Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - edgarmint

Visualiser les 86 avis postés dans la bedetheque
    edgarmint Le 23/03/2008 à 15:18:47

    Ceux qui ont apprécié Le cadavre et le sofa ne devraient pas être déstabilisés. Juste que la recette a été poussée encore plus profondément dans les méandres torturés de l’esprit du sieur Sandoval. Plus onirique, plus en symboles. L’histoire de façade mettant en scène amour et haine dans l’univers musical du métal cache en réalité une figuration plus prompte à attirer du gothique. Il y a un décalage amusant, si l’on peut s’exprimer ainsi sur cet album plutôt noir, entre la futilité apparente du premier degré de lecture et le drame qui se joue en toile de fond. C'est bien ce point qui pourrait rebuter certains lecteurs.

    Le dessin de Sandoval se démarque de la production classique, avec un je ne sais quoi de Templesmith dans cette mise sur planche de l’horrifique. La mise en couleur est à l’avenant, tout en nuances et variée, au service d’une atmosphère qui résonne comme un air à la frontière de l’opéra et de la tragédie et règne en maître dans l’air de Nocturno.

    edgarmint Le 06/03/2008 à 11:42:21

    Jouant des codes de la bande dessinée, optimisant son langage, la démarche de l'auteur y est encore plus poussée que dans "La station". Traite de la question humaine avec encore plus d'acuité. Comment parler de cette BD sans en livrer la clé... Guère possible, surtout quand l'absurde est repoussé dans ses derniers retranchements et que le nihilisme n'est pas loin.

    edgarmint Le 06/03/2008 à 11:32:32

    Huis clos étouffant dans l'immensité d'une gare et de ses dépendances. La personne humaine y est plus pantin qu'acteur, mais l'ensemble pourrait aisément être transposé dans le cadre d'une pièce de théatre. Les dialogues y sont savoureux.

    Absurde, noir, voire un rien nihilisme, mais non dénué d'esprit et de questionnement sur la condition humaine. La construction de cet album est d'une remarquable intelligence.

    edgarmint Le 06/03/2008 à 11:24:33

    Contenant 4 histoires dont 3 courtes avec pour seul lien le caractère autobiographique porté sur la jeunesse de son auguste auteur. Le dernier récit, intitulé Le val des ânes, est plus développé et se fait à la fois chronique d'une enfance passée à la campagne, chronique du pouvoir de l'aîné sur ses frères et par certains côtés, chronique de la cruauté entre enfants.

    Le tout raconté avec le recul de l'âge qui permet tendresse et amusement, très sympa à lire.

    edgarmint Le 21/11/2006 à 17:02:24
    Autobiography of me too (The) - Tome 1 - The Autobiography of Me Too

    sacré PHILIG, il m'a volé la vedette sur cet opus de Bouzard !!!

    Bon, pour compléter un peu, une BD à la madeleine Proustienne :

    - les effluves de chipo et de Kronenbourg (le pack de 24),
    - les lendemains difficiles,
    - la tondeuse ou le retour aux joies simples (un peu comme le retour à la terre quoi...),
    - la remise en question en se confrontant aux meilleurs,
    - l'historique de l'expression "déposer le cerveau",
    - "je vais boire 1 coup avec les copains et je reviens ..."

    Enfin bref, tout ce qu'on aime.

    Tout pareil, mais avec les Wampas - TOUT A FOND - et une spéciale dédicace à l'altier Ramon...

    edgarmint Le 15/11/2006 à 18:48:25
    Paroles de... - Tome 5 - Paroles de tox

    5ème opus de la collection "paroles de ...", "paroles de tox" est le premier édité par futuropolis (actuellement gage de qualité) et à mon avis le plus abouti. Les récits sont vraiment poussés et particulièrement crédibles/durs. En effet; à la lecture de ces histoires courtes, on sent ces descentes aux enfers sans retour possible - ou exceptionnellement. Ici pas de fleurs bleues, juste des récits sans concessions, tant du côté du massacre de la vie que du côté des plaisirs, courts et objet d'une quête répétitive et sans fin, obtenus.

    L'ensemble est égal et de haute qualité, tant niveau narration - c'en est un plaisir - que niveau dessin.

    edgarmint Le 15/11/2006 à 17:26:28

    Tout d'abord, très bel objet BD : superbe couverture, papier de grande qualité. Seule petite inquiétude : ces couvertures dont les tranches sont tranchées au sens propre du terme vont-elles bien vieillir...

    Le dessin au crayon de bois fait penser à des esquisses et personnalise l'ensemble (il y a un côté proche du trait de N. Maslov). C'est un récit vécu, l'histoire est assez bien narrée : il s'agit de la fuite d'une femme et de sa petite fille juives du nazisme à la fin de la 2ème guerre mondiale et de la rencontre, non moins plaisante, avec l'avancée communiste... Cette première BD, dont l'auteur n'est autre que la petite fille est intéressante, particulièrement pour sa vision de l'époque, de la clandestinité, du rapport au divin et le recul face aux événements.

    edgarmint Le 15/11/2006 à 16:59:12

    J'ai donc lu cet album le W.E. dernier. Premier constat, je vais avoir un regard biaisé dans le sens où si l'on excepte la "déroute" finale, ce fût pour moi comme une madeleine "proustienne", je m'explique, l'ambiance dans laquelle flotte le scénario ne m'est pas particulièrement inconnue.

    Une mini-ville aux confins du sordide, peuplée de congénitaux aux indicibles, mais multiples, symptomes de malformation génétique. Une mini-ville hantée par le chômage, l'échec, la désertion, la fermeture des petits commerces... Cela au travers du regard de jeunes qui se sentent, se croient, hors norme, tellement installés dans leurs certitudes, leur supériorité supposée... au point de pousser le mal-être aux limites de tendances suicidaires.

    Nous suivons donc les pérégrinations de ce groupe et tout y est : fascination pour le mystérieux (mystérieuse dans le cas présent) étranger (dans le sens, n'est pas née au village), attente réelle mais dissimulée de la saturday night fewer, la glauque (quel euphémisme) après-midi du dimanche et surtout, l'ennui quotidien qui rôde. Il faut tuer l'ennui. Pour ce faire, ce sympathique groupuscule de jeunes glande hors du contact avec la norme à la recherche de sensations. Et là, l'auteur connait ses classiques : arrêt de bus en béton tagué perdu dans la nature, bâtiments désaffectés ou dans un état apparenté (avec des "s" car ce n'est pas ce qui manque), sous un pont...

    Le tout est agréablement narré avec rythme, si l'on excepte les quelques passages du poid lourd nocturne dont je n'ai pas bien saisi, je l'admets, l'utilité (quelques pages sur un gros bloc comme celui là, qu'est-ce). Autre petit bémol, comme pour le récent "la perdida" de J. Abel, je ne vois pas de nécessité de l'escalade finale, en trop pour moi, alors que l'ensemble se suffisait à lui-même par son incroyable approche d'une certaine réalité.

    Mais ne restons pas sur ces bémols. C'est pour moi l'un des très grands albums de l'année. J'ai eu un intense plaisir à le lire, il m'a sorti de ma torpeur dominicale.

    EXCELLENT

    edgarmint Le 05/11/2006 à 20:12:57
    L'Étrangleur - Tome 2 - On étrangle l'acteur Gaston Malinguet!

    !!! IMPRESSIONANT !!!

    Un Tardi reste un Tardi !!! Phrase qui ne veut pas dire grand chose et pourtant... Ce dessin N/B, ce trait unique, ce décor parisien et surtout, ces "gueules" pas croyables.
    Mais aussi, comment transformer un fait divers relativement banal en une formidable BD. Avec Siniac, Tardi atteind là une narration hors norme. Ils nous promènent avec humour, clins d'oeil et poésie dans leur monde composé d'une galerie de personnages hauts en couleurs.
    C'est un fait de constater que c'est l'un des tous meilleurs polars de Tardi (qui suis-je pour juger, mais j'ai trouvé là la quintessence de ce qui fait son oeuvre : tout est dans les détails savamments orchestrés pour donner un ensemble d'un tel niveau.

