Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - Ogrimoire

Visualiser les 23 avis postés dans la bedetheque
    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 11:27:29
    La venin - Tome 1 - Déluge de feu

    Quand vous avez Duke et Undertaker dans vos références, vous avez à la fois très envie de découvrir de nouvelles bandes-dessinées dans une ambiance western, et à la fois vous avez peur d’être déçu. C’est sans doute ce qui a fait que j’ai attendu un moment avant de me procurer ce premier tome…

    Mais ce premier tome est littéralement explosif ! Franchement, l’auteur nous embarque dans un tourbillon tout au long de l’album, il n’y a aucun temps mort ! C’est haletant ! Je pense que ce côté explosif du premier tome est dû au caractère bien trempé, déterminé et un peu tête brûlée de l’héroïne… Ou bien est-ce à cause des planches vives et très colorées que le rythme nous paraît très soutenu ?

    Laurent Astier nous embarque vraiment dans un western très réaliste qui sent bon la poudre, les chevaux, l’alcool et le sang… Il nous dépeint la complexité de cette société américaine du début du XXe siècle : les américains commencent à composer avec les indiens. Ceux-ci ne sont pas les « sauvages » que l’on a souvent décrit, mais des hommes à qui l’on a pris des territoires… Emily se fond parfaitement dans cette société dans laquelle les hommes, parfois lâches et souvent opportunistes, ne se caractérisent pas par leur côté tendre…

    On referme ce premier tome sans connaître toutes les raisons et les buts d’Emily mais on a vraiment hâte de la retrouver dans un second tome…

    Bref, vous l’aurez compris, c’est une très belle découverte et j’attends la suite avec impatience… Sans nul doute, La venin fait désormais partie de mes BD fétiches, aux côtés de Duke et Undertaker !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 11:23:58
    Murena - Tome 1 - La pourpre et l'or

    Quel délice ! On nous présente ici une histoire de Rome bien différente de ce que l’on peut nous enseigner dans nos manuels scolaires ou bien dans mes livres d’agrégation ! Ici, l’histoire est sordide, elle n’est que violence, trahisons et superstitions !

    Immédiatement après avoir refermé cet album, une seule question trottait dans ma tête : pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de commencer cette série et surtout pourquoi l’avoir laissée aussi longtemps dans ma PAL (quasiment deux ans…) !!!

    Dès les premières pages, on est littéralement absorbé dans l’histoire. Il n’y a aucun temps mort, aucune pause possible, on passe une cinquantaine de page en apnée, à se demander comment tel ou tel personnage va survivre ou alors quand il va mourir… Le scénario est captivant et impeccable alors que ce n’était pas joué d’avance car les contraintes imposées par la vérité historique sont nombreuses.

    Autre atout de cet album, les dialogues et les réflexions des personnages sont également percutants et pour les initiés ou les férus d’histoire, on peut reconnaître ici et là quelques citations de philosophes et de poètes de romains.

    Et puis… vous commencez à me connaître, moi je suis sensible au dessin. Si le dessin ne me plaît pas, bien souvent cela freine ma lecture et influence mon jugement. Ça peut paraître un peu léger comme argument mais je trouve que la BD parfaite doit être aussi bonne sur le fond que sur la forme… Ici, les dessins sont précis et très élégants, ils regorgent de détails – notamment les blessures des gladiateurs lors des combats ou lorsque du meurtre sauvage de Lollia -, on discerne sans mal l’expression des personnages et on apprécie la beauté des lignes de corps des personnages…

    Tout petit bémol, pour le moment, on ne comprend pas vraiment le titre de la série. Certes on nous présente Lucius Murena, mais il ne fait pas partie des personnages centraux de ce tome… C’est un bémol sans en être un me direz-vous, car au moins ça tient en haleine le lecteur et on ne peut que courir acheter le tome 2 !

    Une belle découverte, une belle bulle d’air, un beau voyage dans la Rome antique même si de nombreuses critiques reprochent à cette série d’être trop « académique » au niveau narratif, je vous la conseille car c’est réellement très réussi !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 11:22:14
    L'ambulance 13 - Tome 9 - Pourquoi ?

    « Voilà c’est fini… » comme dirait Jean-Louis Aubert, eh oui, malheureusement ma série fétiche de BD prend fin ! Ce n’est pas un hasard si elle s’arrête en 2018, puisque le centenaire de la Grande Guerre a, lui aussi, touché à sa fin.

