Cher lecteur de BDGest

Vous utilisez « Adblock » ou un autre logiciel qui bloque les zones publicitaires. Ces emplacements publicitaires sont une source de revenus indispensable à l'activité de notre site.

Depuis la création des site bdgest.com et bedetheque.com, nous nous sommes fait une règle de refuser tous les formats publicitaires dits "intrusifs". Notre conviction est qu'une publicité de qualité et bien intégrée dans le design du site sera beaucoup mieux perçue par nos visiteurs.

Pour continuer à apprécier notre contenu tout en gardant une bonne expérience de lecture, nous vous proposons soit :


  • de validez dans votre logiciel Adblock votre acceptation de la visibilité des publicités sur nos sites.
    Depuis la barre des modules vous pouvez désactiver AdBlock pour les domaine "bdgest.com" et "bedetheque.com".

  • d'acquérir une licence BDGest.
    En plus de vous permettre l'accès au logiciel BDGest Online pour gérer votre collection de bande dessinées, cette licence vous permet de naviguer sur le site sans aucune publicité.


Merci pour votre compréhension et soutien,
L'équipe BDGest
Titre Fenetre
Contenu Fenetre
Connexion
  • Se souvenir de moi
J'ai oublié mon mot de passe
Toute la bande dessinée

Les avis de - O_Sidarta

Visualiser les 19 avis postés dans la bedetheque
    O_Sidarta Le 25/10/2013 à 15:33:47
    Trigan - Tome 1 - L'empire de Trigan

    Première aventure de Trigan Empire, une série imaginée par le duo britannique Mike Butterworth & Don Lawrence. Après le crash d'un vaisseau spatial dont l'équipage est mort, un savant récupère un grand nombre d'archives qu'il finit par déchiffrer dévoilant l'existence d'un empire jadis très puissant. Le premier épisode se focalise sur la sédentarisation du peuple Vorg et de la fondation de la cité de Trigo (du nom du héros fondateur). Habile mélange de péplum mythologique (l'empire de Trigan ressemble à l'empire romain) et de science-fiction (odyssée spatiale, technologie avancée du peuple Lokans), la série bénéficie du graphisme hyperréaliste de Lawrence. Un dessin virtuose au charme suranné ou tous les décors sont superbes : villes majestueuses, bestiaire monstrueux, paysages grandioses, vaisseaux spatiaux, ... Un texte parfois un peu abondant génère quelques lourdeurs à un récit progressant, par ailleurs, assez vite.

    O_Sidarta Le 09/10/2013 à 13:06:01
    Ergün l'errant - Tome 2 - Le Maître des Ténèbres

    La deuxième aventure d'Ergun l'errant peut s'avérer assez déconcertante entre songe mystique et science-fiction. On y retrouve, quand même, les principales thématiques développées par Comès tout au long de sa carrière : la mort, le mysticisme, la guerre. Un récit assez ambitieux, d'une grande liberté, parfois décousu. Malgré tout, je trouve que l'ambiance mortifère et oppressante est relativement réussie.

    O_Sidarta Le 09/10/2013 à 13:01:10
    Ergün l'errant - Tome 1 - Le dieu vivant

    A cette époque, Didier Comès était au tout début de sa carrière de dessinateur de bandes dessinées. Cet épisode démarré en 1970 est certainement sa première histoire de longue haleine. Il s'agit d'un récit de science-fiction assez conventionnel mais avec un bon rythme. Tout cela se lit très bien. Graphiquement, Comès n'est pas encore arrivé à son meilleur niveau mais certaines planches sont, quand même, très réussies.

    O_Sidarta Le 28/12/2011 à 15:00:08

    Etrange BD située dans la ville de Berlin entre commentaire social et discours politique. L'auteur possède un dessin noir et blanc plutôt intéressant.

    O_Sidarta Le 16/12/2011 à 15:08:00

    A mi-chemin entre bande dessinée et texte illustré, Le Sang de la Commune propose une évocation écrite par Pierre Charras de la Commune de 1871. Chantal Montellier opte pour ce livre d'un style avant-gardiste un peu dans le même genre de ce qu'elle avait réalisée dans "Blues " (éd. Kesselring). Ici, elle livre de grandes images pleine page ou elle superpose les victimes de la Commune aux paysages contemporains de Paris dans un style graphique hérité du groupe Bazooka. Très intéressant pour les amateurs d'avant-garde en bande dessinée.

