgré tout, ce livre est original car il fourmille de clichés et on y retrouve tous les vacanciers typiques de ceux que nous pouvons croisons à la plage.

    Une BD agréable à parcourir mais trop longue à mon goût malgré sa singularité au niveau des illustrations.

    mesechappeeslivresques Le 20/09/2016 à 13:10:44

    Dans cette BD autobiographique, Leslie Plée nous raconte avec beaucoup d’humour sa première expérience dans le monde du travail en tant que libraire dans une grande enseigne de produits culturels.

    Elle avait tout pour être heureuse : un CDI, un job à 35 heures… Et pourtant, Leslie va vite déchanter et tomber de son petit nuage.

    Le réalité est tout autre car le seul objectif est le profit.

    A travers ce texte drôle et des illustrations simples, l’auteur dévoile au lecteur les multiples facettes de ce métier loin d’être idyllique entre des clients pas toujours faciles à satisfaire, l’importance de la manutention ou encore des conditions de travail difficiles.

    Leslie Plée fait preuve de beaucoup d’autodérision et on ne peut que sourire en lisant ce livre.

    Un témoignage humoristique et réaliste sur l’univers des libraires dans les grandes surfaces culturelles où l’auteur dénonce un quotidien loin d’être rose et avec pour seul mot d’ordre le rendement.

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 14:04:41

    J’ai emprunté ce roman graphique pour son auteur. Je ne savais pas du tout que l’histoire relatait l’ascension du célèbre groupe The Mamas and The Papas que je connaissais très peu.

    Au premier abord, le crayonné de Pénélope Bagieu m’a un peu déstabilisé. Mais en lisant ce livre, j’ai compris que le choix graphique de l’auteur correspond tout à fait à la personnalité exubérante de la chanteuse Mama Cass, personnage central de cette histoire.

    Côté narration, le livre nous entraîne de l’enfance de la chanteuse aux débuts du groupe The Mamas and The Papas avant de connaître leurs heures de gloire. J’ai apprécié les multiples prises de parole de l’entourage de Cass qui composent le récit et nous apportent des regards différents sur cette artiste pleine d’énergie.

    Par curiosité, après avoir refermé cette BD, je suis allée voir une photo du groupe et la ressemblance avec les protagonistes est frappante.

    Une agréable plongée au cœur des années 60 où Pénélope Bagieu nous dresse le portrait d’une femme pétillante, drôle, à la voix exceptionnelle et permet au lecteur de découvrir un des groupes phares de cette époque avec un de leurs plus grands tubes California Dreamin’ que je vais m’empresser d’aller réécouter.

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 09:05:31

    Lu en une soirée, j’ai pu à travers l’humour de Tiphaine Rivière découvrir l’univers merveilleux des thésards… enfin pas si merveilleux que ça!

    L’auteur nous livre le parcours de Jeanne, qui décide de faire une thèse en 3 ans, ce qui s’avérera bien plus compliqué que prévu…

    A travers cette lecture drôle et pleine de dérision, on suit les galères de l’héroïne avec intérêt. On sourit, on découvre le chemin difficile que doit mener un thésard. La vie privée et professionnelle de Jeanne en est bouleversée. Il faut faire preuve de beaucoup motivation pour mener à bien cette quête.

    J’ai vraiment aimé les dessins et je me suis laissée embarquer avec plaisir dans cet univers que je ne connaissais pas du tout. Une vision réaliste de ce milieu (l’auteur est elle-même thésarde) et une lecture à déconseiller à tous les futurs thésards.

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 09:04:26
    Paul - Tome 8 - Paul dans le Nord

    J’ai découvert que ce roman graphique, emprunté par hasard à la bibliothèque, faisait en fait partie d’une série. Celle-ci, démarrée il y a une dizaine d’années, relate les aventures de Paul à différents moments de sa vie.

    Paul dans le Nord est le dernier paru et il n’y a pas besoin d’avoir lu les autres pour découvrir ce recit autobiograpique plein d’humour.