    Durant ces commémorations, on a vu fleurir des tonnes de livres et BDs sur le thème de la Grande Guerre. Je ne vous cache pas que cette multitude d’écrits a donné naissance aussi bien à des ouvrages terriblement bâclés qu’à d’autres particulièrement travaillés. Bref, on a pu lire le pire mais aussi le meilleur ! Cette série fait partie des meilleures réalisations concernant les BDs consacrées au centenaire, en effet, c’est la seule, à ma connaissance, qui prenne en compte les débuts et l’évolution du Service de Santé en temps de guerre. En parallèle de l’histoire, dans chaque album, une documentation précise nous renseigne sur le fonctionnement et les améliorations du Service de Santé à travers des documents d’archives. On sent qu’il y a eu en amont un gros travail de coordination entre les auteurs, des historiens et les services d’archives – et qu’est-ce que ça fait du bien !

    Le duo Ordas et Mounier signe là encore un superbe album ! Certes, on quitte le champ de bataille pour le retour à la vie civile mais les personnages sont toujours aussi poignants, attachants, parfois torturés tant physiquement que moralement et la mort rôde toujours autour d’eux comme dans les tranchées… Ce dernier opus nous montre encore la bravoure de ces hommes et femmes qui ont soigné les mutilés et les blessés, il met également en lumière la difficulté d’une réinsertion dans la société après tant d’années passées à voir des tripes à l’air et des membres arrachés.

    Allez savoir pourquoi mais ce dernier tome m’a plus touché que les autres. On sent une grande émotion, est-ce parce que l’unité tente de se réadapter à la vie civile ou bien est-ce un sentiment purement personnel parce que l’aventure se termine ?

    Bref une série que je vous conseille autant pour vous divertir que pour accomplir votre devoir de mémoire !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 11:20:31

    Cette bande dessinée, elle est obligée de vous taper à l’œil ! L’effet un peu vieillot et usé de la cover lui donne un charme assez particulier ! Et puis… en ayant lu le pitch et feuilleté un peu l’ouvrage, je me suis dit que « ça allait le faire, ça avait l’air d’être drôle ! »

    Quand j’ai commencé à lire les premières pages, ça m’a emballé ! Franchement y’a pas à dire mais qu’un ouvrage commence avec du sang partout sur les mains ou sur les murs, moi, ça me captive !

    Finalement plus j’avance dans ma lecture plus ça me semble grotesque et trop farfelu ! Tuer une fois, deux fois sa femme et elle est encore et toujours là. Ça fait un peu un remake des marcheurs blancs dans GoT : là on ne sait pas vraiment comment tuer Dora pour qu’elle ne revienne plus !

    Mon esprit est sûrement trop cartésien, car moi, ça ne m’a pas plu, je n’ai pas compris l’intérêt du scénario et surtout la chute ! Là on a l’impression d’être en train de regarder à la porte de notre four le beau soufflé qui monte, qui monte, qui monte et quand on le sort du four, pfiiiiout, il retombe ! Ici c’est idem, on n’a pas de chute, pas de dénouement, on reste sur notre faim et la surprise n’est pas là…

    Dernier point négatif : les dessins. Trop épais pour moi, pas assez fins et délicats… Mais là, il faut avouer que ça donne un côté agressif et dynamique à l’histoire donc ça passe – mais pas pour moi !

    Vous l’aurez compris : passez votre chemin, votre banquier me remerciera !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 11:18:47
    Gil St André - Tome 2 - La face cachée

    Dans ce deuxième tome, les rebondissements et les révélations s’enchaînent, Gil n’est pas loin de craquer sous la violence des coups, physiques et psychologiques, qu’il encaisse. La disparition de Sylvia demeure toujours aussi mystérieuse, même si certaines pistes, ouvertes au fil du récit, semblent se refermer.

    L’intrigue gagne en épaisseur, sinon en noirceur. Gil St André se retrouve confronté à l’éventualité que sa femme ait eu une double vie, remettant en question tout ce à quoi il croit depuis des années.

    Est-ce dans le passé de Sylvia qu’il va falloir aller chercher la vérité ? En tout cas, c’est ce que nous, lecteurs, sommes appelés à penser à l’issue de ce deuxième tome.

    Le scénario est toujours aussi haletant ; les dessins toujours clairs et agréables. Mention spéciale à la couverture qui attire l’oeil.

    Bref, un deuxième tome à la hauteur du premier, et qui confirme que, décidément, il va falloir continuer la série pour démêler tous ces fils et comprendre comment tout cela a bien pu arriver…

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:54:59
    La croix sanglante - Tome 1 - Guerre sainte

    À l’instant où je rédige cet article, je suis incapable de vous dire si j’ai aimé cette BD, si je vous la conseille ou au contraire si je l’ai détestée… Pourtant tout y est !