    !!! IMPRESSIONANT !!!

    edgarmint Le 05/11/2006 à 19:56:58
    La vengeance du Comte Skarbek - Tome 2 - Un cœur de bronze

    Quelle qualité graphique !!! la technique de la peinture employée par Rosinski est parfaitement maîtrisée, fonctionne à merveille et s'accorde avec pertinence au scénario.
    2 tomes et 2 réussites pour une grande histoire : celle d'une vengenance mêlant art, Paris, pirates et machiavélisme...

    edgarmint Le 05/11/2006 à 19:49:59
    Les rêves de Milton - Tome 2 - Les rêves de Milton - Tome 2

    Bon je sais que ça a des relents de lobbying pour cette série, mais ...
    Ambiance "romans noirs américains", comme pour "welcome to hope" par Marie et Vanders, je retrouve une atmosphére propre aux romans de Jim Thompson à la narration efficace.
    On sent cette chaleur qui étouffe à chaque page, à cet effet, la colorisation est exceptionnelle.
    La misère humaine est omniprésente et suinte dans chaque regard, dans chaque parole des protagonistes, dont pas un ne rattrape l'autre.
    Ces 2 tomes sont une réussite.

    edgarmint Le 05/11/2006 à 12:55:31

    Introspection par la narratrice/auteur sur la période de sa jeunesse qui voit l'évolution de son sentiment homosexuel parfaitement assumé, avec en parallèle le décryptage de la double vie de son père. On ressent très bien la progression qu'elle a, au fur et à mesure de la lecture du livre, dans ses sentiments envers ce père tant déprécié au début de l'ouvrage.

    Le dessin (N/B) est lui assez proche des comics américains d'introspection, quoiqu'un peu plus chiadé...

    Bien écrit et amené, il s'agit d'un beau Bouquin.

    edgarmint Le 05/11/2006 à 10:10:24

    Lu dernièrement "dix de der" et j'en ressors avec une impression mitigée.

    Je m'explique, tout d'abord, je n'ai pas retrouvé ce qui, pour moi, créait cette atmosphère si particulière propre à certains Comès (silence, la belette, ...). Je pense que ce qui joue en ce sens, c'est le côté discussion de comptoir de nos protagonistes, qui est, je le pense néfaste à l'ambiance. Je pense préfèrer le côté austère de Comès qui me permet de m'immerger complètement dans l'atmosphère de la BD.

    Le dessin est lui dans la veine de ce que fait usuellement Comès et donc agréable.

    Une lecture agréable, mais qui ne restera pas un souvenir impérissable pour moi.

    edgarmint Le 23/10/2006 à 10:53:33

    J'ai bien apprécié cette BD d'ambiance, à mi-chemin entre le rêve et le cauchemard. Amateur du monde d'H.P. Lovecraft, j'ai retrouvé à la lecture de ce premier opus cette angoissante montée de la PEUR... Amateur des films de D. Lynch, j'ai retrouvé ce sens des détails en apparence insignifiants... il est aisé de se perdre dans ce dessin basé sur de grandes lignes noires à la fois organisées et anarchiques.

    Un bien agréable moment de lecture.

    edgarmint Le 23/10/2006 à 10:36:24

    Lu ce W.E. C'est une BD d'atmosphère. Je me suis laissé porter par ce graphisme si particulier. Le scénario, quel scénario ? aurais-je envie de dire, non qu'il n'y en ait pas, mais plutôt la sensation qu'il ne soit là que prétexte à permettre à l'ambiance de pénétrer le lecteur.

    Pour ma part, j'ai apprécié, mais je peux comprendre ceux qui n'entrent pas dans ce "trip".

    Concernant le dessin si particulier évoqué par d'autres, je ne sais qu'en penser. Personnellement j'ai accroché. Justement, ces erreurs (en sont-elles) de proportions, cette sensation que les personnages flottent dans les cases, ces regards qui se perdent et cette apparente attitude statique des personnages ajoutent à mon sens à l'étrangeté. J'avais ressenti des choses similaires à la lecture de "Freaks agency" de F. Baranger.

    edgarmint Le 23/10/2006 à 09:42:50

    Je viens de lire la réedition de "Pussey" : excellente diatribe sur le monde de la BD, notre monde quoi. Une vision de ce milieu moins chiadée que le plus récent "Wimbledon green" de Seth. ça sent plus la matière adipeuse sur le visage. Mais c'est très drôle et particulièrement bien vu. Je conseille aux malades mentaux touchés par le phénomène BD : une vision outre atlantique du phénomène...

    edgarmint Le 23/10/2006 à 09:31:21

    Peut-être en attendais-je trop du nouveau Davodeau...

    BD historique ? question de point de vue. Si en lisant cette BD j'ai trouvé des moments forts en émotions, presque cinématographiques concernant la relecture du poème par P'tit Zef. Il y a cependant un détail qui m'a bloqué pendant toute la lecture : la sensation que les traits psychologiques des personnages sont trop marqués dans un sens comme dans l'autre..., un petit manque de nuance. Le dessin est lui parfait.

    Il n'en reste pas moins une très belle BD. Le dossier joint en fin est particulièrement intéressant.

    edgarmint Le 23/10/2006 à 09:05:53

    Agréable lecture, scénario (ou histoire devrais-je dire) bien sympa narrant le décalage des mondes et la naïve idée de l'intégration facile, de l'acceptation de l'autre. Juste une petite déception concernant la dernière partie : je ne voyais pas une fin si "extrème", était-ce une réelle nécessité ? Je me pose la question. Il en demeure un livre de presque 300 pages d'excellente qualité.

    Le dessin correspond parfaitement à l'ambiance voulue, j'ai eu une petite pensée pour le trait de craig Thompson...

    edgarmint Le 12/10/2006 à 17:27:01

    Acheté par hasard ce matin suite à un feuilletage rapide... Après lecture, pas terrible - terrible. Une histoire pas très claire d'abus sexuel d'une enfant... Là, le dessin naîf ne colle pas à la dureté souhaitée du scénario. le décalage est constant. En plus ce scénario n'a rien d'extraordinaire et ne réserve aucune surprise.

    Je trouve qu'il y a dans cette collection édité par paquet beaucoup de déchet, ce qui est regrettable pour le beau format de ses BD.

    edgarmint Le 25/09/2006 à 19:40:16
    Le peuple des endormis - Tome 1 - Tome 1


    ATTENTION !!! Si j'ai eu une inquiétude en lisant en preview dans Bodoï la première partie du "peuple des endormis". Je ne retrouvais peut-être pas ce que j'attendais d'un Tronchet. Je viens de relire l'ensemble et j'en ressors tout content.

    Il ne faut pas, à mon avis, s'en tenir à ce que pourrait laisser présager un premier tier assez sombre il est vrai. Il s'agit juste d'une mise en place d'une époque et de personnages. Les deux autres tiers nécessitent cette mise en bouche. On y retrouve notre Tronchet dans ce qu'il a de meilleur : humour (mesquineries du quotidien), tendresse (un enfant sans attache qui se laisse porter par les évènements) et grandeur relative (comme dit Tronchet un des personnages est "une espèce de Raymond Calbuth du XVIIème siècle).

    Après "ma vie en l'air" qui me laissa plus ou moins sur ma faim... Je pense que les amateurs de Tronchet auraient tort de rester sur l'impression que peuvent laisser les premières pages... La suite est excellente et cette BD pourrait bien être une des bonnes surprises de l'année, un peu comme le fût "Là-bas" il n'y a pas si longtemps.

    La cloche du gouverneur peut donc sonner DOONG DOONG DOONG

    edgarmint Le 25/09/2006 à 14:12:41

    Il semble s'instaurer une constante : la narration de G. Mardon est exceptionnelle. Une manière bien à lui d'amener les choses. Le dessin classique convient parfaitement au scénario et l'ambiance qui doit s'en dégager.

    L'année scolaire d'un enfant ressentie par cet enfant, avec en toile de fond la relation de ses parents qui se détériore... L'auteur ne juge pas, l'enfant plus :

    Injustice ou non ? sa mère toujours à ses côtés semble payer les premiers pots cassés aux yeux de l'enfant - mais est-elle réellement avec lui ou n'est-elle qu'une présence. Quand au père dont on ne voit jamais le visage et n'est pratiquement jamais là (sauf à la fête d'école), il parait comme une sorte de divinité aux yeux de l'enfant (un super héros - qui serait venu dans un improbable passé défendre son fils à la sortie de l'école). C'est terrible ça, non ? Pas un pour relever l'autre et l'enfant dans toute son innocence au milieu du champ de tir...

    Une excellente BD.

    edgarmint Le 25/09/2006 à 13:55:56

    Mon avis est relativement mitigé. Pas grand chose à redire sur le dessin, il me plaît bien. Le déroulement du roman me semble suivi (lu il y a une dizaine d'année).

