Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Reginhard

Visualiser les 60 avis postés dans la bedetheque
    Reginhard Le 18/11/2021 à 21:57:45
    Foufi - Tome 1 - Le Coffret Magique et... Les Voleurs volants / Foufi à la belle étoile

    Un petit chef d'œuvre d'humour et de gentillesse. Quelques pages (et albums) trop rares à conseiller à tous les enfants ou demeurés tels.

    Reginhard Le 10/11/2021 à 09:05:08
    Buck Danny - Tome 21 - Un prototype a disparu

    Le commentaire ci-dessous concerne l'album suivant (Top Secret).
    Dans celui-ci, Buck et ses amis affrontent à nouveau la redoutable Lady X et son organisation secrète.

    Reginhard Le 01/08/2021 à 19:09:39
    Spirou et Fantasio - Tome 14 - Le prisonnier du Bouddha

    J'avais oublié. C'est une pure merveille. Chaque image est une icone, chaque personnage un archétype, chaque mouvement un modèle.
    Greg est encore modeste et pond un scénario linéaire mais riche de références et des dialogues au millimètre (sauf, pour un certain personnage, au kilomètre).
    Et le dessin. Je ne parle pas des décors, j'ignore la part respective de Franquin et de Jidéhem. Mais les personnages... Franquin est un génie. C'est peu de le dire. Un génie du trait qui imprime ou suggère. Un génie du mouvement. Un génie du contraste. Et tout au long du parcours de ses héros, on sent presque physiquement le plaisir qu'il éprouve à les dessiner. Ses stéréotypes d'Anglais, de Russes, de Chinois ou d'Américain, derrière on le voit qui se marre. Avec la même bouille béatement hilare que le Marsupilami sur la couverture.
    Ce qui fait que lire cet album, c'est plus qu'un authentique plaisir. C'est un plaisir partagé.

    Reginhard Le 19/07/2021 à 04:30:45

    Pour apprécier cet album à sa juste valeur, il vous faut connaitre la littérature française.
    Il vous faut aussi l'aimer.
    Une fois que vous aurez appris à connaître et à aimer la littérature, vous serez enfin digne d'ouvrir Nénéref pour vous payer sa gueule.
    En tous cas, moi, ça marche. Au moins une planche sur les vingt me fait marrer. Jamais la même.

    Reginhard Le 14/07/2021 à 21:53:08
    Pif Poche - Tome 132 - Ha! les jolies vacances

    Trouvé un vieux Pif poche dans un vieux meuble.
    Surprises. Outre les gags, attendus et classiques, illustrés par Yannick, on y trouve la présentation de la guest-star, Pierre Perret, par Alexis ainsi que certains jeux illustrés par Carali ou par sa compagne, Gudule.
    Sinon, c'est du Pif poche.

    Reginhard Le 05/07/2021 à 09:02:40
    Super Phacochère - Tome 1 - Tome 1

    Quatre épisodes de la vie du super héros.
    Dont les origines de super phacochère (réponse aux questions que vous vous posiez surement peut-être).
    Et "Epidémie" où les services gouvernementaux inoculent sous couvert de vaccination un virus d'une fièvre porcine et exotique afin de justifier leur existence. Improbable scénario.
    Sinon, c'est à vous de juger si c'est nul ou génial. De toute façon, c'est underground.

    Reginhard Le 18/06/2021 à 23:49:14
    Fantask (1re Série - LUG) - Tome 7 - Vaincus par le Dr Fatalis

    Entre l'épisode de l'Homme araignée "Contre le Docteur Octopus" et ce lui du Surfer d'argent, une double page, dont une illustrée, annonce aux lecteurs "la fin des fantastiques : la commission de surveillance et de contrôle a "considéré que cette nouvelle publication était extrêmement nocive en raison de sa science-fiction terrifiante, de ses combats de monstres traumatisants, de ses récits au climat angoissant et assortis de dessins aux couleurs violentes. Elle a estimé que l'ensemble de ces visions cauchemardesques était néfaste à la sensibilité juvénile."
    Fin de Fantask à son numéro 7, une légende dans la légende est née.