    Dès l’entame de l’histoire, on ne peut être que séduit par la beauté et la finesse des dessins qui ne peuvent que capter l’attention du lecteur. Et non seulement le dessin, mais les couleurs assez « flashys » font aussi le boulot ! Sur le plan esthétique, nul doute, cet album est une réussite !

    Autre point positif, le storyboard réalise un exercice assez périlleux, il mêle personnages historiques ayant existé et personnages fictifs et ça marche ! C’est tellement bien ficelé que lorsque l’on a une solide culture historique on se doute que Martin de Blois est inspiré du comte Louis de Blois.

    Au niveau du scénario, là aussi l’histoire est bien menée, les auteurs s’attachent à montrer aux lecteurs la complexité de l’organisation d’une croisade et surtout à quel point celle-ci est un échec !

    Mais il y a un hic… Je n’ai pas accroché, impossible de rentrer dans l’histoire. J’ai lu cet album sur deux jours, sans réussir un seul instant à accrocher aux personnages, impossible de faire abstraction de ce qui se passe autour de moi – même faire la vaisselle était plus intéressant que ce que j’étais en train de lire ! Quelle déception car vraiment tout était réuni pour que cette lecture soit parfaite, et pourtant, passage à côté pour moi !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:53:54
    Liaisons Dangereuses - Préliminaires - Tome 2 - De l'amour et de ses remèdes

    Le premier tome était une grande réussite. Eh bien on peut en dire autant de ce deuxième tome ! Avec, en plus, le choix d’une police de caractère manuscrite bien plus lisible que celle qui avait été choisie pour la partie consacrée à Sébastien…

    Les dessins sont toujours aussi beaux, l’histoire bien amenée – l’idée de présenter la vie de la marquise au travers de la lettre à son confesseur fonctionne très bien -, bref, tout cela est très convaincant.

    S’il devait y avoir un bémol – mais c’est vraiment pour pinailler ! -, ce serait la couverture. Elle est un petit peu moins réussie à mon goût que la première. Mais bon, posez la question à cinquante personnes, et vous aurez probablement toutes les opinions possibles en la matière.

    Alors ? Alors vivement le tome 3, celui qui va clore la trilogie, et à l’occasion duquel on devrait retrouver réunis Sébastien et Isabelle… Souhaitons simplement que l’attente ne soit pas trop longue !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:53:06
    Gil St André - Tome 3 - Fugitif

    Dans ce troisième tome, l’histoire avance, avec de nouvelles révélations, des éléments se mettent en place – même si on est encore totalement dans le flou quant aux raisons de fond des événements -, même entre Gil et Djida, la situation évolue.

    On ne s’ennuie pas une seule seconde, on va de rebondissement en déception, de nouvelle piste en nouvel espoir, de questionnement en réponse… Et on se prend tellement bien au jeu que l’on commence aussi, en parallèle, à se demander comment on réagirait si on était à la place de Gil. L’appropriation fonctionne bien !

    Même si le nombre de personnages augmente, on continue à s’y retrouver sans difficulté, les dessins sont suffisamment clairs pour que cela ne pose pas de problème.

    Et puis le scénario se complexifie, assez pour que l’intérêt soit maintenu. Les nouvelles réponses ouvrent de nouvelles questions… Bref, on arrive à la fin de ce troisième tome en ayant envie d’attaquer directement l’épisode suivant, ce qui est toujours un excellent signe, n’est-ce pas ?

    Le capitaine Fourrier, un flic perspicace mais un peu lourd – peu respectueux avec ses subordonnés, sexiste, pas très ouvert d’esprit… -, prend une place grandissante dans l’histoire. Il semble même en faire, d’une certaine façon, une histoire personnelle. Et, malheureusement. pour Gil Saint-André, il ne semble guère apprécier le jeune homme…

    Un tome 3 à la hauteur du début de la série, et qui mérite donc, si ce n’était pas encore suffisamment clair, un petit détour !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:52:17
    Les guerriers de Dieu - Tome 4 - Le Tueur du Roi

    J’aime vraiment cette série ! Ce qui est très appréciable, c’est le respect de la chronologie et de l’histoire des guerres de religion, croyez-moi c’est rare de voir des livres traitant d’une période historique et qui ne commettent pas d’erreurs !

    Dans ce tome, on est encore emportés à toute vitesse dans l’histoire, propulsés au cœur des intrigues et des conflits, on ne voit pas les pages défiler…

    Je crois que l’atout majeur de cette série est sans nul doute le fait de suivre une histoire individuelle – celle d’Arnaud de Boissac – dans une grande Histoire – celle du royaume de France. Dit comme cela, on a l’impression que le lecteur peut se perdre mais pas du tout ! C’est tellement bien fait que l’on s’y retrouve parfaitement !