    O_Sidarta Le 15/12/2011 à 14:28:56

    Typique des screwball comics, Spooky était la bande complémentaire (topper strip) de Smokey Stover. Dessinée par Bill Holman, le strip racontait les mille et unes facéties d'une turbulente chatte noire. Il se caractérisait par un comique de mouvement et même de destruction bien souvent dans des gags en 2 strips à chute le plus souvent absurdes. Holman aiamait à parsemer ses bandes de détails loufoques ou incongrus et d'expressions non-sensiques. Ce petit recueil de la collection X de Futuropolis regroupe des bandes datant de 1937-38.

    O_Sidarta Le 11/12/2011 à 10:48:29

    Il s'agit d'une sorte de petit récit autobiographique ou Kafka raconte l'époque ou il habitait dans des petits appartements minables et délabrés. Graphiquement, on est pas loin de ce que l'on appelle la "ligne crade" avec beaucoup de détails savoureux qui font mouche. L'ensemble est très drôle et fait regretter que Kafka ne fasse plus de bande dessinée.

    O_Sidarta Le 11/12/2011 à 10:43:14

    Une petite histoire bien noire de l'écrivain Tito Topin pour Jean Marc Rochette. Le dessin noir et blanc de ce dernier est parfaitement maitrisé. Le grand interêt de ce petit livre est la narration en "double-page" donnant une importance maximale au graphisme et à l'ambiance cruelle et désespérée. Très sympathique.

    O_Sidarta Le 10/12/2011 à 14:09:25
    Johan et Pirlouit - Tome 12 - Le pays maudit

    Partis secourir les Schtroumpfs au Pays Maudit en compagnie d'un Roi pantouflard et déprimé, Johan et Pirlouit traversent la jungle, les marais, un désert et la montagne. Là-bas les attend un ennemi plutôt inattendu. Comme dans l'épisode précédent "L'anneau des Castellac", le rythme et le dessin sont parfaits. Une des meilleures aventures des deux héros.

    O_Sidarta Le 09/12/2011 à 17:39:58

    Co-fondateur de L'Association, Patrice Killoffer est un personnage central de la bande dessinée indépendante française. Ce recueil d'histoires courtes demeure une merveille absolue tant par la maitrise du trait que de son imagination poétique.
    Le graphisme impressionne beaucoup, une sorte de ligne cubiste très détaillée et toutes en rondeurs. Un livre qu'il faut avoir dans sa bédéthèque.

    O_Sidarta Le 09/12/2011 à 17:28:45

    Ce petit bouquin est la seule publication de l'américain Basil Wolverton en France ! Et ce n'est même pas une bande dessinée ! En effet, il s'agit plutôt d'un recueil de portraits de personnages horribles et repoussants comme Wolverton aimait les dessiner. Avec un trait clair et attachant un soin particulier à fignoler des détails savoureux, il s'était fait une spécialité de la laideur et de la difformité. Ce petit livre sympathique en témoigne. Malheureusement, Basil Wolverton demeure fort méconnu des amateurs de bande dessinée français.

    O_Sidarta Le 06/12/2011 à 11:38:32
    Johan et Pirlouit - Tome 11 - L'anneau des Castellac

    S'échappant des geoles d'Hercule de Basse-Fosse, la duc de Castellac est recueilli par nos amis Johan et Pirlouit alors qu'ils séjournent dans une auberge. Mais, rapidement le duc disparait et nos héros partent à sa recherche. L'intrigue est particulièrement réussie et le rythme de l'histoire ne retombe jamais. Mêlant l'aventure (l'escalade nocturne du chateau) à des moments hautement humoristiques (le concert de harpe, le britchabrotch et, bien sur, le personnage d'Hercule de Basse-Fosse), l'album se lit avec grand plaisir. un excellent épisode.

