Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - chewbamike

Visualiser les 21 avis postés dans la bedetheque
    chewbamike Le 07/04/2008 à 11:04:59

    Comment dire? il y a tellement de clichés et de scènes ratées et une telle absence de profondeur qu'on est proche de la daube sauce tex-mex... Dommage quant on sait le talent des auteurs réunis. Après, l'emballage, le tirage de tête, c'est pour épater la galerie inépuisable des amateurs bédépensiers et chercheurs de personnages aptes à jouer les miss t-shirt mouillés dans soirées pour adulescents en ribotte

    chewbamike Le 16/11/2005 à 15:02:40

    la bédé au service de l'histoire. Davodeau nous livre une chronique sociale tirée de sa propre expérience. Passionnant à lire pour tout féru d'histoire sociale. Egalement un regard décalé sur les évolutions sociales et politiques entre 1935 et 1985.

    chewbamike Le 05/09/2005 à 13:39:35
    Ratafia - Tome 1 - Mon nom est Capitaine

    Agréable lecture d'été: succession de quiproquos et de situations absurdes entre un capitaine joueur épicurien (pas toujours fin) et des pirates traditionnels. Plaira particulièrement aux amateurs de jeux de mots. Décevra ceux qui apprécient un beau graphisme (pauvre Titien) et un scénario plus fouillé.

    chewbamike Le 02/09/2005 à 15:47:29

    Cet album reprend les anciens titres du Renaud illustré, déjà publié précédemment chez Delcourt en 86, auxquels se sont rajoutés quelques titres du dernier album. Ce genre d'exercice est tjours délicat et forcément inégal (certaines chansons sont mises en image sans paroles, d'autres simplement reproduites et illustrées). J'ai rarement accroché et cet opus-ci confirme la règle selon laquelle la rencontre des arts ne va pas de soi...

    Ma femme, fan de Renaud n'a pas vraiment accroché, non plus.

    chewbamike Le 02/09/2005 à 15:34:47
    Le cycle de Cyann - Tome 3 - Aïeïa d'Aldaal

    Thelma et Louise à la poursuite de l'épice dans un univers digne de mad max sont sur un bateau. Si l'une d'elles tombe à l'eau, on verra ses p'tits lolos.

    Pour le reste, pas grand chose...

    chewbamike Le 02/09/2005 à 10:31:26

    Ma deuxième incursion dans l'univers de Marjane Satrapi après Poulet aux prunes (comme quoi, Angougou, ça ouvre les horizons). Récit plus en apparence léger dont on peut se demander ici s'il aurait le même retentissement dans un contexte plus occidental.

    Certes, entrer dans le cercle fermé des conversations entre femmes iraniennes dont les hommes sont exclus, procure un certain plaisir voyeuriste, alimenté par les textes crus et les anecdotes souvent sexuelles (et dramatiquement drôles) des membres du cénacle, mais le sujet de fond en perd un peu de son importance. On perçoit que les fameuses broderies sont un enjeu bien plus important que l'évocation qui en est faite dans ce récit. On en ressort amusé, sensibilisé, mais aussi un tantinet fataliste (du moins en ce qiu me concerne).

    Un album peut-être plus féminin, aussi, et en soi, c'est déjà assez rare que pour être souligné.

    chewbamike Le 01/09/2005 à 10:59:46

    C'est beau un auteur dans la pleine maturité de son talent et de sa vie.

    Cet album est un exemple parfait d'un art mis au service d'une histoire simple, humaine et touchante.

    Il démontre aussi qu'on peut vivre et partager sa mid-life crisis autrement qu'en se regardant le nombril et en s'interrogeant sur sa capacité à être génial en permanence.

    chewbamike Le 31/08/2005 à 17:28:21
    Spirou et Fantasio - Tome 20 - Le faiseur d'or

    C'est le premier Spirou avec fournier à la manoeuvre. On peut dire sans risques que l'essai est réussi même si la transition a été facilitée par le parrainage de Franquin et son intervention dans certaines cases. Pour ce nouveau cycle, on retrouve d'emblée les personnages-clé de la série: Champignac, Marsu, Zorglub, Zantafio, le Maire de Champignac. Ajoutez-y une trame criminelle et une petite dose d'ésotérisme et vous obtenez une bonne histoire, seulement gâchée par une intervention orale malheureuse du marsupilami, mal amenée et incongrue. Au final, on trouve déjà une marque "fournier" qui trouvera son apogée dans l'Ankou.

    La seconde histoire de l'album est touchante, très dans l'esprit des "noëls du journal de spirou".