    Encore une fois on tombe sous le charme des dessins, un grand bravo !

    Bref, j’attends la sortie du tome 5 avec impatience car je veux savoir comment les auteurs vont boucler l’histoire !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:51:25
    Shi (Zidrou/Homs) - Tome 3 - Revenge !

    De la dynamite !!! Cette série est de la pure dynamite !

    L’attente de ce troisième tome a été longue, très longue… Mais cela valait vraiment le coup d’attendre !

    Dans ce troisième tome, le récit se concentre uniquement sur la période victorienne. C’est un peu déroutant car on avait tellement de questions restées en suspend concernant l’histoire au XXIe siècle ! Mais je pense que les auteurs nous réservent une belle surprise pour la conclusion du premier cycle !

    Encore une fois, le scénario est une réussite ! Il n’y a aucune faille et surtout aucun temps mort, dès la première page, on est « avalé » dans la spirale folle de l’histoire mais également dans une terrible course à la vengeance… On reste tout le temps en apnée, pas le temps de se poser de question, pas le temps de réfléchir, on a juste envie de connaitre le dénouement – et quel dénouement ! Wahhhhou !

    Côté scénario, aucune faute donc, mais qu’en est-il des illustrations ? Eh bien encore une fois, c’est excellent, c’est fin, c’est sombre et le lecteur ne peut que se régaler ! Les dessins donnent vraiment vie à l’atmosphère de l’époque dans ce Londres qui pue la misère, la trahison et de la violence !

    Ce troisième album démontre une fois encore que Shi est une série de qualité ! Nous attendons donc forcément avec une impatience folle le tome 4 qui concluera ce premier cycle et nous apportera sans doute de nombreuses réponses…

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:50:33
    Silex and the city - Tome 4 - Autorisation de découverte

    C’est toujours un plaisir d’ouvrir un tome de cette série ! C’est toujours un moment de déconnection totale et surtout d’humour parfois noire et parfois même un humour qui nous échappe un peu – il me faut dès fois quelques minutes avant de comprendre la subtilité qui se cache derrière une phrase ou un jeu de mot.

    Le tome 3 était un peu décevant selon moi, trop redonnant – d’habitude je dévore le tome en une vingtaine de minutes et là, je peinais pour arriver à la fin – et surtout une fin un peu bâclée comme si l’auteur ne savait pas comment sortir de son histoire ! Mais ici ô joie, on retrouve la famille Dotcom toujours aussi barrée et surtout on se fend la poire en abordant des sujets très sérieux tels que l’avortement, l’homosexualité et le coup exorbitant des frais médicaux lorsque l’on a une maladie grave.

    Certains d’entre vous doivent penser que l’on ne peut pas rire de tout mais… Je pense que justement la vie est tellement une garce et tellement difficile que parfois rire de tout ça fait du bien !

    Bref un bon moment lecture que je vous conseille si vous savez rire de tout et surtout si vous comprenez le second degré ! Pour ma part, j’ai hâte de lire la suite – je ne vous cache pas que les quatre autres tomes m’attendent sagement dans ma PAL…

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:45:04
    Merlin (Munuera) - Tome 1 - Jambon et Tartine

    Avis de mon fils de 11ans :

    L’histoire est vraiment amusante ! Je connaissais Merlin avant de lire ce livre, parce que j’ai déjà vu Merlin l’enchanteur, de Disney. Dans ce dessin animé, on le voit alors qu’il est un enchanteur puissant… et vieux… et même un peu flemmard !

    Ici, il est tout petit, mais déjà il a l’ambition de devenir un grand magicien. Quand il discute avec les copains du village, il dit qu’il est le fils du diable, ensuite il veut les changer en chèvres… Mais il ne sait pas faire ça !

    Jambon, lui, préfèrerait visiblement rester tranquille dans sa forêt : il ne tient pas forcément à vivre des aventures. Mais c’est lui qui montre à Merlin comment changer un champignon en chèvre, et qui déclenche la rencontre avec la princesse.

    Enfin, Tartine, parce qu’il est un ogre, on pense qu’il est méchant. Mais déjà quand on le voit, il est plus marrant que méchant. Et on découvre que, s’il est méchant, c’est certes parce qu’il aime bien manger les petits enfants – en tartines – mais surtout parce que personne ne s’est jamais occupé de lui.

    En tout cas, on découvre que Merlin a plus d’un tour dans son sac – ce qui est important pour un magicien ! – : en effet, alors qu’il ne parvient pas à hypnotiser les gardes du château avec un pendule fabriqué à partir d’une grosse pierre et d’une ficelle, il finit par se servir du pendule en question pour les assommer !