    Dès le début de cette BD, on plonge directement au Québec pour suivre les aventures de Paul. Et quelles aventures!

    L’adolescence et ses premiers émois, les premières virées avec les potes, les relations conflictuelles avec les parents, la première mob…

    Chacun, peut à travers cette lecture, se reconnaître et retrouver avec nostalgie cette période qu’on a tous traversée.

    Michel Rabagliati parsème agréablement notre lecture avec quelques anecdotes historiques notamment sur les Jeux Olympiques qui se déroulaient en 1976 à Montréal.

    J’ai donc passé un bon moment avec cette lecture et par la même occasion appris quelques expressions québécoises. J’ai vraiment apprécié le style de l’auteur et j’espère avoir l’occasion de découvrir d’autres histoires de Paul.

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 09:03:38

    Emprunté à la bibliothèque, j’ai passé un très bon moment avec cette BD qui a été un coup de coeur. Elle a d’ailleurs déjà remporté le prix jeunesse à Angoulême cette année et je comprends pourquoi.

    Tout est réuni pour faire de ce livre un petit bijou : de la tendresse, de l’humour, un bon scénario et des dialogues très drôles…

    On suit avec beaucoup de plaisir les mésaventures de ce renard qui en font un personnage attachant. Du début à la fin, on sourit face aux nombreuses péripéties qu’il traverse. On ne s’ennuie pas un seul instant.

    Une excellente lecture qui met de bonne humeur et à découvrir à tout âge.

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 09:02:37

    L’histoire d’Anne Frank et de sa vie dans l’Annexe fait partie pour moi des incontournables, des témoignages qui relèvent du devoir de mémoire.

    Depuis mon adolescence, j’ai déjà eu l’occasion de découvrir son journal sous différentes formes que ce soit en roman ou adapté en film et à chaque fois, son histoire m’a touchée.

    J’ai été ravie de voir que le roman graphique venait de sortir cette année et je me le suis donc procuré par le biais de ma bibliothèque.

    J’ai beaucoup aimé cette adaptation qui encore une fois a su me toucher. Son histoire est délivrée en images avec beaucoup de justesse et on ne peut évidemment pas rester indifférent.

    Pour ceux qui n’ont pas le courage de lire son journal, je vous conseille fortement cette lecture poignante.

    Les images sont simples avec des couleurs plutôt froides qui nous évoque forcément l’atmosphère de l’époque.

    Même si j’ai apprécié cette nouvelle vision, j’avoue préférer le journal dans sa version intégrale, beaucoup plus complète et encore plus forte.

    Une adaptation réussie qui permet de rendre le témoignage d’Anne Frank accessible à tous et que je recommande vivement.

    mesechappeeslivresques Le 16/09/2016 à 09:01:02

    Cette BD empruntée à ma bibliothèque par hasard a tout de suite attiré mon attention avec sa couverture et notamment ses dessins colorés, très attrayants.

    Ce livre repose sur la confrontation des deux Luisa ce qui va provoquer chez la trentenaire une remise en question et la forcer à dresser un bilan de sa vie. A-t-elle fait les bons choix?

    J’ai beaucoup aimé le personnage de Luisa à 15 ans qui m’a permis de faire un tour dans les années 90 avec nostalgie.

    Le seul bémol pour moi est que j’ai eu des difficultés avec le côté fantastique du livre et son manque de réalisme.

    Malgré cela, j’ai passé un bon moment avec cette BD qui nous pousse à la réflexion sur l’acceptation de ses choix, sur le fait d’assumer sa différence et sa sexualité.

    mesechappeeslivresques Le 15/09/2016 à 12:11:34

    Ce récit autobiographique aborde un sujet difficile à évoquer surtout quand il frappe l’un de vos proches : l’alcoolisme.

    L’auteur choisit ici de nous raconter son enfance et son quotidien avec une mère alcoolique. Il nous dépeint les disputes, les tentatives de désintoxication, son découragement…

    On suit à travers les dessins de l’auteur la descente aux enfers de sa mère, l’impuissance de son mari et l’incompréhension d’un enfant.