    Reginhard Le 18/06/2021 à 23:31:41
    Fantask (1re Série - LUG) - Tome 6 - Le cerveau fou et son... androïde

    Il vaut mieux annoncer les épisodes comme Fantask les annonçait.
    Pour les Fantastiques
    1°) Une épopée moderne: Le cerveau fou et son terrible androïde. (L'Androïde, ni animal, ni végétal, ni minéral. Qui est-il?
    2°) Le micro-monde du Docteur Fatalis (Le plus dangereux des super traîtres). Avec notre invité spécial, l'extraordinaire Homme fourmi.
    3°) Bienvenue chez les fantastiques, un supplément pour nos fans (suite)
    Pour l'araignée : Duel avec le Vautour.
    Pour le Surfer d'argent : "Mondes sans fin" Verbatim :
    "Jusqu'à quand resterai-je prisonnier de cette planète sauvage? Jusqu'à quand résisterai-je à la solitude destructrice?"
    En ces temps-là, tout était neuf.

    Reginhard Le 18/06/2021 à 23:13:26
    Fantask (1re Série - LUG) - Tome 5 - L'incroyable titan

    Ca y est, Fantask est sur les rails de ce qu'il aurait du être.
    2 épisodes des Fantastiques (ici "l'incroyable Titan" et "Face au Prince des mers et à l'impitoyable Maître des maléfices"), 1 épisode de l'homme araignée ("Contre le Caméléon") et un demi épisode de 20 pages du Surfer d'argent (fin de "Et qui portera son deuil. Le tout scénarisé par Stan Lee et illustré respectivement par Kirby, Ditko et Buscema. Dans ce numéro comme l'épisode de l'araignée était encore très court (10 p.), il a fallu ajouter "pour nos fans" 6 pages et demi de "Bienvenue chez les Fantastiques".

    Reginhard Le 18/06/2021 à 22:43:16
    Fantask (1re Série - LUG) - Tome 4 - La fin des Fantastiques

    2 épisodes des Fantastiques par Stan Lee et Jack Kirby
    - La fin des Fantastiques (24 p.)
    - (Sans titre, avec Fatalis) (23 p.)
    1 épisode de l'Homme araignée par Stan Lee et Steeve Ditko
    - L'ennemi numéro 1 (14 p.)
    1 (demi) épisode dur Surfer d'argent par Stan Lee et John Buscema
    - Et qui portera son deuil ? (20 p.)
    Il faut voir les dessins de Ditko pour comprendre combien Kirby avait de talent. Et les Fantastiques dessinés par Buscema pour comprendre le chemin parcouru par Marvel en sept ans.
    On s'en fout, on est dans la légende jusqu'aux genoux.

    Reginhard Le 18/06/2021 à 22:14:45
    Fantask (1re Série - LUG) - Tome 3 - Kurrgo le maître de la planète X

    2 épisodes des Fantastiques par Stan Lee et Jack Kirby
    - Kurrgo, le maître de la planète X (24 p.)
    - Le maître des maléfices (23 p.)
    1 épisode dur Surfer d'argent par Stan Lee et John Buscema
    - Le bon, la dupe et le scélérat. (33 p.)
    Et une page de promo pour un nouveau personnage dans le prochain numéro:
    "Vous lisez de nombreuses bandes dessinées! Mais aucune ne ressemble à celle-ci car il n'y en a jamais eu de semblable... Et il n'y a jamais eu de héros aussi extraordinaire que l'HOMME ARAIGNEE !

    Reginhard Le 18/06/2021 à 21:55:59
    Fantask (1re Série - LUG) - Tome 1 - Les Fantastiques

    Contient
    3 aventures de Fantastiques par Stan Lee et Jack Kirby
    - Les Fantastiques (13 p.), simple présentation des personnages
    - Le défi de l'homme miracle (22 p.)
    - Le prince des mers (23 p.)
    1 aventure du Surfer d'argent par Stan Lee et John Buscema.
    - Le Surfer d'argent
    Les auteurs ne sont pas cités (sauf Stan Lee dans une pub interne). La mise en page est un découpage à partir des planches originales pour les faire rentrer dans un format plus petit qui ne rend pas honneur à leurs dessinateurs. Les couleurs sont criardes.
    Mais dans une page promotionnelle ont peut lire que "Ces histoires différentes de celles auxquelles vous êtes habitués" (...)"marquent une révolution dans la bande-dessinée". Et c'était tellement vrai. C'était parti pour 7 numéros de rêve avant la chute.