    Il y a plein de jeux de mots, dont certains sont carrément complexes : dans la Forêt froide, Jambon et Merlin doivent échapper aux « bois constrictor », sachant que Joann Sfar fait référence à la fois au boa constrictor, et au boa en plumes des danseuses…

    J’ai vraiment passé un très bon moment et j’ai hâte de pouvoir lire les aventures suivantes de ces drôles de personnages…

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:43:42
    Silex and the city - Tome 5 - Vigiprimate

    Si le tome précédent était léger et frais, celui-ci aborde un sujet plus dur et qui nous touche tous, le terrorisme.

    Ce qui est plaisant avec Jul, c’est qu’il arrive à dédramatiser les choses et à nous arracher un sourire. Je pense qu’il faut vraiment avoir du cran pour oser tourner en dérision l’enlèvement de touristes européens au Maghreb par des terroristes. Lui, il ose et il fait bien d’oser car ça m’a bien fait rire !

    Encore une fois, dans cette famille rien ne peut aller droit ou se dérouler sans embuches ! J’ai l’impression d’être dans ma famille parfois, de retrouver ma mère dans le personnage de Spam et mon petit-frère un peu à l’ouest comme Url ! C’est sûrement cela le secret de cette série, arriver à ce que les gens se retrouvent dans un des personnages ou dans une des situations que peut connaitre la famille…

    J’ai encore bien ri, j’ai encore trouvé que les pages défilaient trop vite et encore une fois je ne peux que vous inviter à ouvrir un tome de cette série ! Je sais que mes avis sont assez courts et énigmatiques mais je ne peux pas vous en dire plus sur cette série car chaque tome est vraiment différent et aborde un sujet nouveau, rien n’est redondant sauf la débilité qui traîne dans cette famille !

    Seul bémol, les dessins, je n’accroche pas mais… quand on est lancé dans l’histoire, ils finissent par nous emporter eux aussi !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:41:09
    Fouché - Tome 3 - L'homme d'État

    Les deux premiers tomes – Le révolutionnaire et Le policier – étaient très bons, et celui-ci, le dernier de la série, ne l’est pas moins ! On continue à suivre l’énigmatique, l’impressionnant Fouché, dans ses pérégrinations au sein des arcanes du pouvoir. Et c’est tout à fait réjouissant ! Sa capacité inépuisable à rebondir, sa clairvoyance sont tout simplement sidérantes.

    Les spécialistes de l’histoire pourront s’y retrouver ; les béotiens également. Cela donne en tout cas très envie d’aller lire les mémoires de Fouché et de creuser davantage la vie et les réalisations de ce personnage hors du commun.

    Il demeure, pour moi, le même bémol que les fois précédentes : les dessins. Ce n’est pas tant que les dessins ne seraient pas réussis. Mais on ne reconnaît pas toujours bien les personnages… enfin, en tout cas, c’est mon point de vue. Même Napoléon, je ne le reconnais pas systématiquement ! Et cela coupe un peu la narration quand on est obligé de revenir plusieurs fois sur certaines cases pour être raisonnablement sûr de qui est représenté.

    Cette série est vraiment réussie ! Et je la recommande vraiment à toute personne que les histoires se déroulant dans un contexte historique intéresse.

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:09:06
    Voltaire amoureux - Tome 2 - Voltaire très amoureux

    Le tome 1 avait été une agréable surprise et j’avais hâte de tenir entre mes mains le second tome mettant en scène un Voltaire qu’on ne connait pas tellement et qui sort des sentiers battus !

    Autant vous dire que je n’ai pas pu attendre longtemps avant d’ouvrir l’album ! Déjà, je dois dire que visuellement c’est très réussi ! Les couleurs utilisées sont sublimes et ce que j’aime également c’est lorsque nous ouvrons l’ouvrage, nous avons l’impression d’ouvrir un livre typique du XVIIIe siècle ! Bref sur le plan visuel c’est un sans faute et on ne peut qu’être conquis…

    Et le contenu alors ? De la bombe ! Cet album met en scène notre cher Voltaire – un des personnages du XVIIIe que j’adore – et également Emilie du Châtelet – sûrement une des femmes les plus marquantes de l’Ancien Régime ! J’ai énormément apprécié la façon dont l’auteur nous plonge – à petite dose – dans le Paris artistique de la fin de la monarchie mais également dans la sphère scientifique où résonnent les noms de Descartes et Newton.

    Deuxième argument de choc qui ne peut que séduire : la romance qui unit Voltaire et la jeune Emilie. Voltaire a presque quarante ans quand il rencontre Madame Du Châtelet qui est dans la fleur de l’âge – elle n’a même pas trente ans. Au-delà de l’histoire d’amour qui les rassemble, c’est également – et peut-être même avant tout – une relation intellectuelle qui se met en place : les deux êtres veulent laisser une trace dans le monde.

