Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Pomponazzo

Visualiser les 4 avis postés dans la bedetheque
    Pomponazzo Le 31/10/2017 à 17:56:52

    Indispensable pour qui n'a pas la collec' entière des 36 albums du Prodige d'Heliopolis, du Petit Prince du Caire, à qui il était grand temps de rendre un hommage appuyé. Si Geluck nous tanne en effet depuis des lustres avec son chat impassible et pénible, Edika a le mérite de la discrétion, et son Clark Gaybeul, bien plus expressif et rigolo, n'a rien à envier au belge. La poilade façon Edika, cousin d'Egypte des Marx Brothers, donne une idée de l'infini, qu'il en soit remercié.

    Pomponazzo Le 26/09/2017 à 21:52:30

    M. Perroud pour la deuxième fois, "le maitre de Rimini", il n'y en aura jamais qu'un : Federico Fellini. Pratt est certes né par pur accident à Rimini, qu'il a quitté dès le lendemain pour ne plus y remettre les pieds.

    Quant à Equatoria, encore une reprise sans âme, comme le volume précédent. Je n'en attendais rien et je suis servi.

    Pomponazzo Le 02/10/2015 à 14:45:26

    Très belle intégrale, grand format (30x37), préface (un peu trop) élogieuse de Tavernier.
    Le talent de Pellejero est indéniable, les ambiances sont uniques. Belle histoire "fordienne" de Dufaux, je recommande.

    Pomponazzo Le 02/10/2015 à 14:36:37
    Corto Maltese (2015 - Couleur Format Normal) - Tome 13 - Sous le soleil de minuit

    Comment ne pas être déçu par cette reprise qui semble plaquer la "recette" de Pratt, en prenant bien soin d'y incorporer chaque ingrédient, au point de frôler la parodie. Mais si la mayonnaise de Canales ne prend pas, Pellejero s'en sort mieux, car il renonce à singer le trait de Pratt.
    Manque l'érudition, manque l'achimie, manque l'ésotérisme, manque l'extraordinaire personnalité d'un homme aux mille expériences, vénitien jusqu'au fond de l'âme.
    Au bout du compte, la fadeur l'emporte.
    Plongez-vous plutôt dans les albums de Pratt, cent fois plus beaux, poétiques et romantiques que cette pâle copie ibérique.