    Reginhard Le 13/06/2021 à 13:28:01
    Vampi - Tome 1 - Vampi #1 et #2

    Un numéro d'équilibre parfaitement maîtrisé entre comic books et manga. Plutôt comics pour les scènes se déroulant au présent (une jeune fille (peu) vêtue de rouge cherche, parfois un peu vivement, à récupérer une échelle qui devrait l'aider à résoudre ses problèmes d'alimentation), plutôt manga pour les flash-backs qui sont supposés donner une épaisseur psychologique au personnage.
    Scénario convenu donc mais qui passe grâce à la vitesse de déroulement de l'action. C'est ce que j'étais venu chercher.
    A suivre.

    Reginhard Le 10/06/2021 à 09:14:41
    Luc Orient - Tome 17 - Les spores de nulle part

    C'est même plus un album, c'est une voiture balais.
    Sur quatre récits deux seulement sont dus au duo Paape-Greg, dont un, éponyme et le meilleur des quatre, est format "Tintin Sélection" agrandi pour les besoins de la cause. Un troisième est scénarisé par un dénommé Jourd'hui, dont j'ignore tout, qui en profite pour doter Luc Orient de super pouvoirs. Quant au quatrième, à nouveau format "Tintin Sélection", il s'agit tout simplement d'autres personnages, d'un autre scénariste et en grande partie d'un autre dessinateur, l'un et l'autre loin du sommet de leur art.
    Donc album réservé à ceux qui veulent une collection complète.

    Reginhard Le 08/06/2021 à 21:16:13
    Flash Gordon (Soleil) - Tome 4 - Vol.4 1939-1941

    Cet album débute par la planche du 23 juillet 1939 et s'achève par celle du 13 juillet 1941. Nous sommes au sommet de l'âge d'or de la BD américaine et à coup sur au sommet de Flash Gordon sous la plume d'Alex Raymond. Une qualité et une finesse de traits inégalée. Une incroyable beauté des personnages. Une histoire qui s'est progressivement départie des excès (bon, d'accord, uniquement des excès) de naïveté de ses débuts.
    Flash, Dale Arden et le professeur Zarkov poursuivent leur lutte contre l'ignoble empereur Ming pour l'émancipation des peuples de la planète Mongo et fédèrent autour d'eux hommes et femmes aspirant à la liberté, c'est tout ce qu'il y a à savoir tant chaque planche se suffit à elle même.
    Il y a comme ça des BD qui autorisent à parler de neuvième art...

    Reginhard Le 07/06/2021 à 17:22:14
    Chaminou - Tome 1 - Chaminou et le Khrompire

    Je crois qu'il y a unanimité chez tous les admirateurs de Macherot pour dire qu'il s'agit là de son chef d'œuvre, son opus magnus, surpassant largement ses Sibylline et ses Chlorophylle.
    Chlorophylle dont il reprend l'univers d'animaux tenant des rôles humains dans un monde contemporain (Blacksad avec 40 ans d'avance...) et une intrigue tournant autour d'un ignoble carnivore dans cette société forcément végétarienne.
    Ne comptez pas sur moi pour spoiler la conclusion de l'album et il vous appartient de le lire pour savoir si l'abominable Khrompire pourra mettre en œuvre ses funestes projets ou si le dernier mot reviendra à Chaminou et à la loi.

    Reginhard Le 06/06/2021 à 21:46:37

    On peut lire "le spécimen" comme l'histoire d'un mec dont on ne sait pas qui il est et qui petit à petit va commencer à faire des choses... Et on peut le relire comme l'histoire d'une femme que l'on va progressivement découvrir, qui va progressivement se découvrir. On a alors l'impression de parcourir l'épisode pilote d'une série qui n'existera jamais.
    Frustrant parce que bon. Après tout pour rester sur sa faim, il faut avoir été mis en appétit.

    Reginhard Le 03/06/2021 à 10:47:26
    Le monde d'Edena - Tome 1 - Sur l'étoile

    Je reprends les adjectifs des commentaires qui ont précédé le mien :
    serein, beau, onirique, apaisé, superbe, croustillant, calme, splendide, léger... et je m'y associe pleinement. Il y en aurait tant d'autres encore.
    Le seul bémol est que la ligne du récit est aussi pure, claire, dépouillée et évidente que celle du dessin. Cette "réparation" est un cadeau que Moebius se fait à lui-même avant qu'à ses lecteurs.
    Mais comme nous l'adorons, nous nous joignons pleinement à son bonheur et à sa félicité.