    Bref je ne vais pas vous noyer de détails historiques car Clément Oubrerie le fait tellement bien ! Il met en lumière une relation peu connue du grand public et il rend un bel hommage à Emilie du Châtelet, en la plaçant à la même hauteur que Voltaire qui l’a décrivait de cette façon « Tout en elle est noblesse, son attitude, ses goûts, le style de ses lettres, sa manière de parler, sa politesse… Sa conversation est agréable et intéressante. »

    Ne réfléchissez pas, courez vous procurer ce second tome ! Pour ma part, j’ai déjà hâte que le troisième opus sorte !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:08:21
    Gil St André - Tome 4 - Le chasseur

    Toujours aussi efficace – à la fois dans le scénario et dans le dessin -, on accompagne Gil dans sa quête pour comprendre pour quelle raison Sylvia a disparu. À la fin du tome précédent, il devenait un fugitif ; dans ce tome, il essaye de retourner la situation, en prenant le risque de se jeter dans la gueule du loup, pour devenir le chasseur…

    Djida, à distance, essaye de continuer à l’aider, ce qui lui vaut, une fois de plus, les foudres de Fourrier… mais pas que !

    On commence à voir pointer une bonne grosse affaire mettant en scène – mais dans quel but ? – un professeur de médecine sans scrupules. Et on a hâte de continuer à dénouer l’écheveau. Ça tombe bien, le tome 5 n’est pas loin… ensuite, il faudra aller chercher les épisodes suivants !

    Et comme je crois que je n’ai pas encore eu l’occasion de le dire, cette série fait partie de Bulle Noire, une collection mise en place chez Glénat et consacrée au thriller et aux histoires policières – mes souvenirs me disent que c’était un mouvement assez récent dans le monde de la BD, mais je n’ai pas de diplôme en histoire de la BD, ne m’en veuillez pas si c’est une erreur ! Le prochain tome clôture le cycle 1, publié entre 1996 et 2001 ; le cycle 2, qui couvre les tomes 6 à 8, sont sortis entre 2003 et 2006 ; le cycle 3 (tomes 9 à 11), sont parus entre 2010 et 2013. Avec le 12e tome, la série prend une nouvelle orientation : avec un nouveau dessinateur – Chris Millien -, chaque tome constituera désormais une histoire indépendante.

    Alors ? Alors, si le temps consacre la qualité, cela confirme qu’il faut découvrir cette série, non ? Alors à vos albums !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:07:30
    Les guerriers de Dieu - Tome 5 - Le Massacre de la Saint-Barthélémy

    Sans aucun doute, le meilleur tome de la série ! Quelle réussite ! Et pourtant ce n’était pas gagné, car le massacre de la Saint-Barthélémy est à la fois ultra-complexe dans sa chronologie et également très bref. Les auteurs avaient donc un sacré challenge à relever : ne pas égarer les lecteurs dans une multitude de détails, sans perdre le rythme des événements.

    Dans ce volume, les auteurs ont réussi à rendre palpable la tension à travers les dessins et les dialogues entre les personnages… On sent monter la pression, on sait que l’irréparable va être commis, le lecteur ne peut respirer. On tourne les pages en se demandant ce qui nous attend et surtout on veut savoir la fin, on veut savoir si Denis Favre et Arnaud de Boissac vont eux aussi mourir sous les lames catholiques ou s’ils finiront par retrouver une vie – enfin – paisible.

    Encore une fois, on ne peut que souligner la justesse des faits historiques qui nous sont relatés. Il n’y a aucune faille, aucune erreur ! Croyez-moi, lorsque l’on connait ces événements sur le bout des doigts, c’est vraiment appréciable de voir que les auteurs s’attellent à respecter les faits et à retranscrire une vérité historique !

    Bref, si vous aimez l’histoire ou si vous avez envie de découvrir des événements sombres de notre histoire, je vous conseille cette série en cinq tomes qui est extrêmement bien faite !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:06:41

    Dès que j’ai vu que Dubois était l’un des auteurs de cette BD, je n’ai eu aucune doute sur le fait qu’elle allait me plaire ! Pourquoi ? Parce que nous l’avons découvert avec Sykes et Texas Jack et nous avions été conquis !!!