    Maintenant, le problème d'une succession d'actes de bravoure et d'explosions est bien réel même si moins présent dans la seconde partie... Certes, il y en a dans le roman, mais ce qui fait la force de ce roman, c'est le charisme des personnages, or un seul me rappelle au bon vieux temps, c'est Nollet... Là, la crédibilité du scénario en souffre terriblement, j'ai bien du mal à croire en cette croisade et encore plus en ses motivations...

    C'était un pari difficile qu'a tenté Beuzelin, et rien que pour cela, je lui tire mon chapeau. J'espère qu'il réessayera avec d'autres Fajardie, peut-être que "la théorie du 1%" se prête mieux à une adaptation BD...

    edgarmint Le 25/09/2006 à 13:41:17

    je n'ai pas accroché. Peut-être ne serait-ce parce que je ne me retrouve pas dans le personnage principal et sa relation à descendance... je n'ai pas trouvé le train du rythme et pas trouvé grand intérêt au // avec l'univers (les lecteurs comrendront...).

    Sans doute en attendais-je trop..., c'est une BD sympa, mais sans plus.

    edgarmint Le 25/09/2006 à 10:52:57

    De la grande BD, une narration parfaite pour une histoire particulièrement dure à traiter et un thème non moins dur. Un dessin teinté de belle insouciance, de naïveté qui porte parfaitement l'état d'esprit du narrateur à l'instant clé du récit - comme j'ai lu plus haut, il y a un avant et un après. Terrible sentiment de la tromperie, de l'abus de confiance et terrible sentiment de culpabilité en rapport à sa porpre naïveté. Ce moment est amené avec une grande finesse d'esprit, dans le sens où nous suivons le narrateur depuis sa petite enfance. La fin est, elle, particulièrement bien retranscrite au niveau du ressenti que l'on imaginer avoir à ces instants...
    Spoiler :

    Je trouve particulièrement fort cette analyse de l'enfant qui vit dans un milieu familial qu'il considère comme la norme - ce qui n'est pas le cas. Et cette découverte au rythme des années des travers de ce mode de vie jusqu'à son implosion... inéluctable

    Sincèrement c'est une BD d'une "force" extrème. Tout y est dit sans l'être par le biais de pensées, de descriptions et de ressentis. Lecteur, j'ai eu le sentiment d'être très proche du regard d'Alfred, un regard extérieur qui suit une histoire et en ressent la douleur, la colère au plus profond de son être.

    c'est une Très Très Grande BD - ne passez pas à côté :

    edgarmint Le 25/09/2006 à 08:38:39

    un Chabouté pur cru niveau dessin - j'adore ce noir et blanc, ces visages, ces regards. J'ai bien apprécié l'ensemble, si effectivement la mise en scène du meurtre revient cycliquement (une sorte de maison de la famille "Bates" sous tous les angles), l'hypothése (je ne connais pas la vraie histoire et qui peut prétendre la connaître) est particulièrement bien amenée. J'ai passé un bon moment de lecture.

    edgarmint Le 25/09/2006 à 08:29:17
    La marie en plastique - Tome 1 - Première partie

    un pur moment de "jouissance", où l'on retrouve Rabaté dans ce qu'il a de meilleur : de "simples" relations humaines. Traité avec un humour corrosif, il décrit la montée annonciatrice de ce que l'on pressent comme une explosion finale à venir dans un vieux couple. Lui communiste à la sauce au vin rouge, elle grenouille de bénitier n'ont pas une seconde sans se chercher... détail, ils habitent chez leur fille qui vit avec un mielleux et leurs deux enfants. Leur maison est mitoyenne à celle du beauf "grande gueule". Bref, nous retrouvons l'ambiance des "pieds dedans". Le tout porté par le dessin de Prudhomme qui ne doit pas rebuter, car son trait s'accomode parfaitement à la narration. Merci messieurs !!!

    En attente avec impatience de la suite.

    edgarmint Le 10/09/2006 à 19:59:42
    Welcome to Hope - Tome 1 - Deux droites parallèles...

    Lu aujourd'hui, du Jim Thompson en BD : du bien noir comme il faut, des personnages irrécupérables. Dans ce genre, cette BD est une belle réussite tant au niveau narration qu'au niveau dessin.

    Je conseille aux amateurs.

    edgarmint Le 04/09/2006 à 11:41:19
    Nero - Tome 1 - La cinquième victime

    Polar d'excellente facture chaque intervenant donnant le meilleur :

    Tout d'abord au scénario : Crippa, je trouve son scénario bien plus intéressant et bien ficellé que son autre série en cours "100 âmes". La narration est particulièrement agréable et les personnages sont bien en place et crédibles.

    Cette narration est servie par le dessinateur Mutti au sommet de son art et on est bien plus proche du chef d'oeuvre "break point" que de la série "section financière" dont le dessin est d'un classisisme sans intérêt ou de la tentative de "S.A.S." digne d'un S.A.S.. Le dessin est là un atout terrible pour cette BD.

    Enfin la mise en couleur amène sa couche de glauque à l'ensemble.

    Dieu sait que j'ai actuellement du mal avec les séries, mais celle là démarre sous les meilleurs auspices... Je conseille vivement.

    edgarmint Le 16/06/2006 à 22:37:49
    Freaks agency - Tome 2 - Celui du sang Tome 2

    Du tout bon, tout comme le premier opus (juste un bémol que je précise comme étant purement perso concernant l'apparition des indicibles créatures, mais ce bémol ne devrait pas concerner les amateurs de Lovecraft et autres fondus de jeux de rôle...).

    L'ambiance est toujours aussi prenante, voire même envoûtante et les dessins d'exception, un véritable travail d'artiste soucieux du moindre détail.

    Vraiment je conseille, FREAKS AGENCY est une série BD à découvrir. J'attends le 3ème et dernier tome du premier cycle avec impatience

    edgarmint Le 12/06/2006 à 19:17:06
    H.H. Holmes - Tome 1 - Englewood

    Si le dessin peut plaire de par son style particulier, le scénario est compliqué et la narration n'arrange rien. Dommage.

    edgarmint Le 12/06/2006 à 15:00:06
    La mémoire dans les poches - Tome 1 - Première partie

    Lu ce week-end, un véritable moment de bonheur !!!

    Comme pour "les petits ruisseaux" de Rabaté dans la même collection, il s'agit d'une belle BD, ne serait-ce qu'au niveau présentation et qualité du papier... j'y suis sensible

    Ensuite, toujours comme pour "les petits ruisseaux", il s'agit de parler d'émotions, peut-être simples aux yeux de certains, mais, je ne suis pas convaincu du côté négatif de la chose. C'est une histoire qui touche. Seul petit bémol, si la banlieue y est retranscrite de manière assez exacte, je regrette une petite caricature des personnages qui ont en majorité absolue "un bon fond". Je ne pense pas que la réalité soit aussi réjouissante... Bien naturellement, la trame de l'histoire est dure, très dure, mais c'est ce que j'ai ressenti à la lecture. Maintenant, ce côté un peu utopique des relations humaines a aussi un certain charme et peut donner de l'espoir...

    Le dessin et les couleurs sont parfaits et accompagnent parfaitement le scénario.

    Une excellente BD pleine d'émotions. Je pense avoir été encore plus touché par cette dernière que par "le sourire du clown" dans le sens où "la mémoire dans les poches" me paraît encore plus crédible et fidèle à une certaine réalité.

    En attente de la suite avec impatience.

    edgarmint Le 06/06/2006 à 13:59:29

    J'ai adoré cette BD, parce que je suis concerné par certains aspects de la collectionnite aiguë... donc quelque peu concerné et bien au courant des ficelles du métier ... de collectionneur !!!

    Donc si vous êtes dans ce cas et que vous appréciez la BD indépendante, n'hésitez pas, il s'agit d'un chef d'oeuvre... De plus la BD est superbe : format spécifique, couverture ... un objet de collection.

    Maintenant, j'émets une réserve : si vous n'entrez pas dans cette catégorie, il n'est pas évident que vous apprécierez pleinement cette BD ...

    edgarmint Le 01/06/2006 à 17:13:52
    Le blaireau - Tome 1 - Brenda

    Voilà 3 BD très agréables à lire, le scénario est simple (ce qui n'est pas nécessairement péjoratif) et la narration sympa. Le dessin et les couleurs collent parfaitement au tribulation de notre "Blaireau" et de son groupe de jazz.

    A chaque histoire, le quotidien de notre anti-héros et de ses potes est ébranlé : et vague la galère....

    Une petite BD tranquille à lire. Je conseille vivement.









    edgarmint Le 01/06/2006 à 15:44:50
    Strangehaven - Tome 1 - Arcadia

    Lu ce jour, excellente et intrigante BD.