    Reginhard Le 02/06/2021 à 08:29:18
    L'émouvantail - Tome 4 - L'oiseau bohème

    Il y a des tas de raisons pour vouloir retomber en enfance. Des bonnes et des moins bonnes.
    Parmi les bonnes raisons, je viens de découvrir le plaisir que j'aurais à comprendre les images avec un graphisme aussi merveilleux que celui de Renaud Dilles. (Graphisme = dessin + encrage + couleurs + mise en page)
    L'histoire est juste gentillette mais ça n'est pas grave.
    Je vais tester le plaisir de transmettre avec des cobayes de moins de six ans de ma connaissance.

    Reginhard Le 01/06/2021 à 17:40:48

    Topor, on le trouve dans les premiers Hara-Kiri et il participe à la fondation du mouvement Panique avec Sternberg, Arrabal et Jodorowsky. Ce n'est pas un monsieur très gentil.
    En 1968, date de la véritable édition originale (72 planches seulement) de "La vérité sur Max Lampin", à l'heure où d'autres veulent faire la révolution, il tente d'enseigner comment et pourquoi détester quelqu'un. C'est méchant et même pas drôle. On aime ou on aime pas. De toute façon, il ne vous aime pas non plus.

    Reginhard Le 31/05/2021 à 16:49:03

    Le dessin est approximatif, les couleurs pâlichonnes et la mise en page élémentaire. Seul le dialoguiste tire son épingle du jeu.

    Reginhard Le 31/05/2021 à 10:45:08
    Achille Talon - Tome 1 - Les idées d'Achille Talon cerveau-choc !

    J'ai toujours aimé Achille Talon.
    Tout d'abord parce qu'il me rappelle que Greg n'était pas seulement un auteur et un dessinateur mais aussi un amoureux de la BD. Un bédéphile, un vrai puisqu'Achille est un hommage à Monsieur Poche d'Alain Saint-Ogan (dont par ailleurs Greg a repris Zig et Puce).
    J'aime aussi à cause du dessin, avec Franquin et Tillieux un des sommets de l'école de Marcinelle. Regardons simplement dans le gag "Idée noire", page 25, les variations d'expression de Talon et le minimum d'effets mobilisés pour cela...
    J'aime à cause des dialogues, souvent caricaturalement pompeux mais toujours millimétrés. Je ne sais plus où j'ai lu ce récit de Greg où il se souvenait qu'il avait apporté à Goscinny (qui dirigeait Pilote à l'époque) une des premières planche de A.T., dans l'album "Idée vague", page 5) où un petit oiseau sans cesse dérangé finit par prendre son balluchon et dire : "C'est décidé, j'émigre." Goscinny regarde la planche : "Moi, j'aurais plutôt mis "Je migre". Et Greg d'ajouter "Ce jour-là, j'ai pris un cours de scénario." Oui ça me plait de savoir que les scénaristes de cette époque pouvaient avoir ce niveau de précision dans leurs dialogues. Et ça me plait de voir Greg, au travers de son personnage logorrhéique, se moquer de sa propre tendance à pondre des dialogues pompeux.
    A part ça, on sent aussi l'influence de "Modeste et Pompon" dont Greg avait pondu un certain nombre de scénarios, en particulier dans les personnages secondaires qui, au fil des albums, vont se multiplier, jusqu'à permettre à Talon et à Greg de mordre les mains et le journal qui les nourrissaient.

    Reginhard Le 29/05/2021 à 12:26:41
    Petzi (1e Série) - Tome 17 - Petzi dans la caverne enchantée

    Dans cet album, Petzi poursuit sa quête stochastique et initiatique. Entouré de compagnons, dont l'incarnation animale symbolise chacune des tentations ou des chausse-trappes de l'existence, il lui faudra, parmi de nombreuses autres péripéties, comprendre que les nourritures les plus tentantes ne sont pas forcément les plus substantielles. Quant il sortira de la grotte, enfin purifié, l'image nous montrera bien qu'il s'agit là pour lui d'une seconde naissance.
    Mais si cet album est essentiel dans la Saga Petzi, c'est surtout parce que c'est ici qu'on trouve le célèbre dialogue :
    - "Sais-tu lire, Petzi ?
    - Euh, je ne sais lire que les images."
    Outre qu'ils expliquent pourquoi les auteurs se refusent à l'usage du phylactère, ces propos échangés comme négligemment posent la véritable question qui hante le monde de la bande dessinée depuis le Yellow Kid :

    Peut-on lire des images ?