    Ici, les auteurs sortent un peu des sentiers battus, on s’attend à une BD historique mais au final ce n’est pas le cas ! On quitte la vérité historique pour entrer dans un monde fantastique, imaginaire et quelque peu féérique si j’ose. Cette épopée des Sans-Visages est très romanesque, et c’est tellement bien fait que l’on est obligés d’adhérer. On a une véritable opposition entre le chevalier en armure, violent, barbare et ce jardin d’Eden où la population est joyeuse. Cette opposition se remarque jusque dans les dessins lorsque l’on se retrouve au sein de la vallée, les couleurs sont plus pâles, plus apaisées on sent que l’on quitte le décor apocalyptique du début de l’album, c’est vraiment très réussi ! Au niveau du graphisme, les dessins regorgent de détails et sont vraiment très bien faits, c’est très soigné – il n’y a qu’à regarder le cahier graphique qui se trouve à la fin de l’album et on remarque la qualité du travail réalisé par les auteurs -, bref tout ce que j’aime !

    Côté scénario, c’est très bien ficelé ! Je ne veux pas trop en dire mais je peux vous dire qu’il y a du rythme, de la violence et même un brin d’amour ! On a certes affaire à une bande sanguinaire mais l’auteur arrive nous montrer que pour certains, sous leur masque, ils ont un cœur énorme et une grande bonté d’âme. J’ai vraiment voyagé lors de la lecture de cet album entre la réalité et un monde imaginaire, impossible de le lâcher, impossible de ne pas savoir comment se dénoue cette histoire…

    Allez, laissez-vous séduire, vous ne serez pas déçus !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:05:08
    Le château des Animaux - Tome 1 - Miss Bengalore

    Un gros coup de cœur ! Même si certains vont dire que c’est pompé sur l’ouvrage de George Orwell, moi j’ai vraiment adoré et je prends plus cela comme un hommage des auteurs plutôt que comme une vulgaire copie !

    Quelle joie de retrouver l’imagination de Xavier Dorison que j’avais découvert avec Le maître d’armes ! C’est également l’occasion de découvrir la griffe de Félix Delep qui signe ici sa première BD !

    Et l’histoire alors ça donne quoi ? Ici, on a affaire à une véritable fable politique, qui met en lumière un pouvoir autoritaire mais également la liberté et l’espoir de voir naître une révolution… Le récit est très bien ficelé avec d’un côté les dominants, de l’autre les dominés. Les auteurs ont eu le bon goût d’y glisser des références historiques mais également culturelles, c’est très finement amené et très bien fait ! Le ton de ce premier tome est très noir et violent, d’ailleurs le lecteur n’est pas ménagé, la scène du massacre est poignante et révoltante…

    Côté dessins, on ne peut que souligner le talent de Félix Delep. Déjà il faut reconnaitre la beauté de la cover, elle attire l’œil et il y a un véritable jeu de lumière. Que dire des planches intérieures ? Là aussi, on ne peut être que séduit, le dessinateur arrive à donner vie aux animaux, à refléter leur caractère et personnalité. L’utilisation des couleurs sombres et grisâtres est très maline, elle permet de donner quand il le faut un côté encore plus sordide dans certaines scènes… Bref, sur le plan visuel c’est très réussi !

    Je pense que l’on tient là une série prometteuse et il me tarde d’avoir le second tome entre les mains !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:03:58
    Gunfighter - Tome 1 - Tome 1

    Les deux auteurs signent ici un très bel album et nous ouvrent les portes sur une histoire prometteuse ! Certes, le récit peut paraître assez classique, elle peut rappeler la série Comanche mais… on ne boude pas notre plaisir et on veut tourner les pages pour voir ce que nous réserve ce tome !

    En effet, Christophe Bec nous offre un scénario bien ficelé et très alléchant. Ici, on est au contact du petit fermier qui tente de survivre face au grand propriétaire foncier qui ne se soucie ni de la terre et des bêtes mais uniquement de son portefeuille… C’est extrêmement bien fait, on arrive à ressentir la détresse des petits fermiers et, à l’inverse, à bien percevoir à quel point Wallace se vautre dans le luxe et arrive à corrompre les gens qui l’entourent…

    Mais en parallèle de ça, on a une histoire croisée avec ce gunfighter, dont on ne sait pas grand chose, mais dont on devine qu’il n’est pas un enfant de chœur, ni un simple coupeur de barbelés ! À la fin du premier tome, on reste un peu dans le flou concernant ce type recherché par les rangers, mais c’est bien normal, les auteurs ne vont pas tirer toutes leurs cartouches en un seul tome !

    J’ai vraiment accroché sur les dessins, c’est fin, c’est soigné, il y a plein de détails, bref c’est très réussi, on sent la maitrise de Michel Rouge !

    Et vous, vous vous laissez tenter par cet univers de ranchers ?