    Si effectivement le dessin n'est peut-être pas encore à maturité (notamment en ce qui concerne certaines expressions de visages), le scénario ou plutôt la mise en place des événements est particulièrement intèressante. On y retrouve certaines similitudes avec l'univers "Lynchéen" (si l'on enlève le souci d'esthétique du cinéaste) et particulièrement celui de "twin peaks", que de bons souvenirs...

    Pour sûr, je vais guetter la suite.

    edgarmint Le 27/05/2006 à 12:13:40
    Un conte de l'Estaque - Tome 3 - Marius et Jeannette

    Vient de sortir "Marius et Jeannette", comme ça la boucle des "contes de l'Estaque" est bouclée. J'ai apprécié la trilogie (si l'on peut s'exprimer ainsi) aussi bien au cinéma qu'en BD. La simplicité dans tous les sens du terme y est de mise, mais le fond lourd de sens.

    edgarmint Le 27/05/2006 à 12:10:07

    Lu ce matin, BD qui fait partie de celles qui restent dans nos mémoires comme étant au-dessus de la masse.

    Le trait de Le Floc'h est plein de simplicité et sans fioriture. C'est particulièrement beau.

    L'histoire est prenante et émouvante. La psychologie des personnages dans ce contexte de guerre des tranchées me semble un élément fort intéressant de cette BD. La narration est subtile, l'ensemble bien amené.

    Cette BD est un petit bijou (un grand ?) que je conseille vivement.

    edgarmint Le 10/05/2006 à 18:33:23
    Freaks agency - Tome 1 - Celui du sang Tome 1

    Pourquoi "chef-d'oeuvre" ...

    Tout d'abord parce ce que cette BD est innovante en ce qui concerne le graphisme. Dans ce domaine, "FREAKS-AGENCY" est non seulement une BD innovante, mais en plus les dessins y sont somptueux, les "prises de vues" particulièrement judicieuses.

    Ensuite parce que l'ambiance générale est prenante, angoissante au possible : on entre réellement dans cette BD et c'est assez râre pour être signalé. En effet, LE LECTEUR EST SUBMERGE PAR CETTE ATMOSPHERE : le décor à la fois minimaliste et fastueux (la netteté de l'ensemble donne un étrange sentiment), les personnages et leur attitude figée dans le temps et enfin le scénario qui se laisse dérouler lentement. C'est un ensemble qui est en parfaite harmonie.

    Amateurs de Lovecraft, de jeux de rôle, de beaux graphismes, penchez vous sur cette BD, ça serait dommage de passer à côté.

    C'est là une BD qui mérite amplement que l'on s'y intéresse, le tome 2 arrive bientôt (fin MAI 2006). Le premier cycle est prévu en 3 tomes.

    edgarmint Le 17/04/2006 à 15:27:14
    L'armée des anges - Tome 3 - La larme du diable

    9a commence bien autant d'un point de vue scénario que d'un point de vue dessin, puis le tome 3 vient quelque peu gâcher l'ensemble, notament en ce qui concerne le dessin (le dessinateur change et ça se voit) Dommage.

    edgarmint Le 05/01/2006 à 21:56:17
    Ethan Ringler, Agent fédéral - Tome 1 - Tecumska

    Une très très bonne BD...

    Un scénario de qualité et qui tient la route. Un monde évoluant entre le "Bouncer" et "L'étoile du désert", que du tout bon !!! Des personnages (principaux et secondaires) avec un caractère bien marqué, ce qui tranche avec pas mal de productions où les personnages sont souvent d'une platitude désespérante...

    Le dessin est de qualité et sert parfaitement l'histoire et le caractère des différents protagonistes.




    edgarmint Le 05/01/2006 à 15:48:24

    One shot - le dessin est classique, le scénario : la question est : y-a-t-il un scénario ? ... puisqu'il s'agit plus d'un massacre en règle de quelques salopards, en deux à cinq pages, c'est selon, pour chaque. Le lien entre eux évoqué en fin laisse perplexe et me parait sans intérêt.

    MAIS, l'intérêt principal de cette BD est ailleurs : les dialogues qui vont de lourds à très fins et des personnages hauts en couleurs, voilà la qualité, la substantifique moelle de cette BD...

    Pour les amateurs des "teigneux" de Chanoinat... Ils devraient apprécier, même si de mon point de vue "les teigneux" est un cran au-dessus.

    edgarmint Le 05/01/2006 à 15:30:30
    Frontière - Tome 1 - Souviens-toi

    On se lance à priori dans une série de plus dont la qualité va énormement dépendre de la suite que lui donneront les auteurs. Cependant, à titre personnel, il me semble qu'il lui manque certains atouts pour sortir du lot.

    En effet, si le scénario met en place les bases d'un thriller et laisse pas mal de questions en suspend, les dialoques sont sans grande originalité et les personnages assez plats. Dommage... Le dessin est lui assez classique.

    A conseiller juste pour les amateurs de ce type de série.

    edgarmint Le 14/12/2005 à 16:19:57

    Ne lisez pas le blog de Frantico pour le dessin ou le scénario, vous seriez déçu. Il s'agit juste d'anecdotes quotidiennes de la vie dudit Frantico qui se suivent au jour le jour. C'est souvent amusant (fin ou lourd selon les passages(certes plus souvent lourd)).

    Mon expérience avec la lecture de ce pavé me permet d'oser la sugestion suivante : à consommer avec parcimonie, par petites touches, ... pour résumer, la BD idéale pour la grande halte quotidienne aux WC en lecture de fond!!! Ce n'est pas péjoratif, j'essaye juste de me mettre au niveau de la BD.

    edgarmint Le 05/12/2005 à 14:34:17

    Que dire sinon : "vous avez aimé le rock'n roll, le vrai, dans les caves avec de la Kronenbourg et de la sueur" ? Alors cette BD est pour vous. Vous ressentirez ce qu'exprime Gipi : le rêve, l'évasion, l'utopie, l'amitié,... sans oublier le n'importe quoi, l'errance, le décalage avec la réalité... Sinon, vous serez sans doute moins réceptif.

    Cette lecture a été pour moi un grand moment de rock - avec une intensité similaire à celle d'un concert.

    edgarmint Le 05/12/2005 à 14:25:51
    Flip (Navarro) - Tome 2 - Skateboard et Vahinés

    TRES TRES SYMPA - Voilà une BD qui sans avoir un dessin génial, a de la répartie dans ses dialogues. Le scénario est plutôt simple: l'errance de 3 "djeun's" à base d'anecdotes qui se suivent avec en toile de fond un sujet un peu plus grave.
    Mais pour moi, cette BD est "à lire absolument" pour son texte avec des joutes verbales d'excellence. Je pense aux meilleurs réparties d'Averell pour les classiques, de Jean Claude Tergal pour les amateurs et du père Plageman pour les connaisseurs... et j'en passe.

    Un agréable moment de détente.



    edgarmint Le 04/12/2005 à 11:49:33
    A.C.I.S - Tome 1 - Mourir pour comprendre

    POLAR AVEC EQUIPE DE CHOC ET TECHNIQUES DE POINTE EN FRANCE.

    Le scénario est très bon et mérite l'attention, car cette série pourrai être dynamisée par cette qualité. Cependant le dessin est assez classique et encore perfectible. De plus la personnalité des personnages reste encore pour l'instant trop simpliste (voir par moment caricaturale...).

    Néanmoins, je maintiens que cette série est à suivre avec intérêt, notament grâce à son scénario qui peut laisser présager le meilleur. A suivre...

    edgarmint Le 20/11/2005 à 22:31:15
    Le sourire du clown - Tome 1 - Premier tome

    J'ai eu un instant peur en commençant la lecture, une crainte de miévrerie gentillette... Puis sans prévenir, le coup part et ça ne s'arrête plus jusqu'à la dernière case, je peux déjà dire "vivement la suite".

    Première qualité : la BD dans son ensemble, la couverture et le papier sont de qualité, c'est un beau livre et ce n'est pas désagréable, loin s'en faut.

    Ensuite, le dessin et les couleurs sont beaux : la technique employé est la peinture, nous ne sommes pas en présence d'une "BD de plus" classique.

    Puis l'histoire : une mise en place, puis une accélération du rythme, je n'en dirai pas plus... A vous de lire. Quoiqu'il en soit, j'apprécie vraiment ce choix qui consiste à ramener la BD sur notre territoire et après l'excellent "le pouvoir des innocents" des mêmes auteurs, je considère comme un plus ce retour en France. Cela nous donne un côté plus réél, tout en évitant les poncifs que l'on peut trouver dans certaines BD ou l'action se situe à l'étranger. Le décor, nous le connaissons, il est même (hasard du calendrier ...) d'actualité : une cité.