    Celui qui pourra y répondre règnera en maitre sur l'univers de la figuration narrative. Est-ce le cas de Petzi ? Nous le saurons peut-être en consultant le prochain album...

    Reginhard Le 27/05/2021 à 11:28:12
    Culottées - Tome 1 - Des femmes qui ne font que ce qu'elles veulent 1

    Œuvre contemporaine destinée à l'édification des masses enfantines.
    Bagieu a un style de dessin libre, inventif, efficace et plus qu'agréable. Mais pour le fond elle s'avère (une fois admis que les normes morales ont changé) être une improbable réincarnation de feu notre Oncle Paul.

    Reginhard Le 27/05/2021 à 09:29:15
    Best of Marvel - Tome 12 - Les guerres secrètes

    Historique donc indispensable!
    Pour la première fois étaient réunis les douze épisodes des guerres secrètes à destination du public francophone.
    Jim Shooter au scénario, Mike Zeck (deux tiers) et Bob Layton (un tiers) pour le dessin : des bons mais pas les plus grands de l'équipe Marvel de l'époque. Personne n'avait anticipé l'importance que prendrait ce spin-off dans l'Univers Marvel. Ce qui nous rappelle que la puissance mythologique des comics est totalement indépendante de la qualité de leur scénario ou de leurs dessins (pensez aux premiers épisodes de Spiderman).

    Historique donc daté.
    Daté dans le récit et les personnages, daté dans les dessins et la mise en page. Et surtout dans l'édition : Panini ayant conservé la palette de chez Lug, on se croirait d'avantage dans une pochette de MnMs que devant un comics. Et pourtant c'est cette édition que je préfère à celles plus léchées et cartonnées qui viendront bien plus tard. Elle porte en elle la fougue de l'enfance et de l'adolescence d'un genre qui n'était pas encore établi et embourgeoisé. Elle était, elle est
    Historique.

    Reginhard Le 26/05/2021 à 12:03:07
    Blueberry - Tome 11 - La mine de l'Allemand perdu

    Himmelkreuzzusammen ! Encore une nouvelle étape dans le dévoilement progressif de Blueberry à lui-même et à ses lecteurs. Le dyptique, avec "le spectre aux balles d'or", est une étape indispensable à qui s'intéresse à l'évolution psychologique et graphique de ce sergent mal rasé. Enfin Charlier se laisse déborder par son sujet et par son dessinateur. Et le personnage de Lückner est inoubliable.
    Certaines cases et planches de ces albums resteront à jamais gravées sur le mémorial de la BD franco-belge, Donnerwetter!

    Reginhard Le 25/05/2021 à 22:44:06

    Le Surfer d'Argent doit avoir quelque chose de français.
    De tous les héros de Stan Lee (et ils sont légion), c'est celui qui a le plus marqué nos esprits. Il faut dire que sous le pinceau de John Buscema, il détonnait nettement dans Fantask et autres Strange.
    De tous, il est le seul à avoir été parodié par Gotlib. Et, ici, illustré par Moebius : la rencontre merveilleuse d'un des plus grands scénaristes de comix américain et de l'un des meilleurs graphistes européens. Voire le plus grand et le meilleur. Tous les deux naïfs à leur façon.
    Un plaisir pur. Un pur plaisir.

    Reginhard Le 22/05/2021 à 17:18:17
    Alix - Tome 6 - Les légions perdues

    De tous les Alix, "Les légions perdues" est, pour moi, le meilleur.
    Par son scénario qui arrive à être riche sans être confus (problème récurent avec J. Martin); par son dessin qui ajoute des ombres encrées à la ligne claire; par ses couleurs fines et nuancées.
    A lire et relire sans modération.

    Reginhard Le 21/05/2021 à 22:16:51
    Benoît Brisefer - Tome 3 - Les douze travaux de Benoît Brisefer

    Avant, B.B., c'était des personnages de Peyo, rondeur et perfection du trait, et des décors de Will plus schématiques et parfois oniriques à souhait. L'histoire était naïve. J'aime beaucoup.
    Et Walthéry vint. Walthéry c'est du Peyo avec du mouvement. Si on ajoute un scénario de Delporte, on tombe sur un autre personnage. J'aime aussi.