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:02:45
    Undertaker - Tome 5 - L'Indien blanc

    Quel bonheur de retrouver enfin Jonas Crow ! Quel bonheur de replonger dans le quotidien décousu – et complètement barré – du croque-mort ! Je n’ai pas pu m’empêcher, une fois l’album entre mes mains, il fallait absolument que je le lise et que je sache ce que les auteurs nous avaient réservé !

    Que vous dire ? Ce cinquième opus se place dans la continuité des précédents… Les dessins sont toujours ultra soignés et très méticuleux, les paysages sont à couper le souffle et nous transportent dans le Grand Ouest et les personnages sont tous extrêmement recherchés et très travaillés ! Encore une fois, les auteurs signent là un excellent album tant sur la forme que sur le fond !

    Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce tome, c’est que l’on nous donne encore quelques clés supplémentaires pour décoder notre bon croque-mort, plus on avance dans son histoire plus on se rend compte qu’il n’est pas tellement fréquentable – bon, vous me direz que l’on s’en est déjà rendu compte dans les tomes précédents – mais en revanche, qu’il est très intéressant… En effet, il est souvent tiraillé entre deux camps et ici on en a une preuve éclatante !

    Et puis il faut aussi rendre à Jonas Crow ce qui est à Jonas Crow, ces répliques cinglantes, cassantes et percutantes sont toujours un grand moment de rire pour le lecteur et on ne s’en lasse pas !

    Bref, Undertaker est un must have, une série à avoir dans votre bibliothèque ! Je pense que l’on tient là une série qui va devenir emblématique et incontournable…

    Je vous laisse, il faut que j’aille nourrir le vautour du croque-mort :-)) !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:01:41
    Silex and the city - Tome 6 - Merci pour ce Mammouth !

    Lorsque j’ouvre un album de cette série, j’ai toujours un petit doute, est-ce que je vais finir par me lasser, est-ce que ce tome sera aussi bon que le précédent ou bien sentira-t-on une petite baisse de régime ? Bref je ne sais jamais à quoi m’attendre !

    Dès les premières pages du tome 6, on embarque pour un long et curieux périple, prouver les origines ancestrales de la famille Dotcom et que la famille de Web est respectable et brave. C’est complètement loufoque et décalé mais moi je me tords de rire !!!

    Cet album est particulièrement grimaçant et très drôle, on assiste à une lutte des classes avec la révolution de -1789000 et à la naissance d’une nouvelle religion – les Cromormons. C’est un vrai régal ! Les jeux de mots sont hilarants et toute cette histoire made in période préhistorique fait terriblement écho aux maux de notre société actuelle !

    Bref un très bon moment, c’est décalé, drôle, à prendre au second degré donc si vous en êtes capables, lancez-vous, vous adorerez !

    Ogrimoire Le 25/11/2019 à 10:00:36

    Visuellement, cet album est une vraie réussite ! Les dessins embarquent le lecteur dans un grand voyage vers l’Ouest, alors que l’arrivée du chemin de fer dans les villes marque une véritable transition… que certains tentent de régler à coup de Colt. C’est finement fait ! Au niveau des illustrations, ce que j’ai particulièrement aimé, c’est l’abondance des éléments naturels, forêts, rochers, rivières, grandes plaines… tout y est pour faire voyager le lecteur. Les décors sont vraiment grandioses ! Les personnages eux aussi ne manquent pas de finesse, ainsi on peut lire sur le visage de Russell le temps qui passe, la vie que l’a usé, et, sur celui de Bennett, son côté simplet. Les dessins sont tellement explicites qu’à aucun moment de l’album les auteurs n’ont besoin de mots pour nous faire comprendre que le garçon est un simple d’esprit…

    Côté scénario, le lecteur en a pour son argent – et, vu le prix d’une BD, heureusement – ! On va de rebondissement en rebondissement et il y a certaines morts que l’on ne sent pas venir !!! Les auteurs de cet album arrivent à nous faire osciller entre violence, amour, déception et rêve d’un avenir meilleur. Je trouve ça absolument formidable d’arriver en une soixantaine de pages à faire ressentir aux lecteurs toutes ces sensations, sans jamais perdre le fil conducteur de l’histoire ni que le lecteur soit perdu !

    Un gros coup de cœur pour cet album à la cover splendide et à l’histoire captivante ! Vous savez que je n’aime pas attendre, que la patience n’est pas une de mes qualités donc en matière de BD je préfère les one-shot. Sauf qu’ici, j’en voudrais bien encore un peu, alors je me dis que deux tomes supplémentaires auraient permis de dérouler encore plus l’histoire et de répondre à la question que l’on se pose une fois la lecture terminée. En effet, que devient Tom ???

    Une très bonne idée de BD à glisser sous le sapin. Surtout ne passez pas à côté !