    Ce roman graphique nous pousse à réfléchir sur le fléau qu’est l’alcoolisme.

    Un très bon moment de lecture avec ce témoignage touchant et plein de sincérité.

    mesechappeeslivresques Le 15/09/2016 à 12:10:24

    Emprunté à la bibliothèque, j’ai découvert pour la première fois l’univers de Loïc Clément et Anne Montel. Ces derniers nous emmène faire un tour dans un petit village breton avec des personnages attachants et drôles.

    Ce petit bijou rempli de poésie fait du bien. J’ai beaucoup aimé les illustrations aérées et colorées.

    J’ai été séduite par tous ces petits détails (titre de chapitres évocateurs, recettes de cuisine, scènes humoristiques avec les chats…) qui font de ce livre un régal.

    L’histoire est simple mais rafraîchissante et se lit d’une traite. Malgré une intrigue prévisible, cela ne gâche en aucun cas le plaisir de dévorer cette BD sucrée.

    mesechappeeslivresques Le 15/09/2016 à 11:44:16
    Les cahiers d'Esther - Tome 1 - Histoires de mes 10 ans

    J’ai découvert Riad Sattouf avec l’Arabe du futur que j’avais beaucoup aimé. C’est donc avec grand plaisir que j’ai lu cette BD et retrouvé les dessins de cet auteur que j’apprécie toujours autant.

    Dans ce livre, Esther, une parisienne de 10 ans nous livre dans ce journal intime illustré ses peurs, ses rêves et ses incompréhensions.

    Au fil des 52 histoires, Riad Sattouf dépeint avec justesse et beaucoup d’humour le monde des jeunes d’aujourd’hui dominé par le superficiel et la violence.

    Différents thèmes sont abordés comme le racisme, la politique, les attentats de Charlie Hebdo mais également des sujets moins sérieux comme les chanteuses préférées d’Esther, ses copines ou l’école qu’elle n’aime pas.

    Cette album est pour moi un coup de coeur et j’ai adoré partager le quotidien de cette fillette de 10 ans.

    mesechappeeslivresques Le 15/09/2016 à 11:30:43

    Cette BD nous emmène au Brésil en compagnie de 4 personnages principaux : un flic et sa femme sur le point de le quitter, un dealer et un militaire à la retraite. Un événement va les réunir le temps d’une journée.

    Le point fort de ce livre est la construction du récit avec l’alternance de point de vue de ces quatre protagonistes. On change de lieu, de vision sur l’histoire et cela contribue beaucoup à l’enrichissement de l’intrigue qui a peu d’intérêt à mon sens.

    J’ai également aimé les illustrations réalistes en noir et blanc mais malgré ces points positifs, je n’ai pas été convaincue par cette BD.

    Petite déception pour ce polar qui n’a pas su me tenir en haleine.

    mesechappeeslivresques Le 15/09/2016 à 11:03:27
    Le chien gardien d'étoiles - Tome 1 - Le chien gardien d'étoiles

    Cette histoire, qui peut s’avérer banale à première vue en lisant le résumé, ne pourra pas vous laisser indifférent.

    J’ai eu un coup de cœur pour ce superbe roman graphique qui nous raconte le lien fort qui unit un maître et son chien Happy.

    L’atout principal de ce livre est la narration et le fait de connaître le point de vue du chien. Grâce à cela, on ne peut qu’être touché par cette relation entre ces deux personnages.

    Les dessins sont bien travaillées, typiques du genre manga et le sens de lecture est japonais.

    Même si j’ai préféré la première partie du récit, j’ai également beaucoup apprécié la seconde avec l’assistant social qui cherche à retrouver l’identité des corps découverts dans la voiture et à connaître leur histoire.

    Je ne connaissais pas du tout l’auteur et c’est donc une belle découverte. J’ai appris qu’il y avait une suite des aventures de Happy qui s’appelle Enfances sorti en 2014 aux éditions Sarbacane également et je vais m’empresser de l’emprunter.

    Une lecture qui m’a transportée grâce à une histoire forte et attendrissante.