    J'espère que la suite sera à la hauteur, le niveau de ce premier tome et l'actualité le réclament !!!

    edgarmint Le 16/11/2005 à 20:05:45
    Candélabres - Tome 1 - Solédango

    Scotché !!! Excellente surprise, un superbe scénario plein d'imagination et de poésie, parfaitement agencé.
    Ce premier tome ouvre de multiples possibilités pour l'avenir de cette série. Les personnages ont des personnalités bien marquées ce qui rajoute au plaisir de la lecture.
    Juste un bémol pour le dessin qui n'est sans doute pas "génial" mais tient néanmoins largement la route.
    Un signe de qualité : je n'ai qu'une hâte, acquérir la suite...

    edgarmint Le 15/11/2005 à 22:27:47
    Mertownville - Tome 2 - Initiation

    Tout d'abord le dessin est sympa et les couleurs s'adaptent bien à l'histoire et aux personnages. L'agencement des cases et la voix off donnent un côté original à l'ensemble, même si c'est sans doute un peu trop poussé par moment.

    Maintenant le problème tourne un peu au niveau du scénario, où allons nous ? Il y a des pistes amusantes voires même intéressantes, les personnages ont une certaine fraîcheur, certes, mais certains passages ont un arrière goût de "star académy" (pour entretenir cette fraîcheur peut-être) car on se présente, se représente et se représente encore... on est déguisée (ée car monde pour ainsi dire exclusivement féminin)... on est dotées de particularismes.... Le tome 2 ne fait pas beaucoup plus avancer le schmilblick, on se retrouve presque aussi avancé qu'à la fin du tome 1.

    Bref un léger doute m'assaille quand à la suite... faut voir.

    edgarmint Le 15/11/2005 à 12:36:10

    Chroniques hospitalières ou plutôt rapport avec la mort, avec son attente, les incertitudes quelle peut engendrer...

    C. Masson raconte ici plusieurs petites annecdotes où il exprime le blindage dont le milieu hospitalier, notamment dans ces services où la mort est moniprésente, doit s'équiper. Prendre de la distance face aux événements (la visite du 1er de l'an - d'où le titre - exprime parfaitement ce décalage entre les propos tenus et les pensées du médecin), certes, mais aussi ponctuellement se prendre une terrible claque d'impuissance face à la maladie. Il évoque aussi les relations soignant/patient qui sortent pour une raison x ou y de ce seul cadre.

    Point particulièrement fort de cette BD, l'évocation, voir un soupçon de prise de position sur l'euthanasie qui est bien un problème de "terrain".

    Une BD qui comme "soupe froide" n'a rien de bien léger, mais qui est une belle évocation de ce monde vu de l'intérieur.

    edgarmint Le 14/11/2005 à 20:38:59

    Personnellement, je ne pense pas que cette BD pouvait laisser présager une telle qualité pour la suite de la production de Thompson.
    Donc juste pour prévenir, si vous avez apprécié BLANKETS qui est je pense une excellente BD (dessin et scénario), vous n'apprécierez pas nécessairement ADIEU CHUNKY RICE qui l'a précédé. Cette BD n'étant qu'une BD "indé" de plus sans grand intérêt. Elle ne sort pas du lot.

    edgarmint Le 10/11/2005 à 21:24:32

    Quand vous coupez les ponts avec un terrible passé et qu'il vous revient à la face, il arrive un moment où il faut vous rendre à l'évidence et l'affronter, c'est un peu près ce qui arrive à Tom, le rôle principal de ce film - non - de cette BD...

    Le scénario est trés bien mené, simple mais efficace. Les personnages sont relativement hauts en couleurs : les mafieux sont des mafieux dans la plus pure tradition ... l'homme acculé dans ses derniers retranchements devient un fauve ....

    Le dessin en noir et blanc, assez brouillon, colle bien au côté "noir - sordide" de l'histoire.

    Plus de 250 pages, un long et agréable moment de BD. Amateurs de polars, romans noirs, ... vous êtes servis.

    edgarmint Le 10/11/2005 à 21:08:45

    Scénario extrème mais qui peut-être envisageable... Des jeunes sans repères (pas dans le sens usuel du terme (début novembre 2005...)), fortunés à perte de vue, sans grand contact réel avec des parents qui vivent isolé ou en groupe dans leur bulle (sorte de paradis aseptisé pour milliardaires). Une farce déjà de mauvais goût au démarrage tourne au massacre...

    Tout fonctionne par description, le dessin est classique et les dialoques basiques. Il en ressort des personnages sans personnalité, ce qui est peut-être recherché, mais néanmoins trop plats pour que le lecteur s'attache ou s'identifie, même si ce n'est pas nécessairement le but.

    Bref, je pense que l'idée n'a pas été assez poussée, c'est dommage. Il reste une BD classique, agréable à lire, mais sans plus.

    edgarmint Le 10/11/2005 à 16:05:14
    Black & Mortamère - Tome 1 - Black & Mortamère niquent le système

    Mais quel magazine a donc fait une bonne critique pour cette BD... Quel naïf j'ai été...

    JAMAIS DROLE - TOUT JUSTE UNE CERTAINE VULGARITE DE BON ALOI - MAIS VRAIMENT JAMAIS DROLE, AU MIEUX LOURD (TRES LOURD).

    Suite de mauvais plagiats, dessins quelconques. La médiocrité à l'état pur.

    edgarmint Le 05/11/2005 à 12:38:52

    Un album intermédiaire dans "l'oeuvre" de Tronchet qui marque une sorte de lien entre 2 époques. En effet cette BD nage dans l'humour décapant des albums qui ont fait connaître l'auteur "jean claude tergal" et "raymond calbuth" dans une moindre mesure, mais aussi les excellentissimes "damnés de la terre". Et, dans le même temps, laisse entrevoir une évolution qui consiste justement à trouver un exutoire à cet humour dans le cadre d'un scénario bien plus construit. On peut deviner le potentiel du futur auteur de "là bas" à travers une certaine vision de la poésie déjà présente dans cet album.
    De plus cet album, évoque un sujet pas si anodin que cela, puisqu'il s'agit d'une charge, que dis-je d'une diatribe enragée contre l'ordre établi d'une sorte de pensée unique sur le consensus qui veut une joie, un bonheur de chaque instant pour chacun, ne serait-ce que par décence envers les autres...
    = = = EXCELLENT = = =

    edgarmint Le 02/11/2005 à 22:09:37
    Jean-Claude Tergal - Tome 1 - garde le moral!

    Dans sa catégorie, une pure merveille d'humour, certes de tout premier degré, mais de qualité (je parle pour l'ensemble de la série, hormis peut-être le tome 8 où il y a relâche - sans doute d'autres projets plus importants en cours). C'est vraiment bon et ça sent le vécu à plein le nez.

    Le dessin n'est pas un enchaînement de toiles de maître, mais les faciès expriment avec une belle lourdeur tous les traits de caractères possibles. De plus de multiples truculents détails sont distillés avec joie par l'auteur dans les cases pour qui saura y prêter attention.

    Tronchet arrive même à y faire passer un peu d'émotion, on le sent (on se sent) concerné par ce pauvre Jean Claude si gauche avec la chose, malchanceux chronique, voir tocquard intégral et j'en passe... Mais Tronchet veux le sauver, car il y a un peu de lui (de nous) dans ce Jean Claude et dans les derniers tomes, il parvient à glisser dans quelques cases des possibilités de rédemption pour la médiocrité de J.C. Une BD très sympa.

    Lecteur normallement constitué, tu riras.

    edgarmint Le 26/10/2005 à 00:06:32
    Cyclopes - Tome 1 - La recrue

    Cet album laisse présager le meilleur dans ce style de BD aventure - soldat d'élite - magouille politico-financière.

    Le scénario n'entre pas bêtement les 2 pieds dans le plats dans une histoire de gue-guerre classique, mais met en place des données intéressantes pour la suite. A la fin de sa lecture, le lecteur ne peut que vouloir savoir où vont les auteurs de la déjà cultissisme BD "le tueur". Le dessin est sur la même longueur d'onde que pour la série précedement citée, avec un emploi intelligent des couleurs.

    A suivre...

    edgarmint Le 24/10/2005 à 22:30:47
    Purgatoire (Chabouté) - Tome 3 - Livre 3

    Excellent. Chabouté est non seulement un dessinateur de talent, mais aussi un scénariste qui comme le bon vin se bonifie d'histoire en histoire (et comme il est dès le départ un trés bon...).

