Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest\' Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe

Les avis de - Pierrot de la lune

Visualiser les 6 avis postés dans la bedetheque
    Pierrot de la lune Le 25/01/2021 à 21:35:30
    Kurusan, le samouraï noir - Tome 1 - Yasuke

    C'est une lecture que je recommande. J'étais un peu sceptique au départ, mais finalement je trouve l'intrigue, a priori simple, bien ficelée par la construction des différents personnages et des luttes intestines. Je suis curieux de voir comment évoluera la suite, mais je pense que l'histoire a démarré sur des bons rails. J'aime bien le dessin. Il fait bien ressortir l'expression des personnages. Petit bémol pour cette BD : quelques planches supplémentaires pour développer l'apprentissage de Samouraï de Kurusan. A mon sens, il y aurait eu des éléments intéressants à développer autour de l'histoire personnelle du personnage. Peut-être que cet aspect sera davantage abordé dans les prochains albums. Mais j'ai passé un bon moment de lecture !

    Pierrot de la lune Le 23/01/2021 à 21:48:05

    Que dire de plus à part que j'ai A-D-O-R-E du début à la fin. Comme le dit Thérèse dans "le père noël est une ordure" c'est fin ça se mange sans faim.
    Plus sérieusement, moi qui suis féru de romans policiers dans la mouvance Agatha Christie, Conan Doyle et tant d'autres qui ont forgé le genre, j'ai une préférence toute particulière pour les huis clos psychologiques avec des intrigues complexes en apparence. J'ai des exigences assez stricte, et je dois dire que j'ai été bluffé. Cette intégrale m'a prouvé plusieurs choses : on peut faire une historiette policière avec une intrigue complexe et passionnante qui ne dure que quelques pages. C'est un exploit admirable d'un point de vue stylistique. Chaque historiette développe une thématique qui à elle même pourrait se transformer en roman. L'ambiance british n'est pas désagréable, bien au contraire. Le dessin est très plaisant à regarder. Plus encore que cette intégrale, on sent une réflexion sous-jacente présente plus ou moins explicitement dans chaque historiette : le crime parfait existe-t-il ? Les questionnements moraux ne sont pas présentés comme des clichés. Les sujets sont traités avec sérieux et humour à la fois. Qu'ajouter d'autre ? Tout est dit. Je recommande la lecture.

    Pierrot de la lune Le 28/11/2020 à 19:25:10

    C'est suite à un conseil de mon libraire spécialisé en BD que j'ai acheté cet album. Je cherchais un objet littéraire irradié d'humour noir tout en ne délaissant pas l'histoire et bien entendu l'esthétique du dessin. Je peux dire que je ne pas été déçu. Conseil judicieux. Cette réécriture moderne de l'histoire de Pinocchio est un chef d'oeuvre. Le dessin est superbe. Le mélange d'histoires parallèles, tel des fils que l'on tisse pour faire une toile d'araignée est une réussite totale. Tout gagne en cohérence progressivement, et l'humour est corrosif à souhait. Pour les âmes sensibles s'abstenir, car il ne faut pas occulter la dureté des saillies, la violence de certaines scènes et le sérieux des thèmes abordés. C'est un bijou qui peut pourtant dérouter certains lecteurs. C'est une retranscription extrêmement fidèle de la réalité qu'il peut parfois se cacher derrière les contes pour enfants. A ne pas mettre entre les mains d'un public non averti. Cela reste un indispensable pour les fans de BD. Une œuvre majeure que j'ai pris plaisir à lire, et qui ne m'a pas laissé insensible. Je suis passé par bien des sentiments. Bonne lecture aux aventuriers littéraires qui s'y risqueront :)

    Pierrot de la lune Le 22/11/2020 à 10:21:23
    Blake et Mortimer (Les Aventures de) - Tome 27 - Le cri du Moloch