    Reginhard Le 21/05/2021 à 20:56:53

    L'auteur de "Zazie dans le métro", Raymond Queneau, était un écrivain. Il a écrit d'autres romans. Il a également écrit les paroles de la chanson "Si tu crois qu'ça va, fillette, fillette..." mais il croyait que c'était un poème. Il a en plus créé l'Oulipo dont le nom (ou-vroir de li-ttérature po-tentielle) dit bien ce qu'il veut dire!
    Jacques Carelman était un artiste peintre et illustrateur. Il a par ailleurs illustré un Catalogue d'objets introuvable avant de s'arranger pour qu'on puisse les trouver.
    Ici, il a illustré le roman de Queneau à la manière des Pieds Nickelés (version Forton): non seulement le texte est imprimé en dessous des cases, mais en plus il y a des phylactères où les personnages expriment un court extrait de leur réplique. Mais comme il est moderne (on est en 1966, tout de même) à chaque fois la typographie de la bulle indique le caractère ou l'humeur de celui qui cause. Et la mise en page est plus dynamique que celle de l'Epatant.
    Quand à l'histoire c'est celle d'une pré(pré?)-ado qui va passer trois jours à Paris chez son tonton. Une histoire simple qui va se révéler plus complexe qu'il ne parait. Il en est de même des personnages.

    Ne chipotons pas : "Zazie dans le métro" est une grande œuvre graphique greffée sur une grande œuvre littéraire.
    Selon BDGest, on ne trouve cet Album que dans 0,07% des collections.
    Je présume que les autres exemplaires ont été raflés par les musées...

    Reginhard Le 18/05/2021 à 13:37:52

    Déjà Plantu n'a jamais été très drôle.
    Mais avec le temps et l'oubli de l'urgence d'une actualité éphémère, il ne l'est plus. Restent quelques caricatures bien troussées et le plaisir nostalgique de se promener dans les temps anciens de la première cohabitation et de la fin de la guerre froide. Bof.
    J'ai souri trois fois.

    Reginhard Le 14/05/2021 à 11:26:55
    Le génie des Alpages - Tome 2 - Comme des bêtes

    Dans cette série merveilleuse, j'ai une faiblesse pour ce tome 2.
    Trois double-planches s'y orientent vers le parfait de l'inspiration et de l'humour.
    Celle ou F'murr fait intervenir le facteur temps, bien sur.
    Celle où le troupeau crise et puis celle de la caverne.
    Ce qui est splendide avec F'murr c'est qu'il est impossible de savoir quel genre d'humour il va utiliser. Il en change à chaque case, à chaque coin de case.
    Album(s) à lire et relire.

    Reginhard Le 13/05/2021 à 07:42:10
    Tonton Eusèbe (Les aventures de) - Tome 1 - La planète bouboule

    L'inventivité de J. Lebert dans ses machines futuristes ou délirantes fait de cet album une pépite rare. Pour le reste (scénario, personnages, couleurs, ...), on ne s'étendra pas.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 20:59:11

    Pour ceux qui ont eu la chance de le voir, le film est quasi culte (qui dit 8ème dimension dit aussi humour au huitième degré).
    Le comix (copyright Century Fox, personne n'a osé le signer) est peut-être encore pire.
    Pour connaisseurs pervers.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 19:50:53
    Jack Palmer - Tome 1 - Pétillon

    Pour l'édition originale, c'est quand Pétillon était encore influencé par Mad, avant d'être tenté par la ligne claire. Influence au niveau des scénarios (ça fuse de partout) et du graphisme hachuré et détaillé à l'extrême.
    Pour ceux dont c'est le "genre de prédilection", vous allez tomber sur l'archétype du genre.

    Et puis, dans les éditions suivantes, il redessine son album dans un style plus graphiquement correct, en tout cas plus cohérent avec la suite des aventures de son héros.
    Vous avez le choix.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 19:26:44

    Un Forest pas comme les autres.
    Un gamin d'une famille déchirée sur une péniche qui parcourt l'Europe du temps de la guerre froide. Une narration sensible et réussie. Une intrigue juste comme il faut. Et chapeau pour les couleurs, parfaites ce qui sur des dessins de Forest n'est vraiment pas facile.
    Et puis "un Hydragon, ça sait l'heure et c'est toujours présent au rendez-vous (au grand rendez-vous des rêves)."