    O_Sidarta Le 05/12/2011 à 20:19:01

    Dans le sillage du succès de Barbarella, de nombreuses héroïnes libérées ont vu le jour au cours des années 60. Apparue dans V-Magazine en 1967, Blanche Epiphanie est l'oeuvre conujuguée d'un scénariste extraordinairement imaginatif, Jacques Lob, et d'un des meilleurs dessinateurs de la féminité, Georges Pichard.
    Menacée par l'ignoble banquier Adolphus, Blanche Epiphanie a toutes les peines du monde à sauvegarder sa virginité. Aidée par le preux Defendar, elle évolue dans une intrigue mouvementée qui se veut une parodie des feuilletons d'antan. Pichard dessine des héroïnes plus pulpeuses les unes que les autres et réussit une de ses meilleures réalisations.

    O_Sidarta Le 05/12/2011 à 13:52:44
    Patrick Maudick (Une aventure de) - Tome 1 - Les oiseaux du diable

    Influencé par Edgar Pierre Jacobs et Albert Weinberg, l'auteur baigne sa première série importante d'une ambiance fantastique sourde et oppressante. Malgré un dessin réaliste parfois un peu raide, le trait et les couleurs retranscrivent parfaitement l'aspect mystérieux de l'intrigue. La bande fut publiée dans le magazine Circus (éditions Glénat).

    O_Sidarta Le 04/12/2011 à 12:26:17

    Dommage que les mythiques romans-photos de Bruno Léandri ne soient pas plus connus. On y découvre de sympathiques récits souvent absurdes dans lesquels sont mis en scène de nombreux auteurs de Fluide Glacial et d'amis : Lob, Cabanes, Binet, Goossens, Solé, Lucques, Frémion, Corbier, Mézières, Gotlib et bien sur Léandri lui-même. Très agréable à lire. Une petite préférence pour "L'expédition perdue" version ultra-absurde de Tarzan.

    O_Sidarta Le 04/12/2011 à 12:17:18

    Jeannot sort de prison et retrouve ses vieux amis. Il retrouve l'amitié, la débrouille, les combines de la rue. Le superbe scénario de Frank s'attache à nous faire découvrir la vraie odeur de la rue, des bars minables aux les filles qui font le trottoir. Un récit desespéré qui raconte le cheminenemt, non sans heurts, de Jeannot et de ses amis. Le dessin noir et blanc de Golo, parfois malhabile, retranscrit parfaitement la noirceur de l'histoire et des décors. Publié en 1978-79 dans Charlie-Mensuel, il s'agit des débuts du duo Golo-Frank qui allait livrer par la suite de nombreuses autres réussites. Petite curiosité : à la fin de l'album figure la bande-son de l'histoire car la musique est très présente tout au long de ces pages.

    O_Sidarta Le 04/12/2011 à 11:57:00

    Interdit aux moins de 18 ans, d'exposition, d'affichage et de publicité à sa sortie à l'automne 1978, Prisonniere de l'armée rouge n'est vraiment pas une bande dessinée comme les autres. Recueil de dessins sado-masochistes mettant en scène de jeunes japonaises ligotées et baillonnées dans toutes sortes de positions plus ou moins suggestives, le livre se révèle plutôt étonnant à la lecture. Le tout est lié par un vague scénario au demeurant assez déconcertant.
    Une curiosité à ne pas mettre entre toutes les mains.

    O_Sidarta Le 04/12/2011 à 11:32:29
    Johan et Pirlouit - Tome 4 - La pierre de lune

    Publiée en 1955 dans Spirou, cette quatrième aventure de Johan et Pirlouit raconte la quête pour la mystérieuse Pierre de Lune permettant la fabrication du potion d'invulnérabilité. Il s'agit encore d'une oeuvre de jeunesse pour Peyo. Son graphisme n'a pas encore atteint la maturité qu'on lui connaitra plus tard. Côté scénario, les péripéties de cette histoire sympathique s'enchainent assez rapidement et n'ennuient jamais. Mais, là aussi, Peyo fera beaucoup mieux dans les albums qui suivront.

    O_Sidarta Le 21/11/2011 à 11:59:01

    JC Menu nous livre un journal dans lequel il invite le lecteur à partager son quotidien de père et d'artiste. Beaucoup de sujets sont passés en revue comme la paternité, la vie conjugale, les affres de la création, les petits salons minables, sur un ton tantôt humoristique, tantôt amer. Simple, drôle et parfaitement maitrisé.