    Grand fan de la série Blake et Mortimer, je suis extrêmement déçu et frustré par ne nouvel album. Je pense que la thématique abordée dans la droite ligne de 'l'ONDE SEPTIMUS" est au premier abord très intéressante. Toutefois la manière dont est traitée l'histoire laisse un goût de bâclé, comme si l'important avait été de boucler cet album pour des raisons commerciales. Je dois dire que cette ficelle marche, car étant mordu de la série, j'achète quoi qu'il arrive les nouveautés.
    Cet album pour relever un peu le niveau, aurait mérité davantage d'explications sur le grand méchant, et le lien véritable avec l'Onde Septimus. Beaucoup de questions restent sans réponses. On assiste à une trame scénaristique somme toute linéaire (pour ne pas dire ennuyante), avec le tandem Blake et Mortimer qui passe au second plan. On pouvait s'en douter rien qu'à la couverture, qu'Olrik allait jouer un rôle de premier ordre. L'idée en soi n'était pas inintéressante, mais cette mise sur le devant de la scène a été poussée à l'excès. Blake et Mortimer apparaissent davantage comme des spectateurs que comme des héros du récit. Ils sont trop passifs à mes yeux. Il n'y a pas de véritable suspense d'actions et de rebondissements. Finalement le rôle de Mortimer se limite (si l'on devait caricaturer un tantinet) à réciter une incantation magique tel un prestidigitateur. Ce tour de magie ne prend pas. Il ne fait rien de plus. Blake se retrouve davantage dans la peau d'un détective intuitif plutôt qu'un capitaine actif. On a du mal à le reconnaître dans ce rôle, finalement assez éloigné de l'homme de terrain qu'il a été par le passé. Preuve s'il en est que le duo devrait tirer sa révérence une bonne fois pour toute, afin de goûter une retraite littéraire bien méritée ? Chacun en sera juge.

    Pierrot de la lune Le 08/11/2020 à 23:01:03

    J'avais un a priori positif sur cet album avant même de le dévorer car je savais que le dessinateur de "De Capes et de crocs" était à la manœuvre. Le résumé de l'album quant à lui me donnait envie de me plonger à corps perdu dans l'histoire. L'un dans l'autre, je peux dire que je n'ai pas été déçu. Le dessin est magnifique et l'alternance entre l'histoire principale et les histoires racontées par le baron, avec le changement de graphisme apporte une originalité bienvenue qui permet au lecteur captivé de ne pas perdre le fil du récit tout en profitant d'expériences visuelles variées détonantes. L'humour est très bien dosé, et le personnage principal bien plus complexe qu'il n'y paraît. On notera des références (ou clins d’œil) plus ou moins implicites à "De Capes et de Crocs". Sur le fond de l'histoire je m'attendais davantage à une accumulation d'histoires burlesques sans véritablement de lien ni de plus value apportée à l'album. C'était ma principale crainte à vrai dire. Force est de constater que l'auteur n'est pas tombé dans cet écueil. Tout est parfaitement à sa place. Chaque histoire racontée par le baron revêt un intérêt et l'intérêt du récit réside selon moi dans la personnalité du baron. A travers lui, c'est toute une réflexion qui se noue autour du rapport à la vérité vis à vis de l'imaginaire. Une véritable ode à la rêverie qui permet au lecteur, en ces temps moroses, de s'échapper véritablement par l'esprit à défaut dé se mouvoir par le corps. L"autre réflexion explicite concerne l'angoisse existentielle d'un personnage empreint d'humanité (qui à bien y réfléchir n'a rien d'un guerrier sanguinaire), qui au fond souhaite échapper à la dure réalité d'un monde pour le refaçonner selon son imaginaire tout en se questionnant sur la trace qui subsistera de lui après sa mort. Cet album exprime avec une grande habileté la force des mots face à la dure réalité des maux. Bref je le recommande sans réserves.

    Pierrot de la lune Le 11/11/2019 à 18:23:31
    Les tuniques Bleues - Tome 63 - La bataille du Cratère

    Une fois n'est pas coutume. Un album correct, mais qui démontre l'usure au fil du temps d'une série BD pourtant indémodable. Il est difficile de se réinventer quand on a exploré un sujet avec autant d'exhaustivité. Ce nouvel album des tuniques bleues comporte pourtant des éléments intéressants, mais ils sont d'avantage mélangés sans véritable cohérence, plutôt qu'optimisés au service du scénario. Pour ma part, j'ai trouvé l'action un peu décousue. Les thématiques abordées ou éléments précis du scénario se rapprochent énormément d'autres albums (l'oreille de Lincoln, black face notamment mais pas que). Peut-être un clin d'oeil. Certains aspects reviennent régulièrement et sont un peu lassants (ex : Blutch qui ne cesse de maugréer l'officier). Les traits de caractère de Cancrelat sont largement atténués, ce qui est un peu déroutant Ce n'est pas le personnage sadique et acharné que l'on connaît.. Un autre personnage secondaire aurait pu prendre sa place sans qu'on y perde au change. Il faut toutefois conclure par une note positive : les années passent et Lambil/Cauvin répondent présents fidèles au poste. Certains de leurs derniers albums étaient bien mieux, mais il faut saluer le travail accompli pour celui-ci. Cela se lit bien malgré tout.