    Reginhard Le 09/05/2021 à 19:16:21

    Toute la sensualité et la cruauté de Forest en histoires courtes, voire très courtes. Quelques poèmes illustrés aussi.
    Je constate avec tristesse que l'album n'est pas coté alors que les foules devraient se battre et se déchirer pour avoir la chance d'en consulter ne fut-ce qu'une page.
    Mais au fond j'm'en fous, je n'suis pas vendeur.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 19:06:00

    L'Ile mystérieuse de Jules Vernes revisitée par Forest. Pour qui aime les deux c'est un plaisir jubilatoire.
    Dialogues et graphismes splendides.
    Certains personnage resserviront (ou ont déjà servi) dans l'œuvre de Forest.
    Les couleurs de l'édition Dargaud ne sont pas un plus. (litote)

    Reginhard Le 09/05/2021 à 18:54:42

    Mieux qu'un grand scénariste et un grand dessinateur nous avons ici un grand narrateur et un grand graphiste.
    C'est probablement le meilleur de Forest.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 13:03:14
    Zig et Puce (Hachette) - Tome 7 - Zig, Puce et Furette

    Du bon Saint-Ogan. Plein de rebondissements. Le scénario, plus tard, sera repris par Greg pour les mêmes personnages.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 12:52:54
    Jack Palmer - Tome 6 - Le Prince de la B.D.

    Le passage de Jack Palmer par le festival breton de bande dessinée de Plumor-Tumeur mérite de rester dans les annales. Une grande enquête digne (enfin presque) des "Disparus d'Apostrophe".

    Reginhard Le 09/05/2021 à 11:41:59
    Mickey (Hachette) - Tome 14 - Mickey chez les pirates

    Extrait:
    Mickey s'apprête à remonter à la surface, lorsque tout à coup il sursaute: "Mon moteur est arrêté, l'appareil échappe à ma direction et je vais droit sur le sous-marin!" Et, épouvanté, il voit la monstrueuse griffe magnétique du sous-marin se poser sur le submarplane...

    Reginhard Le 09/05/2021 à 11:33:27
    Mickey (Hachette) - Tome 10 - Mickey Jockey

    C'est beau la culture.
    Mais l'album indique bien "Illustrations de Walt Disney". Cet imposteur mériterait d'être cité quelque part dans la présentation de l'ouvrage.
    Sinon, c'est album Hachette classique, avec bulles effacées, texte en dessous et couleurs bleues et orange.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 11:24:26
    Félix le chat (Hachette) - Tome 2 - Félix au pays de l'ogre

    Plaisir nostalgique d'une époque où on ne respectait rien. Les strips sont redécoupés, le phylactères remplacés par un texte, mi-pompier, mi-gnagnan, écrit en dessous.
    Et cette fabuleuse bichromie bleu-orange des albums Hachette.
    Bon, d'accord, on perd beaucoup de la poésie de Sullivan. On peut pas tout avoir.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 11:04:53

    Un humour vulgaire, scatologique et pornographique sournoisement dissimulé sous une ligne claire impeccable.
    En plus le titre ne ment pas, ce sont quelques unes des meilleures aventures de ce répugnant personnage.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 10:57:09

    On disait déjà du mal des Russes avant Poutine (et avant Lénine).
    Gustave Doré le fait ici avec une mauvaise foi et une violence délectables. Et comme en plus il est le plus grand graveur de son siècle....

    Reginhard Le 09/05/2021 à 10:39:58
    666 - Tome 2 - Allegro demonio

    Ca ne s'arrange pas.
    Ni pour le père Carmody. Ni pour l'humanité. Ni pour le scénario de plus en plus gore, ni pour le dessin qui parvient à donner l'impression d'être simultanément parfaitement maitrisé et totalement bâclé.
    Bref, le début d'une longue et jubilatoire descente aux enfers.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 10:30:12
    666 - Tome 1 - Ante demonium

    Génial. Hilarant. Glauque. Kitsch. Vulgaire. Cultivé et cultissime.
    On sent le plaisir que les auteurs ont à en rajouter encore et encore.
    Tout à fait le genre à générer des critiques aussi acerbes que celles que vous pouvez lire ci-dessous.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 09:41:12

    Onirique, plus une histoire illustrée qu'une BD.
    Graphisme imparable, impeccable. L'utilisation narrative que fait Renard de la monochromie (jaune) et du losange me fascine.
    Petit plaisir sans cesse renouvelé.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 08:26:56

    Du Fred.
    Pas forcément le meilleur, en vrac et de toutes les époques. Histoires courtes et dessins d'humour. Pilote, Hara-Kiri (les premiers), etc.
    Se laisse lire quand même. Surtout si on aime les conclusions de récit du genre "Il faut toujours se méfier des baignoires d'occasion."