    Première qualité, cette série se finit en 3 tomes. Sincèrement merci, car combien de séries sont détruites par la volonté de leurs auteurs à les faire durer dans le temps.

    Ensuite, je me répète, le dessin est "beau", Chabouté a quitté le noir et blanc intégral, peu importe la qualité est là, toujours en restant très sombre.

    Le scénario est parfait : crédible dans l'imaginaire, poétique ... juste un peu naïf peut-être mais c'est sans doute pour cela que j'apprécie Chabouté à ce point.

    Les amateurs adoreront, ceux qui ne connaissent pas devraient découvrir une fort belle BD.

    edgarmint Le 24/10/2005 à 22:21:00
    Desperados - Tome 1 - Danse de mort

    Mélange de western et de "surnaturel"... Le scénario des 4 premiers chapitres qui fait une histoire complète est bon et à peu près crédible. A titre personnel, je trouve que l'ambiance qui se dégage de l'ensemble est bonne. Le dessin y est pour pas mal, même si le style peut paraître classique et les couleurs trop criardes.

    Un agréable moment passé.

    Par contre le 5ème chapitre est de trop... plus du tout crédible, à la limite du n'importe quoi !!! (fallait-il le faire ???). Son seul intérêt consiste à sous-entendre une possible suite des aventures de l'équipe constituée et présentée dans les 4 premiers chapitres.

    edgarmint Le 21/10/2005 à 21:08:22
    Astérix - Tome 33 - Le ciel lui tombe sur la tête

    Un mauvais pastiche ? Non, c'est pour de vrai. Bon, ben on doit s'y faire, Astérix c'est terminé, depuis bien lontemps d'ailleurs... Quel naïf ai-je encore fait sur ce coup là.

    edgarmint Le 18/10/2005 à 12:03:19

    Avec ces 2 auteurs de la BD contemporaine à vocation d'étude sociologique (monsieur Jean, corps à corps) j'étais étonné par la couverture. En fait l'idée qui est à la base du scénario est très bonne et l'on retrouve quelques caractéristiques qui font la force des auteurs. Le dessin est lui sans surprise et même assez classique, mais ce n'est pas le plus important pour ce type de BD. Néanmoins il reste dommage que, selon moi, le scénario parte un peu en"live" sur la fin...

    Cela n'en demeure pas moins un agréable moment de lecture, notamment pour les amateurs de ces 2 monsieurs de la BD.

    edgarmint Le 14/10/2005 à 21:20:54

    NUL, ça sonne bien.

    Si j'ai bien compris la démlarche, il s'agit de transposer un scénario de soap opéra pour TV en BD, avec des pubs au milieu... Bon ben voilà, la médiocrité des soap opéra et retranscrite en BD, super...

    J'avais acheté cette BD par principe parce que d'habitude Giardino sort du travail de qualité et que je pensais que je passerai un bon moment... échec sur toute la ligne, je ne suis même pas allé jusqu'au bout...

    Même le dessin n'a rien d'enthousiasmant, et que dire des couleurs "flashy" si ce n'est "Arrrgh pitié plus jamais ça".

    Donc NUL, absolument NUL. La médiocrité à l'état pur.

    edgarmint Le 10/10/2005 à 22:06:37
    Carême - Tome 1 - Nuit Blanche

    un véritable chef d'oeuvre (tome1 et 2).

    Une histoire toute simple sur l'amitié, superbement racontée, l'émotion passe très bien. Le tout dans un monde entre 2 époques (que je situerais entre les années 1900 et le futur proche) réinventé par les auteurs, qui reste néanmoins
    parfaitement crédible.

    Le dessin est original et somptueux, notamment concernant les "décors". Les couleurs sont parfaitement adaptées.

    Un grand moment de BD.

    edgarmint Le 07/10/2005 à 22:07:17
    Le réseau Bombyce - Tome 1 - Papillons de nuit

    Dans notre monde, remodelé à la façon du scénariste et du dessinateur, une superbe histoire pour laquelle les qualificatifs ne manquent pas : dure, triste, parfois drôle, imaginative, ...

    Un grand moment de BD.

    edgarmint Le 07/10/2005 à 19:30:59

    Bon, soyons d'accord, je ne retire rien sur le contenu de la première édition. Par contre le contenu supplémentaire de la réédition est à pleurer de médiocrité (je viens de l'acquérir parce que j'y croyais dure comme fer à une bonne vieille suite - déception...), d'ailleurs les auteurs en sont bien conscient et n'ont pas poussé l'expérience trop loin : il ont eu l'insolence dans un sens, mais le respect des lecteurs dans l'autre d'arrêter au milieu leur suite...

    edgarmint Le 07/10/2005 à 19:23:32
    Le territoire - Tome 3 - Disparition

    Une très bonne série dont le côté surnaturel reste "plausible". le scénario mêle habillement notre époque avec un monde parallèle ("le territoire").

    Le dessin sans être génial, s'adapte parfaitement au scénario. Le ton des couleurs est bon.

    L'histoire est rythmée et parfaitement scénarisée (Corbeyran maîtrise à la perfection ce domaine...), le lecteur ne peut que rester accroché s'il adhère à ce genre de BD.

    Bref du tout bon Corbeyran dans la lignée du chant des stryges, mais en abordant ce rapport monde réel/l'autre monde sous un autre angle (moins militaire/soldats d'élite) plus intimiste ce qui n'enlève rien à l'ensemble.

    edgarmint Le 07/10/2005 à 15:35:07

    Un polar bien noir, relativement crédible. Le dessin s'accomode parfaitement au scénario et fait preuve d'originalité, les couleurs sont adaptées. L'histoire est bien racontée, le scénariste amène l'ensemble de manière trés intelligente. Les personnages ont des personnalités bien étudiées, ce qui donne un vrai plus à l'ensemble.

    Un excellent moment de lecture.

    edgarmint Le 07/10/2005 à 14:08:59
    Pandora Box - Tome 1 - L'orgueil

    Il s'agit à mon avis d'une série trés médiatisée, mais qui ne tient pas toutes ses promesses. J'en suis actuellement au tome 6 et force est de constater que le lien qui est sensé unir ces BD me paraît plus un prétexte qu'autre chose, mais bon... (s'agit-il d'une suite de "one shot" ?). Je suis d'avance très perplexe sur le capacité du tome 8 à élever, sublimer, ... cette série.

    Les tomes sont de qualité variable, avec de mon point vue le 5 portant sur l'avarice qui est d'un ennui profond et le 3 portant sur la gourmandise plutôt sympa (éventuellement à acheter en "one shot" si cela a un sens).

    Les dessins sont globalements bons, mais sans aucune originalité toutefois.

    Pour résumer, je pense que dans la catégorie il y mieux sur le marché, maintenant le niveau global reste parfaitement convenable mais sans plus (et c'est encore heureux au vu de l'abattage médiatique qui a précédé le commencement de cette série).

    edgarmint Le 06/10/2005 à 21:50:45
    Les rêves de Milton - Tome 1 - Les rêves de Milton - Tome 1

    Du Jim Thompson en BD dans sa veine la plus malsaine : misère, atmosphère lourde, temps pourri, personnages hauts en couleurs rugueux, manipulateurs, simplets... Ce roman (BD) noir est excellent dans tous les domaines.

    Tout d'abord, le dessin, et pourtant, au début de la lecture, il me rebutait un peu (comme pour De Crécy dans "Léon la came"). Puis petit à petit l'oeil du lecteur s'y habitue et l'on s'aperçoit qu'il colle à l'ambiance sordide recherchée. Les couleurs claires pâles viennent même amplifier cet effet.

    Pour le scénario, les sensations sont identiques : le démarrage parait lent, puis une fois que l'atmosphère générale est en place, l'engrenage de l'histoire se met en branle et l'on ne veut plus que ça s'arrête (une telle qualité...)...

    Il ne me reste plus qu'à prendre mon mal en patience, en l'attente de la suite.

    edgarmint Le 06/10/2005 à 19:33:19
    Marzi - Tome 1 - Petite carpe

    Cette chronique de la Pologne des temps durs est agréable à lire (de la France des temps durs!!! Non, là j'ironise et la lecture de cette BD peut remettre bien des choses à leur juste place).

    Le dessin est sans génie mais a un certain style qui lui est propre et est sympa.