    La troisième histoire, sorte de bande annonce de l'album suivant, si elle part d'une bonne, est, selon moi, confuse.

    chewbamike Le 31/08/2005 à 15:25:48

    Une performance atypique dans le paysage des auteurs de bédé, celle d'un médecin qui a choisi le crayon pour témoigner de la misère des SDF au quotidien et de leur volonté de conserver leur dignité à travers une soupe chaude. Ni versant ni dans le message moralisateur, ni dans la dénonciation militante, le monologue introspectif du vagabond nous accompagne bien après la dernière page. Et si un jour c'était moi...

    chewbamike Le 31/08/2005 à 15:14:19
    Game over - Tome 1 - Blork Raider

    Spin off de la série Kid Paddle, cette série basée sur un personnage de jeu vidéo fictif ne décolle pas. A peine quelques sourires sont-ils esquissés à la lecture de certains gags. Finalement, je préfère le barbare à dose homéopathique dans la série mère.

    chewbamike Le 31/08/2005 à 14:35:25
    Donjon Parade - Tome 1 - Un donjon de trop

    Une leçon de marketing d'origine médiévale qui se laisse lire, mais constitue une porte dérobée dans l'univers du donjon. En d'autres mots, pas la meilleure pour en saisir toute la richesse.

    chewbamike Le 02/03/2005 à 13:01:21

    Passé l'aspect un peu criard des couleurs, sorties tout droit des fringues pour djeuns de chez H&M en méga flashy, on s'accroche rapidement aux destinées de trois jeunes filles très agréables à regarder, chacune paumée à leur manière, et qui témoignent d'un certain mal de vivre dans une société qui pousse à l'individualisme tout en pénalisant les isolés (les jeunes d'aujourd'hui, toujours à faire la fête, à boire et à se droguer, ils n'ont que ce qu'ils méritent mon bon monsieur)!!. Le message est flou à la fin de la lecture, le prince charmant se trouve-t-il comme ça, d'un claquement de doigts ou bien doit-on prendre le temps de construire une relation au-delà des apparences.

    Le destin change d'une histoire à l'autre. Les traits restent relativement épais, se rapprochant parfois d'un côté pop art pas forcément séducteur, mais qui tranche dans la production actuelle.

    Un auteur à suivre et un très bon album qui contient trois récits en un. Longue vie à la collection découvertes de Pierre Paquet

    chewbamike Le 01/03/2005 à 17:46:08

    C'est le premier album de cet auteur que je découvre, hormis le cycle des amis de saltiel qui m'avait peu convaincu. Me voici rassuré par un très beau récit, mettant en évidence les petites et grandes failles de l'esprit humain dans ses conflits quotidiens. Les couleurs pastels contribuent à adoucir le récit , le découpage et le cadrage lui donnent par contrent une certaine intensité et un dynamisme aux moment-clés. Le lecteur se transforme en voyeur malgré lui d'une tranche de vie quotidienne et est presque honteux de pouvoir lire dans l'esprit de chacun des personnages, hormis celui qui chute pour de bon.

    chewbamike Le 18/02/2005 à 13:00:06



    L'ensemble se tient bien (si on accepte l'approche) et offre un angle de vue intéressant sur le statut des noirs à un certain moment de l'histoire américaine. Bien qu'on manque de repères géographiques ou historique (contenu informatif est le bon terme).

    Par contre, le traitement du sujet se veut parfois un peu désinvolte et c'est mal maîtrisé, selon moi. Soit on adopte effectivement une approche à la "Coën" et la mort d'un black "peut" être traitée ironiquement mais alors pourquoi la violence subséquente. Soit le sujet est effectivement grave et dans ce cas, le traitement est trop léger. Bref, léger malaise.

    Quant au dessin, il est perfectible et un peu "prétentieux": le chargement des cases en éléments de décors, en jeux d'ombre et de lumière (par ailleurs sublimes) cache une approche étrange des personnages (volume, gestes, proportions) et des cases un peu ratées.

    Enfin, pinaille. Dans les premières cases, le pendu a un trou dans la chaussure, qui disparaît par la suite.

    Malgré tout un album intéressant, mais deux tons en dessous de Kuklos, la route de Selma ou Jim Cutlass.

    chewbamike Le 07/01/2005 à 10:35:10
    Clifton - Tome 19 - Lune Noire


    Clifton en mission en Corée du Nord pour récupérer le neveu du prince Charles en perdition dans une secte débiloïde. Malgré quelques clichés, gros comme des C-130 à Fleming, à Hergé et à la série Clifton (la vraie, l'originale), cet album sombre corps et âmes dans le fade, l'attendu, la tarte à la crème. Miss partridge a par moments une tête de clafoutis et le scénario regorge d'invraisemblances. Arrêtez le massacre!

    chewbamike Le 22/11/2004 à 15:03:57
    Supermurgeman - Tome 1 - La loi de la jungle

    Cet album porte bien son nom, c'est le moins qu'on puisse dire. Et encore, s'il avait vraiment fallu pousser la caricature à l'extrême, l'album est assez soft. Le héros (enfin, si l'on peut dire) n'envoie son dégueulis sulfurique que trop peu. A la rigueur Kid Paddle est meilleur sur ce terrain-là. Bizarre pour une collection qui ose beaucoup et qui innove franchement.

    Pour le reste, scénario étroit, qui essaie de parodier à la fois la téléréalité et la mondialisation, et dessin un poil trop polissé...

    chewbamike Le 22/11/2004 à 14:53:53
    Gilgamesh (De Bonneval/Duchazeau) - Tome 1 - Le Tyran


    La principale qualité de cette bédé est son ouverture sur les légendes mésopotamiennes. Pour le reste, malgré un dessin intéressant (difficile de reconnaître certains personnages), l'histoire se traîne un peu et l'intrigue n'est pas franchement passionante. Malgré un contexte mythologique intéressant, c'est un petit cru dans la collection poisson-pilote.