    Reginhard Le 09/05/2021 à 00:38:09
    Ardeur - Tome 4 - Berlin Strasse

    "Une histoire absurde où le héro se jette avec une inconscience rare dans les pires situations. Cela pourrait s'intituler Justin ou les malheurs de la vertu."
    Sinon, c'est du Varenne. On aime ou on aime pas.
    Moi, ça dépend des jours.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 00:25:18
    Vortex - Tome 1 - Tess Wood, prisonnière du futur - 1

    Le titre et la couverture suffisent pour comprendre de quoi il s'agit. Second degré et caricatural mais pas que et on se laisse prendre au récit. Surtout si en parallèle et avec l'autre œil on lit l'autre tome 1er de la série. On comprend mieux, mais pas tout, bien sur.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 00:12:41

    Aventures d'un mâle reproducteur qui tente de survivre dans un monde de salaisons.
    Au travers de sa condition porcine, c'est la condition humaine que les auteurs interrogent.
    Ou alors, ils ont fait ça juste pour déconner.
    De toute façon, on ne s'ennuie pas.

    Reginhard Le 09/05/2021 à 00:04:28
    Edmond le cochon - Tome 3 - Le continent mystérieux

    Aventures d'un cochon reproducteur en fuite et en terre d'islam. Et puis après, juste en Afrique.
    C'est lourd, c'est vulgaire, c'est délirant.
    C'est bon.

    Reginhard Le 08/05/2021 à 23:56:35
    Edmond le cochon - Tome 4 - Le mystère continental

    Tiens, Rochette a changé de style. Minimaliste.
    Tiens, Veyron sais toujours pas où il va.
    Tiens, c'est toujours bon. Mais on sent qu'il était temps que ça s'arrête.

    Reginhard Le 08/05/2021 à 22:58:18
    Tarzan (Intégrale - Soleil) (1993) - Tome 7 - Intégrale 7

    Le meilleur de Hogarth.
    Fin de l'épisode des Ononoes, vignettes culte, mise en page explosée. Une jungle torturée et des mouvements excessifs.
    Et puis soudain, au sommet de son art, Hogarth pose le pinceau et est relayé par le piètre Bob Lubbers (les quatre dernières planches). Aaargh! Sob! Sigh!

    Reginhard Le 08/05/2021 à 22:46:36
    Tarzan (Intégrale - Soleil) (1993) - Tome 6 - Intégrale 6

    Incontournable. En tous cas pour les amateurs de BD de l'âge d'or.
    Dans cet album, la planche culte avec les seuls animaux de la jungle tandis que Tarzan se meurt.
    Et deux grand épisodes." Tarzan et N'ani" et surtout le début du fabuleux "Tarzan et le Ononos".

    Reginhard Le 08/05/2021 à 22:45:35
    Tarzan (Intégrale - Soleil) (1993) - Tome 4 - Intégrale 4

    Pour amateur d'âge d'or américain.
    J'en suis.
    Ces années 1943-45 ne sont pas encore les meilleures de Hogarth. Il reste toujours prisonnier de récits d'une mise en page assez traditionnelle mais ça commence à craquer. Les visages s'animent, les mouvement s'exacerbent.
    Pour les connaisseurs, on trouve dans cet album l'épisode avec le dinosaure, genre T-rex.

    Reginhard Le 08/05/2021 à 22:20:20
    Tarzan (Intégrale - Soleil) (1993) - Tome 3 - Guerre dans le désert

    Pour amateur d'âge d'or américain.
    J'en suis.
    Ces années 1942-43 ne sont pas les meilleures de Hogarth. Il reste prisonnier de récits d'une mise en page assez traditionnelle mais son style s'affirme.

    Reginhard Le 08/05/2021 à 22:00:56
    Tarzan (Intégrale - Soleil) (1993) - Tome 2 - Tarzan et les chercheurs de diamants

    Hogarth se cherche encore mais commence à se trouver.
    son Tarzan ne tient déjà plus en place.
    et l'épisode sur "les peuples de l'eau et du feu" contient quelques vignettes mythiques.
    Las, la colorisation niveau Arédit est dure à supporter.