    La Pologne vue par l'oeil d'une petite fille, voilà qui rend cette BD de mon point de vue particulièrement intéressante, car elle en devient accessible aux enfants (à nous de leur expliquer certaines subtilités). Ne serait-ce qu'un peu d'histoire/géographie : "c'est où la Pologne ma fille" "c'est là ou est né le pape mon père (NDLR :l'ancien)" "Bien ma fille, mais ce n'est pas le tout..."

    Une BD à faire partager aux enfants... A lire en famille.

    edgarmint Le 06/10/2005 à 19:20:44

    Chroniques amoureuses de 7 ans à la trentaine sous formes de courtes anecdotes liées par le narrateur. le dessin est quelconque, mais les histoires s'enchaînent relativement bien. Ca se lit vite, il y a de l'humour. Cette BD demeure toutefois sans grande originalité et reste assez classique dans le genre (cette BD plaira essentiellement aux amateurs de l'introspection avec le recul et le désabusement de l'âge).

    Une BD pour passer un moment sympa.

    edgarmint Le 01/10/2005 à 11:53:32

    Avec la réédtion, m'est venue l'envie de relire ce grand moment de BD indépendante. Hé bien ça n'a pas changé en 10 ans, toujours un trésor de la BD (de toute manière, soit vous adorerez cette BD, soit ... ben vous détesterez).

    Le concept est d'une bêtise à la hauteur de la BD : Bouzard et Druilhe font une planche sur deux et improvisent la suite au fur et à mesure.

    L'histoire : en 2 mots, des extra-terrestres en fuite atterisent dans un camping proche d'une plage et souhaitent faire "ami-ami" avec l'autochtone... Donc pour commencer ils se déguisent en habitant de la planéte bleue : en vache..., et "ami-ami" ils vont le faire dès le premier soir au point d'échanger des "signes de bienvenue" avec quelques jeunes en vacances dans ce camping. Ami qui a lu cette BD, seul toi peut comprendre les finesses (voir les lourds sous-entendus) que j'essaye de glisser. Bon en gros il n'y a pas vraiment d'histoire, c'est une semaine dans un camping d'Oléron.

    Par principe on ne devrait sans doute pas parler de chef d'oeuvre absolu (par exemple ne devrait pas nécessairement plaire aux jeunes de 7 à 77 ans, il faut sans doute une certaine jeunesse d'esprit, voir du vécu en la matière pour appréhender toute la finesse de notre duo d'auteurs), mais pour moi c'en est un à sa façon. Dans ce genre il est difficile de faire mieux, même si "plageman" de Bouzard relève le défi avec brio.

    AMIS des campings, des beaufs, d'E.T., des ZZ TOP, du Dieu KRO, de la médiocrité, des bassesses... ce livre est pour toi.



    edgarmint Le 01/10/2005 à 11:31:00
    Ratafia - Tome 1 - Mon nom est Capitaine

    BD pour enfants... la couverture, voir le dessin pourraient le laisser penser ! hé bien force est de constater que non. Car si le dessin est bon, les dialogues sont excellents et relèvent, au niveau compréhension des finesses, de la maturité adulte. Or ce sont ces finesses qui sont la qualité majeure de cette BD.

    L'histoire commence doucement, puis arrivent les premiers bons mots qui sont amenés avec intelligence. Là, le ton est donné : nous sommes pas dans le monde du premier degré ennuyant. Une fois lancé, ça ne s'arrête plus et ça demeure bon de bout en bout.

    un agréable moment à passer.

    edgarmint Le 27/09/2005 à 21:52:06
    Paradise - Tome 1 - La saison des orages

    On retrouve un peu l'ambiance de "l'amerzone" et le coup de patte de Sokal : nous sommes dans son monde. Cela à un tel point que j'ai été surpris que ce ne soit pas lui le dessinateur.

    Mon grand plaisir dans cet album a été de retrouver le monde du Sokal que j'aimais (qu'il m'excuse, mais je trouvais sa production récente de Canardo en chute libre au niveau qualité...) et ce même, j'insiste sur ce point, s'il n'est pas le dessinateur.

    Pour ce qui concerne le scénario, ce premier tome pose l'intrigue et met en place les personnages principaux, mais ne se suffit pas à lui-même pour que l'on puisse dès à présent se prononcer sur le niveau de la série. J'attends avec impatience la suite.

    edgarmint Le 27/09/2005 à 15:11:03

    Cela faisait un certain temps que je souhaitais lire cette BD, j'ai été déçu.

    Il s'agit comme le laisse penser son abord extérieur effectivement d'une belle BD (format, papier ...). Le dessin renforce cette idée, notamment car il parvient à bien faire respirer une certaine ambiance malsaine. Mais de par sa spécificité, il risque de rebuter certains lecteurs (ce qui ne pose pas en soi un véritable problème, car il reste important de ne pas formater la BD).

    Au niveau scénario, il s'agit en fait d'un enchaînement de courtes histoires (voir d'époques) dans une même maison, mais de mon point de vue, il est difficile de trouver un véritable lien entre ces histoires qui soit intéressant. Je pense que le principale pêché de ce scénario tient du fait que si l'auteur connait toutes les clefs de son scénario, il n'en va pas nécessairement de même pour le lecteur qui a du mal à s'y retrouver.

    edgarmint Le 27/09/2005 à 14:56:16
    La trilogie noire - Tome 1 - La vie est dégueulasse

    Bon petit polar.

    Le dessin est adapté au scénario et dépeint bien une certaine idée que l'on peut avoir des années 1920. L'ambiance grissaille générale renforce le côté roman noir.

    Le scénario reprend le roman de Léo Mallet. Crédible et typique du roman noir de cette époque, les amateurs apprécieront. Il est cependant dommage que la fin soit difficilement adaptable en BD et donc que l'on finisse la lecture sur une fausse note. Néanmoins, ce type de roman se lit plus pour la retranscription d'une ambiance que pour son issu, donc l'ensemble est de qualité.

    La suite de la série devrait être de la même veine, à conseiller aux amateurs de ce type de BD.

    edgarmint Le 26/09/2005 à 12:14:04

    Une BD sympa sur le thème des "premiers amours - baisers"... (du "cathé" à l'adolescence qui dure dans le temps !). Le sujet est un classique, mais trop souvent abordé de façon fleur bleue ou commerciale... Là ce n'est manifestement pas le cas. Je retrouve un peu de la jeunesse de "Jean Claude Tergal" pour les amateurs de Tronchet et de "l'âge ingrat" de Chauzy", bref un côté trés loose que nous avons tous à des degrès différents parfaitement maîtrisé. Le tout à la sauce Germanique laquelle reste trés proche de la notre en fin de compte.

    Le dessin sans être génial s'accomode pas mal du tout aux déboires de notre "héros - ado" : dans un style indé (on est produit par les requins marteaux ou pas...) sans être pour autant brouillon.

    A conseiller à tous ceux pour lesquels ce type de BD est toujours un moment de détente et de sourire tranquille voir connaisseur.

    edgarmint Le 26/09/2005 à 12:03:08

    J'ai eu l'occasion de découvrir G. Mardon dans l'album "corps à corps", lequel m'avait bluffé au niveau de l'organisation du scénario et des multiples trouvailles et surprises mises en place pour surprendre le lecteur. L'auteur parvient à ne jamais sombrer dans la facilité.

    Dans cet album plus ancien de l'auteur, même si le thème n'est pas le même (belle polyvalence de l'auteur soit dit en passant), je me retrouve agréablement surpris par cet art d'amener petit à petit la fin. Une fin sans grande importance, il convient de préciser que ce n'est pas un polar ! Mais néanmoins une belle fin pour cette histoire qui aborde divers sujets sans s'y perdre (famille, marine, camaraderie, guerre, générations, ...)... C'est la vie d'un homme, quoi de plus simple et de plus beau quand c'est bien fait et c'est le cas.

    Le dessin s'accomode très bien au récit.

    Je recommande.

    edgarmint Le 22/09/2005 à 18:32:16
    Le club des quatre - Tome 1 - Le Club des Quatre joue la gagne

    En temps normal, j'apprécie ce que produit notre bon vieux Bouzard ("les pauvres types de l'espace", "Plageman", les autobiographies ...). Le dessin n'est jamais génial, mais soyons clair, en lisant du Bouzard, on ne cherche pas de l'art à l'état brut !!!

    Par contre, pour la déconnade, usuellement, nous sommes servis et bien. Là, dans le cadre du club des 4, je suis plus septique. A mon avis l'idée de départ était bonne, reprendre la madeleine Proustienne de notre tendre jeunesse pouvait être sujet à une bonne et franche poilade, d'ailleurs la présentation des personnages au début m'a fait penser que le meilleur était à venir tant cette mise en bouche était bonne. Mais le résultat global est décevant, comme si Bouzard s'était bridé.