    Chewbamike Le 30/07/2004 à 14:33:16
    Le photographe - Tome 1 - Tome 1


    Le mariage de la photographie et de la bande dessinée avait déjà été testé à quelques rares reprises, notamment par Christin et Bilal dans un Los Angelès revisité, mais dans un style graphique plus proche de l'album illustré que de la BD.

    Ici, le pari est total, périlleux, et pour tout dire une superbe réussite. Le reportage qui nous est donné par Lefevre, Lemercier et Guibert, dessinateur qui décidement et heureusement ne se cantonne pas dans un seul genre et ose prendre des risques, est superbe.

    Le dessin se met au service de la photo mais est également servi par elle et donne au récit, à priori monotone, et aux personnages au caractère assez peu affirmé, une coloration particulière. L'alternance noir et blanc / couleurs permet de passer du réel à l'imaginaire dans une logique inversée: c'est le dessin qui donne du relief aux photos en noir et blanc et c'est les photos qui donnent du relief aux personnages dessinés. Ce sont enfin les mots qui permettent de traduire le sentiment des personnages

    Quant à l'enjeu du récit, il est intemporel - la guerre en Afghanistan a commencé en 1984 - et actuel. Il invite à réflechir à l'heure où MSF annonce son retraint d'afghanistan (juillet 2004).

    Chewbamike Le 27/07/2004 à 17:13:58
    Enchaînés - Tome 1 - Le tentateur


    C'est bizarre mais j'ai l'impression que la tendance est à faire des albums qui s'apparentent de plus en plus à des polars à l'américaine, d'excellente facture au demeurant, mais qui tiennent plus de la série B que du chef-d'oeuvre. Ce n'est pas un drame en soi, mais il y a comme un sentiment de déjà vu une fois l'album refermé.

    Pour en venir à cet album, au delà des caractérisitiques techniques déjà soulignées, le petit plus est qu'il mèle des éléments de réalisme qui tiennent également du documentaire. Une sorte de docu-soap en bandes dessinées en qq sorte, avec un sens du suspense très bien entretenu et une suite qui s'annonce plus dure que ce premier volume.

    Chewbamike Le 14/07/2004 à 16:28:57
    Largo Winch - Tome 13 - Le prix de l'argent

    Après un dyptique hollywoodien relativement décevant, Largo nous revient dans un contexte plus propice à mettre au défi ses talents de chef d'entreprise multi-millardaire, la haute voltige industrielle et financière.

    Du moins, le croit-on. La mise en bouche de l'album est effectivement appétissante. JVH, par la voix de son héros nous fait une critique, à mots feutrés (faut pas pousser, non plus!), des mécanismes et dérives de l'économie mondialisée et de la pensée unique, dramatiquement ponctuée par un suicide en direct TV d'une des victimes de ces dérives.

    Comme à son habitude, selon un mécanisme bien rodé, Largo s'empêtre ensuite, parfois très naïvement, dans les ennuis qui laissent croire à la fin de l'album que cette fois-ci, il ne pourra vraiment pas s'en sortir. L'intrigue, financière au départ, s'est doublée d'une histoire d'accusation d'homicide et s'est triplée d'une accusation de meurtre suivie d'une évasion rocambolesque. Dans l'ombre rode un ami qui lui veut du mal tandis que ses propres amis se sont fait la malle. Bref, dans le prochain album, Largo contre-attaquera, c'est sûr.

    Alors que par moments on s'attend à voir Largo croiser XIII dans le village de bouseux américains qui veulent lui faire la peau, on se laisse toutefois embarquer sans rechigner dans l'intrigue, laquelle nous permet de voyager dans des décors contrastés, soulignés par une mise en couleurs parfois forcée dans les paysages enneigés.

    Au final, un bon album de la série, pour lequel les auteurs n'ont cependant pas pris énormément de risques. Un moment de lecture agréable.

    Chewbamike Le 14/07/2004 à 16:08:06
    Clifton - Tome 14 - Le clan Mc Gregor


    Ce 14e volume des aventures de Clifton dans la collection "noire" est le premier que Bédu a mené seul (dessin et scénario). Il reprend les ingrédients et personnages traditionnels de la série en y incluant un peu de charme féminin (trop peu) et sans trop forcer les clichés (ce que Macherot en son temps n'hésitait pas à faire tout en étant beaucoup plus subtil).

    L'intrigue est très classique, sans réelle surprise: un crime a eu lieu dans un château en Ecosse et tout accuse l'un de ses habitants. Clifton pourra-t-il lutter contre les évidences? En réalité, il ne se fatigue pas beaucoup pour le faire.

    Les gags eux-mêmes sont gros, répétitifs et attendus. On était habitué à mieux. Le contexte géographique est lui-même peu exploité alors que l'Ecosse aurait pu prêter à un peu plus de charme graphique.

    Au final, un premier essai en solo très moyen pour une série qui aura trop souvent changé de metteurs en texte et en image.