    Je n'ai pas beaucoup rit... mais je maintiens que l'idée était bonne. Allez père Bouzard, fais nous une bonne surprise, ne te retiens plus, brise ta censure psychologique (n'oserais-tu pas t'attaquer à tes souvenirs d'enfance ?), lâche toi comme tu sais le faire si bien et ponds nous un tome 2 de bonne facture.

    edgarmint Le 22/09/2005 à 18:02:00
    L'enfant de l'orage / Le Prince de l'orage - Tome 1 - Pierres de sang

    J'ai décidé cet été d'essayer l'héroïc fantasy... J'avais des préjugés qui dans la plupart des cas ont été (malheureusement) confirmés...

    Mais là j'ai été agréablement surpris :

    - Déjà je pense qu'il s'agit d'un type de BD qui nécessite un dessin de grande qualité. Dans le cas présent, c'est une réussite, le dessin est somptueux et la mise en couleur y est parfaitement adaptée.

    - Ensuite, le monde décrit est crédible (tout en sachant que l'on baigne en H.F. ... restons les pieds sur terre !!!) et nous permet de "s'évader" voire de "voyager" ce qui est quand même assez sympa (re-merci au dessinateur et au coloriste pour ces moments).

    - Les personnages sont intéressants, avec des personnalités que le lecteur peut bien ressentir.

    - Le scénario est de qualité, tout s'enchaîne bien, sans incohérence. J'attends la suite avec impatience.

    A mon avis, cette BD peut-être considérée comme "indispensable", car elle est de grande qualité et est accessible à un réfractaire à l'H.F. comme moi. Elle possède donc en quelque sorte un caractère universel.

    Je la conseille à tous sans réserve.

    edgarmint Le 22/09/2005 à 17:35:59

    Peut-être pour les amateurs, et encore... amateur de quoi ?

    Le dessin ne me paraît pas extraordinaire, mais là il y a une question de goût.

    Quand au scénario, la question est quel scénario ??? Peut-être ai-je déjà du mal avec l'héroïc Fantasy à la base, mais j'essaye de m'y mettre pour comprendre l'engouement relatif au phénomène et j'ai eu quelques bonnes surprises "l'enfant de l'orage" par exemple. Cependant, dans la cas présent je n'ai pour ainsi dire rien compris, à moins qu'il ne s'agisse d'un affligeant premier degré... mais alors là, où est l'histoire ??? Bref, l'ensemble me semble haché et sans intérêt.

    edgarmint Le 21/09/2005 à 19:19:15

    A BD difficile, critique difficile. Déjà l'idée : UNE CHRONIQUE DU QUOTIDIEN. Des personnes, sans affinités qui tombent sous le sens, s'entrecroisent, se rencontrent, font l'amour furtivement dans les W.C. d'un restaurant, se quittent,... Le dessin est relativement simple, mais sympa et vient parfaitement accompagner le scénario.

    L'un des côtés intéressants de ces histoires qui se croisent, se lient et se délient, c'est cette capacité qu'a l'auteur à jouer avec nous : dans un premier temps parvenir à ce que tel ou tel personnage nous agace puis parvenir à nous faire découvrir une autre facette de cette même personne.

    S'il n'y a pas de réèl scénario global, c'est qu'il s'agit de plusieurs mini-scénar qui s'entrechoquent les uns les autres sur une durée d'une semaine environ. Mais l'architecture de l'ensemble est construite avec intelligence et sensibilite : tout s'imbrique parfaitement et surprend même le lecteur à plusieurs reprises.

    Petit plus, d'excellentes touches d'humour, toujours dans la finesse (le "bande de petits bâtards" est amené d'excellente manière). Alors, à conseiller à ceux qui aiment "Monsieur Jean", "Lapinot", ... voir Woody Allen...

    edgarmint Le 19/09/2005 à 16:19:34
    Supermurgeman - Tome 0 - Joue et gagne !

    Et bien là, même pour les amateurs "à éviter à tout prix"...
    Les dessins sont mauvais.
    Je n'ai jamais esquissé un sourire.

    Comme bien souvent dans cette collection la qualité est une donnée très variable et il est même assez singulier que "poisson pilote" édite la suite que certe je n'ai pas lu et ne compte pas acheter.

    Bon quelques tuyaux, si le titre vous a donné du rêve ... je me permets de vous conseiller "les pauvres types de l'espace" de Bouzard dans la même collection (comme ça nous sommes quittes) où là, vous devriez trouver un certain humour peu commun...

    edgarmint Le 17/09/2005 à 10:22:12

    C'est d'un ennui... c'est long... il faut du courage pour aller au bout. Le dessin est absolument quelconque. Heureusement qu'il y a quelques râres touches d'humour pour éviter la nullité absolue. Je n'ai rien à rajouter, tout est dit.

    edgarmint Le 13/09/2005 à 11:45:34

    INDENIABLEMENT LE MEILLEUR CHAUZY.

    A ses début, Chauzy flirta avec le roman noir chez futuropolis. Puis ayant grandi, il eu assez de recul pour taquiner l'autodérision ("parano", "l'âge ingrat"), où l'on sentait un certain vécu. Enfin, récemment Chauzy s'est lancé dans le policier dans un premier temps en demeurant fidèle à un certain sens de l'humour ("Clara"), mais cela de mon point de vue gâchait le potentiel qui se révèle enfin, le mélange des genres n'était pas parfait. Puis il s'est attaqué au polar pur et dur avec plusieurs collaborations avec "Jonquet".

    Dans "rouge est ma couleur", il réalise avec Villard un somptueux polar. J'ai toujours considéré que bien souvent les meilleurs BD étaient celles en 1 tome (voir 2 ou 3 maximum... si nécessaire). Mais encore ne faut-il pas se rater dans cet exercice et c'est le cas. Le scénario tient parfaitement debout et s'enchaîne parfaitement. Côté dessin, il s'accomode parfaitement à cette ambiance sordide nord-parisienne (comme c'était déjà le cas pour "la vie de ma mère" avec Jonquet).

    BREF, UN EXCELLENT POLAR EN BD - ce qui est assez râre pour mériter notre attention. Devrait plaire aux amateurs de genre.

    edgarmint Le 05/09/2005 à 15:17:56

    J'attendais beaucoup de cette production en commun du couple Tronchet-Sibran, mais je suis déçu et je n'arrive même pas à bien définir pourquoi.

    J'ai un sentiment d'inachevé, peut-être que le dessin de Didier Tronchet n'est pas adapté pour cette histoire (contrairement, de mon point de vue, à "Là-bas"), peut-être que le roman d'Anne Sibran (certes, je ne l'ai pas lu) est trop condensé et ne parvient pas à s'épanouir sous cette forme.

    C'est sans doute là le principal problème : la trop grande complicité entre la romancière et le dessinateur (puissent-ils m'excuser). Je m'explique : eux maîtrisent parfaitement le roman, la plupart des lecteurs de la BD, non... Trop de choses sont sous-entendues (voire survolées) et rendent la BD particulièrement difficile à suivre, voire hachée. Peut-être qu'en 2 tomes l'histoire aurait pu prendre toute sa dimension...

    C'est dommage.

    edgarmint Le 03/09/2005 à 12:43:04
    Francis - Tome 1 - Francis blaireau farceur

    Première évaluation..., le terme "trés bon" est exactement celui qui convient. Clarifions d'entrée de jeu l'affaire, il ne s'agit pas de lire cette BD pour le dessin, ni même le scénario... Mais pour les dialogues.

    Sous forme d'histoires minimalistes en 6 cases (voir 5, la première étant une constante de départ "Et hop, Francis se promène à la campagne"), Francis fait ce que moultes d'entre nous souhaiteraient bien pouvoir faire, mais voilà, nous sommes humain (avec une âme) et Francis est un animal (sans âme). Et nous savons tous que notre comportement sur cette bonne vieille terre conditionne le futur de notre âme... Donc Francis le fait pour nous.

    Francis est sans limite (et en BD, sans limite c'est sans limite) : il trompe, rejette, abuse, utilise ... les siens sans aucune morale et quand il est mort, il ressuscite, alors pourquoi se priver !!! Do it again and let us go.

    A ne pas lire en public (dans le bus bondé par exemple, c'est l'expérience qui parle), vous risquez de ne pas maîtriser un fou rire qui pourrait bien vous prendre par surprise...